AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Description] Ardamir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sapientia
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: [Description] Ardamir   Sam 5 Mar 2016 - 20:15


Ardamir
"La Cité des Arbres ~ La Cité aux Milles Voix"

-Ne possède pas de muraille
-Symphonie très forte et harmonieuse dans dans la Cité (particulièrement autour du Palais)
-Forêt très dense et très âgée
-De la musique flotte dans l'air du levé du soleil à la tombée de la nuit




II. Les Hauteurs
La vie de la Cité se déroule entièrement dans les branches des arbres millénaires qui la composent, à plus de quinze mètres au dessus du sol. On y trouve des ateliers et des places, des passerelles et des tonnelles de fer et de verre pour compléter l'espace créer à l'aide de la magie, à l'intérieur même des arbres encore vivant.

  • la Place d'Arcamenel : Si Ardamir est un centre artistique pour Anaëh, la Place d'Arcamenel (ou Place Libre) est le centre artistique d'Ardamir. Des concours, représentations, discussions, débats et rencontres d'artistes ou d'artisans s'y produisent quotidiennement de façon assez anarchique.

  • les mille bibliothèques : Les hauteurs sont truffées de petites bibliothèques, chacune d'entre elle ayant une spécialité, une ancienneté, une raison d'être particulière. Des salles de tailles acceptables façonnées dans le bois vivant des arbres, chacune sous la responsabilité d'un érudit et possédant un petit espace de lecture confortable.


les Hauteurs


I. Les Racines
Au sol, il ne reste que quelques demeures, d'immenses jardins paisibles et plutôt sauvages, lovés entre les gigantesques racines des géants de bois. Quelques passages sont entretenus pour un minimum de confort, mais leurs agencements restent très sauvage. Il n'est pas rare de voir des animaux s'y promener... Parfois bien trop dangereux pour être approchés. C'est également ici que se réunissent les classes des jeunes de la Cité.

  • Le Jardins d'Elenmar : Dissimulé entre de nombreuses racines enchevêtrées, ce jardin est surement la plus protégée des parcelles de terre d'Ardamir. Un escalier mène directement des hauteurs à cette enclave et c'est ici que les enfants se réunissent pour leurs premières classes.

  • Zone des réfugiés : Depuis la chute d'Eraison et avec l'affluence des elfes qui commencent à fuir Wyslena, les habitants n'ont plus eu assez de place pour loger tous les réfugiés. Des demeures temporaires ont donc été montées tant bien que mal pour permettre aux elfes de s'abriter mais la zone plutôt réduite reste plus une zone de passage qu'un cache misère.


Le jardin d'Elenmar


III. Les rives de l'Elorëa
L'Ëlorëa s'écoule de Mera en direction d'Alëandir et baigne les pieds d'Ardamir. Assez large pour laisser passer des barges, ses rives restent relativement sauvage.

  • Le Port fluvial : Plus un amoncellement de quelques quais qu'un réel port comme pourrait le voir les humains. Cet embarcadère voit passer quelques bateaux, mais rien de très fréquent, à tel point qu'il est devenu un lieu de promenade ou de rendez-vous discret.

  • Le Temple de Tari : Ce temple aux murs blancs est la seule construction réalisée entièrement en pierre dans toute la Cité. Les pieds dans l'eau, une partie du débit de la rivière passe à l'intérieur même de ses murs.



IV. Les abords du Palais
Le Palais d'Ardamir est en réalité l'Arbre le plus imposant et le plus ancien de la Cité... et de loin. On dit que sa voix résonne profondément dans la Symphonie et que c'est son chant qui donne un aspect si particulier à la Cité toute entière. Un grand nombre de personnes évoluent quotidiennement sur ses branches et entre ses racines.

  • Refuge d'Anadris : Au sein d'une racine affleurante en bordure du sanctuaire, un passage se dérobe aux regards. Là, dans un dédale de sale ouvertes par la plus pure expression de la magie et de la vision qu'ils prônent, les membres du très puissant et très renommé Cercle d'Anadris protègent aussi bien leurs savoirs que leurs frères.

  • Le Sanctuaire de Kÿria : Entre les racines du Palais de Chêne se trouve un sanctuaire dédié à Kÿria dont le palais lui-même est le point culminant. Simple et même plutôt sauvage, de nombreuses plantes rares y sont entretenues par les prêtres. La plupart des cérémonies religieuse de la Cité prennent place sous "l'Arche", une immense racine en forme d'arcade.

  • Les jardins suspendus : Les jardins s'étendent sur les branches du Chêne. A part les plus hauts placés, ils sont totalement libre d'accès, communiquent tous entre eux et forment un lien entre le Palais et les autres arbres qui composent la Cité.


palais:
 


IV. Le Palais de Chêne
Sculpté par les pouvoirs des mages avec une grande minutie, on peut y accéder indifféremment par les Racines ou les Hauteurs, mais il vous faudra montrer patte blanche pour passer par les secondes. Les étages les plus bas sont accessibles à tous et les étages les plus hauts ont l'accès le plus restreint, comptant aussi un nombre bien plus grand de gardes.

  • Le Grand Hall : Derrière les immenses portes ouvragées qui donnent sur les racines s'ouvre un hall de plus de dix mètre de plafond d'où part deux grand escaliers en hélice qui donnent sur les étages supérieurs. De nombreux émissaires du Chambellan, reconnaissables par leurs capelines marqué du symbole d'Ardamir, aiguilleront tout elfe se présentant au palais.

  • La Salle d'audience : En droite ligne des Grandes portes, s'ouvrent de nouveau deux immenses battant derrière lesquels s'étale une salle toute aussi impressionnante que la première. Utilisée pour les plus grandes réceptions et les bals, c'est également là que les elfes  viennent demander l'arbitrage du protecteur en cas de problèmes persistant. Au bout de cette salle ayant retrouvé un aspect assez sauvage depuis le Voile, on peut voir un trône massif formé dans le bois du Palais lui-même.


    Salle d'audience

  • Les salles de détente : De nombreuses salles ouvertes, dont l'utilisation est plus ou moins définie, creusent le tronc du Palais à diverses étages. Elles servent souvent de communication vers les jardins et de nombreux instruments de musiques sont mis à disposition.

  • Les bureaux et la Chambre du Conseil : Chaque Conseiller, chaque ambassadeur, chaque diplomate dispose d'un bureau personnel. Bien sûr, la taille varie de beaucoup en fonction du poste. Le Conseil a également une chambre particulière pour toute ses réunions.

  • L'étage des invités : Les appartements des invités sont plutôt simples tout en restant agréables. Les meubles sont souvent peints de blanc, les lits recouverts de draps de soie dans les teintes blanches, vertes ou mordorées. Les plus chanceux auront même un balcon.

  • Les appartements privés : Les appartements du Protecteur, son véritable lieu de vie. Composés d'un salon privé, d'un immense balcon, d'une salle d'eau et de deux chambres comprenant toute deux un cabinet de travail, ces appartements restent assez simples dans leur décoration. A cela s'ajoute le bureau privé du protecteur, légèrement en contre-bas, petite pièce agréable et conviviale, où le Protecteur peut recevoir les visites, importantes ou non, travailler à son aise et dont les immenses portes-fenêtres donnent sur l'un des plus hauts jardins.


© d'après un texte de Dragan
rédigé par Halyalindë
Revenir en haut Aller en bas
 
[Description] Ardamir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Description de l'île
» Description physique (PV: Gin et Lil Meyer)
» Cours de description Physique (PV Lokhlass)
» [HRP] Description de la forêt
» Description physique (PV Vlacula)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Ardamir :: Ardamir (Cité)-
Sauter vers: