Partagez
 

 Artemis Caerwyn • Terminé

Aller en bas 
AuteurMessage
Artemis Caerwyn
Humain
Artemis Caerwyn

Nombre de messages : 7
Âge : 30
Date d'inscription : 07/02/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Arcaniste.
Artemis Caerwyn • Terminé Empty
MessageSujet: Artemis Caerwyn • Terminé   Artemis Caerwyn • Terminé I_icon_minitimeMer 10 Fév 2016 - 14:37


Nom/Prénom : Artemis. Choix étrange pour un garçon, mais peut-être ses parents attendaient-ils une fille. Caerwyn est un nom aux consonances plus nordiques que sudistes, probablement un héritage de quelque ancêtre lointain dans la branche paternelle.
Âge/Date de naissance : 28 ans / Né le 7 Favrius
Sexe : Masculin
Race : Humain
Faction : Péninsule (natif du Comté de Scylla)
Particularité : Il possède quelques notions d'Herboristerie (liées au traitement des infections et maladies courantes).

Alignement : Neutre (désintérêt)
Métier : Ex-membre de la Compagnie du Trait, désormais Ambassadeur de Langehack
Classe d'arme : Magie (principale) / Corps-à-corps - Axé sur le maniement de l'épée (secondaire)

Équipement :

N'étant pas particulièrement matérialiste, Artemis a peu d'objets auxquels il tienne et la plupart d'entre eux ont une fonction pratique. Son épée, par exemple, est une simple lame forgée dans du bon acier et amoureusement entretenue. Portée dans un fourreau situé du côté droit, il rechigne à s'en séparer et ne le fait que lorsque les convenances l'exigent. Même dans ce genre de cas, il n'est pas rare qu'il garde une dague habilement dissimulée, juste au cas où.
Insigne de sa fonction, il trimballe une besace remplie de documents officiels attestant de son statut et d'autorisations diverses lui permettant d'accéder à certaines ressources ou de franchir les frontières en toute sécurité.

Description physique :

Bien que sa longue chevelure bouclée ait fait son succès auprès des femmes lorsqu'il était plus jeune, il la rase désormais de très près, une habitude acquise lorsqu'il s'est joint au Trait et qui reflète bien le pragmatisme du soldat qu'il est devenu. Un fait que sa pilosité faciale soigneusement entretenue vient toutefois compenser, tout en lui donnant un petit air roublard.

Plutôt grand et musclé par les entraînements quotidiens, il est cependant bien loin d'égaler certaines de ces  montagnes recouvertes d'acier qui composent la chevalerie actuelle. Il peut, néanmoins, se targuer d'avoir toutes ses chances dans un concours de cicatrices avec la plupart d'entre eux.

Souple et agile, il se déplace d'une démarche féline et faussement alanguie qui lui donne parfois l'air d'être bien moins vif qu'il ne l'est en réalité. Cette même vivacité, couplée au fait d'être gaucher, compense largement son niveau d'escrime plutôt passable.

Quoique fils de tailleur, il n'en apprécie pas moins les tenues simples et fonctionnelles, qu'il doit parfois troquer à regret contre des habits seyant à sa nouvelle fonction. Même dans ce cas, il est plus courant de le voir arborer des tons neutres que de suivre à la lettre les tendances du moment.

Description mentale :

Sérieux et professionnel, c'est un amoureux du travail bien fait qui n'hésite pas à mettre les bouchées doubles pour que le résultat en vaille la peine. Il s'avère également être un compagnon fidèle et dévoué pour ceux qu'il considère comme ses amis et alliés, mais n'en attend pas moins de leur part. Au quotidien, c'est le pragmatisme qui gouverne la plupart de ses décisions et, bien qu'il possède comme tout un chacun des projets d'avenir, il tente au maximum de vivre dans le présent, sans trop penser à demain.

Lorsqu'il a du temps libre, il en consacre une bonne part à l'étude et la perfection de ses talents magiques. Néanmoins, c'est également un amateur de bonne chère et il goûte le confort de la civilisation avec plaisir (bien qu'il puisse tout aussi bien s'en passer quand c'est nécessaire). Il apprécie en outre les passe-temps intellectuels, tels que les échecs ou la lecture, mais ne dédaigne jamais une botte partie de cartes ou un verre entre amis.
En dehors de la magie, il trouve un certain plaisir dans l'étude de la stratégie et la politique. Quant à l'Histoire, elle représente plus une nécessité qu'un véritable loisir à ses yeux.

On lui a parfois reproché son manque de respect pour la religion. Il est vrai qu'il n'a jamais été particulièrement dévot, mais les évènements du Voile ont fini d'enterrer le peu de confiance qu'il avait envers les dieux et leurs serviteurs. Bien qu'il ne soit pas du genre à s'en prendre aux prêtres pour autant, il ne considère pas leur devoir une quelconque forme de respect, à eux comme aux Gardiens.

Il est toutefois assez diplomate pour conserver ses sentiments par-devers lui, lorsque les circonstances l'exigent. Une chose qui, combinée à sa bonne maîtrise du diantrais (qu'il parle avec un accent du sud prononcé) et des convenances, a probablement contribué à sa nomination en tant qu'ambassadeur.


Capacités magiques :
« J'me souviens d'une fois, il nous a dit "on est des tonneaux".
Beh, croyez-le ou non, les gars d'en face y ont vu qu'du feu. »


Des gestes simples, mais néanmoins importants, servant à guider le flux magique. Quelques mots murmurés, dépourvus de sens, mais dont la rythmique trouve écho au sein de son esprit; amorçant un processus de concentration profonde. De simples choses aux yeux du commun, mais avec lesquelles la réalités s'en trouve tronquée, enrobée dans une voile de mensonges éhontés. Combien de fois les cordages se sont-ils changés en serpents, des cris ont-ils retenti depuis des ruelles vides, des hommes sont-ils devenus des tonneaux ? Des tours simples et pourtant d'une redoutable efficacité pour des soldats rompus aux tactiques de guérilla et autres conflits urbains.
Cacher ce qui est, montrer ce qui n'est pas. Pour un illusionniste, ça peut sembler le B.A.-ba, mais toute chose a une complexité. Ne vous est-il jamais arrivé de prendre un objet pour un autre dans la pénombre ? Plus simple de prendre une lampe pour un gobelin que de croire qu'une chaussure est un chien, n'est-ce pas ? C'est pareil avec les illusions. Plus elles sont proches de la réalité, mieux Artemis connaît son sujet, et plus elles sont faciles à créer.
De toute façon, à quoi bon tenter de rendre un homme invisible lorsqu'on peut lui donner l'apparence d'un élément insignifiant du décor ? Qui se méfierait de quelques arbres de plus dans la forêt ?

Et pourtant, il a fallu du temps et de l'expérience pour en arriver là. A vouloir chercher midi à quatorze heures, l'Artemis des débuts a plus d'une fois failli se brûler les ailes. Ce n'est qu'à force d'expérimentations, dans des circonstances souvent difficiles et stressantes que le mage a réussi à progresser dans la compréhension et la maîtrise de son art. Oh, certes, il est encore loin d'en être un maître complet, mais lorsqu'il regarde en arrière et voit le chemin parcouru, c'est le sourire aux lèvres qu'il constate de ses progrès. Les changements furent nombreux, humains et magiques. De ses débuts ne reste qu'une chose, son focalisateur. Le simple anneau d'argent, porté à l’annulaire de la main droite depuis que la gauche tient l'épée, qu'il a ironiquement baptisé Désillusion. Il y a une histoire derrière ce nom, mais elle est trop amère pour qu'il accepte d'en parler.

Il n'a pas, à proprement parler, de théorie personnelle sur la nature de la magie, mais ça ne l'empêche pas de s'y intéresser. Dans ce but, il entretient une correspondance assidue avec plusieurs membres du Collège et échange volontiers des comptes rendus issus de son expérience pratique contre leurs théories les plus avancées. Depuis une confrontation avec un adepte du mysticisme, il s'intéresse également à cette forme de magie et cherche à en apprendre le plus possible à son sujet. S'il devait, un jour, s'aventurer sur une autre voie dans la maîtrise de l'Immatériel, ce serait probablement celle-là.

Histoire :

I
Je n'aurais jamais pu devenir tailleur


Sur mon enfance ? Il n'y a pas grand-chose à en dire. J'étais le fils d'un riche tailleur de Pharembourg. Son premier enfant, élevé comme un petit prince avec des maîtres pour tout, l'écriture, le calcul, les convenances, les langues, tout ça. Puis, il y eut la magie. J'étais très jeune, à l'époque, huit ou neuf ans, quand ça a commencé. Suite à la lecture d'une histoire particulièrement étonnante impliquant un sorcier, je me souviens d'avoir tanné mon père plusieurs ennéades durant pour apprendre la magie. Il finit par céder et faire venir à grands frais un précepteur de l'Arcanum. L'homme était un maître en théorie magique et un illusionniste tout à fait honorable, il sut guider avec brio l'élève avide d'apprendre et peut-être un rien trop passionné que j'étais à l'époque. Selon lui, mon affinité naturelle avec l'Art était excellente et mon géniteur se réjouit de voir le sérieux avec lequel j'envisageais ces coûteuses études. Les années ont passé, j'ai appris et puis, un jour, un certain évènement est survenu et je suis parti, laissant tout derrière moi.

Rétrospectivement, c'était stupide, mais les adolescents font des choses stupides. Je n'avais que quinze ans et pas beaucoup de plomb dans la tête. Puis, j'étais un garçon et lorsqu'un gars fait des choses stupides, il ne faut pas chercher bien loin la raison. Même si j'avais été plus malin, à l'époque, je n'aurais pas pu devenir tailleur. Mon père voulait que je prenne sa suite, mais alors pourquoi me donner un maître de magie ? Pensait-il que mes 'tours', comme il les appelait, feraient un atout de plus pour appâter le chaland ? Il n'a jamais compris. Je faisais de la magie, de la vraie magie. Je n'aurais jamais pu devenir tailleur...

II
La ville de tous les possibles

J'étais parti de chez moi avec de l'or et quelques bagages, pensant naïvement que la vie sur les routes était une belle aventure, comme dans les livres. Dieux que j'étais stupide à l'époque ! Après ma première nuit à la belle étoile, je compris que les auteurs de ces livres sur l'aventure n'avaient jamais dû mettre un pied à l'extérieur d'une cité. Néanmoins, quel espoir me restait-il ?

J'avais la magie et je croyais que cela suffirait à faire ma renommée. Ma destination, Langehack et ses merveilles tant vantées. C'était la ville de tous les possibles. Là-bas, je croyais trouver la gloire, rejoindre l'armée comme mage de guerre, apporter la victoire sur un plateau à mon seigneur, être fait chevalier, rejoindre ensuite un ordre de mages prestigieux. Merde, j'étais con à l'époque...

III
Chiot de guerre

Lorsque je parvins à destination, mes possessions se résumaient à une besace vide et ce que j'avais sur le dos. Trop honteux pour oser mendier ou chercher refuge dans un temple, mon regard fut attiré par un homme couturé de cicatrices qui s'entretenait avec quelques gars de mon âge. Un officier recruteur. Pour Le Trait, la plus importante compagnie de mercenaires locale. Voilà que l'opportunité de briller tout en reconstituant mes finances s'offrait à moi sur un plateau.

J'y croyais à fond, en ma magie, en sa valeur sur un champ de bataille. Plein d'espoir, je tentais de le convaincre de ma valeur spéciale en tant que lanceur de sorts. J'avais toujours entendu dire qu'ils étaient mieux traités que les simples soldats. Il ne fallut pas deux minutes pour que le chien de guerre me remette à ma place.

« Ici, mon cochon, y a pas de traitement de faveur. Tu pourrais être Haut-Prêtre de Néera ou la Baronne d'Alonna en personne que ça n'y changerait rien. Tu signes, tu tiens une épée. Si tu survis à ta première bataille, on pourra envisager de causer.  »

Il en fallut trois. Et uniquement parce que la troisième prouva l'utilité de mon art. C'est en étant au cœur du combat que j'ai compris. Compris que je n'étais qu'un jeune chiot voulant jouer au loup. Et que la magie, telle que je l'avais toujours pratiquée, à l'abri du confort des salons, ne servirait à rien ici. Il fallait être plus vif, plus rapide, plus pratique. L'aspect de ce que je faisais était secondaire. Il fallait que ce soit juste assez bon pour qu'on y croie ou que l'adversaire perde un temps précieux à s'interroger sur la réalité de la chose. C'était un art, c'est devenu un artisanat.

IV
La belle Nelen

Ah Nelen ! Un petit aperçu de l'Enfer avant l'heure. Entre les navires qui tanguaient à vous en donner mal au cœur et cette île pourrie pleine de bestioles qui vous assommaient d'une piqûre, d'eau qui vous donnait la courante, de jungles étouffantes... Le doc' était très occupé et je ne pouvais faire grand-chose pour l'aider. Il m'avait bien montré quelques herbes et expliqué leurs propriétés, mais rien sur l'île n'y ressemblait de près ou de loin.

Enfin, on a fini par s'y habituer suffisamment pour monter notre fort et se lancer à l'assaut des dernières poches de résistance. Je ne vais pas dire que je me suis réjoui du stratagème des caisses. C'était plutôt malin, mais j'aurais probablement pu contribuer également. Enfin, je comprends qu'on ait suivi cette méthode.

Quelques mois plus tôt, nous avions été confrontés à un mystique capable de voir au travers de mes créations. On a perdu deux gars avant de réaliser ce qui se passait. Heureusement, les théoriciens du Collège et les mages de l'armée régulière avec qui nous travaillions parfois m'avaient parlé de ce genre de salopard et on a fini par l'avoir quand même. Après ça, la confiance de la compagnie envers mes illusions était un peu douchée.

V
Promotion surprise

Le jour où je suis entré au service du duc était une journée comme les autres. J'étais occupé à tricher aux cartes avec mes camarades quand le commandant Colleoni est débarqué, avec une nouvelle des plus alarmantes : J'étais prié d'avoir l'air le plus présentable possible pour mon rendez-vous avec le Son Altesse, l'après-midi même.

Imaginez un peu ma réaction. Le duc, je l'avais vu de loin. Un grand costaud à l'air honnête. Le chevalier qu'on voit dans les histoires, en somme. Mais on ne s'était jamais parlé. S'il avait été une seule fois à moins de cinq mètres de moi, c'était beaucoup.

Ce n'est que plus tard que j'appris la cause et la raison de tout cela. Même comme ça, je ne suis pas très sûr de comprendre pourquoi Pietro Colleoni s'est dit que me suggérer comme ambassadeur était une bonne idée. Certes, je parlais le diantrais, lisais beaucoup et j'avais d'assez bons souvenirs de mes cours d'étiquette, mais n'importe quel petit noble ou érudit aurait pu en faire autant, voire mieux. Certes, je savais tenir une épée dans le bon sens, mais j'étais loin d'être ce que l'on appelait un bon combattant. Oui, j'étais aussi mage, mais il y avait des disciplines plus pratiques que l'illusion. Peut-être était-ce justement parce que j'étais un peu de chaque. Qu'il fallait un généraliste pour ce rôle ? Ou alors, c'est juste parce que j'avais une bonne tête...

Puis, je ne pense pas avoir le droit de me plaindre. Monsieur l'ambassadeur, ça sonne plutôt bien.

Artemis Caerwyn • Terminé Fiche11




Notes diverses
• La carte du comté de Scylla ne s'affiche pas chez moi. Comme Pharembourg était la seule cité clairement mentionnée dans les descriptions (et visible sur le côté de la carte de Langehack), j'ai décidé d'en faire la ville natale d'Artemis. Néanmoins, si cela ne convenait pas ou qu'un autre endroit était plus approprié, n'hésitez pas.
• Il y a peut-être une ou deux zones d'ombres, mais c'est plus parce que je ne juge pas ces parties importantes que dans le but de conserver des secrets. Il n'y en a vraiment qu'un et les détails en donnent pratiquement la clé.
• Un grand merci à Alanya et Oschide qui m'ont donné un fabuleux coup de main (même si ça a pratiquement doublé la masse d'info que j'ai dû assimiler pour la fiche, je pense qu'elle y a gagné en précision et intégration du contexte)
• Après plusieurs jours, trois concepts, une refonte complète de la fiche et un changement d'avatar, nous y voilà enfin. J'espère que vous aurez apprécié la lecture et qu'il ne manque rien.

HRPComment trouves-tu le forum ? : En tapant 'Miradelphia' sur google. J'avais des choses sérieuses à dire dans cette partie, au moment où j'ai commencé ma fiche. Depuis, j'ai eu l'occasion de voir que c'était +- déjà pris en compte ou d'en parler sur la CB, donc je n'ai pas grand-chose à ajouter. Hâte de pouvoir RP, surtout. Artemis Caerwyn • Terminé 1728150167
Comment as-tu connu le forum ? : Par un topsite ou un partenaire, ça fait longtemps, donc je ne suis plus très sûr.
Crédit avatar et signature : Freelance death wizard, par Leesha Hannigan.
Compte autorisé par : C'est le premier (et probablement le seul. Je suis du genre 'monoperso')


Dernière édition par Artemis Caerwyn le Lun 15 Fév 2016 - 15:43, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maélyne de Lourmel
Ancien
Ancien
Maélyne de Lourmel

Nombre de messages : 2536
Âge : 28
Date d'inscription : 14/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26 ans / 983 du 10ème cycle.
Niveau Magique : Non-Initié.
Artemis Caerwyn • Terminé Empty
MessageSujet: Re: Artemis Caerwyn • Terminé   Artemis Caerwyn • Terminé I_icon_minitimeSam 13 Fév 2016 - 15:21

    Coucou Artemis. Chouette fiche dans l'ensemble, le personnage est intéressant.
    Par contre, il y a quelques soucis concernant la magie.

    Voici donc la correction.


Capacités magiques :

Citation :
Un geste de la main, quelques mots murmurés et les choses paraissent tout autres. Combien de fois les cordages se sont-ils changés en serpents, des cris ont-ils retenti depuis des ruelles vides, des hommes sont-ils devenus des tonneaux ? Des tours simples et pourtant d'une redoutable efficacité pour des soldats rompus aux tactiques de guérilla et autres conflits urbains.

Like a Star @ heaven La magie demande de la concentration et de la patience. Les effets que tu décrits agissent sur plusieurs sens (la vue, l’ouïe, etc donc tu manipules les gens et non les objets) et sont donc compliqués à réaliser. Cela ne peut donc pas se faire d’un simple geste de la main en murmurant quelques mots, à moins d’avoir atteint un certain niveau et vu l’âge de ton personnage, je ne pense pas que tu l’aies atteint. Voici quelques passages du BG sur la Magie : « La magie a un effet instantané et se dissipe avec l'arrêt de la concentration du lanceur. » Tes illusions s’arrêteront donc dès que ton personnage s’arrêtera de se concentrer et de manipuler le flux d’énergie que représente la magie. Il faut aussi retenir qu’au plus longtemps le sort dure, au plus de risques tu as de d’avoir des séquelles (graves et moins graves.)

Citation :
A vouloir chercher midi à quatorze heures, l'Artemis des débuts a plus d'une fois failli se brûler les ailes.

Like a Star @ heaven Rien de faux dans ce que tu dis là mais il faut bien tenir compte que même « aujourd’hui » ton personnage peut encore se brûler les ailes. Je cite une phrase du BG : « Les effets secondaires de ce groupe sont sans doute les plus pervers, souvent pas même visibles. » Donc, tiens bien compte que le genre d’effets que tu subiras ne sera pas physique et que ton personnage peut ne pas s'en rendre compte directement.

Citation :
Depuis une confrontation avec un adepte du mysticisme, il s'intéresse également à cette forme de magie et cherche à en apprendre le plus possible à son sujet.

S'il devait, un jour, s'aventurer sur une autre voie dans la maîtrise de l'Immatériel, ce serait probablement celle-là.

Like a Star @ heaven Si pour le moment, il ne fait que s’y intéresser, rien à redire. Par contre s’il veut commencer à l’apprendre, il lui faudra un maître. Sauf s’il le fait de manière autodidacte, mais cela lui prendre beaucoup, beaucoup plus de temps à le maîtriser. Petite piqure de rappel du BG : « Les mages de l'immatériel, au vu des capacités qu'ils ont à leur disposition et n'étant pas limités au cadre physique, sont souvent spécialisés dans un aspect de leur groupe et ne s'ouvre aux autres que prudemment. »

Histoire :

Citation :
Puis, il y eut la magie. J'étais très jeune, à l'époque, encore un enfant quand ça a commencé. Je faisais apparaître des flammes qui ne brûlaient pas sur les mèches des bougies ou s'animer des dessins, ce genre de choses. Comme pour le reste, mon père paya un précepteur. Les années ont passé, j'ai appris et puis, un jour, un certain évènement est survenu et je suis parti, laissant tout derrière moi.


Like a Star @ heaven Seule la perception de l’énergie peut être innée et elle doit être forte pour qu’Artemis puisse s’aventurer dans l’immatériel. La manipulation de cette énergie s’apprend, personne n’est doté d’un don. Donc en tant qu’enfant, sans avoir appris au préalable il est compliqué voire impossible de réaliser ce genre de « tours » sans être mort par la suite. Je cite une phrase du BG : « Par son côté immatériel, il nécessite une très grande sensibilité à la magie et n'est donc pas forcément accessible à n'importe quel mage. On ne compte que très peu de personnes n'ayant pas une sensibilité innée à la magie qui ont réussi à le maîtriser. » On peut envisager un « accident magique » qui permettrait d’aiguiller ton père en engageant un percepteur. Cet accident serait dû à une très forte émotion non maitrisée et le bambin en serait sans doute traumatisé pendant un temps. Mais cela ne lui permettra pas de manipuler à nouveau la magie sans avoir fait appel à un enseignant.

Like a Star @ heaven Pour le percepteur, j’aimerais en apprendre d’avantage. D’où vient-il? Quel était son rang magique ? Maîtrisait-il que les illusions ou maîtrisait il aussi un autre domaine de l’immatériel ? Combien de temps a-t-il étudié auprès de lui ? A quelle rythme, quelle fréquence ? L’enfant que tu étais, était-il plutôt cancre ou assidu dans son entraînement ? Toutes ces informations me sont nécessaires pour t’accorder un rang magique.

Citation :
Là-bas, je croyais trouver la gloire, rejoindre l'armée comme mage de guerre, apporter la victoire sur un plateau à mon seigneur, être fait chevalier, rejoindre ensuite un ordre de mages prestigieux. Merde, j'étais con à l'époque...

Like a Star @ heaven Il n’existe pas de « mages de guerre » à proprement parlé enrôlés dans les armées péninsulaire. Un mage peut être accueillit dans une cour, et donner conseil au seigneur mais les dites-armées n’ont pas de corps de métier spécifique pour la magie.

Citation :
J'y croyais à fond, en ma magie, en sa valeur sur un champ de bataille.

Like a Star @ heaven Il faut prendre en compte la concentration nécessaire au lancement d’un sort. Il n’est donc pas aisé de combattre en même temps.

Citation :
Heureusement, les théoriciens du Collège et les mages de l'armée régulière avec qui nous travaillions parfois m'avaient parlé de ce genre de salopard et on a fini par l'avoir quand même.

Like a Star @ heaven Cf plus haut, le commentaire sur les « mages de guerre ».

    Voilà, si tu as des questions, surtout n'hésites pas :)
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Caerwyn
Humain
Artemis Caerwyn

Nombre de messages : 7
Âge : 30
Date d'inscription : 07/02/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Arcaniste.
Artemis Caerwyn • Terminé Empty
MessageSujet: Re: Artemis Caerwyn • Terminé   Artemis Caerwyn • Terminé I_icon_minitimeSam 13 Fév 2016 - 15:54

Ok, je vais répondre à chaque partie à la fois, ce sera plus simple. Allons-y. :

Maélyne de Lourmel a écrit:

Like a Star @ heaven La magie demande de la concentration et de la patience. Les effets que tu décrits agissent sur plusieurs sens (la vue, l’ouïe, etc donc tu manipules les gens et non les objets) et sont donc compliqués à réaliser. Cela ne peut donc pas se faire d’un simple geste de la main en murmurant quelques mots, à moins d’avoir atteint un certain niveau et vu l’âge de ton personnage, je ne pense pas que tu l’aies atteint. Voici quelques passages du BG sur la Magie : « La magie a un effet instantané et se dissipe avec l'arrêt de la concentration du lanceur. » Tes illusions s’arrêteront donc dès que ton personnage s’arrêtera de se concentrer et de manipuler le flux d’énergie que représente la magie. Il faut aussi retenir qu’au plus longtemps le sort dure, au plus de risques tu as de d’avoir des séquelles (graves et moins graves.)

Le coup du geste et des mots, c'était plus ma façon de mentionner la nécessité de l'un et l'autre, je vais éditer pour que ce soit plus clair (telle que je l'envisage, la gestuelle n'est pas complexe, mais les paroles sont une sorte de "mantra" qui lui sert d'amorce/de base pour atteindre la concentration idéale et qu'il intériorise ensuite tant qu'il maintient le sort actif)

Après, sur les usages même, je reviendrai sur un autre détail mentionné plus haut. Il se concentre vraiment sur le strict minimum. Le coup des tonneaux, par exemple, c'est uniquement visuel. C'est plus "Des tonneaux empilés dans un coin auxquels on ne fait pas forcément attention" que "des tonneaux qu'on transporte et compagnie" (là, effectivement, c'est très complexe à réaliser, comme tour).

Citation :
Like a Star @ heaven Rien de faux dans ce que tu dis là mais il faut bien tenir compte que même « aujourd’hui » ton personnage peut encore se brûler les ailes. Je cite une phrase du BG : « Les effets secondaires de ce groupe sont sans doute les plus pervers, souvent pas même visibles. » Donc, tiens bien compte que le genre d’effets que tu subiras ne sera pas physique et que ton personnage peut ne pas s'en rendre compte directement.

C'est ma façon de dire qu'il a gagné en prudence avec les années de pratique.

Citation :
Like a Star @ heaven Si pour le moment, il ne fait que s’y intéresser, rien à redire. Par contre s’il veut commencer à l’apprendre, il lui faudra un maître. Sauf s’il le fait de manière autodidacte, mais cela lui prendre beaucoup, beaucoup plus de temps à le maîtriser. Petite piqure de rappel du BG : « Les mages de l'immatériel, au vu des capacités qu'ils ont à leur disposition et n'étant pas limités au cadre physique, sont souvent spécialisés dans un aspect de leur groupe et ne s'ouvre aux autres que prudemment. »
Intérêt purement théorique pour l'instant. Il n'en a pas encore fini avec l'illusion et cela reste au cœur de ses intérêts.

Histoire :

Citation :
Like a Star @ heaven Seule la perception de l’énergie peut être innée et elle doit être forte pour qu’Artemis puisse s’aventurer dans l’immatériel. La manipulation de cette énergie s’apprend, personne n’est doté d’un don. Donc en tant qu’enfant, sans avoir appris au préalable il est compliqué voire impossible de réaliser ce genre de « tours » sans être mort par la suite. Je cite une phrase du BG : « Par son côté immatériel, il nécessite une très grande sensibilité à  la magie et n'est donc pas forcément accessible à n'importe quel mage. On ne compte que très peu de personnes n'ayant pas une sensibilité innée à la magie qui ont réussi à le maîtriser. » On peut envisager un « accident  magique » qui permettrait d’aiguiller ton père en engageant un percepteur. Cet accident serait dû à une très forte émotion non maitrisée et le bambin en serait sans doute traumatisé pendant un temps. Mais cela ne lui permettra pas de manipuler à nouveau la magie sans avoir fait appel à un enseignant.

Like a Star @ heaven Pour le percepteur, j’aimerais en apprendre d’avantage. D’où vient-il? Quel était son rang magique ? Maîtrisait-il que les illusions ou maîtrisait il aussi un autre domaine de l’immatériel ? Combien de temps a-t-il étudié auprès de lui ? A quelle rythme, quelle fréquence ? L’enfant que tu étais, était-il plutôt cancre ou assidu dans son entraînement ? Toutes ces informations me sont nécessaires pour t’accorder un rang magique.

Effectivement, j'avais oublié ce détail concernant l'affinité. Dans mes souvenirs, c'était plus évident. Bon, je trouverai autre chose pour justifier l'apprentissage.

Concernant son éducation en magie, je vais tenter de détailler un peu plus.

Citation :
Like a Star @ heaven Il n’existe pas de « mages de guerre » à proprement parlé enrôlés dans les armées péninsulaire. Un mage peut être accueillit dans une cour, et donner conseil au seigneur mais les dites-armées n’ont pas de corps de métier spécifique pour la magie.
J'ai déduis qu'il y en avait en regardant les effectifs militaires des régions. Qui comprennent des mages dans les armées de métier. Langehack, par exemple :
Les Armées Langecines a écrit:
50 Mages de Soutien : Sans armure, dague, bâton, spécialisé dans la magie de soutien – exhortation des troupes, brouillards couvrant et ce genre de chose, érection de murs de pierre pour juguler l’avancée ennemi en cas d’invasion de Langehack (déjà passablement labyrinthique)
25 Guérisseur : Sans armure, dague ou bâton. Ils allient magie et sciences le plus souvent.
25 Mages Offensifs : Armure légère ou sans armure, armes de contact souvent, spécialisé dans les sorts offensifs et de destructions.

Citation :
Like a Star @ heaven Il faut prendre en compte la concentration nécessaire au lancement d’un sort. Il n’est donc pas aisé de combattre en même temps.
J'en ai conscience, mais l'Artemis de l'époque était un gamin qui n'avait jamais combattu.

Voilà, je te fais signe dès que tout est en ordre Wink
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Caerwyn
Humain
Artemis Caerwyn

Nombre de messages : 7
Âge : 30
Date d'inscription : 07/02/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Arcaniste.
Artemis Caerwyn • Terminé Empty
MessageSujet: Re: Artemis Caerwyn • Terminé   Artemis Caerwyn • Terminé I_icon_minitimeSam 13 Fév 2016 - 20:58

Bon, petit up pour dire que j'ai modifié le début de l'histoire et la partie sur les rituels magiques. Je te copie-colle les modifs ici pour que tu n'aies pas à relire toute la fiche :

Découverte et initiation à la magie:
 

Rituels magiques:
 

Je n'ai pas touché à la partie sur les mages de guerre, attendant de voir si je suis censé suivre le contexte (qui semble dire assez clairement qu'il y en a) ou ta correction (qui dit qu'il n'y en a pas) à ce niveau.

Pour les autres points, ça touche un peu au point de vue plus qu'autre chose, donc j'ai laissé tel quel. S'il faut vraiment que je les change malgré les précisions données dans le message au-dessus, pas de souci.

Edit : complément d'infos
Revenir en haut Aller en bas
Maélyne de Lourmel
Ancien
Ancien
Maélyne de Lourmel

Nombre de messages : 2536
Âge : 28
Date d'inscription : 14/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 26 ans / 983 du 10ème cycle.
Niveau Magique : Non-Initié.
Artemis Caerwyn • Terminé Empty
MessageSujet: Re: Artemis Caerwyn • Terminé   Artemis Caerwyn • Terminé I_icon_minitimeLun 15 Fév 2016 - 18:14


  • Les changements me vont. Au vu de ton histoire, on t’octroie le rang de jeune Arcaniste.


Artemis Caerwyn • Terminé Tampon13


Code:
[Métier] : Ex-membre de la Compagnie du Trait, désormais Ambassadeur de Langehack

[Sexe] : Masculin

[Classe d'armes] : Magie (principale) / Corps-à-corps - Axé sur le maniement de l'épée (secondaire)

[Alignement] :  Neutre strict

Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur !
Journal de bord ~ Pour archiver tes liens de RP qui content l'histoire de ton personnage {Vivement conseillé}.
Et enfin, si tu as des question, n'hésite surtout pas à demander l'aide d'un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Artemis Caerwyn • Terminé Empty
MessageSujet: Re: Artemis Caerwyn • Terminé   Artemis Caerwyn • Terminé I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Artemis Caerwyn • Terminé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes :: Humains-
Sauter vers: