AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Publication & Essais] De la Géographie de l'Apreplaine (extrait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Niklaus d'Altenberg
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 408
Âge : 29
Date d'inscription : 20/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 29 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: [Publication & Essais] De la Géographie de l'Apreplaine (extrait)   Mar 2 Fév 2016 - 21:21


Extrait d'un recueil



De la Géographie de l'Apreplaine (extrait)

M. Johann Habscol,

Copié par l'Abbaye de Waldhouse avec le soutien de Son Honneur le Baron d'Apreplaine

1ère publication la 1ière ennéade de Verimios de la 8ième année du 11ième cycle


(pour les rééditions, voir ci-dessous)



L’Apreplaine forme l’extrémité sud de la Plaine d’Atral, avant la remontée géologique du plateau de Diantra. A ce titre elle marque en son centre le début du plateau de Diantra. Elle est bordée à l’ouest par l’océan d’Eris. La frontière sud-est est le fleuve Garnaad. Les frontières du sud-ouest, nord et est de l’Apreplaine ne correspondent à aucune limite géographique ou linguistique, il s’agit d’un découpage administratif arbitraire et historique.

Le territoire de l’Apreplaine est marqué par une absence de variété topographique. L’ensemble du territoire ne présente que de très faibles reliefs. La présence de nombreux fossiles dans les roches calcaires du sud de la région démontre la présence, à des temps reculés, que la mer recouvrait l’Apreplaine.



Les landes de l'Apreplaine, paysage dévasté avant les interventions de l'homme


Le réseau hydrographique de l’Apreplaine est principalement organisé en deux parties, les cours d’eau se trouvant à l’ouest de la forêt de Waldheusern s’écoulent invariablement vers la mer, et les cours d’eau à son est, dont celui baignant la cité d’Apreplaine, s’écoulent vers le fleuve Garnaad.


Le réseau hydrographique d'Apreplaine

Le climat de l’Apreplaine est océanique tempéré, influencé pour beaucoup par l’océan proche comme le reste de la plaine de Diantra, avec des variantes locales assez marquées. La typologie climatique actuelle précisée par démontre que la partie occidentale de l’Apreplaine est prompte à un climat fortement influencé par la proximité immédiate de l’océan, avec de faibles amplitudes thermiques entre hivers et étés, des précipitations relativement importantes, surtout au printemps et automne et des tempêtes importantes en hiver dont les vents peuvent faire de grands dégâts.

Le climat change de manière assez importante dans les terres, avec les influences des montagnes de la Péninsule et qui marquent un climat plus froid en hiver et plus orageux en été, certainement en raison de l’arrivée de masses froides des montagnes. L’hiver peut y être assez rude avec de grandes tempêtes et des épisodes de verglas importants.

L’Apreplaine ne dispose pas d’une grande variété de paysages, la plaine étant soit agricole, soit boisée. La partie la plus intéressante pour le voyageur est certainement la côte, déchirée et formée de  granit dans le nord, plus imposante avec une alternance de falaises de calcaire et de rares plages de galet dans le sud-ouest.


L'Apreplaine moderne, façonnée par la main de l'Homme, présente des paysages déchirés entre bocages, étendues d'herbacés et bois touffus

L’Apreplaine est le domaine du Garnaad le plus boisés avec plus de 42% de son territoire ayant connue une grande campagne d’afforestation au cours des deux derniers siècles. Le reste du territoire se découpe en terres de bocage (pour 21%) et en larges landes de bruyère et d’arbres conifères maritimes.

La superficie forestière est constituée à 68% de feuillus, à 19% de conifères et à 13% de peuplement mixte.  La superficie forestière est divisée entre forêt royale (pour 65% d’entres elles) sous gestion par le baron et domaine privé. On notera que les acquisitions foncières de la famille Altenberg correspondent pour beaucoup à de la forêt, les rendant propriétaire de l’essentiel des forêts dont la possession n’est plus domaniale.



Un bosquet d'arbres comme tant d'autres en Apreplaine


L’Apreplaine est desservie par son réseau hydrographique, les cours d’eau étant assez peu nombreux et d’un débit peu important. La relative densité de population sur les cours d’eau de l’Apreplaine menace la qualité des eaux de surface principalement en raison des activités humaines. La baronnie a opté pour une gestion active de cette problématique dont la plus emblématique est la mise en place d’égouts dans les deux cités de l’Apreplaine afin de gérer les débits d’eaux usée et de s’assurer de leur renvoi maitrisé vers l’aval de manière à éviter les épidémies et de gérer la salissure des cours d’eaux.



2. Répartition démographique


Population des communes de l'Apreplaine

L’Apreplaine est marquée par des déséquilibres importants en termes de population. Elle possède l’originalité de disposer de deux grandes bourgades dont l’importance est similaire et qui regroupent à elles seules la moitié des habitants du domaine : Apreplaine et Syriac. A ce titre, c’est l’un des domaines les moins denses et les plus urbanisés. La ligne est-ouest formée par les deux petites villes marque historiquement la délimitation entre un sud de l’Apreplaine resté profondément lié aux travaux forestiers, à l’élevage et à la polyculture par bocage et un nord bien plus marqué par les travaux agricoles céréaliers et l’artisanat.

Après une longue période d’immigration, le solde migratoire des campagnes de l’Apreplaine est resté stable depuis le début du dernier cycle. Deux phénomènes expliquent cette perte d’attrait des terres de l’Apreplaine : tout d’abord la baronnie a arrêté d’encourager les nouvelles installations en limitant les nouvelles terres données en disponibilités pour la culture, ensuite la fin des campagnes d’afforestation de l’Apreplaine à la fin du dernier cycle a marqué la fin d’un chantier de défriche et replantage massif nécessitant beaucoup de main d’œuvre. Les personnes attachées à ces travaux s’étant reportées sur les métiers de la terre, le besoin en paysan venant de l’extérieur à beaucoup baissé.


Un marécage d'Apreplaine de funeste réputation, maintenant asséché

L’amélioration très notable des conditions de vie au cours des derniers siècles et en particulier l’éradication des fièvres des marais avec l’assèchement quasi systématique des nombreux marais de la plaine, a permis de réduire nettement le taux de mortalité ou l’handicap des habitants. L’accès généralisé à une eau fraiche a permis de réduire de beaucoup les maladies, qui étaient un fléau courant dans l’Apreplaine. Ces améliorations structurelles ont permis d’améliorer nettement la croissance naturelle de l’Apreplaine, permettant au domaine de survivre sans s’appuyer sur une migration importante de nouveaux habitants. [R6]



3. Axes de communication et transports


Carte des routes et chemins de l'Apreplaine (le pavage des routes principales est en projet)


En raison de sa situation de carrefour entre le nord et le sud de la côte ouest de la péninsule, l’Apreplaine est un lieu de passage. En particulier Syriac est le lieu de passage de la route reliant Ydril à Erac et est le carrefour de la route allant vers le nord-est de la péninsule, c'est-à-dire Missède et Ancenis.

Le domaine est également l’un des accès à la mer de Diantra, bien que la côte soit bien moins développée sur la face ouest de la péninsule, par faute de commerce d’importance dans l’océan d’Eris, la Mer Olienne absorbant l’essentiel du trafic maritime. Le trafic maritime entre Ydril et Erac ne se détourne que rarement vers Syriac, et il en va de même pour les denrées allant de Diantra à Erac, transitant habituellement par voie terrestre via Rochenoire.

La baronnie de l’Apreplaine investit de manière sérieuse sur l’entièreté de ces routes d’importance de manière à les rendre plus attractives aux marchands. Afin de maintenir un trafic stable sur ces routes, la milice assure des rondes strictes et des postes sont organisés toutes les trois lieues. Un grand nombre d’auberges de passage sont également disponibles, leur installation auprès des postes de garde étant favorisées par la baronnie. L’entretien de ces deux routes d’importance est exemplaire puisqu’un nivellement permanent des routes est assuré et qu'un dallage permanent est envisagé, ce qui permet un voyage plus économe pour les chariots de marchandises.


La route d'Apreplaine à Syriac, à l'approche de l'océan, ce tronçon est pavé pour étude

Cette vigilance font des routes d'Apreplaine les routes les plus efficaces pour le transport terrestre nord/sud et est/ouest à l’ouest de Diantra, permettant d’attirer une partie non négligeable du trafic n’ayant pas nécessité de passer par la capitale des domaines.


Dernière édition par Niklaus d'Altenberg le Mer 4 Jan 2017 - 20:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Niklaus d'Altenberg
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 408
Âge : 29
Date d'inscription : 20/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 29 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Publication & Essais] De la Géographie de l'Apreplaine (extrait)   Mer 4 Jan 2017 - 20:50


Extrait d'un recueil



De la Géographie de l'Apreplaine (extrait)

Par M. Johann Habscol, commandée par Son Honneur le baron d'Apreplaine

Version réédité la 1ière ennéade de Barkios de la 9ième année du 11ième cycle


Voir texte ci-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Publication & Essais] De la Géographie de l'Apreplaine (extrait)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Essais hivernaux Jerez
» Top 10 essais Nalaga (Clermont)
» [Histoire et Géographie] Frontières, Rois etc
» Géographie 01. Les grandes régions du monde !
» IV. Géographie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Terres royales :: Baronnie d'Apreplaine-
Sauter vers: