Partagez | 
 

 Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]

Aller en bas 
AuteurMessage
Oschide d'Anoszia
Humain
avatar

Nombre de messages : 477
Âge : 27
Date d'inscription : 10/02/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 (Mort)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]   Sam 25 Juin 2016 - 12:12

Milieu 4e ennéade, 9e année, 11e cycle

Diantra était derrière lui maintenant. Il l'avait quitté sans regret, laissant le sénéchal de Langehack à la régence de la cité. Le seigneur d'Olside avait accepté, non sans réticence, pensant qu'il n'avait été envoyé que pour veiller sur lui. Mais aujourd'hui, la guerre était de nouveau sur le point d'éclater et Oschide n'avait pas eu à insister trop longuement. Il se devait de rentrer à Langehack pour prévenir la noblesse et surtout son épouse. Le temps était à présent compté.

Le duc, accompagné d'Angelina et d'une solide escorte, franchirent les portes de la cité ducale sous les regards curieux et bienveillants de la population. Heureux de revoir Langehack, après toutes ces ennéades passées à Diantra, il y rentrait pourtant en affichant un visage tendu et inquiet, conscient que le langecin serait bientôt engagé dans une lutte qu'il n'avait cessé de repousser. Sans attendre, une fois arrivée aux abords du palais, il laissa sa monture aux palefreniers et fit marche en direction de la grande salle. Il proposa à son amie de prendre du repos dans ses appartements et demanda à l'intendant, ravi de le revoir, où se trouver son épouse. Luther lui indiqua dès lors qu'elle se promenait dans les jardins avec quelques dames de compagnie. Il ne tarda pas à dévaler les nombreuses marches en direction de ces jardins. Son cœur se mit à battre, pressé et impatient de revoir sa bien-aimée.

Il la vit non loin des grands rosiers et s’élança aussitôt dans sa direction.

-Meliane !

En quelques instants seulement, il fut devant elle et la serra dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]   Sam 25 Juin 2016 - 12:35



Le soleil était haut dans le ciel, les jardins étaient en fleurs, ses enfants a naître remués doucement dans son ventre. Cela avait tout d'une belle journée pour la duchesse de Langehack, seule ombre au tableau, toujours nulles nouvelles de son époux, n'étaient venues la libérer des inquiétudes qui alourdissaient son cœur. Ayant délaissée ses dames de compagnie pour un peu de solitude, Méliane arpentait lentement les chemins tapissaient de rosiers des jardins. Il était bien loin le temps des grandes chevauchées dans le Langecin. Si sa maladie de poitrine lui laissait peu a peu du répit avec l'arrivée des beaux jours, les dernières complications de sa grossesse, remontant a un peu plus d'une enneade avaient laissés des traces visibles. Malgré un ventre grandement arrondie, le reste de son corps lui avait l'air amaigri, tandis que des cernes venaient cerclés son regard soucieux.

Tandis qu'elle caressait doucement son ventre pour y chercher le réconfort habituel et une dose de courage nécessaire pour affronter cette journée et les suivantes, la plus douce et merveilleuse des choses vint se faire entendre a son oreille, la voix de son époux. Elle se retourna aussi vivement que lui permettait son état dés son appel, mais a peine eu t'elle le temps de l'apercevoir que deja, il la prenait dans ses bras. Malgré sa taille proéminente, elle se serra aussi étroitement que possible contre lui. Les bras autour de la nuque d'Oschide, la tete au creux de son épaule, le reste du monde n’existait plus. une minute passa ainsi, peut etre deux ou rien ne vint brisé la bonheur de cet instant tant attendu. Quand enfin vient a regret le moment de se détacher du corps de son aimé, se fut simplement pour pouvoir le contempler. Son regard dans le sien, elle glissa ses mains sur ses joues. il avait mauvaise mine, elle ne devait guère en avoir une meilleure pour sa consolation. Il semblait amaigri et des cicatrices venaient courir sur son coté gauche. Mais tout cela elle en avait cure, les explications viendraient en suite. Il était vivant. Il était libéré de l’inconscience et mieux encore, il était la, prés d'elle, ses bras reposant sur ses hanches. De retour a sa place. " Vous êtes revenu. " Furent les premiers mots qu'elle prononça d'une voix entrecoupée d'émotion. " Vous êtes enfin la, après toutes ces épreuves, après la crainte de ne plus jamais vous revoir, vous êtes la. "

Des larmes glissaient sur ses joues, mais des larmes qui lui étaient agréables, des larmes de bonheur. D'une caresse, ses mains s'égarèrent sur la nuque de son époux avant qu'elle ne se penche pour cueillir ses lèvres en un baiser d'une infinie tendresse. Une fois ses lèvres délaissées, c'est ses joues, son menton et son front qui reçurent la caresse des lèvres de Méliane avant qu'elle ne plante a nouveau son regard dans le sien. " Vous m'avez tant manqué mon aimé, plus que de simples mots ne pourront jamais le dire. " Un sourire éblouissant, comme elle n'en avait plus connue depuis bien longtemps, vint éclairé ses traits avant qu'elle elle ne s'empare des mains d'Oschide pour les glissait sur sa taille. " Ayant eu la crainte de ne jamais pouvoir vous le dire, je n'attendrais pas un instant de plus pour le faire. Vous souvenez vous de la surprise que je vous avais promis ? " Elle attendit qu'il acquiesce puis le regard lumineux, elle ajouta dans un souffle. " Ce n'est pas une vie que je porte Oschide, mais deux. Nous allons avoir des jumeaux. Cela comble t'il votre cœur autant que cela comble le mien ? " La duchesse rayonnait, le retour de son époux ne pouvait qu’être de bonne augure. Il y'avait tant a célébrer maintenant qu'il était rentré. Malheureusement il est bien connu qu'un grand bonheur s'en vient souvent avec un grand malheur.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Oschide d'Anoszia
Humain
avatar

Nombre de messages : 477
Âge : 27
Date d'inscription : 10/02/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 (Mort)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]   Sam 25 Juin 2016 - 13:06


Elle lui parut forte amoindrie, mais qu'importe, le principale était qu'ils se soient enfin retrouvés. Lors de ces jours interminables de souffrance, il avait cru ne jamais la revoir, mais il s'était trompé. A sa grande surprise, le destin lui était enfin clément. Est-ce que cette chance durerait encore dans les ennéades suivantes ? Cela était moins sûr. La guerre apportait toujours son lot de souffrance et de tristesse. On ne pouvait jamais en tirer rien de bon, même vainqueur. Pour dire vrai, si cette guerre contre le nord devait éclater, c'est avec une motivation proche du néant qu'il irait combattre. Son seul désir le plus cher resterait d'assurer la sécurité des terres langecines. Rien que pour ça, il combattrait jusqu'à la mort pour ne pas céder une once de terrain à l'ennemi.

Son épouse en face de lui, il l'écouta parler et sourit pour la première fois depuis des lustres. Avec elle, le reste du monde pouvait attendre. Que ne fut pas sa surprise lorsqu'elle lui dévoila qu'elle ne portait, non pas une vie, mais deux. Bien trop tard, il avait lu les missives reçues durant la 3e ennéade. Celles mentionnant les difficultés et des souffrances qu'elle avait eu. Impuissant à cause de la distance qui les avait séparé, cette nouvelle tragique avait finalement eu raison de son désir de quitter Diantra.

-Cela me comble au plus haut point mon aimée, dit-il doucement avant de poser sa main sur le ventre arrondi. Je suis vraiment désolé de vous avoir inquiéter durant toutes ces dernières ennéades. C'est à cause de moi que vous avez tant souffert. Mais je suis revenu maintenant et me tient devant vous. Jamais je ne vous causerais de tels soucis, je vous le jure.

Pourtant, après ce qu'il allait lui annoncer, il douta fortement de pouvoir tenir sa parole.

-Meliane, des choses graves se sont produites à Diantra. Hormis la révolte de la populace, nous avons reçu la visite de plusieurs seigneurs du nord venus pour l'élévation de la haute prêtresse. Les liens d'amitiés que je me suis efforcé à créer et à entretenir sont à présent mort. Je crains la guerre contre nous et nos terres, il nous faut réunir les nobles et lever le ban, sinon quoi, nous ne pourrons faire face...

Conscient que ces dernières paroles allaient être une source d'inquiétude supplémentaire pour son épouse, il se prépara à recevoir la colère de cette dernière. Même s'il n'avait pas été l'instigateur de cette guerre qui couvait, il n'en était pas moins l'un des responsables. Qu'il le veuille où non...
Revenir en haut Aller en bas
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]   Sam 25 Juin 2016 - 13:33


Elle caressa la main de son époux reposant sur son ventre, tandis qu'il se réjouissait des nouvelles qu'elle lui avait apporté. Voir son regard s’illuminait, c'était comme si les ténèbres s'éclaircissaient enfin. La promesse de jours meilleurs a venir, il fallait y croire. Après tant d'épreuves, ne le méritaient ils pas ? " Qu'importe le temps passé loin l'un de l'autre Oschide, nul reproches ne sauraient nous le rendre, l'important c'est que nous soyons désormais ensembles. " Elle glissa une main sur sa joue pour l'effleurer en une caresse délicate et furtive. " Quand aux inquiétudes que vous m'avez causé, je crains de vous en avoir causer tout autant si ce n'est plus depuis notre union. Alors quoi allons nous tout deux devoir nous excuser jusqu’à la fin de nos jours ? " Elle souriait encore et encore, son époux auprès d'elle représentait la délivrance de longues enneades d’inquiétudes et de souffrance. Pourtant alors qu'elle le contemplait, elle vit rapidement l'expression de son visage changée, passant de la joie a une visible contrition. Son cœur se serra avant meme qu'il n'ouvre la bouche. Les dieux étaient cruels, ils allaient a nouveau en faire preuve, a moins que ce ne soit la nature humaine qui vienne encore prouvé son indécente noirceur.

Elle resta d'abord interdite face aux paroles de son époux, comme si la réalité refusait a se faire entendre en son esprit. Une barrière invisible lui permettant de retarder le choc de voir a nouveau son fragile bonheur volé en éclats. Puis finalement les mots firent leurs chemins. Le visage de Méliane se ferma, perdant toute trace de gaieté. Plus nulle trace de sourire sur ses joues, plus la moindre lueur de bonheur en ses yeux. Restait une profonde lassitude. " C'est pour quoi vous êtes la .. pour m'annoncer l'imminence d'une guerre. " Ses mots étaient sans doute un brin cruel, mais elle avait tant espérée son retour, elle avait espérée le voir se détourner de cette guerre et rejoindre le Langecin et quand il le faisait enfin, ce n'était que pour lui annoncé l'émergence d'un nouveau conflit. S'écartant de lui, elle secoua la tete, une main sur son ventre arrondie, tandis qu'une douleur familière se réveillait dans sa poitrine. " Quand cessera la folie des hommes ? Qu'est ce qui a mené a cela ? " Elle glissa son regard dans le sien, nullement accusateur, juste en soif de savoir. " Y'a t'il eu quelconque incident qui nous fasse montré hostiles envers eux ? " Elle se refusait a croire que le nord soit a nouveau prés a s'engager dans une guerre alors que la péninsule avait déjà tant eu a souffrir de la précédente. " N'y' a t'il point moyen de les raisonner, d'en passer par des voix diplomatiques. Vous aviez foi en ce marquis du nord dont vous m'aviez parlé. Vous lui vouiez de l'estime, comment cet homme dont vous m'avez parlé en bien pourrait il etre l'instigateur de notre malheur ? "

Elle se refusait a envoyer a nouveau des hommes vers la mort, des familles vers le deuil. Il n'y'en avait que trop eu. Pourtant l'évidence était la, sa vision d'une péninsule unifiée s’effritait jour après jour. la folie des hommes était telle que par puérilité ou par gout du pouvoir, ils sacrifiaient l'avenir de familles entière. Quel nom donné a ce genre de folie, si ce n'est la stupidité ou la cupidité. Elle respira lourdement, s’efforçant de ne rien montrer du stress que lui causer ces nouvelles. " Nous ferons ce qui sera nécessaire pour protéger notre peuple bien sur, mais nous ne se serons pas les premiers a attaqués. Je me refuse a plonger les nôtres dans une guerre si cela peut etre évité. " Parfois les hommes n'étaient pas doués pour la diplomatie, mais cela ne voulait pas dire que diplomatie, il ne pouvait y avoir. Si cet homme du nord voulait la guerre alors il en serait l'instigateur, il en porterait le blâme et tout les pauvres hommes a périr au combat seraient de son fait. Puisse les dieux les préserver de cela, dans le cas contraire, ils feraient face avec toute la force dont était capable le Langecin.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Oschide d'Anoszia
Humain
avatar

Nombre de messages : 477
Âge : 27
Date d'inscription : 10/02/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 (Mort)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]   Sam 25 Juin 2016 - 14:03

Il vit la crainte et la colère dans les yeux de sa femme. Il s'y était préparé. Comme un oiseau de malheur, il était venu à elle, après sa longue absence, pour lui dévoiler cette nouvelle bien plus cruelle et tragique que sa propre inconscience. Si le Saint-Aimé agissait, des centaines voire des milliers d'âmes périraient, cela était sûr. Lorsqu'elle lui demanda quel accident avait pu renverser la situation, il eut un regard figé. En colère contre lui même pour ne pas avoir réussi à mieux gérer son entente, il ne put garder et le silence et dévoila l'objet de la mésentente.

-Godfroy de Saint-Aimé voulait nous voir délaisser Soltariel et Bohémond, jurant que l'enfant n'était point le vrai, pour le rejoindre lui. Je lui ai dis que ma réponse ne se ferait pas sans vous, ni nos conseillers et je crois que cela eut l'effet de lui montrer mon prochain refus...notre prochain refus. Je crains aujourd'hui que le berthildois ne soit venu à Diantra en sachant parfaitement ce que je ferais. Cela lui a servi de prétexte, Méliane ! J'ignore ce qu'il entreprendra maintenant. Le nord vient tout juste de sortir de la guerre, mais Saint-berthilde n'y a envoyé qu'un faible nombre d'hommes, d'autres peuvent être levés pour marcher sur nous. Diantra et Edelys sont en danger, il me faut prévenir Théobald et le rejoindre.

Quant aux différentes mesures pouvant faire raisonner le colosse berthildois, elles lui parut bien faibles.

-J'ignore comment nous pouvons empêcher cela, mon aimée. Mon père doit être prévenu séant pour que nous ne soyons pas les seuls dans cette lutte à venir. Mais oui, vous avez raison, nous ne serons pas les premiers à attaquer, nous ne ferons que nous défendre. Une fois l'armée levée, je ferais marche sur Edelys et y tiendrais la position coûte que coûte.

Il lui prit la main, conscient qu'il venait de briser sa promesse de rester à ses côtés.

-Avec toutes les épreuves que nous avons eu à traverser, prions les dieux pour qu'ils préservent les nôtres.

Ils reprirent le chemin du palais. En retrouvant Luther de Bone, il lui demanda de se hâter pour envoyer aux seigneurs langecins l'appel au ban.
Revenir en haut Aller en bas
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]   Sam 25 Juin 2016 - 14:34


De par les explications de son époux, la colère grondait dans le cœur de Méliane, ainsi dont il n'y'avait eu nul malentendus, nulles hostilités. " De par votre simple demande de réflexion, cet homme en vient a mettre la vie de milliers d'hommes dans la balance dites vous. " Elle adressa un regard horrifié a Oschide, quel genre d'homme pouvait bien déclaré une guerre sous le coup de son égo blessé ? Étais ce vraiment la d'un marquis dont ils parlaient ou d'un enfant a qui l'on avait refusé le jouet qu'il convoitait ? " Il est facile quand on est a l'autre bout de la péninsule de demander aux autres de se heurter a ses voisins, de briser tout lien. Plus encore quand on sait que ces voisins sont votre famille. Non content de vous demander cela, voila qu'il se fait hostile après votre rejet de nous plonger de votre seul chef dans un conflit avec Soltariel. " Elle secoua la tete. " Désolée de vous le dire mon aimé, mais vous choisissez bien mal vos amis. A l'avenir mieux vaudrait que vous n'accordiez pas si aisément votre foi. "

Elle ne portait pas le blâme sur son époux. Il avait agit avec la mesure que lui dictait la décision. Le marquis aurait du le comprendre. Oschide était duc, mais ce genre de questions ne le concernait pas lui seul. Et voila ou ils en étaient, tout proche d'une guerre a cause des désirs d'un homme belliqueux. Néanmoins tant que la guerre ne serait pas a leur porte, elle se refusait a fermer totalement la voix d'une issue diplomatique. Elle laisserait dont son époux préparé le Langecin a de possibles batailles, mais il ne l’empêcherait pas d'emprunter d'autres chemins. Glissant un regard peiné vers son aimé, elle déclara d'une voix lasse: " Ainsi dont a peine revenu, vous me parler déjà de repartir. Nous avons fort a parler et fort a régler Oschide. Faites dont mander a quelqu'un d'aller prévenir Théobald, car vous mon époux vous allez devoir vous rendre a Ydril, mais cela après que le conseil se soit réuni. " Elle repensa a la discutions qu'elle avait eu avec son beau père 2 Enneades plus tot. Elle allait devoir en informer Oschide et au plus vite, ce qui ne serait pas chose aisée vue la teneur des choses qu'elle avait apprise. Mais pour l'heure elle le laissa lui prendre la main et joignis ses prières aux siennes tandis qu'ils regagnaient le palais.

Le coeur de le duchesse était lourd, il y'avait bon nombres de choses dont elle avait a discuter avec son époux, mais pour l'heure il était bon de l'avoir a ses cotés, de sentir sa main sur la sienne. Si guerre il y'avait, ils devraient se montrer unis pour le Langecin. Tandis que lui allait faire prévenir les nobles d'un conflit imminent, elle meme se rendit dans ses appartements pour écrire plusieurs missives qui elle l’espérait porteraient leurs fruits. Elle ne retrouva Oschide que le soleil une fois bien bas dans le ciel, la journée connaissant ses derniers instants avant que les ténèbres ne les entoure. Elle était assise sur le lit quand il pénétra dans leurs appartements. Elle se redressa tant bien que mal a sa vue. Elle lui adressa un sourire, bien que son regard soit soucieux. " J'imagine que votre journée fut aussi longue que la mienne et je crains de ne devoir en rajouter mon époux. Il me faut vous donner des nouvelles de Soltariel .. Des nouvelles de votre père. " Elle tapota la place a ses cotés pour l'inciter a venir s'asseoir, quand ceci fut fait, elle poursuivie. " Votre père est venue nous rendre visite il y'a deux ennéades de cela, il avait d'importantes nouvelles a partager avec moi. "

Elle tourna la tete pour glisser son regard dans celui de son époux, tout en se saisissant de sa main. " Je ne sais comment vous dire cela sans que ça ne vous blesse. " Et pour cause elle connaissant l'attachement d'Oschide pour sa mère. Néanmoins il y'avait plus important que le remariage d'Arichis, c'était l'identité de la dame. Sachant parfaitement que tourner autour du pot ne rendrait pas les choses plus facile, Méliane se lança simplement. " Comme vous devez le savoir, il y'aura un banquet a ydril a la fin de cette Enneade. Votre père y présentera la prétendante au trône du duché, Tibéria de Soltarii-Berontii ... Sa future épouse. " Elle guetta la réaction de son époux. Il aurait vite fait de comprendre ce que cela impliquait. Probable qu'il en passerait par beaucoup d'émotions. Dans tout les cas, elle serait la pour le soutenir.

Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Oschide d'Anoszia
Humain
avatar

Nombre de messages : 477
Âge : 27
Date d'inscription : 10/02/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 (Mort)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]   Sam 25 Juin 2016 - 14:59

-Quoi ? S'entendit-il demander.

Il ne s'était pas attendu à une telle nouvelle. Il vit pourtant la manœuvre politique de son père lorsqu'il entendit le nom de Soltariel suite au prénom de la promise. Le vieux dragon n'était donc pas resté inactif. Il craint pourtant que l'ambition du patriarche ne soit trop grande. Le comté d'Ydril eut été sûrement un choix bien plus réaliste. Néanmoins, la mort de Maciste et le départ soudain de l'estréventine avait laissé une place vacante. Il imagina dès lors l'Anoszia démarcher et faire des promesses à tous les serpents soltaar. S'il acquiesça discrètement en voyant son père accéder au trône ducal, ses craintes allèrent pour sa future mère, conscient qu'elle n'était qu'un instrument servant à l'élévation du dragon. Pauvre fille...

Après s'être relativement calmé, il reprit.

-Je ne suis pas étonné d'une telle démarche de sa part. La situation de Soltariel ne peut lui être que bénéfique, même si ses ennemis doivent se faire nombreux.

Il ne s'attarda pas plus longuement sur le sujet, préférant apporter à son épouse une nouvelle un peu plus réjouissante.

-Meliane, j'aimerais vous présenter une personne qui m'est chère. Je vous en ai parlé à de maintes reprises lorsque nous nous sommes rencontrés, elle se nomme Angelina et se trouve ici. Elle est venue me retrouver à Diantra et a finit de guérir le mal qui me rongeait. Je suis persuadé que vous l'apprécierez.

Mais ça, c'était sans compter les sempiternelles rivalités féminines. Même ses propres sœurs se chamaillaient en permanence pour savoir laquelle d'entre elles il préférait.
Revenir en haut Aller en bas
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]   Sam 25 Juin 2016 - 15:14


Son époux eu l'air de mieux prendre la nouvelle qu'elle ne l'avait craint, a moins que le choc ne l'ait anesthésié. En ce cas la rencontre avec sa future belle mère risquait bien de se faire houleuse, d'autant que la dame était plus jeune que lui. " Votre père a bien des ennemis en effet et sa prétention au trône ne fera qu'en grandir le nombre. Néanmoins il s'est montré assez confiant de sa réussite. Sa future épousée est après tout légitime, de sang Soltariel. " Elle lui caressa doucement la main avant de poursuivre. " Sans vouloir vous brusquer de nouvelles accablantes, le mariage aura lieu la prochaine Enneade, du moins si les nouvelles récentes ne changent pas cela. Qu'importe il vaudrait mieux que vous vous rendiez a ce banquet a Ydril, bien qu'il me peine de deja vous voir partir loin de moi. " Plusieurs coups se firent sentir dans son ventre, a tel points que bientôt plusieurs bosses pointèrent sous le tissu. Tout en caressant sa taille, elle essaya tant bien que mal de trouver une position un peu plus confortable, quand son mari lui fit part d'une autre nouvelle.

Elle glissa un regard faussement courroucé dans le sien. " Et bien mon époux, voila que vous cachez une dame dans le palais, qu'est ce que ces manières ? " Un sourire taquin, il était bon de pouvoir ressentir autre chose que de l’inquiétude. " Émergence d'un conflit ou non, il me peine que votre amie n'ait pas reçue l’accueil qu'elle aurait mérité avoir. " Elle repensa au nombre de fois ou Oschide lui avait parlé d'Angelina et du nombre de fois ou visiblement elle lui avait sauvée la vie. Pour cette dernière raison elle l'apprécierait surement, bien qu'elle redoute quelques élans de jalousie a voir l'affection avec laquelle son époux en parler, alors si en plus il s’avérait que la dame soit jolie. " Si je lui dois votre présence a mes cotés, je suis sa débitrice, elle pourra obtenir de moi tout ce qu'elle désire. A commencer par des présentations officielles, je n'en reviens pas que vous l'ayez laissé toute la journée dans un palais inconnu sans visage familier a qui parler. " Certes la journée avait été peu propice a de joyeuses présentations, mais il s'agissait la de la meilleure amie de son époux. Tandis qu'elle pensait a la dame, une idée la traversa. " Grands dieux Oschide, Angelina est une Soltariel n'est ce pas ? N'est ce dont pas une de ses cousines éloignées qui va épousée votre père ? Croyez vous qu'elle puisse etre au courant ? "

De par son bien aimé, elle savait que la dame malgré sa légitimité n'avait nulles prétentions sur le trône de Soltariel. Néanmoins que cela lui ferait il d'apprendre qu'une de ses cousines le convoitait et que le père D'Oschide de par son alliance avec elle prendrait bientôt le pouvoir sur Soltariel. Il fallait espéré que ce ne serait pas une source de tracas supplémentaires. Ils en avaient deja bien trop. Méliane fut incommodée par une vif douleur au ventre qu'elle s’efforça de cacher dans une quinte de toux. Elle ne s’inquiétait pas. Cela était le résultat du stress. Son époux lui si il le découvrait risquer de s'en faire pour rien et de la materner plus que de raisons.

Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Oschide d'Anoszia
Humain
avatar

Nombre de messages : 477
Âge : 27
Date d'inscription : 10/02/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 (Mort)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]   Mar 5 Juil 2016 - 16:49


Méliane lui rappela la date du mariage. Avant elle, son frère et son oncle l'avaient déjà prévenus. C'était à cette occasion qu'il préviendrait son père et tous leurs gens. Le simple fait de penser à ce prochain départ loin de Langehack et de son épouse lui redonna mauvaise mine. Même s'il le fallait, un départ si précipité alors qu'il venait tout juste de rentrer n'était qu'un énième coup au moral qu'il lui faudrait encaisser. N'allait-il pas revoir tous les siens après tout ? Cela était tout ce qui pouvait bien lui importer. A l'évocation d'Angelina par son épouse, il fut quelque peu penaud. Son amie était arrivée avec lui et il l'avait laissé se reposer dans des appartements le temps qu'il vienne la rechercher pour la présenter à son épouse. Un peu gêné par ce qu'il venait de faire, l'idée d'une guerre lui avait perdre toute convenance.

-Angelina est partie se reposer, la chevauchée l'a fortement fatigué, vous la comprendrez j'en suis sûr.

Au moment-même où Méliane fit le lien de parenté entre son amie et la future épouse de son père, il ne fit qu'un haussement d'épaule montrant bien à quel point il n'avait pas encore fait la liaison.

-Je doute qu'elle soit au courant, nous lui apprendrons dès ce soir. J'imagine que la nouvelle la réjouira pleinement...de savoir nos familles réunies.

Exténué par sa longue chevauchée, il s'allongea doucement sur le lit et entreprit de recouvrir quelque peu ses forces. Il ne lui fallut que plusieurs secondes pour s'endormir. Il sentit alors son épouse venir se blottir à ses côtés, profitant certainement de chaque instant avant qu'il ne reparte une fois de plus. La nuit tomba ainsi sur la cité de Langehack et le coup ducal s'en alla retrouver la grande salle où une table avait déjà été dressé. Là-bas, il y vit Angelina, plus reposée que jamais et qui salua son épouse. Les présentations faites, les deux femmes discutèrent tout le long du repas tandis qu'il s’efforçait de garder le fil de l'histoire. Une fois le repas terminé, chaque invités regagna ses appartements et Oschide attendit le lendemain avec grande impatience. Aux premières lueurs du jours, plusieurs étendards débarquèrent dans la cour du palais. A leurs têtes se trouvaient le seigneur de Tall, de Brevise, d'Amderran, d'Ausal, ainsi que quelques-uns de leurs vassaux respectifs. Pour l'occasion, il fit même mander Bertrand de Savron, le capitaine du tout nouvel ordre du dragon d'or, crée plusieurs ennéades auparavant. Tous les hommes les rejoignirent, lui et Méliane, au sein de la grande salle, improvisée pour l'occasion en salle du conseil. Les interrogations pouvaient se lire sur tous les visages présents, bien que certains d'entre eux aient déjà été informé. Une fois que tout le monde fut enfin assit, prêt à les écouter, Oschide se leva pour faire face à tous ces noms prestigieux.

-Mes seigneurs, il me faut vous faire part de bien graves nouvelles. A la veille de l'élévation de notre grande prêtresse, Irys d'Arosque, le marquis de Sainte-Berthilde est venu avec des intentions belliqueuses dans le but de nous provoquer. Je crains aujourd'hui que la guerre soit à nos portes, ce pourquoi je vous ai fait mander le plus tôt possible.

Le comte de Missède est prévenu, ainsi que le régent d'Edelys. Sous notre appel, ils lèveront leurs hommes pour protéger les terres langecines. Nous vous demandons aujourd'hui de produire le même effort pour le salut de nos terres. Car dans cette guerre, si elle doit avoir lieu, nous ne ferons que nous défendre. La nouvelle haute prêtresse nous a apporté sa bénédiction. Ce ne sera pas à nous d'être jugé par la Dame-Dieu, mais à ces berthildois !


Ses premiers propos reçurent une réaction, certes pleine de surpsie, mais aussi positive, bien que le seigneur d'Amderran peinait encore à lui accorder le moindre crédit. Méliane saurait certainement convaincre les plus réticents
Revenir en haut Aller en bas
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]   Mar 5 Juil 2016 - 17:42


Après une soirée fort agréable en compagnie de son aimé et de son amie Angelina, Méliane avait pue profiter de la quiétude d'une nuit dans les bras de son époux. Après des Enneades faites de cauchemars, il avait été plus qu'appréciable de pouvoir enfin dormir sans réveil en sursaut. Malheureusement, elle savait que ces instants ne dureraient pas. Après de bien trop brèves retrouvailles, Oschide reprendrait bientôt la route, délaissant a nouveau leurs terres et tout ça sous le joug d'une maudite nouvelle guerre. Bien qu'elle s'en soucie beaucoup et que ça ait tendance a la rendre mélancolique de façon prématurée, la duchesse tentait de ne rien en laisser paraître. Son époux s'étant déjà montré suffisamment inquiet de son état la veille avant leur coucher. Bien entendu il avait appris les dernières complications de sa grossesse et s'en voulait grandement de ne pas avoir été la, mais désormais le risque qu'il ne soit pas la le jour de la naissance leur ajouter a tout deux beaucoup de regrets et d’inquiétudes. De plus son aimé lui semblait bien distant concernant tout les sujets liés a sa famille, ce qui la laissait interrogative, mais il lui était apparu si amaigri et fatigué a son retour, qu'elle n'avait pas encore eu le courage de l'accabler de ses questions. Bien qu'il faudrait probablement s'y résoudre avant son départ prochain pour les terres voisines.

Dés les premières heures du matin, les nobles de leur conseil arrivèrent au palais pour une réunion d'urgence. Tous se montrèrent d'abord ravis de voir enfin leur duchesse et leur duc réunis pour les présider au contraire de ses dernières Enneades ou il avait du faire avec l'un ou avec l'autre. Mais a mesure que son époux parlait, les sourires eurent vite fait de se figer. Les visages étaient fermés, quelques exclamations outrés volèrent de certains des nobles, alors que d'autres semblaient rendus muets par les nouvelles. Méliane se leva, ramenant immédiatement le calme dans la pièce. " Mes Sires, je comprends fort bien votre colère et votre désarrois. J'en suis moi meme passée par la. J'avais espérée un avenir différent pour nos terres mais aussi pour la péninsule. J'avais espoir que les hommes aient retenus les leçons de la dernière guerre, mais ce n'est visiblement pas le cas pour tous. " Elle se tourna vers son époux pour lui sourire. " Comme mon époux vous l'a dit, cette guerre n'est pas de notre fait. Nos intentions sont et resteront pacifiques. Si je garde l'espoir que le Berthildois retrouve ses esprits, il nous faut malgré tout nous préparer a cette guerre. Nous n'en porterons pas le blâme si le sang devait venir a couler, mais il nous faut protéger nos terres, nos gens. " Plusieurs hochement de tete.

"Dans notre malheur, nous avons la chance que notre duché soit fort. Nos réserves et nos finances devaient nous permettre d'affronter cette guerre sans que des soucis de famine ou de dettes ne se fassent sentir. Reste dont a gérer nos armées mais aussi nos alliance. Ne nous leurrons pas, le marquis ne vise pas que nos terres, c'est après le sud qu'il en a. " Probable qu'il en avait après le conseil de régence et après Bohémond, l'enfant qu'il clamait etre un imposteur. Nul n'ignorait que les projets de l'homme visaient la couronne. " Mon époux va se rendre rapidement sur les terres du duché de Soltariel, y quérir aide et alliance pour les événements a venir. Si personne n'y voit d'objections j'aimerais dont maintenant que nous discutions du nombres d'hommes que nous allons envoyés au devant de nos terres pour les premiers affrontements, si malheureusement les dieux ne pouvaient nous en préserver. " Elle reprit place aux cotés de son époux pendant que chacun avançait ses propositions quand a leur plans a venir. Méliane écouta chacun des avis avec soin, mais elle avait une idée bien définie sur le nombre d'homme qu'elle souhaitait envoyée au combat. Si la guerre devait malheureusement perdurait et venir jusqu'a Langehack, c'était avant tout leurs terres et leurs gens qu'il leur faudrait protéger. Voila pourquoi quand les discutions se tarirent, elle annonça. " Edelys compte deja 1200 hommes, + les supports alliés que nous pourrons peut etre leur envoyer. Je propose donc que 300 de nos hommes du Langecin les rejoigne. Certains d'entre vous trouveront peut etre cela peu. Mais la avant tout une question de stratégie pour protéger nos terres si la guerre devait durée. Qu'adviendrait il si nous envoyons plus de forces et que par ma malchance ou coup du sort, nous venions a perdre les premières batailles ? Nous nous trouverions alors fort démunis pour la suite."

Elle espérait que son époux serait d'accord avec cela, elle n'avait nulle envie que querelle vienne assombrir son bref retour. Néanmoins, outre son envie de bonne entente avec son aimé, la sécurité des siens passait avant toute chose. Elle était leur duchesse, une guerre approchait, elle ne leur ferait pas défaut. " De ce point de vue, je pense aussi qu'envoyer 300 hommes a Misséde dans un premier temps serait la bonne marche a suivre. Je suis bien entendue ouverte a vos remarques qu'elles soient positives ou non. Si nous avons réunis le conseil, c'est par ce que nous comptons sur votre voix dans cette guerre. Elle vous touchera tout autant que nous et il est important que nous connaissions vos sentiments a l'égare de chacune de nos décisions. " Elle se tourna vers son époux pour lui sourire. " Peut etre désireriez vous ajouter quelques chose a mes mots ou des conseils concernant notre tactique a venir ? " Elle savait que le conseil n'avait pas toujours était tendre avec Oschide, si certains l'avaient soutenus, d'autres restaient méfiants, voila pourquoi elle l'avait laissé annoncer la nouvelle d'une guerre imminente et pourquoi maintenant devant tous elle mettait en évidence le fait que son approbation et ses opinions étaient toutes aussi importantes que les siennes. Il était leur duc au meme titre qu'elle était leur duchesse, ils avaient besoin de pouvoir se fier aveuglément a lui, surtout avec une guerre a leurs portes. Tandis qu'elle laissait son aimé prendre la parole, les pensées de Méliane se tournèrent vers Ydril, son beau père devait y préparer son mariage imminent et sa possible accession au trône ducale, si elle lui avait toujours souhaitée de réussir dans ses projets, désormais elle l’espérait d'autant plus qu'il pourrait leur etre un soutien non négligeable dans cette guerre.

Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Oschide d'Anoszia
Humain
avatar

Nombre de messages : 477
Âge : 27
Date d'inscription : 10/02/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 (Mort)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]   Mar 5 Juil 2016 - 19:17


Oschide manqua de s'étouffer à l'annonce des effectifs voulus par son épouse. Trois cent hommes ?! Était-ce là tout ce qu'enverrait Langehack pour défendre leurs terres ? Quand bien même il leur faudrait garder des forces en réserve pour défendre le duché, ce faible envoi serait perçu comme un affront pour leurs vassaux du missédois et d'Edelys qui paieraient quant à eux le véritable effort de guerre. Langehack se devait de montrer l'exemple. La guerre était à ses portes, plus question maintenant de se laisser marcher dessus et de laisser les autres payer à leur place. L'implication de Langehack dans cette guerre ne pouvait pas être à demi-mesure, elle devait être pleine et entière, sinon quoi il ferait mieux de rester chez eux et prier pour que le berthildois soit assez amnésique pour laisser tomber son entreprise.

Un poids incommensurable le percuta de plein fouet. Bien que son épouse lui souriait, attendant probablement son aval, il fit de son mieux pour ne rien montrer aux hommes devant lui. Il ne fallait pas qu'ils prennent connaissance du léger différent.

-Je crains fort que trois cent de nos hommes, si braves soient-ils, ne puissent réellement apporter le soutien nécessaire aux missédois, qui ont déjà levé deux mille hommes et à Edelys qui nous a rejoint depuis peu et rechignera sûrement à payer un lourd tribut, même dans un premier temps. Comme l'a dit mon épouse, dit-il en se tournant vers les seigneurs, Langehack est forte et prospère, tout à été fait pour qu'un jour nous puissions faire face à un tel affrontement. Il nous faut montrer à Missède, à Edelys, ainsi qu'à nos alliés que nous nous engagerons quoi qu'il en soit dans cette guerre. La milice devra être levée, c'est elle qui assurera la sécurité de nos terres le temps que nos hommes seront à la guerre. Mes seigneurs, je vous demande d'annoncer la nouvelle dans vos fiefs et de réunir vos vassaux.

Il pointa du doigt la carte qui était présente sur la grande table.

-Le marquis de Sainte-Berthilde n'obtiendra jamais le droit de passage sur les terres de la ligue, sa seule possibilité est de traverser le golfe du médian pour un débarquement sur les côtes missédoises. C'est là qu'il nous faut aller et rassembler nos forces. J'ignore encore si le sud nous enverra des renforts, mais je veillerais à ce que notre ralliement ne se fasse pas sans. L'ordre a déjà été donné à notre flotte de manœuvrer dans les eaux du Golfe. Si le berthildois commet l'erreur d'y mouiller des navires, nous l'aurons avant même qu'il ne mette le pied sur nos terres. Mais nous ne pouvons nous permettre de rester encore inactifs sur notre sol.

Le poing sur la table, il resta inflexible devant tous les regards des langecins.

-A la septième ennéade, il nous faudra faire notre jonction avec les missédois et les édeliens.

Cela leur laisserait un peu plus de deux ennéades pour réunir tous les hommes disponibles. C'était bien peu, mais le temps leur était compté désormais.  
Revenir en haut Aller en bas
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]   Mar 5 Juil 2016 - 20:01


Méliane fut déçue que son époux ne voit pas qu'il était plus stratégique de préserver leurs hommes pour le moment ou le Berthildois deviendrait une réelle menace. Bien qu'elle aurait préférée régler cette querelle dans l'intimité de leurs appartements, elle ne pouvait le laisser ainsi remettre en cause une décision qu'elle pensait importante pour la suite des événements. " Mon époux, nous ne nous engagerons dans cette guerre que si nous y sommes contraints. Nous allons levés la totalité de notre armée, mais il n'est pas question d'envoyer trop d’effectifs en un meme lieux. Edelys ou Misséde pourraient malheureusement avoir a tomber sous le joug ennemi et ce qu'importe le nombre d'hommes envoyés. " Se détournant de son époux, elle fit face aux membres du conseil. " Je ne veux pas que l'armée Langecinne connaisse une défaite a l'image de celle d'Arsinoé. Elle avait réunie son armée en un seul lieu et a quoi cela lui a t'il servit si ce n'est a une défaite cuisante ? " La voix de Méliane était assurée, son regard confiant. " La guerre n'a pas encore débutée, nous ne savons pas encore ou leurs troupes attaqueront, il ne serait pas tactique d'envoyer nos hommes a Missède si le Berthildois attaque au sud. Si tel était le cas, nous nous retrouverions alors bien inutiles. "

Sentant le poids des regards du conseil sur le couple ducale, elle ajouta. " Mon époux est un homme d'action ayant longtemps guerroyer et il a a cœur les intérêts de notre duché, tout comme tous je n'en doute pas. Parfois néanmoins je crois qu'il faut savoir se modérer. Notre armée sera prête a n'en pas douter, nous allons y travailler dés ce jour, mais je ne crois pas opportun de tout risquer en un seul lieu alors que pour l'heure rien ne nous laisse présager avec certitude que ce sera la leur point d'attaque. " Elle glissa son regard dans celui de son époux, si elle était peinée de leur désaccord, elle n'en laissait en tout cas rien paraître. Il n'y avait point d'histoire de cœur en cette pièce, elle était duchesse de Langehack, elle ne pouvait l'oublier sous le prétexte de quelques querelles privés a venir. " Nos vassaux savent que nous les soutiendrons si besoin est le moment venu. Hors ce moment n'est pas encore arrivé. Qui sait ce qui se passe maintenant dans le nord, qui sait quels chemins prendra cette guerre. Nous ne devons jurés de rien, pas meme du fait qu'il sera refusé un passage sur les terres de la ligue. " La guerre était parfois le terrain d'alliance inattendues. " Quand mon époux aura rallié le sud, il saura si nous pouvons y trouver soutien et alliance. De la, nous pourrons décidés de la suite des événements. En attendant il va de soit que nous ici, prépareront cette guerre et veilleront a ce que nos armées soient prêtes. Je suis sure que nos vassaux comprendront cette stratégie qui vise a ne pas mobiliser tout nos efforts a un endroit ou ils pourraient êtres vains. "

Se tournant a nouveau vers son époux elle ajouta: " Les deux enneades qu'il nous reste avant notre ralliement, nous servirons a mettre a profit toutes les informations qui nous seront alors parvenus, ainsi que de prendre en compte les divers alliances et appuis que nous aurons récoltés pendant ce temps. Notre armée sera prête, mais nous agirons en conséquences des actes et non des suppositions. Voila qui devrait satisfaire tout le monde n'est ce pas ? " Le ton était diplomatique, c'était la une sortie permettant a tout le monde de garder la face. Méliane n'en abandonnait point sa position, mais elle ne faisait pas non plus offense a celle de son époux. Quand il reviendrait d'Ydril, leur armée serait levée, la milice prête a œuvré et il serait alors temps de déterminer la marche a suivre. Cette guerre allait les toucher de plein fouet, il n'était pas question de risquer tout sur des suppositions qui pour l'heure étaient sans fondements. " Pour ce qui est de notre marine, le Berthildois serait bien fou de nous attaquer par la voix de la mer, mais nous serons fin prêts le cas échéant. Quand a la milice, il va sans dire qu'elle nous sera d'une aide précieuse le moment venu. " Par ces derniers mots, la duchesse montrait ainsi a son époux que bien que leur vision respective sur le début de cette guerre divergeait, elle n'en respectait pas moins ses opinions et ses actions. Rester a déterminer si il comprendrait qu'une stratégie de la prudence valait pour l'heure mieux. Après tout leurs hommes seraient prêts a la 7 Enneade comme il le désirait, il serait alors bien temps de déterminer leurs actions suivantes. Avoir une vision trop avancée sur les coups de l'ennemi pourrait bien avoir a leur coûter chère, elle ne voulait pas commettre cette erreur.  

Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Oschide d'Anoszia
Humain
avatar

Nombre de messages : 477
Âge : 27
Date d'inscription : 10/02/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 (Mort)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]   Dim 17 Juil 2016 - 11:35

Deux caractères s'opposaient. Le sien, plus hostile et guerrier ; Celui de son épouse, plus prudent et avisé probablement. Il ne chercha pas à la contre-dire une nouvelle fois. Elle agissait avec soin et recul, chose qu'il ne possédait pas encore, étant revenu fraîchement de Diantra. Il ne restait plus qu'à prier les dieux pour que ces décisions soient les bonnes, sinon quoi il ne lui resterait plus qu'à prendre les mesures nécessaires pour agir en un minimum de temps. A leur tours, les seigneurs langecins firent part de leurs points de vues, tous allant bien évidemment dans le sens de la duchesse qui visait la prudence et la patience. Une fois que tout le monde eut terminé de parler, ils les congédièrent en leur demandant de rester à proximité de la cité pour un éventuel nouveau conseil. De nouveau seul avec son épouse, Oschide était resté pensif, toujours assis sur son siège. Il fixait encore et toujours la carte qui avait été posé sur la longue table, se demandant si le marquis agissait de même avec les siens.

-Je vous fais confiance, mon aimée.

Son départ prochain pour le comté d'Ydril était revenu dans ses pensées. Il se voyait de nouveau quitter son épouse en la laissant seule avec ses futurs enfants. Était-ce digne d'un mari d'agir de la sorte ? N'aurait-il du pas tout simplement renoncer à ce voyage et veiller sur les siens ? La simple idée de repartir de Langehack était comme un couteau qu'on aurait remuer dans une plaie à peine cicatrisée. Se sentant coupable une fois de plus, il lui prit la main et l'embrassa délicatement.

-Mon père comprendrait sûrement que je veuille rester à vos côtés, je peux lui envoyer un courrier pour me faire pardonner de mon absence... Je viens à peine d'arriver...
Revenir en haut Aller en bas
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]   Dim 17 Juil 2016 - 12:00


La fin du conseil se passa dans un calme relatif, chaque membre se ralliant derrière son opinion. Elle en était soulagée car elle pensait que la stratégie de la prudence a l'heure actuelle était encore la meilleure, mais elle était aussi peinée que son époux se retrouve isolé de cette décision. Elle glissa une main sur la sienne. " Moi aussi j'ai confiance en vous mon époux, que notre divergence d'opinion de ce jour ne vous fasse point croire le contraire. " Elle délaisse les mains de son aimé pour glisser ses doigts sur son menton afin qu'il tourne le regard vers elle. " Vos conseils sont toujours avisés et bienvenue, néanmoins vous êtes un homme d'action et cela vous pousse a vouloir agir, vous me savez plus prompte a la réflexion. Cela ne fait t'il pas de notre union la parfaite combinaison ? " Elle lui trouva l'air sombre et cela semblait du a bien plus qu'a l'imminence d'une guerre, elle n'eut guère a l'interroger puisqu'il lui fit lui meme part de ce qui le perturber. Elle aussi redoutait son prochain départ, c'est a peine si ils avaient eu le temps de se retrouver.

Puis qu'adviendrait il si guerre il y'avait réellement, serait il seulement possible qu'il soit a ses cotés a la naissance de leurs enfants a naître. Il y'avait tant de choses dont ils n'avaient pas eu le temps de discuter et plus que tout, elle redoutait l'idée d'affronter a nouveau le poids de son absence. Pourtant quand elle lui répondit, son ton était assuré et aucune de ses craintes ne semblaient transparaître en ses mots. La duchesse avant la femme, c'était la le poids de la couronne. " Votre père et les vôtres pleurent votre absence autant que j'ai eu a la pleurer. Il y'a déjà bien trop longtemps qu'ils n'ont pus goûter a votre présence. Vous ne seriez les en priver pour moi. " Elle caresse sa joue, sa main remonte sur son front puis se perd dans sa chevelure. " Au delà de cela, ce n'est pas qu'une simple visite de courtoisie a votre famille, pas plus que le fait de paraître dans quelques festivités. Vous devez vous y rendre en tant que duc pour y quérir un allié, cela ne saurait se faire par vélin sous le prétexte que nous peinons a nous quitter. "

Elle glisse ses lèvres sur son front, son nez, puis vient finalement caresser ses lèvres dans un baiser d'une douceur infinie. " Vous allez me manquer mon aimé, infiniment et plus que quelques mots ne sauraient l'exprimer. Si il ne tenait qu'a moi, si je n'étais qu'une femme et non pas une duchesse et vous juste un homme, non pas un duc, plus jamais je ne vous laisserais me quitter. Mais la réalité est toute autre, nos positions nous obligent a des sacrifices. " Elle glisse un regard confiant dans le sien. " Je ne crains pas votre départ, car je sais que vous me reviendrez, vous le faites toujours et rien pas meme cette guerre ne saurait vous en empêcher n'est ce pas ? " Difficile de savoir qui elle cherche réellement a rassurer, lui ou elle, toujours est il que ses mots sont convaincants. Elle sursaute légérement, puis glisse une main sur son ventre. " Vos enfants semblent impatients de vous rencontrer mr le duc. " Le regard brillant, un sourire épanouie aux lèvres, elle s'empare d'une des mains de son époux pour la glisser sur sa taille forte arrondie et présentement en proie aux coups énergiques des petites vies qu'elle porte en elle. Il y'avait eu trop peu de gestes de ce genre, il fallait en profiter pendant qu'ils le pouvaient encore. Elle accroche son regard au sien. " Je vous aime Oschide. " Ces mots la aussi avaient étés trop peu dit, valait il dont mieux le faire avant que cela ne leur soit plus possible.

Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Oschide d'Anoszia
Humain
avatar

Nombre de messages : 477
Âge : 27
Date d'inscription : 10/02/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 (Mort)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]   Dim 17 Juil 2016 - 12:52

Il n'y eut pas de rancœur en guise de réponse, seulement de la tendresse. Elle le pria de rejoindre sa famille et de la laisser de nouveau seul, sans-doute consciente que de nouveaux moments d'intimité comme celui-ci allait se faire bien plus rare dans les prochaines ennéades. Il jalousa un bref instant les honnêtes gens qui vivaient simplement. Si seulement ils avaient pu se retrouver de nouveau sur la route en se faisant passer pour de petits seigneurs. Comme aux premiers jours de leur rencontre, ils se seraient faufilés dans la foule d'un marché, profitant des bonnes odeurs s'émanant des échoppes et se seraient arrêtés dans une taverne comme de simples voyageurs. Etait-il si loin le temps où ils pouvaient agir de la sorte ? Leur serait-il possible de mener à nouveau ce genre d'escapade pour recouvrir une once de liberté ? La prochaine guerre viendrait ternir ces rêves et briser ses désirs. La réalité le rattraperait toujours, l'empêchant d'être heureux. Seule sa joie d'être père demeurait intacte. Il attendait avec impatience le jour où il tiendrait ses enfants dans ses bras, priant tous les jours pour qu'aucuns mal ne viennent gâcher sa joie. Il y avait eu tellement de peine et de souffrance qu'un incident malheureux aurait terminé de l'achever.

Face aux derniers mots de son épouse, il ne put que sourire. Éperdument amoureux lui aussi, un simple regard de Méliane pouvait le remettre d’aplomb. Sans qu'il ne sache ni comment, ni pourquoi, sa présence l'apaisait et lui faisait presque oublier tous ses problèmes.

-Je vous aime Méliane, dit-il en l'embrassant délicatement sur les lèvres. J'ai tant rêvé de cet instant pour que je puisse vous dire cela. J'ai cru ne plus jamais pouvoir vous embrasser, ni pouvoir vous regarder et vous toucher de nouveau. Mais lorsque les ténèbres m'ont envahi, c'est vous que j'ai vu dans une ultime vision. Je me suis battu de toute mes forces pour qu'un jour, je puisse vous revoir et vous embrasser de nouveau, vous étiez l'unique raison qui m'a forcé à ne pas céder.

Il la prit dans ses bras et laissa reposer sa tête sur l'épaule de son épouse.

-Rien ni personne ne pourra me retenir loin de vous et de nos enfants, je vous en fais la promesse.
Revenir en haut Aller en bas
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]   Dim 17 Juil 2016 - 13:15


Elle savoura chacun des mots de son époux. Un baume sur son cœur inquiet voila ce qu'ils étaient. Si en cette période ou tout apparaissait trouble, il y'avait bien une chose sur laquelle elle pouvait se reposer, c'était son amour pour Oschide. Cet homme qui contre toute attente était venu briser la prison solitaire qu'elle s'était forgée depuis de nombreuses années. une solitude qu'elle avait crue nécessaire et en laquelle elle avait vue un châtiment mérité. Pourtant désormais quand elle sentait les lèvres de son époux, ses caresses, ses étreintes, il lui semblait évident que c'était la qu'était sa place, dans le creux de ses bras. " Je suis heureuse d’être votre lumière parmi les ombres mon aimé, car c'est la ce que vous êtes également pour moi. " L’ennéade passée, quand les complications de sa grossesse avait bien faillie lui prendre la vie, c'est son nom qu'elle avait criée dans la nuit. C'est pour lui qu'elle avait lutée, se refusant de l'abandonner, de le décevoir. Certains voyaient en leur amour une faiblesse, mais ils se trompaient lourdement, c'était la une source de force inépuisable a laquelle ils leur suffisaient de se raccrocher pour leur redonner courage, meme dans les pires instants.

Tandis qu'il se laissait allé tout contre elle, elle glissa ses bras sur ses épaules, une de ses mains glissant sur sa tete dans une délicate caresse. Un court instant volé au temps, elle savait que dans quelques heures, il prendrait la route de Soltariel et qu'ils seraient a nouveau séparés mais elle avait foi en son époux, ils se retrouveraient, ils le feraient toujours, quand bien meme le destin les forcerait a d'autres séparations. " Ecrivez moi mon aimé. Ces deux Enneades que vous allez passé loin de Langehack me sembleront moins longues si je reçois vos mots. " Elle savait qu'il le ferait, ne serait ce que pour les tenir informer de l'avancement des négociations avec Soltariel et la couronne. Mais elle faisait la, la demande d'un toute autre genre de missives. Après quelques heures, bien trop courtes, passés ensembles, elle dut a nouveau regarder son époux quitté les terres ducales. Partait il au moins cette fois pour un lieu sur, de plus il aurait le soutien de son amie Angelina pendant le voyage. Méliane s'était prise d'affection pour cette femme a qui ils devaient beaucoup, bien qu'elle eusse préférée que la dame soit moins jolie. Mais la encore, elle avait confiance en son époux.

Elle resta un moment a fixer l'horizon, bien après que pourtant leurs chevaux ne fussent plus visibles. Puis le temps reprit ses droits, la rappelant a ses responsabilités et aux dures labeurs qui l'attendaient en ces temps de guerre imminent. Il était ironique que ce soit la cause du départ de son époux qui lui ferait également office de distraction pendant son absence. Absence et distractions dont elle se serait fort bien passée et tout cela n'était que le fait d'un seul homme. La duchesse n'était pas femme a haïr facilement, mais présentement elle éprouvée une rancune tenace envers l'homme qui était responsable de tout cela. Que soit maudit le marquis de sainte Berthilde et ses envies belliqueuses. Langehack en ressortirait victorieux et plus fort, viendrait alors des temps plus propices au bonheur.

Fin du rp.


Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Levez-vous fiers langecins ! [Meliane]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lequel d’entre vous est fou de mon corps ? Levez le petit doigt !
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» Simpsonisez vous
» Georges Saati, vous avez raison mais ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PÉNINSULE :: Marquisat de Langehack :: Marquisat de Langehack-
Sauter vers: