AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arichis d'Anoszia
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Âge : 23
Date d'inscription : 27/05/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 47 ans (né en 961)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Dim 13 Mar 2016 - 14:59


Le valet Fernan avait prit un bateau du port fluvial de la capitale pour se rendre jusqu'en Ysari, voyageant sous le couvert de l'anonymat avec ce petit rouleau contenant une missive précieuse accroché autour de son cou sous le manteau qu'il portait.



Oglicos de la 7ème ennéade de Verimios de l'an 8

Cher ami,

La situation à Soltariel est précaire. Kahina a décidé de ne pas reprendre Diantra malgré l’offre plus que raisonnable de mon fils le Duc. Je crains que cela puisse provoquer l’ire des royalistes, à Ydril, vous le savez, le serment du sang prévaut sur tout autre. Je ne puis laisser Oschide affronter seul les affres du pouvoir.

Si la petite princesse ne peut nous donner ce que l’on souhaite, nous irons le chercher de nous même. A vous mon ami, je vous demande de réitérer vos conseils auprès de la veuve d’Alvaro comme vous les avez prodigué autrefois lors de la guerre des Deux-Dragons. Assurez la baronne qu’on se joignant à moi, elle se mettra sous ma protection et que nul la grondera pour son audace. Il est temps d’honorer nos promesses, milles hommes suffiront dans un premier temps.

Que les Cinq vous accompagnent Marsili.

Arichis d’Anoszia, Comte-Régent de l’Ydril.


Dernière édition par Arichis d'Anoszia le Dim 13 Mar 2016 - 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Oschide d'Anoszia
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 477
Âge : 25
Date d'inscription : 10/02/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 (Mort)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Dim 13 Mar 2016 - 21:20


Marsili de Valdèse

Marsili était assit à son bureau placé dans ses appartements dans l'une des nombreuses tours du palais. Lorsqu'on lui apporta un vélin portant le sceau des Anoszia, son cœur se mit à battre à un rythme effréné. Pour que le vicomte d'Ydril s'adresse à lui directement de la sorte, il ne pouvait s'agir que d'une nouvelle surprenante où inquiétante. Étant donné les dernières actualités, il pencha en faveur de la deuxième. La lettre, bien que courte, disposait de toutes les informations utiles et nécessaires pour comprendre la marche à adopter. Une fois de plus, le dragon d'Ydril se reposait sur ses compétences et ses nouvelles fonctions pour tenter de convaincre la baronne.

Cette dernière, bien qu'encore endeuillée par la mort de son époux Alvaro, n'avait pas manqué de reprendre solidement les rênes de la baronnie. Pour cette raison, elle lui avait demandé de nombreux conseils et il les lui prodigua comme s'il s'était adressé à sa propre fille. Sans attendre une seconde de plus dans ses appartements, Marsili descendit les marches comme si la foudre était à ses trousses et vint retrouver la baronne dans les jardins. La jeune Sarina conversait avec quelques demoiselles et gentilshommes. A sa vue déterminée et sérieuse, toute la meute se dispersa, vacants à de nouvelles occupations.

Après une courte révérence, Marsili afficha une mine à la fois enjouée et perturbée. Il redoutait probablement que la réponse de la baronne soit courte et concise.

-Ma dame, j'ai reçu une lettre de notre voisin d'Ydril, Arichis d'Anoszia. Celui-ci m'informe que Diantra est entre les mains de son fils aîné et que ce dernier a souhaité rendre la cité des rois au jeune Bohémond. Par je ne sais quelle explication, la duchesse de Soltariel a décidé de refuser l'offre, et ce, contre l'avis de son conseil.

Les yeux sérieux et le teint pâle, il poursuivit.

-Arichis d'Anoszia vous fait la demande de l'aider dans son entreprise pour aider son fils en envoyant un millier de vos hommes à ses côtés. Il vous assure que nulle personne ne viendra se fâcher suite à cet acte et que vous serez sous son entière protection. Quelle réponse ai-je à lui transmettre ma dame ?
Revenir en haut Aller en bas
Sarina de Feoda
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 143
Âge : 26
Date d'inscription : 24/06/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Dim 20 Mar 2016 - 5:33

- Vous me prenez au dépourvu messire mais je ne puis rester indifférente à une demande de notre voisin, cela dit dans la mesure où je consens a lui apporter un soutien militaire assez conséquent j'attends en retour la sécurité de nos troupes jusque là bas. Ainsi, selon ses circonstances dit lui que j'accorde mon approbation tant que les intentions concordes avec l'objectif cité dans sa missive.

- Vous m'êtes un conseiller politique et diplomatique des plus avisés, faites lui parvenir ma réponse le plus tôt possible. Je tiens néanmoins à être informé de la situation par votre biais, me comprenez-vous messire ?

Dis-j'en prononçant ma réponse d'un ton réfléchi et posé avec une pointe d'autorité.

Je ne pouvais négliger une demande de la sorte après cette succession de bataille, de perte conséquente pour ma, pars tel que le décès du baron d'Ysari, mon époux suivi d'un cousin éloigné maternel... Ni plus, ni moins que le défunt Maciste de Soltariel, de la maison d'Aphel. Il semblait qu'on s'évertue à faire tomber mes parents les uns à la suite des autres. Est-ce le hasard d'un ordre douteux ou la portée des événements qui a conduit à ce résultat, deux pertes, deux deuils successifs à traverser comme une séried'épreuves plus compliquées à chaque fois. Au côté du sir Valdese jeput reprendre les rênes du pouvoir sur mes terres endeuillées. Néanmoins, mon envie de surpasser ce chagrin me rend davantage plus forte pour les deux enfants donnés par Alvaro mais aussi ma propre personne, j'ai commencé à entrevoir de nouvelles perspectives sous un regard neuf. Baronne, politicienne et femme de caractère ses facettes me permettaient d'affirmer ma position de dirigeante. 

Peu à peu la population ysarainne se remettait du trépas, de tous ce qui rappelait la tristesse de ce jour. Étais-je en mesure d'affronter de nouveaux obstacles ? Ces jours m'ont appris beaucoup sur moi-même, mes attentes vis-à-vis des citoyens Yasar etc. Assise dans les jardins intérieurs du palais ysarains, je demandai à ma cousine Lidia et Camilla de me tenir compagnie tandis que le seigneur de Dyriest partit s'atteler à l'affaire en question. Nous nous déplaçons vers mes appartements.
Revenir en haut Aller en bas
Oschide d'Anoszia
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 477
Âge : 25
Date d'inscription : 10/02/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 (Mort)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Lun 21 Mar 2016 - 16:56


Marsili de Valdèse

L'approbation quasi instantanée de la baronne eut fini de le convaincre que le jeune femme avait bel et bien changé depuis le décès de son époux. Autrefois, Alvaro avait dirigé sa baronnie d'une poigne de fer, laissant sa femme enceinte à l'abri du monde extérieur. Désormais, la première dame d'Ysari tenait elle aussi à rentrer dans la danse. Fier de la voir ainsi, Marsili ne put qu'esquisser un vague sourire, voyant ainsi une enfant devenir dirigeante.

-Je transmettrai vos paroles au seigneur d'Anoszia dans les plus brefs délais et je veillerai personnellement à ce que vos troupes soient correctement dirigées. Le frère du régent, Ansaldo d'Anoszia, aura probablement en charge le corps expéditionnaire. Je puis vous assurer qu'il n'existe pas de meilleur homme en ces terres capable d'une telle chose. Vous ai-je d'ailleurs déjà mentionné que cet Ansaldo a combattu dans le lointain pays d'Oesgard, aux côtés du duc Oschide lorsqu'il était encore capitaine de l'armée royale ? Des dizaines de rumeurs et d'histoires circulent dans les tavernes et lieux de vie. Alors soyez sans crainte ma dame, vos hommes seront entre de bonnes mains.

Il donna sa main à la jeune dame afin de l'inviter à marcher autour du palais.

-J'ai entendu dire que vous souhaitiez partir pour le nord, ma dame. L'annonce d'un grand tournoi réunissant les plus grands seigneurs n'est sûrement pas un hasard avec votre voyage. Je ne peux néanmoins, que vous conseiller, si vous décidez vraiment de partir, de rester méfiante et de n'avoir confiance qu'en votre entourage et votre escorte. Mon fils, en tant que garde personnel de feu votre époux, vous accompagnera et veillera d'ailleurs à votre sécurité.

Ils s'arrêtèrent devant un somptueux rosier où les épines pouvaient être aussi piquantes que des pointes d'épées.

-Si vous me le permettez, je tâcherai de diriger l'intendance durant votre absence.
Revenir en haut Aller en bas
Arichis d'Anoszia
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Âge : 23
Date d'inscription : 27/05/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 47 ans (né en 961)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Mar 22 Mar 2016 - 23:32


Ansaldo d'Anoszia

C'est au port d'Ysari que cabota le navire d'Ansaldo tandis que le reste de la flotte mené par son neveu Oscario continuait sa route jusqu'à Diantra. Il avait prévenu Marsili de sa venue et lui avait laissé juste assez de temps pour prévenir la baronne des intentions de leur suzerain. Arichis leur avait demandé de trouver des troupes à son fils, ce que chacun s'activait à faire de son côté. Lors de la guerre des Deux-Dragons ce fût le baron lui même qui avait mené les troupes ysaroise mais cette fois-ci, l'expertise de l'oncle Anoszia était souhaité en l'absence du dernier. Sysiphe l'accompagnait, aucun ne savait précisément pourquoi mais ainsi avait été la consigne du patriarche dans la missive. Flanqué de ses gardes, Ansaldo et son neveu descendirent du Fidel et prirent aussitôt la direction du castel de la baronne. On les annonça avant de les introduire auprès de la baronne qui jouissait déjà de la compagnie du Seigneur Valdèse. Ansaldo la salua comme il le devait, puis fit de même avec Marsili, avant de présenter à la dame avec Sysiphe leurs condoléances.

" Nous n'avons jamais eu le plaisir de vous rencontrer Votre Honneur, et nous sommes peiné que cela soit dans de telles circonstances. Sysiphe, mon neveu, et moi vous présentons nos plus sincères condoléances pour vos pertes et espérons que l'avenir se montre plus clément pour vous et votre terre."

Ansaldo contrairement à son frère n'était pas fin de sa bouche, mais ayant reçu la même éducation, il savait se tenir en publique et auprès de ses semblables.

" Le Sud a besoin de demeurer fort et uni, et nous sommes tous aussi heureux de voir que l'amitié Ydrilo-Ysaroise demeure malgré la perte tragique dont vous souffrez."

Sysiphe, le dernier fils du Dragon, était resté en retrait par rapport à son oncle et n'échangea qu'un sourire avec Marsili.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sarina de Feoda
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 143
Âge : 26
Date d'inscription : 24/06/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Jeu 24 Mar 2016 - 2:26

- Je vous remercie de me présenter vos condoléances mais rassurez-vous je suis parvenu a surmonter mon chagrin afin d'être apte à lui succéder, je le dois d'ailleurs grâce aux précieux conseils du seigneur Valdèse. Je suis par la même ravie de mettre un visage sur ce noble meneur d'homme qu'on me dépeint élogieusement.

- Je me repose ainsi sur vos compétences et celle de mon jeune sénéchal pour mener cette bataille qui me semble une démonstration de la force du sud, vos nobles intentions vous honore. Néanmoins, n'oublier pas que je ne veux en cas que mes armées se détournent du but décrit par votre frère.

Dis-j'en conviant mes invités à faire mieux connaissance, ils me suivirent à l'intérieur du séjour du premier étage du palais.

- Je vous sais très compétent dans les arts de la guerre, et en ce sens je voudrais que vous accoutumer mon jeune sénéchal à ses fonctions, ce dernier est l'un de mes cousins. Un capitaine de la flotte de Sybrondil de formation et parent de feu le duc de Soltariel. Les rapports de Marsilli font mention de ses talents en commandement, stratégie et combat à l'épée.

- Vous avez un beau neveu messire comme son sourire, j'aimerai te découvrir également Sysiphe. Sauriez-vous d'accord pour séjourner quelques jours au palais ? Ce sera l'occasion de consolider l'amitié entre nos maisons.

Dis-j'en faisant un doux sourire au dernier fils du régent d'Ydril, je souhaitais en même temps me faire une opinion plus poussée sur ses deux hommes, cerner leur traits et motivations. Je reconnaissais que Sysiphe avait des atouts pour plaire au parti féminin.

Lorsque je regardais ces hommes d'un regard sensuel et intense à la à fois, je pouvais deviner les intentions des gens en croisant leur regard. Notamment en me fiant à l'intuition féminine qui me fait peu défaut. J'ai développé ma faculté d'observation et de discernement auprès de mon conseiller politique, y compris de jugement pendant ma reprise du pouvoir. J'ai su conserver ma féminité... d'ailleurs la robe vert anis que je portais dessiné élégamment la silhouette du corps, celle-ci sertit de fines pierreries de jade. Celle-ci faites dans un tissu estreventin de qualité ! J'étais joliment apprêté en demandant à un domestique de ramener une collation à l'extrait d'oranger. Être ou paraître. Je me montrais moi-même, ni trop, ni pas assez le juste milieu.
Revenir en haut Aller en bas
Arichis d'Anoszia
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Âge : 23
Date d'inscription : 27/05/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 47 ans (né en 961)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Jeu 24 Mar 2016 - 14:15


Sysiphe d'Anoszia

Le jeune homme avait laissé son oncle parler, puis lorsque la baronne prit la parole le benjamin de la fratrie se surprit à rougir. Malgré son ignorance des jeux de séduction, il aurait juré que Sarina de Feoda lui faisait du charme. Très rapidement il reprit contenance et s'avança au niveau d'Ansaldo pour répondre à sa place.

" N'ayez crainte ma dame, vos hommes suivront les directives qui ont été donné par mon père sans se détourner de leur mission c'est à dire assurer la protection de mon frère et de Diantra le temps que notre roi regagne sa capitale. Vous pouvez vous appuyer entièrement sur mon oncle, mon père lui fait confiance avec sa vie et celle de notre famille pour vous dire. Votre cousin ne peut espérer meilleur mentor."

La voix de Sarina ne manqua pas son effet, et le regard du puceau s'attarda quelques temps sur la silhouette fine de la baronne avant de remonter vers ses yeux, pour lui répondre avec un sourire plaisant qui lui aurait valu un coup de coude de sa jumelle.

" C'est avec plaisir que j'accepte votre invitation ma dame. Je n'ai jamais eu le plaisir de visiter Ysari, mais il se raconte d'égayante histoire sur votre capitale."

Ansaldo lança un coup d’œil à Marsili, et ensemble ils demandèrent à prendre congé de la baronne. Les troupes devaient se rassembler pour prendre la mer au plus vite, et des missives devaient être envoyé au patriarche de la famille pour que de nouvelles décisions soient prises, notamment concernant l'arrivée des ysarains à Diantra.

"Ma Dame, je m'en vais rencontrer votre cousin le sénéchal afin que nous prenions nos dispositions et que vous troupes se réunissent près de votre capitale afin que nous reprenions la mer."

Il s'inclina légèrement auprès de la baronne, puis sortit en laissant Sysiphe avec elle.  
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sarina de Feoda
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 143
Âge : 26
Date d'inscription : 24/06/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Ven 25 Mar 2016 - 18:22

- Je n'ai aucune raison de douter de votre oncle, ni votre père dut à l'amitié qui existe entre l'Ydril et lYsari. Je souhaites que vous m'en dites un peu plus sur vous, vous êtes le fils cadets de la famille d'Anoszia et un homme qui a tout pour plaire. Avez-vous une promise ? Un parti comme vous ne passe probablement pas inaperçu je suppose.

Dis-j'en parlant d'un ton suave et aimable au beau Sysiphe, je voulais qu'il soit lui-même en ma compagnie.

- Je suis certaine que vous passerez un agréable séjour en ses terres, nos rues sont animés par la vie commerçante opérant quotidiennement. C'est un plaisir de plonger parmi cette ambiance attrayante quand tu veux te changer les idées.

- Qu'aimez-vous faire Sysiphe ? Quand vous n'êtes en déplacement avec un parent ?

Dis-j'en encourageant la conversation avec celui-ci en jouant légèrement de mes charmes, il semblait réceptif à ma présence ce qui pouvait signifier un intérêt naissant envers moi...

L'art de la séduction est un subtil jeu d'attention, attraction et attirance entre deux personnes que toutes femmes savaient utiliser pour acquérir une meilleure position, de l'influence via un mariage de convenance etc. Les exemples étaient assez nombreux pour en lister une dizaine mais cela me semblait plaisant. Je trouvais qu'on revêtait souvent un masque, une façade afin de se mêler et paraître à son avantage chaque jour. Je continuais mon échange naturellement, il descendait d'une noble famille de Calozi qui a su prendre du poids sous les rennes d'Arichis d'Anoszia. Était-il semblable à son père ? Cet homme dont je ne savais que la description faites par mon conseiller politique et autre nobles durant mon séjour au palais ducal soltaar était le père de Sisyphe, lui ressemblait-il ? Je ne l'ai pas encore rencontré en personne mais on en parlait beaucoup autour de moi. C'était un allié et ami de l'Ysari ! la conversation continuait en l'écoutant me répondre au fur et à mesure des échanges de regard...
Revenir en haut Aller en bas
Arichis d'Anoszia
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Âge : 23
Date d'inscription : 27/05/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 47 ans (né en 961)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Sam 26 Mar 2016 - 20:41


Sysiphe d'Anoszia

Amicale, Sysiphe lui sourit avant de répondre.

" Mon père a choisi pour moi la sœur de la baronne d'Alonna. Une certaine Angélique de Broissieux. Le régent d'Ydril a surement une raison à cela, sans doute pour consolider les relations entre le Nord et le Sud. Arichis d'Anoszia peut être très mystérieux sur ses motivations, mais celle-ci ne servent qu'à consolider son idéal : faire de nos terres de grandes terres. Mais cela a été fait avant les évènements tragiques que notre péninsule a connu. "

[i]Sysiphe en bon nobliau qu'il était, tendit son bras vers Sarina pour qu'elle le prenne afin qu'ils marchent ensemble. Il avait souvent vu son père ainsi faire avec des dames lorsqu'ils étaient à Ydril, et c'est avec une certaine fierté qu'il imitait aujourd'hui son paternel. Le sourire du plus jeune des Anoszia traversait d'un bout à l'autre son visage tellement il se sentait bien en ce moment.


" J'apprécie les joutes, les tournois, les banquets et le bon vin ma dame. Comme tout homme qui se respecte je dirais. J'aspire à voir la paix revenir sur notre royaume, il est triste de se dire que le royaume que nos aïeux nous ont laissé a été divisé par la cupidité et l'orgueil. J'espère sincèrement qu'une personne arrivera à réunifier et pacifier nos landes, et ce jour-à cette personne méritera tout notre respect."

Ils s'arrêtèrent devant une tapisserie, tournant son visage juvénile vers la baronne, Sysiphe demanda.

" Le voyage a été long, et bien que j'apprécie fortement votre compagnie ma dame j'aimerais me reposer si vous le permettez."

 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sarina de Feoda
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 143
Âge : 26
Date d'inscription : 24/06/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Sam 26 Mar 2016 - 22:06

- Je suis heureuse d'apprendre la nouvelle, votre père doit sûrement penser à l'avenir de son fils et la stabilité des relations entre le nord et le sud. Ce genre d'engagement n'est pas au goût de tous mais elles aident souvent a remédier aux dissensions en certaine situation. Vous m'êtes des plus appréciables Sysiphe, devenons bons amis ainsi.

- Si je peux vous apporter quelques conseils à propos de la gente féminine dite le moi, courtiser et aimer une femme sont des notions distinctes que peu d'homme savent discerner. Vous pouvez solliciter mon appui durant le temps que vous passerez au sein de la région, croyez en vos qualités qui font de vous l'homme que vous êtes. La demoiselle ne peut espérer mieux comme futur époux.

Dis-j'en dessinant un doux sourire sur mes lèvres en croisant son regard bleuté, ce beau nobliau de la maison d'Anoszia me donnait une bonne impression de lui.

- Je comprends ce que vous ressentez,  vivre dans un royaume divisé par ses mésententes n'apporte qu'un résultat mitigé du pouvoir en place. Je crois en nos contrées qui trouveront probablement un jour une paix, bien que garder espoir en faisant l'effort d'y parvenir soit encourageant.

- Vous trouvez vos appartement au deuxième étage. J'espère que vous aimerez le confort de la chambre préparez pour vous, sur ce reposez-vous bien.

Dis-j'en m'adressant a lui une nouvelle fois d'un air aimable, je demanda à l'une de mes domestique de conduire monsieur d'Anoszia vers sa chambre.  

Le nobliau devrait apprécier son séjour parmi nous, du moins le temps que son oncle revienne le chercher pour rentrer auprès du seigneur-dragon d'Ydril. Je ferais en sorte qu'il acquiert une opinion bénéfique sur notre culture, les gens qui animent le territoire mais également un lieu où il pourra revenir en se sentant accueillit comme il se doit... cela s'appliquait à ceux qui ont oui ou non leurs attaches avec l'Ysari jusqu'à un seuil minimum de tolérance. J'ai su rester une femme proche du peuple qui se souciait de leur doléance parfois trop nombreuse à mon goût. Toutefois, cela incombait à mes responsabilités de première dame d'Ysari. Quand Sisyphe partit se reposer, je suis également allé en direction des miens afin d'embrasser mes enfants, mais auparavant les enfants légitimés de feu mon cousin Maciste d'Aphel. À l'intérieur de ma chambre dans le séjour je scrute la vue sur la mer. Ensuite, je me vais écrire une missive destinée au vicomte de Calozi un peu plus tard dans le début de soirée. Prudence est mère de sûreté !
Revenir en haut Aller en bas
Arichis d'Anoszia
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Âge : 23
Date d'inscription : 27/05/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 47 ans (né en 961)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Dim 27 Mar 2016 - 19:31


Sysiphe d'Anoszia

Le jeune homme qui n'était pas encore expert au jeu de comment cacher ses émotions ne pû s'empêcher de rougir devant la proposition de la baronne. Il ne sût dire si c'était la naïveté de celle-ci qui parlait ou bien si elle lui faisait des avances à demi-mot pour qu'il la retrouve plus tard dans la soirée. A vrai dire, cette pensée le terrifiait quelque peu. Contrairement à ces deux frères, il ne savait pas s'y prendre, en détail, avec la gente féminine. Que ferait-il s'il se trouvait seul avec elle ? Et s'il devait aller plus loin ? Comment ferait-il pour lui ôter un vêtement ? Ces tissus étaient un véritable labyrinthe de lacets et de cordons. Tentant tant bien que mal de reprendre contenance, il lui répondit.

" Je prends note, et vous remercie de votre sollicitude ma dame."

Sollicitude. Sysiphe voulut se gifler pour avoir employer tel mot dans cette situation. Mais il se contenta de sourire et de s'incliner devant la baronne avant de lui offrir un baisemain pour se retirer dans la chambre allouée. Il devait écrire une missive à son père pour l'informer de ce qui s'était passer en Ysari, et le tenir au courant de l'invitation de la baronne Sarina à rester sur ses terres quelques temps.
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sarina de Feoda
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 143
Âge : 26
Date d'inscription : 24/06/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Lun 28 Mar 2016 - 4:43

Je me demandais comment il interprétait ma conduite envers lui . Je sentais bien ses yeux et son sourire semblait dire ce qu'il éprouvait à l'intonation de ma voix suave ou la sensualité émanant de moi naturellement, je connaissais le langage du corps qui réagissait aux sensations du désir charnel, de l'attirance et la séduction opérée par une femme consciente d'être belle et désirable... Le sud regorgeait de beautés attrayantes pour nos chers hommes, peu enclin à décliner une invitation de la gent féminine mais chaque individu percevait les plaisirs ainsi qu'autres aspects du quotidien différemment. Selon mon observation au cours de notre conversation le nobliau Anoszia se contentait dû à l'éducation noble, celle de sa maison également car même l'influence familiale joue un rôle dans le développement. Je voulais sans doute lui tenir compagnie pour qu'il découvre la région, ses coins verdoyants etc. Un tel homme ne pouvait pas toujours se retenir autant lorsque ses envies se manifestaient en lui, à moins que ce soit un homme du nord fort et robuste... au contraire c'était son exact opposé !

Je devrais peut-être m'assurer que notre convive soit bien installé au milieu de la soirée, je n'avais personne pour me dicter mes faits et gestes comme une poupée, ni un amant désireux de partager ma couche. Tellement me passait en tête pendant que je prenais un bain parfumé et laissé la fragrance imprégnait la peau. Une longue nuisette en soie arborant un beau décolleté m'attendait sur le rebord du lit. J'avais certes plusieurs gens à mon service mais je savais accomplir des choses par mes propres moyens comme me vêtir ou brosser les cheveux. je revêts un peignoir avec la chevelure détaché en marchant vers sa chambre, il saura probablement surpris par cette visite tardive ! Était-ce un jeu de séduction ou la simple curiosité de cerner un homme semblablement inexpérimenté à l'art de faire l'amour ? La première fois se produit n'importe quand et de multiples manières.

- Excusez moi Sysiphe, est-ce que vous comptiez bientôt aller vous coucher ? Apparemment je ne me trompe pas en voyant votre expression.

- Souhaitez-vous me faire partager vos premières impressions depuis que vous êtes au palais ? Je ne voudrez pas que votre père m'en tienne rigueur si quelques points vous déplait.

Dis-j'en usant d'un ton suave, son regard croisait le mien pendant que je m'assois en douceur sur le bord du  lit à baldaquin.

- Si vous préférez remettre cet échange à demain matin, je vous laisserai vous reposez tranquillement.

Dis-j'en détournant légèrement mes yeux bruns, puis captivant de nouveau son attention. Sa vue paraissait s'attarder.... sereine et féminine j'écoutais sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Arichis d'Anoszia
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Âge : 23
Date d'inscription : 27/05/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 47 ans (né en 961)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Lun 28 Mar 2016 - 16:19


Sysiphe d'Anoszia

Sysiphe avait diné avec des courtisans de la cour ysaraine avant de regagner sa chambre où un lit confortable l’attendait, ce qu’il appréciait fortement après un voyage en mer. Dégrafant sa tunique pour mettre une chemise de nuit dans laquelle il était plus à l’aise pour passer la nuit, le benjamin de la fratrie se regarda dans le miroir. Il ne comprenait pas pourquoi son père lui avait demandé de se rendre à la baronnie, l’éloignant ainsi de ses sœurs et de leurs terres. Il avait cru que c’était pour seconder Ansaldo, mais son oncle plus tôt dans la journée lui avait fait comprendre qu’il n’avait pas besoin de lui et qu’il pouvait profiter de l’hospitalité de la baronne. Ne se tourmentant pas plus avec des questions auxquelles il n’avait pas la réponse, le jeune homme se servit dans le panier de fruit jouxtant son lit lorsque la porte de sa chambre s’ouvrit sur la baronne. Ses précepteurs lui avaient apprit qu’une telle irruption était inconvenante pour une dame et un seigneur, surtout lorsqu’ils sont issu de la haute noblesse et il ne devait pas être un génie pour deviner ce qui se cachait derrière cela. Les sous-entendu la dame de Feoda, ses œillades et à présent sa venue en si petite tenue révélaient ses intentions. Sysiphe n’était pas maitre dans ce genre de situation, et son cœur se mit à battre de plus en plus vite lorsqu’elle s’approcha pour s’asseoir sur le lit à baldaquin.

Le jeune Anoszia alla vers le meuble une carafe de vin était posée. Il se servit un verre de Carruw et descendit la coupe d’un trait pour se donner du courage. Il laissa Sarina parler, s’attardant sur son décolleté un instant il releva les yeux vers elle pour lui répondre.


"Non, je vous prie, restez. Votre présence est loin de me déranger Votre Honneur. Au contraire. "

Il se rapprocha d’elle, et s’asseye près d’elle sur le lit.

" Mon père est un homme bon, du moins pour ses amis, il ne vous tiendra pas rigueur Sarina. Mais ne craignez rien, mes premières impressions sur le palais sont respectables. Puis-je vous demander ma dame ce que vous attendez de moi ?"

Crétin. Il savait très bien ce qu’elle demandait, mais il n’osait se lancer, de peur de mettre un pied dans l’inconnue et de déstabiliser, s’il se trompe, les relations entres leurs deux terres.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sarina de Feoda
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 143
Âge : 26
Date d'inscription : 24/06/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Lun 28 Mar 2016 - 18:04

- Je ne veux rien de plus que votre bon plaisir parmi nous, ne soyez pas autant dans la contenance et apprenez a vous détendre pendant ce séjour. N'avez-vous point envie d'en savoir un peu plus sur la manière de séduire et contenter une femme ? Je le devine a votre regard que vous êtes novices en ce domaine. Seulement si vous souhaitez y être instruit.

- Vous savez qu'en suivant tout le temps les moeurs de la cour ou bien les coutumes liés on peut oublier une chose importante, derrière tout titre se cache un homme et une femme semblable à n'importe qui. La seule différence réside dans le milieu où tu nait, on vous a sûrement dit que ce genre de visite nocturne est inappropriée, indécente pour un noble de haut rang. Toutefois, il faut parfois outrepasser ce point de vue. Quand on sait faire la part des choses, nous parvenons à concilier devoir et vie privée. Qu'en pensez-vous ?

Dis-j'en en continuant à le regarder intensément, sereine en train d'observer ses réactions conforme a ce que je pensais.

- Vous ne désirez devenir un amant et mari pour votre promise... comme tout homme capable de répondre aux attentes d'une femme. À moins qu'en effet se serait mieux de le découvrir le moment venu, ce que je respecte évidemment.

Dis-j'en étant toujours assise près de lui la voix suave, son corps semblait se détendre peu à peu, se laisser aller progressivement.

Il aux phéromones que je produis au contact de sa peau non loin de la mienne, à un effleurement de s'adonner au plaisir charnel lors de cette nuit feutrée. L'ambiance était propice à un rapprochement des deux partenaires, l'un au début d'un apprentissage et l'autre accoutumé a ses aspects... allait-il tenter une approche vers une expérience différente de celle qu'il connaît où se contentera-t-il d'agir en nobliau, courtiser celle qui captive ses songes à chaque heure du jour et de la nuit ? Devrais-je le guider sur ce chemin en le faisans'étonner -même par ses propres compétences ? Seul le bel Anoszia était en mesure de faire ce choix. hormis s'il sollicitude un soutient par mon intermédiaire. Je me tenais à l'écoute de Sisyphe...
Revenir en haut Aller en bas
Arichis d'Anoszia
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Âge : 23
Date d'inscription : 27/05/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 47 ans (né en 961)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Lun 28 Mar 2016 - 20:02


Sysiphe d'Anoszia

Bien sûr qu’il souhaitait apprendre, il en avait jamais eu l’occasion auparavant ca sa sœur était toujours sur son dos. Durant leur adolescence, ils étaient inséparables et jamais Sysiphe n’avait osé franchir le cap et suivre l’un de ses frères dans l’un des bordels de la ville. Malgré la légèreté de sa tenue, et la fraicheur de la soirée, le benjamin avait chaud et les effluves parfumées émanant de la baronne accentuaient cela.

" Oui. Vous avez raison baronne."


Il se rapprocha un peu d’elle, attrapant sa main aussi douce que celle d’un nouveau-né révélant bien qu’elle n’avait jamais eu à travailler de ses mains. Sarina avait dans ces mots employés quelque chose de naïf et d’innocent qui contrastait bien avec sa volonté du moment. Elle avait connu un homme, et était plus âgé que lui bien que Sysiphe lui faisait confiance il ne souhaitait pas passer pour un niais. Sa main remonta le long de la sienne pour caresser son cou avant d’ouvrir légèrement son négligé pour apercevoir un sous-vêtement féminin. Il avait surpris une fois sa sœur dans cet habit là lorsqu’il avait fait irruption dans sa chambre un soir.

"Vous êtes bien avenante Sarina."

Chuchota-t-il tout près d’elle en se penchant pour l’embrasser. Les lèvres pleines de la baronne étaient savoureuses, et de là, Sysiphe laissa son instinct prendre le dessus en comptant bien faire honneur à la réputation des hommes de sa famille. Ses mains débarrassèrent les épaules de la belle de son tissu pour choir sur lit, la révélant dans l’intimité de sa chemise de nuit. Caressant sa hanche d’une main la poussant à s’allonger sur le lit à baldaquin, il lui susurra à l’oreille.

"Apprenez-moi Sarina de Feoda."
   
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sarina de Feoda
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 143
Âge : 26
Date d'inscription : 24/06/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Lun 28 Mar 2016 - 21:48

- Appelle moi Sarina mon bel amant,  je ne peux refuser une si délicieuse demande venant de vous. Dois-je en déduire que vous me témoignez un intérêt en tant que femme ?

- Je n'ai qu'un an de plus que vous mais croyez-moi vous vous souviendrai de cette douce soirée, puis découvrons jusqu'où vont vos appétits.

Dis-j'en ressentant son corps se mêlaient l'un à l'autre comme la caresse de sa peau sur la mienne...

Ma peau s'imprégnait de la sensation procurée par son contact, que ce soit nos lèvres se touchant et sa main me caressait. Je lui fis enlever tout tissu pour contemplait dans sa splendeur, un homme bien que puceau n'avait rien à envier aux autres avec ses muscles finement dessinés et son attribut des plus réceptifs, lentement mais sûrement je guide ses gestes au même rythme que le mien, ni trop vite, ni trop long l'Anoszia ne se servait de se prédisposions pour les plaisirs charnels mieux qu'il ne le pensait, rentrant à l'intérieur de mon être à maintes reprises tout en variant nos positions au fur et à mesure... Les premiers gémissements se faisaient entendre de ma part tellement j'avais l'impression de partager une passion réciproque grandissant à chaque émoi, je lui montrais également qu'une femme sensuelle et passionnée pouvait le faire apprécier ses heures exquises où deux êtres s'adonnent à la stimulation des sens et du plaisir jusqu'à son dénouement. Les minutes passaient ardemment sous l'effet des baisers langoureux se prolongeant encore et encore.

Cela faisait un moment que je n'ai plus eu de partenaire pour vibrer ainsi, cela se reproduirait peut-être pas... cela dit-il aura découvert de quoi était-il capable dans l'intimité d'une chambre, voire surpris de ses exploits pour une première fois. Le sang du dragon de Velmonècoulait bel et bien dans ses veines, si les hommes de la lignée ont déjà de telles aptitudes sa promise n'aura aucune raison de se plaindre. Il était dur de tomber sur l'amant parfait, ça n'existe pas néanmoins si ce dernier sait se coordonner à sa femme ou Amanteleur nuit ne sera guère décevante. Sa bouche m'en demandait davantage au grès de nos ébats au point que les draps nous couvraient à peine. Comment se sentait-il ? Me demanderait-il plus comme un amant ?

- Comment vous sentez-vous mon ami ? Vous avez une telle ardeur en vous que je ne sais comment m'en passer. Vous me montrez vos talents cachés.

Dis-j'en gémissant entre deux va et viens d'un ton toujours suave et excitant pour mon partenaire me semblait-il.
Revenir en haut Aller en bas
Arichis d'Anoszia
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Âge : 23
Date d'inscription : 27/05/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 47 ans (né en 961)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Mar 29 Mar 2016 - 0:16


Sysiphe d'Anoszia

La baronne était visiblement une femme directe. Sysiphe s’attendait à d’avantage de jeux, de caresses et de préliminaires mais il n’en était rien, Sarina se montrait gourmande et le jeune homme comprit assez vite ce qu’il devait faire. A son tour, il la déshabilla mais ne put la contempler bien longtemps que déjà la jolie baronne se saisissait de lui pour l’inviter à explorer en profondeur sa féminité. Il la pénétra de tout son vit, heureux comme un ouistiti d’Estrevent d’enfin trempé son biscuit. Sa sœur sera tellement surprise en l’apprenant. Non pas qu’il était du genre à se vanter, contrairement à Oscario, Sysiphe était assez prude et plus réservé que ses deux frères ainés, peut-être parce ce qu’il avait toujours été dans l’ombre de ces derniers, impressionné par leurs histoires et aventures.

Ses mains s’amusaient sur la poitrine de la belle, tandis que ses lèvres soufflaient sur son cou. Il avait entendu parler de la baronne d’Ysari, et jamais il n’aurait deviné qu’elle cachait autant de fougue dans l’intimité d’une chambre.


" Vos flatteries me touchent ma dame. " Moins bavard que son amante, il la dominait et comprenait enfin pourquoi les hommes aimaient tellement copuler.
   
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sarina de Feoda
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 143
Âge : 26
Date d'inscription : 24/06/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Mar 29 Mar 2016 - 1:38

- C'est mon ressenti sur vous et vos performances du moment. Vous pouvez en être fier comme le seigneur-dragon.

Dis-j'en lisant en mon amant qui ne parler pas beaucoup, dût au tempérament de Sysiphe.

Il s'exprimait peu comme la plupart des hommes dans ces circonstances l'acte physique primait, il se targuait non plus de long discours à me demander si je me ferais à quelqu'un d'aussi réservé tous les soirs sous le joug de l'intimité d'une chambre... Je savais peu de choses sur son ce sujet mais à ce que je put comprendre, c'étaitl'exact opposé de ses frères aînés d'après les retours à leurs propos. Devrais-je me soucier du côté discret du nobliau car derrière le silence se cache la tempête... S'il correspondait à cette expression la chambre à coucher est l'endroit où il daigne vraiment se lâcher, se détendre. Pourquoi était-il le moins connu de la maison d'Anoszia ? Comment une ardeur pareille pouvait contraster avec son attitude posée, le maintien d'un gentilhomme descendant de bonne famille. Je me laissais dominer par sa façon de me faire l'amour, beaucoup d'énergie et fougue se manifestaient dans ses gestes et baisers. Je venais de réveiller un volcan en dormance qui en voudrait plus qu'une succession de préliminaire, je notais une pointe de tendresse quand il me posait ses lèvres sur mon cou. Il ne me lâchait plus en recommandant à venir et sortir en moi, il s'ensuit des caresses brulantes douces et exquises à la fois.

Je ne faisais que l'initier, l'habituer à aimer et contenter sa future épouse lorsqu'il sera au sein de la chambre nuptiale, la lune de miel est l'un de mes plus beaux souvenirs ! Je pose un baiser au creux de l'oreille gauche pour attiser son désir, du moins je le stimule aisément afin qu'il atteigne l'extase d'une première nuit mémorable espérons le. Sait-on jamais comment percevait-il cette intimité à mes côtés ! Je pris de nouveau le dessus pour lui faire atteindre le dernier stade : la jouissance, c'est-à-dire l'apogée du désir à son sommet. Il poussait des gémissements au gré de mes mouvements de reins sensuels jusqu'à le fatiguer suffisamment pour se libérer en moi, ce qui fit l'air heureux comme-ci il avait goûter au délice. Je me sentais fort bien en l'embrassant langoureusement, les draps imprégnés de la fragrance sucrée. Je me remettait de ce tourbillon charnel tandis que lui vivait l'essoufflement survenant suite à un ébat intense et passionnel, ma tête posait sur un torse musclé. Il était désormais apte à honorer une femme. 

- Vous êtes devenu un homme, avez-vous aimer ses heures en ma compagnie ? Je vous demanderai que ça reste un secret entre nous voulez-vous bien.

Dis-j'en me montrant un instant songeuse près de l'Anoszia dénudé...
Revenir en haut Aller en bas
Arichis d'Anoszia
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Âge : 23
Date d'inscription : 27/05/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 47 ans (né en 961)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   Mer 30 Mar 2016 - 20:45


Sysiphe d'Anoszia

Dans un râle d'extase Sysiphe lâcha enfin sa semence dans l'antre adapté d'une dame au lieu des habituels morceau de tissu qu'ils récupéraient parfois. Sarina reposa sa tête sur son torse, lui demandant de garder secret leurs ébats du soir. Ce à quoi le benjamin de la fratrie acquiesça d'un mouvement de tête perceptible à la baronne. Caressant sa brune chevelure d'une main, il souriait en regardant le plafond. Son père ne devait surement pas s'y attendre pensa Sysiphe, il se demandait d'ailleurs bien ce qu'il aurait pu y penser s'il était mis au courant. Repoussant un drap de son pied, le jeune homme fit descendre sa main dans la colonne vertébrale de Sarina pour caresser sa chute de rein tandis que lentement mais surement le sommeil le gagnait progressivement. Il espérait que la baronne accepterait de passer la nuit avec lui pour peut-être, qui sait, remettre le couvert en réveil.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur un même souffle | Marsili de Valdèse & Sarina de Feoda
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Un souffle de luxure [Hans]
» Le vent souffle la solitude [PV Hayley and Estéban]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Soltariel :: Baronnie d'Ysari-
Sauter vers: