AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chronique.5 - Le Retour des Drows

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sapientia
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 789
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Chronique.5 - Le Retour des Drows   Mar 12 Mai 2015 - 11:58



Pour toute question, MP Sapientia



Chronologie:

  • Règne de Glorfindel - 150 à 300 du 10e Cycle
  • Et on le nomma "Drow" - 300 du 10e Cycle
  • Bataille d'Uraal - 700 du 10e Cycle
  • Attaque d'Alëandir - 700 du 10e Cycle






  • Glorfindel: le Roi Mystique et le nouveau souffle religieux


Ce fut le Protecteur de Holimion qui finit par être désigné par le Conseil des Protecteur, un homme qui avait déjà fait ses preuves. Il devint le roi Glorfindel.
Il avait une conception du pays complètement opposée à celle de son prédécesseur, il était contre l’évolution des connaissances, contre la science, il voulait réinstaurer la religion dans le quotidien, redonner à la magie sa source divine et pas scientifique. En fait, il pensait que si le peuple réfléchissait trop au régime, il pourrait aisément le renverser. Mais il continua à insister sur le fait que retrouver les savoir-faire manuels étaient important. Après tout qu'aurait-il bien pu commander si les Cités venaient à s'effondrer?

Obnubilé par la magie, il se maria avec Ánië, une magicienne très puissante, on se demanda même si elle ne l’avait pas hypnotisé pour qu’il l’aime.
Voulant garder son pouvoir, Glorfindel enleva une partie du pouvoir de Caranthir, lui enlevant la fonction de conseiller militaire, pour la donner à Findecáno Melwasúl. Se trouvant ainsi rétrogradé, il comprit qu’il n’était maintenant qu’un magicien quelconque aux yeux du roi, c’est pourquoi Caranthir décida d’avoir un apprenti, pour apporter quelque chose à quelqu’un: Beren Telperiën.







  • La Quête des Dieux


Le roi se lança dans une grande quête: celle de trouver les incarnations des dieux sur Miradelphia.

Pendant près de 100 ans, il chercha, sans succès, jusqu’à tomber sur une elfe, Elvania qui ressemblait fortement à Tari. Elle alla au palais, mais quelques jours plus tard, elle disparut.

Ánië en avait assez des recherches de son mari, d’ailleurs, elle ne le voyait plus, même son fils ne le voyait plus, le jeune Golradir. De plus, elle avait une relation sérieuse avec le Protecteur d’Eteniril, une relation qu'elle voulu garder secrète pour le bien de son fils. Le Capitaine des Armées du Sud découvrit la relation entre les deux nobles, et en avertit le roi. Sous le coup de la colère, on dit que le Roi tenta de mettre un terme à la vie de sa femme, mais ne put s’y résoudre une fois en face d’elle. A la place, Ánië partit loin du royaume, certains dirent qu’elle s’aventura si loin à l’est qu’elle se perdit dans les grands Marais et y périt.

Cet épisode fini, Glorfindel n’exécuta pas le Protecteur d’Eteniril. Il se contenta, selon les rumeurs, de lui lancer une malédiction, celle de ne jamais voir ses enfants venir au monde. Sa mort inopinée, juste avant la naissance de Sylvana, ne surprit donc personne, même si l’on ignore si elle est le fruit du hasard ou la vengeance du Roi. Concernant le Capitaine des Armées du Sud, le roi lui offrit un fief près de Lante, aux frontières naines, l’Epine Dorée, il devint le nouveau Protecteur de la Cité.







  • Et on le nomma "Drow"


On ne sort jamais indemne de la mort d’un être proche, et Glorfindel ne connu plus jamais le repos après cet épisode tragique.
Le roi mourut à son tour, par le poison. Jamais on n’en eut réellement la preuve, mais le fait est que le soir même de l’assassinat du souverain, un elfe à la musculature monstrueuse et à la peau aussi noire que la nuit fut tué dans les rues d’Alëandir. Ceux qui avaient encore en tête l’ancienne prophétie de Athirlan’Lendil virent cet événement comme un mauvais présage.
On le nomma drow, et on en resta là.







  • Bataille d'Uraal


Golradir succéda à son père. Il passait beaucoup de temps avec Beren Telperiën, l’apprenti de son conseiller, et celui-ci devint rapidement son meilleur ami. Le fait d’avoir le même âge aida beaucoup, assurément. Les deux jeunes hommes possédaient le même maitre, mais dans des disciplines différentes, et cet état de fait les rapprochait encore.

Caranthir était, dans les faits, le véritable Maître d’Alëandir, laissant ainsi le temps à Golradir de se former afin de pouvoir faire face aux enjeux qui se dressaient devant lui. Le pire restait la question des drows, dont tous ignoraient la véritable nature.

Le Capitaine de l’Armée du Sud, Marquis de l’Epine Dorée, remarqua un mouvement vers le lac d’Uraal, qu’il associa au déplacement d’une troupe militaire. Caranthir y partit, laissant le palais à Beren Telperiën, qui avait la mission de protéger le roi. Lorsqu’ils rejoignirent les lieux, alors qu’une équipe s’apprêtait à passer de l’autre côté de la rive, ils tombèrent dans une embuscade tendue par des… drows. Un carnage sans nom, dans les deux camps, qui s’acheva par la mort tragique de Caranthir.








  • Attaque d'Alëandir


Pendant ce temps-là, au palais, une autre troupe attaqua la Cité Éternelle, le lac n’étant qu’un prétexte, une diversion consistant à éloigner l’armée du palais. Comme une armée assez importante pour assiéger la Capitale des Elfes put passer inaperçu ? Aucune réponse satisfaisante ne fut apportée à cette question. Mais si les drows crurent pendant un temps pouvoir prendre la Merveille Sylvestre, c’était sans compter sur l’Amour des Elfes pour leur Cité, qui parvinrent à repousser l’attaque de peu.

Les dégâts furent minimes, mais bien trop grand aux yeux des assiégés qui se rendirent compte qu’ils ne pouvaient plus refaire ce qui avait été détruit.

Ce fut la première attaque des sombres, ce peuple dont les Elfes ignoraient tout. Ce fut aussi la seule que connut Golradir.

© Mise en page par : Halyalindë Yasairava
Revenir en haut Aller en bas
 
Chronique.5 - Le Retour des Drows
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Alexandre Ruiz] "La chronique d'Alexandre Ruiz"
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: 
Contexte
 :: L'Encyclopédie :: Histoire :: Chroniques Elfiques
-
Sauter vers: