Partagez | 
 

 [OS] - A la guerre.

Aller en bas 
AuteurMessage
Urlryn Jar'x
Drow
avatar

Nombre de messages : 57
Âge : 30
Date d'inscription : 23/02/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  867
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: [OS] - A la guerre.   Dim 29 Nov 2015 - 15:58



Urlryn s'affaissa dans son fauteuil et s'y cala confortablement. Il étais seul et en profitait pour faire relâche.
Le cabinet de travail était sobrement décoré mais bien éclairé, et rien que l'espace qu'il occupait prouvait son luxe, dans une cité ou la place était compté. Un bureau de bois sombre contrastait avec un dallage en marbre blanc, peu de meuble, quelques bibliothèque contenant des archives, des documents personnel et des  ouvrages traitant de la guerre. L'armure du Senger était posé sur un râtelier non loin de là. De cette pièce, une porte menait vers ses appartements, une autres vers les parties communes, une autres vers les réserves et la cuisine, la dernière enfin, vers une salle d'eau.

Pensif, il l'était. Il n'était habillé que d'une chemise de soie noirs, un pantalons de toile de la même couleur, et il était pied nue. Sur la table, un chandelier en fer noir, un encrier, quelques feuilles de parchemins vierges, un plateau contenant une bouteille de vin et une assiette de viande froide qu'il picorait, agrémenté de quelques fruit sec.
L'objet de sa réflexion était un morceau de parchemin. Ce dernier était parcouru de l'écriture sèche, agréable et sans fioritures du Karlik Glenn. Il lui ordonnait de se mettre en mouvement vers Eraison sans plus attendre avec la moitié de l'Ost.
Ce foutu idiot.

Il n'étais même pas en colère, habitué à subir le commandement depuis des centaines d'années, seul une froide patience et maîtrise de soi même lui permettait de ne pas se lever et de briser le bureau du poing. Ca et le fête que ce bureau valait le prix d'une trentaine d'esclaves. Aussi.


- Monseigneur, Nym Kyud est là.
- Faite le entrer.

Il congédia la servante d'un geste de la main. Au moins avait il bien fait de maintenir une  partie de ses troupe en alerte.
Le Streea Jabbuk fit son entré dans le bureau, et referma la porte derrière lui. Il alla directement s’asseoir sur la chaise face au bureau, et il s'affala en soupirant.


- J'ai fait tout ce que tu ma dit, toute les troupes son prêtes, et j'ai réunis assez de vivre pour un mois de campagne, même si je n'ai pas assez de chariot pour le train d'intendance.
- Réquisitionne en.
- C'est fait également, et j'ai vidé les magasins des casernes, armements, armures, nourritures, fournitures, tout est neuf ou presque, j'ai tout échangé.
- Bien, car nous partons bientôt.

Nym leva un sourcil interrogateur.

- Quand ? Dit il en se servant un verre de vin et une cuisse de dinde.
- Dans combien de temps serais ce raisonnable de partir avec les préparatifs ?

Son interlocuteur avala une grosse bouché de viande blanche ainsi qu'une gorgée de vin.

- Dans deux jours, tout seras  prêt.
- Sur ?
- Est ce que je t'ai déjà fait défaut ?
- Je n'ai pas dit cela, mais je veut partir dans de bonne conditions.
- Alors deux jours, ou allons nous ?
- Et bien ce petit bout de parchemin dit Eraison, mais nous allons à Yutar.
- Tu interprète ...
- Yutar est sur le chemin, non ?
- Certes ...
- Alors c'est tout, cesse de discuter. Tu peut rester ici cette nuit, pour te reposer et prendre un bain. Mais interdictions d’amener des prostitués.
- Tu n'est pas drôle...
- Tu l'es déjà assez pour nous deux, maintenant, j'ai encore quelques chose  à faire, nous nous reverrons plus tard.

Deux jours  plus tard, il y eu une grande parade. Ces démonstrations de force avait pour but de resserrer le liens entre le peuple et son armée. Toute une clique de nobles y assista, avant tout pour se montrer, évidemment. La sortie principale de la ville était encombré de badauds qui attendait de pouvoir assister au défilé. Les hommes du guet avait fait fermer plusieurs rue annexes, et ouvert la porte principale vers la route de Yutar. Urlryn et son état major réduit étaient au niveau de la porte, sur leurs montures, et attendait de pouvoir passer en revue la troupe partante.
Ce fut d'abord au tour de la cavalerie lourde, forte de cinq cents montures et combattants. Les chevaux étaient couvert d'une cote de maille épousant leurs formes, les cavaliers, eux, en armures complète pour l'occasion, affichait armures et armements rutilant, bouclier repeint au couleur du troisième ost.
Ce fut ensuite le tour de la troupe, en rangs par cinq, qui défila aux sons des tambours de guerre, faisant vibrer la cité et les tripes des drows, chacun sentant monter en lui l'envie de faire couler le sang ennemie.
La cité trembla sous les bottes de plus de quatre milles combattants, marchant en cadence comme un seul, frappant la hampe de leurs armes contre leurs boucliers. Un chant de guerre guttural jaillit d'une gorge, bientôt repris par des centaines, puis des milliers, ce matin, tout le Puy fut mis au courant du départ du IIIe Ost.

Il fallut une heure pour sortir tout le monde, avec sa suite, Urlryn chevaucha dès que le dernier  homme eu passer la porte. Ils se dirigèrent vers le train d'intendance et d'artillerie, qui était sortit par une autre issue pour plus de commodité. Une fois la jonction effectué avec le gros de l'armée, la  marche vers Yutar commença.

Hrp : Pour les effectifs précis, me contacter par MP.
Revenir en haut Aller en bas
http://blackboxbaby.blogspot.fr/
 
[OS] - A la guerre.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: TERRES DE L'EST :: Cité d'Elda-
Sauter vers: