Partagez
 

 L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )

Aller en bas 
AuteurMessage
Louve Noire
Humain
Louve Noire

Nombre de messages : 575
Âge : 24
Date d'inscription : 26/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeMar 2 Fév 2016 - 12:40

Depuis quelque temps, la vie du camp semblait une habitude. Le soleil était au plus haut à Amblère, une belle journée d’été annonçait une nouvelle fois une « vie calme ». Les hommes de divers coalition s’entrainaient, se préparaient mentalement et firent leurs tracas quotidiens. Parfois, il n’était pas rare de voir quelque bagarre entre ost, les officiers remettaient vites en ordre.   Si, on s’attardait bien, on voyait différent rivalité entre les armées, signe de faiblesse de la coalition. Bref, la vie était rythmée en attendant le jour décisif. Toute le monde avait peur, j’en faisais partie.

La vie de l’ordre était tout aussi banale. Comme toujours, je faisais ma besogne, j’entretenais les armures et les armes des combattants de l’ordre de Néera. Je faisais mon travail, je réfléchissais à la futur bataille d’Amblère. Mais, ma véritable pensée était l’après-guerre. Comment ma terre natale va-t-elle s’en remettre après cette guerre ? Je ne pouvais pas nier, je ne pouvais pas m’en foutre. Oesgard était mon pays, mon lieu de naissance. J’étais attachée à cette région qui m’a vu naitre au monde. Pourtant, ce beau pays était en ruine par ces années de guerre qui avait dévasté la région. Sa beauté, la vie paisible était un lointain souvenir de jeunesse. Oesgard d’antan me manquait… Ces guerres m’avaient fait tout perdre. Mes amis, ma mère, les belles relations resteront enterrées dans ce sol pourrissant qui était autrefois ma maison. Amblère souffrait, marre de ces guerres multiples. Le destin s’acharnait sur cette pauvre région ensanglantée par l’avidité du pouvoir des hommes et des drow. Quand on écoutait certain dire que les elfes noirs étaient le mal absolu, on pourrait dire les mêmes choses des seigneurs qui détruisait ces terres.

La main d’un soldat se posa sur mes épaules, m’incita de prendre ma pause. Je profitais de cette occasion pour sortir du camp de l’ordre. J’étais vêtue d’un gilet de protection tout recouvert de cuivre, ma lame était accrochée à l’arrière de mon dos. Je marchais en parcourant divers campements par ces ruelles précaires qui servaient parfois de frontière entre différent Ost. Je marchais, je croquais ma pomme pour calmer ma faim. La vie était très rythmée qu’on a presque tendance à oublier qu’on était dans une armée.  Plongée dans mes pensées en errant à travers les camps, ma pensée était toujours tournée à Amblère. Puis, par mégarde, je me cognais contre un individu. Par réflexe, mes mains retenaient ses deux épaules par peur de l’avoir chuter. Mes yeux étaient rivés sur le sien. J’écarquillais de surprise. Je ne pensais pas pouvoir revoir mon ancien employeur, précisément, l’employeur de mon père adoptif.  Dans cette circonstance, je me sentais gênée de me cogner contre lui.
« Seigneur de Clairssac, pardonnez-moi de m’être cogner contre vous. J’étais dans mes pensée, je ne vous ai pas vue. Je suis vraiment désolée. »

Je le relâchais, instinctivement, je m’inclinais devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme de Clairssac
Humain
Jérôme de Clairssac

Nombre de messages : 1113
Âge : 42
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeMer 3 Fév 2016 - 12:21

Jérôme avançait d'un pas rapide, regard vers ses pieds, réfléchissant et furieux de sa rencontre avec Duncan. Ses deux gardes le suivaient, quelque peu inquiet de la suite des événements avec une vigilance renforcée. Au détour d'une tente, soudain, quelqu'un heurta de plein fouet le baron, puis, alors qu'il allait reculer de quelques pas ou tomber, la personne l'attrapa par les épaules et le retint. Revenu à la réalité suite à cet incident, Jérôme releva la tête et chercha du regard la personne dans laquelle il s'était cogné. Il se retrouva à fixer dans les yeux une femme d'une bonne taille pour son sexe et d'apparence négligée mais non doté d'un certain charme. Ses yeux bleu clair renvoyaient ceux du baron qui étaient de la même couleur. Le baron ne la reconnu pas immédiatement alors qu'elle s'inclinait et s'excusait, expliquant qu'elle était également dans ses pensées

"Ce n'est rien, je suis en tord aussi, je ne regardais pas ou j'allais"

Il allait reprendre sa route lorsqu'une idée lui sauta à l'esprit. Elle devint entêtante alors qu'il se trouvait persuadé de connaitre la femme qui lui faisait face. Il resta donc stoïque, faisant appel à sa mémoire lorsqu'il tomba sur la claymore qu'elle transportait. Ce fut alors comme un flash, il se souvint du vieux guerrier lors de sa campagne de Froissart, le mercenaire qui l'avait interpellé par sa technique et dont il avait demandé à s’entraîner avec. en effet l'arme de prédilection était une flamberge et même si ce n'est pas la même chose qu'une claymore, les deux lames sont longues, ce qui amène des techniques similaires. Les deux hommes avaient quelque peu sympathisé alors qu'ils conversaient et se livraient à des duels. Il se souvenait qu'il avait avec lui une jeune femme et c'était son portrait craché. Nul doute que c'était elle et le fait qu'elle portait l'épée du vieil homme n'amenait pas une bonne nouvelle

"Humm, Lara ? Laura ?....pardonnez moi mais je ne me souviens pas de votre prénom. Vous êtes bien la femme qui était avec vieux loup, le mercenaire ? Que faites vous donc ici ?"

Il se doutait bien qu'elle avait suivit les traces de l'homme puisqu'elle était ici et qu'elle s'était engagé mais auprès de qui, c'était une autre question.
Revenir en haut Aller en bas
Louve Noire
Humain
Louve Noire

Nombre de messages : 575
Âge : 24
Date d'inscription : 26/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeJeu 4 Fév 2016 - 0:04

"Humm, Lara ? Laura ?.pardonnez-moi mais je ne me souviens pas de votre prénom. Vous êtes bien la femme qui était avec vieux loup, le mercenaire ? Que faites-vous donc ici ?" »
Je me tus un moment, je ne répondis pas dans les premiers instants. A l’intérieur, un rire était retenu par les vaines tentatives de l’homme qui essayer de retrouver mon prénom. Avec toute ses « L », il devait avoir du mal à trouver mon véritable petit nom. Je n’avais pas pu m’empêcher de lui laisser un sourire amusée, touchée par sa détermination.

« Mon prénom est Lyarra, je suis bien la fille du vieux loup. Du moins, son ancienne apprentie. Il est en train de se reposer auprès de Tyra. » Ma tête se baissa légèrement.

Un léger frisson parcourut mon dos, la mort du vieux loup était encore trop présente dans mon esprit. Sa présence me manquait, il était mon père, un garde-fou. Tout au long de ma vie, cet homme m’invita dans tous ses péripéties, apprit tout l’art du combat. Il était l’exemple de l’homme qui était dénué de jugement envers les races, les factions. Il se contentait de donner des conseils, avoir de la diplomatie. Quand il était payé, il ne se permettait pas de faire des méfaits comme les autres mercenaires et les chevaliers. Il était plus digne que tout le monde. Aujourd’hui, je me sentais seule, parfois, ses conseils me manquaient pour éviter de tomber dans des pièges.
Que faites-vous donc ici ? Je venais me battre, prouver ma valeur ! Plus que ça ! Mon désir était de montrer qu’une femme pouvait avoir plus de couille que les hommes. J’irais encore plus loin ! Je cherchais un moyen de me hisser vers une ascension !

« Comme tout le monde, je décide de me battre contre les drow, voir ce que l’avenir me réserve. Ce combat m’est à la fois personnel et les éventuelles ouverture dont la vie peut m’offrir pour que je puisse avoir une vie plus décente. »
dis-je avec politesse.

Il ne sait peut-être pas que je cherchais différent moyen de prouver ma valeur depuis quelque temps. Sous la couverture de Walther, j’avais peut-être une petite chance de montrer mon talent, avoir un métier potable, sans me rendre compte, je reviendrais peut-être servir Lourmel. Mais, j’avais peur que mon lien de parenté venait encore me faire de l’ombre. Non, il fallait trouver un moyen de m’élever autrement. Si vieux loups avaient réussi à s’élevé, se relever de nouvelle fois. Pourquoi pas moi ? Ce n’était pas le fait que je restais femme que ma volonté n’était pas mise en valeur.

Je m’embarrassais trop. Je fis un geste de la main pour balayer cette pensée de ma tête.

« enfin, je ne veux pas vous ennuyer avec mon projet, mon seigneur. »

Je lui rendis un beau sourire, puis, je vis son visage renfrognée, teinté de colère. Loin d’être soucieuse, je m’interrogeais sur cette altitude de mon seigneur. Je le connaissais un peu, je savais qu’il était dans une humeur renfrognée. Il devait se passer quelque chose pour le mettre dans cet état. Pour tenter de lever ce visage, je prenais la jambe à mon coup.

« Permettez-moi, je suis bien heureuse de vous revoir. Si, je peux dire quelque chose, mon seigneur, J’ai beaucoup aimé avoir été dans votre service quand j’étais auprès de mon père adoptif. Je me rappelle que mon père avait aimé votre témérité. Je suis du même avis que lui.»

Une petite perche, un sous entendue que je serais intéressée de mettre mon service à ses coté. Il fallait un petit peu d’audace pour se faire remarquer. A la différence de Sir Walther, Jérome de Clairssac était mon ancien employeur. Fille du loup, je n’allais pas lâcher cette opportunité.

Hrp ; je te laisse mettre en place ton fameux idée :D, j’espère que ma réponse te plait !
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme de Clairssac
Humain
Jérôme de Clairssac

Nombre de messages : 1113
Âge : 42
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeJeu 4 Fév 2016 - 13:12

Lyarra, oui c'était ça son prénom, il s'en souvenait maintenant. Il se rappelait aussi les longs cheveux qu'elle avait et qui étaient maintenant coupés court, c'était bien dommage mais il comprenait vu le métier qu'elle avait endossé.

"Ainsi il est mort ce vieux bougre, quel dommage, j'aurais aimé le revoir. Que Tyra veille sur lui."

Un voile passa sur les yeux du baron, preuve de sa sincérité. Il était toujours désagréable d'entendre que quelqu'un que l'on avait connu et respecté avait trépassé.

"Et maintenant tu suis ses pas, tu es resté dans la voie des guerriers. Te sers tu de cette encombrante et lourde claymore ou la garde tu que pour te rappeler ?"

Jérôme se demandait vraiment si elle parvenait à manier une arme de ce poids. Ce n'était pas pour la dénigrer, il n'avait d'ailleurs, pour son compte, rien contre les femmes, le machisme n'étant pas dans ses gènes. Il préférait juger quelqu'un sur ses actes que sur des sous-entendus ridicule et il connaissait beaucoup d'hommes qui étaient des couards. Elle semblait avoir un projet en tête, une envie de changer ou autre chose. Jérôme la fixait, yeux dans les yeux, il en avait oublié son entretien avec Duncan, ce qui était déjà un miracle de la part de Lyarra il alla même jusqu'à lui sourire en réponse au sien, de cette expression qui le rendait tellement plus agréable à regarder que lorsqu'il boudait même si sa mère disait qu'il était tout mignon lorsqu'il se renfermait sur lui même, le taquinant.

"Mais tu ne m'ennuie pas avec ton projet Lyarra, au contraire tu m'intrigue. Si tu as le temps, viens donc avec moi, je t'offrirais un verre et nous parlerons du passé et de ce que ce vieux camarade et toi même avez fait après m'avoir quitté. Je suis content d'entendre qu'être à mon service vous ai plu à tous les deux, merci pour le compliment. Ma témérité m'a mené sur des chemins tortueux et difficiles et un peu de bonne compagnie ne sera pas de refus"

La dernière remarque de Jérôme avait un double sens. discuter avec des mercenaires était souvent plaisant car ils avaient de nombreuses histoires et en plus si Lyarra n'était pas négligée, nul doute qu'elle serait une belle femme, encore plus lorsqu'elle avait cette longue chevelure. Et peut être qu'elle souhaitait quitter le métier des armes et qu'il pourrait l'aider, un dernier geste en souvenir d'un bon compagnon de route. Il passa son bras droit autour de son épaule mais en bonne amitié et non comme une dame que l'on veut conquérir et il commença à l'emmener vers le camp etherniens

"A moins que tu ais d'autres obligations ? et d'ailleurs je ne t'ai pas demandé, tu as vendu ton bras à qui ?"

Les mercenaires vendaient leurs talents et il ne savait même pas qui l'avait à son service, voila un bon début pour continuer une conversation qui le changerait des habituelles.
Revenir en haut Aller en bas
Louve Noire
Humain
Louve Noire

Nombre de messages : 575
Âge : 24
Date d'inscription : 26/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeMer 10 Fév 2016 - 14:56

"Et maintenant tu suis ses pas, tu es resté dans la voie des guerriers. Te sers tu de cette encombrante et lourde claymore ou la garde tu que pour te rappeler ?"

Par instinct, je touchais mon épée avec ma main.  Mon regard voilé, je vis la vision de mon père qui magnait cette épée, il était puissant avant sa maladie. Pourtant, personne ne pouvait échapper à la fatalité de mourir. La nature était le pire ennemi de l’homme, elle décide souvent votre mort. Cette épée était l’héritage que je portais, il était le seul moyen d’honorer tout mon apprentissage. Je faisais face à Jérôme, je me contentais de lui hocher la tête. Je répondis avec le même ton, teinté d’une certaine nostalgie.

« Je l’utilise comme il est aussi mon héritage. Mon père m’a appris à me battre quand j’étais tout enfant, je ne me vois pas faire un autre métier que le métier de la guerre. Malgré mon côté femme qui m’empêche de m’épanouir en toute liberté, ce métier me tient à cœur. »

Quand il acceptait d’entendre mon projet, je me mis à sourire. D’un autre côté, je sentis la gêne qui m’emparer, je n’avais pas un projet construit. Tout était décousue, je voulais faire une compagnie de mercenaire. Pour cela, je réfléchissais à un moyen de persuader les hommes qui voudrait me suivre. Quand je l’écoutais, je sentis qu’il était dans des nœuds compliquer à sortir. Pendant mon service auprès de son armée, j'observais tous les conflits qui c’était empêtré et les nœuds politique. Dans ce monde-là, j’étais encore novice pour comprendre les troubles géopolitiques, ce monde était complexe. Les alliées étaient changeant et de nouveaux nœuds apparaissent. Jérome devait redoubler d'effort pour arriver à son projet d'avoir la Oesgard. Comment arrivera-t-il à obtenir cette région?  Une guerre éclatera de nouveau après les sombres ou une entente se mettra en place?

Puis, je sentis qui me prenait par les épaules, son bras m’enveloppa m'incitant à suivre le campement J’étais gênée, le seigneur me prenait dans ses bras. Je ne savais pas dans quelle position me mettre, puis, je vis les hommes me regarder du coin de l’œil me suspectant d’être une catin ou u,e femme facile. Je retirais son bras pour rompre se malaise.

A moins que tu ais d'autres obligations ? et d'ailleurs je ne t'ai pas demandé, tu as vendu ton bras à qui ?"

Je secouais ma tête, je prenais toujours le même ton, c’est-à-dire, avec douceur et un profond respect.

« Non, je suis en pause, je profite de passer un bon moment avec vous. C’est plaisant de retrouver un visage familier, je dois vous avouer. Pour l’instant, entre parenthèse, je suis sous l’ordre de Walther Hohenburg pendant toute la durée du siège. »

Je le suivais calmement, je rentrais dans le camp Etherniens. Avec surprise, je reconnue quelque visage familier pendant l’attaque de Froissard.  Puis, je vis de nouvelle tête encore trop jeune pour la guerre. Je sentis une douce nostalgie dans ce campement, je me rappelais de la convivialité entre les camps  Puis, je le vois m’inviter dans sa tête et que je prenne place. Au même moment, je portais un peu mon regard sur le mur de la ville.

« Pour mon projet, je ne sais pas du tout. En ce moment, j’attends la fin du siège et je me demande ce qu’Oesgard va devenir. Serait-elle une nouvelle fois saignée par les guerres civiles. J’aimerais au monter une compagnie pour purger un peu tous ces malfrats ou autre et de refaire naitre. Je veux refaire naître cette idée de guilde de combattant de mon vieux père. On avait une demeure de notre "guilde" en oesgard quand la guerre n'était pas aux horizons et on était nomade quand la campagne était là. Pour l’instant, il reste aux creux de ma tête avant qu'un homme avait repris le flambeau; après, mon père et moi étions sous ton ordre.Bref, tout mes idées commencerons à se mettre après ce siège…» je le regardais droit dans les yeux, je lui adressais un sourire « Et vous ? Votre projet ? Ou en est-il?»
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme de Clairssac
Humain
Jérôme de Clairssac

Nombre de messages : 1113
Âge : 42
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeLun 22 Fév 2016 - 13:30

Surpris que Lyarra rejette son bras mais n'en prenant pas ombrage il écoutait le guerrière parler. Elle se trouvait donc sous les ordres de Walther Hohenburg

"Je viens juste de le rencontre sous la tente de commandement, il semble brillant mais je ne le connais que peu. Tu pourrais peut être nous présenter, j'aimerais bien parler avec lui lorsque nous aurons le temps"

Il l'emmena donc vers sa tente

"Je suis content d'entendre que tu te sers de la claymore de ton mentor. Un duel amical te tenterait entre nous ? il n'est pas fréquent de trouver des personnes utilisant ce genre d'arme."

Cela lui permettrait de la tester pour voir si elle maîtrisait vraiment cette arme mais aussi de ferrailler avec quelqu'un qu'il ne connaissait pas techniquement parlant. Sans doute qu'elle lui apprendrait des choses si elle savait la manier, en espérant qu'elle ne soit pas une copie conforme de vieux loup mais qu'elle ait mis au point une technique bien à elle. Une fois arrivé dans la tente, il lui indiqua une siège et il se mit en devoir de servir lui même les verres de vin. Il approcha un second siège de campagne auprès de celui de Lyarra et il lui donna son verre. Ils trinquèrent alors, les verres en fer s'entrechoquant bruyamment

"A la santé de Vieux loup, puisse Tyra le soigner dans son royaume"

Il écouta ensuite les projets de la jeune femme, ne la coupant pas et restant concentré, chose inhabituel chez un noble parlant à une roturière. Il sourit ou s'assombrit selon ce qu'elle disait

"La Sgarde a bien souffert, j'espère qu'un pouvoir stable s'installera et qu'elle se relèvera mais cela prendra un certain temps. Ton projet est louable Lyarra et il n'y a aucun doute sur le fait que cette terre aura besoin de protecteurs afin d'affronter les bandes qui ne manqueront pas de chercher à la piller."

Il réfléchit un instant avant de lui répondre sur ses projets propres

"La régente m'a nommé comte de L'Oësgard mais il s'est passé tellement de choses depuis que je ne sais plus trop quels sont mes projets. La destinée de la Sgarde, tout comme la mienne, ne sont plus entre mes mains pour l'instant mais plutôt entre celles du marquis de Serramire et de celui d'Odélian. Je ne sais pas ce qu'il ressortira de ces deux hommes à la fin de cette guerre mais nul doute que c'est de leurs décisions que le futur, le mien du moins, se fera."

Il était difficile de savoir ce qui allait se passer par la suite, entre Aymeric qui ne voulait pas voir la Sgarde quitter son giron et Gaston qui avait demandé à Jérôme de lui faire un serment pour cette terre tout en lui promettant son aide pour la conquérir

"Si j'ai mon mot à dire pour la suite, je mettrais tout en oeuvre pour redonner ses lettres de noblesse à l'Oësgard même si le chemin semble des plus sinueux"

Il était déplaisant de ne pas avoir les cartes en main et d'être tributaire d'autres mais il n'avait plus le choix que de se vouer à ceux qui étaient ses suzerains et d'espérer en l'avenir, voir de prier.
Revenir en haut Aller en bas
Louve Noire
Humain
Louve Noire

Nombre de messages : 575
Âge : 24
Date d'inscription : 26/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeLun 14 Mar 2016 - 13:15

J’esquissais un sourire mélodieux à son soutient. Cet homme me motivait de mes petits projets que j’avais en tête. Tout était encore obscure, je ne saurais pas comment faire mais il était confiant en ma capacité. Il ne voyait pas une simple femme, il me respectait beaucoup plus. J’enviais sa sœur Mathilde, je rêverais d’avoir un frère qui soutiendrais une personne.

Puis, je vis Jérome expliquait ses soucis. La vie ne lui laissait pas la chance. Au fond, mon père le voyait un tantinet naïf. Il était un bon général mais la politique n’était pas une chose facile, il n’était pas un requin. Il se laissait leurrer par les nobles. Je sentis une immense tristesse pour ce dernier, il n’était pas aisé pour lui de sortir de ce mauvais pas. La politique était pour moi si compliquer que je prendrais du temps pour l’analyser et le comprendre.
On était assis face à face, je posais mon verre.

« JE me permet de faire ceci et oublier la conformité de la noblesse. »


JE me permettais de prendre ses mains, d’englober mains sur les siens. Je lui étirais un sourire complice, renforcé par ma sincérité.

« Jérôme, je me permets de te dire que tu es un homme honnête. Mon père te voyait bon général, tu as maintes fois prouvé. Cependant, ton cœur n’est pas sournois, tu n’es pas un requin. Saches le, tu es loin d’être un requin.

Puis, dans un air gêné, j’osais dire mon inquiétude.

«Je vois…je vois… Je me permets de te dire une chose, je t’ai soutenue avec mon père. Tu es une rare personne dont je tire une inspiration. J’aimerais être ta sœur en toute franchise. En tant qu’amie, partenaire d’épée. J’aimerais te revoir dans une vie simple. J’ai peur de te voir chuter. Je ne supporte pas de voir un rare honnête homme chuter.  Je pense que le principal chose à se concentrer est ta famille. Vos mieux laisser Oesgards à ses grands hommes en espérant que la paix revient sur cette terre. »

Je gardais ses mains, je regardais le sol un moment. Je me rappelais d’avoir vue les massacres perpétrait dans cette région. Ces conflits intestins étaient un véritable brasier, la preuve avait souffert. Ma vision de l’humanité était terriblement néfaste, je haïssais les hommes.

« Je vais être honnête, je n’ai plus foi à l’homme depuis bien petite. Oesgard est tellement un fouillie que je me demande par quel moyen on pacifiera cette région. Les Oesgardiens sont tellement bizarre que tu vas vieillir encore plus rapidement. »

Je me mis à rire un moment. J’étais sûr que sa volonté de redonner une note de noblesse à cette terre était louable, il méritait beaucoup. Cependant, un Ethernien ne pourrait pas être un dirigeant pour ce peuple farouche. Jérome perdrait beaucoup de lui dans ce genre de soucis. La prise d’OEsgard serait simple, la maintenir était autre chose.

« Si tu insistes toujours pour redonner à Oesgard une nouvelle noblesse en aidant le suzerain légitime. Puis, pour toi, si je ne me trompe pas, tu retrouveras ton honneur en l’aidant. »


Mes mains étaient collées aux siens. J’avais beaucoup d’estime pour cet homme et j’éprouve une grande tendresse pour lui. Notre compagnonnage m’avait permis de mieux le connaitre. Il était un homme bon. Tout comme sa sœur, il était de mon devoir de me rendre utile. Ma parole ne signifiait pas grand-chose. Une petite phrase pouvait toujours interpeller dans son esprit, puis, le remettre en question.

Je me levais, je déposais un baiser sur le front en caressant sa longue chevelure. Mon audace pourrait le surprendre. Puis, par curiosité, je voulais savoir sa réaction. Comment, réagirait-il à ce baiser sur le front ? Je le regardais avec mes yeux, je le fixais étirant un sourire taquin. JE m’amusais de tester sa réaction.

« Un petit baiser pour t’encourager pour la grande bataille qui arrive. Sauf, si se baiser ne te suffisait pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme de Clairssac
Humain
Jérôme de Clairssac

Nombre de messages : 1113
Âge : 42
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeMar 15 Mar 2016 - 9:21

L'instant était plaisant, sans nul doute, Jérôme était au final mieux dans ses bottes lorsqu'il parlait à des roturiers ou des aventuriers, la politique ne l'attirant pas même si son titre l'obligeait à participer à ce jeu de dupes. Lyarra lui faisait oublier, l'espace de cet instant, la politique et sa haine qui couvait était amoindrit alors qu'il se remémorait le passé avec vieux loup. La jeune femme ne manquait pas de culot et n'avait aucune crainte de son interlocuteur et de son pouvoir, prenant même les mains de celui-ci dans les siennes. Les mains de Jérôme lui parurent indiscutablement froide dans celles chaude de Lyarra. Il l'écouta et se laissa aller aux compliments qu'elle lui faisait. Car lui dire qu'il n'était pas un requin, loin d'être une critique à ses yeux, était un compliment qui indiquait qu'on ne le plaçait pas dans ce panier de crabe qu'étaient les politiciens purs et qu'on lui donnait un respect qu'il appréciait. Mieux, elle disait qu'elle aurait bien voulu être sa sœur, ce qui tira un des très rare sourire au baron qui avait les yeux qui commençait à aller dans le vague des souvenirs. Puis elle parla de sa chute

"Je ferais tout pour ne pas chuter, Néera m'a soutenu jusque la, je prie pour qu'elle ne me laisse pas tomber. J'espère encore réussir à aplanir tous les malentendus qui m'on amené jusqu'ici. Et ma famille reste ma priorité et le centre de toutes mes préoccupations, je suis celui qui dois la guider et je me battrais jusqu'à mon dernier souffle pour tous ses membres."

Les mains jointent depuis un petit moment, aucun des deux ne prenait sur lui de les retirer, chose surprenante ou signe d'un respect mutuel, ou d'autre chose.

"Vu les derniers événements, il n'y aura guère besoin de pacifier Oësgard, les guerres multiples et la peste s'en sont malheureusement chargées. Je suis triste de t'entendre dire que tu n'as plus foi en l'humanité. L'homme est capable des pires bassesses mais il est capable du meilleur également."

Elle rit, d'un rire bruyant et d'une sonorité qui amenait de la joie, même si le baron n'arrivait pas à le ressentir, enfermé dans ses sentiments négatifs.

"Mon honneur est tout pour moi, outre ma famille et j'ai fais une tâche dessus. Je regretterais mon relâchement sans doute toute ma vie mais je me rachèterais, il le faut."

Quand elle se leva pour l'embrasser sur le front, il ne comprit pas ce qu'il se passait et ne pu pas réagir. Elle caressa ses chevaux, ce qu'aucune femme, à part sa mère, n'avait jamais fait même lors d'étreintes charnelles. L'instinct prit le dessus et il réagit avant d'avoir réfléchit, sa main lui attrapa le bras au niveau du coude et il plongea son regard bleu d'océan dans le sien, la fixant sans savoir quoi faire. Si elle était venu un mois auparavant, et avec son accord (ce qui semblait être le cas), il l'aurait soulevé du sol, porté jusqu'à la table à côté, balayé le tout d'un revers du bras avant de la poser et de la prendre sans retenu. Pourtant, c'était le mois d'avant, depuis, beaucoup de choses s'étaient passées, la haine avait envahit son corps, celui-ci attisé par l'amour pour Aline qu'il avait enfouit au plus profond pour l'instant. Il la relâcha alors qu'elle lui faisait la proposition qui aurait pu déclencher bien des choses. Il rit, d'un rire surfait qui cachait son léger malaise alors qu'elle avait ramener cette amour caché à la surface. Et si ça se trouve, il ne parviendrait jamais à ses fins, il regretterait alors peut être d'avoir résisté

"Tu es une très belle femme Lyarra et j'aurais bien dit qu'il ne me suffisait pas. Mais j'ai un profond respect pour toi, et tu as dis que tu voulais être ma sœur, hors on ne fait pas cela dans une même fratrie, bien que. Je t'apprécie beaucoup et si tu as besoin, je serais la pour toi, tu pourrais en effet être ma petite sœur. Et si l'avenir m'amenait à rester en Sgarde, ton bras sera la bienvenue à mes côtés, même si tu m'obligera à lutter"

Il ne voulait pas la froisser en rejetant sa proposition et elle lui était agréable, lui rappelant une belle époque ou tout lui avait sourit et où il était loin de la politique, plongé dans les luttes pour Serramire, une campagne qui avait eu un bon dénouement.
Revenir en haut Aller en bas
Louve Noire
Humain
Louve Noire

Nombre de messages : 575
Âge : 24
Date d'inscription : 26/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeMer 16 Mar 2016 - 21:57



Il était troublé par ce baiser, ses gestes le trahissaient Son instinct animal voulait me prendre. Dans son regard je sentais un mélange de surprise mêlée à l’indécision. Il m’agrippa le bras pour m’informer du désir que je lui portais. Je m’amusais à le voir ainsi, il était totalement dans un état second. Il avait une peur intérieure que j’essayais de décelée. Me voyait-il réellement comme une petite sœur ? Il se pouvait que le souci venait de là. Puis, il se mit à rire cherchant à cacher sa profonde gêne.  Il lâcha mon bras, je récupérais sa main pour éviter de rompre ce lien.

« Je sais très bien que tu me respectes Jérôme. Arrête de de te justifier, veux-tu ? » Dis-je avec douceur.

Je laissais le silence envahir la pièce et nous nous contentions de nous regarder. La situation était pesante. Nous sentions que nous avions un désir l’un pour l’autre, néanmoins, son embarras le bloqua. Depuis quelques temps Jérome ne me laissait pas indifférente. Pendant chaque entraînement j’avais envie de lui. Mais, mon paternel et mon rang ne me permettait pas de casser ce mur. Aujourd’hui je voulais le briser profiter de cet instant et découvrir les profondes envies de Jérôme. Je le désirais.  La louve que j’étais se mit à sourire, remplie de malice.  

Délicatement, je voulais l’entraîner dans ce plaisir intime.  Je voulais que cet homme goûte le moment présent pour ne plus se soucier de la vie future. Le monde était une éternelle surprise et de tristesse. Les plaisirs de notre existence ne pouvaient qu’être profités dans ce moment précis. Je m’asseyais délicatement sur lui. Je ne le quittais pas du regard. Mes mains montaient pour se poser sur ses joues.  Je laissais jérôme découvrir cette face cachée de ma personne. A cet instant je pouvais ressentir toute ses émotions. On était à la limite, une étape de plus vers l’ultime frontière qui nous séparait. Au fond de moi, cette situation me plaisait. Doucement, je désirais franchir cette interdit qui était instaurer depuis tout ce temps.

"la vie est éphémère, il serait triste de ne pas en goûter la saveur

Je laissais ma phrase en suspens. Je plongeais ma main dans sa longue chevelure dorée jusqu’à la fine pointe de ses boucles. Je lui souriais pour le mettre en confiance, je désirais cette danse. Je voulais que ce cavalier partage ce petit moment. Un dernier murmure suave lui était adressé à son oreille puis, je pris sa main pour la mettre non loin de ma poitrine.

« Ce choix dépend de toi. »

Il ne nous restait que cette ultime frontière….
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme de Clairssac
Humain
Jérôme de Clairssac

Nombre de messages : 1113
Âge : 42
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeJeu 17 Mar 2016 - 9:12

Lyarra était une femme de caractère, l'une de celles qui faisaient tout pour avoir ce qu'elles désiraient. Et à l'instant présent, ce qu'elle désirait était apparemment le baron et ce qu'il avait dans l'entrejambe. Loin de laisser Jérôme rompre le lien, elle lui reprit la main alors qu'il se détachait, lui parlant avec douceur et écartant les justifications qu'il trouvait pour lui expliquer qu'il ne voulait pas franchir certaines limites. Un silence gène s'installa, Jérôme ne sachant plus très bien quoi faire, lui qui n'avait jamais eu affaire avec une femme aussi déterminée. Elle poussa le vice à s’asseoir carrément sur lui, se moquant éperdument du rang de son interlocuteur. Leurs regards étaient plongés l'un dans l'autre. Lyarra pris la tête du baron entre ses mains qui étaient chaudes, ses paroles n'arrivaient pas jusqu'au cerveau de Jérôme qui perdait le contrôle, ce dont il n'avait pas l'habitude et ce qui le perturbait. Il ne voyait que son visage face à lui et alors qu'elle replongeait sa main dans ses cheveux, elle ne put que ressentir la grosseur qui venait lui toucher les fesses. Son sourire et ses gestes éclipsèrent tout le reste, ce murmure et sa main si proche de sa poitrine, elle sentit la respiration de Jérôme qui s'accélérait et soufflait dans son cou, une barrière fut rompue.

Jérôme se leva, Lyarra dans les bras, ses mains sous ses cuisses, une jambe de chaque côté, il l'emmena sur la table et il l'assit dessus. Il ne prit finalement pas le temps de pousser les cartes, l'allongeant dessus. Sa main droite sur sa cuisse gauche qu'il tenait contre lui et sa main gauche sur la table il s'approcha de son visage. L'entrejambe palpitait contre le sexe de Lyarra alors qu'ils se touchaient avec leurs pantalons comme ultime frontière. Et puis soudain, tout s'arrêta. Jérôme était immobile au-dessus de Lyarra, la regardant, mais les yeux dans le vague. L'image d'Aline était revenu alors qu'il s’apprêtait à franchir l'ultime étape. Il n'était ni marié, ni même fiancé, et peut être qu'elle ne partageait pas ses sentiments. Pourtant, les quelques jours qu'ils avaient passés ensemble l'avaient marqué et il ne pouvait plus se mentir, il savait qu'elle avait ravis son cœur et qu'il ne lui appartenait plus. Il ne pouvait décemment pas la trahir avant de savoir s'il avait une chance. Son regard redevint clair, son sexe palpitait toujours, la chose étant physique, mais il avait reprit ses esprits et il savait qu'il ne pouvait pas céder à cette femme, même s'il le voulait en ce moment précis. Ses paroles furent plus un chuchotement saccadé vu sa respiration accélérée par l'émotion

"Je suis vraiment navré Lyarra, tu es une femme magnifique et je suis flatté de l’intérêt que tu me portes. Voilà encore pu de temps, je n'aurais pas pu te résister. Malheureusement, mon cœur ne m'appartient plus, une femme l'a cueillie il y a très peu de temps et je ne peux pas lui faire ça, pas avant de savoir."

La situation était cocasse, il expliquait à Lyarra qu'il ne pouvait pas alors que tout son corps disait le contraire

"Si tu as tant d'estime pour moi, alors ne me mets pas au supplice et comprends moi. Gardons ce moment pour nous et tissons un lien d'amitié fort."

Il ne voulait pas la froisser mais c'était délicat vu la situation. Ou elle le rejetait et blessée elle ne voudrait plus le revoir, ou elle acceptait son amitié et s'en contentait, ou elle attendrait de savoir si sa muse le désirait aussi ou si elle pouvait revenir à l'attaque. Le choix lui appartenait.
Revenir en haut Aller en bas
Louve Noire
Humain
Louve Noire

Nombre de messages : 575
Âge : 24
Date d'inscription : 26/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeDim 20 Mar 2016 - 21:41

Il me souleva, me posa sur la table avec la vive envie de me déshabiller. Je l’accompagnais du regard, je caressais son cou pour remonter vers sa joue et déposer mon pouce sur ses lèvres. Mes joues virèrent aux rouges par l’envie de le déshabiller. Le sang bouillonnait par le désir de partager ce moment avec lui.Les mains sur ses épaules, nous allions nous embrasser..
Mais…

Jérome s’arrêta net, il était complètement perturbé par quelque chose. Sa respiration était haletante. Nos visages étaient proche et j’avais bloquer avec mes jambes la hanche de mon partenaire.  J’essayais de comprendre la raison de son arrêt. Je ne tarde pas à vite comprendre, il était amoureux d’une femme. Ainsi, son blocage était à cause d’une femme. Pourtant dans sa phrase, le baron n’était pas sûr que cette demoiselle d’honneur était amoureuse de lui. Le baron était paradoxal.

La situation était cocasse, le choix s’offrait à moi de continuer à le faire plonger dans le tréfonds de la luxure ou de laisser ma proie en liberté. Si je continuais…il serait ronger par la culpabilité et pourrait m’en vouloir. Par mon intérêt, Jérôme pourrait être ma porte de secours dans ma vie future, je n’allais pas gâcher cette roue de secours. Je clos la scène érotique en embrassant sa joue en passant ma main dans sa chevelure.

Ainsi, l’homme était libéré et retrouver sa liberté.

« Dis-moi juste que t’es amoureux d’une femme. Je vais m’en arrêter là, je ne prendrais aucun plaisir de te voir par la suite ronger par la culpabilité… Je comprends que l’amour est important. Je serais vraiment méchante de t’enlever ça… »


Je repoussais délicatement jérome, je m’asseyais confortablement sur la table. Je pris la cruche de vin, je versais un verre à jérome et au mien. Je tendis ce même verre à ce dernier, mon regard se posait sur le sien.  Dans un air taquin, je n’hésitais pas à l’embarrasser

« Tout de même, moi, femme de pacotille a fait chavirer un grand baron. Mère avait raison « L’art de la séduction n’a pas de limite. »

Mère était une prostituée très connue pour son art de mener la noblesse dans un plaisir inattendu. Le seigneur local n’hésitait pas à faire appel à son service pour mettre à l’aise quelques « sangs bleus ». On l’appelait « la Dame des sens ». Ainsi, les nobles tombaient dans son charme et pendant une nuit, ils vivaient dans un rêve paradisiaque. Le jeu du charme était son jeu, son art.

« Dis-moi, Jérôme, parles moi de cette femme dont tu es amoureux. Tu me dois bien ça, n’est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme de Clairssac
Humain
Jérôme de Clairssac

Nombre de messages : 1113
Âge : 42
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeJeu 14 Avr 2016 - 15:14

Taquine, Lyarra l'embrassa sur la joue et lui passa une fois encore la main dans les cheveux avant de se libérer, comme une sorte de signe sur le fait que c'était elle qui le laisser partir mais qu'elle n'abandonnait pas pour autant. Jérôme se redressa immédiatement alors qu'elle le repoussait, il souffla pour reprendre ses esprits alors qu'elle s'asseyait sur la table dans une posture normale mais aguicheuse vu ce qu'il s'était passé. Lyarra ne se démontait pas, servant deux verres comme s'il ne s'était rien passé mais qu'elle était la conquérante. Jérôme prit le verre et le but cul sec en écoutant Lyarra se vanter d'avoir séduite un baron et se dénigrant sur sa basse extraction. Il était indéniable que naitre dans les bons droits permettait beaucoup plus de choses mais Jérôme n'aimait pas cela

"Lyarra, tu n'es pas une femme de pacotille, je t'interdis de dire cela. Tu es une femme et tu as embrassé la carrière militaire, ce qui n'est pas rien. Tu t'en sors avec brio, la preuve que tu as survécu à plusieurs campagnes. De plus tu n'as pas un visage ingrat, loin de la, alors il n'est pas étonnant que tu puisse séduire."

Jérôme s'assit dans une chaise avant de continuer

"Je te remercie de ne pas avoir continué et laissé, c'est tout à ton honneur et je t'en respecte d'autant plus. Quand à cette dame, elle ne connait pas encore mes sentiments. Pour tout te dire, je n'ai découvert qu'il y a peu que ce que je ressentais pour elle était de l'amour. Il s'agit de la dame de la soeur d'un châtelain de Serramire, un fief montagneux ou j'ai passé un excellent séjour grâce à sa bonne humeur. Elle m'a fait découvrir la montagne et oublier les problèmes le temps de quelques jours par sa candeur."

Il avait les yeux rêveur alors qu'il parlait de cette femme qui lui avait volé son coeur, la voyant devant lui alors qu'elle n'était pas la.

"Et toi Lyarra, n'as tu jamais rencontré quelqu'un que tu voulais épouser ? te poser et avoir une famille à toi ? l'aventure est elle la seule chose qui t'attire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Louve Noire
Humain
Louve Noire

Nombre de messages : 575
Âge : 24
Date d'inscription : 26/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeDim 17 Avr 2016 - 23:14

Je souriais à son encouragement. Jérome montrait encore son côté doux et homme conciliant. Il me mettait dans un certains pied d’estale... J’avais beaucoup d’importance à ses yeux ? Je fus touché…peut être un peu terrifier à cette idée. Vieux loup était mort, je sentais que sa mort m’avait affecté. Par ailleurs, il me considéra une bonne guerrière, moi, je me considérais encore apprentie.

« Je ne suis pas encore une réelle guerrière. Bonne combattante. Mais pas guerrière. » répondis je

Qu’est-ce un guerrier ? Par mon expérience, un guerrier n’a qu’un but, parfaire sa technique et être le meilleur dans son domaine. Son but pouvait être large : Servir un seigneur qui fait la personne un chevalier, affronter des adversaires redoutables, devenir un maitre escrimeur, un guerrier otharien….Moi, pour l’instant, je tâtonnais ces différents panels. Sans réellement savoir ou j’allais. Je ne m’estimais ne pas être une guerrière. Cette bataille était une occasion de voir qui étais-je vraiment…du moins, je l’espérais.

"Et toi Lyarra, n'as-tu jamais rencontré quelqu'un que tu voulais épouser ? te poser et avoir une famille à toi ? l'aventure est-elle la seule chose qui t'attire ?" posa Jérôme à mon attention

La question que je ne voulais pas répondre… J’avais 16 ans, je sortais de mon viol, mère d’une enfant que j’avais abandonnée…Oui j’étais amoureuse, follement amoureuse d’un homme. Mais, il m’abandonna pour des raisons inconnues. Ce jour-là, je m’étais promise de ne plus me faire manipuler par la gente masculine et m’affirmer. Plus jamais, je n’accepterais de me faire trahir de la sorte. Ce premier amour était une belle trahison, j’étais naive….totalement Naive..

« J’étais amoureuse. Je fus trahie. » Répondis-je avant de laisser mon esprit parler avec inconscience « Il y a tellement de chose que j’ai eu dans ma vie que je ne pourrais pas être une femme simple à épousée. Tu le vois bien. Je ne suis pas une femme comme les autres. Je n’ai pas besoin d’homme pour vivre. »

Dois-je être soumise ? Non et je n’avais pas besoin d’homme pour vivre. Les hommes pensèrent toujours qu’une femme demeurait fragile, accueillante envers leurs époux et être sujette à être marié. Oui, la gente masculine croyait qu’une femme était une responsabilité. A cette idée, je voulais baffer ces femmes soumises à cette idéologie patriarcale. Je secouais la tête, j’étais contre cette idée d’avoir un époux…Pas maintenant, je souhaite ma liberté.

« Déjà que je sache qui je veux être réellement…Après la suite je verrais. » terminais-je avec franchise. « Puis, les vrais hommes ne courent pas dans les rues…surtout dans cet endroit. Puis, il y a d’autre circonstance. Qu’il fait que non…ça bloque.
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme de Clairssac
Humain
Jérôme de Clairssac

Nombre de messages : 1113
Âge : 42
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeMar 19 Avr 2016 - 11:59

Jérôme ne dénigrait jamais quelqu'un pour le plaisir, que ce soit un noble ou un paysan. Chacun avait sa place et sa valeur, il était de ceux qui avait apprit que sans les fermiers, il ne pourrait pas diriger ses terres correctement, faute de pouvoir les nourrir. Son père lui avait apprit cette leçon sur l'humilité et l'échiquier qui donnait une importance à toutes les personnes, ainsi que le sens du devoir et pas seulement celui des droits. C'était pour cela qu'il considérait Lyarra comme une personne et non une simple roturière, encore plus avec le lien qui les avait amené à se connaitre, à savoir son mentor que le baron avait fortement apprécié

"Bonne combattante, guerrière, ou est la différence ? un guerrier n'est il pas un bon combattant ? A moins que tu ne parle d'être la plus forte mais dans ce cas, fais attention car il y a toujours quelqu'un pour te surpasser. Je m'astreint un entrainement intensif et quotidien et pourtant, j'ai été battu voila peu par Roland de Dorour, un virtuose de la lance. Je n'en retire aucune frustration, juste la preuve que je ne suis pas l'homme le plus habile et qu'il me faut encore poursuivre mes entrainements et redoubler d'ardeur."

"Trahir l'amour, voila un sacrilège inexcusable à mes yeux. Que s'est il donc passé pour que tu semble si aigrie ? tu dis être difficile, c'est sans doute le cas" dit il avec un sourire franc "pourtant tu m'as démontré que tu n'étais pas dénué de toute envie" il ponctua cela d'un rire en se rappelant sa fougue à vouloir le posséder "je ne pense pas qu'être difficile empêche de trouver une âme soeur, quelqu'un qui a la même perception que toi et qui pourrait t'apporter ce qu'il te manque, ne le pense tu pas ?"

Il se rapprocha inconsciemment de Lyarra, surpris par certains morts très forts

"Tu sais, tous les hommes ne veulent pas que leur femme soit enfermée à la maison, je suis certain qu'il y a des aventuriers qui souhaitent continuer leur vie et qui apprécieraient que leur compagne les suive dans leurs périples. Qu'est ce qui semble tant te bloquer ? si tu veux en parler, je suis là et prêt à t'écouter."


Revenir en haut Aller en bas
Louve Noire
Humain
Louve Noire

Nombre de messages : 575
Âge : 24
Date d'inscription : 26/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeMer 18 Mai 2016 - 22:09

Il se rapprocha de moi, je me contentais de laisser planer le silence. Mes doigts vinrent saisir la cruche de vin, remplissant mon verre. D’un trait, je vidai cette boisson enflammée sentant la liqueur bruler l’intérieur de mon corps. Que dire ? Je ne sais pas réellement, après tout, Jérôme était un homme de confiance. Il pouvait me mettre aux arrêts, me punir, voir me torturer…pour mon affront envers son rang. C’était le contraire, il était plus proche que je ne l’aurais pensé. Il fallut une petite chose pour le voir craquer. Je voyais son inquiétude, il semblait vraiment tenir à moi.

« Je suis très difficile car j’ai eu une relation qui ferait pâlir les petites demoiselles du cœur en quête d’un prince charmant » Je grattais ma main, silencieuse « Voilà le blocage. »

Je gardais un moment mon histoire, rapidement, je rompais le silence en racontant une partie de mon histoire.

« A 14 ans, j’étais violée et un peu plus tard, je donnais naissance à une enfant. L’homme en question est mort, rassures toi"
fit d’un geste de la main pour le rassurer et empêcher toute tentative de nourrir sa curiosité sur cette histoire« Je ne connais pas mon enfant…Je l’ai trop vite abandonné pour fuir la réalité, ne pas jouer mon rôle de mère… En faites, c’est encore plus compliquer…»

Il était compliqué d’aimer son enfant sujet à notre dégout…L’enfant n’était pas désiré, elle était sujette à toute une colère intérieure. Pourtant, une autre partie de ma personnalité, insistait d’aimer cette enfant. Un étrange paradoxe…Ce paradoxe était un fourretout entre l’amour et la haine, la tristesse et la joie…C’était horrible et je n’avais pas envie d’être confronter à cette situation. Pourtant, Elia était innocente et ne méritait pas ce traitement. Un jour ou l’autre, je devrai prendre cette responsabilité. Quand ? Je n’avais pas encore réfléchi. Quand le serai-je prête? Je ne savais rien…

« Je l’aime comme je la déteste. Pour sa sécurité, elle était placée dans une orphelinat à Serramire et ma mère de substitution s’en occupe. Depuis, longtemps, elle souhaite que je prenne ma responsabilité envers l’enfant…. Quand ? Je ne sais pas » poussant un soupire, j’oubliais vite ce mauvais passage pour me concentrer sur cet histoire d’amour « Puis, dans ce triste passage, je trouvais l’amour. Alexandre fut recruté dans la guilde du vieux loup. Il était âgé de 8 ans plus que moi. Je n’avais que 15 ans. Cet homme m’avait reconstruit, m’avait transformé et il m’a aimé. J’étais jeune, remplie de méfiance à l’égards de la gente masculine ; je n’étais pas une chasseuse d’homme, au contraire, j’étais très coincée. Il m’a réconcilié avec les hommes. Son corps de guerrier m’apportait la sécurité, ses yeux bleus étaient captivant comme bouleversant et son sourire enleva toute ma méfiance. J’étais désarmée, désemparé…je rougissais. Il semblait d’être issus de la noblesse en raison de sa façon de parler… D’après vieux loup, il était Chevalier….il était farouche et mystique. Je fus doublement surprise de voir un « chevalier » s’intéresser à une petite femme issue du bas milieu. J’étais fière d’être son amoureuse. A travers lui, je me réparais, j’apprenais et je repris confiance. »

J’étirais un sourire amusée. Un rapide souvenir survint une nouvelle fois. Je me rappelais le souvenir de son souffle chaud sur les moindres parties de mon corps ; ses puissantes mains caressaient ma peau ; son regard remplie de malice se plongeait dans le mien. Un frisson parcourut mon dos, le corps se rappelait le toucher professionnel de mon premier amour.

« Imagine à chaque ébats amoureux, on ne formait qu’à l’unisson. On passait du plaisir romantique à la bestialité, teinté d’un défi mutuel. Lorsqu’il dit « Je t’aime » en me prenant dans les bras, je me sentais en sécurité et écouter. D’après moi, il était le parfait homme pour toute les femmes: il était protecteur, aimant, ouvert etc.…. » Ma voix se tut peu à peu « Puis, il est parti, je fus trahi. Je n’ai jamais compris pourquoi sa disparition…Actuellement, je me demande pourquoi…. Il devait avoir une bonne raison. »

J’haussais les épaules, résolue de ne plus jamais le retrouver. Un petit espoir affirmait qu’un jour, je le retrouverai et qu’il sera là pour moi. Ma conscience espérait ceci. A cette idée, je soupirai.

« Peut-être que je suis encore amoureuse de lui, sans me rendre compte…Pour revenir, un homme ne dépassera jamais celui que j’ai eu. L’histoire d’amour est bien trop compliquée. Le sexe est juste un besoin. » Je le regardais droit dans les yeux « Et là ! un homme refuse mon entreprise charnelle me suppliant de le laisser tranquille » terminais-je par un sourire un brin provocatrice
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme de Clairssac
Humain
Jérôme de Clairssac

Nombre de messages : 1113
Âge : 42
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeMer 15 Juin 2016 - 13:52

Lyarra se dévoila, parlant de son passé, des violences et des sévices qui lui avaient été faites. Jérôme ne pu s'empêcher de penser à Aline lorsqu'elle parla de viol. La suite ne fut pas meilleure avec un abandon pur et simple, elle avait en effet reçu de plein fouet les mauvais côtés de la vie, ce qui pouvait traumatiser quelqu'un ou le pousser au suicide. Jérôme était surpris de la confession de Lyarra, ce qui prouvait qu'elle l'appréciait et qu'elle voyait plus en lui qu'un simple noble. Sa dernière tirade sur le sexe et son refus le fit sourire également avant de redevenir sérieux vu la conversation

"Le viol est un crime inadmissible qui ne mérite que la mort. Je ne suis pas une femme et je n'ai pas d'enfant mais je pense comprendre le dilemme qui se pose. Il parait que le lien d'une mère avec ses enfants est très fort mais comment aimer le fruit d'un crime ? quelle question difficile à solutionner. Enfin, l'enfant n'y est pour rien malheureusement, peut être, si tu veux assumer ton rôle de mère, que tu pourrais essayer de faire abstraction de la façon dont tu l'as eu. Je sais c'est facile à dire et vu la carrièr que tu envisage, c'est encore moins évident"

Jérôme détestait les criminels et il savait le montrer. Les traques aux bandits qu'il avait faite avaient prouvé que la pitié n'était pas dans son vocabulaire lorsque cela concernait cette caste.

"J'ai aussi du mal à comprendre pourquoi disparaitre sans même rien te dire. Mais bon si nous savions tout ce qu'il se passe dans la tête des gens...tu as beaucoup souffert Lyarra et cela me peine pourtant la vie, même si elle peut être cruelle, à des bons côtés. Tu profite déjà de tes envies à ce que je vois pour te faire plaisir mais il n'y a pas que ça et tous les hommes ne sont pas les mêmes, heureusement. Je prierais les cinq pour qu'ils veillent sur toi dorénavant et qu'ils te réservent le meilleur."

Jérôme était bien en peine de répondre à ces révélations très intimes

"Ma noblesse m'a protégé de bien des choses et pourtant des horreurs, j'en ai vu et perpétrés, si je peux t'aider, ce sera avec plaisir. N'as tu jamais pensé à rechercher celui dont tu me parle ? et si tu souhaite plutôt tourner la page, je suis certain qu'il y a quelqu'un qui peut le dépasser, il suffit de le chercher pour le trouver."
Revenir en haut Aller en bas
Louve Noire
Humain
Louve Noire

Nombre de messages : 575
Âge : 24
Date d'inscription : 26/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeDim 10 Juil 2016 - 16:41

Elle garda son bras pour rester auprès de lui. Elle aimait ce petit moment intime et le fait que Jérome ne la jugeait pas était quelque chose de plaisant. Une nouvelle fois, la guerrière appréciait cet homme et jugea bon de garder un bon contact avec lui. Elle savait qu’un jour ou l’autre, Lyarra pourrait compter sur son aide en cas de réel nécessité. L’homme avait le don de soulager Lyarra, de la respecter et c’était agréable à entendre. Néanmoins, une légère frustration envahit le cœur de la jeune femme. Dommage qu’elle ne fût pas noble ou avoir une richesse pour être une épouse. Par ailleurs, elle ne tarda pas à dire de vive voix

« Ne t'embêtes pas sur les affaires de cœur, Jérome. Je vais tourner la page...ça sera mieux pour moi.Je pense la même chose que toi. En tout cas, Si j’avais le sang noble avec une petite fortune. Je ne me doute pas que je serais ta parfaite épouse. Je te protégerais, je te suivrais et t’aiderais à chacun de tes ambitions. Dommage. » Souria de manière amusée

Elle souria mais c’était une demi vérité. Elle aurait voulu avoir un homme de sa trempe et Lyarra désirait un homme fort. Pourtant, La guerrière fit parti de ces femmes avec un fort tempérament, désireuse d’être libre. Mais, au fond, elle voulait faire sa vie avec un homme égale à elle. Oui, elle aimait les hommes qui savait où ils allaient.

Puis, d’un regard en direction du ciel, elle vit que le temps à légèrement changer. Le soleil commençait à décliner, il était l'heure de reprendre sa tache. Sir Walther ne  voudra pas la voir trop traîner dans d’autre endroit. Un long travail l'attendait et se devait de s'appliquer à la tache. . Elle prit une dernière fois la main de Jérome, embrassant le dos de sa main.

«le temps passe trop vite...Pardonnes moi,je dois partir, j’ai des taches à faire. » Elle termina par une dernière phrase «  Un jour je te reverrais et on boira après cette longue guerre. Mais, restes vivant. D’accord mon ami. »

Elle regarda pour la dernière fois Jérome...

Ps: désolé pour la réponse...si tu veux clore! Va sy o/
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme de Clairssac
Humain
Jérôme de Clairssac

Nombre de messages : 1113
Âge : 42
Date d'inscription : 10/01/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26
Niveau Magique : Apprenti.
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitimeLun 11 Juil 2016 - 12:45


Un rire amusé vint accueillir l'annonce de Lyarra qui aurait voulu être l'épouse de Jérôme

"La noblesse, tu l'as en ton âme, garde la et continue ton chemin tel que tu le souhaite, tant que tu respecte les lois naturellement. Je suis content d'entendre que tu tourneras la page, c'est une bonne chose, il faut savoir faire table rase et repartir, même si rien ne va comme tu le souhaite."

L'heure était venue de se séparer, chacun ayant des choses à faire avant que la dernière bataille ait lieu

"Je prierais Tyra pour qu'elle ne t'emporte pas dans son royaume et Néera pour qu'elle veille sur toi et t'aide à trouver le bonheur auquel tout le monde à droit."

Jérôme était bien en peine de clôturer cette entretien mais elle s'en était très bien chargé, une dernière bonne parole avant de se séparer

"Si jamais, au cour de la bataille, cela tournait mal pour toi et tes compagnons, tu connais ma bannière, vous serez la bienvenue. Si cela ne va pas mal pour nous non plus bien entendu" dit il avec un rire "Enfin à plusieurs on s'en sortira mieux de toute façon. Ce sera avec plaisir pour boire à la victoire"

Il la laissa ensuite partir, déjà occupé avec tous les soucis qui étaient les siens
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) Empty
MessageSujet: Re: L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )   L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome ) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'héritage du vieux loup. ( pv: Jérome )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zeb le vieux roublard
» diorama : de très vieux amis
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» des vieux vétérans
» Un loup parmi les chiens ▷ m o r d r e d

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Duché de Serramire :: Baronnie d'Oësgard-
Sauter vers: