Partagez
 

 Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère]

Aller en bas 
AuteurMessage
Duncan du Lys
Humain
Duncan du Lys

Nombre de messages : 242
Âge : 23
Date d'inscription : 08/08/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 31 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère] Empty
MessageSujet: Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère]   Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère] I_icon_minitimeVen 11 Mar 2016 - 13:30

Duncan avançait lentement entre les tentes de ses hommes. La plupart de ces derniers s'affairaient à la tâche, celle de plier ce qui n'était pas vital, de remballer ce qui n'était plus nécessaire. Les Drows avaient été vaincus, Amblère libérée, et la Sgarde, l'avenir de cette terre ne dépendait pas de Duncan, ou d'Alanya, ou d'Alonna. Tandis que son épouse supervisait les rangements des biens des suzerains d'Alonna, lui se rendait lentement, mais sûrement, dans le campement de Serramire. Un pas après l'autre, la jambe gauche raidie par les bandages et la goutte, le baron se dirigeait inexorablement vers la tente de son suzerain, avec lequel il ne s'était pas entretenu depuis la chute des Sombres. Le visage du Lys était fermé, tendu, mais rien de cela n'était dû à une appréhension de la rencontre à venir. A chaque faciès d'un soldat qu'il croisait, il revoyait celui d'un mort.

Le souvenir de la bataille, de l'acier déchirant la chair, des membres arrachés et des derniers soupirs avaient, de manière définitive, peint Duncan d'une traînée noire. Quand il échangeait un regard avec un des siens, un étrange sentiment s'installait. C'était un mélange de peine, de lassitude, de reconnaissance et de fierté. Chacun pleurait ses morts, et l'on ne pouvait se demander comment on en était arrivé là. Pourtant, dans les ténèbres et l'incertitude, un homme avait su les guider, et on ne pouvait que l'en remercier. Dans les rangs d'Alonna, le sobriquet de « l'Intrépide » se murmurait sur les lèvres lorsqu'on parlait du Lys. Ce dernier avait même, le matin même, rédigé la liste des noms qui seraient intégré à l'Ordre du Sang Versé. Les forgerons avaient œuvré, eux qui ne guerroyaient pas, sur l'armure qui avait été commandée depuis que l'idée de l'Ordre avait germé dans l'esprit de Duncan. Il la portait aujourd'hui : un plastron d'acier, à la couleur de l'argent, et les cuissardes et bottes de la même couleur. Un manteau pourpre aux fils couleur d'or, descendant jusqu'aux cuisses, et une épaisse fourrure noire, cousue au col du pardessus. La fière armure était portée par un homme éreinté, physiquement et mentalement. La garde du Lys avait été dissoute, et ses six membres, intégrés à l'Ordre du Sang Versé. Il n'y avait plus d'armures au teint d'or : simplement une épaisse carapace noire au panache de la même teinte sombre.

On l'annonça, et Duncan pénétra seul dans la tente du marquis. Il inclina le visage devant son suzerain, puis parla d'une voix calme, fatiguée, comme si le Lys était ailleurs.

« Monseigneur...Amblère étant prise et la guerre contre les Noirelfes finie, j'ai la faiblesse de croire que vous n'avez plus besoin d'Alonna à vos côtés en ces terres. Aussi, avec votre bénédiction et votre permission, nous nous retirerons. L'avenir de l'Oësgard est entre vos mains, désormais, et bien que mes pensées se bousculent dans ma tête à ce sujet, je n'ai pas autorité pour traiter de cela. Aussi, j'attendrais que vous me demandiez mon avis, si tel est votre souhait. »


Revenir en haut Aller en bas
Aymeric de Brochant
Humain
Aymeric de Brochant

Nombre de messages : 714
Âge : 27
Date d'inscription : 22/02/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 35 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère] Empty
MessageSujet: Re: Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère]   Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère] I_icon_minitimeVen 11 Mar 2016 - 14:01

Au lendemain de la victoire, Aymeric se trouvait sous sa tente. L'habitude, cette force, s'était-elle saisie de lui au point d'imprimer dans ses actes la routine guerrière, une fois la guerre elle-même terminée ? C'est qu'au demeurant, cette dernière n'était pas tout à fait finie, et le marquis, pensif, venait de s'entretenir avec les siens quant à la suite des évènements. Le monde, du reste, ne s'était pas arrêté de tourner durant les semaines passées à assiéger Amblère, et le marquis était un homme du monde. Lorsqu'on annonça le baron d'Alonna, Aymeric terminait de sceller une lettre, qu'il remit à son enseigne.

"Là, baron! Entrez donc!" put-on entendre émanant des tentures. C'est qu'à l'inverse de son vassal, le marquis se trouvait revigoré par la victoire. Malgré l'effort, malgré le deuil - que l'on avait décrété pour trois jours - il ne se trouvait plus heureux homme qu'Aymeric. Après tout, ne venait-il pas de s'offrir les clefs de l'Oesgardie ? Si le Primat honorait sa parole, il lui ferait acte d'allégeance d'ici quelques jours. De quoi mettre un terme définitif aux rébellions oesgardiennes, et du beurre dans les épinards serramirois.

Cet enthousiasme, pourtant, ne semblait guère partagé par le baron d'Alonna, qui, en contraste avec son armure rutilante, flambant neuve, affichait grise mine. Là où le marquis, qui avait eut précédemment un avant-goût de l'orgueil de son nouveau vassal, s'était attendu à ce que ce dernier caracole, fier de la victoire, et s'épanche en de légitimes rodomontades suite à son coup de main sur la citadelle, il trouvait celui-ci penaud, défait. Cela ne manqua pas d'interloquer ce bon sire, qui d'un ton enjoué, mit un instant de côté ses à priori envers Duncan, pour lui demander, bonhomme : "Allons, bel-ami! Pourquoi s'éclipser ainsi, si près du triomphe! Sont ces trois jours de deuil qui vous affligent ? Hardi! Une fois le temps dévoué aux morts, nous célèbreront les vivant! Vous ne voudriez pas rater mon banquet triomphal sous les murs d'Oesgard, je gage ?"
Revenir en haut Aller en bas
Duncan du Lys
Humain
Duncan du Lys

Nombre de messages : 242
Âge : 23
Date d'inscription : 08/08/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 31 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère] Empty
MessageSujet: Re: Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère]   Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère] I_icon_minitimeVen 11 Mar 2016 - 14:40


La joie du marquis était sans égale. Duncan devait-il y voir une coïncidence avec son état déconfis, son âme noircie par tant d'horreur ? Il ne pouvait décemment le croire. Alonna et Serramire étaient en position de force, à la fois d'un point de vue stratégique car soutenues par Oësgard, mais également numérique, contre Odélian et Etherna. Le Serpent souriait sans joie, s'appuyant plus que jamais sur sa canne. Respectueusement, il laissa son marquis finir, et ce dernier put entendre une voix désabusée lui répondre.

« De quel triomphe parlez-vous, monseigneur ? Le retour de l'Oësgard dans votre giron est nécessaire, et ne sera que votre fait, votre victoire, votre mérite. Quant à la prise d'Amblère, je n'entends pas vexer le marquis d'Odélian en claironnant la supériorité de ma tactique, de mes troupes, et de ma ruse pour réussir là où lui, et les siens, ont échoué.

Non, monseigneur. Nul triomphe pour Alonna en ce jour. Nous célébrerons la victoire en nos murs, et nous nous joindrons à vous si vous entendez convier les seigneurs à votre joie - mais d'ici là, nous souhaiterions nous retirer. »


Le Lys demeurait debout, ne feignant nullement une fausse douleur. Il avait réellement mal à la jambe, et cette dernière, pliée pour alléger le poids, le rendait caduque.

« Je viens également m'entretenir à propos du destin de l'Oësgard. Monseigneur, en tant que votre vassal, il est de mon devoir de vous conseiller, et en ce jour, vous conseiller est vous dire la vérité. Je ne saurais deviner ce que Jérôme de Clairssac vous a dit...mais je tiens à vous révéler que le baron d'Etherna a toujours été mis en garde des vilaines intentions de feu la régente. Il n'a nullement protesté lorsqu'elle l'a nommé illégalement « comte d'Oësgard », et a menti lorsqu'il a affirmé ne pas savoir qu'il avait été envoyé pour, en réalité, non vous la rendre, mais la donner à Diantra.

Vous êtes habile homme, monseigneur. Je sais que vous vous êtes demandés pourquoi Clairssac a affirmé ne rien savoir de ces intentions belliqueuses alors qu'il n'a pas contesté son titre de comte...Je sais aussi qu'il a été mis en garde depuis le début contre la nature de la régence et ses intentions, mais qu'il a choisi de l'ignorer : c'est moi, en ces temps, qui lui avait déconseillé de se rendre en Oësgard. Je sais, monseigneur, que vous n'avez aucune raison de me faire confiance, pas plus que vous n'en avez de faire confiance à Clairssac, mais je vous en conjure : que le marquis de Serramire ait confiance en le baron d'Alonna que je suis, et en l'ancien conseiller d'Etherna que j'étais. »


Duncan s'arrêta un instant, puis reprit.

« J'ai fais une promesse à Clairssac, mon seigneur. Je lui ai affirmé que tant qu'un Odéliannais ou un Ethernien demeurait en Oësgard, nos contrées seraient en guerre contre les leurs. Une présence, autre que Serramiroise ou Oësgardienne, au nord de mes frontières, est une menace. J'entends tenir ma promesse, monseigneur. Je vous prie de ne point me faire défaut en laissant l'un de nos ennemis au Nord de nmes frontières. Alonna est venue vers vous - en partie - pour cela. Nous entendons, bon sire, ne pas nous être déplacés pour rien. »

Revenir en haut Aller en bas
Aymeric de Brochant
Humain
Aymeric de Brochant

Nombre de messages : 714
Âge : 27
Date d'inscription : 22/02/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 35 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère] Empty
MessageSujet: Re: Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère]   Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère] I_icon_minitimeVen 11 Mar 2016 - 16:26

Longtemps, durant le siège, Aymeric a tâché d'enfouir sa rancœur envers le maréchal, par égard seul à la bonne entente qu'avait nécessité les affaires guerrières. À vrai dire, il en avait fait de même avec nombre des alliés : le marquis Gaston, les gens de Naelis, les fanatiques néréïtes, et tout naturellement, son dernier vassal en date, le cauteleux Duncan. La guerre avait plongé Aymeric dans un tunnel, tendu vers unique but, et tandis qu'il tentait de prolonger cette parenthèse - paradoxalement innocente dans sa nature belliqueuse -, le baron d'Alonna, quant à lui, semblait s'appliquer à le ramener vers les affaires temporelles.

Aussi, le marquis, tel un homme extirpé par la force d'un long sommeil, se renfrogna de la morosité de son vassal, trop enclin à remettre sur la table les sujets fâcheux, là où on l'eut attendu plus prompt à célébrer la victoire. "Dame! Êtes vous toujours ainsi sinistre, Duncan ? Allons, tranquillisiez vous! Nous venons d'obtenir une éclatante victoire, et vous songez de nouveau aux chevauchées. Cela vous tuera, cher ami." répondit-il d'un ton bonhomme, avant d'indiquer à son invité un siège de campagne, et de mander son valet. "Jaljen! Fais nous servir, j'ai grand faim!"

C'est confortablement installé sur son siège, un verre de Caruw en main, que le marquis reprit, à l'attention du baron : "Soyez sans crainte, Duncan. Je ne fais guère d'illusion sur le baron d'Etherna, ni sur ces intentions. Mais vous ignorez, cependant, des choses qui me sont connues. Sachez donc cela : j'ai obtenu des oesgardiens leur reddition, en échange de la libération d'Amblère. Dès lors, s'attaquer à l'oesgardie, c'est se faire de moi un ennemi mortel. Ne croyez pas que cela dissuadera quiconque de vouloir faire main-basse sur ces terres ?"

S'adossant à son siège, Aymeric considéra les dernières paroles de son vassal, et la menace larvée qu'elle trahissait. S'il pouvait décider de porter la guerre chez ses voisins, le marquis n'avait pas le luxe de voir les siens le faire également, de leur propre initiative. Il se trouvait suffisamment entouré de rivaux pour qu'un féodal turbulent intervienne à son tour tel un chien dans un jeu de quille. Duncan, hélas, pouvait être cet homme : il était impulsif, et ses derniers faits d'armes, qu'ils fussent au service de Jérôme ou d'Aymeric, l'avaient montré insubordonné.

"Soyez tranquille, Duncan : je vous ai entendu. Quiconque détiendra l'Oesgardie me sera entièrement fidèle, ainsi vous pourrez dormir sereinement. Cela vous rassure-t-il ?"

Revenir en haut Aller en bas
Duncan du Lys
Humain
Duncan du Lys

Nombre de messages : 242
Âge : 23
Date d'inscription : 08/08/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 31 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère] Empty
MessageSujet: Re: Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère]   Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère] I_icon_minitimeVen 11 Mar 2016 - 16:57

Duncan prit place sur un siège, s'appuyant tant sur sa canne pendant qu'il prenait place que son bras en trembla. Laissant échapper un soupir de soulagement en reposant ses jambes, le baron écouta son suzerain le temps qu'il parle. Pour le baron, les affaires n'attendaient pas. Pas même le temps d'un deuil, ni même celui de la célébration d'une victoire.

« Je suis navré d'assombrir votre horizon, monseigneur. Mais si être celui qui ternit votre joie signifie être celui qui lutte pour vos intérêts, alors j'endosserais ce rôle.

Personne, ici, monseigneur, ne souhaite être l'ennemi de quiconque. Nous sommes tous bien affaiblis par cette guerre. Serramire, et Alonna, ont les troupes les plus nombreuses. Et les miennes ne sont présentes que depuis peu, leur liesse est grande, et leur envie d'en découdre n'est pas encore retombée. Les troupes de nos nouveaux rivaux sont épuisées. J'ai grande joie à vous entendre me révéler cela : que la capitale vous soit fidèle est une excellente chose.

L'Oësgard n'acceptera qu'un des leurs, ou un de ceux que vous aurez désigné. Ici, le problème ne se limite plus à Clairssac, seigneur. Si ce dernier a dit avoir été manipulé, que ce soit vrai, ou faux, il n'a donc plus aucune raison de désirer cette terre. La présence de Gaston d'Odélian est, me semble-t-il, si opportune et coïncide tant avec les derniers événements que je n'y vois pas un hasard. Nous souhaiterions, sans vous commander, avoir l'Oësgard au nord. Pas une Oësgard ethernienne, pas une Oësgard odélianne. Et nous ne voulons définitivement pas de Clairssac au Nord de nos frontières.

Je ne doute pas que vous m'ayez entendu. J'espère également que vous m'écouterez. »


Le ton de la voix était calme, ce qui trahissait un respect, et en aucun cas un ordre ou une exigence...bien qu'en d'autres circonstances, Duncan aurait exigé cela, au prix de sa loyauté indéfectible - et donc de celle d'Alonna.
Revenir en haut Aller en bas
Aymeric de Brochant
Humain
Aymeric de Brochant

Nombre de messages : 714
Âge : 27
Date d'inscription : 22/02/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 35 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère] Empty
MessageSujet: Re: Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère]   Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère] I_icon_minitimeVen 11 Mar 2016 - 17:31

"C'est chose faite, baron." répondit tout net Aymeric, agacé par les effets de manche de son interlocuteur. À nouveau, l'homme était venu lui poser ses conditions, et malgré le ton affable de la conversation, cela ressemblait à s'y méprendre à du chantage. Peut-être Duncan pensait-il que ce qu'il avait donné, il pouvait le reprendre, et que son hommage n'était qu'une monnaie d'échange perpétuellement remise en question ?

"Mes intentions ne sont un secret pour personne, cher ami, et il m'étonne même que vous les ignorez. Écoutez donc : dans la bonne ville d'Hasseroi, derrière d'épaisses murailles, dans la plus haute salle de la plus haute tour, demeure la douce et belle Ansleubane. Cette fille descend directement du vieux baron Baudoin, son aïeul, et de la maison de Tourmalin, par son père, le Baudrier d'Argent. Vous en avez sûrement entendu parler. Le marquis avala une gorgée de vin.

Les Falkenberg et moi même sommes parvenus à un accord : la reddition d'Oesgard, l'hommage de son seigneur, en échange de la main de l'héritière des Heinster, et de la libération de l'oesgardie. Ainsi, l'homme assis sur le trône d'acier sera, comme vous l'espériez, un parfait homme du pays, hâbleur, belliqueux et idiot ; sorti tout droit du bouge qui a vu naître Goar l'usurpateur, et que nous avons savamment laisser brûler."

Il y avait, à l'évidence, une raison derrière cet incendie. Le Primat avait voulu se jouer d'Aymeric, croyant pouvoir l'utiliser à ses fins. Le marquis, rancunier qu'on ait pensé user de lui de la sorte, avait décidé de laisser la ville en proie aux flammes en toutes consciences. Ainsi, il ne se dédirait pas, libérant le bourg des drows comme convenu : seulement, c'est une ruine fumante qu'il retournerait aux oesgardiens : de quoi leur rappeler ce dont leur suzerain était capable.

"Comme vous le voyez, il ne nous reste qu'un léger obstacle sur la route d'Oesgard, et c'est pourquoi je vous accorde le congé que vous me demandiez. Cependant, je vous l'accorde à cette condition : vous ne partiez qu'après trois jours, après que j'aie confronté le marquis d'Odelian, et l'aie convaincu de quitter ce pays sans demander son reste. Si j'échoue, eh bien ma foi, votre présence sera de nouveau requise." achevant cette phrase là, le marquis avait totalement oublié ses envies de banquet, et il prononça ces paroles avec une froide détermination. "Maintenant allez en paix, cher ami, ajouta-t-il d'un ton doux, à mesure que son masque de bonhommie se reconstituait, et de grâce, souriez donc un peu!"

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère] Empty
MessageSujet: Re: Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère]   Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Traite et Retraite. | Aymeric [Post Amblère]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» Nouveau gn post-apocalyptique!
» Retraite anticipée
» RETRAITE , QUITTER LC POUR INDÉTERMINÉ... TOUJOURS PEUT ETRE
» La retraite dorée de CHIRAC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Duché de Serramire :: Baronnie d'Oësgard-
Sauter vers: