AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [description] Cité d'Alëandir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sapientia
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: [description] Cité d'Alëandir   Ven 19 Fév 2016 - 1:08


Alëandir
la Cité Blanche

-Pierre blanche inconnue hors d'Anaëh
-Entourée d'une forêt très ancienne et très dense
-Composée de très nombreux espaces verts et respecte les formations naturelles
-Envahie de plantes grimpantes (impossible à enlever car ayant fragilisées les structures durant le Voile)



I. L'Esplanade du Trône Blanc
L'Esplanade est un lieu immense entièrement pavé de dalles blanches et percé de plusieurs fontaines et arbres massifs. Espace central de la Cité, elle est parcourue jour et nuit par les habitants et sert également aux plus grands rassemblements officiels.

  • La Chambre de l’Étoile : Bâtiment en apparence circulaire de plus d'une dizaine de mettre de haut dans lequel se déroule le Haut-Conseil, seuls les Protecteurs eux même et la Haute Prêtresse de Kÿria ont le droit d'y pénétrer. À l'intérieur, un anneau de pierre servant de table encercle un espace de verdure d'où s'élancent des plantes grimpantes de toutes sortes pour rejoindre le puits de lumière percé dans le plafond.

  • Le Palais du Trône Blanc : Demeure de Tyral et de sa famille entourée de jardins et de pièces d'eau. Ses fenêtres immenses laissent entrer la lumière du jour dans toutes les pièces et tous les couloirs. Depuis quelques Cycles, il est bien plus souvent utilisé comme lieu de travail et de rencontre que comme lieu de vie.

  • L'Aile d'Accueil : Un bâtiment tout en longueur à l'arrière du palais, protégé des allées et venus sur l'Esplanade par la nature, on y trouve des appartements de toutes les tailles et a toutes les convenances. Traditionnellement, les délégations des protectorats y trouvent toujours une place de libre, mais les elfes qui voyagent d'une cité à l'autre et ne trouvent pas à loger dans les habitations de l'Estaon y auront accès également.



II. L'Harmalaica - Le Sanctuaire des chants
Entourant l'Esplanade, d'immenses jardins sauvages dédiés à Kÿria abritent une grande communauté de prêtres et prêtresses. Lors du Voile, ces jardins furent le théâtre des rêves de la déesse elle-même et des centaines de fidèles ont foulé son sol en quête de réponse. Ouverts de jour comme de nuit sans réelle délimitation, on y trouve toutes sortes de plantes et d'animaux. On dit que la sagesse de la Mère coule encore dans les arbres de ces bosquets.

  • L'Estel : Au centre du Sanctuaire se dresse l'Estel, un arbre aussi majestueux qu'ancien. Autour de lui, la Symphonie est très forte et apaisée, car en lui sommeil l'esprit d'une ancienne gardienne de Kÿria. Nombreux sont ceux qui viennent en chercher les conseils.

  • Le Cercle d'Iben et Alm : Dans les mêmes jardins sacrés se situe un cercle de huit monolithes représentant la course des saisons, une révolution complète du cycle sans fin que répètent Iben et Alm. Il est utilisé pour les calculs astronomiques depuis le premier Cycle.



III. L'Estaon - Les Premières pierres
Centre historique de la Cité et premières constructions réalisées à cet emplacement avant même qu'elle prenne le nom de la Noss qui s'y réunissait.

  • Place Tyral : Une place semblable aux campements Noss, parsemée de verdures et particulièrement indéfinis, elle est le premier dessin de l'évolution de la cité, tout autour de celle-ci se sont érigé les Habitations communes. Chargé d'Histoire, les Elfes portent une grande affection à cet endroit ou les plus grands rois ont prêté serment.

  • Habitations communes (1er Cycle) : Les Habitations communes sont un groupement de bâtisses principalement érigées lors du premier Cycle dans lesquels plusieurs familles pouvaient vivre ensemble. Entretenues depuis lors, elles composent les alentours de la place Tyral, se mêlant très étroitement à la nature comme c'était le cas lors des premières années des elfes.


IV. Les Telüime -  Le Quartier des fontaines
Quartier bâti après la seconde vague d'urbanisation d'Anaëh, il regroupe nombre d'ateliers, et de lieux dédiés aux différents dieux du panthéon elfique. Mais le plus flagrant est sans doute le jeu de fontaine et de courants qui sillonnent les rues et scintillent comme de l'argent à l'aube et au crépuscule.

  • L’Amphithéâtre : L'Amphithéâtre est le lieu de rassemblement par excellence, si vous souhaitez observer la dernière pièce de Thor'il Bidil ou simplement assister à une séance de chant, ou bien même vous rassembler pour discuter, vous retrouverez en ce lieu dédié à Arcamenel un bon nombre de personnes prêtes à échanger.

  • L'Hospice des Libertaires : Surement l'un des seuls bâtiments construit en dur à la grandeur d'Elenwë, mère des hommes. Défendant avant tout la liberté et le Choix, ici sont aidés et protéger toutes les personnes qui en ont besoin, peu importe la race ou les actes.

  • Le Monastère Flamboyant : Monastère dédié à Calimenthar, les façades abritent un ordre de moine guerrier et une école de combat à main nue. Assez mal considérés par la plupart des habitants, ils sont très secrets et n'acceptent d'enseigner leurs pratiques qu'à ceux qui jurent de protéger la forêt.

  • Les Quais : Quelques quais bordent la rive pour permettre aux barges venant du Lac ou d'Ardamir de débarquer passagers et cargaison, mais rien d'industriel.


V. L'Académie
Lieu d'apprentissage et gardien de savoirs plurimillénaires, l'établissement est pourtant l'une des plus jeunes bâtisses de la Cité Blanche. Au même titre que le palais, elle est l'un des lieux les plus remarquables de la cité, mais parce qu'elle est le domaine de mages de tout niveaux d'expérience, elle fut bâtie recluse, à la manière d'une forteresse. Les murs de la Cités ont été agrandis pour l'accueillir et elle dispose en plus de ses propres protections.

  • Les Murs :  Veillants sur la ville depuis le lointain, les hauts murs de l'Académie d'Alëandir respirent l'éternité. Les barrières de pierre d'ivoire, serpentées d'une verdure abandonnée à ses envies, plutôt que de sauvegarder le travail de la pierre, préservent l'extérieur des dangers de la magie non maîtrisée...

  • La Rotonde : Lieu de rassemblement, d'étude et grande salle à manger, la Rotonde est le lieux de rencontre par excellence avec ses grandes tables, ses immenses fenêtres et ses décorations dentelées.

  • Les Artificeries : Qu'il faille de nouveau acter ce qui est su ou expérimenter l'inconnu, c'est au travers des verreries de complexes alambics, de cresets, de brasiers et de glace que se font et se brisent les diverses théories développées par le peuple Sylvain. Les légendaires applications et patience des Taledhels limitant grandement le nombre d'incidents, les artificeries n'en sont pas moins considérés comme un espace dangereux au même titre que les terrains d'entraînement et donc lourdement surveillés.

  • Le bâtiment des chercheurs : Un réseau de bureaux bien plus calmes que les précédents dans lesquels les érudits et les professeurs peuvent approfondir leur domaine de prédilection, donné des cours en petit comité ou organiser des rencontres. C'est aussi dans ces bureaux que travaillent les administrateurs de l'Académie, le Chapitre Blanc et son Doyen.

  • Les Appartements & dortoirs :  Douillets mais simplistes, indiscriminés, les dortoirs évoluent avec l'âge de leurs occupants, en accueillant de moins en moins au fur et à mesure que l'expérience gonfle leur besoin d'espace personnel. Les plus âgés d'entre les occupants se verront finalement gratifiés de leurs appartements individuels, petites pièces d'habitation où les attendront lit et armoiries personnels.

  • Terrains d'entrainements : Nous vous déconseillons fortement de vous retrouver sur le terrain d'entraînement lors des différents cours... Cependant, ces terrains sont vastes et bordent les Murs de l'Académie, afin d'éviter que toute erreur n'ait trop d'impact sur le reste de l'académie. Chaque entraînement est surveillé par un mage de l'Immatériel plutôt doué dans l'Anti-magie ou par un mage expérimenté de la magie à l’œuvre.

  • Les Bibliothèques : Le coeur et le poumon de l'Académie, les immenses Bibliothèques d'Alëandir font la fierté des érudits et des archivistes. Un rassemblement éclectique de recueils de tous âges fait de ses rayons un puits presque sans fond de savoir. Ne seriez vous pas intéressés par les secrets de Miradelphia, les arabesques taillées à même les murs, flattant les fines sculptures dorées sur lesquels repose l'infinie collection de grimoire et rouleaux suffisent à elles seules à donner leur valeur aux lieux.




VI. Les terrains hors-mur
Hors des murs, la forêt d'Anaëh prend très vite ses droits, avec toute la majesté et tous les dangers qui la caractérisent. Cependant, deux zones sont soigneusement entretenues par les citadins.

  • Terrains d'entrainement militaire : Comme son nom l'indique, le terrain d'entraînement militaire est souvent le lieu où se retrouvent les différents groupes armés de la cité, y mêlant entrainement personnels et entrainement aux mouvements stratégique en milieu forestier. Il est assez vaste pour permettre des manœuvres étendues, et restreintes en zones forestières et plaines. Il ne s'agit pas de terre battue, bien au contraire.

  • Zone de renouvellement : Cette zone vidée de toute forêt par les Drow's lors du siège qui suivit la bataille d'Uraal est assez vaste, la terre brûlée et écorchée par les milliers d'âmes qui s'y étaient rassemblés est lentement reconquise par l'Anaëh avec l'aide des elfes de la ville qui y replantent arbres et plantes médicinales prenant garde de ne pas empiéter sur la renaissance de la nature sauvage.

©rédigé par: Halan, Estiam, Halya
Revenir en haut Aller en bas
 
[description] Cité d'Alëandir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Description de l'île

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Alëandir :: Alëandir-
Sauter vers: