AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Douce revanche... [pv Krish]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Zaahrian
Sang-mêlé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 190
Âge : 31
Date d'inscription : 29/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Douce revanche... [pv Krish]   Ven 30 Oct 2015 - 0:46

Pour dire vrai, Zaahrian s’attendait à tomber sur une Krish particulièrement de mauvais poil suite au faux bond que lui avait fait l’assassin. Il lui avait promis d’être de retour dans l’après-midi pour la leçon du jour, mais ses activités l’avaient retenu plus longtemps que prévu. Résultat, il était très en retard. Pire encore, la drow avait essuyé une attaque selon la panique générale qui régnait parmi les esclaves. Pourtant, ce n’est pas un hurlement outré qui l’accueillit, mais un grand éclat de rire. Quelqu’un se précipita sur la porte et lorsqu’elle s’ouvrit, il découvrit une Krish d’humeur particulièrement joyeuse. La forte odeur qui imprégnait la pièce donna à l’assassin une petite idée de ce qui se passait ici. Il ne pensait pas la drow amatrice de ce genre de chose. Ah, la dernière fois qu’il a senti cette odeur, il était encore un tout jeune gamin voyageant avec la caravane de marchand.

— Ah, tant mieux! Tu m’as l’air particulièrement de bonne humeur. Plus que je ne l’espérais en fait? Que s’est-il passé durant mon absence?


La drow ne lui répondit pas, mais le traina plutôt à l’intérieur avant de claquer la porte derrière lui. Ils étaient dans un petit salon dont le sol était couvert de coussins particulièrement invitants. Deux autres personnes s’y vautraient déjà : un nain qu’il n’avait jamais vu avant et la chef des gardes. C’est cette dernière qui attira aussitôt l’attention de l’assassin. Il faut dire qu’elle était visiblement sous l’influence de quelque chose et qu’elle avait beaucoup de mal à retenir un fou rire. Il était à la fois amusé et déçu. Zaahrian ne s’attendait pas à une réponse très cohérente de la drow alors il avait vaguement espéré que la très coincée chef des gardes allait répondre à ses interrogations. Finalement, elle n’était pas si coincée. Elle était même plutôt dévergondée dans son genre.

— Ça, je ne m’attendais pas à voir ça dans ma vie. Dit-il en désignant du doigt Wyrdin. Il sourit, évidemment, car c’est toujours drôle de voir quelqu’un sous influence qui ne peut s’empêcher de rire sans raison.

Krish fit rapidement les présentations et Zaahrian se contenta de saluer d’un signe de tête. Il avait encore en tête sa dernière rencontre avec un nain lorsqu’il en avait accidentellement capturé un alors qu’il se rendait à Thaar. C’était mieux ne pas ramener cette histoire maintenant. Après tout, Soukar n’allait peut-être pas comprendre le côté accidentel de la chose. Il fut intéressé par les liens du nain avec les ombres et tout ce qui se passait derrière les portes closes des grandes maisons de Thaar.

— Ah, si tu connais quelqu’un qui aurait pu passer un contrat d’assassinat sur la tête d’un certain Djamel il y a quelques semaines à peine, ça m’arrangerait. Ça m’éviterait de passer par la famille du mort pour ensuite payer une petite visite à tous les ennemis potentiels jusqu’à ce que je trouve le coupable.

Krish était vraiment dans un état avancé. Appuyé contre lui, Zaahrian était probablement la seule chose qui l’empêchait de s’écraser au sol. Apparemment, elle avait dit quelque chose qu’elle trouvait drôle, mais qu’elle était aussi la seule à comprendre. C’était étrange de la voir ainsi. Quelque chose n’allait pas et l’assassin n’était pas tout à fait à l’aise, comme si quelque chose risquait d’arriver à tout moment. Il regarda la pipe à eau changer de main. Au même moment, la drow décida de l’amener vers les coussins probablement pour qu’il y prenne place. Elle se souvint du même coup qu’il avait une bouteille de vin et elle la lui arracha des mains sans plus de cérémonie.

— Je ne l’ai pas volé. Elle m’a été apportée par une sublime créature dans un bordel exotique de Thaar. Si tu veux, je te raconte ce qui s’est passé. Ça implique ton humble serviteur ici présent, un groupe de jeunes seigneurs malotrus, un autre jeune homme qui semble avoir été échappé le jour de sa naissance et un être au visage si féminin que le plus viril des hommes en serait confondu. Je crois que certains jeunes gens vont faire des cauchemars cette nuit.

Zaahrian allait se lancer dans le récit palpitant de ses aventures lorsqu’il s’arrêta net. Cette fois, il n’avait pas envie de rire. Il était même dangereusement sérieux. L’assassin essayait de comprendre le sens des paroles décousues de Krish, mais ça ne faisait aucun sens.

— Un instant… Tu as libéré Guilin? Pourquoi? Attends… tu l’as embrassé?

Cette possibilité semblait scandaliser Zaahrian plus que tout le reste, puis il comprit qu’elle ne devait pas parler de Guilin, mais de quelqu’un d’autre.

– J’ai besoin de savoir ce qui s’est passé? Il y a-t-il quelqu’un ici qui a les idées assez claires pour me raconter ce qui c’est passé?

Jugeant que personne ici n’était assez sobre pour lui répondre, Zaahrian quitta la pièce d’un coup de vent pour se diriger vers la chambre de Guilin. Elle avait dit qu’il était entier… Entier vivant ou entier mort? Elle avait aussi dit qu’il avait essayé de la tuer… Possible, mais l’assassin était presque convaincu que ce n’était pas le cas. S’il avait été libéré, il était peut-être simplement parti. Zaahrian espérait que non. Il espérait le trouver dans cette chambre, attaché ou non, mais surtout vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 504
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Douce revanche... [pv Krish]   Dim 1 Nov 2015 - 22:07

Wydrin pris plutôt bien la réflexion de Zaahrian... Enfin pour ce qu'elle aurait été capable de prendre mal... L'intéressant dans le fait d'avoir été droguée pendant son enfance c'était que le corps s'y habituait plutôt bien... Mieux que l'esprit en tout cas. Aussi n'avait-elle plus de scrupule à profité des paradis artificiels de son employeuse lorsqu'elle lui en offrait l'occasion. De toute façon rien n'aurait put arrivé de bien dérangeant maintenant... Et c'était ça qui avait mis Krish hors d'elle.

La forgeronne entendit distraitement répondre Soukar.

-Donne moi un nom de famille au moins. Ça me sera plus utile pour resituer petit.

Mais Zaahrian ne s'attarda pas. Réagissant aux quart de tour aux paroles décousues de la maîtresse des lieux, il sauta presque dans le couloir. La sombre resta debout, vacillante, et fini par exploser de rire. Tout cela n'avait aucune importance. Aucune. Plus rien n'en avait. Même abruties par les vapeurs, elle n'arrivait pas à oublier le trou béant que la découverte de l'arpès-midi venait de creuser dans son âme.

Vu que les choses semblaient bougées pour la soirée, elle fit signe à... qui que ce soit, d'approcher pour la conduire dehors. Elle avait besoin d'air pur... Et d'un bain froid, pour tenter de se remettre les idées en place.

Elle voulait comprendre. Elle le devait. Elle devait éclaircir les choses et le retrouver lui. Elle lui parlerait. Elle entendrait les explications de sa bouche.

Et si jamais ça cela ne lui plaisait pas...

Elle le tuerai.



Celui qui avait entrepris de s'occuper de sa maîtresse était un esclave comme les autres, mais le temps qu'elle s'en aperçoive et réclame son cher mignon, Wik avait largement eu le temps de sortir la suite de l'assassin.

-Maître Zaahrian !
Appela-t-il dans le couloir, en courant pour le rattraper, ses vêtements amples magnifiquement travailler voletant autour de lui. Ne vous en faites pas. Votre ami est vivant. Son Altesse l'a fait détaché il y a à peu près une heure mais ne voulait aucun rapport et a renvoyé tous ceux qui voulaient venir troubler sa... quiétude.

Le dernier mot semblait lui coller à la bouche. Toujours aussi cale et neutre, il était difficile de savoir quel sentiments agitaient véritablement son cœur. Son regard, particulièrement hautain pour un esclave, tentait par tous les moyens de croiser celui du semi elfe.

-Je ne sais pas s'il est encore ici. Je n'ai pas quitté ma Maîtresse depuis l'attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Zaahrian
Sang-mêlé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 190
Âge : 31
Date d'inscription : 29/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Douce revanche... [pv Krish]   Dim 8 Nov 2015 - 12:49

Zaahrian n’avait fait que quelques pas dans le couloir lorsqu’il fut arrêté par Wik qui s’était lancé à sa poursuite. Si il y avait quelqu’un ici capable de répondre à ses questions, c’était lui. L’assassin le vit venir à lui virevoltant dans ses vêtements splendides qu’aucun autre esclave n’avait le droit de porter. Le favori de la maison, le jouet de madame, position qui pouvait sembler enviable si on oubliait l’épée de Damoclès suspendue au-dessus de sa tête. Combien de temps encore allait-elle le garder à ses côtés avant de se trouver un autre pantin à manipuler? Il le trouvait beau et cette idée le frappa de la même façon que lorsqu’on remarque un détail pourtant évidant après un long moment sans rien voir. C’était stupide et il chassa aussitôt cette pensée de son esprit. Il avait autre chose en tête de plus important. Il fut soulagé d’apprendre que Guilin était toujours vivant la dernière fois qu’il avait été vu, mais la chose pouvait avoir changé entre temps.

— Il est vivant? Bien, car j’aurais été très fâché du contraire. Ce que je veux savoir cependant, c’est pourquoi elle l’a fait détacher? Avait-il recommencé à gueuler comme un sanglier pris au piège ou avait-elle soudainement besoin d’un assassin et Guilin était le seul qu’elle avait sous la main? J’aurais grandement préféré qu’on le laisse tranquille. Il est sous ma responsabilité. J’ai déjà suffisamment foutu le bordel dans sa vie, pas besoin d’en rajouter…

Ça pouvait aussi n’être aucune de ses options, mais Zaahrian avait besoin de réponses. Il attrapa donc Wik par le poignet et l’entraîna avec lui alors qu’il reprenait son chemin jusqu’à la chambre de Guilin. Il était vivant, mais il voulait savoir s’il était encore dans cette chambre ou non. Si Guilin avait décidé de profiter de sa liberté retrouvée pour prendre la poudre d’escampette, Zaahrian pouvait s’attendre à le voir réapparaitre dans un avenir rapproché et peut-être pas pour d’heureuses retrouvailles. S’il était resté, c’est qu’il avait retrouvé sa raison et qu’il avait décidé de rester avec Zaahrian au moins le temps de voir ce qu’il avait l’intention de faire. Il pouvait aussi l’attendre pour le tuer. L’assassin détestait être dans l’incertitude et le seul moyen de savoir c’était d’entrer dans cette chambre.

De son côté, Wik ne devait pas aimer être trimbalé de la sorte par un assassin reconnu pour agir sur un coup de tête. Zaahrian le regarda en souriant, essayant peut-être de le rassurer sur ses intentions. Il n’allait pas lui faire de mal, mais d’être aussi près d’un assassin pouvait causer un certain stress.

— Mon ami, tu dois être le seul à savoir ce qui s’est passé dans cette demeure pendant mon absence. Tu es toujours avec Krish, prêt à satisfaire ses moindres besoins. Dis-moi, vous couchez ensemble? Enfin, je veux savoir ce qui est arrivé et les raisons de cette comédie? D’où sort ce nain? Il y a eu une attaque, mais qui a attaqué? Est-ce que l’on sait pourquoi?

Alors que Zaahrian parlait, ils atteignirent la chambre où devait se trouver normalement Guilin. L’assassin était étrangement nerveux, craignant réellement ce qu’il allait voir dans cette pièce. Il n’avait jamais prié de sa vie, mais il se surprenait maintenant à supplier les dieux qu’il soit toujours là. S’il n’était pas là, qu’allait-il faire? Il n’aurait peut-être pas d’autres choix que de le traquer et de le mettre à mort. Il connaissait Guilin depuis toujours et il était incontestablement un assassin extrêmement doué, autant qu’il pouvait l’être lui-même, mais avec ce côté froid et calculateur qui lui manquait. Son ami se rapprochait beaucoup plus de l’image qu’on pouvait avoir d’un assassin. S’il devait le traquer, ce jeu du chat et de la souris pourrait durer des mois, voir des années.

— J’espère pour nous deux qu’il est encore dans cette chambre et qu’il n’a pas son arc de tendu, prêt à tirer le premier osant pénétrer dans cette pièce. Passe derrière moi. Je n’ai pas l’intention de te faire du mal, mais ce qui se passe présentement dans la tête de Guilin est un mystère complet pour moi.

Zaahrian entrouvrit légèrement la porte.

— Il y a quelqu’un? Guilin?

Pas de réponse… Le cœur battant, il poussa un peu plus le battant. D’abord, il ne vit rien. Puis la silhouette de Guilin lui apparut. Il se tenait debout au centre de la pièce, son arc passé à l’épaule comme s’il s’apprêtait à partir. En toute sincérité, Zaahrian ne pensait pas le revoir ici, mais il était heureux que ce soit le cas.

— Tu es encore là! Lorsqu’on m’a dit que tu avais été détaché, je te pensais déjà loin.


— Pour aller où, dis-moi? Non, j’ai préféré t’attendre. Tu en as mis du temps. Je ne sais pas ce qui s’est passé ici, mais j’ai l’impression que l’endroit est sens dessus dessous.

— Aucune idée. J’étais en ville pour continuer mes recherches et quand je suis revenu, j’ai trouvé Krish dans un état second très avancé, de même que sa responsable de la sécurité et un nain. J’ai mon ami Wik ici qui va pouvoir nous éclairer sur ce qui c’est passé. Il est dans l’entourage proche de madame et il n’a rien consommé qui pourrait altérer son jugement.


Zaahrian n’avait pas lâché Wik depuis qu’il l’avait attrapé par le bras. Il l’invita gentiment, mais fermement à s’assoir dans un fauteuil afin de raconter son récit.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 504
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Douce revanche... [pv Krish]   Dim 8 Nov 2015 - 14:36

Et voilà, il n'aurait jamais du mettre les pieds à l'extérieur de cette salle. A quoi bon vouloir renseigner cet assassin ? Sa Maîtresse ne lui aurait pas tenu rigueur un seul instant de l'avoir laisser filer à travers le palais sans rien dire. Maintenant, il trottinait à côté du semi-elfe sans pouvoir récupérer son bras.

-Lachez-moi je vous prie. Ce n'est pas nécessaire...


Tenant sans mal la cadence, il se demanda si les questions qui cascadaient de la bouche de l'assassin essayaient volontairement de le mettre mal à l'aise. Son expression ne changea pas, mais il cru bon de répondre à certaines d'entre-elles pour en endiguer le flot.

- Le nain que vous avez croisé est un ami de longue date de ma Maîtresse. C'est un courtier d'information reconnu à Thaar. Veuillez m'excusez mais on me demande une certaine confidentialité.

Ce qui était plu surprenant en revanche, c'étai le zêle héroïque dont faisait preuve l'assassin. Wik leva un sourcil, ses vêtements amples camouflaient sa carrure au point qu'il puisse être prit pour une pauvre petite chose fragile ou c'était juste un geste lyrique de la part d'un assassin un peu étrange?Quoi qu'il en soit, il obéit en se mettant derrière l'assassin et le laissa ouvrir la porte.

Et voilà... Il se retrouvait pris à partit par deux assassins qui n'étaient ici depuis quelques heures à peine, dont un qui avait pour cible la propriétaire des lieux. Il pensa un instant à les utiliser mais vu ce qu'il avait déjà aperçut de Zaahrian, il préférait ne pas compter sur une déloyauté chronique de sa part.

L'assassin le guidait d'ailleurs fermement vers un fauteuil. Le niveau d'agacement du semi-drow atteint ses limites. Avec un claquement de langue, il dégagea vivement son bras. Avoir subit l'enseignement de Krish à la forge avait au moins l'avantage de l'avoir musclé de façon totalement disproportionnée pour son travail de gratte papier. Un autre avantage étant qu'il en fallait beaucoup pour lui faire perdre son sang froid... Même si objectivement, l'idée d'être seul face à deux assassins qui se connaissaient de longue date et avaient l'habitude de travailler ensemble était très loin de le mettre à l'aise.

- Je préfère rester debout, merci. L'attaque a eu lieu en plein milieu d'après-midi. Ma Maîtresse recevait un membre important de notre Corporation. L'homme avait été manipuler et a essayer de la poignarder au milieu de la conversation.

Jusque là rien de très anormal. Ce n'était pas particulièrement joyeux mais ils en avaient essuyer d'autres et le marchand n'avait rien d'un guerrier ni d'un assassin accompli. Même au jours les plus léthargiques de sa vie, Krish aurait fait en sorte de ne pas être mortellement blessée. Il était bien placé pour savoir qu'elle était plus tenace qu'une ronce.

- Mais un esclave s'est interposer pour prendre le coup à sa place. Elle s'est enfermée avec lui et un guérisseur durant le reste de l'après-midi. Je n'ai été appelé près d'elle que lorsque les deux corps ont été emmener hors de ses appartements. Elle ne voulait que la présence de l'hôte que vous avez croisé et.. de quoi oublier les désagréments de l'après-midi. Même Maîtresse Wydrin est restée à la porte de ses appartements jusqu'à ce le nain soit là.


Inutile de préciser quels genres de hurlements de terreur avaient réussit à passer l'épaisse porte des appartements principaux. Cette façon de faire ne ressemblait pas du tout à la drow. Elle ne glissait dans les paradis artificiels que lorsqu'elle était absolument sûre de n'avoir rien à craindre. Ici, tout semblait inversé...
Il hésita une seconde, mais étant donné l'état de sa Maîtresse... Les yeux d'or de Wik se firent plus insistants et sa voix grave bien moins sonore.

- Les seules informations que j'ai pu réunir par la suite, c'est que celui qui s'est interposé n'était pas réellement l'un de nos esclaves. Le collier qu'il portait n'était pas forgé de la main de notre Maîtresse. La vitesse dont il a fait preuve malgré le danger fait également pensé qu'il était très bien entraîné... Et parfaitement conditionné.
Revenir en haut Aller en bas
Zaahrian
Sang-mêlé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 190
Âge : 31
Date d'inscription : 29/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Douce revanche... [pv Krish]   Sam 14 Nov 2015 - 13:15

— Je comprends que ta position demande une certaine confidentialité, mais comprends aussi que j’ai été engagé par ta maîtresse pour assurer sa protection contre des assassins. Je dois la former à se défendre, mais si je ne sais pas contre quoi elle doit se défendre ni d’où le danger peut venir, ma présence est pratiquement inutile. L’information que tu partageras avec moi restera entre nous, je te le promets et ça inclut aussi Guilin, évidemment.

Zaahrian n’avait pas le temps de tergiverser avec les règles d’étique de travail que semi-drow suivait. S’il voulait voir sa maîtresse rester en vie, il devait coopérer. Heureusement, il n’avait pas la langue aussi liée qu’il l’imaginait et rapidement, le récit des évènements de l’après-midi fut raconté avec autant de détails que possible. Il n’était pas surpris par le contexte de l’agression. Pour ce qu’il comprenait, le passe-temps préféré des drows consistait à s’entre-tuer. C’est une lutte de pouvoir sans fin où les plus faibles sont rapidement éliminés. Krish entrait dans la catégorie des plus forts. Elle avait vécu assez longtemps pour tirer habilement son épingle du jeu. Toutefois, quand les plus faibles ont disparu, c’est parmi les plus forts que se perpétuent les bains de sang. Un jour ou l’autre, même les plus puissants finissent par être surpassés par un autre. Zaahrian était bien content de ne pas être un drow. Devoir toujours surveiller ses arrières devait être lassant à la longue.

Un détail l’intéressa tout particulièrement et apparemment, Guilin s’était arrêté sur le même point, car tous les deux échangèrent un regard qui en disait long. Ils n’avaient pas besoin de parler pour se faire comprendre, au point que ça devenait déstabilisant pour ceux qui les côtoyaient, comme s’ils avaient entre eux des secrets connus de personne d’autre. Sachant qu’il était question de deux assassins, ça pouvait avoir une tournure inquiétante.

— Étrange… Il y a donc quelqu’un qui a fait entrer des gardes du corps parmi les esclaves pour la protéger. C’est intéressant, mais plutôt tragique, car j’imagine qu’il a succombé à ses blessures. Dommage, j’aurais bien aimé lui poser quelques questions. Avez-vous pensé à recenser vos esclaves pour vous assurer que tout le monde était là et qu’il n’y avait pas de… surplus? En même temps, je ne pense pas que s’il y en a d’autres, qu’ils soient restés. Je crois plutôt qu’ils sont allés faire un petit compte rendu à la personne qui les a envoyés ici. Évidemment, c’est à condition qu’il y ait eu plus d’un faux esclave.


Zaahrian croisa les bras contre sa poitrine, réfléchissant. Derrière, Guilin l’observait, attendant une remarque de sa part. Il faut dire que Guilin était quand même impressionné par ce qu’il voyait. Le blond semblait en possession de ses moyens malgré l’étrange situation dans laquelle il se retrouvait. Mieux encore, il donnait l’impression de vraiment prendre à cœur la mission qu’on lui avait offerte. S’il avait juré à cette drow de la protéger, il allait le faire jusqu’au bout. Le parcours ne sera pas sans faute, car c’est tout de même de Zaahrian dont il est question, mais même dans les situations les plus improbables, il trouvait un moyen de s’en sortir.

— Eh bien, merci pour ces informations, Wik. Je ne vais pas te retenir plus longtemps, mais s’il y a autre chose qui te viens à l’esprit, n’hésite pas à m’en parler. Tu n’as qu’à venir me voir dans mes appartements ou à m’attraper au détour sombre d’un couloir et on pourra discuter.

Il ponctua sa phrase de son sourire le plus charmeur. Derrière, Guilin lâcha une sorte de couinement qui ressemblait à un rire étouffé. Zaahrian se retourna vers lui.

— Quoi?

— Oh non, rien du tout, tu peux continuer.

Zaahrian grimaça avant de faire signe à l’esclave qu’il pouvait s’en aller. Il attendit que la porte soit refermée avant de se tourner une fois de plus vers son ami.

— Bon, j’ai des choses à faire ici. Je vais aller parler à Krish et tenter de discuter avec elle en espérant que les substances qu’elle a consommées aient cessé leur effet. Je vais essayer de lui mettre un peu de bon sens dans le crâne et tenter de comprendre ce qui s’est passé. Toi… Toi je ne peux pas te retenir ici. Tu es libre d’aller où tu veux. Techniquement, tu n’es pas au service de Krish et je doute qu’elle te fasse confiance depuis l’épisode où tu as essayé de la faire tuer. Toutefois, tu peux peut-être aller aux informations… Ou juste rester dans les environs au cas où j’aurais besoin de toi.

Guilin acquiesça.

— Je peux faire ça. Essaie simplement de ne pas te faire tuer.

— Une journée sans tentative de meurtre sur ma personne n’est pas une bonne journée, tu le sais bien!

Sur ces mots, chacun parti de son côté. Zaahrian se lança à la recherche de la drow en espérant la trouver avant qu’elle ne fasse une bêtise.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 504
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Douce revanche... [pv Krish]   Dim 15 Nov 2015 - 21:01

Et voilà. Elle avait encore fait une bêtise.

Elle regarda la fontaine d'un œil vaseux et passa une main sur sa tempe avant de faire signe à un garde de venir ramasser le pauvre esclave qui suffoquait par terre en se massant la gorge.

- Qu'il se repose pour la journée et qu'on lui donne tout ce dont il a besoin.


La garde ramassa le garçon et l'aida à marcher sans le brusquer vers l'intérieur. Le soleil illuminait le jardin entouré des divers bâtiments du Palais, blessant les yeux de la drow aussi douloureusement que le premier jour qu'elle avait passé hors d'Elda. Ombragée par des palmiers et des dattiers luxuriants, l'herbe entretenue avec soin pour restée verte été comme hiver faisait un tapis moelleux bien loin de ce que pouvait être la végétation sauvage. Tout était paisible, calme, prévisible, sécurisé. Même le spectacle de la drow mettant au sol sans raison un pauvre esclave qui n'avait rien demandé, d'une seule prise de lutte avant de le réduire au silence d'une manchette dans le larynx semblait n'avoir jamais existé... et c'était tout bonnement insupportable.

Krish rentra des deux pieds dans la fontaine et s'assit sur la margelle, la tête posée sur son poing. Maudite soit la résistance des drows à toutes ces fichues plantes. Leurs effets ne duraient jamais bien longtemps... et ça finissait par revenir cher ces conneries.

Il faudrait qu'elle passa à quelque chose de plus drastique si elle persistait à vouloir sombrer dans les paradis artificiels le temps de digérer la nouvelle.

Le soleil tapait fort. Le contact de l'eau était vivifiant. Il ne lui en fallait pas plus. Elle se laissa glisser dans la pièce d'eau, la tête appuyée contre le bord de pierre, la statue en obsidienne d'Isten dansant avec sept Voiles au milieu des éclaboussure la surplombant de toute sa grâce. Le soleil réchauffait le corps de la drow en suspension dans le demi-mètre de profondeur du bassin. Bercée par les mouvements sensuels de la déesse et les caresse de l'eau, elle était bien.

-Ne gâche pas tout, Zaahrian. S'il te plait.




Avant de quitter la pièce, Wik regarda une dernière fois les deux assassins.

-En tant qu'Intendant du Palais et trésorier de la Corporation, je garde un registre de tous les passages dans le palais, de toutes les affaires importantes et de tous les esclaves... Et je n'avais rien remarqué. Ils sont tous marqués, portent un collier unique, leur nom et leur âge sont notés et des actes de propriétés existent pour chacun d'eux, ils travaillent ensemble, se connaissent entre eux, sont présentez aux gardes par Krish en personne à leur arrivé au Palais et même si elle semble extravagante, notre Maîtresse ne puni jamais sans raison et leur laisse une grande marge de manœuvre pour remplir leur tâche. Ils ne manquent de rien. Aucun d'eux ne trahirait notre Maîtresse. Croyez bien que je m'en assure et qu'elle fait de même. Je vais essayé de trouver les intrus au plus vite.

De tous les esclaves, Wik savait très bien que c'était lui que Krish maltraitait le plus... et que c'était aussi de lui qu'elle se méfiait le plus. Mais qui aurait put comprendre qu'il dévouait sa vie pour satisfaire à toute force celle qui était à la fois sa maîtresse, son bourreau et son unique amante ?
Revenir en haut Aller en bas
Zaahrian
Sang-mêlé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 190
Âge : 31
Date d'inscription : 29/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Douce revanche... [pv Krish]   Lun 16 Nov 2015 - 23:51

Chacun avait maintenant sa tâche d’attitrée. Wik allait faire le tour des esclaves pour s’assurer qu’il n’y ait pas d’anormalité bien qu’il ait assuré que ce soit impossible vu le processus de recrutement. Apparemment il avait tort, car un imposteur avait réussi à se glisser dans leurs rangs. N’étant plus de ce monde après un geste aussi héroïque que surprenant, il était désormais impossible de le questionner sur les motifs de sa présence ici. Guilin avait été dûment relâché avec comme instruction de rester dans les parages en cas de besoin. Zaahrian avait pleinement confiance en sa collaboration. Pour le meilleur et pour le pire, il était son ami et le blond espérait avoir l’occasion de se racheter pleinement. De son côté, Zaahrian avait décidé de rejoindre Krish pour essayer d’avoir une petite conversation avec elle. Wik lui avait donné la chronologie des évènements de la journée, mais il avait besoin du point de vue de la principale intéressée. Présentement, l’assassin était face à un casse-tête dont beaucoup de morceaux étaient encore manquants pour que tout ça fasse du sens.

Le blond rejoignit la cour juste à temps pour voir des esclaves emporter le corps de l’un de leurs semblables alors que d’autres s’affairaient à nettoyer l’importante quantité de sang qui venait d’être répandu.

— Que s’est-il passé? Demanda Zaahrian soudainement sur ses gardes. Il craignait une autre attaque, mais malgré leur attitude visiblement bouleversée, ils étaient trop calmes pour que ce soit une nouvelle agression.

On lui expliqua que Krish l’avait égorgé sans aucune raison apparente. On lui fit également comprendre que pour sa sécurité, ce n’était peut-être pas le moment de la déranger. Zaahrian aurait probablement mieux fait d’écouter leurs conseils, mais contrairement à l’esclave, il savait se défendre contre une agression. Il traversa la cour au petit trot pour trouver Krish étendu dans la fontaine. Il fit le tour avant de monter sur bord du bassin pour l’observer. Il ne dit pas un mot, se contentant de rester là à sa vue pour signaler sa présence sans pour autant l’assaillir d’un flot de paroles comme lui seul pouvait le faire. Il faut dire que ce n’était pas désagréable d’être si près de la fontaine. De petites gouttes trempaient ses vêtements, le rafraichissant. Il ne s’était pas changé et il avait toujours ses habits de riche seigneur. Après un long moment, il décida de briser le silence, car même en faisant un effort, il ne pouvait pas rester muet indéfiniment.

— Il y a des journées pires que d’autres. Celle-là est probablement à oublier.

Il passa ses bras derrière son dos en se balançant légèrement d’avant en arrière sur ses pieds.

— J’aurais dû être là. Tes esclaves ne seraient peut-être pas obligés de récurer autant de sang si je n’avais pas passé la journée à ratisser la ville de fond en comble. Écoute, tu n’as peut-être pas envie de parler, donc je vais attendre à côté et tu me parleras quand tu voudras. Je suis là pour t’aider hein et, crois-moi, je suis doué dans les situations qui semblent désespérées. Peu importe le bordel dans lequel tu t’es fourré, je vais t’en sortir.

Sur ce, il sauta du bord de la fontaine pour aller s’assoir un peu en retrait sans pour autant la perdre de vue. Elle venait quand même de tuer un esclave. Ses envies meurtrières n’étaient peut-être pas complètement passées!
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 504
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Douce revanche... [pv Krish]   Mar 17 Nov 2015 - 14:20

Entendant Zaahrian reculé pour se mettre en retrait, elle lâcha un éclat de rire et passa ses mains mouillées sur sa figure.

-Tu es trop sérieux, ça ne te va pas au teint
, lança-t-elle.

La fraîcheur de l'eau et l'ombre faisait du bien à ses yeux. Mais visiblement, il y avait quelqu'un dans de Palais qui ne lui obéissait pas au doigt et à l'oeil... sans mauvais jeu de mots. Alors peut-être le temps était venu de laisser un peu de côté sa contemplation. Elle roula sur le ventre, faisant passer une gerbe d'eau par dessus bord, et rassembla ses longs cheveux blancs gorgés d'eau sur son épaule.

- Il est pas mort. J'ai réussi à m'arrêter avant. La carotide n'a rien. Il sera remis d'ici quelques temps. Mais j'avoue que c'était n'importe quoi. Je suis pas du genre à tuer des gens sans raison. C'est le genre de choses qui te mettent le petit personnel à dos. Tu en obtiens beaucoup plus de leur part en te montrant bon joueur.

A bien y réfléchir, elle avait vraiment pété un plomb... Mais ça l'avait un peu soulager. Elle soupira. Sa réaction était stupide. Qui se sentait aussi démuni face à l'idée d'avoir été sauvée ?

-Wik t'as raconté quoi ?

Elle se doutait que s'il n'était pas dans son champ de vision vu son état, c'était soit parce qu'il avait trouvé un autre moyen d'attenter discrètement à sa vie, soit, et plus probablement, parce qu'il avait suivit l'assassin suite à son passage éclair.

- Personne n'est au courant de ce que cet imbécile de sauveur m'a dit, et c'est mieux comme ça. Voilà ce qui se passe quand tu perd ta famille de vue. Plus d'un demi Cycle sans la voir et tu te fais secourir par un pécore à la solde d'un homme que tu croyais mort.


Saloperie de Ren. Il n'avait aucune raison de réapparaître comme ça. Et surtout pas en infiltrant des « protecteurs » parmi ses esclaves. Surtout que d'après l'homme qui avait fait barrage de son corps, leur seul et unique ordre était de la garder en vie, elle, par tous les moyens... Elle ne comprenait pas pourquoi et ça la rendait chèvre.

-Au fait, j'ai plus besoin de tes services pour ma protection. Je suis toujours preneuse pour les cours mais pour le reste, fait ce que tu veux. Tu avais parlé d'un bal masqué je crois ?
Revenir en haut Aller en bas
Zaahrian
Sang-mêlé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 190
Âge : 31
Date d'inscription : 29/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Douce revanche... [pv Krish]   Mer 18 Nov 2015 - 2:31

Zaahrian n’eut même pas le temps de s’installer confortablement que la drow sortait de sa torpeur pour lui lancer une pointe comme elle seule pouvait le faire. Un grand sourire fendit le visage du semi-elfe.

— Oh, tu sais, après le coup de l’esclave égorgé, j’ai pensé que ta rage meurtrière n’était peut-être pas calmée. Je n’avais pas envie d’être la prochaine victime sur ta liste.

Krish comprenait mal son geste, affirmant ne pas être du genre à tuer sans raison. Zaahrian pouvait la comprendre. Elle se trouvait dans une situation compliquée et elle avait simplement perdu la tête pendant un bref instant. C’est dommage que quelqu’un ait eu à souffrir, mais il n’était pas mort et c’est parfois impossible de restreindre ses envies de tout casser.

— Tu es tendu. Tu as simplement évacué le trop-plein de tension d’une manière aussi explosive qu’imprévisible. La dernière fois que ça m’est arrivé, j’ai empoisonné mon maître de guilde pour lui ouvrir la gorge avant qu’il ne rende son dernier souffle. Je n’ai pas réfléchi, j’ai agi parce que je devais le faire. J’ai envie de comparer ça à un énorme rocher qui dévale une montagne. Dès qu’il commence à tomber, tu ne peux pas l’arrêter. Évidemment, ton geste va avoir des conséquences comme le mien en a eu et en aura encore sans doute pendant un temps. C’est pour cela que je préfère évacuer la tension d’une autre façon quand c’est possible, généralement avec une grande quantité d’alcool et une agréable compagnie.

Zaahrian s’étira, faisant craquer l’articulation de ses épaules. Évidemment, Krish voulait savoir ce que Wik lui avait raconté. Le pauvre allait sans doute subir ses foudres pour avoir trop parlé.

— Il a dit ce que j’avais besoin de savoir sans tomber dans les détails en me rappelant que sa position demandait une certaine confidentialité. Il m’a raconté que tu avais été attaqué, mais qu’un esclave qui n’en était pas un s’était interposé, prenant le coup à ta place. Quelqu’un l’a fait rentrer pour te protéger, sachant qu’une agression risquait d’arriver. Voyons cela du bon côté, il y a quelqu’un qui se soucie de ta sécurité.

Ainsi, quelqu’un de sa famille était impliqué dans cette histoire. Lorsque la famille se retrouvait impliquée, les choses devenaient souvent beaucoup plus complexes et sensibles. Apparemment, ça bouleversait Krish plus qu’elle ne l’aurait voulu.

— Ah, la famille… Ma mère était humaine. Elle est morte depuis longtemps, donc je n’ai pas à me soucier de ça. Il y a mon père qui reste un mystère le plus total et je doute fortement de le voir débarquer dans ma vie. Tout le monde le sait, les elfes ne sont pas très fiers de leurs petits bâtards. En plus, je suis un assassin… c’est scandaleux!

Krish n’avait plus besoin de ses services. Bon, si elle avait décidé qu’elle ne voulait plus de lui, il ne pouvait rien y faire. Toutefois, elle était toujours intéressée par ses leçons. Si ça pouvait lui acheter un peu de temps pour accomplir sa vengeance, il était preneur.

— Ok pour les leçons, mais je garde la chambre… et les esclaves, d’accord? J’aimerais en profiter un peu quand même…

Il sourit.

— Oui, le bal a lieu demain soir. Il est organisé par la famille du jeune homme dont j’essaie désespérément de venger la mort depuis mon arrivée à Thaar. Je ne sais pas si je t’avais raconté cette histoire. Je dis tellement de trucs que je perds le fil. Djamel a eu un contrat sur sa tête simplement parce que son père aurait insulté quelqu’un, volontairement ou non. Il a décidé de lui faire payer en tuant son fils, mais le garçon n’avait rien à voir dans cette histoire. Les gens que j’ai assassinés, j’ose croire que pour la majorité, ils méritaient leur mort. Je ne fais pas dans le sentimentaliste, mais je suis un assassin, pas un meurtrier. Pour moi, il y a une grande différence. Enfin, je devais être l’assassin qui devait le tuer, mais les choses ne se sont pas exactement passées comme prévu. Je l’ai… fréquenté sans savoir que c’était lui. J’étais dans une taverne à raconter des histoires, il est arrivé et on a discuté et puis… voilà. Il m’a dit son nom le lendemain et j’ai compris que c’était ma cible. Je m’étais décidé à le tuer. Je lui ai donné rendez-vous à l’extérieur de la ville, mais quand je l’ai vu, j’ai changé d’avis. Je lui ai dit qu’il avait un contrat sur sa tête et qu’il devait partir le plus loin possible et ne pas revenir. Je lui ai même dit que j’étais l’assassin censé le tuer. Il a fui, évidemment. C’est une réaction normale lorsqu’on se trouve devant un assassin et qu’on ne veut pas mourir. Il n’a pas fait 20 pas que Guilin, envoyé à ma suite parce que je prenais trop de temps pour remplir le contrat, l’abattait d’une flèche. Tu as perdu la tête brièvement parce qu’on t’a attaqué et que quelqu’un a pris le coup à ta place. J’ai perdu la tête parce que Djamel a été tué. Ç’a été la goutte qui a fait déborder le vase. J’ai tué Daeron. Maintenant je cherche celui qui a mis le contrat sur la tête de Djamel. Demain soir, pour la première fois depuis le début de mes recherches, je vais avoir accès à sa famille. Je vais parler avec son père et tenter de connaître ses ennemis potentiels et si je dois les tuer un à un, je le ferai.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 504
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Douce revanche... [pv Krish]   Ven 20 Nov 2015 - 12:36

-Si tu es volontaire pour me servir de bonne compagnie, avec grand plaisir !

Pour ce que ça avait marché jusqu'à présent, cependant, elle commençait à se souvenir pourquoi elle ne fuyait pas ses problèmes de cette façon...

-Ah oui ces chers elfes et leurs enfants. Il faut es comprendre. Quand on reste planqué chez soit, un peu de sang neuf apporter à l'arbre généalogique, ça doit faire peur...

C'était quand même plus raffiner de le dire ainsi que de cracher par terre en les traitant de babouins consanguins comment s'entêtaient à le faire certains de ses compatriotes.

-Pour tu sais, la sécurité c'est justement ça qui m'emmerde. C'est comme si mon abruti de frangin essayait de me prendre en charge. Sans parler du fait que s'il a des hommes est assez près pour me protéger, il pourrait tout aussi bien m'éliminer.

Un sourire se dessina finalement sur son visage.

-ça faisait un bail que j'avais pas été aussi surprise.


Elle était pensive. Juste un peu. Cette histoire lui tapait vraiment sur les nerfs. Elle n'avait aucun contrôle pour l'instant... Mais depuis combien de siècles n'avait-elle pas été dans une telle situation. Ce sauvetage était comme un énorme gâteau d'anniversaire empoisonné...

-Garde la chambre, les esclaves et Guilin en prime.


C'était pas le moment de se priver d'un appui aussi pratique que celui d'un assassin compétant. Elle avait rien à craindre... A son grand damne, mais cela n'empêchait pas d'être au moins un peu organiser.

-Mmmmh... Nan je crois pas que tu me l'ai raconté... En même temps je suis pas trop trop sûre là tout de suite. Tu parles quand même à une femme qui patauge dans une fontaine je te rappelle. En tout cas je comprend mieux pourquoi tu es revenu alors. C'est très... théâtral, même de ta part. Mais ça se comprend.

D'un coup, elle se releva avec les mains sur les hanches dans une vague d'éclaboussure.

-Je vais t'aider. Ça me donnera de quoi penser à autre chose. Pour l'instant mes hommes sont en train d'essayer de trouver tous les membres de cette fichue organisation. Alors profitons-en.

Pas vraiment son genre de faire régner la justice, mais la vengeance... On pouvait bien avoir un peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Zaahrian
Sang-mêlé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 190
Âge : 31
Date d'inscription : 29/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Douce revanche... [pv Krish]   Sam 28 Nov 2015 - 14:25

— Je ne te l’aurais pas proposé si ça m’avait dérangé. J’ai bien pensé à vêtir Guilin d’une robe, mais il n’est pas très convainquant en femme et il est tellement sérieux. Ce n’est pas facile de s’amuser avec lui. Avec toi par contre, qui sait comment cette soirée va se terminer?

Voilà ce qu’il ne comprenait pas. Pourquoi coucher avec femme humaine si c’est pour haïr la progéniture qui en découle. Sérieusement, si les elfes ont autant de problèmes avec la bâtardise, ils n’ont qu’à garder leurs bijoux de famille dans leur pantalon. Aiment-ils vraiment leurs amantes ou sentent-ils le besoin d’assouvir leur soif de supériorité raciale? Il n’a jamais su la nature des sentiments de sa mère par rapport à son père. Il ne savait pas son nom ni s’il était encore de ce monde bien qu’il se doutait que ce soit le cas. Il est probable même que l’elfe n’ait aucune idée de son existence à moins que sa mère ait trouvé le moyen de le contacter lorsqu’elle était enceinte. Elle était morte avec tellement de secrets que Zaahrian n’était même pas certain de vraiment connaître sa mère.

— C’est vrai, le couteau qui sert à protéger peut aussi servir à tuer. Quand même, je vois mal pourquoi sacrifier l’un de ses hommes pour quelqu’un qu’il prévoit tuer à plus ou moins court terme. Quoique, pour ce que j’en sais… On va garder l’œil ouvert et si l’un de ses gardiens devait être démasqué, on lui fera un petit interrogatoire maison.

Zaahrian venait de gagner une alliée dans sa croisade. Les choses allaient devenir très intéressantes et un peu d’aide n’était pas de trop. Guilin était dans le coin, mais il doutait pouvoir compter sur lui pour ce genre de chose. Au mieux, il sera l’ombre qui frapperait si les choses devaient mal tourner pour Zaahrian, mais ce dernier tenait vraiment à être celui qui mettrait à mort tous ceux impliqués dans ce contrat. C’est étrange de le voir parler avec autant de légèreté d’une chose aussi terrible, mais l’assassin était vraiment en colère. Simplement, il ne laissait pas ses émotions prendre le dessus. Il l’avait fait, mais là, c’était le temps de planifier froidement et efficacement la suite des choses. Il avait accès à la famille du défunt. À partir de là, les choses seront beaucoup plus rapides.

— Arrête de dire que je suis théâtrale, disons seulement que j’ai des principes et que je tiens à les respecter. Ce jeune homme ne devait pas mourir. Guilin est également impliqué dans cette histoire, mais je ne le tiens pas pour responsable. Un assassin est une arme utilisée par un homme qui lui est supérieur. Il est déployé à distance et contrôlé par des ordres auxquels il doit obéir sans se poser de question. L’assassin est celui qui se fait prendre à la place de l’autre si les choses tournent mal. L’autre ne lèvera pas le petit doigt pour lui venir en aide, car nous sommes trop compromettants. Guilin n’est pas responsable, car il a simplement obéi aux ordres comme j’aurais dû le faire. Il essayait surtout de me garder en vie, car si Daeron avait appris pour mon soudain élan de compassion, il m’aurait tué lui-même. On ne tue pas quelqu’un qui voulait nous sauver la vie, non?

Il n’avait pas tort, mais en même temps, il donnait l’impression d’essayer de se justifier. Pour quelqu’un déterminé à tuer tous ceux responsables de la mort du jeune Djamel, Guilin aurait dû se trouver sur cette liste. Il aurait même été l’un des premiers à gouter sa vengeance. Toutefois, s’il tuait Guilin, Zaahrian perdait le seul ami qu’il avait. Ils avaient grandi ensemble et traversé les mêmes épreuves. Ça peut sembler sentimental de la part de Zaahrian, mais personne ne veut être complètement seul dans la vie. Nous avons tous besoin d’avoir quelqu’un vers qui se tourner quand ça va mal, quelqu’un qui est capable de nous sortir des mauvais pas que l’ont fait et qui peut nous réprimander à l’occasion. Guilin était cette personne, le seul à avoir un minimum de contrôle sur lui.

La drow sortie de la fontaine, affirmant vouloir l’aider. Une alliée ne sera pas de trop. Il restait à déterminer le rôle qu’elle allait jouer dans cette histoire. Zaahrian la regarda des pieds à la tête avant de croiser les bras.

— Dans ce cas, si tu as fini de patauger dans la fontaine, nous pouvons maintenant se concentrer sur une tâche plus légère. Il nous faut des costumes pour demain et je ne sais pas toi, mais j’ai bien l’intention d’attirer l’attention!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Douce revanche... [pv Krish]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Douce revanche... [pv Krish]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [BAL] Douce tromperie (PV Marie-Anne et Marine)
» Douce Missive... [Shaelyss]
» Une douce nuit sous le Balcon [Terminé]
» Douce amertume ~Irina et Lorelei~
» Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: