Partagez
 

 Kral Whiran, le colon frileux

Aller en bas 
AuteurMessage
Kral Whiran Vif-Vireton
Nain
Kral Whiran Vif-Vireton

Nombre de messages : 17
Âge : 23
Date d'inscription : 06/06/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 142
Niveau Magique : Non-Initié.
Kral Whiran, le colon frileux Empty
MessageSujet: Kral Whiran, le colon frileux   Kral Whiran, le colon frileux I_icon_minitimeLun 6 Juin 2016 - 17:37


Nom/Prénom : Kral Whiran Vif-Vireton Lhune Galaz
Âge/Date de naissance : 142 ans / Favrius de la 869eme année du Xeme cycle
Sexe : Homme
Race : Nains
Faction : Cités Naines (Thanor)
Particularité : Polyglotte

Alignement : Loyal Neutre
Métier : Ancien assassin / Colonisateur (explorateur) / Ingénieur
Classe d'arme : A distance (arbalète naine) / Corps à Corps (Makazorn / Haches)
Équipement : La principale arme de Kral est une arbalète à double arc de sa fabrication. Travaillant avec plusieurs artisans de son peuple, elle est unique et d’une rare qualité. Le corps principal (arbrier) est un matériau composite, un mélange d’ébène et de chène, permettant une solidité exemplaire. Les deux arcs sont montés l’un sur l’autre et relié par des pièces de bronze, permettant leur retrait si nécessaire pour l’entretien. Fortement recourbés ils sont très puissants grâce à la flexibilité du bois et de la corne les composant, mais ont une portée inférieur à la moyenne des arbalètes. Les carreaux sont des viretons forgés par Kral lui même, certains présentent des crochets, voir même des grappins tandis que d’autres comportent de multiples barbelés pour élargir la blessure de la victime. Tout comme son arbalète, Kral utilise deux Makazorn peintes en noir, par souci de discrétion. Ces deux armes typiques de sa ville natale lui permettent aussi bien le combat que d’escalader les murs et les parois rocheuses. L’équipement du Langktrommi comporte également une petite hache de lancer, et de multiples couteaux, en plus d’une corde dix mètres enroulées autour de sa taille.

Description physique : La physionomie de Kral représente tout à fait une espèce rare, presque ironique pour sa race, des nains. Un assassin. En effet le petit homme approche à grande peine les un mètre vingt cinq, ne se trouvant souvent qu’au niveau de la taille des hommes et à l’épaule des siens. Qui plus est sa carrure est fine, même s’il porte les épaules et la taille fine, il reste plus proche des humains que de certains Nains. Ainsi cette particularité lui permet aussi bien de passer presque inaperçu, d’avoir une certaine souplesse sans compter sur l’endurance de son peuple ainsi que la capacité de se diriger des plus facilement dans le noir. Ces diverses particularités, propres à lui ou aux Nains, ont fait pendant de longues années un tueur compétent. Mais avant tout physiquement, le Langktrommi reste un fier représentant de son espèce. C’est ainsi une fière barbe châtain, tirant presque sur le roux, rongeant son visage aux traits durs et couturés de cicatrices diverses, marques de brûlures ou d’éclats de roche. Son regard gris semble las et pourtant attaché durement au rocher de la vie. Il porte une armure assez lourde pour un membre de sa profession, bien que parfaitement huilée et peinte en teintes sombres. Composée de différentes couches placées sous forme d’écailles, cette particularité lui permet une certaine liberté de mouvement et des bruits limités étant en grande partie composée de cuir à l’exception de son plastron et de ses épaulières. Pour limiter autant une nouvelle source de bruits que pour alléger le poids total de l’armure une capuche compose la protection crânienne. Il lui arrive encore aujourd’hui de porter la robe brune de son ancien poste d'ingénieur.

Description mentale :
Kral, bien qu’un nain,  est un mâle qui aime la vie et le frisson des dangers. Chaque parcelle de son corps et de son âme ne vivent que pour cela. N’ayant jamais connu la paix il ne désire aucunement atteindre un jour l’âge doré de se lancer dans la politique de la Virmée ou encore de Thanor. Bien qu’ayant au fil des années accumulée une certaine renommée et fortune il reste cependant sobre et modeste, considérant son argent comme un simple outil. De son point de vue il est pratique d’être riche mais cela ne fait pas ni une personne ni sa vie. Karl craint l’ennui au point qu’il se refuse généralement les repos trop longs et a peur un jour de ne plus pouvoir être assez habile et puissant, se faisant battre par ses pires ennemis.

En soi il ne recherche pas le danger mais au contraire à s’en cacher. Là où l’assassin trouve son plaisir et sa principale raison de vivre reste avant tout de jouer avec le feu. De la même manière la Longue Barbe est déterminée et n’abandonne rien. Pouvant passer des heures à se concentrer il ne jettera que rarement l’éponge et préférera aller droit au mur que baisser les bras. Le guerrier n’hésite pas à mettre les vies de ses proches - si l’on peut appeler ainsi ces hommes - ni à prendre. Par ailleurs il ne considère pas son activité comme étant illégale mais plus un art.

D’une rare curiosité le Nain dévore livres, les manuscrits, les différentes oeuvres qu’elle peut trouver. Lunatique, l’ancien assassin peut parfois se montrer susceptible et bouder. Cela arrive bien souvent après un échec. Dès lors le nouvel explorateur, au lieu de se mettre en colère, manifeste son mépris et se met hors d’atteinte en boudant. Il coupe court à toute explication et se renferme sur lui même.

Rusée, la Longue Barbe sait se sortir de la plupart des situations gênantes.. A fortiori elle garde son sang froid et agit parfois avec une implacable logique. Chose pouvant parfois se montrer déroutante un ancien assassin, Kral suit un code d’honneur strict vouant une loyauté sans faille aux enseignements de son peuple et une haine farouche vis à vis des Gobelins qu’il a passé un long moment de sa vie à traquer.

Comme la majeure partie des personnes le nain se comporte différemment selon ses affinités. De manière générale il se montre assez taquine avec les femmes, n’hésitant pas à les frôler, leur prendre le bras ou encore flirter avec elles. A contrario il peut se montrer très froid, voir arrogant si cela s’avère nécessaire pour approcher de son but. Rancunier il ne pardonnera que peu envers ceux qui lui feront du mal. Solitaire, il ne considère que peu de personnes comme des amis et encore plus rares sont ses proches, qui se comptent sur les doigts d’une main.

Kral est quelqu’un de sensible, éprouvant énormément de sentiments. Malgré cela il fait d’énormes efforts pour éviter d’être débordé par les pulsions de ses émotions, considérant qu’il fut son pire ennemi pendant la majeure partie de son existence. Par ailleurs sa façon taquine de se comporter cache sa peur de se trouver en difficulté dans les relations sociales qu’il ne peut éviter. Le Nain a toujours peur d’être mal jugé, critiqué, rejeté et n’a parfois aucune confiance en lui. Ce malaise se ressent de part son passé, les regrets qu’il a d’avoir tuer ses proches pour sombrer dans la folie meurtrière de l’assassinat. Aujourd’hui cependant, bien que considéré par certaines autorités comme un paria, il a juré de devenir un homme meilleur et de bâtir sa propre existence.

Obsessionnel, obstiné le Nain n’arrêtera jamais et ne cessera de poursuivre tout les objectifs qu’ils soient vains ou non. Il n’hésitera jamais à mettre sa vie en danger pour réussir. Son perfectionnisme en est parfois maladif et il peut paraître rigide dans ses pensées. Cependant rien de cela ne l’empêche d’être créatif et rêveur au point d’être parfois mal compris par ceux qui l’accompagnent dans son épopée.

Capacités magiques : Kral ne possède aucune capacité vis à vis des runes naines.

Histoire :

Le sordide endroit est semblable à toutes les tavernes du port de la cité. Enfumée, sentant la sueur et l’humidité, sans compter les relents de la marée, et étant couverte d’une épaisse couche de crasse. La population était loin d’être hétéroclite, composée en majeure partie des marins humains dont les navires avaient abordé les quais  plus tôt, et autres hommes de bas étage. Elle était réservée aux rares humains de Thanor, parqués ici comme du bétail. Seul un représentant de l’espère naine se trouvait accoudé à une table, petit être solitaire regardant au fond de sa chope de bière, pourtant presque pleine. Son paquetage posait à coté de lui faisait presque sa taille mais son regard d’acier et son visage couturé de cicatrices ne faisait pas douter d’une vie lourde de tristesse, à l’image de bien des nains après le Voile. Un homme au visage couvert d’une barbe brune, épée au côté, le visage couvert par l’ombre de son chapeau à large bord vient s’asseoir en face. Ne voyant pas le Nain relever la tête il s’éclaircit bruyamment la gorge, puis finalement dépité de l’absence de réaction pris la parole.

« C’est toi Kral Whiran ?
Ouais mon gars. »

Malgré la réponse laconique, et le fait que le parler du Nain ressemblait à un tonnerre précédant une bataille, l’homme s’installa plus confortablement restant de marbre.

« Griffe-d’Acier m’a demandé de te ramener. Si j’pouv…
Putain gamin la paix, j’voulais juste être un homme meilleur moi.
Les dettes sont les dettes. Il a pas apprécié de ce que t’as fais de son dernier homme…
Ta gueule j’t’ai dis. Je l’ai pas tué son gosse j’crois bien non ?
Tu vas me causer meilleur le nain ! T’as misé gros sur le coup et… »

L’homme fit soudainement face à une arbalète, petite certes mais chargée - et non pas d’un carreau mais de deux. Avalant péniblement sa salive, il dégaina un couteau lentement sans geste brusque, le fit glisser sur la table et posa ses deux mains sur la table. Il n’était qu’un matelot tentant d'arrondir sa paie, et l'argent qu'on lui avait donné pour tuer Kral ne valait pas de mourrir.

« C’est bien t’as compris… Tu connais pas mon surnom grande gueule ? Vif-Vireton ça te dis quelque chose ? »

Le nom était flou dans la mémoire du chasseur puis lui revient soudainement. Il en avait entendu parler dans le Nord mais également dans le Médian. Un assassin, assez connu sans jamais avoir tué de grandes personnalités pour autant. On le disait aussi compétent que droit, autant que pouvait l’être un membre de la profession. La rumeur circulait qu’il se déplaçait  à travers les ost des nobles, profitant d’être uns des larrons suivant bien souvent les armées. Il était fort étrange qu’il fut un nain.

« J’t’aurais cru plus grand… Mais c’toi qui a l’arbalète j’te crois…
Tu causeras quand je te le dirais la prochaine fois. J’ai bu être une ou deux pintes de trop pour parler autant mais j’vise très bien.
J’te crois.
Ta gueule. Maintenant écoutes moi gamin. Ouais me regarde pas comme ça… Vous êtes tous des gosses pour moi. Bref regardes moi. J’vais t’raconter un bout d’ma vie et t’iras en faire part à Griffe-d’Acier. Compris ? »

L’homme, de toutes façons en mauvaise posture pour dire non, s’empressa d’acquiescer, posant un regard inquiet sur l’arbalète. A quelle puissance pouvez partir un carreau de cette chose ? Il en était sûr au moindre mouvement brusque sa gorge ne serait plus que charpie. Il ne lui restait plus qu’à écouter.

« Bien. Mon nom est Kral Authorlakisson Whiran Vif-Vireton du clan de la Lune d'Or. Pourquoi Whiran ? Ben une fois j’ai passé la nuit de garde sans couverture ni manteau. Le matin j’étais tellement transi de froid, que j’en étais bleu. Et quitte pour trembler toute la journée.  Ca m’a pas quitté. Enfin bref. Griffe-D’acier reconnaîtra le nom de mon clan, et comprendra qu’on ne touche pas à un de ces membres, même perdu de vue depuis plus de cent ans. Maintenant tu vas te charger de trouver un fils de la Montagne. Rikr Grasse-Runes, c’est un neveu. Je te paierai le double de Griffe-d’Acier pour que tu lui racontes mon histoire, il mérite de savoir ce bon gars. »

Ajoutant le geste à la parole, le nain sortit de sous la table une bourse remplie de souverains qui tintèrent avec joie aux oreilles du chasseur de primes. Il se fichait bien de jouer les messagers si ça rapportait autant ! Acquiesçant avec force plaisir, il remarqua que l’assassin n’avait pas pour autant cesser de le braquer de son arme. Mais le chasseur n’osa pas lui demander de détourner l’arbalète et préféra avaler de nouvelle fois sa salive, une pellicule de sueur sur le front, priant que les cordes ne lâchent pas prématurément.

« Ouvres tes oreilles. Je suis né ici, un peu plus dans la ville en réalité au sein de la maison du clan. C’était en 869 du Xeme mais ça il le sait. Père était un Ingénieur, un véritable as de la machinerie, pouvant faire bâtir aussi bien une forteresse qu’un camp mineur ou construire une catapulte. Il avait gagné sa renommée à force de travail. Bien évidemment son premier fils se devait de suivre sa voie. C’est pour ça que maman me donnait tout le temps des cubes à jouer, et me montrait comment construire des petits forts… »

L’homme n’osa le dire mais concrètement il n’avait que faire de la mère du nain. Ce qui l’inquiétait surtout c’était le monologue qui s’annonçait long, et terriblement stressant.

« Enfin j’ai passé que 8 ans sur ses basques. Un peu plus que les autres, mais à vrai dire je voulais pas la quitter et j’étais un chanceux pour les autres… Puis j’ai bu ma première bière, j’ai roulé sous la table au bout de la moitié de la pinte. Et là mon père m’a pris sous son aile, comme j’aurais dû le faire à ce pauvre orphelin de Rikr… J’ai appris durement les mathématiques, la balistique et autres petits détails jusqu’à mes trente ans. Je savais mieux compter que parler et lire et j’étais capable de dessiner les plans d’une catapulte simple avant même d’avoir lu mon premier traité d’ingénierie. Ah on s’est fait une bonne bouffe quand je suis devenu un Gnutrommi… Puis je suis parti à Kirgan. »

La gorge sèche, Kral prit sa chope et but une longue gorgée sans penser une seule seconde que son interlocuteur passif était également assoiffé, bien que se demandant comment le nain faisait pour boire sans le quitter des yeux une seule seconde…

« J’peux dire que ma vie fut trépidante là bas… Je courrais le jupon des jeunes, j’ai eu un certain succès à l’époque. Mais j’ai surtout mon meilleur maître, l’Ingénieur personnel de Sa Majesté… Rien que ça oui l’ami ! J’ai appris à ses côtés et j’ai rencontré mon meilleur ami, Rudd. De vrais gredins, d’excellents ingénieurs aussi ! On était, ou plutôt j’étais destiné, à devenir l’un des potentiels successeurs du maitre. Mais c’était sans compter sur sa fourberie. A quatre vingt deux ans, après cinquante années de camaraderie, nous étions tous deux les étoiles montantes de la capitale en matière d’armement. Tu vois mon arbalète ? Elle est unique l’ami. Nous l’avons imaginée, dessinée et crée ensemble avec l’aide des meilleurs. Une fois terminée nous l’avons présentée à Sa Majesté. Rudd s’est attribué tout le mérite et en quelques heures je fus oublié et mis de coté. Le lendemain le successeur du maitre Ingénieur était désigné. Et je te laisse deviner qui… Je suis allé le voir, nous nous sommes disputés et je lui ai planté une pioche en plein crâne. »

Nouvel arrêt pendant que Kral buvait de nouveau une gorgée de bière.

« J’ai regretté ce geste toute ma vie. Mais le mal était fait et je me suis enfui, loin de chez moi. La moitié de ma vie derrière moi et l’autre prête à être gâchée. J’ai marché longuement vers le Sud. J’ai songé pendant un moment à devenir mercenaire mais même si je suis un Nain, je n’ai pas la maitrise des armes de mes frères guerriers… Par chance j’étais tout de même assez intelligent pour m’engager comme constructeurs d’engin de siège, jusqu’à devenir un véritable maitre de siège. Plus d’un château est tombé par ma faute… J’ai commencé à apprendre à manier cette arme, pour honorer la mémoire de Rudd, aussi salaud fut il. Ce n’est pas plus compliqué que de gérer une baliste à vrai dire, à part que c’est toi qui dois pas bouger. »

Le nain éclata de rire, comprenant une blague qui laissait de marbre le malheureux devenu pâle en suivant la pointe des carreaux bougeant avec vivacité devant ses yeux. Pourvu qu’il n’appuie pas sur la gâchette… Telle était sa prière du jour.

« Enfin… Qui aurait pu penser que j’allais devenir un assassin ? Mais c’était sans compter sur ce bout d’femme, l’assassin personnel d’un noble. Oublié son nom tiens… Un gars du Nord qui avait plus d’ennemis qu’il n’ait raisonnable d’en avoir ! Elle m’a vu m’entrainé un jour et de là elle m’a parlé de son boulot. Puis on a bien remarqué qu’on avait les mêmes valeurs, surprenant pour une tueuse tu m’diras ! Elle m’a tout appris. Je la suivais au cours de ces missions, protéger ses arrières. J’ai tué plus d’un garde à sa poursuite. Puis elle m'a appris à me déplacer plus doucement, sans jurer au moindre geste et surtout sans attirer l'attention. J'étais très utile pour tuer de loin, ou pour éliminer en combat singulier mes adversaires, en passant par les toits, les ruelles. Bien sûr un nain dans la foule ça passe pas inaperçu. Et pourtant putain vous baissez jamais les yeux les Grands là... » `

Le regard empreint de nostalgie, Kral se gratta machinalement une cicatrice sur la pommette, très certainement une marque de sa sombre époque…

« J’ai été à ses côtés vingt ans, même dans son lit parfois surprenant pour un nain ! Puis elle a vieilli et je l’ai abandonnée dans un monastère. Elle voulait se repentir, devenir une femme meilleure. Comme moi maintenant tiens… Du coup j’ai continué son travail seul. J’étais pas le meilleur mais très certainement jamais on aurait cru que le Vif-Vireton était l’ingénieur nain qui montait ses balistes, tout en grognant des menaces à ses servants… »

Prenant une inspiration Kral fit craquer ses doigts tout en gardant un oeil sur le chasseur, toujours attentif à l’arme qui oscillait.

« Trente ans d’assassinats, de meurtres… Mais j’ai toujours refusé de tuer s’il n’y avait pas une raison valable à mes yeux. Pas de femmes, d’enfants, ni même de Ducs ou de Rois. Je n’avais pas envie d’être haï non plus. Être un paria des siens suffisait amplement. J’étais las de mon… art. Ecoeuré du sang sur mes mains puis le Voile est arrivé. Ce fut comme un éclair de lucidité. Il me fallait raccrocher et redevenir Kral Whiran Lhune Galaz et aidé les miens. J’ai mis cinq ans à trouver le courage de remonter jusqu’en Lorn puis à Lante. Je me suis dis pendant un temps que j’allais servir le Roi Valek. Mais vivre en plaine ne m’a jamais plus et cinquante ans en Péninsule m’avaient bien assez écoeurées. Je suis ainsi arrivé sur la côte et j’ai embarqué pour les Frimas. Ils voulaient pas de moi au début mais bordel j'ai rien dis, j'ai participé aux travaux du clan où je m'étais installé. Et ils ont fini par me tolérer, sans m'accepter pour autant, en partie parce que j'étais discret mais aussi parce qu'ils savaient que j'avais passé plus de temps sur la roche et non sous ! Je me suis fais une jolie petite vie là bas, j’ai pris un coup de vieux aussi - peut être trop habité au temps clément du Sud. Mais il me manquait quelque chose, j’avais besoin d’un clan - le mien m’aurait rejeté je pense. Je suis venu à Thanor, j’ai travaillé quelques mois et j’ai surtout trouvé des valeureux nains pour m’accompagner, on ne sait où mais on creusera de la belle roche... On est 15 courageux, l’ami, pour bâtir une nouvelle colonie. Je serais leur Gromtrommi on va dire, leur chef si tu comprends pas le khuzdul. Mais pour y arriver j’ai du emprunter à Griffes-d’Acier… Il m’avait juré attendre qu’on se soit installé et trouvé une source de richesse pour réclamer la somme. Et j’ai dû couper une oreille à son homme de main et maintenant je menace un deuxième par la même occasion. Tout ça parce que je voulais devenir un homme meilleur. Mais tu m’y empêcheras pas gamin c’est clair ? »

L’homme acquiesça, ne sentant plus ses jambes et d’une pâleur extrême. Kral se leva, entassa son paquetage et le souleva lourdement sur son dos, tout en menaçant le chasseur de primes de son arbalète. S’éloignant de quelques pas il montra la bourse, tirant un carreau à côté, faisant voler des éclats de bois.

« Bon j’ai un bateau à prendre demain moi… »

Et il s’éloigna, tournant le dos à l’homme qui s’affaissa sur le sol, inconscient.

HRPComment trouves-tu le forum ? : Toujours bien :)
Comment as-tu connu le forum ? : Me souviens plus…
Crédit avatar et signature : /
Compte autorisé par : Thorgrel MGL


Dernière édition par Kral Whiran Vif-Vireton le Lun 13 Juin 2016 - 19:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kral Whiran Vif-Vireton
Nain
Kral Whiran Vif-Vireton

Nombre de messages : 17
Âge : 23
Date d'inscription : 06/06/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 142
Niveau Magique : Non-Initié.
Kral Whiran, le colon frileux Empty
MessageSujet: Re: Kral Whiran, le colon frileux   Kral Whiran, le colon frileux I_icon_minitimeJeu 9 Juin 2016 - 21:26

(C'est fini au fait Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Thorgrel Gormisson
Ancien
Ancien
Thorgrel Gormisson

Nombre de messages : 2325
Âge : 27
Date d'inscription : 07/05/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  177
Niveau Magique : Avatar
Kral Whiran, le colon frileux Empty
MessageSujet: Re: Kral Whiran, le colon frileux   Kral Whiran, le colon frileux I_icon_minitimeVen 10 Juin 2016 - 15:24

Ok, noté, je m'occupe de toi sous peu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Kral Whiran Vif-Vireton
Nain
Kral Whiran Vif-Vireton

Nombre de messages : 17
Âge : 23
Date d'inscription : 06/06/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 142
Niveau Magique : Non-Initié.
Kral Whiran, le colon frileux Empty
MessageSujet: Re: Kral Whiran, le colon frileux   Kral Whiran, le colon frileux I_icon_minitimeVen 10 Juin 2016 - 18:41

Yeepeeee :D
Revenir en haut Aller en bas
Thorgrel Gormisson
Ancien
Ancien
Thorgrel Gormisson

Nombre de messages : 2325
Âge : 27
Date d'inscription : 07/05/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  177
Niveau Magique : Avatar
Kral Whiran, le colon frileux Empty
MessageSujet: Re: Kral Whiran, le colon frileux   Kral Whiran, le colon frileux I_icon_minitimeLun 13 Juin 2016 - 16:13

C'est partit pour la correction !

Citation :
Âge/Date de naissance : 182 ans / Favrius de la 829eme année du Xeme cycle

Comme tu le décris dans son physique et quand on voit son avatar, l'âge me semble un poil trop élevé. Il faudrait, soit changer d'avatar (les nains ont forcément du blanc ou du gris à un endroit dans celle ci une fois les 160 ans passé), soit diminiuer l'âge d'une bonne trentaine d'année.

Description Physique :

Citation :
Il lui arrive encore aujourd’hui de porter la robe brune que près de ...

Petit couac, il manque la fin de la phrase ^^

Description Mental :

Citation :
. Bien qu’ayant au fil des années accumulée une certaine renommée et fortune il reste cependant sobre et modeste, considérant son argent comme un simple outil. De son point de vue il est pratique d’être riche mais cela ne fait pas ni une personne ni sa vie.

Riche, selon des standards nains, me semblent un peu extrapolé pour le coup, mais je te fais confiance pour cela en jeux.

Citation :
Karl, bien qu’un nain, est un homme qui aime la vie et le frisson des dangers.

En fait, non, ce n'est pas un homme, c'est bien un nain, pour la précision du sexe, on parle de mâle et femelle, mais le mot homme renvoit directement à humain et donc, pas nain. Cela apparait à quelques endroits dans ta fiche, il faudra modifier, même si ça reste du détail !

Histoire :

Citation :
La population était loin d’être hétéroclite, composée en majeure partie des marins humains dont les navires avaient abordé les quais un plus tôt, ou encore des criminels et autres hommes de bas étage. Seul un représentant de l’espère naine se trouvait accoudé à une table, petit être solitaire regardant au fond de sa chope de bière, pourtant presque pleine.

Ici, si on parle bien du port de Thanor, c'est l'inverse au niveau de la population. Bien qu'ils possèdent peu de réel capitaine et navigateur, ce sont les nains qui sont majoritaires à cet endroit. Les matelots humains et les capitaines de navires sont la minoritée. Thanor en elle même ne compte en ses murs quasiment aucun humain, il existe donc très peu, voir aucun criminels humains ou hommes de bas étages. C'est le port le plus "carré" qui existe sur Miradelphia.
Citation :

« C’est bien t’as compris… Tu connais pas mon surnom grande gueule ? Vif-Vireton ça te dis quelque chose ? »

Concernant le surnom Vif-Vireton, tu dis un peu plus loin dans le texte qu'il sagit aussi du nom de ton clan. Mais si Kral à gagné celui ci parmis les humains, cela ne peut être le nom de son clan. Soient tous les nains de celui ci se nomment ainsi et ce n'est donc pas un surnom, soit uniquement Kral et il possède donc un nom de clan différent. Il faudra modifier en fonction dans ta fiche aux différents endroits.

Citation :
Mon nom est Kral Authorlak Shivers Vif-Vireton. Pourquoi Shivers ? Ben une fois j’ai passé la nuit de garde sans couverture ni manteau. Le matin j’étais tellement transi de froid, que j’en étais bleu.
Authorlak est il le nom de ton père ? Si oui, nous utilisons ici le même modèle que les peuples nordiques. Cela donnerait donc Authorlakisson.

Concernant le surnom Shivers, il faudra modifier, nous n'utilisons plus de surnom en anglais. Tu peux donc lui donner l'équivalent français si tu désires, ou bien son équivalent en Khazalide.
Le mot Wyr signifie, blanc, neige, glace, ajouté le suffixe "An" donnerait Wyran et on aurait alors quelque chose qui se rapproche le plus de "frisson", le mot exact n'ayant pas de pareil dans le lexique que nous utilisons.

Voici le lien de celui ci si tu souhaites toi même y jeter un coup d'oeil :
http://romarik.forumactif.com/t411-culture-dictionnaire-nains


Citation :
Je suis ainsi arrivé sur la côte et j’ai embarqué pour les Frimas. Je me suis fais un nom là bas, j’ai pris un coup de vieux aussi...

Concernant cette partit, il faudra la dévelloper avec précision si tu souhaites la garder. Les Frimans sont une archipel d'îles fortement indépendantiste, peuplé de nain qui n'ont jamais véçut sous terre et qui partagent une foi différente à celle des nains du continent. Si Thanor en assure la protection des côtes, elle n'a aucun réel pouvoir sur eux, tant leur organisation tribal est bien réglé. En somme, des nains qui regardent d'un mauvais oeil d'autres nains. Il est donc difficile de s'y faire un nom. Précision est donc nécéssaire, sauf si tu souhaites zapper ce passage qui n'apporte pas de réel modification à ta trame.

Citation :
Je suis venu à Thanor, j’ai travaillé quelques mois et j’ai surtout trouvé des valeureux nains pour m’accompagner en Kirgion. On est presque cent l’ami pour bâtir une nouvelle colonie. Je serais leur Gromtrommi on va dire, leur chef si tu comprends pas le kuzdrul.
Même après une centaine d'année d'errance, on te reconnaitra toujours à Thanor comme le nain qui à abbatu son homologue. Il sera dur d'y retrouver stabilitée, surtout que les oreilles de la Cité d'Arkan peuvent avoir eu vent du nom d'un assassin nain en péninsule partageant des caractéristiques communes avec le nain qui c'est enfuit.  Il faudra donc nuancer, modifier.

Aussi, part MP je t'avais précisé une quinzaine de nain, pas plus. Après lecture de l'histoire, cela se justifie encore plus par le passé houleux de ton personnage. Les nains ont la mémoire longue et l'honneur y est fondamental, tu balayes un peu rapidement dans ce dernier paragraphe la partit ou Kral tente de se racheter. En soit, cela ne me dérange pas, mais il faudra appuyer en jeux sur l’hostilité de tes homonymes qui n'apprécieront que peu se retrouver face à un assassin.

Ton personnage entre en jeux au mois précis ou nous sommes, il faudra donc considérer que s'il se rend dans le Kirgion, il y trouvera les nains de Fort-Garmin.

Dernière chose sur ça, c'est Khazalide ou Khuzdul.

Voila pour la correction, j'ai bien aimé la façon de présenter ton histoire, sous la forme d'un rp témoignage, sympa. A mon goût tu fais quelques défilements de décénnies ou ont auraient aimé en savoir plus, notamment ses 60 ans d'assassinat en péninsule.  Mais ça serait tatillonner.

Voilou.
Revenir en haut Aller en bas
Kral Whiran Vif-Vireton
Nain
Kral Whiran Vif-Vireton

Nombre de messages : 17
Âge : 23
Date d'inscription : 06/06/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 142
Niveau Magique : Non-Initié.
Kral Whiran, le colon frileux Empty
MessageSujet: Re: Kral Whiran, le colon frileux   Kral Whiran, le colon frileux I_icon_minitimeLun 13 Juin 2016 - 18:32

Merci de ces petits détails (pas trop graves en soit) mais bon ça me permet de peaufiner ma connaissance du BG Nain malgré mon passé Razz

Edité donc l'ami usurpateur !
Revenir en haut Aller en bas
Thorgrel Gormisson
Ancien
Ancien
Thorgrel Gormisson

Nombre de messages : 2325
Âge : 27
Date d'inscription : 07/05/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  177
Niveau Magique : Avatar
Kral Whiran, le colon frileux Empty
MessageSujet: Re: Kral Whiran, le colon frileux   Kral Whiran, le colon frileux I_icon_minitimeLun 13 Juin 2016 - 19:33

Pour la majorité, ça me va, dernier point de détail qui bloque par contre :

Citation :
Tout une jetée, avec de beaux quais. Et une baliste qui pouvait tirer bien loin. J'ai montré à leurs forgerons comment qu'on faisait des flèches enflammées. J'ai eu du mal mais j'leur ai montré que j'avais vécu comme eux plus que mon compte sur la terre et pas sous. Du coup ils m'ont toléré en plus de mon petit cadeau. Je me suis fais un nom là bas, j’ai pris un coup de vieux aussi

Les nains des Frimas ne cherchent malheureusement pas ce genre de chose, ils ne craignent quasiment rien qui ne vient de la mer et les rares bateau qui s'y arrête dispose déjà d'un endroit suffisant sur Firiuk pour le faire. Ce sont des nains très proches de leurs natures, tribaux, pour ce faire accepter par une de ces tribus, la solution est souvent de se faire discret et montrer pâte blanche, participer à la vie quotidienne du village sans faire de vague. Ils n'accordent que peu de confiance aux nains des montagnes et encore bien plus depuis le Voile.
Et toute renommée qu'il pourrait se faire dans une tribu ne se propagerait que peu en suite, aux autres. Y construire, y investir, venir troubler l'ordre établit à coup de frasque serait prit de leur coté comme une agression.

Revenir en haut Aller en bas
Kral Whiran Vif-Vireton
Nain
Kral Whiran Vif-Vireton

Nombre de messages : 17
Âge : 23
Date d'inscription : 06/06/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 142
Niveau Magique : Non-Initié.
Kral Whiran, le colon frileux Empty
MessageSujet: Re: Kral Whiran, le colon frileux   Kral Whiran, le colon frileux I_icon_minitimeLun 13 Juin 2016 - 19:46

Voilà modifié :D
Revenir en haut Aller en bas
Thorgrel Gormisson
Ancien
Ancien
Thorgrel Gormisson

Nombre de messages : 2325
Âge : 27
Date d'inscription : 07/05/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  177
Niveau Magique : Avatar
Kral Whiran, le colon frileux Empty
MessageSujet: Re: Kral Whiran, le colon frileux   Kral Whiran, le colon frileux I_icon_minitimeLun 13 Juin 2016 - 20:08

Parfait. Tu es validé.

N'hésite pas à contacter Hardrek comme dis plus haut.
Je serais un peu regardant j'avoue sur les RPs qui concerneront le Kirgion, ne pas oublier que la zone est dangereuse et que tu démarres de presque rien. Mais tant que ça reste cohérent, aucun soucis Wink

Tu connais la suite, mon ami lâcheur !


Kral Whiran, le colon frileux Tampon13


Code:
[Métier] : Ancien assassin, Colonisateur, Ingénieur

[Sexe] : Masculin

[Classe d'armes] : Distance / Corps à Corps

[Alignement] :  Loyal Neutre

Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur !
Journal de bord ~ Pour archiver tes liens de RP qui content l'histoire de ton personnage {Vivement conseillé}.
Et enfin, si tu as des question, n'hésite surtout pas à demander l'aide d'un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Kral Whiran, le colon frileux Empty
MessageSujet: Re: Kral Whiran, le colon frileux   Kral Whiran, le colon frileux I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Kral Whiran, le colon frileux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes :: Nains-
Sauter vers: