AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chronique.6 - Marche vers la Guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sapientia
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 789
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Chronique.6 - Marche vers la Guerre   Mar 12 Mai 2015 - 12:17



Pour toute question, MP Sapientia



Chronologie:

  • Abdication de Golradir - 800 du 10er Cycle
  • Tebryn le conseiller de Telrunya - 800 à 965 du 10e Cycle
  • Orelindë et l'empoisonnement de l'Uraal - 994-995  du 10e Cycle
  • Mort des héritiers pressentis - 996 du 10e Cycle
  • Régence de Rima-Macil
  • Couronnement de Dyarque - 999 du 10e Cycle
  • Prise d'Ellyrion - été 999 du 10e Cycle





  • Abdication de Golradir


Libéré de l’influence écrasante de Caranthir par ce triste événement, Golradir put devenir le Roi qu’il était destiné à être, choisissant tout de même de garder son ami Beren comme Conseiller.
Il s'était marié avec Delania d’Ardamir et avait déjà deux enfants : Pyriand et Telrunya. Dans la même situation de force que Lyra'Suan, il prit la même décision: avantagé sa descendance dans la succession au trône.

Pyriand était beaucoup plus âgé que son petit frère et son père aurait voulu le voir prendre la couronne. Mais, il renonça à la politique elfe et quitta le royaume pour une humaine dont il eu un fils: Anàrion. Golradir ne comprit et ne pardonna jamais sa décision, mais le prince était tombé amoureux, et il était de toute façon impossible q'un homme accompagné d'une humaine soit choisi par le Conseil des Protecteurs.

Telrunya était donc celui qui allait hériter du royaume. Dès qu'il se fut assuré que le Haut Conseil nommerait son fils, Golradir, très atteint par la mort subite de sa femme, emportée par un prédateur, décida d’abandonner son poste, et partit, en ermite, dans la forêt d’Anaëh. Certains disent qu’il est parti retrouver sa femme, d’autres disent qu’il n'avait jamais su régner en temps de paix.

Telrunya épousa Orelindë, une vagabonde orginaire d'Holimion, et devint roi.








  • Tebryn le Traitre


Telrunya remarqua que son conseiller devenait vieux, très vieux même. De plus, il ne souhaitait pas voir l’émergence d’un deuxième Caranthir. Aussi se décida-t-il donc d’avoir deux conseillers, un militaire, l’autre pour le reste.

Contre toute attente, son choix se porta sur un certain Tebryn, un drow qui se proclamait renégat et fidèle à la Anaëh. On ne pouvait pas enlever au nouveau Conseiller sa compétence. Il parlait peu mais parlait d’or, comme s’amusait à plaisanter Telrunya.

Beren et Orelindë, quant à eux, ne parvenaient pas à prendre à la légère la présence d’un de leurs ennemis, mais ils eurent beau essayé, jamais le Roi ne voulu revenir sur sa décision. Espérait-il en apprendre plus ? Faisait-il réellement confiance à Tebryn ? Cela, personne ne le sait avec certitude, mais certains pensent qu’il aurait été victime d’un ensorcèlement.

Orelindë eut deux enfants: Learza et Illydril. Le premier n’était pas très intelligent, il avait… un grain comme on dit. C’est pourquoi Telrunya, essaya plus d'une fois de lui faire quitter le palais pour rejoindre la famille de sa mère. On murmurait que le Roi avait honte d’avoir engendré un fou, et on se demande comment Beren Telperiën parvint à garder le jeune Leazra dans le château, après de nombreuses discussions de morale auprès de son roi. Ou même pourquoi.

Illydril en revanche avait toute les qualités d'une futur reine et son père appuya très tôt sa potentielle nomination. De plus, l'idée que la couronne se transmette de descendant en descendant  lorsque c'était possible, était passé officieusement dans les mœurs. Qui de mieux préparer à la charge que ceux qui avait été élevé près d'elle et savait ce qu'il en coutait?

On pouvait se réjouir : les drows laissaient les Elfes en paix, et au fond ils n'aspirent qu'à cela. Pour autant, il semble que le malheur ne puisse rester éloigné trop longtemps de la dynastie royale. Un soir, lors d’un grand banquet, après une coupe de vin, Telrunya s’affala sur la table, provoquant un silence dans la salle. On soupçonna tout naturellement Tebryn, mais faute de preuve, la Reine du se résoudre à le condamné à un "simple" exil.

C'était en 965 du 10e Cycle, une poussière pour le peuple elfe qui jamais n'oublie.







  • Orelindë: La Reine Sage et l'empoisonnement d'Uraal


Mais cette fois, Illydrl fut déclarée bien trop jeune. Certains pressentait que les troubles venaient jute de commencer et pour éviter une longue élection qui aurait été néfaste à plus d'un point de vue, les Protecteurs désignèrent Orelindë, qui avait toujours bien conseillé et agit avec sagesse, pour remplacer son époux.

Commença alors le règne d'Orelindë, secondée par Beren Telperien qui prit grand soin de l'éducation d'Illydril...

Mais la princesse n'était pas sa seule élève.
En effet, le fils que Pyriand avait eu avec sa femme humaine, Anàrion, rejoignit finalement Alëandir pour reçevoir une éducation princière, en compagnie de sa cousine. Bientôt, le duo fut rejoint par le fils d'un ami intime de Pyriand, Dragan d'Ardamir. Les trois enfants grandirent ensemble, chacun portant le deuil d'un être aimé.

La vive et fougueuse Illydril avait perdu son père, empoisonné par Tebryn, le félon drow.
Anàrion avait perdu sa mère et son père, victimes des attaques drows.
Quant à Dragan, il avait été la cause du décès de sa mère, à sa naissance.

Bien vite, une amitié fraternelle se noua entre les trois jeunes gens et, en grandissant, Dragan devint le conseiller du demi-elfe.

Beren se rendit compte aussi qu'Illydril et Anàrion avaient de sérieuses prédispositions à la magie et se fit leur mentor, à l'Académie de magie.
Puis, les adolescents s'éloignèrent, surtout Anàrion et Illydril, qui, en vieillissant, prirent conscience de leur rivalité concernant le trône.
Le père d'Anàrion aurait du régner s'il n'avait aimé une humaine et désavoué pour cela. Si son fils, un simple demi-elfe était assez reconnu pour monter sur le trône, cela soulagerait l'honneur de Pyriand au delà des mots. Anàrion était demi-elfe, mais pourvu de grandes qualités et il avait autant de vues sur le trône que sa cousine qui montrait chaque jour un peu plus sa capacité à gouverner.


Beren, Orelindë et Dragan comprirent vite qu'il y avait entre eux plus qu'une rivalité et surtout fallait unir le cousin à la cousine pour la stabilité des Cités si l'un ou l'autre comptait gouverner un jour. Cela ne se fit pas sans heurts, mais Dragan était ami des deux jeunes gens et réussit à leur faire comprendre qu'au delà du trône, ils s'aimaient et cela, depuis longtemps.

Parallèlement, la reine Orelindë se retirait doucement des affaires, n'ayant jamais aspiré au pouvoir et ne l'ayant endossé que par devoir. Sa santé mentale semblait se dégrader et souvent, elle était victime d'absences.

Elle pensa abdiquer. Cela fut retardé lorsque les drows empoisonnèrent le lac d'Uraal, et condamnèrent ainsi bien des elfes à une mort affreuse. Il fallut des mois à Beren, Illydril et Dragan pour trouver le poison et annihiler ses effets. Quand cela fut fait, une date fut enfin arrêtée pour le mariage d'Illydril et Anàrion et la reine annonça sa décision de quitté le trône.








  • Mort des héritiers pressentis


Mais avant, il fallait se rendre à Kirgan, pour accepter l'alliance avec les hommes et les nains: l'Alliance de Lumière et enterrer les vieilles querelles pour faire face aux drows qui gagnaient en puissance.

Jamais ils n'arrivèrent. Le convoi fut intercepté par les drows, c'était en 996 du 10e Cycle.

Orelindë fut violée, torturée et tuée et son corps abandonnée sur place.
Anàrion et Illydril furent emmenés au Puy d'où jamais ils ne ressortirent.
Quant à Beren, il disparut, les dieux seuls savaient où...


Les elfes n'avaient plus de famille royale et plus de prétendant au trône. Sûr qu'Illydril ou Anàrion serait nommé, les Protecteurs n'avaient pas jugé utile de débattre d'un autre choix. Les plus vieux purent alors se souvenir d'une vieille prophétie, faite il y a 10 000 ans par le conseiller de Tyral.







  • Régence de Rima-Macil et Couronnement de Dyarque



Incertain dans leur choix mais pressés par le temps, un régent fut nommé par le Haut Conseil plutôt qu'un réel souverain: Rima-Marcil, ancien Commandant en chef des armées du Sud, destitué pour avoir aimé une drow et en avoir conçu des enfants et réhabilité grâce à sa valeur et ses compétences en cette période trouble.

Finalement, tout en gardant sont titre de Régent, Rima-Macil tint le rôle de roi la tête haute. Le Conseil pensait à le lui donner définitivement le trône lorsque la Mort le frappa. A sa place, ce fut le protecteur de Daranovar: Dyarque de Lanthaloran  qui fut nommé roi... Seulement quelques mois avant que sa femme, Elya et Dragan d'Ardamir ne meurt dans la même entreprise qui avait emporté l'ancienne Reine: rallier l'Alliance des humains et des nains pour éliminer la menace sombre.










  • début de la guerre


Les drows se faisaient en effet de plus en plus agressifs en ce début de 999 du 10e Cycle. Et aux premières lueurs de l'été, trois des cinq Osts sombres mettent le siège devant Fort Ellyrion. En moins d'un mois, le Fort qui gardait la Porte d'Anaëh depuis près d'un Cycle tomba aux mains des drows.

Si les Osts ne continuèrent pas à s'enfoncer dans les terres elfes dans la foulée, ces parce que le Voile vint les interrompre.





Vous cherchez plus de détails sur la guerre en cours? Suivez le "W"!


© Mise en page par : Halyalindë Yasairava
Revenir en haut Aller en bas
 
Chronique.6 - Marche vers la Guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers un multilinguisme intégral
» Marche vers Embouchure...
» VERS UNE GUERRE PROTESTANTS ET VADOUISANTS?
» Dakô, ou une marche vers Iwa, halte chez Iô
» Première marche vers la Gloire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: 
Contexte
 :: L'Encyclopédie :: Histoire :: Chroniques Elfiques
-
Sauter vers: