AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une invitation qui donne lieu à des négociations. [Entité]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maélyne de Lourmel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2478
Âge : 26
Date d'inscription : 14/03/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25 ans / 983 du 10ème cycle.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Une invitation qui donne lieu à des négociations. [Entité]   Jeu 7 Mai 2015 - 16:57


Thenala, son frère Draran et Fenden étaient maintenant arrivés à Serramire. Maélyne était en route depuis deux jours déjà mais cela ne l’empêchait pas de penser à eux. Elle espérait qu’ils seraient bien accueillit et qu’ils mèneront à bien les… demandes qu’elle leurs avait fait.

L’état d’Aymeric l’inquiétait fortement et l’instabilité du nord la laissait divaguer à croire à certains complots. Le marquisat avait essuyé une lourde défaite et sa puissance n’était plus la même qu’auparavant. Dorénavant, avec la menace des noirelfes, il fallait s’unir.

Sainte-Berthilde, actuellement régenté par Godefroy de Saint-Aimé, cousin de Feu Arsinoé d’Ollyséa. Il est châtelain d’un territoire assez vaste dans le Marquisat ce qui le plaça bien naturellement à la tête du conseil de régence qui s’était formé suite à la disparition de leur suzeraine.

Maélyne ne savait pas de quoi il voulait parler. De multiples questions lui vinrent en tête notamment par rapport au fait que Mahaut, Marquise de Serramire, prenait cette invitation plutôt à la légère pour ne pas y être allée elle-même. Le voyage était certes long, mais elle n’était pas la seule à souffrir de fatigue. Mais soit. Si la Dame pouvait l’aider, elle le ferait sans sourciller.

Le voyage se passa plutôt bien, tantôt chevauchant, tantôt fréquentant le carrosse. Ils s’arrêtèrent dans les auberges même s’ils durent camper quelques fois.  Cela faisait maintenant plus de trois journées que le convoi avait pénétré dans le marquisat de Sainte-Berthilde, se rendant à la grande cité.

Godefroy a été prévenu par oiseau puis par messager de la venue de Maélyne. Il serait sûrement surprit de ne pas voir Aymeric ou sa femme. Après tout Maélyne n’était qu’une simple châtelaine.

5ème jour de la 7ème ennéade de Bàrkios, an 8 du 11ème cycle.


Le château de Cantharel était en vue, Nous étions en début d'après-midi. Les gardes, les chevaux et la dame étaient fatigués. Pourtant une rencontre devra avoir lieu avec leur hôte.

Elle monta les quelques marches, suivait un valet et un héraut la présenta. Elle s’avança vers l’homme qui semblait l’avoir attendu. La Lourmelloise lui offrit alors une révérence.

Habillée d’une robe simple de couleur bleuâtre accompagnée d’un peu de dentelle, ses cheveux étaient coiffés en un chignon plutôt élaborée. Apprêtée pour une rencontre officielle, la Dame ne rêvait que d’un bon lit.


Dernière édition par Maélyne de Lourmel le Dim 10 Mai 2015 - 16:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1071
Âge : 816
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Une invitation qui donne lieu à des négociations. [Entité]   Dim 10 Mai 2015 - 16:05


« Ma Dame. Soyez la bienvenue en Sainte-Berthilde. »

La salua Godefroy avant de lui offrir un baisemain. Il avait été surpris à la lecture du message de celle-ci quelques jours auparavant. Il savait qu’Aymeric était embourbé dans la guerre en sgarde et s’attendait à recevoir la visite de sa femme, ou de son frère, ou un autre membre de leur cercle de confiance et non pas l’ancienne marquise qui avait abdiqué. Habillé d’une tunique plutôt sobre, le cousin d’Arsinoé invita la châtelaine à le suivre.

« Vous avez fait un long voyage. Permettez à mon valet de vous montrer vos appartements, on vous a également coulé un bain. Reposez-vous de votre chevauché, nous pourrons discuter au diner si vous me faites l’honneur de vous asseoir à ma table. »

Sa table. Godefroy prenait de plus en plus ses aises à Cantharel. Bien qu’il s’était incliné devant Arsinoé lorsque son père avait perdu face à elle, il n’avait jamais oublié sa légitimité pour ce marquisat. Il prit congé poliment auprès de Maélyne, et la laissa rejoindre ses appartements. On était juste au début de l’après midi, et le châtelain avait encore des affaires sur le feu à régler.

A la nuit tombée, la grande salle à manger du château commençait petit à petit à se remplir. La longue table rectangulaire avait une cinquantaine de chaise. Tout en haut, la place de la marquise était vide et Godefroy était assis à sa droite. Des nobles locaux rentraient dans la salle, les uns après les autres annoncés par un héraut. Godefroy, dès la disparition de sa cousine était monté au créneau. Avec la disparition de la mère et du fils, il était l’héritier légitime et il devait montrer à tous qu’il avait l’étoffe d’un dirigeant. A Sainte-Berthilde, où le sens du devoir prime, on n’avait pas cherché à lui mettre des bâtons dans les roues mais on l’a plutôt aidé à reprendre le marquisat en main.


« Sa Seigneurie, Maélyne d’Outremont, Dame d’Outremont. »
« Ma Dame. » Se leva Godefroy pour l’accueillir

Il lui montra la chaise vide en face de lui, et un valet lui tira la chaise pour l’aider à s’assoir. L’échanson vint leur servir du vin à chacun leur tour, tandis que des domestiques rentrèrent avec plusieurs plats richement garni et cuisiné. Sainte-Berthilde n’avait que très peu souffert de la guerre. Godefroy leva son verre à la santé de la châtelaine, puis lui demanda, poli et charmant.


« J’avoue être surpris de votre présence ici ma dame, quelles sont les nouvelles de Serramire qui ont retenu les ducs et duchesses si occupées ? »La guerre, entre autres, mais il était quand même intrigué.  

   

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Maélyne de Lourmel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2478
Âge : 26
Date d'inscription : 14/03/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25 ans / 983 du 10ème cycle.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Une invitation qui donne lieu à des négociations. [Entité]   Dim 10 Mai 2015 - 21:26

Accueillie noblement par un homme de taille normale, plutôt jeune à la chevelure brunâtre et aux yeux noisette, la Dame se doutait bien qu’il serait étonné de la voir elle et non pas un représentant direct de la famille de Brochant. Il semblait ne pas avoir le temps à lui consacrer tout de suite, l’invitant alors à rejoindre sa chambre où un bain chaud l’attendait. Rien que d’entendre ce mot la fit sourire.

« Je vous remercie pour votre accueil Messire. Cela serait pour moi un plaisir de dîner à votre table. » Lui répondit-elle avant de lui offrir une révérence.

Dorénavant dans la chambre qui fut mise à sa disposition, Maélyne se reposa un peu sur son lit. Elle ne rencontrerait que Godefroy dans la soirée et ce voyage l’avait épuisé. Pourtant il y avait une chose qu’elle souhaitait plus qu’une bonne sieste… C’était de prendre un bain. Après s’être rafraichie, elle envoya une première missive à sa suzeraine pour la prévenir de son arrivée.

Les heures passèrent assez vit et vint alors l’instant de descendre rejoindre le restant des convives. La jeune blonde avait troqué sa tenue de voyage contre une magnifique robe de soirée. Fait dans une soie de couleur bordeaux, sa forme empire remontait jusqu’à un bustier plissé qui venait resserrer la poitrine de la Dame dans son dos à moitié nu.  Maélyne portait un magnifique collier qu’elle mettait rarement. D’une valeur inestimable, aussi bien au niveau de son coût que de sa valeur sentimentale, c’est un bijou transmis de mère en fille qui représente un arbre dont les feuilles étaient représentées par de petites pierres précieuses. La jeune femme portait également des boucles d’oreilles qui s’harmonisaient bien avec le restant de la tenue. Ses joues étaient légèrement rosies ainsi que ses lèvres rougies par un maquillage qu’elle voulait néanmoins léger. Un chignon parfaitement réalisé vint terminer l’ensemble.

Un héraut l’annonça et elle ne dut pas attendre longtemps avant d’être installée en face de son hôte. Du vin leurs était servi et ils trinquèrent avant que celui-ci, poli et charmant, lui posa une question quant aux nouvelles venant du marquisat.


« Messire… J’avoue avoir été la première surprise lorsque ma suzeraine me demanda de faire le voyage à sa place. »

Ils portèrent tous deux leurs verre à leurs lèvres, elle reprit alors aussitôt.

« Mais il faut que vous sachiez que de mauvaises nouvelles nous sont parvenues du front. Serramire a connu une défaite face aux nombreux noirelfes. Nous avons malheureusement perdu deux mille hommes. » Elle se retint toutefois de lui en confier plus sur l’état d’Aymeric.

« Au vu de l’indisponibilité de son excellence ainsi que de son frère, son épouse, Dame Mahaut ma fait quémander et m’a ainsi chargée de venir à votre rencontre. Elle ne se sentait pas capable de supporter le voyage. Mais sachez que je la représente pleinement et que je garde contact avec elle pour nos futures entrevues. »
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1071
Âge : 816
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Une invitation qui donne lieu à des négociations. [Entité]   Dim 10 Mai 2015 - 23:20

« Permettez-moi de vous complimenter ma dame, vous êtes sublime. »

Godefroy souriait en permanence, il était plutôt de bonne humeur. Un valet s’écria alors « Canard empourpré sur son lit de carottes », et des domestiques vinrent poser les plats sur la table puis servirent les différents nobles qui bien qu’assez muet pour le moment, faisait attention à bien tendre l’oreille vers le couple pour ne rien raté à la conversation.

« Dans ce cas, c’est une agréable surprise. »

Le jeune homme parlait sans détour, et ses flatteries avaient souvent un fond de vérité. Il accueilli les nouvelles avec un haussement de sourcils, mauvaises nouvelles effectivement.

« Il vous sera bon de savoir alors, qu’une armée berthildoise talonne celle des arétrans pour venir vous donner un coup de main. Le nombre de noirelfes est conséquent, cela fait dix ans que le nord n’a pas connu aussi grande menace et à l’heure actuelle, où le royaume est divisé entre les intrigants et les traitres, nous devons nous montrer forts et solidaire. »

Godefroy en savait peu à propos de Maélyne, uniquement qu’elle avait été marquise durant un certain temps avant d’abdiquer devant la tache et Mahaut devait lui accorder une confiance pour l’envoyer parlementer à sa place.

« Dîtes moi gente dame, que pensez-vous de la situation du royaume des Fiiram ? Vous avez été marquise, vous devez bien avoir une opinion ? »

Un des seigneurs d’Adhémar prit la parole, puis un autre et ensuite un autre.
« M’est avis que cela ne va faire qu’empirer. »
« Les hommes ne savent plus où se trouvent leur place. Un comte de Velteroc qui renverse un duc d’Erac, mais où va le monde ? »
« Que Néera ait pitié de nous, la cupidité du médian a conduit à l’éclatement de Son Œuvre. »

Les seigneurs berthildois avaient un avis tranché sur la chose pour la plupart d’entre eux. Ils n’avaient pas oubliés la fourberie des champs de Christabel. L’échanson refit un tour de table pour remettre du vin dans les choppes vides.

« Et qu’en penses vos suzerains ? »

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Maélyne de Lourmel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2478
Âge : 26
Date d'inscription : 14/03/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25 ans / 983 du 10ème cycle.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Une invitation qui donne lieu à des négociations. [Entité]   Lun 11 Mai 2015 - 9:03


De nombreuses odeurs vinrent titiller les sens de la Dame. Les plats servis étaient tous plus succulents les uns des autres. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas participé à un bon repas. Elle ne manquait de rien, à dire vrai, c’était plus le temps qui lui manquait et ses nombreux déplacements n’y étaient pas pour rien. Les nobles présents à la table étaient plutôt silencieux.

Godefroy se permit quelques compliments qui arrachèrent un léger sourire à la Dame. Maélyne se doutait que la nouvelle de la défaite de Serramire allait faire réagir l’assemblée qui se mit à parler ou à chuchoter entre eux.

Son hôte quant à lui se permit une simple expression avant de lui annoncer qu’un ost Berthildois suivait de près celle d’Arétria. La jeune femme ne put s’empêcher à penser au comte ou encore à Roderik. A cette heure, ils devaient être arrivés en Oësgard, et la guerre faisait tellement de victimes…

La Dame le laissait finir, par politesse. Leurs plus proches voisins se permirent de participer à la conversation.  La question que lui posait Godefroy était plutôt délicate. Comment mettre quelqu’un mal à l’aise, mode d’emploi : demandez-lui ce qu’il pense des actions de ses plus proches amis par rapport à leur suzerain et posez-lui cette question lorsqu’elle se trouve sur le territoire de la dite déchue. Mais Maélyne avait un avantage, la cinquantaine de personnes réunit autour d’elle ne savait pas grand-chose sur sa personne. Son amitié avec Blanche n’a nullement été révélée et ses actions en Serramire, surtout depuis son abdication n’a jamais dépassée les frontières.

Toutefois, il fallait répondre à Godefroy. Elle devait estimer au mieux la position du Marquisat qui était plutôt délicate depuis leur défaite devant Amblère.


« Je suis ravie d’apprendre que vous prenez part à la défense du royaume. » Commença-t-elle. « La sombre menace ne pourra être éradiqué sans une union du nord. Serramire et Oësgard ont souffert durant de nombreuses années suite à leurs guerres civiles. Désormais, le marquisat ne peut défendre le royaume seul surtout depuis la perte de ses grands vassaux. » Elle voulait rajouter un – que serait Sainte-Berthilde sans Arétria ou Ollyséa ? – mais elle se retint, ne souhaitant pas froisser ses hôtes.

Elle porta son verre à ses lèvres, comme si le vin qu’on lui avait servi lui donnait du courage.

« J’ai toujours considéré que la guerre n’est pas la meilleure solution face à un différend politique interne. Les actions du comte de Velteroc ont mené le royaume à se morceler. Nous sommes désunis et donc faible, désormais. Les menaces externes vont se multiplier. » Elle fit une légère pause.

« Quant à la position de mes suzerains, je ne saurais vous le confirmer. Depuis que son excellence à récupérer cent pour cent de ses capacités, nous n’avons parlé que d’Oësgard et des actions de De Clairssac. Il n’a pas émis d’avis quant aux actes du comte de Velteroc, ou du moins il ne nous en a pas parlé. Son but premier était de restaurer la gloire passé du Marquisat et d'unifier le nord. » La Dame refit une seconde pause. Ce qu’elle disait n’était que la pure vérité, Aymeric n’avait pas émis d’avis –public– face aux actions du comte.
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1071
Âge : 816
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Une invitation qui donne lieu à des négociations. [Entité]   Lun 11 Mai 2015 - 18:04


« Je suis ravi de voir ma dame que vous partagez notre point de vue. »Répondit un vieil homme ayant une terre à l’ouest de la cité.
« Saviez-vous Dame Maélyne que le comte de Velteroc a cherché, tout comme la sorcière d’Ys, à nous incorporer dans leurs royaumes ? »
« Inimaginable ! N’est-il pas ?! »

C’était toujours les même qui prenaient la parole. Godefroy sirotait son vin, tandis que des domestiques amenaient un cervidé dans sa sauce olysseane. Il ne quittait pas des yeux la châtelaine lourmelloise, et était attentif à la moindre de ses réactions. Coupant sa viande avec son glaive, il tourna la tête vers le seigneur d’Adhémar.

« Notre royaume a été divisé. Le sud et le médian dans leurs folies des grandeurs nous ont froissé et ont oublié que c’était nous qui les nourrissons. Saviez-vous ma dame que nous avons arrêté nos exportations de blés vers l’eraçon et le soltaar ? »

Godefroy prenait de plus en plus ses aises, souriant de toute ses dents, il continua sur le même ton léger.

« Si nous avons invité Serramire à notre table c’est parce ce qu’autrefois nos terres ont été de grands alliés, et que la péninsule est dans ses heures les plus sombres. Nous avons implosé, et nous devons nous faire notre place. Nous étions, nous deux, liés à la couronne autrefois, et j’aimerais vous proposer aujourd’hui d’être nos propres suzerains. Un conseil du grand nord, qui regroupe les hommes de l’atral et ceux de serramire avec nos voisins d’odélian. Deux marquis, et un duc, celui de Serramire. Et cela avec tous nos vassaux. Nous n’aurions pas de comptes à rendre ni à Diantra, ni à Velteroc, ni à Soltariel. »
« Qu’en pensez-vous ma dame ? »

Un silence gagna petit à petit l’ensemble des sièges. Les seigneurs de la plaine étaient tous attentif à ce qui allait sortir de la bouche de l’ancienne marquise.          

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Maélyne de Lourmel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2478
Âge : 26
Date d'inscription : 14/03/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25 ans / 983 du 10ème cycle.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Une invitation qui donne lieu à des négociations. [Entité]   Lun 11 Mai 2015 - 19:23


Elle semblait avoir fait mouche en choisissant les mots justes, ne révélant rien sur son amitié avec Blanche. Pourtant, pourquoi le cacher après tout ? Ce n’était qu’une amitié, et pas une alliance… L’avoir comme amie ne spécifiait pas qu’elle était d’accord des actes de son époux. Mais mieux valait pas. Maélyne remarqua cependant que l’homme installé en face d’elle la fixait, scrutant les moindres de ses faits et gestes. Cela l’amusait assez, au point de soutenir son regard durant de longues secondes. Bien évidemment, elle prêta l’oreille à ce que les autres seigneurs  lui disaient.

Godefroy prit alors la parole et venait enfin au fait. La Dame ne réagissait pas au début, elle réfléchissait à vrai dire. Unifier le nord sous un grand conseil était une bonne idée. Ce qui la dérangeait était de nommer ses suzerains Duc et Duchesse. Non pas qu’ils le méritent pas, au contraire, ils régnaient très bien et ont été capable de faire ce qu’elle-même n’a jamais réussi. Mais les évènements récents changent la donne. Le fait qu’Aymeric soit devenu dépressif n’aidera en rien. Sainte-Berthilde serait d’accord d’être sous la coupe d’un muet ? Devait-elle leurs en faire part ?

Actuellement, elle avait déjà pris les devants quant à la sécurité de sa suzeraine et de son fils héritier mais l’appui de Sainte-Berthilde ne serait elle pas utile face à d’éventuels coups d’état ? Mais Godefroy ici présent pourrait mal réagir à la nouvelle… et ne plus vouloir élire le Marquisat en Duché… Tiraillée, elle réfléchissait encore.


« Très bien. » Commença-t-elle. « Nous avons la même vision en ce qui concerne le futur du Nord. Un grand conseil où chacun aurait son mot à dire. Nous permettant ainsi de prendre notre indépendance. Mais… permettez-moi de vous poser une question avant d’entrer dans les détails. Vous parlez de deux marquis et d’un duc… Mais actuellement Sainte-Berthilde n’a qu’un conseil de régence suite à la perte regrettable de Feu son Excellence Arsinoé d’Olysséa et de son fils héritier. Avez-vous peut-être des informations à me confier Messire ? » Elle fit une légère pause. « Il est vrai que votre politique interne ne concerne en rien Serramire, mais vous avez attisé ma curiosité. »

A son tour elle fixait Godefroy tout en douceur, scrutant le moindre de ses faits et gestes.
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1071
Âge : 816
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Une invitation qui donne lieu à des négociations. [Entité]   Mar 26 Mai 2015 - 23:59

Godefroy souriait, la châtelaine n’avait pas froid aux yeux pour une dame pour soutenir ainsi son regard. Le « nous » de Maélyne, puis sa question lui fit ravaler son sourire. Son interrogation était légitime, mais elle mettait le sieur de Saint-Aimé mal à l’aise. Essayant de paraitre neutre, il but de sa choppe avant de répondre.

« Les conseils de régence ne sont pas fait pour durer. Ma vision du grand nord est sur le long terme. Tôt ou tard, un héritier devra reprendre le marquisat. Soltariel clame avoir Bohémond, cette calomnie a pour but de donner une légitimité à son appropriation de la couronne et de revendiquer notre attachement pour sa cause. Mais nous ne sommes pas dupes et nous ne l’avons jamais été. Je ne souhaitais pas vous le révéler ce soir afin de ne point gâcher votre diner mais le corps de notre monarque a été retrouvé au large d’Olyssea. Bohémond a été repêché du navire, il a été amené ici à Cantharel et est mort quelques jours plus tard. Soltariel continue à clamer la présence du roi chez elle, ce qui est une insulte pour Sa Majesté. Par respect pour nos frères du septentrion qui meurent chaque jour sous les lames drows je ne me suis pas encore couronné marquis comme le légitimisme mon droit de naissance. »

La révélation était inattendue, et Godefroy souhaitait voir la réaction de son invitée. Coupant sa viande avec son glaive, son sourire regagna son visage.

« Pardonnez-moi si je ne vous ai pas mit au courant plus tôt. Je comptais aborder ce sujet demain en compagnie du marquis d’Odélian, ou d’un représentant si comme Serramire il n’aurait pas pu faire le déplacement. Mais nous avons suffisamment discuté ce soir, profitons du repas et reprenons la politique demain. »

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Maélyne de Lourmel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2478
Âge : 26
Date d'inscription : 14/03/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25 ans / 983 du 10ème cycle.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Une invitation qui donne lieu à des négociations. [Entité]   Mer 27 Mai 2015 - 12:59


La mort de Bohémond 1er était une triste nouvelle. Le décès d’un enfant ne pouvait réjouir la Dame, titres ou pas, Roi d’un Royaume ou alors simple gueux. Un air surprit vient tout de même s’afficher sur son visage, même si celui-ci n’était que sincère à moitié alors qu’une bonne part de comédie englobait le tout.

Godefroy était donc l’héritier du Marquisat et affirmait qu’il ne se ferait pas couronner avant que la menace sombre ne soit éradiquée. Soit, cela était tout en son honneur.


« Je suis sincèrement attristée par cette nouvelle et je partage pleinement votre douleur. » Commença-t-elle alors qu’elle plongea son regard vers l’assemblée entière avant de reporter sur attention sur Godefroy qui s’empiffrait d’autant plus de sa viande. « Vous avez raison de ne pas être dupe face à l’Estréventine, Messire. »

Il enchaîna et semblait fuir la suite de la conversation, ce qui ne plaisait pas à la Dame. Il prétexta ne pas vouloir la déranger plus longuement. Mais Maélyne ne l’entendait pas de cette oreille. Mahaut lui avait confié une mission et il était hors de question qu’elle échoue.

« Sachez néanmoins, Messire, que ma suzeraine ne m’a pas uniquement chargée de négocier en votre compagnie et celle du Marquis d’Odélian. Elle souhaite également vous faire part de diverses demandes privées que je ne révèlerais point devant Odélian. Ma précédente question semble vous avoir mis mal à l’aise au point d’éviter de continuer notre échange ce que je regrette profondément. » Elle s’arrêta un instant, regardant la réaction de Godefroy, celui-ci savait peut-être déjà où elle voulait en venir. Il est certain que l’annonce de la mort de leur suzerain jetterait un froid sur le dîner, mais elle ne pouvait laisser passer l’occasion de transmettre les demandes de Mahaut.

« Je vais donc respecter votre envie de profiter de votre banquet et de vos invités » Elle fit un court arrêt.  « Je transmettrais donc à Mahaut que vous n'avez pu accorder à ses interrogations l'attention qu'elles méritent. » Maélyne n'avait nullement haussé le ton, on pouvait toutefois déceler une certaine déception.
Revenir en haut Aller en bas
Maélyne de Lourmel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2478
Âge : 26
Date d'inscription : 14/03/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25 ans / 983 du 10ème cycle.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Une invitation qui donne lieu à des négociations. [Entité]   Ven 5 Juin 2015 - 5:45


"Je suis sûr que ses interrogations auraient eu l’intention qu’elles méritaient si Mahaut avait daigné faire le déplacement en l’absence de son époux. Si vous souhaitez me faire part de quelques propositions, je vous accorderais une audience privée. Mais ce soir, si nous parlons trop la viande refroidira. " Il restait poli mais avait tenté de remettre la dame à sa place sans se montrer grossier.

Un sourire vint garnir son visage. La viande deviendrait froide ? Vu tout ce qu’il a déjà englouti, Maélyne se demandait où il pourrait stocker le restant. Mais soit… Sa tentative était certes polie mais restait en travers de la gorge de la Dame. S’il portait plus d’intérêt à sa viande qu’à son puissant voisin, il se constituera alors un conseil de bouchers. « Soit. Restons-en là pour la soirée. » Répondit elle.  Le repas prit fin, la soirée était plutôt bien avancée. Alors que Maélyne voulait se rendre à sa chambre, on vint lui signaler que Messire Godefroy souhaitait la rencontrer en privée. Elle qui se demandait si cette audience aurait bien lieu fut ravie de l’entendre. On l’a mena alors auprès de Godefroy.

Il l'attendait dans un bureau. L'invitant à s'assoir il lui demanda ce qu'elle voulait l'entretenir.

« Vous n’êtes surement pas sans savoir qu’avant que la menace sombre ne plane actuellement sur le nord, notre armée se trouvait déjà en Oësgard. Et non sans avoir une bonne raison. Jérôme de Clairssac n’a aucune légitimité sur les terres d’Oësgard et ceux-ci doivent revenir dans le giron de Serramire. Il est bien beau de nous appâter avec un titre de duché mais le Marquisat n’a actuellement plus aucun vassal. » Elle fit une légère pause. « Serramire reste néanmoins une grande puissance mais l’Alonna et l’Oësgard doivent nous revenir. Dame Mahaut se demande si vous la soutiendrez durant les éventuelles négociations à venir. Après tout, nous souhaitons tous voir le nord uni et indépendant de nos voisins au sud. Il va donc falloir que nous cessions d’utiliser nos armes contre nos voisins. »  

" Ma Dame. Serramire a perdu Oësgard le jour où Goar a pris sa couronne. Quant à vos vassaux, il vous reste l'Alonna à qui je suis sûr nous pourrons faire entendre raison."

« Goar n'était qu'un rebelle que les circonstances nous empêchaient de mater, jamais Serramire n'a reconnu l'indépendance de la Baronnie, ni la légitimité de son prétendu "Royaume de Sgarde".  Le marquisat n’a jamais signé de traité libérant l’Oësgard de ses serments. Serramire n’a donc jamais renoncé à la Baronnie.» Elle fit une pause.

" Certes mais pour aller de l'avant et réunir le Nord sous une même bannière, il faut oublier. Sainte-Berthilde a renoncé à Etherna, Serramire peut renoncer à Oësgard pour la survie de tous."

« Sainte-Berthilde à certes perdu Etherna, mais il vous reste néanmoins Arétria et Olyssea. Serramire a déjà payé le prix en perdant Odélian et sur cela, nous ne reviendrons pas mais si nous venions en plus à perdre l'Oësgard et l'Alonna, nous aurions alors payé chèrement, et bien plus que le pays Berthildois. » Elle refit une pause, soutenant le regard de l’homme sans pour autant le dévisager. « Nous avons donc déjà payé. »

" Ma Dame, nous sommes entre nous alors parlons honnêtement, vous savez très bien que vous n'avez pas les moyens de reprendre Odélian et ce, même si vous le souhaitiez. De toute manière, cette affaire est entre vous et Odélian et je ne peux interférer dans."

« Certes mais pour Odélian, nous ni reviendront pas. Reconsidérer néanmoins la fin de vos propos. Si comme nous vous souhaitez la constitution d’un nord uni et indépendant, cela va finir par vous concerner si Odélian et Serramire n’arrivent pas à un accord. »

" Je compte sur votre bonne volonté."

« Très bien, nous verrons donc cela demain. » Lui répondit-elle en affichant son premier sourire depuis le début de cette entrevue. « Mais Sachez que Serramire ne se laissera pas spoiler. » Elle refit une pause. « Je ne vous dérangerais donc pas plus longtemps. Je vous remercie du temps que vous venez de me consacrer. Si vous me le permettez, je vais regagner ma chambre. » Elle se leva et lui fit une révérence, il la remercie poliment et lui souhaita la bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une invitation qui donne lieu à des négociations. [Entité]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une invitation qui donne lieu à des négociations. [Entité]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre pour demander l'autorisation de la slack dans un lieu public
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» [SORTIE] L'Abîme invitation chez Kanaxai [Terminé]
» Invitation au Chat
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Sainte Berthilde :: Marquisat de Sainte Berthilde-
Sauter vers: