AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Beltrod- De retour à la maison ( Lyarra )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Manel
Humain
avatar

Nombre de messages : 80
Âge : 117
Date d'inscription : 31/01/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Beltrod- De retour à la maison ( Lyarra )   Dim 24 Avr 2016 - 19:04

    De retour ! Du moins il se trouvait sur une terre appartenant à sa Maîtresse. Ici, il pourrait se reposer tranquillement, et puis, ce serait la première fois qu'il allait profiter de la capitale du Duché.
    Sa suzeraine était sans doute occupée, et il préférait attendre un peu avant de se rendre auprès elle. Son état n'était de toute façon guère adéquat pour se montrer.
    Son long séjour loin d'ici l'avait épuisé, tant de voyages, tant de poussières, tant de bruits de sabots. Il en avait un affreux mal de crâne. Manel avait ce son dans sa cervelle, et impossible de le faire disparaître. Chancelant de temps en temps, il alternait les moments de sautillement à ceux où il devait s'aider des murs pour avancer.
    Son regard balayait les lieux et s'arrêta à une auberge d'où sortait les éclats de verre. Heureux fou qu'il était se disait le jeune garçon qui ne se souciait que de son divertissement, et de la volonté de sa Maîtresse.

    Il souhaitait que rien de mal ne se soit déroulé en son absence, en tout cas, il espérait également que la nomination de Dame Blanche allait lui valoir quelques augmentations ou du moins quelques petits honneurs supplémentaires.
    Car même s'il ne courait pas forcement pour les médailles, il ne pouvait nier qu'il était toujours plaisant de se voir récompensé.
    Le trouvère déambulait dans les rues, prenant un verre ici, un autre là-bas, certains le reconnaissaient de temps en temps.
    On fêtait même son ascension, maintenant il était le serviteur d'une Dame, Baronne devenue Duchesse. Et puis il y avait l'étoile dans le ciel de son existence; la belle Azénor. Quand la reverra-t-elle ? Pourvu que le destin fasse des siennes comme ce jour où il put la rencontrer. Ah quel beau jour que celui-là ! Soupira-t-il en terminant un verre.

    Puis en marchant, l'effervescence d'une foule l'interpella.
    Cessez ! Cessez ! Implora-t-il en grimaçant. Il fallait avancer, ce qu'il fit en se frayant un passage.
    Le son des pièces de monnaies heurtaient le sol au son des hurlements sur des paris.
    Prenant une place à une certaine hauteur, le troubadour observa le centre que formait le cercle de la population.
    Un combat allait débuter. Il y avait là, deux guerriers, une jeune femme, et un homme assez sûr de lui plutôt musclé, tenant une hache.
    S'il avait écouté les chants de la foule, l'issue du combat ne ferait guère de doute. Et la victoire serait pour ce personnage costaud.
    Combien de récit, d'histoire avait-il lu et conté où le plus faible en apparence sortait vainqueur d'une rude bataille.

    A moitié allongé, il observait ça en baillant, mais l'oeil bien vif afin de savoir ce qu'il allait se passer. Lui qui voulait un retour paisible, le voilà en train d'observer un combat de rue en plein milieu du Royaume de sa Maîtresse... Voilà peut-être de quoi lui donner un peu d'inspiration pour les prochaines soirées au Palais. Fallait-il encore que l'épique soit au rendez-vous !
Revenir en haut Aller en bas
Emilie Chantenuit
Humain
avatar

Nombre de messages : 466
Âge : 22
Date d'inscription : 26/07/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Beltrod- De retour à la maison ( Lyarra )   Mer 1 Juin 2016 - 18:03

4e jour de la 8e Enneade de  Verimios de l'an 8 du 11e cycle

A peine arrivée, dans la première auberge de la capitale du Médian, Lyarra payait le premier aubergiste pour appâter des éventuels duellistes qui accepteront de combattre. Le don oratoire de l’aubergiste et de son parcours de guerrière offrait une opportunité non négligeable…Un ancien mercenaire acceptait son défi. L’auberge était dans un quartier populaire, la garde baissait les yeux sur les combats de nuit et clandestine. On demandait aucun grabuge qui pourrait nuire la tranquillité de la ville. De ce fait, le combat était toléré…Elle pouvait jouir de son art: l'art martial.

La foule était attisée par la flamme du spectacle, elle formait une arène coutumière. L’aubergiste donnait de l’importance à la scène, scandant les hauts faits respectifs des deux guerriers. Cette soirée était un bon moyen de gagner une masse d’argent à l’aide des paris. À l’œil de l’organisateur, l’expérience des deux individus pourrait lui offrir une belle somme. L’Aubergiste prit un ton les plus motivant. Au milieu de la foule, il se mit devant les deux guerriers. Sa voix rauque et fort annonçaient le spectacle.

« Mesdames, Messieurs !

Dans le cœur de notre belle ville, les chevaliers s’octroient le droit de se battre et de prouver leurs valeurs ! Mais, l’art de la guerre ne se limitent pas qu’à la chevalerie ! Non ! Oh que non ! Ce soir ! Mes chers spectateurs, deux combattants chargeaient d’histoire s’affrontent dans un magnifique combat ! La règle est simple ! Le premier sang versait ! le combat est terminé !

Nous avons Louve Noire, une guerrière ayant participer à la bataille d’Amblère ! Cette belle femme est incarnée cette hardiesse de vivre et le courage contre les noirauds. Peu de femme a le courage de prendre ce risque et de se battre comme une âme ! Belle et dangereuse !

Nous avons Marchemort, un ancien soldat de la bataille de Naelis contre l’invasion des Noirauds. Vétéran de la guerre, il témoigne le courage de ces hommes inconnus. Il est fort, puissant pourtant il est éclipsé par la chevalerie.

Ainsi, frère et sœur du peuple ! Les deux combattants vont s’affronter dans un respect mutuel. Maintenant, Battez-vous ! »


Marchemort était grand et ses bras d’acier témoignait son expérience dans le combat. Ses yeux vairons accompagné par une chevelure négligée accentuaient le caractère fougueux et sauvage de l’adversaire. Ses pieds étaient encrés au sol en tenant fermement sa grosse hache. Sans évidence, l’adversaire était plus fort que Lyarra, pourtant, la femme ne démordait pas l’envie de se battre.

Marchemort testait la demoiselle par des attaques simples, guetta ces faiblesses pour attaquer avec plus de fougue. Elle ne bougea un instant, bloquant ses coups. Ses yeux ne s’éloignaient pas celui de l’adversaire, elle était concentrée sur ses actions.  Lyarra était fixé sur son adversaire n’entendant plus les cris de la foule. Son corps entier semblait absorber par le moment présent. Ses sens étaient aux aguets, son instinct la guida dans chaque mouvement. La louve noire était calculatrice car son adversaire était plus endurant et plus fort.

Puis, le gros guerrier attaqua sans vergogne la jeune femme, montrant toute sa force qui avait de quoi faire pâlir un paysan. Elle décida d’esquiver ces coups afin d’éviter de bloquer ses assauts. Sa musculure féminine était bien inférieur à celui de l’adversaire. L’adversaire avait du mal à empêcher ses esquisses mais Le puissant guerrier ne démordait pas sur ses assauts, Il porta un coup en direction de son ventre l’obligeant à utiliser son épée pour bloquer son attaque, néanmoins, elle perdit l’équilibre sentant toute la puissance destructrice de l’homme. Son corps se heurte contre une table. Une douleur empara ses hanches, échappant quelques gémissements.

La guerrière perdit peu à peu le combat, il était beaucoup plus fort. Limite à genou, l’homme appuya sa hache sur l’épée de la femme. Lyarra utilisa sa deuxième main pour la mettre sur le plat de la lame pour supporter la puissance de son adversaire.


En cet instant, elle découvrit une faille sur le bout de la hache. L’occasion était là, Lyarra pourrait frapper sur la partie fragile de la hache et vaincre son adversaire. Dans un crie de rage, elle dévia l’arme d’adversaire et s’éloigna de lui.

Elle opta une posture offensive à la surprise des spectateurs. Louve noire chargea son adversaire avec toute sa force, portant toute son attaque sur l’arme en question. Elle assaillit de coup en direction de sa hache, plus particulièrement, sa faille. Le dernier coup brisa la hache en plusieurs morceau ; le crie d’effroi jaillit dans toute la salle. Puis, la lame de Lyarra entailla légèrement le torse de son adversaire en guise de victoire.
Tout autour, le monde regarda la scène remplit de surprise et de stupeur. Quelques-uns commencèrent à applaudir, suivit d’une grande vague d’applaudissement. Le guerrier restait figé, posant le regard sur la demoiselle. Il sourit, acceptant avec dignité la défaite

« He bien jeunette, je ne m’attendais pas à perdre le combat. » Il tendit la main, Lyarra saissisa sa main « Un beau combat »
Le combat laissait place aux spectacles du peuples. Lyarra prit son butin et se dégagea de cette foule qui peuplait l’auberge. Une fois dehors, la guerrière se calla contre le mur de l’auberge, respirant un bon coup. Ses mains se joignirent, se frottant pour ensuite sourire de nouveau. La femme était fière de son combat, du moins, c’était un bon début.

Puis, un bruit de pas venait rompre le calme de la demoiselle. Son regard se posa sur cet étranger, visiblement excentrique.

« Bonsoir, besoin de tranquillité vous aussi ? Si, c’est oui, nous sommes deux. Dans ce cas, marchons dans la ville…La nuit est calme. » proposa la l'ex-vagabonde en direction de l’inconnu. Pourquoi le faisait-elle ? Elle n’avait pas envie de rentrer seule…..


Dernière édition par Lyarra courevent le Mer 3 Aoû 2016 - 8:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Manel
Humain
avatar

Nombre de messages : 80
Âge : 117
Date d'inscription : 31/01/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Beltrod- De retour à la maison ( Lyarra )   Lun 18 Juil 2016 - 15:08

S'amusant distraitement avec quelques pièces, le jeune troubadour observait la scène, tranquillement installé, le combat allait débuter, et les apparences avaient tout pour être trompeuses.
L'aubergiste s'approcha et se lança dans un discours afin d'annoncer les guerriers. Les présentation faites, le combat pouvait débuter.
L'oeil un peu plus attentif, Manel redressa un peu son buste, replaça légèrement sa coiffe. Evidemment, il n'avait que faire des paris et autres discussions qui pouvaient animer ce genre d'événement.
L'intérêt pour lui était de dénicher des talents, même si cela ne faisait pas partie de son rôle principal au sein du petit personnel de la Duchesse du Median, l'artiste qu'il était s'amuser à chercher, et pourquoi à présenter une personne intéressante à sa suzeraine.

Le combat s'animait rapidement, il y avait aussi l'animation de la foule, la guerrière se montrait offensive, et Manel sans vraiment savoir pourquoi, s'amuser à donner des coups dans le vide, comme s'il participait.
Même s'il avait quelques notions, suite à son petit voyage avec Qaspiel, il était évidemment fort loin d'être au niveau.
La louve était maintenant en grosse difficulté. A genou, elle essayait de ne pas rompre, et elle y parvint au courage. Les yeux brillant d'étonnement et de joie, le barde regarda le combat s'achever avec la victoire de la guerrière.

Une poignée de main respectueuse, et voilà la fin. Soupirant, il avait quelques doutes, mais son premier avis était plutôt bon. La foule se disparaissait, la guerrière s'empara de son butin, et lui rangea les pièces dans sa sacoche et se leva, il s'étira, un peu las... Il imaginait avec un certain pessimisme les retrouvailles avec sa Maîtresse, bien qu'objectivement il n'y avait pas de raisons.
En attendant, voulant se retirer, ses pas guère silencieux attirèrent l'attention de celle qui venait de combattre. Baissant légèrement sa tête pour la regarder, Manel esquissa un sourire en écoutant sa demande.
-" Oh Oh, je n'ai pas pour habitude de partager mon temps avec une personne capable de tailler mon coeur en deux en un instant." Lança-t-il ironiquement en descendant pour débuter la marche au milieu de cette nuit des plus agréables.
-" Cependant je me permets une exception, votre façon de manier l'épée est remarquable... " Poursuivit-il montrant par son comportement qu'il répondait favorablement à la demande de la vagabonde, qui l'avait de toute manière compris, du moins il espérait.

-" Je me nomme Manel, humble troubadour, et encore plus humble serviteur de la Duchesse du Median ! "Termina le joueur en achevant d'une façon qui demandait à son interlocutrice de se présenter à son tour...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Beltrod- De retour à la maison ( Lyarra )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beltrod- De retour à la maison ( Lyarra )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon retour à la maison
» Retour à la maison [Agnès, Sybille et Nathan]
» Le retour à la maison
» Retour à la maison
» Retour à la maison.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché du Médian :: Duché du Médian-
Sauter vers: