Partagez | 
 

 Regarde l'horizon. Regarde toujours l'horizon. (PV Tiberia)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tibéria de Soltariel
Humain
avatar

Nombre de messages : 468
Âge : 32
Date d'inscription : 02/05/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
MessageSujet: Re: Regarde l'horizon. Regarde toujours l'horizon. (PV Tiberia)   Mar 2 Aoû 2016 - 0:26



— Enfin, oui, je crois. La sagesse n’est pas seulement une question d’âge. C’est surtout la façon dont on aborde les difficultés. On peut être jeune, mais avoir une grande expérience pour certaines choses. À mon sens, la façon dont tu vois le monde qui t’entoure démontre une certaine sagesse. Tu ne devrais pas le remettre en doute.

Lui dit Tibéria avec un sourire. La jeune femme avait toujours été bien entourée toute sa vie. Les problèmes, elle y faisait rarement face seul. Il y avait toujours quelqu’un pour prendre les gros contrecoups à sa place. Tibéria n’était pas convaincue que ce soit une bonne chose, car la vie amène son lot d’enseignements dans les difficultés qu’elle met sur notre route. Si on ne les affrontait jamais seul, comment apprendre et grandir? Tibéria était parfaitement consciente de la vie de privilèges qu’elle avait menés, mais elle savait aussi qu’elle était déficiente pour certaines choses. Heureusement, la jeune femme était toujours prête à apprendre et elle n’avait pas peur des difficultés qui se présenteront à elle.

Bien que sa petite démonstration magique n’ait pas été très impressionnante, les réactions de Zoïle firent sourire Tibéria. Si elle travaillait plus, elle pourrait devenir beaucoup plus puissante. C’était son intention. Elle savait que Margot était beaucoup plus forte qu’elle en magie. Si jamais elle devait réapparaître, Tibéria voulait être en mesure de l’affronter. Après tout, le feu et l’eau ne font pas mon ménage. Elle avait l’avantage de l’élément sur sa sœur.

— Ce n’est pas aussi facile que ça. Ce n’est pas parce que je serais duchesse que je pourrai faire ce que je veux. Chaque décision que je vais prendre comporte des risques et aura des conséquences. Je dois être capable de prévoir ces risques et décider si ça vaut la peine d’aller de l’avant ou non. Agir en toute impunité simplement parce que je m’en sens le droit serait totalement irresponsable. Il y a des choses que je n’aime pas pour lesquelles je ne pourrais rien faire et je dois garder en tête qu’un changement n’arrive jamais du jour au lendemain. Il me faudra être patiente tout en gardant en tête que beaucoup de gens n’aiment pas les changements. Je dois aussi accepter le fait que ce n’est pas tout le monde qui va m’aimer et qu’il y aura certainement des gens pour essayer de me nuire, parfois très gravement.

L’esclave semblait complètement abasourdi par le comportement de Zoïle. Il était habitué aux bonnes manières et à la douceur de Tibéria alors que Zoïle lui aboyait des ordres comme si elle était une noble alors qu’elle ne l’était pas. Sur le coup, l’esclave semblait outré d’être traité de cette façon. Tibéria arriva à la rescousse pour désamorcer la situation.

— Oui, je vais prendre un peu d’eau, merci.

Elle regarda Zoïle avec un petit sourire.

— Tu me sembles avoir beaucoup de choses dans ce sac.
Revenir en haut Aller en bas
Zoïle
Humain
avatar

Nombre de messages : 180
Âge : 35
Date d'inscription : 15/06/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 16 ans (née en 992)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Regarde l'horizon. Regarde toujours l'horizon. (PV Tiberia)   Dim 7 Aoû 2016 - 2:38



La sagesse. Non, elle n’y croit pas trop, mais elle n’en dit rien. Selon elle, c’est l’apprentissage de Muelle, pas la sagesse. Muelle n’est pas sage, elle le dit elle-même. Instinct de conservation, dit plutôt Muelle. Elle se contente de sourire, comme d’habitude, lorsqu’elle ne comprend pas quelque chose mais qu’il est hors de question qu’elle l’avoue. Quoique parfois ce sourire signifie seulement « Ah ouais, d’accord, je n’insiste pas, tu as raison » Zoile n’est pas en désaccord avec l’idée qu’on ne peut pas faire tout ce qu’on veut sans prendre la mesure des conséquences.

- Oh, je ne disais pas ça pour que tu puisse vraiment faire tout ce qui te passe par la tête. Tu as raison, faire tout ce qu’on veut sans y réfléchir est stupide.

Et peut-être effectivement encore plus quand on a des gens sous sa protection. Zoïle n’a toujours pu compter que sur elle-même. Et Muelle. De la sagesse peut-être, parce qu’elle a dû apprendre à se défendre toute seule, ou presque, mais quand on est seule, on n’a personne sous sa responsabilité. On a qu’à penser à soi-même. Rien de plus, rien de moins. Tiberia aurait à prendre soin de toute une population.

- Moi, je n’ai pas besoin d’être appréciée. Je n’ai pas besoin de plaire et personne ne me veut vraiment du mal. Mais personne ne prend soin de moi non plus. Je suppose que nos vies ont chacune leurs avantages et chacune leurs inconvénients. Mes décisions n’impliquent que moi.

Est-ce que ça fait d’elle quelqu’un d’égoïste ? Sans doute. Tiberia avait l’avantage d’être une future duchesse. Et Zoïle d’être une sorcière, sans doute. Ce n’était pas facile de départager le mieux du pire. C’est différent, surtout.

-- Mais je te conseille tout de même de prendre tes propres décisions et de ne pas laisser la vie, le destin, la fatalité ou peu importe le nom que tu lui donne, décider pour toi.

Depuis quand les esclaves se permettent d’afficher aussi ouvertement leurs jugement ? Et envers leur maîtresse en plus. Non, ce n’était pas décent pour un esclave de juger sa maîtresse. Et le regard que pose Zoïle sur l’esclave en dit beaucoup sur le jugement qu’elle-même porte sur l’esclave. Elle a bien le goût de le fixer méchamment jusqu’à ce qu’il baisse les yeux, mais elle s’abstient, parce que Tiberia la reprend gentiment en demandant à l’esclave le dit verre d’eau. Zoïle retourne donc à fouiller dans sa besace pour en sortir les feuilles de menthe. Elle jette négligemment le sachet sur la table et sourit à Tiberia.

- Ah oui, pour ça, il est plein ce sac. Il contient toute ma vie. Tout ce que je possède. Enfin, presque… j’ai du laisser quelques trucs chez mon mentor… ce qui était trop volumineux et j’ai un autre sac pour mes vêtements, dit-elle comme si c’était normal que de ne posséder que ce qui entre dans ce sac.

De toute manière, sa seule possession essentielle est bien évidemment Lufotu. Le reste n’est pas parfaitement nécessaire ou, à tout le moins, remplaçable.

Revenir en haut Aller en bas
Tibéria de Soltariel
Humain
avatar

Nombre de messages : 468
Âge : 32
Date d'inscription : 02/05/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
MessageSujet: Re: Regarde l'horizon. Regarde toujours l'horizon. (PV Tiberia)   Sam 13 Aoû 2016 - 11:06

— C’est tout de suite beaucoup plus effrayant quand tu réalises tout à coup que tu devras prendre des décisions qui pourraient toucher beaucoup de personnes pour le meilleur ou pour le pire. Évidemment, mon intention est de faire le bien et de traiter les gens de façon juste et éclairée, mais je sais qu’il y arrivera des moments où je devrais faire des choses… moins agréables encore. Je n’ai jamais tenu la vie d’un homme ou d’une femme dans mes mains, mais je sais que ça va arriver maintenant…

Tibéria était pensive. Certaines personnes vont passer leur vie à rechercher le pouvoir et à toujours en avoir plus. Toutefois, plus le pouvoir était grand, plus les responsabilités qui venaient avec l’étaient. Il ne fallait pas oublier que chaque chose à un envers de la médaille beaucoup plus sombre qui peut amener à se questionner : est-ce que ça en vaut vraiment la peine. Néanmoins, Tibéria était déterminée à se rendre jusqu’au bout. Malgré la vague impression de n’être qu’un agneau qu’on amène en sacrifice, la jeune femme espérait pouvoir changer les choses. Une bien grande ambition pour une si petite femme, mais elle avait du caractère et une volonté à toute épreuve. Même si sa sœur devait réapparaître, Tibéria ne flancherait pas. Margot les avait laissées à Thaar pour se lancer dans une épopée vengeresse sans plus donner de nouvelles d’aucune sorte. Non, Tibéria ne pouvait pas lui pardonner.

— Ne t’inquiète pas. Je vais faire de mon mieux.

Le problème avec cet esclave, c’est qu’il n’était plus vraiment un esclave. Techniquement, Tibéria l’avait libéré avant son départ, car elle jugeait ne plus avoir besoin de ses services alors qu’elle s’apprêtait à intégrer la maison des Anoszia et que les esclaves devaient être légion là-bas. Néanmoins, le pauvre homme avait commencé à paniquer, puis à pleurer en se lamentant qu’il ne saurait pas quoi faire une fois libre, car il avait été esclave toute sa vie. En effet, il était dans l’entourage de la jeune femme depuis plusieurs années, n’étant encore qu’un enfant lorsqu’il a commencé à la servir. Aujourd’hui, il devait avoir entre 25 et 30 ans. Castré pour éviter les incidents fâcheux, il avait conservé les rondeurs propres aux jeunes adolescents ainsi qu’une voix haute-perchée qui se transformait en magnifique voix de soprano lorsqu’il chantait. Pour lui éviter une vie misérable, Tibéria avait consenti à ce qu’il vienne avec elle et, bien qu’il ait en sa possession un documentait qui faisait de lui un homme libre, il agissait avec Tibéria comme s’il était toujours son esclave. Toutefois, il acceptait plus difficilement de recevoir les ordres venant de toute autre personne qu’elle. C’est pourquoi il se montrait aussi récalcitrant à servir Zoïle et qu’il la trouvait tout à fait indigne de se tenir aux côtés de sa précieuse maîtresse, surtout si celle-ci était pour devenir une duchesse. Un mot de la part de Tibéria le rappela à l’ordre, mais son opinion ne changea guère.

Zoïle lui dit candidement que ce sac contenait pratiquement toute sa vie à l’exception de ses vêtements qui se trouvaient dans un autre. Tibéria n’osa pas lui dire que la moitié de la cale de ce bateau contenait ses effets personnels et c’était bien peu comparativement à ce qu’elle avait possédé avant. Sa famille étant très riche, elle n’avait été privée de rien.

— Tu sais quoi, je crois que plus tard nous devrions aller fouiller dans mes affaires pour te trouver une nouvelle tenue. Je suis certaine que quelque chose t’iras. Vois cela comme un cadeau de ma part pour te remercier de ta franche amitié.

Les deux jeunes femmes continuèrent à discuter longuement en oubliant le temps qui passait. Tibéria était ravie d’avoir une nouvelle amie à ses côtés dont la franchise lui sera certainement d’un grand secours à l’avenir. En plus, elle pratiquait également la magie élémentaire avec une affinité pour l’eau tout comme Tibéria. Elles pourront s’entraider à l’avenir, car la future duchesse avait bien l’intention d’améliorer ses compétences à la magie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Regarde l'horizon. Regarde toujours l'horizon. (PV Tiberia)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Regarde l'horizon. Regarde toujours l'horizon. (PV Tiberia)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» « Regarde ça, regarde ça ! Chaque fois que j'déprime ça m'déplume !! »
» Regarde toujours devant toi, jamais derrière, sauf si tu sais que quelques choses t'y attend [ Prio : Bois de Frêne ♥ ]
» [Foret] On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du côté de la forêt. [PV : Alexander Taylor, Sarah Grandpré & Alyss Jackson]
» Regarde où tu mets les pieds ... [Noah] Abandonné
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: OCÉANS :: Océans :: Mer Olienne-
Sauter vers: