AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un conseil avant le conseil [Cécilie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérôme de Clairssac
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1107
Âge : 40
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Un conseil avant le conseil [Cécilie]   Ven 26 Juin 2015 - 10:23

Lorsque Gaston demanda à Jérôme de se rendre à la réunion qui devait avoir lieu à Sainte-Berthilde, le baron fut heureux de se dire qu'il lui faisait confiance, à moins qu'il ne veuille l'écarter. il préférait voir le verre plein car il en avait souvent eu des vides ces derniers temps, l'avenir dirait s'il avait eu raison. Un peu perdu tout de même dans ce jeu de politique incompréhensible alors que la guerre se pressait au nord, il préférait ne pas y aller seul, en dehors de sa garde bien entendu. Il envoya donc un message à Cécilie afin de lui demander de le rejoindre à Sainte-Berthilde. Cela permettrait aussi de parler des événements qui venaient d'avoir lieu. Son serment à Odélian et le pardon acquit ne manquerait pas d'être un moment de joie devant la sortie d'une ces nombreuses crises qui étaient survenue, pourtant celui concernant la Sgarde était une surprise. On l'avait mit un peu devant le fait accompli en ne lui laissant pas trop le choix mais le pardon d'Odélian était une priorité pour Jérôme qui, malgré sa défection, pensait toujours au fils de son mentor. il avait besoin d'avoir un avis éclairé de quelqu'un de "neutre" qui savait prendre du recul et Cécilie était parfaite dans ce genre de requête.

Le voyage avait duré et il était arrivé à Sainte-Berthilde dans la nuit. Le matin il s'était entraîné et il avait échangé des mots (et des coups) avec Roland de Dorour. Il avait fait sa toilette et s'était préparé pour la réunion qui devait débuté. Avant d'y aller, il fit mander Cécilie, dont il savait qu'elle était arrivée le matin même. On l'introduisit donc dans le salon privé mit à la disposition du baron. Jérôme sourit, bien qu'elle ne pouvait le voir


"Bonjour Cécilie, c'est une joie de vous revoir, asseyez vous donc ici"


Il lui prit la main afin de la guider vers le fauteuil dont il faisait allusion, étant donné qu'elle ne connaissait pas les lieux. Tout se faisait naturellement entre eux lorsqu'il faisait attention à sa cécité. Nulle pitié ou devoir mais juste une normalité entre ces deux individus qui se connaissaient de plus en plus profondément. Lorsqu'elle fut assise, il approcha un second fauteuil du sien afin de parler doucement. En effet, l'on ne savait jamais si les murs avait des oreilles


"Merci d'avoir fait le chemin jusqu'ici. Dites moi, comment s'est passé votre voyage et vos arrêts ?"


Il y avait pas mal de choses à se raconter mais il ne voulait pas forcément brusqué les choses. De plus, il s'intéressait fortement à la dame et il ne voulait pas sembler ne penser qu'à lui, manquant à tous les protocoles.


Dernière édition par Jérôme de Clairssac le Mar 21 Juil 2015 - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cécilie de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 545
Âge : 23
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 21ans - 1m59
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Un conseil avant le conseil [Cécilie]   Ven 26 Juin 2015 - 20:56

Miracle après tant de malheur, le voyage vers Saint-Berthilde s'était fait sans aucun accro. Les premiers jours avaient été tendus, moroses. Tous savaient qu'il faudrait du temps avant de voir le voyage d'un œil plus léger. Mais lorsque l'attelage arriva à Cantharel, le soulagement était perceptible.

Elle eut à peine le temps de se défaire de la crasse du voyage qu'on se présenta à sa porte. Jérôme la demandait. Elle laissa Rose et suivit le serviteur sans une hésitation. Ne connaissant pas les lieux, elle n'avait que le choix de suivre tant bien que mal à son guide. La voix de Jérôme l'accueillit.

-Moi de-même Messir.

Les gestes étaient naturels. Elle ne se posait pas de question en saisissant le bras du jeune homme. La salutation du Baron illumina même son visage d'un sourire. Il était bien plus dynamique que lors de leur dernière rencontre. Plus serein aussi, malgré le conseil qui se préparait. C'était plaisant de l'entendre de nouveau confiant. Il méritait de retrouver un peu de joie de vivre. Aussi, lorsqu'il l'interrogea sur son voyage, elle fit bien attention à ne pas laisser paraître l'importance des troubles qu'elle avait traversés.

-Je n'ai pas eu le temps de faire le chemin jusqu'à Odelian, vous m'avez largement devancé. Maelyne m'a accueilli et j'espérais qu'elle trouve un moment pour vous parler de vive voix, mais je n'imaginais pas un instant que cela prenne cette tournure... Non pas que je m'en plaigne, loin s'en faut. Lorsque j'ai appris que cette réunion était organisée, j'ai été aussi surprise que soulagée.

Les doigts de la jeune femme se serrèrent sur le paquet enveloppé de chiffons qui trônait sur ses genoux. Mais malgré toute sa bonne volonté, elle ne pouvait pas taire ce qu'elle avait vécu. Elle avait hésité avant de venir avec cette preuve irréfutable, mais attendre la fin des délibérations aurait été hypocrite.

-Mais avant de revenir sur ce point, il faut que je vous parle d'une affaire... Étrange. Entre Lourmel et Serramire, nous sommes tombés dans une embuscade. Je suis navrée de vous apprendre la mort de la moitié des hommes à qui vous aviez confié ma garde. Ils se sont battus loyalement mais les personnes qui nous ont tendu ce piège étaient des elfes.

Doucement pour éviter de heurter le bras du Baron, elle lui tendit le paquet de tissus gris oblong avec lequel elle était venue tout en continuant.

-J'ai entendu l'un d'entre eux répéter une phrase : « Lumière vengeresse portée par une Mère bafouée, le jugement s'approche de la Cité des Hommes. »

Ne sachant trop quoi ajouter, Cécilie préféra guetter la réaction de son interlocuteur en écoutant le déballage de ce qui prouverait ses dires.
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme de Clairssac
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1107
Âge : 40
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Un conseil avant le conseil [Cécilie]   Jeu 2 Juil 2015 - 15:25

Jérôme était content de parler avec Cécilie et il s’apprêtait à lui dire pour la réconciliation avec Odélian, même si elle devait déjà être au courant. Par courtoisie, il l'a laissa bien évidemment continuer et il écouta attentivement. Lorsqu'il apprit qu'il y avait eut une embuscade et que des hommes étaient morts, il fronça les sourcils, chose imperceptible pour une dame aveugle mais il se redressa et posa ses fesses sur le devant du fauteuil ou il se trouvait. Ce geste n'échapperait pas à Cécilie ainsi que le fait qu'il ne se désintéressait pas non plus du sort de ses hommes


"Que Tyra les prenne dans son royaume et qu'ils trouvent le repos mérité. Mais, je ne comprends pas, une embuscade, entre Lourmel et Serramire et par des elfes ? ils se trouvent donc si loin de leur terre d'origine ? mais que faisaient ils donc la ?"


Une question bien embarrassante surtout avec le reste du discours. Jérôme avait apprit des choses sur les elfes mais c'était des légendes et du vieux, il n'avait pas vu un elfe depuis fort longtemps.


"La mère, ce doit être Kyra, la déesse qu'ils vénèrent mais je ne comprends pas pourquoi ils désireraient se venger des hommes et encore moins de Serramire ? Je n'ai connaissance d'aucun différend ou conflit entre le marquisat et les elfes."


Voila encore un problème qui se greffait à tous ceux déjà existant, cela ne s'arrêterait donc jamais ?


"Combien étaient ils et comment vous en êtes vous tirés ? vous les avez tous tué ?"
Revenir en haut Aller en bas
Cécilie de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 545
Âge : 23
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 21ans - 1m59
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Un conseil avant le conseil [Cécilie]   Ven 3 Juil 2015 - 12:03

Fidèle à son caractère, Jérôme semblait autant s'en faire pour ses hommes et Cécilie que pour le délicat problème qu'elle venait d'énoncer.

« J'ignore ce qu'ils faisaient précisément à cet endroit, mais l'un d'entre eux en a réchappé. Elle a refusé de s'attaquer a nous et a quitter les lieux à la mort du dernier de ses camarades. Je n'ai du ma survie qu'au courage de vos hommes et d'un garde impressionnant qui me suit depuis Lourmel.»

La jeune femme déposa son paquet sur les genoux du baron avant de laisser à nouveau ses mains retourner sagement se croiser pour éviter que leur léger tremblement ne se remarque trop. Ces souvenirs étaient encore bien vivant pour une femme qui n'avait jamais été confrontée à la violence physique.

« Voila une des armes que maniaient les assaillants ainsi qu'une reproduction du signe qu'ils portaient tous. Je ne sais pas qui le Marquisat a eu des problèmes avec leur peuple mais certaines choses me font pensées que ce n'est pas une attaque globale qu'ils cherchent. Après tout, on dit que les sombres s'en prennent également à leurs frontières. Mais je ne pouvais pas taire des informations aussi inhabituelles. »

Mais le mieux était encore d'y revenir lorsque les choses seraient plus posées. Entre les humains. Peut-être que le débat qui s'annonçait serait une bonne occasion de démêler tout cela... et de penser à autre choses que toutes les attaques que la jeune musicienne avait subit ces derniers temps. Contrôlant de nouveau sa voix aussi bien que son expression, elle continua posément.

« Mais divaguer sur ce sujet ne sert sûrement pas a grand chose maintenant. Vous ne m'avez certainement pas appeler pour que j'ajoute de nouveaux tracas sur vos épaules. Pardonnez-moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme de Clairssac
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1107
Âge : 40
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Un conseil avant le conseil [Cécilie]   Mer 8 Juil 2015 - 11:18

Cécilie expliqua au baron ce qu'il s'était passé en lui mettant un paquet entre les mains. Jérôme le déplia en même temps qu'il écoutait ce qu'elle disait. Une arme de facture elfique sans aucun doute possible se trouvait entre ses mains ainsi qu'un signe qu'il n'avait jamais vu auparavant, ou du moins il ne s'en souvenait pas. Il était inquiétant de se dire que les elfes se greffait à déjà une multitude de problèmes, ils n'avaient pas besoin d'une menace supplémentaire et ils auraient déjà bien du mal avec ce qu'ils avaient en cours. Jérôme laissa parler la dame qui semblait avoir eut du mal avec ce qui lui était arrivé. Loin d'égaler ce qu'il se passait sur un champ de bataille lors d'une guerre, elle avait eu un premier aperçu de ce qu'un combat apportait. Etant donné qu'elle n'avait pas été formé à cela il était logique ce que cela la perturbe


"Ne vous excusez pas, je vous remercie de mettre cela à ma connaissance. Ca peut être très important et il serait dommage de ne pas s'inquiéter d'un fait comme celui la. J'espère que vous allez bien ? cela n'a pas dû être facile pour vous, Cécilie, n'hésitez pas si vous avez besoin d'en parler."


Voila qu'il jouait les psychologues maintenant.


"Nous avons la peux de matière pour savoir ce qu'ils désiraient vraiment. Si cela se trouve, c'était juste un groupe qui voulait se venger mais en parlant d'une ville, c'était tout de même un acte qui avait de l'importance. Il va falloir essayer d'en savoir plus car en effet nous n'avons pas beaucoup de matière pour comprendre cet acte. Il faudra aussi que vous me présentiez ce garde si "impressionnant" selon vos dires. Ca m'intéresse de le rencontrer et de le remercier de vous avoir sauvé. Je vous recommande de demander à renforcer votre escorte avant de reprendre la route."


Sans oublier ce qu'elle venait de dire, mais sans savoir quoi faire dans l'immédiat, il revint donc à la raison première de sa présence ici


"Concernant nos affaires en cours, avez vous su que Gaston d'Odélian m'avait donné son pardon en échange du renouvellement de mon serment à son égard ?"


Il se doutait qu'elle devait être au courant mais lorsqu'on voyageait, les informations ne suivaient pas forcément. Il lui laissa le temps de répondre ou d'enregistrer la nouvelle


"Je ne sais pas si vous le savez mais pour m'accorder son pardon, il m'a aussi demandé de lui prêter serment en tant que comte d'Oësgard ?"


Un nouveau silence car l'information était de taille et de la allait découler la suite de la conversation. Jérôme était assit au bord du fauteuil afin d'être plus proche de la dame afin de ne pas devoir parler trop fort.


"Vous savez que nous sommes ici afin de parler d'un futur conseil du nord. Je ne doute pas de votre intelligence et vous avez donc déjà certainement compris que cette allégeance pour l'Oësgard va entraîner des soucis avec Serramire, surtout qu'il y a déjà des problèmes. Savez vous aussi que Serramire à subit une lourde défaite à Amblère ? je voulais savoir ce que vous pensez de tout cela ?"
Revenir en haut Aller en bas
Cécilie de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 545
Âge : 23
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 21ans - 1m59
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Un conseil avant le conseil [Cécilie]   Mar 14 Juil 2015 - 11:49

Cécilie sourit, mais ne répondit pas à la courtoise proposition de Jérôme. Ce n'était ni le lieu, ni le moment de s'épancher mais savoir qu'elle avait son soutien était des plus réconfortant. Peut-être qu'un jour, quand ils seraient moins pressés par des affaires urgentes…

« Je vous remercie Jérôme, cela me touche, et je serais heureuse de vous présenter ce garde. Vous comprendrez ce que je veux dire par impressionnant, ajouta-t-elle avec un léger rire dans la voix. Mais pour l'heure, revenons-en au plus important. »

Mais la suite la fit presque sursauter, oubliant instantanément les souvenirs de l'attaque dont elle avait parlé.

« Gaston d'Odélian… Je ne savais pas… C'est une excellente nouvelle ! »

Délaissant un instant, son éternel calme, la jeune femme s'était esclaffée en s'emparant de la main de Jérôme. Après tant de temps à se débattre avec ses serments et son devoir voilà que les choses s'arrangeaient ! Il n'en méritait pas moins. Voilà qui avait de quoi alléger considérablement le moral de Cécilie. C'était inespéré.

Mais l'euphorie était de courte durée. La seconde révélation était bien plus épineuse…

« En effet, j'étais au courant pour la défaite d'Amblère. Ils seront d'autant plus âpres pendant les délibérations qu'ils se savent en position de faiblesse quant à leur réputation. Ce Conseil sera bien plus décisif que ce que votre lettre ne laissait paraître... »

Après avoir manqué de suzerain, voilà que Jérôme se retrouvait noyé sous des serments contradictoires…

« Ce ne sera ni le premier, ni le dernier obstacle, mais si le Nord veut bâtir un avenir commun, il faudra que tous consentent à des sacrifices. Vous avez déjà eu le pardon d'Odélian et c'est à vous de le représenter aujourd'hui. Serramire n'est pas sans faute, même envers vous personnellement par l'intermédiaire de Bastylle, et il vous faudra mettre à votre tour vos rancœurs de côté. »

C'était une évidence, mais les efforts devaient venir de toute part. Dans les négociations, alors que tous venaient dans un même but, le plus grand obstacle pourrait être le caractère et les souvenirs de chacun, réduisant tout cela à un conflit personnel ou l'on obéit sans se poser de question… Ce qui avait été trop souvent le cas ces derniers temps.
Elle fit une pose, mettant le doigt sur un parallèle qui lui avait échappé à première vue.

« Ce n'est sûrement pas un hasard si c'est aujourd'hui Maélyne et non un membre de la famille du suzerain qui a fait le déplacement. L'état de Serramire n'est certes pas des plus rayonnant, mais certains ont pu y voir une façon d'utiliser votre passé commun. Mais vous savez comme moi qu'elle vous ressemble sur bien des points, notamment l'amour qu'elle a pour son peuple et a la paix. Que les suzerains voient ou non l'importance de ce qui se jouera ici, vous le voyez et je suis persuadée que Maélyne le comprend également. Cela ne peut qu'être une bonne chose.
Le plus grand risque est sûrement de joueur le jeu des autres, de chercher à qui revient la plus grande faute et de vous affronter au nom de vielles rancœurs. Rappelez vous que vous n'êtes pas là pour répondre à des accusations ou en porter, mais bien pour protéger le peuple du Nord, un serment que chaque seigneur prête à l'encontre de ses terres.
Les accusations qui pèsent sur les personnes peuvent attendre que les Sombres soient boutés hors de nos frontières. De toute façon, rien ne peut être réglé sans la présence des hommes qui ont lancé ces accusations. Trop de méfiance et de question risque de bloquer toute avancée alors que les suppositions ne sont que de la brume. »


Elle laissa à Jérôme un peu de temps pour assimiler ce qu'elle venait de dire. Elle n'avait pas vraiment pris de temps de réfléchir longuement à la question. Ce qu'elle lui confiait était avant tout une opinion de l'instant. Mais elle se devait d'insister sur une chose qui disparaissait souvent des discussions une fois celles-ci lancées.

« Je vous réponds sur le vif, mes avis sont sûrement tronqués et je ne sais comment une guerre est menée mais il me semble que la vie de chaque homme est une chance de renverser le cours des choses. L'important aujourd'hui, plus que de ménager les orgueils des uns et des autres, me semble être de traiter les problèmes dans l'ordre de leur importance. L'appartenance de telle ou telle terre n'est que secondaire le temps de repousser les envahisseurs. Peut-être ces discussions devraient-elles s'axer sur un accord, même de courte durée et revenir sur les points noirs et les déchirements une fois que la menace la plus pressante aura été écartée ? Ce n'est sans doute qu'une idée bien naïve, mais je pense qu'une fois assemblés pour parlementer à un tel niveau, chaque seigneur devrait être avant tout le représentant de ses gens. »
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme de Clairssac
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1107
Âge : 40
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Un conseil avant le conseil [Cécilie]   Mar 21 Juil 2015 - 12:03

L'urgence, c'était le quotidien de Jérôme depuis quelques ennéades. Il courait partout et n'avait autant voyagé en si peu de temps. Cécilie parla de son garde qui semblait être spécial, cela fit sourire le baron qui se demanda de quoi il retournait. Elle s’enthousiasma du pardon accordé par Odélian tout en prenant la main de Jérôme. Cela semblait lui faire vraiment plaisir, sans doute parce que cela allait aussi éviter une nouvelle guerre et que la position du seigneur d'Etherna était maintenant plus forte. Par contre, Cécilie était au courant de la défaite d'Amblère et il prit immédiatement la nouvelle position de Serramire et le fait qu'ils seraient plus opiniâtre que jamais. Elle se mit alors en devoir de démontrer sa façon de voir et ce fut une analyse très perspicace comme très souvent avec la jeune femme.

"La vanité et l'orgueil" un petit moment de silence " voila deux mots qui ont empêché bien des négociations et menés à bien des guerres. Il est difficile de se détacher complètement de cet état qui n'est pas souhaitable lors de telles négociations. Je tâcherais d'y repenser lors du conseil."

Elle parla ensuite de Maélyne et du fait qu'ils avaient tous les deux les mêmes vœux, à savoir la protection du peuple. Jérôme ne faisait guère la démonstration de cet envie qu'il plaçait si haut alors qu'il guerroyait depuis maintenant un bon moment, participant plus à l'enrichissement du royaume de Tyra.

"J'espère que vous avez raison en ce qui concerne Maélyne. La dernière fois que je l'ai vu, avant de quitter Serramire, elle ne semblait pas très encline à discuter ou voir autrement que comme le marquis de Serramire. J'ai été surpris et déçu."

En effet, il portait le dame de Lourmel en haute estime et même s'il pouvait concevoir qu'elle n'adhérait pas à ses dernières actions, il s'était attendu à plus de retenu ou à la recherche d'une explication vu leurs amitiés naissante. Du moins le baron pensait qu'ils s'étaient rapprochés jusqu'à devenir ami mais peut être qu'il s'était trompé.

"Je tenterais d'oublier mes rancœurs et de voir plus loin que ma petite personne"

Il repensa à son "entrainement" avec Roland et à sa proposition de régence.

"J'ai conversé ce matin avec le sire de Dorour et il m'a parlé d'une possibilité d'ouverture aux négociation. Il pensait à une voie diplomatique et à une régence pour la Sgarde qui resterait sous la coupe de Serramire. Je n'y suis pas opposé pour ma part mais maintenant que j'ai fais serment auprès de Gaston, lui aussi à son mot à dire."

Plus il y avait de protagoniste et plus c'était compliqué. Il était évident que ce conseil ne partait pas du tout sur une base saine et que tant qu'il y aurait des rivalités entre Odélian, Etherna et Serramire, le jeu était truqué et peu de choses, voir rien, n'en ressortirait. Jérôme baissa la tête songeur. Toujours en pensant au peuple, Cécilie rappela que bouter les drows hors de la péninsule était une priorité absolue et qu'il valait mieux s'entendre la dessus avant de penser aux difficultés de savoir qui devait diriger une terre. Les mots étaient sage bien entendu mais les seigneurs principaux verraient ils les choses de la même manière ? c'était la une autre paire de manche.

"Roland puis maintenant vous, c'est à se demander pourquoi les plus sages ne sont pas ceux qui ont le plus de pouvoir entre leurs mains. Cela pourrait éviter tellement de carnages."

Il avait dit cela immédiatement,s ans réfléchir mais il pensait ce qu'il disait. Il avait aussi prit la décision, voila peu, qu'une fois que ces derniers tourment qu'étaient les drows et la Sgarde serait réglé, il se poserait et laisserait faire. Prendre les devants pour une grande cause était une chose mais lorsque cela se retournait contre vous ou après avoir prit des mauvaises décisions qui vous mettaient au bord du précipice, il préférait dorénavant laisser faire.

"Votre vision n'est pas naïve du tout, vous ne devriez pas vous dénigrer ainsi Cécilie. Si je vous consulte, c'est bien parce que je pense que ce que vous dites à de l'intérêt."
Revenir en haut Aller en bas
Cécilie de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 545
Âge : 23
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 21ans - 1m59
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Un conseil avant le conseil [Cécilie]   Mer 22 Juil 2015 - 12:03

Cécilie n'avait rien ajouté lorsqu'il avait émis des doutes sur Maélyne. Elle espérait souvent avoir la moitié de la force dont sa cousine faisait preuve si un jour elle héritait de Beaurivages, alors son jugement était bien impartial. La Dame de Lourmel était plus qu'une sœur pour elle et douter d'elle ou de l'attachement qu'elle avait envers son peuple, ne serait-ce qu'un instant, lui était impossible.

« Encore une fois, Messire d'Odelian vous a envoyé pour une raison. Si vous ne pouvez vous avancer sur le long terme, peut-être pourriez vous  accepter en son nom cet arrangement de régence jusqu'à la défaite sombre. Avec bien sûr la certitude que Serramire reviendra a la table des négociations après coup, sinon la terre vous reviendrait pleinement. »

C'était un pari osé de prendre une telle décision en l'absence d'un suzerain, surtout après les déboires que venaient de traverser Jérôme. Mais peut-être que cela pouvait être une autre façon de rallier les châtelains pour une même cause : en finir rapidement avec les sombres pour pouvoir en revenir à leurs affaires territoriales.

Mais les mots et les possibles étaient bien souvent différents. C'était la première chose que l'on apprenait lorsqu'on était confronté au véritable monde de la diplomatie. Trouver ce qu'il fallait faire en théorie était en général assez rapide, mais l'appliquer était toujours une autre paire de manche. Serments, accords, ententes, ne se faisaient que rarement sans que les mains des participants ne brandissent une lame, un secret, un pot de vin sous la table. Les oreilles présentes aux différentes cours valaient de l'or en ces temps de trouble, et avec son statut d'étrangère impotente pouvant voyager de cour en cour, Cécilie était bien placée pour savoir qu'on perdait souvent à présumer de la nature ou des désirs d'un être sans de réelles preuves. Et c'était Jérôme qui, après malgré tous les conseils qu'ils pouvaient écoutés ou non, devait jouer avec ces écueils et ces faux semblants.

Aussi, lorsqu'il sous-entendit comme une évidence que Roland et elle-même auraient eu la sagesse suffisante pour prendre à un plus grand pouvoir, elle en resta coite. Le discours en lui même était vrai, mais ce qu'il impliquait dans la bouche de celui qui le prononçait était tellement différent...

« Vous avez raison. Si seuls les sages gouvernaient, cela sauverait quelques vies. Mais que ce passerait-il à la première attaque de pillard ? À la première famine ? À la première guerre ? Est-ce que les idéaux de ses sages résisteraient à la réalité sans courber ? Laissez moi en douter. Ceux qui dirigent ne sont peut-être pas parfaits, mais la plus grande parti tente d'agir malgré les absurdité que la vie réserve. Nous sommes aujourd'hui à l'aube d'une réunion qui permettra peut-être au Nord de retrouver la Paix. Les puissants sont peut-être plus sages que vous ne le pensez. »

Elle aurait put en dire plus pour dégrossir le trait qu'elle venait de poser, mais le reste aurait été terriblement incorrect. La fatigue du voyage devait se faire plus sentir qu'elle ne l'avait cru.

« Merci Jérôme. Vous ne pourriez me faire plus grand honneur. »

Elle hésita un instant avant de reprendre.

"Vous savez, lorsque vous m'avez proposé une place à votre cour, pour être honnête, je ne pensais pas que vous m'écouteriez pour autre chose que ma musique. Je sais qu'en parler ne rime pas a grand chose mais je peux compter les personnes qui ne voient pas en moi une simple aveugle sur les doigts d'une main. Vous auriez put regretter votre choix, ne serait-ce qu'à cause des rumeurs, mais vous ne m'avez jamais traité autrement qu'en amie. Pour cela, je vous prie de croire que vous avez toute ma reconnaissance. Et si vous avez autant d'ouverture d'esprit dans l'accomplissement de votre devoir, qu'en ce qui me concerne, alors vous êtes surement bien plus sage que vous ne le pensez."

Elle avait parlé avec son calme et son sérieux habituel. Sa sincérité ne pouvait être mise en cause. Jérôme n'avait jamais été homme à refuser d'entendre un conseil. Il faisait ses choix et gouvernait en conscience mais jamais il n'aurait écarté une option avisée par pur orgueil. Hélas la chance n'avait pas été au rendez-vous. mais cela n'avait rien à voir.

Revenir en haut Aller en bas
Jérôme de Clairssac
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1107
Âge : 40
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Un conseil avant le conseil [Cécilie]   Mar 4 Aoû 2015 - 11:31

Cécilie prit en charge de ramener le baron sur les réalités. Si la marquis l'avait envoyé, c'était pour une raison. A ces mots, Jérôme se demanda si ce n'était pas le seigneur de Dorour qui avait raison. Elle demanda s'il n'était pas possible d'accepter l'ouverture que lui avait offert Roland. Malheureusement il y avait un handicap de poids

"Gaston m'a fait promettre de ne pas donner de terre, une régence alors que la Sgarde reste sous la coupe de Serramire ne serait il pas faire justement ceci ? Plus on avance et plus je me demande à quoi rime ce conseil. Godefroy va être bien déçu et il aura raison. Lorsque Gaston m'a demandé d'aller en son nom, je me posais déjà des questions mais j'étais confiant. La en voyant qu'en face, c'est Maélyne qui est présente, je me dis que ce conseil n'aboutira à rien du tout. Non pas que je mésestime la dame de Lourmel, entendons nous bien. Mais il y a un différend très profond et aucun des deux protagonistes n'est présent. Comment peut on prendre des décisions ou monter un conseil alors qu'il manque les deux pièces principales ?"

Plus il y réfléchissait et plus il était certain que rien ne ressortirait du conseil. Pourtant il était la pour essayer et il ferait tout pour apporter des éléments à Gaston. En revenant sur les gouvernant, Cécilie posa le doigt sur le fait qu'être pacifique était une chose mais qu'il fallait bien des hommes de guerre lorsque le choix s'imposait.

"Vous avez raison Cécilie mais si les personnes sages gouvernaient et qu'elles avaient quelqu'un pour faire les tâches ingrates, peut être que l'on se porterait mieux. Mais de toute façon, les choses sont comme elles sont et nous devons faire avec. A moi d'essayer de prendre vos conseils avisés et de tenter d'avancer vers le bon chemin sans me perdre dans les ténèbres."

Jérôme était un homme ambiguë et d'opposés. Il était un homme d'arme et les duels étaient son passe temps favoris. Il s’entraînait quotidiennement afin de rester au niveau. A la guerre, on le disait fin tacticien et astucieux stratège, sa réputation gagnée grâce à ses victoires. Mais il était las des conflits et bien qu'il s'épanouisse à la guerre, il ne l'aimait pas car trop de souffrance en découlait. Mais allez faire comprendre cela à quelqu'un qui vous voit prendre les armes et partir en campagne à chaque occasion ? il ne pouvait tout simplement pas vous croire.

"J'aurais été un parfait idiot de ne pas vous écouter et de n'en rester qu'à vos talents musicaux. Mais qu'ils continuent donc de vous sous-estimer, vous êtes d'autant plus forte que l'on vous croit faible et incapable. Si c'était à refaire, je vous reprendrais sans hésitation à mon service.

Je vous remercie de tenter d'amoindrir mes méfaits et de gonfler mon ego, j'espère que j'aurais la possibilité de construire quelque chose qui sera plus grand que ce que j'ai fais jusque la"


Il doutait de pouvoir faire ou dire tout ce qu'il pensait ou encore de mettre au point les conseils qu'on lui avait donné. Au final, il avait les mains liées dans le dos en l'absence des deux marquis ou d'au moins un. Il allait se débattre dans l'arène tout en partant déjà perdant.
Revenir en haut Aller en bas
Cécilie de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 545
Âge : 23
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 21ans - 1m59
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Un conseil avant le conseil [Cécilie]   Ven 7 Aoû 2015 - 9:12

Cécilie fronça le nez. Hélas... Jérôme semblait avoir raison. Si les suzerains avaient donner leurs ordres sans possibilités de d'y déroger, trouver un terrain d'entente pendant ce conseil serait bien difficile...

"Il est vrai que régler une mésentente entre deux personnes si ni l'une ni l'autre ne désir se mettre d'accord... Peut-être que ce n'est que la première marche d'une rencontre plus... directe?"


La situation semblait de plus en plus inextricable... Et pendant que rien ne bougeait et que les Marquis refusaient de travailler de concert, les pertes s'amoncelaient. Une vision bien morose... que Cécilie fit bien attention de ne pas rendre visible.

« Si ce Conseil ne peut aboutir, alors essayez au moins de le rendre profitable pour les deux âmes qui se sont déplacées jusqu'ici. Peut-être que discuter avec Maélyne d'une solution plus officieuse pourrait accéléré les débats de vos suzerains respectifs ? »

Cécilie ne savait rien de la guerre, mais elle connaissait un peu le cœurs de hommes. Partir vaincu n'était jamais bon pour des parlementassions. Mais tout avait été dit.

« Je crains de ne pouvoir vous aider à trouver une quelconque solution cette fois. »
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme de Clairssac
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1107
Âge : 40
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Un conseil avant le conseil [Cécilie]   Mer 19 Aoû 2015 - 12:09

Cécilie était à court d'idées, ce qui était plutôt rare mais il était clair que la situation était on ne peut plus délicate et que les mains du baron et sans doute de Maélyne aussi, étaient liées, avec des instructions claires qui ne permettraient pas de négocier trop intensément. Les conseils n'étaient par contre pas taris et elle avisa Jérôme de tenter de profiter de cette rencontre tout de même.

"De toute façon, la rencontre aura lieu alors vous avez raison, autant essayer de sonder les personnes et de voir de quoi il en retourne exactement. J'espère que tout se passera bien et que même si nous n'aboutissons pas à une conclusion ferme, nous parviendrons à mettre certaines choses à plat."

Jérôme se mit à marcher en rond tandis qu'il réfléchissait activement à ce qui allait se dire et aux réponses qu'il devrait faire ainsi que des demandes qu'il devait formuler. Il se demandait encore ce qu'il faisait ici alors que les sombres se trouvaient au nord et qu'il fallait les défaire. La politique n'avait jamais été son fort et aujourd'hui plus que jamais, il avait prouvé ses difficultés dans cet art.

"Dans tous les cas, je vous remercie encore une fois pour tous les conseils avisés que vous me faites. Il faut avancer le plus possible dans la discussion avant que les deux principaux intéressés se rencontrent en espérant qu'ils parviennent à un compromis acceptable pour les deux et qui souderait le nord."

Jérôme avait tenté d'unir ce nord si capricieux et aujourd'hui il rendait son tablier. Il ne souhaitait plus que retrouver sa tranquillité et guider son peuple avec sagesse en leur apportant ce dont ils avaient besoin, à savoir la sécurité et la tranquillité.
Revenir en haut Aller en bas
Cécilie de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 545
Âge : 23
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 21ans - 1m59
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Un conseil avant le conseil [Cécilie]   Lun 31 Aoû 2015 - 22:36

Les pas de Jérôme en disaient long sur son état d'énervement intérieur. Elle se garda bien de l'interrompre. Sa position n'avait rien de facile, surtout si l'on pensait à ce qui se déroulait à la Frontière d'Aduram en cet instant.

"Et Je ne vois personne plus apte que vous et Maélyne."

Maintenant, ce dont cet homme avait sans doute le plus besoin était de pouvoir se préparer calmement à ce qui se dérouleraient par la suite. Cécilie se leva pour prendre congé... à regret.
Non pas que discuter des problèmes en souffrance soit particulièrement agréable ou que voir Jérôme en proie au doute l'amuse, loin de là! Mais avec la fin de cet entretient et, à n'en pas douté, la fin prochaine de ce simulacre de conseil, elle ne se sentait encore plus désemparée.

"Vous repartirez directement vers Oesgar n'est-ce pas?"

Elle ne pourrait plus rien faire. Rien d'autre qu'attendre que d'autres prennent les risques. Elle ne voyait ni comment améliorer les chose, ni quoi faire jusqu'à ce que cette période trouble ne cesse. C'était comme se retrouvé au bord d'un précipice d’inactivité et d'inaction. Elle aurait voulut en faire part à Maélyne, être utile encore un peu à Jérôme. Mais elle doutait que l'un ou l'autre ait plus de temps à lui accorder et elle n'était pas puérile au point de s'imposer dans des compromis si complexes.

"Je vous en prie, si je peux vous être le moins du monde utile, ne serait-ce que pour porter un message, faites-le moi savoir... Je tremble à l'idée de ne pouvoir qu'attendre pendant que d'autres meurent au front."

Mais visiblement, elle était assez égoïste pour parler un peu de ses troubles stupides.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un conseil avant le conseil [Cécilie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un conseil avant le conseil [Cécilie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Collaboration Monastère et Conseil d'Artois
» [AIDE POUR ACHAT]Compresseur + Aérographe
» [Conseil GI] Demande conseil liste d'armée GI allié SM
» [CONSEIL] Nains
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Sainte Berthilde :: Marquisat de Sainte Berthilde-
Sauter vers: