AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Estiam Faerin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 327
Âge : 20
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  964 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Sam 19 Déc 2015 - 1:56

Milieu de la 4e ennéade de Verimos
8e année du XIe cycle

Comme une véritable bête affamée, tu avales la forêt mètre par mètre. Le pulse au cœur et la sueur au visage, tiraillé tant par l’excitation que par la peur du mauvais présage, voilà des heures, des jours que tu tranches les feuillages. Tu méprises le repos au profit de la vitesse, et quand ton cœur et ton corps en nage commencent à se noyer, d’air tu ne leur accordes qu’une seule bouffée. Du sol à la cime puis d’un branchage à l’autre, tu empruntes la route qui te semble toujours la plus courte. Hésitant parfois à tenter l’acrobatie, c’est souvent finalement que tes pieds quittent terre, laissant loisir à ton voile blanc de siffler à travers les airs. Pourquoi ? Un seul mot.

Urgence

Rien de plus rien de moins que trois syllabes encrées d’une main qui te semblait paniquée. Rien de plus rien de moins qu’un oiseau exténué par un périple tortueux. Les faucons de l’Anaëh sont des bêtes dociles, et appliquées à la tâche, mais rarement seulement tu n’en avaient vu revenir si stressés de leurs courses. Les rapaces obéissaient, mais d’abord ils vivaient. L’animal si plein de hardiesse ne pouvait que refléter un maître ému. Mais quel maître ? Pour le savoir il suffisait d’observer. Et ce faucon, de vue tu le connaissais.
Rarement tu n’as autant ressenti l’appel de la cité, en un cycle d’existence tu pourrais compter sur tes doigts le nombre de fois où tu t’es senti appelé à quitter les bois, mais ton décompte étant trop faible à son goût, Halandarin avait décidé de perturber la surface du miroir, de te sortir du semblant de plénitude que ces temps de guerre t’ont autorisé à rassembler pour t’infliger une frayeur dont tu te serais allègrement passé.

Urgence

Les échos du terrible mot refusent catégoriquement de quitter ton crâne. Des sons que tu es le seul à entendre s’abattent sur tes tempes dans une migraine diluvienne que seule une image saurait calmer. Tu as besoin de son visage pour te rassurer, il te fait le voir pour que la tension redescende. Tu as besoin d’être assuré de son état. Le temps que tu as passé avec Halandarin n’aura au final été qu’une goutte dans un océan… mais il y avait eu tant dans cette goutte. Le Toer Tamindal est un elfe franc, un elfe vrai. Il était l’une de ces personnes qui inspirent la confiance… et peut-être ce que tu avais de plus proche d’un véritable ami. Aussi Taedhel qu’il puisse être, il ne s’encombrait pas du déguisement de hautes manières des cités, et cela ne rendait son appel que plus fort de vérité.
Arrivé en Ardamir, la cité dont les arbres n’ont pas été couchés, tu profites des branches des géants pour éviter le slalom entre les foyers et te diriger droit vers le tréant de verre décoré.
Tu pénètres en trombe dans la bâtisse, rappelant aux apprentis de toujours ta dernière incursion, et t’inscrivant sûrement définitivement en tant que fou à leurs yeux. L’ascenseur émotionnel s’écroule au fur et à mesure que tu montes, constatant avec autant de soulagement que d’agacement à quel point les lieux sont paisibles. Tu ralentis ta course, trop tard pour en cacher les conséquences. C’est dans l’essoufflement et la sueur que tu pénètres le bureau du maître des lieux, heureusement présent et frappé d’un calme provocateur.
Tu n’y tiens plus, et moyennant la sommaire précaution de ranger l’une de tes mèches rebelles dans un semblant de dignité, tu grondes celui qui t’a tant précipité.

- Y’a pas idée de faire des frayeurs pareilles aux gens ! J’ai cru qu’il t’était arrivé quelque chose moi !

_________________

Ce n'est encore qu'un début:
 

Pas content:
 

La couleur:
 



Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois
Revenir en haut Aller en bas
Halandarin Las'Danir
Elfe
avatar

Nombre de messages : 152
Âge : 1921
Date d'inscription : 06/09/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  947ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Sam 19 Déc 2015 - 2:23



Halan' écrivit vite... Trop vite en réalité, trop ému à l'idée de revoir un vieil ami et de lui montrer le résultat de tant d'années de labeurs.

... Certes il aurait pu faire preuve d'un peu plus de tacte... De retenue... Mais pourquoi cacher l'Urgence ? Car il y avait Urgence... Si son camarade venait à affronter quelqu'un sans son armure, et qu'il se trouvait blessé...Qui blâmerait-on ? Hé bien lui pardis !... Oui, lui, Halandarin Las'Danir, Toer Tamindal trop consciencieux qui n'aurait pas pris en compte les temps qui courent...

En réalité l'armure avait été peaufiner, dorlotée, faîtes avec amour et détail... Bien qu'il ait passé une ennéade complète sur celle-ci, sans compter les soixante années précédente... Sans pratiquement dormir, ou même manger ?

Aussi était-il en train de croquer à pleine dents dans ce qui ressemblait bien plus à une poire qu'un autre fruit... Bien que cette pomme avait cette couleur particulière rappelant la Mordentacia Polinaris, cette plante aux fruits semblables aux pommes, en bien plus nourrissant, et comparable à du miel... Il croquait dans le fruit juteux alors qu'un homme ouvrait la porte... Il tourna la tête vers lui, la bouche pleine sans même avoir mâché.

Il savait déjà à ce regard agacé, et cette mèche qu'il redressait que le mage allait pousser sa "gueulante"... Aussi s'assit-il bien au fond de sa chaise personnelle, avalant doucement, et dans un bruit sans pareil, le contenu de sa mâchoire.

- Y’a pas idée de faire des frayeurs pareilles aux gens ! J’ai cru qu’il t’était arrivé quelque chose moi !

Gronda-t'il en sa direction, la chose étant d'autant plus dramatisée par son souffle et la sueur qui goutelait sur son front.

- ... Mais... Il observa autour de lui, essuyant sa lèvre avec son pouce, qu'il vint lécher juste après, se pourléchant les babines. Bien sûr qu'il m'est arrivé quelque chose...Que crois-tu ?! JE ne te fais pas venir en Urgence sans raison ! Bon...Certes les propos utilisés étaient très.... Directe...Et... Mal interprétable... ?

Il croqua une nouvelle fois dans le fruit, alors qu'Estiam l'observait, dépité.

-...Ch'ai faillis mourir de faimsh ! Baragouina-t'il en avalant sa bouchée . J'ai passé l'ennéade à la peaufiner... A la terminée. Et j'ai terminée ton armure ! Dit-il en se levant, léchant ses doigts en se dirigeant vers un Piédestal. Ho...j'y pense...Tu vas bien ? Lui demanda-t'il tout naturellement en se tournant vers lui... PAs gêné le moins du monde de l'avoir fais courir au travers de l'Anaëh comme un dératé.

Oui... Ces retrouvailles allaient être mouvementés... C'était certain.

Halan' croisa ses bras en l'observant.

-Non mais regarde-toi... Tu n'as que la peau sur les os... Et ne parlons pas de l'état de fatigue dans  lequel tu dois être... Quelle idée de faire un Marathon pareil... ?

Halandarin soupira en observant le plafond de la salle, avant de s'emparer de l'armure sur le Piédestal, la portant calmement, il l'apporta vers la table qui séparait auparavant son camarade de lui et de sa chaise... Il s'empara des gants qui étaient destinés, des jambières, et même des Bottes ! ... Il s'était même embêté à améliorer le confort du cuir matelassé... Les écailles de métal surplombant le tout, fait d'un métal léger mais résistant, qui n'altérerait pas de façon importante les mouvements de son camarade...
Les écailles étaient aussi soudaient au dessus d'une couche de tissus et de cuir, empêchant tout bruit de claquement clinquant qui pourrait le faire repérer à des kilomètres à la ronde... C'était une armure de bonne facture, certes, mais si l'on lui avait donnés quelques décennies de plus...

-J'aurais pu faire mieux... Mais étant donné les circonstances, j'ai préféré aller à l'essentiel. Qu'en penses-tu ? Tu souhaites l'essayer...Peut-être ?

Revenir en haut Aller en bas
Estiam Faerin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 327
Âge : 20
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  964 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Sam 19 Déc 2015 - 3:53

Inutile de lancer le moindre débat avec l’énergumène qui se trouvait en face de toi. Qu’il énonce une vérité absolue ou la plus immonde des inepties, il était impossible de ne pas donner raison à Halandarin. Le forgeron avait l’art de reconnaître ses torts sans vraiment les avouer, et de le faire comprendre à ceux avec qui il accordait le privilège d’une discussion. Trait peut-être agaçant aux yeux de certains, c’était à ton avis là l’un des charmes du personnage. Après tout, il fallait quelqu’un de têtu pour être capable d’apprécier quelqu’un de buté. Le soulagement prend finalement le pas sur la grogne, et ton éternel sourire reprend possession de ton visage.

- C’est difficile d’interpréter quoi que ce soit quand on n’a qu’un pauvre mot esseulé sur lequel travailler.

Pouvais-tu réellement lui en tenir rigueur ? Les dires du forgeron n’en étaient pas, mais valaient toutes les excuses du monde. Après de longues années de travail, il l’avait finalement terminée. Le Toer Tamindal venait de terminer la création de ce que tous les autres avaient jugé impossible. Ton armure était fin prête. Les jours de course n’étaient au final qu’un maigre prix à payer pour le temps qu’il avait consacré à mettre au monde l’objet qui te sauvera sûrement la vie par plusieurs fois dans un futur proche. Tes yeux pétillent déjà d’étoiles alors que l’imposante stature de ton ami venait te faire face dans toute sa largeur, soulignée de plus belle par des bras croisés sur sa poitrine.  Ta carrure s’était encore légèrement renforcée depuis la dernière fois que vous vous étiez croisés, mais un elfe pareil ne pouvait finalement que te trouver maigrichon. Si seulement il savait…

- La peau sur les os… si seulement tu m’avais vu il y a encore deux ou trois siècles, qu’est-ce que tu aurais bien pu penser !

Parce que si tu n’étais pas excessivement massif, tu étais tout de même moins effilé que la majorité des elfes. Corps que tu as d’ailleurs, ancien propriétaire d’une figure à la musculature tonique mais fine à l’extrême, eu beaucoup de mal à accepter. Pas le temps cependant de t’attarder sur les boutades du maître des forges lorsqu’il semblait tout de même sincèrement concerné par ton état.

- Ça ira. Je tiens le coup. Et puis c’est pour toi que j’ai autant couru je te signale !

Un soupire comme seule réponse sonore, le Toer Tamindal se lève en quête de ce qui ne s’explique pas en mots. L’œuvre d’art, puisque c’en était réellement une, fut exposée à tes yeux. Ton excitation, autant que la fierté du créateur était palpable, mais ce dernier continuait d’exprimer des regrets là où tu n’en voyais pas l’utilité. Il aurait pu faire mieux, bien sûr qu’il aurait pu faire mieux, on peut presque toujours faire mieux, mais avais-tu besoin de mieux ? Tu doutes même avoir eu besoin de tant.
Les écailles de métal assemblées, rognées, affinées et polies à la perfection. Les pans de tissu que tu as toi-même brodé. Les renforts de cuir savamment tanné. Chaque millimètre de l’ouvrage respirait la générosité dont avait fait preuve son créateur, et que te demandait-il en retour sinon tes remerciements ?

- Je… je… tu en perds les mots. Bien sûr que je veux l’essayer !

Profitant de l’occasion pour te débarrasser d’une partie des traces de tes efforts, tu essuies les dernières traces de sueur du tissu de la tunique et des pantalons dont tu t’es débarrassé à la faveur des fils de soie de la Lin’Serindë, puis du plastron, des gants et des bottes de métal. Cerise sur un gâteau déjà trop appétissant, la pièce qui viendrait enlacer ton visage, et dans laquelle s’emboîtait avec divine perfection ta boucle d’oreille et focaliseur. Ainsi vêtu, tu marcherais d’une nouvelle prestance... quand tu arriverais à marcher. Tu remercies secrètement ta nouvelle musculature. L’armure était incroyablement légère, mais restait tout de même une armure, un vêtement plus lourd que tous ceux qui ont jamais reposé sur tes épaules. Tu fais quelques pas hésitants, jaugeant le poids de tes protections, à la recherche d’un véritable équilibre.

- Je crois qu’il faut encore que je m’habitue à tout ça. Ça te dérangerait qu’on sorte… par souci de place ?

Tu avais l’armure, maintenant restait-il à retrouver ton aisance malgré le surplus de poids. Et retrouver ton aisance, cela voulait aussi dire pratiquer ta magie.

_________________

Ce n'est encore qu'un début:
 

Pas content:
 

La couleur:
 



Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois
Revenir en haut Aller en bas
Halandarin Las'Danir
Elfe
avatar

Nombre de messages : 152
Âge : 1921
Date d'inscription : 06/09/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  947ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Sam 19 Déc 2015 - 12:55



Halandarin observait Estiam... Il n'avait pas réellement changé depuis leurs dernières rencontre... Remontant à la commande de cette armure, en seulement quelques années de correspondances et de travail collaboratif ils étaient venus à lier une certaine amitié..
Une amitié presque fraternelle à vrai dire... Pourquoi ? .. Hé bien Halandarin était à la recherche d'une personne, sur qui il pourrait compter... Il était à la recherche d'une personne avec qui travailler.

La perte de Jaliana... De sa femme... De son enfant à venir, tout ça l'avait marqué... Presque brisé... Mais cette rencontre qu'il avait eu quelques soixante ans plus tôt dans cette forge qui était encore souterraine... Oui, elle lui avait permis de sortir la tête de l'eau une bonne fois pour toute.

-Je...Je... Il bégaye... Il bégaye et Halan' ricane. Bien sûr que je veux l'essayer !

Halan ricane un peu plus, décroisant ses bras pour s'emparer des divers parties de l'armure... Le bougre n'allait pas réellement parvenir à la mettre seul, ou alors prendrait-il quelques minutes de plus, mais le temps est précieux, surtout pour Halandarin... Il avait encore quelques commandes à terminés avant de se rendre au front.. Et le temps l'oppressait, sous son air décontracté et serein, se cachait un stress palpable, une colère profonde... Une soif de combattre, et pourtant une peur si infantile de la mort...

-Hé bien... Bien content que les mesures n'aient pas changées... J'avais pourtant l'impression que tu avais maigri... Un vrai gringalet. Il ricanna un peu avant de lui mettre une tape sur l'épaule.

-Je crois qu'il faut encore que je m'habitue à tout ça. Ça te dérangerait qu'on sorte... Par souci de place ?

-Huhu.... Avec plaisir, j'aimerais éviter que tu anéantisse ma forge... Nous avons mis suffisamment de temps pour la reconstruire. Il passa sa main sur son menton. Suis-moi.

Il parlait toujours avec cet air autoritaire, presque militaire. Mais aujourd'hui celui-ci se faisait plus oppressant, comme si il était excité à l'idée de voir ce que donnerait son oeuvre, une fois lancée au combat. Car oui, une armure est généralement suffisamment bien pensée pour qu'aucunes retouches ne soient nécessaire, cependant, Halandarin était bien plus dur avec lui même qu'il ne l'était avec ses apprentis.

Sa démarche était assez sûre, il traversait la forge, glissant entre ses apprentis et les exercices de la forge, les pots remplis de métaux en fusions, les pinces brulantes portant des pièces de métal chauffée à blanc... Il esquivait tout cela avec une aisance presque agaçante... Et les apprentis continuaient leurs travaux, sauf...Lorsqu'Estiam passait, là, par soucis de sécurité, ils le laissaient passer... Créant une sorte de haie d'honneur.

Après tout, s'ils avaient blessé Estiam... Ou même égratigné l'armure, ils auraient certainement écopé d'un duel de correction contre le Toer Tamindal, en plus des années de corvées qui suivraient, et probablement de sa colère noire... A s'en demander s'il ne serait pas sortie de ses gonds...

La marche était assez silencieuse, aussi Halan' préféra ouvrir la discussion... Bien que certains elfes d'Ardamir le regardaient d'un oeil assez sombre, et noir... Après tout, il était indigne... Il avait quitté l'Anaëh, après avoir connus le voile et le rappel à l'ordre de la Mère... Il était capable de parler les langues des autres Races, il était un de ces Elfes qui n'y ressemblait plus. Le mépris et le respect se côtoyaient souvent...

-... J'y pense... Du nouveau ? Tant qu'à marcher, autant en profiter pour discuter de ce que tu as fais ces derniers temps... Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Estiam Faerin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 327
Âge : 20
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  964 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Sam 19 Déc 2015 - 14:24

Le créateur et toi rivalisiez aisément d’impatience. Avoir vu l’armure qu’il a lui-même forgée sous toutes ses coutures ne lui disait pas à quoi elle ressemblerait une fois portée par son destinataire, et l’image du plastron une fois porté n’avait non plus rien à voir avec ce qu’il donnerait au combat. Etais-tu digne du mal qu’il s’était donné pour toi ? C’est maintenant qu’il le vérifierait. Tu marches à sa suite, entouré par des apprentis tant estomaqués par la réalité de cette robe qu’ils pensaient impossible qu’effrayés à l’idée même de frôler le produit du labeur d’un maître au tempérament pour le moins explosif. Les pièces de métal sont laissées à tremper dans les flammes, les liquides semblaient presque mettre une pause à leur ébullition, et les apprentis s’écartaient du chemin avec un respect tout nouveau, destiné à ton vêtement plutôt qu’à ta personne. Tu traverses une véritable haie d’honneur, mais tout ce que tu en tire n’est jamais que plus de pression. Tu ne peux pas te permettre de décevoir Halandarin. Vous êtes arrivés trop loin pour.
Ces gens d’Ardamir qui n’avaient vu et entendu de ton arrivée qu’un éclair se mouvant entre les branchages trouvaient dans cette marche l’occasion de poser les yeux sur celui qui avait troublé leur quiétude. Les regards cependant se tournaient préférentiellement vers celui dont la renommée n’était plus à faire. Le Toer Tamindal est l’une des hautes personnalités de ces lieux, et ainsi tu t’attendais à ce que la gente lui affiche un certain respect. Les œillades étaient pourtant bien plus sombres que tu ne l’aurais pensé. Ces gens avaient quelque chose de grave à lui reprocher, et en digne elfe pétri de curiosité, la réflexion que leur comportement t’avait inspirée te tenais éloigné de la parole, plongeant votre procession dans un relatif silence… qu’Halandrin se dépêchera de briser.

- Du nouveau… pas vraiment. Disons que ces quelques décennies m’ont servi à tenter de parfaire mon entraînement. Je manque encore un peu d’endurance à mon goût, mais ça finira par venir.

Et voilà que c’était à ton tour de jouer de la même modestie mal placée que ton comparse. Manquer d’endurance se traduisait chez toi par l’incapacité de supporter une journée entière d’entraînement spartiate, partagée entre le lancer frénétique de sort et la pratique martiale.

- Mais de ton côté, je ne me souvenais pas de tels regards des gens de ta ville. Il s’est passé quelque chose depuis la dernière fois ?

Il ne s’est passé qu’une seule chose. Tu as posé tes yeux sur les habitants d’Ardamir au bon moment. Et s’ils savaient que tu as au moins autant traversé ce monde que leur Toer Tamindal, alors toi aussi écoperait d’un jugement tout aussi sévère. Tu dédie un sourire compatissant à celui qui partage avec toi l’expérience de l’étranger, reconnaissant au monde d’avoir mis sur ta route des Sylvains capable de comprendre l’attrait que tu pouvais avoir pour l’exotisme.
Tu gagnes en confiance à chaque pas que tu lui emboîtes, te rassures toi-même mentalement de tes capacités. Tu n’élimines pas la pression, mais tu t’efforces de la supporter, et c’est ainsi dans une démarche presque aussi légère que ton trot habituel que tu poses le pied sur le camp d’entraînement. Tes sourcils se froncent face au terrain vague. Te revoilà donc face à ton adversaire de ces dernières années… et accompagné de quelqu’un qui n’attendait que d’enfin pouvoir jauger les talents que tu as si peu vanté.

_________________

Ce n'est encore qu'un début:
 

Pas content:
 

La couleur:
 



Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois
Revenir en haut Aller en bas
Halandarin Las'Danir
Elfe
avatar

Nombre de messages : 152
Âge : 1921
Date d'inscription : 06/09/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  947ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Dim 20 Déc 2015 - 1:25



-Mais de ton côté, je ne me souvenais pas de tels regards des gens de ta ville. Il s’est passé quelque chose depuis la dernière fois ?

-... Ils ont toujours ce regard quand je ne les regarde pas directement... Ils méprisent ceux qui quittent l'Anaëh.. Ils me méprisent d'autant plus que mes voyages m'ont portés aux divers coin de notre monde...  Il soupira. Mais je n'ai que faire de ces regards. Ce que je fais, je le fais pour mon peuple.

Il était droit.. Fier, et ne craignait pas ses confrères, il ne leur en voulait pas de le mépriser, de le haïr même parfois... Ce qu'il faisait, il le faisait pour une bonne raison. S'il sacrifiait son être, son âme, ses ressentis, c'était bien pour que d'autres n'aient pas à le faire...

Le pas des deux camarades était aisé, calme et sûr.. Ils parvinrent assez rapidement vers ce terrain d'entrainement. Halan' observa les lieux, le palais juxtaposant le terrain à quelques mètres seulement... Halyalindë Yasaraïva y passait le plus clair de son temps, il ne savait réellement ce que cette Protectrice pensait de lui, et cela avait tout de même le don de l'intriguer... Et celle qui était probablement la personne qui le méprisait le plus, Varda , s'y trouvait aussi.

-...Bien. Que dirais-tu de commencer par un entrainement physique ? En situation de combat réel... J'aimerais voir comment cette armure réagit à tes mouvements, savoir si je me dois d'apporter d'autres retouches. Ensuite, tu pourras te défouler avec ta magie. Finit-il, bras croisés dans le dos, alors qu'il se trouvait non loin de lui.. Quelques gardes perpétuaient leur entrainement quotidien à quelques dizaines de mètres, et l'un d'entre eux tourna la tête vers les deux protagonistes... Intrigué par leur présence.

Le lieu était semblable à un terrain vague, surplombait de quelques talus, cibles d'archerie, et mannequins de combats... Quelques bancs juxtaposaient le terrain, comme pour accueillir les quelques curieux. La canopée surplombait les lieux, mais à divers endroit le soleil perçait, frappant le sol d'une auréole de lumière, rendant la place bien plus mystique qu'elle ne l'était..

Halandarin souffla en commençant un étirement physique assez basique... S'il devait venir à s'entraîner avec Estiam, il préférait être physiquement prêts aux impacts...
Revenir en haut Aller en bas
Estiam Faerin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 327
Âge : 20
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  964 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Dim 20 Déc 2015 - 4:00

- Je me demande comment est-ce qu’ils me regarderaient, s’ils savaient jusqu’où j’ai été.

Tu es l’un des rares elfes encore aimés de l’Anaëh à avoir foulé les Terres-Stériles. Tu as pendant bien des années parcouru des lieux étrangers avec ta maladive curiosité pour seule excuse. Le savoir est un pouvoir que tu apprécies de ton côté. Lors de la maladie d’Uraal c’est d’ailleurs ce pouvoir qui vous aura sauvé. Là où les autres nageaient en terres inconnues tu connaissais la nature des poisons des Drows, et là où tes seules connaissances n’auraient pas suffi à la guérison du lac, elles y auront été bienvenues, si ce n’est nécessaires.
Un jour les Sylvains comprendront qu’il n’y pas chez l’étranger que ténèbres pestilentielles. Un jour lointain peut-être verront-ils ce qu’ont à leur apprendre les autres civilisations… mais avant d’accepter les autres, qu’ils s’acceptent eux-mêmes.
Le fil d’une pensée qui te revient décidément bien trop souvent est coupé par les tintements d’épées qui s’entrechoquent. Les camps d’Ardamir n’étaient donc en cette période pas aussi déserts que ceux d’Alëandir. Chose surprenante au vu de la proximité des lieux du conflit, mais naturelle lorsque l’on analysait les mouvements de la garnison. Vous n’envoyez jamais au combat que ceux qui sont prêts, et les parades hésitantes de vos voisins laissent à penser que ces jeunes soldats étaient toujours en plein apprentissage. Toi aussi tu étais en apprentissage, sauf qu’il faudrait que tu apprennes vite, très vite.

- Bonne idée. De toute façon, sans mouvements, pas de magie, donc tant que je ne suis pas à l’aise, ce n’est pas vraiment la peine que je m’épuise à tenter le moindre sort.

Tu as accepté, mais tu ne sais pas réellement à quoi t’en tenir. Halandarin n’était armé que de ses poings et de ses pieds. Il devrait t’être entièrement inoffensif. C’est même lui, en portant des coups de ses os dans le métal, qui risquait de se blesser, et pourtant, le voir s’étirer te rendait plus anxieux pour toi que pour lui. La tunique légère qu’il portait laissait tout loisir d’observer son impressionnante musculature rouler à chacun de ses mouvements, au point de le rendre peut-être même plus imposant si légèrement vêtu que dissimulé sous le métal. Oui tu étais protégé par sa création, mais quand le créateur ressemblait à un véritable cheval de trait… la plus lourde des protections paraissait bien frêle.

- Fais quand même attention à toi.

Parce que quoi que tu puisses penser il se jette bel et bien face au danger. Tes mouvements dans ces fortifications sont encore imprévisibles, loin d’être entièrement contrôlés. Un peu trop d’élan, un instant d’inattention, et c’est un choc contre une plaque en métal qu’il recevait. Mais Halan en avait vu d’autres et il était impatient de voir son armure en mouvement… quitte à payer de quelques bleus, il irait de l’avant.
Le premier coup te prend par surprise, te laissant à peine le temps de parer. Ni ton ami ni la guerre ne préviennent avant d’éclater. Seulement maintenant que ton attention est captée, tu ne risques plus de te laisser aller. Les poings d’Halandarin volent sans hésitation vers toi, les coups pleuvent, de plus en plus rapides et de plus en plus lourds, mais ce n’est jamais que l’air qui est fendu par ton adversaire. Profitant du poids, du surplus d’inertie, tu te lances dans ton balancement habituel, esquive le projectile vivant qui semble bien trop s’amuser à tenter de toucher l’intouchable.
Il avance, il avance, il se rapproche, et bientôt tu as perdu l’entièreté de ton intervalle de sécurité. De là tu n’as pas le temps d’anticiper, alors par réflexe, par habitude, tu sautes. Les écailles se plient et glissent parfaitement sur le tissu, l’armure comme une seconde peau épouse ton mouvement. La vrille à travers laquelle tu retrouves toujours bonne distance, l’une des manœuvres aériennes dont tu as le secret, elle est bien maladroite aujourd’hui ta danse, et alors que dans ta robe le mouvement aurait dû être d’une grande élégance, c’est le sol qui t’accueilles pour tes remontrances.
Au sol, tu as retrouvé tes marques. C’est dans les airs maintenant que l’équilibre est à chercher.

- Je crois que j’ai trouvé ce sur quoi je vais devoir m’entraîner.

HRP:
 

_________________

Ce n'est encore qu'un début:
 

Pas content:
 

La couleur:
 



Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois
Revenir en haut Aller en bas
Halandarin Las'Danir
Elfe
avatar

Nombre de messages : 152
Âge : 1921
Date d'inscription : 06/09/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  947ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Dim 20 Déc 2015 - 14:18



-Bonne idée. De toute façon, sans mouvements, pas de magie, donc tant que je ne suis pas à l’aise, ce n’est pas vraiment la peine que je m’épuise à tenter le moindre sort.
Les os d'Halandarin craquèrent sous ses étirements, ses muscles roulaient au sens de ses étirements.. Son cou de taureau vint craquer alors qu'il plia sa tête vers la gauche puis la droite...

-Fais quand même attention à toi.

Faire attention, hein ? Oui... Il n'avait pas tord, si l'elfe qui se trouvait devant lui y allait aussi sérieusement qu'il allait y aller, sans connaître l'armure... Il allait très certainement risquer de lui donner des mandales qui lui feraient passer le sabot d'un Fanuël pour de la pisse de félidé... Mais son impatience trahissait dans son regard, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu d'adversaire qu'il n'avait su mettre hors d'état de nuire rapidement... Aussi pouvoir allier l'utile à l'agréable ne l'aidait pas à cacher cette ardeur.

Le premier coups fila dans le vent, surprenant Estiam dont le regard s'ouvrit violemment, le coups frappant contre les brassards plaqués d'Acier, laissant les phalanges d'Halandarin se teinter d'une couleur vermeil... Cependant, il ne s'arrêta pas à un coup, non, le suivant fila de nouveau, et le suivant, et encore... Sans arrêt les coups pleuvent, une jambe vient tenter de le cueillir au niveau  de ses chevilles, dans un mouvement fluide et rapide, cependant l'elfe est toujours aussi agile, et sa témérité l'élance dans les airs dans un saut magistral, cependant bien moins gracieux qu'à l'habitude, ce qui laisse Halan creuser son visage d'un sourire.. Son armure est fluide, elle ne gêne pas tant ses mouvements qu'il l'avait craint. Son travail était de bonne facture et c'était tout ce qui comptait.. Il se redressa vivement, en garde, observant son camarade s'étaler au sol lourdement, dans un léger grognement.

Halandarin ne peut retenir un ricanement alors que les elfes qui se trouvaient dans leur entrainement se sont tournés vers les deux bélligérants, observant le combat avec assez d'étonnement.. Et leur air ébété traduisent bien la vérité... Malgré une armure qui semblait gênante, l'elfe était parvenu à échapper d'un coups de poing semblable à un marteau, en faisant un saut qui exigeait adresse, puissance et agilité.

-Haha ! Hé bien, continuons un peu. Tu devrais rapidement te faire à cette armure. Après-tout, elle n'est pas aussi lourde que la mienne. Dit-il en ricanant.

-Je crois que j’ai trouvé ce sur quoi je vais devoir m’entraîner. Souffla Estiam, toujours le visage dans la poussière du terrain d'entrainement, il se redressa lentement en secouant la tête avant d'observer Halandarin, toujours en garde. Près à y retourner.

-Et si tu commençais à rendre les coups, qu'en dis-tu ? Après-tout, si l'un de ces Drow's finit par t'attraper il va bien falloir que tu t'en débarrasses... Je ne serais pas toujours là. Dit-il, d'un air sérieux, et froid... Après tout, le combat ne leur laisserait aucun répits, et se préparer au pire des scénarios était la meilleure façon de se préparer au combat.

Les elfes se trouvant en entrainement avaient visiblement eu l'autorisation d'observer le combat entre les deux êtres âgés... Ils connaissaient bien le Toer Tamindal, tenant la plus prestigieuse forge de la ville... Si ce n'était la seule à vrai dire... Ils ne l'avaient cependant jamais vu combattre... Et cela valait visiblement le détour.

Ce qu'ils ne savaient cependant pas, était la nature d'Estiam... Un mage, un être capable de plier les élèments à sa volonté... Halandarin était bien au courant de cela, et comptait sur l'elfe pour ne pas lui faire de trop mauvaises surprises... Il ne lui en voudrait pas pour quelques sorts, cependant s'il était possible d'éviter de finir carbonisé, ou d'entrer en contact avec un rocher de plusieurs tonnes, cela ne le dérangerait en aucun cas.

Revenir en haut Aller en bas
Estiam Faerin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 327
Âge : 20
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  964 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Dim 20 Déc 2015 - 20:33

Tournure d’événements inattendue, ton échec ne semble pas contrarier le moins du monde ton partenaire d’entraînement du jour. Halandarin jubile face au moindre de tes mouvements, étrangement heureux malgré la frustration des coups qui ne portent pas à leur cible. Et alors il veut voir plus. Même lorsque tu échoues, il te pousse à tenter mieux, faisant fi de tes incapacités premières et t’obligeant à toujours voir plus loin, à toujours tenter plus complexe, à pousser les articulations du métal aux mêmes limites que ton propre corps. Il voulait que tu te battes. Et que tu te battes pour de bon.

- Tu es sûr de toi ?

Répliquer… tu ne le faisais pas bien souvent. Tu sais pertinemment la théorie, mais jamais tu n’as réellement tenté de porter de coups de tes bras et de tes jambes à un autre être vivant. Tu n’as jamais affronté que tes proies et prédateurs, et face aux autres créatures de l’Anaëh, ta constitution pouvait sembler bien fébrile. Vous ne pouviez pas affronter vos adversaires avec vos seuls attributs naturels. Vous, les créatures intelligentes vous étiez toujours armés, et tu n’as jamais utilisé que tes armes pour porter des coups.
Lui au contraire, bien sûr qu’il était sûr de lui. Si seulement tu en doutais, l’énorme masse de muscle qui venait de frôler ton oreille suffirait à te le rappeler. Armuré ou pas, Halandarin est bien plus fort que toi. À toi maintenant de savoir abuser de tes talents pour vaincre, puisqu’il le voulait tant. Au premier coup paré, le tranchant de ta main vient cueillir la tempe du colosse, mais pour rappeler qu’il savait conjuguer force brute et agilité, le forgeron plutôt que d’encaisser, ou même d’esquiver, s’est saisi de tes doigts, et d’un geste t’as arraché au sol avec une déconcertante facilité. Encore une fraction de secondes et tu te retrouvais encore une fois au sol, terrassé par le Toer Tamindal.
L’air, bien que seul des quatre éléments que tu n’as pas su dompter reste ton second domaine de prédilection. Tu aimes jouer de l’inertie et te laisser emporter dans de longues acrobaties aériennes. De l’inertie, il venait de t’en offrir plus qu’assez. Un subtil déplacement change ton point de gravité, et ainsi t’arraches à sa prise. La distance est créée… mais ta position est trop précaire pour t’assurer une confortable retombée. Ce ne sont pas tes pieds qui toucheront le sol les premiers. C’est d’abord une main qui reçoit ton poids, et d’un coup de poignet le renvoie à tes jambes, pour que dans un second élan elles reprennent le flambeau. Sous le poids des bottes, la manœuvre ne prend que plus d’ampleur, et il faudra plusieurs échanges entre bras et tibias avant que la force initialement générée ne soit épuisée.
Tu commences à prendre tes aises. Il ne te reste donc plus qu’une chose à essayer. Tu es hors de sa portée, mais lui, pas de la tienne.
Un mouvement d’une fluidité parfaite, le tintement du saphir que tu portes à l’oreille, et te revoilà dans ton monde. Les Ondines naissent de ton souhait, avides d’une victoire tendue sur un plateau d’or. Tu ne fais que t’amuser, et tes fées agissant dans ta ligne de pensée, plutôt que de souffler des traits glacés frappent ton adversaire de simples flèches séreuses.

Tu croises les bras, debout entre tes jumelles, destinant un sourire satisfait à Halandarin trempé.

- Tu es vraiment sûr et certain de vouloir que je réplique ?

_________________

Ce n'est encore qu'un début:
 

Pas content:
 

La couleur:
 



Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois
Revenir en haut Aller en bas
Halandarin Las'Danir
Elfe
avatar

Nombre de messages : 152
Âge : 1921
Date d'inscription : 06/09/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  947ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Lun 21 Déc 2015 - 13:04



Une douche... Voilà que notre cher Halandarin avait payé le prix fort pour cette demande. Son camarade Estiam ne s'était pas ennuyé à le noyer de la tête aux pieds.
Humiliation qui laissa Halandarin éberlué, bouche entrouverte alors qu'il soufflait pour se débarrasser de l'eau coulant sur ses lèvres... Ses cheveux platines, tenus en une longue queue de cheval étaient dorénavant aussi détrempé qu'une loutre, et il perdit un instant son état de garde.. Après tout, il s'attendait à tout sauf à .... ça...

Il observe Estiam, celui-ci croisant ses bras, debout entre ses deux magnifiques invocations... Visiblement satisfait de ce qu'il venait de faire.

-Tu es vraiment sûr et certain de vouloir que je réplique ?

Les rires étouffés des quelques elfes à sa droite lui firent monter la colère au regard. Un regard plus noir et sombre se dirigea vers eux, ce qui eut pour effet immédiat de les faire taire, avant qu'il ne regarde Estiam.. Se secouant quelque peu.

-De l'eau... De l'eau... Parmis tout les éléments dont tu disposes... Tu me noies de la tête aux pieds... Il s'étire quelque peu, sa tunique détrempée collant à sa peau, son pantalon de cuir se gorgeant légèrement d'eau et se faisant d'autant plus lourd... Il gromelle en secouant ses bottes ..

Dans une marche tout sauf glorieuse et héroïque, accompagnée d'une série de plish plosh, il parvient non loin des jeunes elfes, qui l'observent assez inquiets... Il s'empare d'une des lances qui trône ici, l'observant en jouant quelque peu avec.. Ce qui semble tendre légèrement Estiam.

La pointe est en acier, émoussé et recouvert d'une protection en cuir épaisse... Tout du pire, il lui laisserait une série de bleus. Il fit volte-face vers Estiam, la lance ayant déjà quittée ses mains pour filer vers son adversaire.. Par réflexes, ses deux invocations viennent congeler la lance dans sa course... Mais c'était sans compter sur le déplacement vif d'Halandarin, s'étant emparé d'un seau d'eau se trouvant à quelques mètres de lui avant son départ, d'une accrobatie que l'on attendrait certainement pas de sa part, il prit élan sur la structure de glace maintenant sa lance pour passer au dessus d'Estiam, le contenu de son seau se vidant une fois qu'il parvint juste dans son dos.... Lui offrant une agréable douche à son tour.

Estiam paru d'autant plus dépité et tendu qu'Halandarin pour le coups... Il tourna lentement son regard vers le forgeron qui souriait bêtement...
Alors que les elfes à quelques mètres observaient la scène avec des yeux semblables à ceux de merlans fris...

-Et toi donc ... ? Haha... Désolé, je t'ai pris en traître, c'est vr-...
Une main vint tenter de le cueillir derrière l'oreille, il para de son avant bras gauche, et s'empara du bras en question avant de le balancer une nouvelle fois dans les airs... Lui permettant de remettre à l'épreuve son agilité.


Revenir en haut Aller en bas
Estiam Faerin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 327
Âge : 20
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  964 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Lun 21 Déc 2015 - 16:41

Vous pourrez bientôt tous les deux vous vanter d’avoir vécu un cycle entier. Parmi les elfes vous représentiez la voix des aînés. Vous étiez symbole de connaissance, de sagesse et d’application. Vous étiez l’image même de ceux qui ont su cultiver leur talent pendant des siècles durant, et pourtant celui qui ne saurait pas jeter plus qu’un coup d’œil vers vous verrait à n’en point douter des enfants. Refusant de sombrer dans la peine exhalée par la bataille à venir, vous aviez choisi de prendre plaisir au combat tant que la mort n’en était point part. Vous riiez, vous vous amusiez à singer le duel. Comme des enfants. Mais contrairement à celles des enfants, vos singeries étaient lourdes d’apprentissages. À travers cet apparent jeu, vous tous les deux forgiez les réflexes qui peut-être vous sauveront demain. Tu apprends à faire corps avec ta protection de cuir, de métal et de soie. Tu t’entraînes à réagir aux mouvements puissants dont sont capable les colossaux guerriers Noirelfes dont la carrure est si proche de celle de ton ami. Lui a trouvé l’occasion d’observer de ses propres yeux ce dont est capable la magie, lorsqu’utilisée en tant qu’arme.
Ne pas juger le Leomenis aux mouchetures de son pelage. Poser des limites à son adversaire, c’était prendre un risque inconsidéré, et tu venais de le faire. Halandarin est massif. Halandarin est peut-être moins agile. Mais il n’est ni moins rapide, ni moins inventif. Et surtout. Il est vindicatif. Tu as pris la lance au jeu. Tu ne t’es pas attendu à ce qu’elle soit part d’une nouvelle offensive, et voilà que tu étais à ton tour trempé, pour le plus grand plaisir du Toer Tamindal.
Tu tentes le coup de Poker, répète un mouvement dont il a su tirer parti une fois, espérant pouvoir à ton tour le retourner à ton propre avantage. Il t’a puni par l’eau… il comprendrait bientôt en quoi te mettre en présence de ton élément de prédilection avait été une erreur. Tu lui montrerais pourquoi t’offrir un lancer de plus haute altitude encore était une mauvaise idée.

Ton visage se refroidit, ton expression est de glace aussi pure que ta magie. La brillance bleutée de ton focaliseur s’intensifie au point de devenir aveuglante. L’eau. L’eau se dérobe à Halandarin jusqu’à ce que lui… et l’air même qui l’entoure semble d’une sécheresse extrême. Les Ondines perdent forme pour venir t’accueillir, et renforcée de l’eau qui fut sur vos corps il y a quelques secondes encore, t’offrir une rampe de cristal aérienne sur laquelle tu glisses. Vers le haut. Toujours plus haut. Avant de t’abandonner, une haute quinzaine de mètres au-dessus du sol.
Tu signes dans ta chute, te servant de l’énergie acquise par la vitesse comme d’un catalyseur dans tes mouvements. Tu donnes forme à ton élément. Tu en fais le danger que seule Halyalindë et sa garde avaient eu le loisir d’observer. Ecailles de poudreuse et crocs de givre. Une gueule dont le souffle approche le zéro absolu. La personnification de la férocité des ondes. Le dragon de givre finement sculpté battait des ailes dans les cieux surplombant le forgeron, prêt à lui brûler les entrailles de son feu frigorifique.
Et finalement tu touches le sol. Poing droit s’enfonçant dans la terre et la poussière. Une pareille chute aurait dû te briser les os, mais le sol s’est écarté à ton arrivé, comme pour doucement d’accueillir, laissant autour du point d’impact un profond renfoncement. Tu n’en as pas fini. L’énergie déversée dans l’impact, la chaleur, tu l’as imprégnée dans le sol qui maintenant tremble dangereusement. Des veines de flammes pulsent à travers la peau de la planète. La poussière se soulève autour de la roche qui se craquèle et roule à l’image d’un véritable muscle. corps de pierre se met en garde, enfonçant son regard inanimé dans celui d’un forgeron semblant soudain minuscule.

Et alors tes yeux se sont fermés.


Le dragon a soufflé. Les bras de l’homme de pierre se sont abattus sur la terre, qui s’est ouverte, prise de tressautements volcaniques dont les éruptions se rapprochaient dangereusement de ton ami. Le voilà, ton pouvoir.

Tes yeux se sont rouverts.

Et alors la neige s’est évaporée, et la terre a ravalé ce qu’elle venait de cracher. Le contrecoup de l’effort te cogne les tempes, la sueur perle sur ton front, mais tu tiens encore debout, plus grand que jamais. La pression que ton physique ne saurait lui imposer est portée par l’aura qui exulte de ton être. Tes entraînements n’auront donc pas été vains.

- N’oublie pas Halan, ce dont nous sommes capables, nous les sorciers.

Un avertissement adressé aux deux observateurs, plutôt qu’à celui que tu soupçonnais avoir dès votre rencontre perçu tes capacités. Après tout… aurait-il accepter de forger l’armure d’un elfe qu’il aurait su destiné à mourir ?


HRP:
 

_________________

Ce n'est encore qu'un début:
 

Pas content:
 

La couleur:
 



Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois
Revenir en haut Aller en bas
Halandarin Las'Danir
Elfe
avatar

Nombre de messages : 152
Âge : 1921
Date d'inscription : 06/09/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  947ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Lun 21 Déc 2015 - 19:38



Majestueux... Mirifique, mirobolant, incroyable, terrifiant, inquiétant... Tant d'adjectifs qui désignaient parfaitement les sorts que venait de lancer son camarade... Tant d'adjectifs qui ne suffisaient cependant pas à décrire le ressentis d'Halandarin... Il était en extase complète devant tant de puissance, de beauté... C'était...

-....Woawh.... Il ne voyait pas quoi ajouter de plus, il observait la scène, toujours en garde, sachant bien que si le mage l'avait souhaité, il aurait finis gelé et broyé... Mais il resta assez serein fasse à tout cela...

Éberlué, hébété, bouche bée, les quelques elfes observant le combat avaient reculés de peur devant un tel déchaînement de puissance... L'un d'eux était extasié, l'autre effrayé...

Halandarin écarta les bras devant la propagation des sorts, avec un sourire presque fou, il faisait face à quelque chose qui le dépassait de loin,d'une puissance quasiment divine, de quelque chose d'indescriptible... Cette sensation, cette adrénaline qui noya ses veines et son regard le transformèrent le temps d'un instant en un être qui se sentait invincible et pourtant si fragile...

Lorsque la neige s'évapora en soufflant sur son visage, que la terre avait ravalée la lave qui lui avait chauffé le corps à quelques dizaines de mètres... Halan rouvrit les yeux...

-N'oublie pas Halan, ce dont nous sommes capables, nous les sorciers.

Il éclata de rire en faisant quelques cabrioles, il était sec, ce qui lui fit vachement plaisir maintenant qu'il y pense, atteignant Estiam en quelques instant il vint le prendre dans ses bras dans une accolade presque fraternelle, l'écartant de lui d'une distance d'un bras.

-C'était incroyable... Mirifique... Je n'ai aucun mots pour décrire tout ça, mais bon sang !!! Il hurlait quasiment, l'adrénaline n'avait pas quittée ses veines, aussi distribua-t'il un point amicale dans son épaule qui manqua de l'envoyer au sol. Oh bons dieux ! ... Je n'aurais jamais cru assister à un tel déchaînements de puissance une fois de plus dans ma vie... C'était........Waow... J'ai pas d'mots. Bien joué... Cette armure te va comme un gant !

Il était heureux, autant d'avoir vu tout cela, que d'avoir pu observer que son oeuvre étant sans défauts.

-Oh bon sang... Je te paye un verre, allons fêter  ça !!! Haha ! Et alors qu'il commençait à s'éloigner, les gardes restaient bouche-bées devant ces deux énergumènes, dont ils savaient approximativement l'âge... Oui... Ils approchaient du millénaire, mais leur soif de vie était... Insatiable.

Revenir en haut Aller en bas
Estiam Faerin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 327
Âge : 20
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  964 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Mar 22 Déc 2015 - 14:44

Tu t’attendais à une virulente réaction de vos observateurs. C’est eux que tu imaginais les plus touchés par une telle démonstration, mais leurs mâchoires cherchant le sol avaient été la seule réaction tirée de leurs êtres tétanisés. Et c’était le forgeron, celui avait déjà tant vu qui s’en était le plus excité. Le forgeron avait vu la mort de feu glacé en face, et vivrait pour en raconter l’histoire, n’étais-ce pas là justifiable source de liesse ?
La satisfaction vient te faire oublier à quel point tes appuis sont fragiles, et ton fébrile sourire réponds silencieusement aux tonitruants éclats du forgeron. L’accolade était agréable. Tu aurais espéré que jamais elle ne se termine. Halandarin te soulevait presque plus qu’il ne t’étreignait, et ainsi son effort se substituait à celui que tu devais fournir pour te tenir toi-même debout. Il t’aura malheureusement bien vite éloigné, et rendu tes muscles à leurs obligations… si seulement il n’avait pas décidé d’aller jusqu’à les solliciter plus que de nécessaire. L’impact amical qui s’écrase sur ton épaule vibre dans l’armure entière, dont les tissus idéaux pour absorber les chocs jouent cette fois contre toi. Tu manques de t’écrouler sous une poussée qui n’avait pour but que de psychologiquement te soutenir. Après avoir tant fait pour le gagner, ce serait bête d’ainsi se ridiculiser.

- Content d’avoir pu te satisfaire Halan… tu soupires Il faudra vraiment que j’arrive à supporter le contrecoup de ce sortilège. Je suis certain qu’il pourrait nous être d’une grande aide durant la bataille, mais que quelqu’un rompe ma concentration et je deviendrais une proie bien trop facile.

Encore cette inutile modestie, et cette envie de toujours faire plus grand, plus beau, et plus fort. Parce que tu le peux encore. Tu n’as pas encore atteint tes limites. Tu n’as pas encore poussé jusqu’au bout de tes forces, et tant que tu ne l’auras pas fait, tu ne t’autoriseras pas à convoiter le rang d’Archimage que tu approches pourtant déjà de si près. Tant que tu n’auras pas trouvé tes limites pour encore les repoussé, tu ne pourras pas prétendre à la place que tu convoites secrètement depuis si longtemps.

- Mais j’imagine qu’avec toi à côté je ne risque pas grand-chose. Tu ris finalement, de ta voix bien légère à côté de ses basses.

Tu dois te dépasser pour devenir une figure comme il l’était lui. En te prouvant aux deux parts de ton peuple comme il l’a fait auparavant, peut-être pourras-tu prétendre faire entendre ta voix aux sourds. Peut-être pourras-tu prétendre à unifier des frères ennemis sous une même bannière. Il te serait tellement plus facile de t’adresser à ces gens dont les regards ne t’approuvent que peu souvent, si tu étais auréolé de la même lumière que Caranthir. L’elfe dit le plus puissant des mages. Un jour… un jour… Mais pas aujourd’hui.

- Avec plaisir, j’aurais bien besoin d’un petit remontant.

Aujourd’hui le temps est aux réjouissances. Tu as appris les équilibres du tissu plaqué de fer. Tu as obtenu le respect éternel d’un Sylvain de renom. Tu as forcé un peu plus les serrures de la dernière porte fermée sur le potentiel de ta magie. Mais surtout, d’un véritable citadin tu as su te faire plus qu’un ami. Ce n’est pas un membre de clan factice que tu as trouvé en Halandarin, mais un véritable frère, qui soulève la boisson devant toi. Il t’aura fallu attendre près de huit siècles pour ça…

_________________

Ce n'est encore qu'un début:
 

Pas content:
 

La couleur:
 



Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois
Revenir en haut Aller en bas
Halandarin Las'Danir
Elfe
avatar

Nombre de messages : 152
Âge : 1921
Date d'inscription : 06/09/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  947ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Mar 22 Déc 2015 - 19:12



- Mais j’imagine qu’avec toi à côté je ne risque pas grand-chose. Dit-il avant de rire d'une voix légère.

- Ha, comme si j'allais laisser quelqu'un te faire ne serait-ce qu'une égratignure ! lui répondit-il calmement, commençant à marcher.

-Avec plaisir, j'aurais bien besoin d'un petit remontant.

Et ils marchèrent donc, en direction de la demeure d'Halandarin, Halan reprenait son air patibulaire et fier devant les regards noirs que l'on lui envoyait... Perdant tout sourire il marchait d'un pas lourd.. La route fut assez courte, en effet, l'impatience de boire un verre et la fatigue prononcée d'Estiam les poussa à se dépêcher quelque peu.

Ainsi, ils finirent par observer l'entrer assez imposante de la demeure Las'Danir... Elle ne faisait qu'un dixième de la taille du palais, mais pour une demeure qui s'était vue quelque peu ravagée par la poussée importante de l'Anaëh, huit ans auparavant... Elle tenait encore correctement. Bien que le sol était perforé de branches, et de racines, que le toit donnait une vue imprenable sur la canopée et quelques fois en de rares endroits sur un ciel magnifique...  Il n'y avait pas eu de grande rénovation... Pas de grande réparation, non... La demeure était restait tel qu'elle. Les gravats traînaient encore, seul la poussière était dégagée... Il n'y venait que rarement... Aussi ne s'était-il pas ennuyé de la beauté des lieux.
Le verre qui constituait les fenêtres était parfois cassé, parfois intact, parfois voyait-il une intrusion de la nature dans la pierre. Le plafond de verre laissait parfois glisser des lianes, et des plantes en tout genre... Des oiseaux vivaient à même des nids sur des racines.. C'était une demeure bien plus vivante que l'on ne l'aurait cru... Pourquoi ne pas l'avoir rénové ?

-Elle est bien comme elle est... C'est bien plus vivant. Moins terne... Dit-il tout en marchant dans le hall, esquivant une immense branche traversant le sol pour venir traverser un mur plus à droite, ayant emportée avec elle un meuble qui trônait à l'extérieur, évidé de son contenu l'on y trouvait dorénavant un nids d'Abeilles, de bonne taille... Les dites abeilles virevoltaient d'ailleurs dans le hall par instant, venant butiner les fleurs... Des papillons de tailles imposantes, des mullots ou des souris de toutes tailles... Une vraie demeure à l'abandon... Et pourtant, le sol était aussi propre que possible, un lieu qui traduisait ordre et chaos dans une beauté particulière... Oui, l'hôte était particulier, spécial, et dans sa demeure se traduisait cet être. C'était bien là une de ses fiertés... L'Anaëh avait montrait le chemin, qu'ils n'auraient jamais du quitter, mais la Mère leur avait fait don de la forge pour qu'ils sachent se défendre... Il n'offenserait plus la mère en modifiant l'aspect de lieux, il ne ferait plus qu'un avec cette forêt.

Il tourna à droite... Dans un couloir, une porte en acier verdis leurs permis de s'introduire dans une partie de la demeure qui ressemblait à un ancien Jardin... Dans ce lieu s'étendaient des centaines de fleurs, de buissons, de fougères... Le sol était couvert de mousse, plus une trace de pierre, les vitraux ne laissaient passer la lumière qu'entre lianes et feuillages...
Cette demeure avait cette impression d'antiquité.

Ils passèrent une porte, aux gonds pliés par des plantes grimpantes, s'enfonçant un peu plus dans la demeure pour parvenir à un salon épargné par la végétation.

-Nous y voilà... C'est principalement où je vis... Bien que les chambres soient à l'étage, je ne m'aventure que rarement en dehors de ce salon.. Dit-il en écartant les bras.. Son Faucon d'Anaëh se tenait sur une perche de bois, un mulot dans une de ses serres... La fenêtre ouverte derrière lui, devait être son point d'entrée et de sortie.. Quelques bouteilles d'alcools traînaient sur une table présente entre deux fauteuils matelassé, devant une baie vitrée, bardée de métal forgée artistiquement en quelques ronces d'acier... La baie vitrée donnant sur la ville en contre-bas et sur une portion de ciel... Une vue imprenable et magnifique...

-Que veux-tu ? J'ai de l'Hydromel, du vin d'Albyna et du whisky Oêsgardien, qui remonte à mon voyage... Il y a longtemps de cela, je ne l'ai pas ouvert depuis... J'attendais une grande occasion... C'est une grande occasion non ? Nous allons en guerre, mon armure te va comme un gant, nous ne reviendrons peut-être pas de ces batailles... Alors oui... On va boire cette bouteille. Il s'engouffra dans une armoire, par delà un comptoir semblable à une branche d'arbre nouée, remontant pour s'insérer dans le plafond, sans dommage. Halan sortit une bouteille qui devait bien faire quelques litres, la déposant sur le comptoir avant de sortir deux chopines... Il s'empara des deux récipients et de la bouteille, l'ingrédient le plus important, avant de venir se poser dans l'un des fauteuils.

-Bon sang, qu'attends-tu ? Viens donc ! Je meurs d'envie d'y goûter maintenant que je l'ai sortie, cette bouteille à eu le temps de vieillir. Dit-il en déposant la bouteille sur la table, l'inscription en commun n'était plus descriptible... Au centre de la bouteille, mélangée à l'alcool se trouvait un rayon de miel, fait de cire d'abeille... Cela donnait l'eau à la bouche d'Halan en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Estiam Faerin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 327
Âge : 20
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  964 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Mar 22 Déc 2015 - 22:13

Libéré de l’empressement, et la poigne de l’excitation légèrement desserrée, enfin en conditions idéales pour observer, voilà que tu laissais œil et oreille vaquer à leurs propres occupations, suivant ton ami d’un presque instinctif. Elle a tant souffert et si vite la belle Ardamir. La cité des arbres, taillée à même la canopée, des habitations tirant parti de chaque renfoncement gracieusement offert par les géants de bois, était un joyau au milieu de la forêt. Si des murs de pierre d’Alëandir il émanait une certaine grâce, l’architecture de la capitale si respectueuse fût-elle avait en elle quelques maladresses. À Alëandir la Symphonie était étouffée, Alëandir était un îlot au milieu de l’Anaëh, à Alëandir les citadins s’enorgueillissaient et le voile avait dû leur rappeler d’où ils venaient. Ici la musique jamais ne s’éteignait. En Ardamir, on ne quittait pas réellement la forêt. C’était là presque une cité à ton image, un espace de vie encore sauvage, mais empreint d’une pointe de raffinement le coupant de la nature profonde.
Ardamir si proche de la nature a profité du voile autant qu’elle en a souffert. Les branches dans lesquelles reposaient les foyers se sont torsadées, les elfes ont pour certains été chassés. La cité entière durant la naissance du nouvel astre a été remodelée par les Dieux. Certains, perdus dans le dédale de branchages nouveaux n’y ont vu que pertes. D’autres ont su chercher ce que Kÿria a eu la bonté de leur donner. De nouvelles crevasses au sein des tréants se sont formées, de nouvelles caches se sont présentées à eux, et surtout, la Symphonie déjà présente a été renouvelée.
Halan était fort heureusement de ces derniers, et tu t’en voyais soulagé. L’apparent fouillis qui grouillait dans sa demeure n’était que la preuve de la vie qui y évoluait. Ici des lianes avaient serpenté, là un couple d’oiseaux accueillait des nouveau-nés. Bien sûr le verre et la pierre étaient brisés, bien sûr les gonds et les parquets avaient plié, mais n’étais-ce pas là qu’un faible prix à payer pour accueillir si près de soi l’essence même de la vie ? Tu t’attardes volontiers auprès des mousses et des bosquets, tu tends avec joie l’oreille aux gazouillis des oisillons, et tu remercies ton ami d’avoir ainsi tout conservé.

- C’est une bien belle habitation que tu as là Halan. De toute beauté.

Le concert qui s’y tient te distrairait presque de ses paroles, et tu ne t’accroches que fébrilement aux mots du Toer Tamindal. Tu t’imprègnes de la résonnance du lieu pour mieux le vivre, et laisse échapper un sourire lorsque dans ton écoute, c’est sur l’animal qui t’a amené ici que tes sens se sont posés. Derrière les oiseaux il y a toujours le ciel, et derrière le faucon se tenait la ville. La demeure du forgeron était décidément une merveille. D’ici vers le lointain se dessinait toute la ville, tranchant à l’horizon avec le bleu d’un ciel trop souvent invisible à vous qui vous cachez sous la cime des arbres. Merveilleux oui, c’était le mot.

- Désolé Halan, j’arrive.

La voix tonitruante du Toer Tamindal perçait enfin à travers tes rêveries, ramenant tes pieds à la réalité. Ses paroles te revenaient d’un bloc et un instant tu t’es trouvé confus, mais le confort d’une chaise, la fragrance de l’alcool et la chaleur de son accueil auront aisément brisé le malaise. Tu accueilles avec grâce dans la chope qu’il t’a désigné l’intrigante liqueur. Des alcools humains tu en as déjà goûté, celui-ci te semblait cependant bien particulier, et portant à tes lèvres la boisson exotique, tu jugeas le moment parfait pour questionner.

- Alors ami, jusqu’où est-ce que tes voyages ont bien pu te mener pour que tu y trouves de pareilles boissons ?

Ami. Voilà bien longtemps que tu rêvais d'appeler quelqu'un ami.

_________________

Ce n'est encore qu'un début:
 

Pas content:
 

La couleur:
 



Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois
Revenir en haut Aller en bas
Halandarin Las'Danir
Elfe
avatar

Nombre de messages : 152
Âge : 1921
Date d'inscription : 06/09/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  947ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Mer 23 Déc 2015 - 1:21



- Alors ami, jusqu'où est-ce que tes voyages ont bien pu te mener pour que tu y trouves de pareilles boissons ?

Car oui, cet alcool était... Délicieux, cette fragrance de vieux chêne, la douceur du miel, la puissance de l'alcool... C'était un alcool fort, mais goûtu.

-... J'ai voyagé jusqu'à Lante, la ville Naine, en pleins milieux des plaines.. Je suis allé jusqu'en Oësgard, entre les monts imposants des Wandres et ceux de Sgardie... Mes voyages ne m'ont pas portés à d'importantes distances... Lante tout du moins fut mon plus long voyage... Oësgard, fut le lieux où je suis restais le plus longtemps... Ensuite... J'ai rejoins une caravane marchande humaine...
Il avala une bonne portion de son verre, repensant à sa femme. Et toi donc... Tes voyages, où t-ont-ils portés ?

Oui... Il voulait éviter cette conversation... Eviter de parler de lui... De ses voyages... Il soupira  un peu, en observant le ciel par sa baie vitrée... Mais s'il y avait bien quelqu'un qui avait le droit d'entendre cette histoire, c'était bien un ami...Non ? Halan' n'était pas même sûr de s'être lui même convaincu, mais il se lança tout de même... Autant poursuivre la conversation. Il devrait bien faire son deuil un jour...

-Cet alcool me vient de cette caravane... C'est... Rodéluss, le possesseur de cette caravane qui me l'a offert... Je suis allez il y a peu à Thaar, cette ville en Estrévent... J'ai même fais parvenir une cargaison d'un métal précieux... Je n'en suis pas peu fier après tout. Maintenant que j'y pense, n'as-tu rien rapportés de tes voyages ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Estiam Faerin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 327
Âge : 20
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  964 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Mer 23 Déc 2015 - 16:14

Apprécier un bon alcool n’est pas être résistant à ses effets. Les alcools Sylvains sont corsés, mais la pointe de miel qui faisait le délicieux arôme de celui-ci te trahissait. Le sucre. L’alcool et le sucre étaient de merveilleux partenaires dans le crime, et la sensation de légèreté que les premières gorgées de ta choppe t’avait insufflé venaient te le confirmer. Tu te détends plus que de raison, bois les paroles de ton interlocuteur sans plus vraiment faire attention au pincement avec lequel elles sont prononcées. Les voyages d’Halandarin ont comme les tiens apporté leur lot d’émotion, mais il semblerait que tu en ait fait un deuil bien plus poussé que lui.

- Et bien nous nous complétons bien plus que je ne l’aurais imaginé ! Je n’ai jamais eu l’occasion de me perdre dans les terres Naines et celles de la Péninsule, mais j’ai suivi l’Aduram jusqu’en Ithri’Vaan pour y rester quelques temps. Comparée à nos problèmes chez les Sylvains, la liberté avec laquelle les peuples de tous horizons se côtoient là-bas est rafraîchissante. Malheureusement, le manque de Symphonie et les autres problèmes des Terres Mortelles rendent finalement leur situation bien peu enviable face à la nôtre… c’est dire !

Tu souris sans rire, encaisse une nouvelle gorgée de liqueur, tentant de tes attitudes de rendre l’atmosphère aussi légère que tu l’es toi. Assez légère pour aborder les sujets les plus lourds.

- J’ai eu l’occasion de m’enfoncer un peu dans les Terres Stériles, dans le territoire Drow. J’imagine que j’ai eu de la chance de ne pas être approché de trop près par les Sombres. J’aurai appris au passage que les autres territoires, et même ceux que l’on décrit comme étant presque morts sont parfois presque aussi riches que nos forêts. Tu auras sûrement vu plus des villes que moi. Enfin, je doute que la bouteille vienne du fin fond de la forêt.

Et le sujet était encore une fois épineux, mais en hôte respectable il poursuivit la conversation. Cette caravane… il devait y avoir une longue histoire derrière cette caravane, une qu’il préférait pour l’instant esquiver.

- Je n’ai rien rapporté comme possession physique de mes voyages… mais si tu venais chez moi, tu verrais à quel point j’ai pu rapporter en savoirs de toutes ces balades. J’ai été sidéré d’ailleurs de voir avec quel attrait les bibliothécaires d’Alëandir ont accueilli mes écrits, vu à quel point ils s’opposaient au départ à mes voyages.
Je leur accorderai cependant que je n’aurai que très peu appris des autres peuples en tant que mage. J’imagine que pour toi en tant que forgeron, les nains auront pu t’apporter beaucoup non ?


_________________

Ce n'est encore qu'un début:
 

Pas content:
 

La couleur:
 



Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois
Revenir en haut Aller en bas
Halandarin Las'Danir
Elfe
avatar

Nombre de messages : 152
Âge : 1921
Date d'inscription : 06/09/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  947ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Mer 23 Déc 2015 - 22:01



-J’ai eu l’occasion de m’enfoncer un peu dans les Terres Stériles, dans le territoire Drow. J’imagine que j’ai eu de la chance de ne pas être approché de trop près par les Sombres. J’aurai appris au passage que les autres territoires, et même ceux que l’on décrit comme étant presque morts sont parfois presque aussi riches que nos forêts. Tu auras sûrement vu plus des villes que moi. Enfin, je doute que la bouteille vienne du fin fond de la forêt. Dit-il, avant qu'Halandarin n'enchaîne avec la provenance de l'alcool...

-Je n’ai rien rapporté comme possession physique de mes voyages… mais si tu venais chez moi, tu verrais à quel point j’ai pu rapporter en savoirs de toutes ces balades. J’ai été sidéré d’ailleurs de voir avec quel attrait les bibliothécaires d’Alëandir ont accueilli mes écrits, vu à quel point ils s’opposaient au départ à mes voyages.Je leur accorderai cependant que je n’aurai que très peu appris des autres peuples en tant que mage. J’imagine que pour toi en tant que forgeron, les nains auront pu t’apporter beaucoup non ?

-Ha... Les bibliothécaires, gardiens du savoir, et toutes ces palabres... Ils sont bien les pires, "Sage" de ce qu'ils disent. Il ricanna un peu, vidant une nouvelle fois son verre, avant de se resservir et de remplir à nouveau le verre d'Estiam... L'alcool était bon, et tapait fort.... Les Nains sont fiers... Certains sont bien plus conservateur que nous autres elfes. Et je ne te parle même pas des Grumthi, ceux qui ont plusieurs siècles à leurs barbes. Je n'ai eu l'occasion de n'en croiser qu'un seul, un bref instant. Concernant ce qu'ils m'ont appris , un seul Nain à bien accepté de partager son savoir avec moi. J'ai du prendre un certains temps, et l'acheter avec ce genre d'alcool et de minerais précieux de nos terres... Il m'a permis de déceler plus facilement les minerais de grande qualités, il m'a appris à renforcer les armures que je forge, et bien d'autres choses, que je pratique encore aujourd'hui avec difficultés... Ils sont dotés d'une grande longévité, mais leurs capacités à apprendre sont proche de celle des humains... Les humains... Ha, parlons-en.

Il but une nouvelle gorgée de sa boisson, observant l'extérieur un instant avant de s'affaler dans son fauteuil.

-Ils sont capable du meilleur comme du pire... Ils apprennent à une vitesse affolante... Ils assimilent tant de choses, et vivent plus en une année que nous ne vivons en une décennie... Cette... Façon de vivre, leurs ressentis... Il soupira, les yeux légèrement larmoyant... Elle était... Magnifique... Ïasmina... Elle était... Il secoua la tête, soufflant la voix tremblante. Excuse-moi... Un souvenir... J'ai... L'alcool nostalgique. Il vida le verre d'un coups sec, avant d'essuyer son visage de sa main droite.
Revenir en haut Aller en bas
Estiam Faerin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 327
Âge : 20
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  964 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Jeu 24 Déc 2015 - 2:40

Ce que l’on dit des talents du petit peuple des montagnes, Halandarin te le confirmait finalement réalité. Que le talent dont il faisait preuve aujourd’hui ait été forgé en partie par des maîtres nains prouvait la qualité du travail de ces anciens alliés. Le Toer Tamindal partageait ton avis, les autres peuples étaient véritablement pleins de surprises… bonnes comme mauvaises. Après tout, vous pourriez tant que vous vouliez vanter la capacité d’apprentissage des humains, ils n’en restaient pas moins les créateurs de l’Aduram, et si après tant de générations vous deux avez réussi à tamiser cette haine, vous n’en restez pas moins attentive à la nature conquérante des mortels.
De leurs vies si éphémères ils faisaient tant de choses, ils ressentaient tellement vite… et tellement fort. Les humains étaient passés maîtres dans l’art de faire chavirer les corps et les cœurs, et ton ami n’y avait pas été indifférent. Tu as eu des aventures, mais tu as su couper à temps, sachant que la perte d’un être cher te serait insupportable. Aimer une des femmes mortelles de l’Ithri’Vaan c’était se condamner soi-même, mais il semblerait qu’Halandarin se soit laissé charmer. Après tout, un homme a des failles qu’une femme attentionnée de saurait que trop facilement combler.
Inhibitions gommées par l’alcool tu n’as pas hésité à te lever, à faire le tour d’une table pour mieux venir le consoler. Tes mains dégantées se sont posées sur ses épaules pour mieux venir encercler son cou. Tu es un mage, mais aussi un tisserand, et c’est en touchant que tu as appris à juger. C’est en te touchant que ta mère te comprenait, et c’est cette méthode que ton père tu as réussi à faire adopter. Tes longues mèches blondes viennent chatouiller ses épaules, et ton regard se fait parallèle au sien. De dernière la chaise d’Halan tu lui donnes l’accolade, espérant le consoler, mais à moitié inconscient de ce que tes mots peuvent provoquer, tu laisses échapper des syllabes qui risqueraient de l’enterrer.
La boisson peut servir d’excuse pour assouvir à sa curiosité. L’alcool peut aider le deuil de celui qui est à la fois assez conscient et inconscient pour l’entamer. Dans un échange quelque peu enivré, vous trouveriez peut-être tous les deux ce que vous cherchiez.

- Les femmes humaines sont comme de belles fleurs. Lorsqu’enfin elles s’ouvrent c’est qu’elles sont prêtes à tomber. À nous les immortels incombe la tâche de savoir accepter que l’on nous retire les couleurs de celles à qui on s’était attaché.
Tu as connu l’amour là-bas sur les Terres-Mortelles Halan, n’est-ce pas ? Et puis tu l’as en ce qui t’as paru être du jour au lendemain ? Tu peux m’en parler tu sais. Parler fait toujours du bien, crois-moi.


Parler fait du bien, particulièrement lorsque le coupable de nos peines est le changement.


HRP:
 

_________________

Ce n'est encore qu'un début:
 

Pas content:
 

La couleur:
 



Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois
Revenir en haut Aller en bas
Halandarin Las'Danir
Elfe
avatar

Nombre de messages : 152
Âge : 1921
Date d'inscription : 06/09/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  947ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Ven 25 Déc 2015 - 19:43




- Les femmes humaines sont comme de belles fleurs. Lorsqu’enfin elles s’ouvrent c’est qu’elles sont prêtes à tomber. À nous les immortels incombe la tâche de savoir accepter que l’on nous retire les couleurs de celles à qui on s’était attaché. Tu as connu l’amour là-bas sur les Terres-Mortelles Halan, n’est-ce pas ? Et puis tu l’as en ce qui t’as paru être du jour au lendemain ? Tu peux m’en parler tu sais. Parler fait toujours du bien, crois-moi.

Estiam semblait bien plus... Empathique sous l'effet de l'alcool ce qui fit sourire Halandarin, plus que de raison, il ria un peu, un rire semi-joyeux, semi-attristé.

-Je... L'ai abandonnée... Je l'ai crue morte, j'ai... J'ai merdé, je n'ai pas d'autres mots... J'ai faillis à ma tâche... Il soupira, posant sa main gauche sur l'épaule d'Estiam comme pour le remercier... Puis... Il se mit à raconter son histoire avec Ïasmina, ces petits plaisirs, ces petits moments de joies... Ces moments de craintes et ces moments de tristesse... Il lui conta ce qu'il s'était déroulé... La dernière fois qu'il avait pu la voir. Il lui raconta pendant près d'une heure toute cette histoire, tanguant entre rire et pleure. La nostalgie l'avait tant pris qu'il s'en était resservis deux verres, l'histoire avait été si longue qu'Estiam avait finis par rapprocher le fauteuil et s'asseoir à côtés de lui, l'écoutant patiemment, attentivement même. Ce qui m'a... Replongé dans cet état est... Le fait que j'ai retrouvé mon fils... Zaahrian... Elle l'a nommé Zaahrian. Il me ressemble comme deux gouttes d'eau... Il m'a raconté ces années où je n'étais pas là.. Il m'en a voulu à vouloir m'étripper lorsqu'il a vu ce médaillon. Il ricana un peu, observant son médaillon qu'il triturait dans sa main depuis près d'une heure maintenant, il le tendit à Estiam, n'osant pas l'ouvrir et observer son contenu... Estiam curieux, et dont l'alcool coulait maintenant dans le sang suite aux verres resservis par Halan' s'autorisa à l'ouvrir, observant la gravure représentant Ïasmina.

-Tu sais... Approximativement tout maintenant... Il souffla un peu, bien heureux d'avoir pu échapper un peu plus tout ce qu'il avait sur le coeur. Et toi... Qu'en est-il de tes amours... ?

Il voulait... Dériver, changer de sujet... Bien qu'il se laisserait interroger si Estiam voulait en savoir plus. Avoir quelqu'un à qui parler ainsi ne lui était pas commun, et cela lui faisait bien plus chaud au coeur qu'il ne l'aurait réellement pensé... Il ria un peu... Sans raison et vint posa sa main sur l'épaule d'Estiam qui se tenait à côté de lui sur un fauteuil légèrement de biais... Ils étaient tout deux  éméchés, légèrement débraillés, sous les coups de chauds dû à l'alcool.

Toute ces remémorations l'avaient chamboulés à tel point que l'alcool et ses pensées jouaient de concert pour battre ses tempes et le faire tanguer sur son siège immobile, le faucon qui se tenait auparavant sur sa perche s'était envolé au travers de la fenêtre quelques minutes auparavant.
Quelques abeilles s'étaient permises d'entrer dans la salle certainement attirée par l'odeur du miel alcoolisés, et des quelques fleurs grimpantes accrochées aux mur extérieurs et aux bordures de la verrière... Halan observait ce paysage...

-J'aurais...Voulu qu'elle voit ça.. Mais... Elle n'aurait jamais pu... Cette demeure est bien plus belle qu'avant.. Le voile... Il soupira un peu. J'aimerais que tu rencontre mon fils...  J'essayerais de le faire venir parmi les elfes, qu'il voit comment son père vie... Après tout... Il ne sait pas du tout comment est notre vie ici. Il ne sait rien de ses ancêtres paternel. Je ne te l'ai pas dis, mais je l'ai rencontré à Thaar.. Il y à de cela quelques ennéades à peine... J'ai...Encore bien du mal à me faire à la chose.

Revenir en haut Aller en bas
Estiam Faerin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 327
Âge : 20
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  964 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Ven 25 Déc 2015 - 21:39

La raison voudrait que tu te taises. Ta conscience te hurle de te préserver des affres de l’alcool, mais ton oreille enivrée est sourde à tous les appels autres que celui de la Symphonie et du maître de maison. Bercée par des sons tanguant au rythme de tes tempes battantes, tu bois paroles et breuvages avec le même appétit. Et lorsqu’enfin ta choppe ne voit plus planer l’ombre d’une goutte, c’est toi qui te retrouve avec l’esprit dans les airs. Tu flottes mollement sur ta chaise, penché vers le conteur, son bras lové autour de tes épaules t’empêchant de mollement t’écraser contre le sol une fois de plus aujourd’hui.
Aussi loin de Terre que tu puisses être, les récits d’Halan trouvent le moyen de s’élever jusqu’à toi. L’histoire de ton amie est, si tu devais la qualifier d’un seul terme… touchante. Tu pouvais le voir rien qu’à travers sa manière de considérer le médaillon, le respect avec laquelle il traitait l’image que tu découvris toi sans la moindre hésitation. Curiosité désinhibée oblige. Il avait eu à faire face à tant de choix, tant de fois son chemin avait été sujet à controverse, et pourtant droit devant il avait marché, et avait finalement cru trouver la bonne voie… jusqu’à ce qu’une montagne vienne lui barrer la route. Une qu’il ne pouvait escalader que seul. Halan n’a pas vu sa femme mourir, il s’en est retrouvé séparé alors qu’elle était encore dans la fleur de l’âge. Par amour il a déchiré son propre cœur.

- Que pouvais-tu faire d’autre après tout ? Tu aurais préféré la laisser mourir, ou laisser mourir toutes les personnes que tu as probablement sauvé ? Tu as quitté la vie de ton aimée en tant que héros. Jusqu’à sa mort tu auras été son Héros.

Un mari disparu en héros n’est cependant pas un père. Le passé n’a aucune importance aux yeux de l’enfant dont les repères se situent au présent. Ce n’est que depuis quelques ennéades que père et fils se sont rencontrés. Une ennéade d’excuses ne peut remplacer un siècle d’absence. Mais Halan est un homme bon, tu lui fais confiance, il saura retrouver l’amour de la chair de sa chair.

- Il vient de te retrouver après plus d’un siècle d’absence, c’est normal qu’il soit énervé. T’es quelqu’un de bien Halan, tu trouveras un moyen d’arranger les choses. Considère-le comme une raison de plus de revenir vivant d’Eraïson.

Ta dernière choppe fut celle de trop, la chaleur de l’alcool t’est devenue insupportable. Tu laissais donc Halandarin seul, partant seul à la recherche de ce qui pourrait le plus ressembler à tes futurs appartements pour t’y débarrasser du poids superflu. Le plastron quittait tes épaules pour rejoindre les gants dont tu t’étais déjà débarrassé, laissant au moins respirer la peau de ton torse. Titubant , mais le pas encore assuré, tu reprenais ta place dans le plus grand naturel, comme si à jamais elle te fut destinée. Et finalement, tu vins enfin offrir à Halandarin ce qu’il cherchait, le soulageant du poids des souvenirs pour un temps, en prenant sur ton dos la charge du passé. Mais le tien, il était bien plus léger.

- Disons que j’attends encore le moment où l’amour voudra bien de moi. Durant mes jeunes années dans ma Noss j’étais encore bien trop jeune. J’étais trop sauvage pour les femmes des cités, et je me suis moi-même résolu à ne pas m’abandonner à une mortelle. Finalement, mon retour dans l’Anaëh m’aura vu trop occupé pour m’abandonner à un quelconque jeu de charme. Je crois bien que la seule fois où une femme m’a réellement captivé, j’étais encore bien trop jeune pour être capable d’aimer. Mais qui sait, peut-être pourrais-je un jour la retrouver…

Le souvenir d’une femme amène celui d’une autre, et à la fin de la tirade, la mélancolie le reprenait.

- Il viendra. Je ne sais pas si nos congénères seront prêts à l’accueillir, mais il viendra.

Tu perds ta main dans ses cheveux libérés de leur queue de cheval habituelle pour les ébouriffer, comme un jeune frère le ferait.

- Mais pour l’instant, tu as besoin de te détendre, et je pense qu’un grand bain te ferait le plus grand bien… et moi aussi d’ailleurs. Pas que l’alcool ait été mauvais, mais je pense que nos tête ont assez tourné pour la soirée.

Tu ris de bon cœur, et rapidement il te suit. Et vos voix respectives de ténor et de basse se perdent dans une joyeuse harmonie, soutenue de l’hymne apaisé de la Symphonie.

_________________

Ce n'est encore qu'un début:
 

Pas content:
 

La couleur:
 



Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois
Revenir en haut Aller en bas
Halandarin Las'Danir
Elfe
avatar

Nombre de messages : 152
Âge : 1921
Date d'inscription : 06/09/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  947ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Sam 26 Déc 2015 - 5:02



- Il viendra. Je ne sais pas si nos congénères seront prêts à l'accueillir, mais il viendra.

Halandarin sourit un peu amusé, alors que son ami passait sa main dans ses cheveux... Soupirant par la suite, avant de passer sa main dans ses cheveux.

-Ha... J'espère bien qu'au moins toi, tu sauras l'accueillir amicalement. Le bougre s'y perdrait autrement. Il ria un peu s'affalant un peu plus dans son fauteuil.

-Mais pour l'instant, tu as besoin de te détendre, et je pense qu'un grand bain te ferait le plus grand bien... Et moi aussi d'ailleurs. Pas que l'alcool ait été mauvais, mais je pense que nos têtes ont assez tournées pour la soirée.

Il ria de bon coeur avec son camarade, se levant assez difficilement de son fauteuil. Il s'empara du bouchon de liège et vint l'enfoncer dans le goulot de la bouteille, enfermant un alcool aux fragrances qui lui faisaient tanguer les idées, l'embrouillant. Il secoua sa tête avant de s'éloigner. La bouteille s'était vue vidée d'un bon quart de son contenu, et alors que les deux camarades se suivaient dans un pas titubant et assez mal gêré, ils rirent et parlèrent d'autant plus de banalités... Alors qu'Halandarin se laisser glisser dans le couloir légèrement pentue, partis d'une aile de la demeure qui ne reposait plus réellement sur l'arbre, mais bien plus au dessus du vide qu'autre choses, dont quelques racines et branchages venait s'entremêler sous le carrelage, le défonçant et créant des trous béants vers le sol à quelques vingtaines de mètres plus bas.

Halandarin glissa dans une salle suite à un couloir s'éloignant d'un énième hall... Descendant des escaliers qui semblèrent interminables, s'enfonçant dans un couloir qui se couvrait de mousse, de lianes et de verdures en tout genre, fleurs exotiques et autres beautés s'étalant sur les murs et le sol, Halandarin pivotant pour esquiver la plupart, sautant une marche pour éviter de mettre un coups de pieds dans un nids de serpent, se laissant glisser sur une pierre lisse alors qu'ils se trouvaient maintenant sur le plancher des vaches, la salle était circulaire...

Une salle circulaire couverte de mousse, de racines et d'un sol riche en galets et flores en tout genre, le regard d'Halandarin se perdit sur la salle alors qu'il observait le plafond fait en partie de verre et de marbre, brisés, perforés de racines aussi large que lui, s'insinuant dans un sol humide, bordant un lac creusait par l'érosion d'un minuscule ruisseau qui glissait le long de l'arbre, un lac d'une taille assez imposant pour tenir trois à quatre personnes assez aisément... Cette salle ressemblait à un ancien salon, ancien salon qui s'était retrouvé écrasé vingts mètres plus bas lors du voile, ancien salon qu'Halandarin 'navait pas voulu déplacé, mais qu'il avait relié d'un long couloir glissant le long du tronc. Le salon avait été rapidement envahis par la flore locale, et un ruisseau qui passait auparavant par ici avait rongé les murs déjà affaiblis par la chute et la pousse incroyable de la flore pour venir former ce lac, à l'apparence artificiel...

Les murs fragiles avaient été renforcés, afin que le possesseur des lieux soit tout de même protégé de la faune locale, seul le toit laissé se glisser quelques reptiles et oiseaux, petits mammifères qui vivaient non loin d'ici... Une jeune elfe se tenait dans la salle alors qu'il venaient d'arriver, nettoyant les lieux et utilisant un petit système d'écluse pour vider l'eau du bassin, avant de laisser celui-ci se remplir calmement... Cela prendrait un certains temps, quelques minutes tout au plus, et l'eau était à température ambiante, ni trop chaude, ni trop fraîche...

Parlons de la jeune elfe d'ailleurs, aucuns serviteurs, ou même congénères n'avait été distingués dans la demeure, et celle-ci était bien la première... Son âge ne glissait pas au delà des deux cents années, et son visage témoignait de deux parents magnifiques, ses cheveux glissaient en une natte travaillée, jusqu'au bas de ses reins, elle était dans une tenue assez peu commune, sa robe était très sophistiquée, si ce n'est extrêmement travaillée, elle cachait son corps tout en dévoilant des parcelles de peau, sans être trop longue elle restant élégante et raffinée... A en croire que la jeune demoiselle n'était pas servante mais bien plus.

-Halandarin... Je ne savais pas que vous veniez ici... J'ai entendu que vous aviez un invité alors... Je me suis dis qu'il serait bon de nettoyer les lieux... Je sais que vous n'êtes pas venus depuis un moment. Elle parlait d'une voix si douce qu'elle paraissait se mêler à la symphonie, son regard était profond et d'un vert émeraude, son nez fin ne se défilait pas et ses lèvres étaient fines et légère. Elle affichait un sourire amusée et léger. Je ne m'attendais pas à ce que vous arriviez ici cependant...

-Lena... Pourquoi n'es-tu pas venu nous voir ? Je ne te pensais pas rentrée de Daranovar... Quand es-tu arrivée ? Demanda Halandarin, l'alcool brouillant toujours un peu sa vue alors qu'il se débarassait déjà de ses bottes calmement, manquant de finir sur le cul d'ailleurs.

-Vous savez bien que je... Enfin... Je suis rentrée quelques jours avant que vous ne soyez revenus... Vous étiez tellement occupé que vous ne m'avez pas remarquée. Elle ria d'autant plus, amusée de le voir manquer de finir au sol, Estiam observant les deux personnages sans trop comprendre, qui était-elle ? Que faisait-elle ici ? Pourquoi ?

-Ho... Désolé... J'avais une commande à finir. Dit-il en désignant Estiam du pouce en jetant sa main par dessus son épaule, celui l'observant sans trop savoir quoi dire avant de regarder de nouveau la jeune elfe. Je te présente Estiam... Estiam Faerin, Maître Arcaniste, et un grand ami. Estiam, voici Lena Thaladine... La très jeune soeur d'une amie partie bien trop tôt... C'est une de mes apprenties... Bien que ces temps-ci elle soit à la forge de Daranovar, auprès du maître forgeron Karanäd. Je préférais qu'elle aille là bas le temps de mon départ, sinon elle n'aurait pas arrêtée de prendre soin de cette demeure. Il ria un peu plus, celle-ci soupirant en passant à côtés des deux hommes.

-Il dit n'importe quoi... Je suis très assidue comme apprentis.... Et puis si je ne prenais pas un tant soit peu soin de cette demeure elle serait en ruine ! Dit-elle en observant Halandarin, le grondant presque. En tout cas, Estiam... Je vous souhaites bon courage pour supporter cet énergumène. Il est certes talentueux, mais ce qu'il peut être collant quand il ne travaille pas... Elle soupira, avant de fuir, après un cri de surprise, en riant d'un rire cristallin alors qu'Halan' faisait claquer sa chemise de tissus vers elle, comme un fouet, avant de soupirer à son tour, presque exténué par cette courte discussion.

-... Jaliana Thaladine, était une amie... Elle est morte il y a de cela quelques années maintenant, lors de mon voyage en terre humaine... Sa jeune soeur voulait suivre la voie qu'elle avait suivie... C'était une Tamin Dolan, et Lena est extrêmement douée... Elle pourrait même me surpasser si elle continue ainsi. Je suis un peu un cousin ? Je ne saurais réellement décrire la chose, cependant... Il soupira en finissant de se déshabiller, se laissant glisser dans le petit lac en soufflant d'aisance. Je suis bien heureux de l'avoir dans les parages... Il ria un peu plus. Plus à même de rire et de discuter maintenant, alors que les pas de la demoiselle s'éloignaient dans les escaliers.

Revenir en haut Aller en bas
Estiam Faerin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 327
Âge : 20
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  964 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Sam 26 Déc 2015 - 15:40

Elle était immense. Grande à vous en faire perdre la tête. Comparée aux modestes appartements dont tu as recouvert la faible superficie de ta propre tentative d’Encyclopedia Universalis, la demeure d’Halandarin semblait ne jamais trouver de fin. Le voile avait fait des parties les plus reculées de la bâtisse de véritables dédales de racines, de branches et de pierre, presque artistiquement agencés, séparant des pans d’habitations qui pris d’assaut par la main de Kÿria s’étaient disloqués. Parfois soulevés, parfois effondrés. Plus que nulle part ailleurs entre ces murs d’écorce, dans les zones d’ombre du labyrinthe, en haie d’honneur à l’immense escalier se terraient une faune et flore aux accents familiers.
La descente est longue et précautionneuse, les rocs brisés ornant votre destination vous rappelant la douleur que pourrait engendrer telle chute, si jamais le tapis de mousses venait à vous emporter. Vos esprits embrumés ne trouvent heureusement aucun mal à maintenir vos corps en équilibre, et quoique quelques peu titubant, c’est sans encombre que vous parveniez à ce qui depuis votre perchoir semblait un petit paradis perdu au fond de la gorge de la forêt.
Et même faisant fi de vos frères à poil et à plumes, vous n’y étiez pas seuls. Une ravissante créature, au visage fin percé d’yeux verdoyants, habillée de dentelles à en faire jalouser ta propre mère se tenait là, s’attelant à une tâche jurant d’avec son habit si sophistiqué. Une servante ? Halandarin ne saurait s’en encombrer… Une amante ? Le deuil de son ancienne aimée était à peine entamé… Une apprentie, ce ne pouvait être qu’une apprentie venue voir son maître. Une apprentie qui sachant la nature de son professeur aura décidé de lui offrir à lui et son invité le plaisir d’un lac restauré.

- Enchanté.

En hôte de qualité, Halandarin s’était volontiers chargé des présentations, et c’est avec un grand respect que Lena et toi vous êtes salués, cassant momentanément l’instant de forte complicité entre le Toer Tamindal et la jeune femme-forgeron. Aucune culpabilité à briser cette entrevue pourtant, car sitôt vos révérences terminée qu’elle reprenait comme si elle ne s’était jamais arrêtée, la jeune Lena t’entraînant à ton tour dans les hostilités. Tu n’étais pas le seul elfe finalement, à apprécier le caractère brut du maître des forges. Il en est d’autres qui trouvaient aussi rafraîchissant de ne pas avoir à se dissimuler derrière la façade impassible qu’arborent beaucoup de vos compères.

- Ne t’inquiètes pas, après un ou deux jours, c’est lui qui ne pourra plus me supporter.

Et alors elle disparaissait, chassée par le colosse qui à son tour avait entrepris de se mettre à nu. Tant au sens figuré qu’au sens propre. Halan tenait décidément en grande affection ceux qui dans sa vie étaient entrés.
Halan rentra dans l’eau le premier, te laissant le temps d’observer Lena commencer son ascension. Tu ne tardas pas cependant à retrouver ton élément de prédilection, ta première amante, laissant échapper un râle de satisfaction alors que tes épaules s’immergeaient. L’eau était parfaite. L’eau est toujours parfaite. C’est avec ce sentiment d’accomplissement au ventre, et ton esprit ravivé par le contact de l’onde, que tu te retournais vers ton ami, la mine interloquée.

- Tu ne penses pas qu’il serait bon de lui proposer de nous rejoindre ? Après tout, il serait bien dommage qu’elle ait fait tant d’efforts pour tout nettoyer sans pouvoir elle-même en profiter.

Tu l'aurais bien toi-même hélée, mais ta conscience de la pudeur citadine te force de constater qu'en tant qu'inconnu, tu aurais pu la gêner. Si c'était au contraire ton ami qui l'appelait, peut-être serait-elle assez en confiance pour se laisser aller à un moment de détente bien mérité.

_________________

Ce n'est encore qu'un début:
 

Pas content:
 

La couleur:
 



Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois
Revenir en haut Aller en bas
Halandarin Las'Danir
Elfe
avatar

Nombre de messages : 152
Âge : 1921
Date d'inscription : 06/09/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  947ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Sam 26 Déc 2015 - 16:15



Alors qu'il était correctement déposait sur un lit de mousse et d'algues légère se trouvant au fond de ce lac factice, Estiam lui fit part d'une idée qui n'était pas si mauvaise.. La pauvre avait peut-être préparée le bain pour en profiter à son tour.

-Tu ne pense pas qu'ils serait bon de lui proposer de nous rejoindre ? Après tout, il serait bien dommage qu'elle ait fait tant d'efforts pour tout nettoyer sans pouvoir elle même en profiter.

-Oh oui, tu as raison ! Dit-il en se levant expressément, hêlant de sa voix portante dans le couloir, faisant sursauter quelques compagnons animaliers qui filèrent se nicher sous quelques racines des alentours. LENA ! Reviens un instant !

Et alors qu'il se reposait délicatement dans l'eau, la faisant légèrement chavirer et monter sous l'effet de son poids, les pas légers de Lena se firent doucement entendre alors que ses jambes se distinguaient dans le couloir, elle baissa légèrement la tête pour les appercevoir plus tôt et se laissa glisser jusqu'en bas.

-Oui Halandarin ? Un problême ?


-Non, non, Estiam voulait te proposer de nous rejoindre, il avait bien raison, tu as bien le droit de profiter de ce bain toi aussi. Enfin, si cela t'intéresse bien entendu. Dit-il en se laissant un peu plus glissé dans l'eau, ses cheveux sinuant sur l'eau en de milliers de fils de soie platine... Lena semblant hésiter un instant en passant sa main dans ses cheveux elle finit par hausser ses épaules nonchalament, se dévêtant calmement et sans aucune gêne, dévoilant un corps fin, aux muscles légèrement saillants, sa formation n'ayant pas encore trop travaillés son apparence, elle restait dans ce que beaucoup désignait comme le canon de beauté elfique, hé bien, celle-ci était très certainement dans les pôles positions. Elle déposa calmement ses affaires sur une branche à quelques mètres, dénouant ses cheveux et les laissant glisser sur ses épaules, marchant ensuite d'une grâce féline jusqu'au bain, s'y insinuant pour venir se placer devant les deux hommes, avec un sourire léger et un soupire d'aise..

-Merci d'avoir pensé à moi, Estiam...Ce bougre d'Halandarin n'y aurait même pas pensé. Dit-elle en ricanant un peu, étendant quelques peu ses jambes dans l'eau. Sa poitrine légèrement immergé , elle tourna la tête vers Halandarin. Alors... Quel alcool avez-vous goûtés aujourd'hui ? Demanda-t'elle, comme si cela était presque une habitude... Halandarin appréciait l'alcool, c'était indéniable, de là à en boire tout le jours ? Oui... Quasiment. Un alcoolisme léger, qu'il savait contrôler mais qui lui avait permis jusqu'à aujourd'hui de "survivre"..

-La bouteille d'Oësgard, un whisky avec ce rayon de miel, que j'ai depuis près de cent ans. Il est... Particulièrement fort. Il ricanna un peu. Mais il n'en reste pas moins très appréciable, l'alcool ne se sent pas réellement, le sucre et les fragrances de chêne prennent le dessus... Tu pourras te servir un verre, pour en juger par toi même. Lui dit-il, sans une once de gêne en l'observant, sa musculature était travaillée, gonflée, ses veines saillaient et il se trouvait loin des canons de beautés elfiques... Estiam avait bien plus de chance d'être agréé que lui même. Il déposa son regard sur Estiam. J'y pense, Estiam, qu'as-tu pensé de cet alcool ?

La conversation était lancée, alors que les trois elfes discutaient alors à cet étage, le faucon revenait paisiblement de son petit voyage, un rat dans les serres, se déposant sur la perche du salon. La vie suivait son cours aux alentours, sans perturbation... Et ce petit moment de plaisir que prenait Halandarin, il en profiterait, d'autant plus qu'il ne savait réellement s'il reviendrait de cette guerre...

S'il avait déplacé Lena dans cette forge de Daranovar c'était pour l'éloigner des zones de conflits, la mettre un peu plus en sécurité, s'assurer que celle-ci pourrait perfectionner son art de la forge, qu'elle pourrait ainsi atteindre le rang qu'elle convoitait tant... Il l'observa un instant avant de rire alors qu'elle faisait part d'un potin de la forge de Daranovar, sa proximité avec Halandarin avait rendu Lena plus... A même d'apprécier la vie qu'elle avait obtenu, son enseignement l'avait forgé, que ce soit dans le caractère où elle s'était vite inscrite comme la digne soeur de Jaliana, ou dans ses compétences, où elle surpassait les capacités de sa défunte soeur.  
Revenir en haut Aller en bas
Estiam Faerin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 327
Âge : 20
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  964 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   Sam 26 Déc 2015 - 19:08

Vous étiez maintenant trois à profiter de cet étang de fortune, gracieusement offert par ce que certains appelleraient les destructions du voile. Lena, tout à son honneur, vous a rejoint sa la moindre appréhension, et n’a pas hésité à donner de sa voix dans la conversation. Chaque fois qu’elle parlait, elle te dévoilait innocemment un peu plus sur ton ami. Cette réplique-ci sur un ton plaisantin révélait sans le vouloir l’un des penchants du Toer Tamindal. Alors l’alcool était part habituelle de ses journées… tu n’en étais pas particulièrement étonné. Après ce qu’il avait vécu, la moindre échappatoire était la bienvenue. L’alcool et sa capacité à embrumer l’esprit n’en devenaient que plus désirables. Il avait l’alcool nostalgique malheureusement, ses tentatives quotidiennes tu l’imagines, devaient lui faire autant de mal que de bien.
Mais rien ne sert de s’appesantir de tracas qui ne t’appartiennent même pas. L’heure est pour l’instant à l’absolue détente, et tu ne comptes pas te priver de cela pour des broutilles. Le passé est le passé, et il faut savoir en tirer des leçons sans que te prenne l’envie de le réinventer. Le passé est le passé. Tu vis aujourd’hui dans le présent, ton regard se porte vers le futur, et aussi soudain que peuvent être les changements, rien ne sert de s’émouvoir devant ce sur quoi s’est refermé la porte du temps. Chaque serrure refermée est une serrure dont on a perdu la clef.
Tes bras viennent instinctivement se croiser, renforçant les courbures de ton torse à cette pensée. Ta poitrine n’a beau pas être dotée des mêmes montagnes de muscles que celles qui ornent celle d’Halandarin, elle n’en reste pas moins généreusement vallonnée, et c’est avec une certaine fierté que tu es aujourd’hui capable d’assumer ce corps dont l’image t’était si longtemps restée inconnue. Les sermons de Jalaad t’ont longtemps accompagnés, dans la redécouverte et la réappropriation de ton enveloppe. Cette musculature aux courbes marquées, taillant collines et stries à travers ton dos, et arrondissant tes bras et tes jambes dans l’effort, elle est la récompense de la voie du guerrier. Elle est le témoignage de ton engagement envers l’Anaëh. Tu éprouves une certaine fierté même dans ta nudité, puisqu’elle révélait au monde le choix qui fut tien.
Et à travers cette confiance renouvelée, tu as appris à le trouver plus beau encore que celui que tu as abandonné, ce corps qui t’étais étranger.
Bercé dans tes réflexions à la faveur de l’eau, glissant tour à tour sous puis au-dessus de la surface, tu gagnes le monde de méditation que t’inspire les légers remous, t’imprègnes du langage de l’eau comme tu écoutes la Symphonie. Tu te laisses emporter par le rythme des clapotis, presque inconsciemment parlant à l’onde ta première amante. Une faible lueur émane de la pierre pendant à ton oreille, et comme pour mieux chanter à ton oreille, la surface autour de toi se crève et se soulève. De fines gouttelettes dansent autour de toi, plongeant l’atmosphère dans un ballet des minuscules, que les appels d’Halandarin n’auront su interrompre.
Ton monde physique est sur le point de disparaître, la Symphonie et la magie auront bientôt emporté ton être, quand une tape dans le dos vient ultimement te réveiller, t’arrachant un sursaut, et forçant à retomber les larmes de pluie que tu avais envoûté. Les rires d’Halan et Lena sonnent sur une entendue discorde, jusqu’à ce que, te remémorant finalement la question, tu ne finisses par y répondre.

- La boisson était délicieuse, mais n’étant pas particulièrement adepte de la saveur de l’alcool, le fait qu’elle ait été très couverte par le miel et le chêne doit être ce qui m’a convaincu.
Et puis Halan, tu devrais savoir que c’est dangereux d’interrompre un rituel !


Et particulièrement un rituel sans gestes ni paroles. La rumeur dit que ceux se livrant à un tel exercice, s’il venait à échouer perdraient l’esprit et sombreraient dans la folie. Heureusement pour toi n’étais-tu que faiblement lié aux flux cette fois… et peut-être déjà assez fou pour que la différence ne sont pas perçue.
Tu ris à ton tour arrachant un nouveau sourire à ton ami, qui l'espace d'un instant de réalisation prit la réprimande trop au sérieux. Ton regard se portait maintenant définitivement vers eux, ton attention leur étant finalement gagnée.

_________________

Ce n'est encore qu'un début:
 

Pas content:
 

La couleur:
 



Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
( Forge ) En échange d'un présent [PV Halandarin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» On ne change pas une equipe qui gagne
» DOLLARISATION / À chaque entreprise son taux de change
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ANAËH :: Terres d'Ardamir :: Ardamir (Cité)-
Sauter vers: