Partagez
 

 Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hadad Barbecendre
Nain
Hadad Barbecendre

Nombre de messages : 37
Âge : 23
Date d'inscription : 16/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 98 (né en 909)
Niveau Magique : Non-Initié.
Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée] Empty
MessageSujet: Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée]   Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée] I_icon_minitimeVen 17 Juil 2015 - 15:42


Nom/Prénom : Hadad Barbecendre
Âge/Date de naissance : 98 ans (en semble une quarantaine bien avancée en critères humains), né le calimehtarus de la cinquième ennéade de Karfïas (fin de l'hiver), en l'an 909 du Xème cycle.
Sexe : Masculin
Race : Nain
Faction : Cités naines.
Particularité : À part quelques cicatrices peu visibles sur le visage et d'autres sur le reste du corps, Hadad n'a rien de spécial.

Alignement : Loyal Neutre.
Métier : Guerrier - Mercenaire
Classe d'arme : Corps à corps (épée à deux mains) en principale ; à distance (javelines) en secondaire.

Équipement :
Hadad Barbecendre est une épée à louer. Pour pouvoir courir les routes à la recherche de contrats, il voyage léger : point d'armure lourde ni d'objets encombrants. Ses possessions précieuses se résument à Tranche-Grob, sa longue épée large à tranchant unique, forgée dans un excellent acier, et au médaillon de feu le thane de son clan, repris aux griffes d'un chef gobelin. Il accroche son équipement sur son harnais de guerrier, passé par-dessus son pourpoint matelassé et clouté. Il porte sa hotte à javelines dans le dos, à côté de sa lame. Sa bourse ne contient généralement que quelques sous et un petit sachet d'herbe à fumer, ainsi qu'une petite pipe. Le mercenaire évite le plus possible de transporter des victuailles qui le ralentissent, mais il dispose d'une gibecière souvent pleine de viande salée ou de fromage, ainsi que d'une gourde d'eau ou de breuvage plus fort. Il porte un coutelas pour pouvoir dépecer le gibier qu'il chasse lui-même. Afin de parcourir le plus de lieues en peu de temps, il a investi dans de très bonnes bottes de cuir à la semelle renforcée.

Description physique :
Plutôt grand pour sa race, Hadad dépasse de quelques centimètres le mètre cinquante. Ses expériences difficiles et sa vie au grand air ont buriné son teint et rayé prématurément son visage de rides soucieuses. Taillé pour le combat, le nain entretient chaque jour sa musculature très développée et dispose d'une endurance remarquable, même pour un individu de sa race. Capable de courir toute une journée durant, pour pister un monstre par exemple, il peut encore se battre une fois la poursuite achevée.

Le guerrier a dévoué sa vie au combat contre les créatures hostiles de tout poil, et en particulier contre les peaux-vertes, qu'il honnit. Il manie l'épée avec puissance et efficacité, à défaut d'une réelle grâce. Bien qu'il soit un médiocre acrobate, son style repose sur de bonnes esquives et des frappes terribles, capable d'entamer sans problème la peau écailleuse d'un dragon de Perrelin. En toute occasion, il cherche à épuiser l'adversaire avant de lui porter un seul coup fatal.

La finesse de l'ouïe et de l'odorat du mercenaire n'a d'égal que son manque d'élégance. Capable de distinguer un panel de sons et d'odeurs extrêmement large et d'identifier leur provenance – ce qui fait de lui un bon chasseur – il présente en revanche fort mal en société. Son air maussade, sa barbe touffue mais mal peignée, ses vêtements usés lui donnent une allure de vagabond grincheux, de berserker voire carrément de bandit de grands chemins. Autant dire qu'on ne le voit pas spontanément d'un bon œil.

En revanche, sa démarche est légère, et si la dire gracieuse serait abusif, il est indéniable qu'elle dégage une certaine puissance impressionnante. Sa voix, elle, tonne quand elle s'élève, même si le nain est avare de paroles et articule assez mal – sans compter son accent que les nains des plaines du Brissalion jugent à couper au couteau.

Le visage du guerrier, enfin, n'a rien d'exceptionnel. Ses traits, comme souvent ceux des nains, sont anguleux, mais son nez envahit moins son faciès que la moyenne. Le marron de ses yeux s'accorde assez bien à celui, tirant parfois sur le rouge, de ses cheveux longs ramenés en arrière en une forte natte de guerrier et de sa barbe hirsute.

En somme, Hadad Barbecendre ressemble à s'y méprendre à l'archétype du guerrier peu commode, taciturne, mais diablement efficace quand il passe à l'action.

Description mentale :
Pétri des valeurs naines élémentaires comme l'honneur clanique et la ténacité, le mercenaire n'en est pas moins un individu à la morale critiquable. S'il fut un être généreux et compatissant autrefois, il n'en est désormais plus rien : les duretés de la Malenuit, le traumatisme du massacre de son clan et les années d'errance ont effacé la bonté spontanée de son cœur. S'il aide son prochain, ce n'est que contre une juste rémunération. En revanche, une fois un contrat accepté, Hadad fera tout ce qui est en son pouvoir pour l'accomplir, à sa manière brutale la plupart du temps.

Sur le plan moral, le mercenaire est un paradoxe ambulant. D'un côté, il vend son bras au plus offrant, agit avec brutalité et souvent sans réfléchir aux conséquences de ses actes, faisant preuve d'un cynisme de survivant : si un contrat est trop dangereux, il évite de l'accepter. De l'autre côté, le guerrier recherche toujours les situations qui puissent combler la « lacune d'honneur » qu'a laissé la disparition de son clan. En exécutant les pires monstres, en participant à des campagnes militaires censées reconquérir la vallée de Nérania et Almia, le joyau du Nord, Hadad espère redonner prestige et grandeur au nom de Barbecendre, condamné à la disparition. Il désire marquer l'histoire de son bras et devenir un maître guerrier, pour qu'à Barbecendre on associe ses exploits. Tiraillé sans cesse entre son instinct de survie très développé et sa quête désespérée de gloire, le nain est rarement satisfait de ce qu'il fait.

La connaissance du monde qu'a le guerrier est tout empirique. Il connaît très bien les monts et les vaux de Nérania où il a passé le plus clair de sa vie, ainsi que la faune et la flore qui les peuplent. Il éprouve une véritable fascination pour le comportement des bêtes en particulier, frustrée cependant par son manque de culture biologique. Grâce à sa solide mémoire, Hadad a assimilé tout un bestiaire détaillé au gré de ses découvertes personnelles et des histoires qu'il a pu lire ou entendre. Néanmoins, son esprit est souvent buté, grossier, peu enclin aux longs raisonnements et autres méditations. La métaphysique, la science, la magie, la politique… le mercenaire n'y comprend rien et s'en moque comme d'une guigne. Tout juste sensible à l'art nain, par tradition, il admire ce qui est robuste et vigoureux. Il préférera toujours une maison de granite massif à un palais finement ciselé dans le marbre. À l'or ductile et précieux, il oppose l'acier trempé, inaltérable et tranchant.

À l'image de ses affections, Hadad fait preuve d'une franchise tellement assumée qu'elle peut en devenir déroutante, en particulier pour les autres races. Aigri par les événements qui ont ravagé sa vie, le guerrier se préoccupe encore moins du poids de ses mots qu'auparavant. Considérant qu'il n'a plus de compte à rendre maintenant que son clan a été anéanti, il ne se gêne pas pour dire ce qui le dérange ou au contraire pour manifester crûment son appréciation. Le nain, il faut le dire, manque cruellement de culture et de finesse dès que l'on sort de son domaine d'expertise ; sa langue est vulgaire, son illettrisme évident (bien qu'il sache lire), son humour vaseux ou tristement cynique.

Notons qu'il adopte le plus souvent une attitude taciturne et solitaire, très méfiante, séquelle sans doute de son traumatisme, de son habitude de vivre loin des grandes villes et également d'un certain chauvinisme. Si Hadad tolère tout à fait les autres nains et même les autres races, il se persuade intimement de la supériorité des nains des montagnes, dompteurs du plus dur des milieux. À ses yeux, les nains des plaines, et en premier lieu les marchands, sont des faiblards manquants singulièrement de caractère et de vigueur. Les elfes et les humains sont pires encore. Les drows lui sont quasiment inconnus, tant il est peu informé de ce qui se passe en dehors de la Nanie. Pour autant, Barbecendre ne nourrit de véritable haine raciale que contre les peaux-vertes, qu'il se réjouit de passer au fil de son épée. Vengeur et rancunier, il ne leur pardonnera jamais leurs crimes durant le Voile, et son vœu le plus cher est de les massacrer jusqu'au dernier. Gobelins et kobolds, il les déteste également.

Malgré les événements de la Malenuit, le nain a toujours foi en Mogar et adresse régulièrement ses prières au Père des Batailles. Toutefois, il se dévoue plus encore à l'adoration d'Ikthor, patron des guerriers. Au contraire de nombre de ses congénères, Hadad n'a pas été perturbé dans sa foi et a conservé ses pratiques d'antan. La punition divine qui a englouti les cités montagnardes, l'une sous les laves et l'autre sous les hordes, symbolise aux yeux du nain une réponse à la mollesse des peuples. La prolifération des monstres est un défi, une sélection que le dieu a envoyé, et aussi un rappel à l'humilité : seuls ceux qui survivent aux rigueurs du monde méritent d'être nommés « dawi ».

Capacités magiques :
Aucune.

Histoire :
Hadad vint au monde dans les dernières neiges, il y a 98 ans de cela, provoquant la mort de sa mère. Enfant au crâne dur et indiscipliné, il ne se prit jamais de passion pour quelque domaine d'apprentissage que ce fût. Lui enseigner à lire, écrire et compter ne s'avéra pas une partie de plaisir, tant il se montrait têtu et impétueux dans sa prime jeunesse. On le trouvait toujours à courir dans les environs de son village fortifié dans le nord la vallée de Nérania, Barak Grom, « Brave Muraille ». Bourgade-clé dans le réseau des forts nains de l'Almion et de la vallée, Barak Grom surplombait la sinueuse route terrestre allant d'Almis jusqu'aux plaines du Brissalion à un endroit où sa largeur s'amenuisait. Si cette position privilégiée n'influait guère sur l'économie du village, trop proche du joyau du Nord pour constituer une véritable étape pour les marchands, elle avait en revanche une importance stratégique notable. Cette seule petite place forte pouvait bloquer la route de la vallée en cas d'invasion grobi et contraindre l'ennemi à un très long détour ou à passer par les tunnels sous les monts.

Le père d'Hadad, Olfgrom Barbecendre, était fils de thane, et de fait un personnage important de la communauté. Illustre charpentier, la responsabilité d'entretenir les balistes – garantes de la maîtrise du val en contrebas – et les murs du bourg lui revenait. En rude personnage aux manières vigoureuses, Olfgrom éduqua son seul fils dans l'admiration de la robustesse et de la solidité. Bien qu'il fût un père exigeant, il aimait de tout cœur son enfant quand bien même il se rendait compte que celui-ci n'était pas à proprement parler une lumière. Préoccupé par son comportement indiscipliné, il l'orienta dès l'adolescence vers une activité qui pourrait canaliser son énergie et n'en appellerait pas trop à ses facultés limitées de réflexion : la Grobkhûl, la chasse aux gobelins. Les Vertepeaux, en effet, proliféraient sans cesse dans les montagnes du nord, et demandaient de la part des nains un effort permanent de régulation afin qu'ils ne devinssent pas une véritable menace.

Après avoir fait les études réglementaires d'un garaz, Hadad rentra donc en apprentissage auprès du maître protecteur Burli Crève-Feu, qui lui enseigna les façons de repérer les gobelins, de les traquer jusque dans les tunnels, d'éradiquer leur nid de manière durable. Pour son Kumenouth, Hadad dut l'accompagner la hache à la main et détruire lui-même une tanière de Grobis. Le jeune guerrier se montrait étonnamment doué pour la chasse et le meurtre des monstres. S'il manquait sérieusement de prudence, il semblait protégé par la fortune et avait un don pour se tirer indemne de situations périlleuses. Devenu Gnutrommi, il continua de se former à l'extermination des monstres sous les ordres de Crève-Feu, terrassant le gibier qui se présentait : souvent des gobelins, mais parfois aussi des bêtes plus féroces, comme des dragons de Perrelin, des bearogs ou des colonies d'acheris installées un peu trop près du fort.

En tant que pisteur et tueur de bêtes, il privilégia rapidement l'équipement léger à l'armure métallique classique des guerriers nains et l'épée longue au duo hache-bouclier, pour sa meilleure allonge capable de compenser la petite taille ainsi que pour son plus long fil, rendant possible le fauchage simultané de plusieurs gobelinoïdes ou la décapitation de monstres très imposants comme les kroak – Hadad n'eut jamais l'occasion d'en combattre, même s'il en entendit un, une fois qu'il s'était aventuré en grande profondeur. À cette arme, il ajouta le javelot, certes d'une portée moindre qu'un arc, mais utilisable au corps à corps en cas de besoin et nettement plus perforant qu'une flèche si l'on avait le bras suffisamment fort. Après avoir essayé l'arbalète, arme de tir préférée des nains, il l'abandonna à cause de son rechargement trop lent.

Au fil des ans, Hadad Barbecendre prit sa juste place dans la communauté en qualité de jeune khûl très prometteur. Quand son père Olfgrom succéda à son propre père comme thane du clan Barbecendre, en l'an 958 du Xème cycle, Hadad se sentit d'autant plus attaché à l'honneur du clan et plaça sa protection contre les dangers de la montagne au cœur de sa vie. Bien sûr, malgré son ardeur au travail, il vivait comme un nain normal, appréciant la bière, la viande et la bonne compagnie. Il ne tarda d'ailleurs pas à trouver une fiancée parmi les apprentis forgerons du clan, Sifna Pied-de-Cuivre, qu'il épousa en 960. En cadeau de noce, la belle lui offrit Tranche-Grob, une épée forgée dans un très bel acier, simple et sans décoration. Une forte lame comme les aimait le nain.

La vie continua doucement pendant les dernières années du cycle, entre bonheur conjugal et succès guerrier. Hadad rapportait de ses chasses de nombreux trophées qu'il donnait au clan si l'on pouvait en tirer quelque utilité (le cuir d'acheri, par exemple, faisait des vêtements très résistants) et gardait pour sa propre fierté sinon. Alors qu'il approchait peu à peu de l'âge d'Altrommi, on le pressentait pour succéder à Burli Crève-Coeur, qui se faisait vieux et se fatiguait de plus en plus à courir la rocaille, à escalader des failles pour débusquer les fauves. En 979, le vieux chasseur le reconnut maître dans son art et lui céda sa place, ne manquant toutefois pas de continuer à lui prodiguer régulièrement de précieux conseils, et même de l'accompagner pour quelques cas épineux.

Puis vint le Voile, qui bouleversa tout. Tout le continent fêtait la fin du cycle, le début du nouveau. Hadad lui-même, pour qui l'astrologie était un oiseau rare, éprouvait une certaine excitation à la perspective de voir le soleil masqué par l'astre nocturne. Mais le jour obscurci dura un mois, comme si les dieux avaient figé le temps, et le chaos déferla sur le monde. Le clan Barbecendre, aux premières loges, fut annihilé.

Les cieux n'étaient assombris que depuis quelques jours, que déjà les premiers rescapés arrivèrent d'Almis à Barak Grom, rapportant que les gobelins, plus nombreux que jamais, surgis de nulle part, prenaient petit à petit tous les niveaux de la grande cité. Olfgrom Barbecendre et ses conseillers discutèrent donc des mesures à prendre, et il fut décidé de ne pas fuir. Quel déshonneur pour le clan ce serait, de détaler face à des Grobis, fussent-ils fort nombreux. De plus, les réfugiés d'Almis arrivaient en nombre de plus en plus conséquent, apportant avec eux des récits d'atrocités ineffables perpétrées par les Vertepeaux. Si la plupart souhaitait continuer vers le sud et quitter les montagnes pour rejoindre le Brissalion, beaucoup refusaient catégoriquement d'abandonner leur foyer aux mains de la horde putride, et réclamaient vengeance. L'on décida donc de défendre Barak Grom sous l'égide du clan Barbecendre. Hadad tenait une place de choix dans les préparatifs, en tant que fils du thane et maître protecteur, spécialiste en matière de gobelins.

Néanmoins, rien n'avait préparé la bourgade à un tel déluge de monstres. Sournois, ils frappèrent alors que les civils dormaient, envahissant le vallon et les galeries du bourg comme un torrent pestilentiel. Glissant dans toutes les ouvertures, submergeant les remparts par milliers, les hordes vinrent rapidement à bout des premières défenses et pénétrèrent dans le village en rasant tout sur leur passage. Hadad, avec les plus chevronnés des combattants du clan et des réfugiés (pour la plupart non-militaires, les soldats ayant couvert leur fuite à Almis au prix de leur vie), parvint à se replier dans des cavernes naturelles, fermées et conçues comme des abris de dernier recours.

La bataille était perdue d'avance, mais l'opiniâtreté des nains et l'absence de pitié des gobelins la rendit inutilement sanglante. Ceux qui pouvaient fuir ne sautèrent pas sur l'occasion, et la reddition ne pouvait s'envisager. Un par un, les braves du clan Barbecendre furent massacrés. Sous ses yeux, Hadad vit mourir son père, son vieux maître et son épouse. Lui-même fut sévèrement blessé et laissé pour mort. Des heures plus tard, il revint à lui sur le champ de bataille laissé tel quel par les Vertepeaux, qui prenaient sûrement plaisir à laisser pourrir les corps. La mort avait durement moissonné, fauchant des milliers de gobelins et la quasi-totalité des nains présents dans le fort. Ravagés, le clan Barbecendre et ses hôtes.

Douloureusement, Hadad se releva et se mit en quête de la dépouille de son père, déterminé à sauver des mains répugnantes des gobelins les armes de son clan, portées par le thane sous forme de médaillon. Hélas, les Grobis, étant amateurs de quincaillerie et bibelots clinquants, avaient déjà dépouillé les cadavres de leurs ornements divers. Le pendentif, fondu dans un acier magnifique et frappé de runes d'or, avait dû attirer immédiatement l'attention des sauvages, et l'un de leurs chefs l'aurait probablement autour du cou. Meurtri mais animé par la rage du désespoir et une haine profonde, Hadad sortit discrètement de la dernière demeure de ses proches. Il ne pouvait prendre le temps de leur faire une sépulture décente. Il suffirait de provoquer un petit éboulement pour sceller ces cavernes et éviter que les corps ne fussent dévorés.

Progressant caché dans les ruines de son village, infestées par les Vertepeaux, il mit à profit toutes ses connaissances pour passer inaperçu. Trouver le chef de la horde ne fut guère long, car celui-ci trônait dans les décombres de la longère du thane, affairé à grignoter un cuisseau de bœuf. Aisément repérable, car les gobelins prenaient toujours comme meneur les plus grands et costauds d'entre eux, il arborait en effet le médaillon comme trophée, et s'était en outre recouvert de bracelets de tous métaux pris sur les morts, sans compter un casque trop grand qui lui aplatissait les oreilles de façon ridicule. Ce spectacle de bêtise macabre marqua profondément le jeune nain, dont le sang ne fit qu'un tour. Malgré les risques évidents, il surgit en hurlant dans les ruines de la maison et décapita d'un coup net l'ennemi couvert de breloques, rameutant du même coup des dizaines de gobelins vers sa position. S'emparant du médaillon, il détala en embrochant les Grobis déjà arrivés sur les lieux, en direction de la baliste la plus proche, grâce à laquelle il fit ébouler l'entrée de la caverne où tout ce qui lui était cher avait disparu dans le sang.

Sa fuite dura ensuite des jours, sans doute les plus difficiles qu'il eût jamais à vivre. On pouvait donner aux gobelins toutes les tares du monde, ces monstres avaient le nez très fin et se montraient de redoutables traqueurs, tant qu'il s'agissait de ne poursuivre qu'un nain blessé. La douleur de ses blessures, la fatigue, le choc du massacre, le manque de nourriture diminuaient grandement les capacités du dernier Barbecendre, qui survivait tant bien que mal des quelques plantes comestibles qui poussaient encore malgré l'obscurité. Il sema ses poursuivants au bout d'une ennéade, évitant les hordes gobelines qui progressaient partout. Sur sa route, il croisa d'autres villages ravagés dans lesquels il sut dénicher quelques vivres.

Enfin il parvint, épuisé et malade, dans les plaines du Brissalion, et fut récupéré par une caravane de réfugiés qui fuyaient vers Lante. Il apprit que la cité de Kirgan avait été ensevelie sous les laves et que le chaos dans lequel les destructions de deux de ses grandes villes avaient plongé le royaume provoquait des querelles violentes entre les clans, même s'il n'en comprit pas bien les enjeux. Parvenu à Lante, Hadad Barbecendre fut soigné, et son aventure prit fin. Rongé par le souvenir du massacre, le déshonneur de la défaite, apatride et sans clan, le jeune guerrier désormais sans attache, arrivé dans un pays qu'il ne connaissait pas, dut rapidement trouver une activité pour survivre. Jamais, de mémoire de nain, on n'avait connu temps plus terribles et impitoyables. Hadad devint mercenaire, louant son bras et sa lame pour résoudre les problèmes. Préoccupé par sa survie, déterminé à ne pas cracher sur le miracle qui l'avait fait échapper au destin funeste du reste de son clan, il développa un esprit extrêmement pragmatique et assez cynique, ne risquant pas sa vie pour défendre ceux qui ne pouvaient le payer. Tueur de monstres professionnel, il fut régulièrement envoyé avec d'autres hommes d'armes dans le nord-est des plaines, pour déloger les gobelins les plus aventureux et les renvoyer vers les montagnes.

Toutefois, il serait faux de dire que Barbecendre abandonna toute moralité. Au contraire, il refusait systématiquement les contrats peu honorables, ne pouvant concevoir de jouer les gros bras pour quelque seigneur de guerre peu scrupuleux. Neutre dans les disputes politiques qui animaient le royaume mutilé et décapité, il se consacra à sa gloire personnelle, désireux de se faire un nom dans l'éradication des créatures dangereuses pour les nains affaiblis. Il œuvra ainsi pendant plusieurs années, vagabondant çà et là, le médaillon de son clan disparu autour du cou. Bien qu'il rêvât d'occire les pires démons et d'accoler à son nom une épique épithète, il se trouva contraint pour pouvoir manger de chasser le gobelins et des bêtes communes – avec une redoutable efficacité tout de même.

Lorsqu'il apprit, après des années d'errance, que de nombreux clans se rassemblaient à Lante sous la houlette du nouveau roi Thorgrel Poing-de-Fer afin d'aller reprendre aux gobelins et à un dragon le nord du Brissalion jusqu'au piémont de la vallée de Nérania, Hadad n'hésita pas à se joindre aux combattants – moyennant finances bien sûr. Affecté à une compagnie de mercenaires dont les clans avaient été atomisés, comme le sien, il décida de se joindre aux nains de Thanor que ceux de Lante rencontrèrent fortuitement aux pieds des monts, à l'instar d'une bonne partie de l'armée naine et de son chef, le roi Thorgrel lui-même. Il participa ensuite à la bataille du Kharogan puis à l'expédition censée remonter jusqu'à Almis pour libérer la cité.

HRPComment trouves-tu le forum ? : Très (trop) fourni, pas aisé pour démarrer, mais justement intéressant pour son background fouillé. L'accueil est très sympa.
Comment as-tu connu le forum ? : En cherchant un forum médiéval fantastique à univers original sur Google.
Crédit avatar et signature : Avatar pris sur Drakonis : http://www.drakonis.org/uploads/7/v/0/7v0ng7m0e3/2010/09/21/20100921154736-6c350298.jpg
Compte autorisé par : Premier compte.


Dernière édition par Hadad Barbecendre le Dim 19 Juil 2015 - 12:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hadad Barbecendre
Nain
Hadad Barbecendre

Nombre de messages : 37
Âge : 23
Date d'inscription : 16/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 98 (né en 909)
Niveau Magique : Non-Initié.
Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée]   Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée] I_icon_minitimeVen 17 Juil 2015 - 15:44

Désolé, c'est un peu conséquent, je pourrai résumer si besoin :)

J'espère ne pas avoir commis trop de bourdes au niveau du BG (j'ai essayé de ne pas trop me mouiller).
Revenir en haut Aller en bas
Thorgrel Gormisson
Ancien
Ancien
Thorgrel Gormisson

Nombre de messages : 2325
Âge : 27
Date d'inscription : 07/05/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  177
Niveau Magique : Avatar
Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée]   Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée] I_icon_minitimeSam 18 Juil 2015 - 4:22

Bonjour, très jolie fiche Wink

Je vais corriger dans la journée !
Revenir en haut Aller en bas
Hadad Barbecendre
Nain
Hadad Barbecendre

Nombre de messages : 37
Âge : 23
Date d'inscription : 16/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 98 (né en 909)
Niveau Magique : Non-Initié.
Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée]   Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée] I_icon_minitimeSam 18 Juil 2015 - 14:32

Merci beaucoup :)
Revenir en haut Aller en bas
Thorgrel Gormisson
Ancien
Ancien
Thorgrel Gormisson

Nombre de messages : 2325
Âge : 27
Date d'inscription : 07/05/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  177
Niveau Magique : Avatar
Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée]   Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée] I_icon_minitimeDim 19 Juil 2015 - 10:26

Un peu de retard pour moi, mais allons y !

Encore fois je le répète, très jolie fiche, tu as très bien assimilé le bg et c'est très agréable à lire. J'aime particulièrement la façon d'on tu as traité la partit mental du nain, très détaillé ^^

Je n'ai pas grand chose à redire ni sur le fond, ni sur la forme, tu as suivis les étapes d'apprentissage à la lettre et bien décrit l'effet de la Malenuit sur ton personnage.

C'est peut être concernant son âge, bien que les nains atteignent leurs majorités physique à la trentaine, ils ne sont considérés comme totalement adulte qu'après une quarantaine d'année  (grosso modo) de formation dans un art ou un autre (ici donc, la chasse aux monstres). Un nain qui aurait donc les 40 ans humains se rapprocherait plus des 100-110 ans. A 68 ans, il serait encore considéré comme un "jeune" par ses paires. Je te conseil donc une légère modification à ce niveau.

En suite, dernier point c'est à la fin de ton histoire, mais j'ai oublié de te le préciser en amont donc tu ne pouvais pas deviner. Lante à organisé une expédition afin de chasser les gobelins en trop grand nombre dans le Brissalion depuis l'arrivé du Dragon noir. Une fois arrivé au limite des plaines, prêt de la Nérania, les nains du sud sont tombés sur une armée confédéré des clans de Thanor en route pour Almis. Et c'est à ce moment seulement que les nains de Lante on décidé de joindre leurs forces à leurs frères de l'ouest pour aller reprendre la Perle du Nord. Un événement majeur car il n'existait depuis le Voile plus aucune réel entente entre les deux cités.

Edit : Concernant la faction aussi, tu peux simplement mettre "Cités Naines"

Voilou !
Revenir en haut Aller en bas
Hadad Barbecendre
Nain
Hadad Barbecendre

Nombre de messages : 37
Âge : 23
Date d'inscription : 16/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 98 (né en 909)
Niveau Magique : Non-Initié.
Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée]   Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée] I_icon_minitimeDim 19 Juil 2015 - 12:39

Super, merci beaucoup. J'ai compris ça pour l'âge dans votre RP du Kharogan, je vais donc modifier (ça ne change pas grand chose, trente ans de plus ^^). Je t'avertirai de nouveau pour vérifier que je n'ai pas oublié des détails embêtants. Cela dit, je l'imaginais assez jeune quand même selon les critères nains : l'apparence de quarantenaire m'était imposée par l'avatar.

Globalement, la fin de ma fiche ne contredit pas ce que tu ajoutes. Je précise bien que l'armée partie de Lante à laquelle s'est joint Hadad allait reprendre le piémont de la Nérania (ils devaient s'arrêter au pied des montagnes, quoi). Mais soit, je vais détailler un peu.

Encore merci pour cette correction rapide et ces petits conseils !

EDIT : Voilà, je crois que c'est bon :)
Revenir en haut Aller en bas
Thorgrel Gormisson
Ancien
Ancien
Thorgrel Gormisson

Nombre de messages : 2325
Âge : 27
Date d'inscription : 07/05/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  177
Niveau Magique : Avatar
Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée]   Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée] I_icon_minitimeLun 20 Juil 2015 - 11:51

Chez les nains une trentaine d'année à un moment précis ça peut changer pas mal de chose, en l'occurrence maintenant ton personnage sera plus respecter dans le sens ou on lui accordera d’emblée plus d'estime à l'annonce de son âge. En tout cas, le tout me va Wink C'est validé !


Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée] Tampon13
Validation de fiches, comment faire ?

Code:
[Métier] : Guerrier - Mercenaire

[Sexe] : Masculin

[Classe d'arme] : Corps à corps & Distance

[Alignement] : Loyal Neutre

Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur !
Journal de bord ~ Pour archiver tes liens de RP qui content l'histoire de ton personnage {Vivement conseillé}.
Et enfin, si tu as des question, n'hésite surtout pas à demander l'aide d'un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée] Empty
MessageSujet: Re: Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée]   Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Hadad Barbecendre, tueur de monstres néranien [Terminée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui a crée ces monstres? Les gnbistes/ lavalas ou les deux !
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Entre deux contrats ~ Sujets d'un tueur à gage
» Cherche tueur par Internet pour se débarasser de sa femme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes :: Nains-
Sauter vers: