AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Se préparer en bonne compagnie. [Roland]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maélyne de Lourmel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2478
Âge : 26
Date d'inscription : 14/03/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25 ans / 983 du 10ème cycle.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Se préparer en bonne compagnie. [Roland]   Ven 22 Mai 2015 - 12:08


5ème jour de la 7ème ennéade, an 8 du 11ème cycle.
Durant l’après-midi…

Godefroy de Saint-Aimé les avait accueilli, il y a de cela à peine quelques heures. Le rendez-vous était donné, ils se rejoindraient ce soir. En attendant, des chambres furent mises à disposition de la Dame et de son escorte. Des bains furent coulés et Maélyne ne se fit pas prier pour en bénéficier tout de suite. Il était encore tôt pour s’apprêter pour la soirée, alors elle s’habilla d’une simple robe colorée. Ses cheveux pendaient, lui donnant un style décontracté.

Elle ne comptait, de toute façon, ne pas rencontrer qui que ce soit officiellement avant la soirée. Elle pouvait alors se permettre d’être un peu plus à l’aise avant d’enfiler sa robe de soirée.

Une femme de chambre entra, et d’une voix qui se voulait tendre, elle demanda à la Lourmelloise si un certain Roland de Dorour pouvait s’entretenir avec elle. Maélyne accepta directement.

Durant ce voyage, qui était long, elle avait demandé à son ami et conseiller de l’accompagner. Mais la causette n’en était pas l’unique motif. La Dame était venue pour représenter Serramire et elle espérait ne pas faire de faux pas. Elle comptait donc sur son ami pour la conseiller au mieux. Et puis, avoir le soutien d’un ami était toujours le bienvenu.

Il entra, ils se saluèrent, ils s’installèrent. Les appartements de la Dame bénéficiait d’un petit salon privé, lui permettant ainsi de d’accueillir confortablement Roland. Un domestique vint à leur rencontre, et la Dame demanda de quoi les sustenter.


« Je dois dire que tu tombes plutôt bien. »

Elle regardait l’homme en face de lui et lui offrit un sourire. Il était toujours plaisant d’être à ses côtés. Maélyne le considérait comme son frère même si aucun lien de parenté ne les unissait.

« Messire Godefroy de Saint-Aimé m’a invité à sa table, ce soir. Nous serons en compagnie de nobles Berthildois. Je crois donc que notre entretien ne se passera pas en privé. » Elle fit une pause. « J’avoue que ce n’est pas ce que j’avais prévu à la base. Tu me connais, au plus il y a de monde, au plus je me fige et les mots ne me viennent pas. »

Un serviteur lui servit alors une tasse de thé et servit Roland avant que la Dame ne lui demande de se retirer, laissant ainsi les deux jeunes gens seuls.

« Comment trouves-tu l’accueil à Cantharel, dis-moi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Roland de Dorour
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Âge : 28
Date d'inscription : 16/05/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  26 ans, Année 981 du 10ème cycle en Favriüs
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Se préparer en bonne compagnie. [Roland]   Lun 25 Mai 2015 - 12:16

Ils étaient arrivés il y a quelques heures à peine que tomba l'invitation de la Dame de Lourmel à la table du seigneur, en compagnie d'une partie de sa cour. Il savait ce que cela signifierait pour la jeune femme, et il savait devoir, avant cela, lui rendre une petite visite, c'était son rôle…
Elle avait besoin de conseil, mais surtout, à ses yeux, elle avait besoin de se mettre en bonne condition pour y faire face, et c'était là son véritable rôle à cet instant, il fallait à Serramire la meilleure des représentantes armés de la confiance, de l'assurance et de la sérénité adéquate… Et connaissant la jeune femme, et les Hommes de façon étendue, rien ne valait le défi pour l'atteindre.
Ainsi fut-il introduit, remercia le domestique, et lorsque celui-ci fut parti, et qu'elle lui fit part de ses craintes, c'est avec un calme, voir même une légèreté qu'on lui connaissait qu'il s'exprima, comme si la situation n'était finalement pas si… sérieuse, tout au moins, pas autant qu'elle le pensait.

« Il est trop tôt pour émettre un jugement sur la qualité de leur hospitalité mais je n'ai pas perçu d'hostilité envers nous, c'est déjà ça. »

Il n'avait pas encore trouvé de chevaliers qui piqua sa curiosité et son intérêt quant à sa capacité à opposer son épée à la lance de Dorour, mais il trouvera avant la fin de son séjour… Il trouvait toujours. Quant aux femmes… Trop tôt pour le dire, mais voila les deux choses, sans compter la nourriture et l'ambiance, les éventuelles tensions qui agitaient le château, qui caractérisaient pour lui un bon accueil.

« Oui, je te connais, et je sais aussi que tu n'es pas du genre à te laisser marcher sur les pieds, alors j'ai toutes les peines à croire que tu accepterais de tomber dans un subterfuge aussi grotesque. Il a pu apprendre pour ton mal être dans ces situations, et soucieux de te déstabiliser et te mettre en position de faiblesses, incapable de te battre avec tes armes, s'offrant par la même un public pour le soutenir et convenir de ta défaillance, il obtiendra alors le plus favorable des résultats pour lui-même. »

Qu'importe si il s'agissait en effet d'une véritable volonté ou non, il lui fallait provoquer l'ego de la jeune femme, la pousser à y voir une provocation à laquelle son refus de perdre devait répondre, et prendre l'ascendant sur son malaise dans une situation similaire. Mais il avait également l'intention de lui faire voir le bénéfice d'une telle situation, elle devait y voir bien davantage qu'une source de problèmes pour elle-même.

« Un homme sage a dit un jour qu'une des choses de la plus haute importance dans la guerre, c'était de s'attaquer à la stratégie de l'ennemi… Bien ! Sachant ce qu'est celle de ce Godefroy, il te suffit de prendre sur toi et de la contrarier, la chose pourrait alors le déstabiliser et te permettre d'en tirer un plus grand profit… En t'affichant même avec de l'assurance, tu pourrais gagner quelques voix favorables qui soutiendront ton discours parmi les gens de sa cour, et l'influenceront par la suite. »

Il ne fallait pas sous-estimer l'influence d'une cour, dans un sens ou dans l'autre, et il espérait que Maélyne s'y distingue suffisamment pour s'attirer quelques faveurs, d'autant que la tâche n'était pas de retourner la moindre fidélité, puisqu'il n'était pas question de guerre, mais de se créer quelques langues pour insinuer et susurrer à son avantage… Si il avait connu quelques maîtresses du seigneur, il s'y serait même attaqué pour que ces mots lui parviennent même jusque dans son lit, de la bouche même d'une de ses favorites.

« Il a invité un public, soit, c'est donc la meilleure des occasions de rompre la lance et de le jeter au bas de sa monture… A toi de voir, tu peux la saisir ou déclarer forfait et lui céder cette victoire. »

Il trouvait la métaphore adéquate… Il s'agissait là moins d'une guerre que d'un duel qu'elle devrait mener, et si la foule partait favorable envers le champion local, un coup d'éclat ne manquerait pas d'en retourner une partie qui ne pourrait plus nier les qualités de la championne lourmelloise.
Revenir en haut Aller en bas
Maélyne de Lourmel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2478
Âge : 26
Date d'inscription : 14/03/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25 ans / 983 du 10ème cycle.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Se préparer en bonne compagnie. [Roland]   Lun 25 Mai 2015 - 17:45

Il lui rapportait un discours, ou plutôt de bons conseils qu’il prodiguait si facilement. Parfois, elle enviait son aisance et aurait voulu pouvoir bénéficier d’un tel talent. Maélyne se demandait ce qu’elle pourrait bien accomplir si elle avait les mêmes qualités que lui. Sûrement de grandes choses. Mais elle devait faire avec et s’estimer heureuse d’avoir un tel homme a ses côtés. Que deviendrait-elle s’il décidait de la laisser tomber ? Non seulement cela la chagrinerait énormément mais elle perdrait un de ses meilleurs conseillers.

« Mais que ferais-je donc sans toi, Roland ? J’ai parfois l’impression que tu me connais mieux que moi-même. Je te remercie pour tes conseils. J’en prendrais compte, comme à chaque fois.» Elle sourit alors à son ami, que dis-je, à celui qu’elle considérait comme le frère qu’elle n’avait jamais eu. Ils étaient proches et Maélyne a vu ses sentiments ou plutôt son attachement augmenter depuis la perte de Lyanna. Il ne lui restait plus que lui et il était hors de question, pour elle, de le perdre également. Soit, c’était un bon guerrier, même si son style de combat différait de ce qu’on pouvait trouver d’ordinaire dans le nord. Son combat face au Kerkand lui avait prouvé maintes choses.

Elle se souvint alors de leurs moments passés ensemble, en compagnie de sa défunte sœur. Tous trois à Outremont à jouer à une époque où la politique, le commerce et les devoirs d’un seigneur ne les incombaient pas encore. Elle regrettait souvent son enfance et cette période d’innocence.

Pendant son temps de réflexion, lorsqu’elle se remémora les quelques souvenirs heureux, Maélyne plongea son regard dans le vide, fixant le liquide qui se trouvait dans sa tasse.


« J’ai l’impression que Messire Godefroy est un homme prêt à tout pour arriver à ses fins. Le nombre important d’invités va surement me mettre mal à l’aise… » Elle fit une pause. « Tous ces yeux rivés sur moi… Ces hommes qui ne savent rester à leurs places, se permettant de me dévisager…. » Elle souffla, montrant déjà de l’agacement face à ce futur diner.

« Mahaut m’a un peu parlé des intentions du Berthildois. Il semblerait qu’il veuille mettre sur pied un conseil du Nord. » Elle fit une pause, amenant sa tasse à ses lèvres. « Je trouves que c’est une excellente idée. Moi qui cherchais l’indépendance du nord depuis bien longtemps, je ne laisserais pas une telle aubaine me filer entre les doigts. Mais j’estime qu’il y a quelques épines parmi nous et je compte bien convaincre ce Godefroy à se rallier à Serramire. Il pourrait faire un poids non négligeable face à Jérôme en Oësgard. D’ailleurs, la dernière fois que je l’ai vu, il se rendait en Odélian, auprès du nouveau marquis. Quelque chose me dit qu’il en est repartit avec du soutien. » Elle refit une pause et pensait à Jérôme. Lui qui était son ami, lui qui avait sauvé Lyanna, lui qu’elle avait soutenu auparavant se permet aujourd'hui de posséder les terres qui appartiennent à Serramire. Et si ses inquiétudes étaient fondées, Odélian se serait allié à la quête de Jérôme, déséquilibrant ainsi les forces. Elle comptait bien essayer d’allier le marquisat de Sainte-Berthilde à sa cause.
Revenir en haut Aller en bas
Roland de Dorour
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Âge : 28
Date d'inscription : 16/05/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  26 ans, Année 981 du 10ème cycle en Favriüs
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Se préparer en bonne compagnie. [Roland]   Mer 27 Mai 2015 - 7:10

Elle appréhendait ce repas… Elle en faisait trop, il ne faudrait pas que ce soit le cas une fois là-bas. Elle n'avait qu'un adversaire, le reste de la salle ne comptait pas, pas dans cette opposition… C'était le public, il n'était là que pour applaudir le vainqueur, pas pour prendre part à l'affrontement, et surtout pas en dévoilant les faiblesses de Maélyne.

« Comme bien des hommes dans nos contrées, mais oublie ces yeux qui se riveront sur toi, focalises toi seulement sur ta cible, sur ton adversaire, tu ne pourras prêter attention aux humeurs de ton public qu'une fois le coup porté et en apprécier les effets. Et fais moi plaisir, caches donc cette appréhension, tu ne dois pas montrer les faiblesses de ton jeu sauf à craindre qu'il l'exploite davantage. »

C'était un duel qu'elle disputerait, pas bien différent d'une joute dont l'objectif est de marquer le plus de points ou, au mieux, d'en désarçonner l'adversaire pour en récolter les lauriers. Et comme dans cette pratique, il faut savoir lire l'attitude, anticiper les faiblesses mais également en feindre… Sauf que l'enjeu était bien plus grand, et la situation peu enviable.

« Si on envisage une indépendance du nord, alors un tel soutien récupérer par Jérôme est une bonne nouvelle, c'est que l'Odelian a pardonné son vassal envoûté par les promesses d'Arsinoé, ce seront donc des tensions en moins, si on raisonne dans l'ensemble… La chose est plus problématique si on considère les choses pour Serramire, avec l'Alonnan charmée par le Sud, et même si ce ne sont plus que les ruines de ce que fut jadis ce territoire, on ne peut se permettre de céder l'Oësgard à Odelian sans craindre pour l'équilibre et l'avenir. »

C'était en cela que le soutien de Sainte Berthilde pouvait compter, mais il ne fallait pas que cela conduise à une trop grande dépendance des aspirations des uns et des autres. Il fallait que le statut à venir de l'Oësgard soit dans les sujets et les conditions qui rendront ou non possible l'existence d'un conseil du nord, on ne pourrait rien construire qui soit bon avec une Serramire amputée et dépendant des humeurs de ses voisins. Cela promettait de sacrées discussions.
La question de la loyauté de Jérôme serait aussi un chapitre important, puisque ce dernier, si il avait renouvelé son serment, possédait pourtant des terres en Serramire… Alors quel scénario se profilerait si des tensions entre l'Odelian et Serramire éclatait ? Mais c'était là une question qu'il entendait bien poser de lui-même à l'intéressé.

« Il va falloir agir avec intelligence, avec la bêtise d'Aymeric et ce possible soutien d'Odelian à Jérôme, Serramire pourrait paraître une bête blessée que nos voisins vont tenter de berner. »

Il espérait qu'elle comprenne ce qu'il sous-entendait… Gare aux promesses trop belles, il fallait épargner à Serramire de céder aux chants des sirènes sans craindre d'en payer un prix trop lourd au voisinage.
Le Nord s'unifierait autour du rejet de l'autorité sans légitimité du Manchot de Velteroc, ou de la lointaine et soupçonneuse protection de l'Estréventine, il s'épanouirait de nouveau, se tirant des décombres de l'ancien royaume aujourd'hui passé… Une volonté commune d'indépendance, oui… Mais chacun tenterait d'en tirer le plus grand bénéfice au dépend des autres, et au-delà de cette volonté commune, il allait falloir concilier les aspirations de chacun si on voulait bâtir dans la durée, des fondations solides… Si les « puissants » n'aspiraient qu'aux bénéfices le plus grand et le plus rapide qui soit, le Nord partirait en morceaux, c'était assuré.
Revenir en haut Aller en bas
Maélyne de Lourmel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2478
Âge : 26
Date d'inscription : 14/03/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25 ans / 983 du 10ème cycle.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Se préparer en bonne compagnie. [Roland]   Mer 27 Mai 2015 - 13:50


Elle émit un petit rire. « Tu parles toujours comme si nous étions en plein duel. Or si j’y réfléchis bien, c’est ce qui m’attend sauf que les armes employés ne seront pas aussi radicale que les tiennent même si ce sont les mots qui sont à l’origine de toute guerre. »

Il enchaîna sur Jérôme et Odélian, et son sourire disparut alors aussi tôt. Parler du Baron n’était pas un sujet qui faisait plaisir à la Dame.

« Je lui avait explicitement demandé de choisir son camp. Il semblerait donc qu’il ait décidé de rejoindre Odélian. C’est, certes une bonne nouvelle pour l’éventuel conseil et l’indépendance du nord mais cela apportera d’autant plus de tensions entre Jérôme et Serramire surtout si Odélian s’en mêle. Sa conquête de l’Oësgard se voit maintenant bénéficier d’un soutient de plus, or Serramire n’a personne. » Elle s’arrêta, plongeant son regard dans la cheminée avant de se reprendre.

« Après la défaite d’Aymeric face à Amblère, notre puissance s’est vue réduite et un équilibre fragile s’est alors installé. Equilibre dorénavant rompu avec l’aide d’Odélian. Serramire est dans une fâcheuse position et cela me révolte d’autant plus que Mahaut ne semble pas prendre ces problèmes au sérieux au point de ne se laisser aller à quelconques caprices pour ne pas sortir de son beau château. »

Maélyne était contente que sa suzeraine la charge de représenter Serramire mais elle n’avait pas appréciée la raison évoquée par Mahaut quant à son incapacité de se déplacer elle-même.

« Si nous cédons Oësgard à Jérôme et donc à Odélian, l’Alonna ne se fera pas prier pour se joindre à eux également si la Baronne souhaite une place au conseil. Serramire en sera isolée et cela nous mènera à notre perte. »

Une bête blessée, comme l’évoquait Roland. Au moins, ils avaient la même vision.

« Il est certain que Sainte-Berthilde nous fera moult promesses. Ce Godefroy préside le conseil de régence mais de par sa naissance il est en droit de réclamer le trône. Il va falloir que je ne tombe pas dans son jeu et que je n’accepte pas n’importe quoi sans avoir de garanties solides. »

Elle pouffa alors par la suite, mais ce rire n’était nullement joyeux, il signalait surtout qu’elle venait de se souvenir d’un point important.

« En plus, rien ne me garantit que Mahaut n’annulera pas tout ce dont je suis venue faire ici. J’espère qu’elle aura au moins l’intelligence d’écouter ce qu’on a à lui dire. »
Revenir en haut Aller en bas
Roland de Dorour
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 56
Âge : 28
Date d'inscription : 16/05/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  26 ans, Année 981 du 10ème cycle en Favriüs
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Se préparer en bonne compagnie. [Roland]   Ven 5 Juin 2015 - 16:51

« N'est-ce pas là une bonne façon d'appréhender ce genre de discussion ? Chacun dispose de ses atouts et de sa langue qui sont pareils à des armes, pour tirer le meilleur parti de ces derniers et prendre le dessus… Je crois même pouvoir affirmer que mes duels sont plus courtois que la plupart de ces rencontres entre nobles. »

Bon, il exagérait probablement, mais sinon quelques accidents, ou bien une issue involontaire, pour autant qu'il sache, ses duels avaient très peu débouchés sur la mort de qui que ce soit, des blessures superficielles, assurément, mais sa lance avait fait couler bien moins de sang que les langues de ceux qui seront réunis le lendemain.

« Il ne faut pas se lamenter, oui, nous n'arrivons pas aussi fort qu'on aurait pu et du l'être, la faute à une mauvaise gestion du cas de Clairssac, à la folie d'Amblère… Mais nos voisins ont également souffert, moins, probablement, mais tout de même… Il est fort peu probable qu'aucun de ceux qui se réuniront demain souhaitent que les discussions débouchent sur une guerre promise. »

« Serramire, même affecté par les derniers événements demeurent une grande puissance, indispensable pour constituer une véritable force dans le Nord de la Péninsule. C'est une chose qu'il faudra mettre dans la balance lorsqu'on présentera nos conditions, nous ne devons pas subir ces discussions ou leurs conditions mais bel et bien mettre en avant les nôtres. »


C'était une réponse à l'ensemble, de l'équilibre fragile en passant par la préservation des serments de Oësgard et éventuellement Alonna pour Serramire qu'aux éventuelles distractions du Marquis de Sainte Berthilde pour la leurrer. Il allait falloir se montrer ferme et fort dans ses convictions, ces requêtes étaient justes et légitimes, de toute manière, et il savait compter sur Maélyne pour y parvenir.

« A nous de trouver et de soumettre des conditions dont elle n'aura rien à redire quant à la pertinence et à l'avantage qu'en tirera Serramire, et si jamais elle devait se montrer assez sotte pour contrarier un tableau qui serait avantageux… La faute en retomberait sur elle-seule, même si nous devrons vivre avec cela. »

En somme, il ne fallait pas y penser, et s'efforcer de faire au mieux pour l'instant, même si la marquise sabotait leurs éventuels succès ici, elle pouvait en tirer des fruits inattendus, et c'est ce qu'elle devait garder à l'esprit.

« Le plus important, à mon sens, c'est que tu en tires toi le meilleur des bilans possible, même si Mahaut fait s'effondrer tout ce que nous aurons tenté de bâtir pour Serramire, si tu en sors brillamment, Lourmel pourrait trouver un bénéfice de cette situation. »

Si l'image de Aymeric et Mahaut s'en trouvait dégradées sur le plan diplomatique, tandis que Maélyne s'illustrait comme une interlocutrice intéressante, il pourrait bien se trouver un bénéfice plus personnel à toute cette agitation, ce qui pouvait toujours avoir son utilité, tôt ou tard.
Revenir en haut Aller en bas
Maélyne de Lourmel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2478
Âge : 26
Date d'inscription : 14/03/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25 ans / 983 du 10ème cycle.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Se préparer en bonne compagnie. [Roland]   Sam 11 Juil 2015 - 12:48


« Je ferais en sorte d’appliquer tes conseils Roland. » Dit-elle à l’encontre de son ami. « Mais parfois je me demande s’il ne vaut pas mieux t’envoyer à ma place. » Maélyne souffla. « La politique... encore et toujours la politique... Je ressens parfois l’envie d’être née que simple gueuse. Tout ceci est fatiguant. » Elle marqua une nouvelle pause. « Toutes ces personnes, ces nobles –elle insista sur ce mot- qui se rabaissent à longueur de temps, qui sont égoïstes et ne pensent qu’à acquérir encore plus de pouvoir... » Elle était définitivement partie dans un monologue, oubliant la présence de Roland.

Elle avait croisé ses mains qu’elle venait de déposer sur ses genoux. Evitant le regard de son ami, scrutant le paysage que l’on pouvait apercevoir par la fenêtre principale, son esprit s’égarait. Pourtant s’ils étaient réunis ici, là et maintenant c’était pour se préparer à la réunion qui attendait la Dame. Elle représentait Serramire, sa Marquise, Mahaut de la maison d’Avaugour. La jeune femme reprit ses esprits pour ainsi reposer son attention sur Roland. A chaque fois qu’elle croisait son regard elle se remémora les moments qu’ils avaient passés ensemble durant leur jeunesse. Lyanna revenait hanter son esprit. « Lyanna était tellement plus à l’aise en société. Alors que moi... -elle pouffa légèrement- que suis-je donc capable de faire ? » Vous l’aurez compris. Maélyne souffrait tout d’un coup d’un manque de confiance et se liquéfiait à l’idée de d’avoir l’avenir du Marquisat entre ses mains. « Si j’ai abdiqué, ce n’est pas pour rien... » Dit-elle alors sans se rendre compte qu’elle venait de le dire à voix haute.

« Mais soit. Je ferais en sorte de construire quelque chose en repartant d’ici. Et si Mahaut souhaite reprendre tout d’elle-même alors qu’elle le fasse. Mais à l’avenir, son excellence ne devra plus compter sur mon aide. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se préparer en bonne compagnie. [Roland]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Se préparer en bonne compagnie. [Roland]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit moment de détente en bonne compagnie [PV: Taylor Davis]
» Le plaisir d'une bonne compagnie. [Ft. Jordan Parrsish]
» Retrouvailles en bonne compagnie (Pv : Ys)
» Une bonne compagnie [Eva]
» FLASH BACK - En bonne compagnie | PV Remus Lupin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Sainte Berthilde :: Marquisat de Sainte Berthilde-
Sauter vers: