AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avenir (Elvanshalee)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tebirahc Zaurahel
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 964
Âge : 28
Date d'inscription : 07/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  859 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Avenir (Elvanshalee)   Dim 26 Juin 2016 - 7:44

Son retour avait été annoncé à ses hommes bien avant son arrivée.
Après des années d’une vie passée dans l’errance, loin des siens, et une année durant laquelle il fut perdu dans les montagnes naines, dont ne revint que son ombre, la chose était-elle devenue inattendu ? Il s’était isolé, refusant les visites durant le temps qu’il consacra à sa remise sur pied.
Une affaire d’image. L’homme ne pouvait apparaître faible publiquement. Une ombre était revenu, encagoulée, pénétrant dans le tunnel conduisant à la demeure des Zaurahel, accompagné de huit autres, et seule une rumeur en était ressortie, volontairement. Mais il fit un secret de son état, empêchant les serviteurs d’aller et venir librement – dont il était convaincu que certains étaient davantage loyaux à des familles rivales qu’à lui-même – ne recevant personne.

On est forgé par nos expériences, dit-on, et lui-même était l’œuvre de son père, éprouvé par ce dernier, contraint de donner toujours davantage que les autres, de subir plus quand on aurait attendu un traitement préférentiel – il aurait volontiers dit que s’en était un – pour façonner le meilleur des drows, dont le succès, si il venait, ne pourrait être attribué qu’à son mérite. Il avait survécu à cette année passée sous les montagnes, forcé à coexister avec des êtres devenus des ennemis potentiels un peu plus chaque jour, contraint au rationnement et sous la pression constante… Il avait survécu à la traîtrise des nains, au massacre et à la fuite forcée pour revenir en des terres plus… hospitalière.
Il avait survécu et s’en relèverait… Et les huit qui l’accompagnaient également. Il s’en assura, leur faisant bénéficier des mêmes soins que lui-même, de la même rigueur lorsqu’il fallut s’entraîner. Il réapparaitrait grandit, renforcé de cette terrible année, et il le ferait entouré d’une nouvelle garde.

Quand il put juger de son état, apprécié le moment de son retour prochain, il fit parvenir des messages aux Streea Jabbuk du Premier Ost. Il allait revenir, bientôt, il reviendrait dans sa véritable demeure.

Ce jour vint finalement, lorsque la petite troupe parvint à Yutar. C’est sous la clameur de ses hommes, démontrant à qui doutait encore, que l’aura du chef, et la loyauté du Premier Ost allait aux Zaurahel. S’en suivit une longue discussion en privée, avec ses deux premiers officiers. Il ne négocia pas son retour, la chose était à ses yeux entendue, et devant l’enthousiasme des hommes, ils ne pouvaient espérer l’emporter. Pour autant, il leur assura des commandements à venir, dont ils pourraient s’attribuer l’entier mérite en cas de succès. Ainsi, et comme son père le fit, il permettrait à ses hommes de se forger un nom, de bâtir une réputation – et il pourrait continuer de juger de leurs compétences – sans avoir à subir l’ombre du Senger – dont la réputation était déjà faite. C’était la manière dont les Zaurahel traitaient l’ambition. A défaut d’offrir le commandement suprême, ils offraient aux plus méritants, aux plus talentueux, l’opportunité.
Ceci fait, il en fit informer le Karliik Glenn, entendu qu’il n’avait pas à s’exprimer sur cette « nomination », sans pour autant désirer le rencontrer. On lui réclamerait un récit qu’il ne désirait pas offrir. De manière générale, et quand bien même il était attaché à la tradition, il ne se sentait plus l’obligé d’un supposé supérieur. Sa loyauté irait à l’Elda, à Uriz et aux autres dieux, mais pour qui fut le Vaisseau du Père, il était plus que jamais délicat de considérer ses rapports avec le Karliik Glenn.

A la place, et quand il apprit sa présence à Yutar, il demanda une audience à la toujours Haute Prêtresse de Teiweon, et mère de ses enfants, Elvanshalee. Il ne savait pas trop à quoi s’attendre, mais cette dernière année passée chez les nains, plus que les précédentes, lui firent comprendre qu’il devait commencer à se pencher sur l’avenir. Comme son père avant lui, il avait consacré les premiers siècles de son existence à sa carrière, œuvrer à gravir les échelons, s’entraîner sans relâche pour se construire un nom… Alors seulement depuis le sommet, il pourrait considérer l’avenir, et ce qu’il lui faudrait construire pour ses descendants.
Le sommet, il l’avait atteint, il s’était construit un nom… Tout du moins était-il à une marche, comme son père et son grand père. Un pas qu’il ne voulait pas franchir, considérant la fragilité du siège qu’elle suppose. Peut-être un jour… Peut-être rendrait-il à un Deäl’Honn le trône qu’ils avaient taillé jadis, mais il était encore trop tôt. Il était même allé plus loin, désigné par le Père des Batailles pour être son Vaisseau.

Alors désormais, il pouvait considérer l’avenir, bâtir un monde, et préparer ses héritiers pour les hisser à son sommet. Et cet avenir passait par sa relation avec la Haute Prêtresse… Il était donc temps d’y offrir toute l’attention qu’elle méritait.
Revenir en haut Aller en bas
Elvanshalee Hune'Baenre
Drow
avatar

Nombre de messages : 237
Âge : 29
Date d'inscription : 05/11/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  404 ans
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Avenir (Elvanshalee)   Jeu 28 Juil 2016 - 21:21


La surprise était telle que pour une fois la drow était déstabilisée, celle-là-même qui avait un parfait contrôle de toute émotion, celle-là-même qui façonnait à sa guise ses humeurs, celle-là-même qui ne laissait jamais entrevoir réellement ce que sa conscience était. Son retour fut d’abord celui d’un écho lointain. Dans un premier temps, elle ne l’eut cru. Cependant, ce souffle prit davantage consistance jusqu’à devoir admettre qu’il était bel et bien revenu. La Haute-Prêtresse ne quémanda pas à le voir et sans doute, fut-il défendu de voir sa progéniture entre les mains de sa propre maison et elle-même durant les premières années. A ce titre, la Mère répondait à tous les carcans d’un matriarche noirelfe dont le lien avait le fruit de ses entrailles étaient fusionnels. Néanmoins, elle ne put les emmener avec elle lorsqu’elle partit pour le front. Sans doute était-ce sa seule occasion de pouvoir revoir sa fille et son fils… Et encore. S’il eut pu, cela fut d’une extrême courte durée. La Vipère veillait aux grains et les ordres étaient clairs.

Lors de sa venue à Yutar, ce fut dans les ombres qu’Elvanshalee le scruta pour s’en détourner si tôt. Elle avait d’autres chats à fouetter. Un ancien Haut-Prêtre de Kiel et ses suivants a retrouvé pour les châtier et permettre à Teiweon de les dévorer. Après tout, jamais ils n’eurent mérité le repos éternel. Pour autant, la Faucheuse se tenait au courant des agissements de celui-qui-fut-le-Vaisseau du Père. Apparemment, il préféra dans un premier temps faire ses comptes auprès des Osts. Grand bien lui fasse.

Ainsi lorsqu’il lui demanda enfin audience, la Dextre de la Mère considéra qu’il en avait mis du temps, certainement un peu trop à son goût mais là était ses exigences. Comme précédemment cité, il s’était taillé une réputation, forgé un nom et donc c’est naturellement qu’elle en attendait beaucoup de lui. La Da’ron de la Haute-Prêtresse n’avait point changé. Les mêmes têtes, il y avait bien évidemment Shar’Alak ou encore Ryneshy. Introduit au sein de ce qu’on pouvait considérer comme des appartements, jouxtant le sommaire temple bâti dans la pierre de la Déesse des âmes, Elvanshalee était en pleine méditation spirituelle. L’encens asphyxiant embrumait la pièce, la Voix de la Déesse était assise en position du lotus sur un tapis pour le confort. Les cantiques dédiés à Teiweon prirent fin au bout de quelques minutes pesantes. Les quelques arabesques luminescents mouvant tout le long de ses courbes finirent par s’éteindre signifiant qu’elle en avait fini. Ainsi la Fille de la Voilée se redressa et s’en retourna vers les trois instigateurs.


« Laissez-nous. »


Sans un mot, les deux gardes s’inclinèrent et s’éclipsèrent furtivement. Elvanshalee n’avait à ce titre pas le moins du monde changé. Sa démarche était toujours aussi prédatrice qu’envoûtante. Sa prestance laissait toujours aussi pantois les uns et les autres. A mesure qu’elle approchait, il pouvait déceler davantage ses courbes. Une longue robe constituée de voiles sombres enserrait ses voluptueuses courbes et se mariait avec sa peau presque albinos aux variantes sombres. Des bijoux ornementaux encerclaient autant sa taille que sa poitrine, dissimulant par la même occasion ce qui ne pouvait être offrir dans l’intimité. Lentement, elle tendit le bras, venant caresser l’épaule du sombre pour se ranger insidieusement dans son dos.

« On se fait désirer ? »


Alors que ses doigts flirtaient tout le long de son dos, elle le contourna pour lui faire face.

« Pour quelle raison m’as-tu demandé audience de façon aussi formelle ? »


Il pouvait constater que le minois d’Elvanshalee était caché sous ses fioritures de tulle retenu par un diadème cerclant le haut de son crâne. Deux baguettes terminées par deux grenats et quelques grelots retenaient sa longue chevelure argentée.
Revenir en haut Aller en bas
Tebirahc Zaurahel
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 964
Âge : 28
Date d'inscription : 07/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  859 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Avenir (Elvanshalee)   Sam 30 Juil 2016 - 3:32

Une année lui semblant une éternité, si bien que redécouvrant ces visages familiers gravitant autour de la Haute Prêtresse, de la retrouver, elle, dans tout ce qu’elle avait d’attrayant, au-delà de son statut social, inchangé, insensible encore à l’écoulement du temps, fut-il si court, il s’étonna un instant de cette constance, quand bien même elle aurait dû être naturelle chez eux.
C’est que lui-même n’était plus complètement le même, quand bien même les apparences prétendaient le contraire.

Il demeura silencieux, respectueux jusqu’à ce qu’elle ait terminé, et il l’observa dans ses mouvements, sans lui-même encore en esquisser le moindre. C’était là sa manière d’être, toujours intacte, sa façon de jouer.

« Jalouse de mes hommes ? »

Il jeta un œil par-dessus son épaule, un sourire sur ses lèvres, cherchant à la mettre dans son champ de vision. Il aurait sans doute cherché à justifier son sens des priorités, mais cela aurait été ennuyeux et dénué d’intérêt… D’autant qu’il pouvait ainsi se présenter à elle, l’avenir à l’esprit, serein, certain de posséder toujours autant d’emprise sur ses hommes dont le rôle à venir ne serait certainement pas négligeable.

« Aurais-tu préféré me voir débarquer sans autres avertissements que celui tardif des yeux et oreilles dont tu disposes, me voyant arriver ? » Cela aurait pu être amusant, effectivement, mais ça n’était simplement pas dans sa manière d’être et de faire. Et au vue de la « jeunesse » de leur relation, quand bien même celle-ci avait déjà donné des fruits, et de la fragilité des fondations de cette dernière, il ne convenait pas de se comporter autrement. « Mais soyons simple… J’ai eu le temps de réfléchir, que ce soit pendant mon année passée sous les montagnes naines, le chemin du retour ou encore ce mois passé à m’en remettre, les occasions n’ont pas manqué. »

« Je suis venu parler de l’avenir, de l’héritage. Je t’ai fait une promesse, lorsque nos chemins se sont croisés à Thaar, il y a plusieurs années, j’ai repoussé la chose, par obligation envers Uriz, par le fait d’événements qui ont échappé à mon contrôle… » Il n’avait pas oublié, car cette promesse, de toute façon, était ancrée dans son esprit depuis bien avant sa rencontre avec elle…

« Si ces quelques années n’ont pas émoussés tes propres désirs, alors considère que je vais désormais œuvrer à bâtir le seul avenir qui soit digne pour nos enfants, reprendre ce qui nous revient, le préserver, le renforcer, et, le moment venu, s’ils sont prêts et capable de s’en saisir, je leur offrirais. »

Il aurait pu être plus explicite, mais il y avait là aussi un jeu autant qu’un intérêt… Quelles étaient désormais ses aspirations et ses ambitions… Qu’imaginait-elle le plus digne pour leurs enfants ? Lui avait sa réponse, mais quelle était celle d’Elvanshalee ?

« Mais un tel chantier ne peut s’envisager seul… J’ai négligé notre relation, j’en suis conscient, ça ne sera désormais plus le cas, à moins que tu n’aies d’autres idées, que mes absences t’aies convaincu qu’il pouvait exister un meilleur parti que moi. Mais si ça n’est pas le cas, que dirais-tu de reprendre où nous en étions restés, et de commencer à envisager la suite ? »  

En disant cela, il s’était tourné pour lui faire face, la saisissant par les hanches pour l’amener contre lui, posant sur elle son regard dorée, légèrement voilé, exprimant tant sa détermination que ses intentions, ses désirs… Celui qui fut le Vaisseau du Guerrier, le Feu d’Uriz, avait dans le cœur et le regard la Conquête… Mais celle-ci prenait bien des formes.
Revenir en haut Aller en bas
Elvanshalee Hune'Baenre
Drow
avatar

Nombre de messages : 237
Âge : 29
Date d'inscription : 05/11/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  404 ans
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Avenir (Elvanshalee)   Dim 21 Aoû 2016 - 12:10


Le Feu d’Uriz avait tendance à beaucoup se métamorphoser. Il n’avait pas été le même qu’aujourd’hui lors de sa première rencontre. Une nouvelle fois, sa conscience avait muté lorsqu’ils s’étaient retrouvés à Thaar. Et là, elle faisait face une nouvelle fois à un autre. La Fille de la Mère ne s’en rendait pas encore compte, c’est pourquoi, elle avançait toujours prudemment, jaugeant le nouvel individu qui lui faisait face. A sa première question, elle haussa les épaules.

« Certainement. Bien que ça serait plutôt une blessure d’orgueil… moi, la mère de ta progéniture… J’aurais préféré, en effet. »

Elle croisait machinalement les bras contre son ventre en l’écoutant attentivement. Un sourcil s’arqua un instant lorsqu’il fut question de l’avenir et de l’héritage. Un frisson hérissa sa chair alors qu’elle retenait un sifflement dissuasif entre ses lippes qu’elle se mordillait. La sombre était très attachée à sa progéniture et voir débarquer le père ici-même après quelques années d’absence pour revendiquer ses droits mettaient ses sens en alerte. Elle avait elle aussi des projets pour le fruit de ses entrailles. Encore fallait-il que ceux de L’Ssivah d’l’ilhar soit en résonnance avec ceux de l’Obok Senger.
Elvanshalee reprit contenance, sans doute était-il le seul à pouvoir éveiller une once d’émotion sincère en elle, celle-là-même qui se complaisait à offrir uniquement un visage public afin qu’on la craigne, qu’on l’admire ou encore que sa présence jette un pesant malaise sur l’ambiance. Mais il était aussi possible que cette réaction soit le fruit sur le fait qu’on porte atteinte à sa descendance et qu’elle était consciente qu’il était sans doute un des rares à pouvoir contrecarrer ses plans. Il en avait les moyens.
Les bras se délassèrent afin de se saisir du diadème pour le retirer et dévoiler ce minois qu’il n’avait pas vu depuis des lustres. Elle posa là son bijou. Elle ne lui révélerait certainement pas qu’elle n’avait pas jeté son dévolu sur un autre drow. En fait, peu de sombres l’intéressaient ou trouvaient grâce à ses yeux. Dans son égocentrisme la plus pure, Elvanshalee se considérait comme une auguste personne et que seuls ceux qu’elle jugeait dignes pouvaient trouver grâce à ses yeux. De fait, les sphères du plaisir ne l’intéressaient que peu. Les rubis coulèrent sur les mains de Tebirhc. Ses doigts vinrent alors s’appuyer contre ses épaules. S’il laissait à loisir le soin de lire en lui, Elvanshalee ne le lui autorisait pas encore ce droit. Elle était plutôt neutre.


« Négligé est un bien faible mot. Tout dépend quels sont tes desseins. »

Les phalanges remontèrent lentement jusqu’à sa nuque qu’elle caressa du bout de ses ongles métalliques. Les lèvres s’ourlèrent délicatement d’un sourire tandis qu’elle ancrait ses rubis dans les siens.
Revenir en haut Aller en bas
Tebirahc Zaurahel
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 964
Âge : 28
Date d'inscription : 07/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  859 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Avenir (Elvanshalee)   Dim 21 Aoû 2016 - 14:04

Ses véritables desseins exigeaient de l’honnêteté, qu’importe combien la prudence aurait été de mise face à Elvanshalee… C’est justement parce qu’elle était à ce point nécessaire qu’il s’en passerait, pour appuyer d’autant le vœu qu’il formulerait, écho d’un désir réel.
Il ne voulait pas d’une alliée dont les intérêts concourent un temps, condamnant une entente à devenir un jour une rivalité, lorsqu’ils iraient dans deux voies différentes, ils y en auraient d’autres dans ces rôles secondaires. Il l’avait négligé, assurément, alors que leurs relations n’en étaient qu’à leurs fondations -ce qui augmentait d’autant plus les risques qu’elle se plaçait en attente, sans se découvrir, quand lui mettrait à bas le voile de ses projets à venir –, pour autant, il n’avait rien oublié.

« Je vais m’emparer du trône. » Inutile de tourner autour du pot, il voulait être direct et franc. « Je n’ai pas pu y prétendre il y a quelques années, quand bien même mon cœur brûlait de prendre ce qui me revient… Je le peux désormais, et je le ferais le moment venu. » Il devait s’assurer les soutiens autant que prendre la mesure de l’opposition à laquelle il devrait faire face… Pour faire simple, il devait préparer sa conquête, quand bien même l’histoire et la tradition originelle lui donnait toute la légitimité nécessaire. Mais ça n’était qu’un début, à présent qu’il portait son regard sur l’avenir, le sien d’une part, celui de sa descendance également, il osait contempler l’horizon plus loin qu’il ne l’avait fait jusqu’à lors.
« J’offrirais à nos enfants l’héritage qui leur est dû lorsqu’ils seront prêts à y prétendre… En qualité de Zaurahel, mais également en qualité de descendants des Deäl’Honn. » Une idée demeurait sous-entendus… Lorsqu’ils seront prêts… Car un nom ne pouvait suffire, il fallait en être digne, tout comme son père l’avait éprouvé lui, pour qu’il se fasse un nom indépendamment de celui de sa lignée. Mais il ne voulait, ni ne pouvait construire un tel projet seul, aussi poursuivit-il. « Tout du moins, si tu es d’accord avec cela. »

Il n’imposerait rien, mais pour autant, il n’avait pas l’intention de rester sans réagir en cas de volonté de ne pas œuvrer ensemble… Il avait eu le temps d’y réfléchir, de prendre la mesure des différents cas de figure, de ce qu’il lui faudrait faire.

« C’est de l’avenir et de l’héritage de nos enfants que nous parlons, après tout, si je ne peux pas demeurer à l’écart, sauf à les renier, je ne peux, ni ne veux te les arracher. » Renier ces enfants étaient une chose qu’il envisageait… Il en allait de la pérennité de sa lignée, après tout, alors si elle avait l’intention de le tenir à l’écart, ils ne pourraient se revendiquer de son sang, héritiers de son nom et de ce qu’il véhicule. « Aussi devons-nous envisager les choses ensemble. » C’était en tout cas le vœu qu’il formulait.

« Alors, comment vois-tu leurs avenirs, Elvanshalee ? »

Revenir en haut Aller en bas
Elvanshalee Hune'Baenre
Drow
avatar

Nombre de messages : 237
Âge : 29
Date d'inscription : 05/11/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  404 ans
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Avenir (Elvanshalee)   Dim 21 Aoû 2016 - 14:38


Voilà qui devenait intéressant. Son sourire s’accentua, dégoulinant de malice. Un certain intérêt brulait dans ses gemmes écarlates. Elvanshalee sembla jubiler à ses mots. Quant au fait qu’il n’avait soi-disant pas pu le prendre en temps et en heure, elle en doutait. Sans doute ne se sentait-il pas prêt. La Voilée osait espérer qu’il avait mûri davantage en quelques années afin de se sentir prêt à prendre ses dispositions.

« Ils le seront. J’ose simplement espérer que leur avenir ne soit pas un triste écho à celle des Naerth. Je ne tolère pas l’échec. J’ose espérer aussi que la descendance des Men’Aorhel possèdent aussi une place dans ta fresque. »


Ceux-là même d’où se déployaient la famille des Hune’Baenre. Un froid fut jeté à son prétendu désaveu. Toute la hargne et la dangerosité qu’insufflent les sombres grimaient désormais ses traits. Elle l’avait néanmoins laissé finir jusqu’à ce qu’il se taise. Là, sa main s’était agrippé à sa gorge et c’est avec force qu’elle le plaquait contre la paroi ou le mobilier le plus proche. Sa voix se fit sifflante.

« Ose seulement désavouer le fruit de mes entrailles et de ta semence. Ose seulement les renier, et sache que je serais ta plus grande perte ! Quel autre femelle crois-tu être plus digne que moi en ce monde pour porter le nom de nos deux maisons !? »


Son emprise se fit moins oppressante tandis que sa main coulait désormais le long de son torse, pour autant son regard n’avait rien perdu en intensité.

« Leur avenir sera à la hauteur de nos attentes et s’ils n’en sont pas dignes. Alors d’autres pourront leurs succéder. Je gage que Natha Repalninkiz soit clémente à notre égard. »


Revenir en haut Aller en bas
Tebirahc Zaurahel
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 964
Âge : 28
Date d'inscription : 07/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  859 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Avenir (Elvanshalee)   Dim 21 Aoû 2016 - 15:56

Alors qu’elle se faisait violence, agrippant avec force sa gorge dépourvue de la moindre sensation depuis son combat contre Katalina, dont restait la trace d’une main, plus sombre qu’ailleurs, il n’offrit qu’un sourire satisfait, sans détacher une seule fois ses iris dorés de ses rubis. Qu’elle se révolte, qu’elle exprime de la plus belle des manières son propre vœu, avec force et détermination, faisant écho au sien, précisément ce qu’il espérait d’elle.
En cet instant davantage qu’en aucun autre, elle était tout ce qu’il désirait… Il ne voulait pas d’une partenaire demeurant dans son ombre, s’en satisfaisant, bien au contraire, il la désirait assez forte pour l’affronter chaque fois qu’elle doutera de lui, qu’elle puisse elle-même écraser quiconque se dresserait face à eux.

« Je ne vois, ni ne désire une autre, car je ne saurais me satisfaire que de l’excellence. »

Quand elle relâcha un peu plus sa prise, il passa avec une certaine délicatesse contrastant avec l’atmosphère un instant auparavant, sa main sur sa joue, y ajoutant une réponse à ses premières craintes.

« Mais rassures toi, Ussta Valsharess, nos enfants sont les descendants de Tewyn et d’Elda… Je ne puis toutefois, par moi-même ne promettre qu’une moitié de l’héritage, c’est à toi qu’il revient de leur accorder l’autre. » Il avait appuyé ce « titre », comme une promesse faite pour la suite, et expliquer ses mots… Il respectait suffisamment sa partenaire pour ne pas s’approprier sa part.

« Ils seront digne le moment venu, comme nous le sommes nous-même, qu’importe le temps que cela prendra, et par nous serons oubliés les règnes des parvenus qui se sont hissés et ont prospéré du fait de notre mansuétude. » Il ne pensait pas qu’aux Naerth, mais même à ceux qui les précédèrent. Il avait toléré les précédents, considérant, probablement comme elle, que l’autorité et le rang qu’il exerçait suffisait à les détrôner dès lors qu’ils prenaient un mauvais chemin. C’était aussi par prudence, vis-à-vis des autres familles de Prima Sanguis… Elles s’étaient neutralisés et avaient offertes de la place à ces nouvelles lignées. Aussi devait-il s’assurer du soutien de ces dernières, ou tout au moins d’afficher suffisamment de force pour qu’elles ne puissent pas les renverser.

« Crois-tu pouvoir me pardonner ma négligence, à présent ? » En vérité, il voulait surtout savoir si, rassurée par la place qu’elle occupait dans sa vision, ils pouvaient œuvrer ensemble, lui qui la voulait sa compagne, et bâtir leur relation sur ce vœu commun.



Ussta Valsharess = Ma Reine.
Revenir en haut Aller en bas
Elvanshalee Hune'Baenre
Drow
avatar

Nombre de messages : 237
Âge : 29
Date d'inscription : 05/11/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  404 ans
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Avenir (Elvanshalee)   Jeu 25 Aoû 2016 - 21:46


Elvanshalee cessa toute attouchement, ses longs doigts quittaient donc la chair ou l’étoffe du sombre et naturellement elle tournait les talons pour aller se laisser choir dans une banquette plutôt basse creusée à même la roche. Sa duretée était comblée par de nombreux coussins rembourrés. Ses jambes interminables se croisèrent aussi machinalement que son attitude l’arborait.

« Je ne pardonne pas … Mais je peux être clémente parfois. »

Lorsqu’elle était de bonne humeur. Le retour de Tebirahc était sans doute une assez bonne nouvelle pour qu’elle le soit. Elle tendit le bras et lui fit signe d’approcher s’il le désirait.

« Je ne souhaite pas imposer la voie que j’ai suivi à nos enfants. Ils pourront choisir ce qui leur plaira tant qu’ils désirent l’excellence et qu’ils soient prêts à gouverner les autres. Choisi celui qui te semble le plus digne de suivre tes pas. »

Pour sa part, elle n’avait pas de préférence. Elle savait que l’Ancien Feu d’Uriz souhaitait transmettre son héritage à son fils. Elle se moquait bien de savoir qui de sa fille ou de son fils pérenniserait l’héritage d’Elda. Alors qu’elle l’attendait, un miaulement se fit entendre, Nagi surgissait par l’entrebâillement d’une porte pour serpenter jusqu’au pied de sa maîtresse. Sans attendre, il s’enroulait autours de sa jambe en jetant un regard à l’Obok Senger.

« Comment comptes-tu t’y prendre ? Car j’ai moi-même un second but… »

Elle marqua une pause et maudit cette satanée pierre qui bloquait en partie sa magie car elle avait soif. Lorgnant quelques instants sur une cruche d’un breuvage fort épicé et typiquement drow, la fille de la Voilée se résigna. Les rubis s’ancrèrent à nouveau dans ceux de son homologue.

« Je souhaite l’extermination de nos ‘’cousins’’. Chose sans doute folle. Mais je ne désespère pas. Nous avons des siècles de guerre à notre actif… Les seules choses qui nous séparent de la victoire sont selon moi la distance et l’Anaëh. Et comme je le disais à Velkyn, je pense que tout cela passe par la reconquête de l’Ithri Vaan. Et surtout…  Rallier ses sauvages de l’ancien quatrième ost. Si notre base d’opération était beaucoup plus proche des territoires elfiques, nous aurions davantage de manœuvres. »

Elvanshalee se tut quelques instants, le temps nécessaire afin qu’il digère l’information et qu’elle reprenne par la même occasion son souffle. Elle ajouta.

« Ensuite, il faut détruire cette forêt, sans leur cher et tendre arbre, ils mourront. »

Un sourire sadique étira lentement la commissure de ses lippes bleues.

« Chose à part, c’est toujours aussi amusant de voir Velkyn perdre le contrôle. Il m’a étranglé, pensant sans doute que j’aurais peur des bras de la Mère. Amusant, n’est-ce pas ? »


Revenir en haut Aller en bas
Tebirahc Zaurahel
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 964
Âge : 28
Date d'inscription : 07/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  859 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Avenir (Elvanshalee)   Ven 26 Aoû 2016 - 10:41

Elle voulait trop, trop vite, mais n’était-ce pas dans son caractère ? Néanmoins, elle était assez lucide pour comprendre la situation autant qu’un certain nombre des besoins pour changer la donne. Mais qu’en était-il de la vision qu’elle avait, concrètement, de la mise en application ?
Il écarta la question de l’héritier, considérant qu’elle était pour l’heure secondaire, trop précoce.

« Nos enfants choisiront, et nous offrirons à l’un et à l’autre les moyens de satisfaire leurs ambitions. »

Il ne souhaitait pas s’en approprier un pour lui-même, et lui laisser l’autre, c’était une façon de faire ridicule. Ainsi débarrasser de cette question, il put offrir une réponse adéquate aux « buts » de Elvanshalee.

« Crois-tu vraiment que les choses soient si simple ? » De toute évidence, il était en désaccord avec cette suggestion que le triomphe tenait à si peu de chose. Il était, sans doute aucun, l’un des plus puissants drows d’Elda, pour autant, il n’avait pas l’arrogance naturelle des siens vis-à-vis des autres races peuplant le continent.

Il s’écarta un peu, marchant tout en poursuivant.

« Si je t’accorde les principes, les ayant moi-même à l’esprit, je doute que nous nous entendions sur la méthode. « La reconquête de l’Ithri’Vaan », quelle forme prendra-t-elle ? Une campagne militaire, les chaînes et le fouet ? » Il désapprouvait assez clairement une telle idée, et s’y opposerait si la décision devait lui échapper.

« Je vais me rendre en Ithri’Vaan, je veux y rencontrer certains des puissants de la région, en apprécier la situation, estimer la meilleure manière de procéder. Mais je ne crois pas en l’usage de la force. » Il ne doutait pas qu’une telle approche amènerait son lot de détracteurs. Oseront-ils suggérer la faiblesse du Prima Sanguis ? Une telle perspective le fit sourire un instant, qu’on le provoque, qu’on le défie et le sous-estime, c’est autant d’avantages qu’on lui donnera.« Je m’occuperais également du IVème Ost… Il sera bien quelques marchands là-bas, pouvant organiser une rencontre avec certains d’entre eux, il me sera alors possible de faire passer un message à leurs attentions… »

Tout du moins, un premier… Même si il avait déjà à l’esprit le second. Un appel, pour commencer, à le rejoindre, à lui prêter allégeance. Pour autant, il doutait désirer autant d’eux que ses semblables… Là encore, sa décision ne manquerait pas d’être commentée, critiquée même.

Il avait eu le temps de réfléchir, et il avait déjà un plan en tête. Sa méthode pouvait déplaire, car il n’aurait pas l’approche de ses semblables, assurément. Ils avaient une tendance à l’arrogance, ils sous-estimaient les forces en jeu, au nom de leur nature, de leurs dieux… Que l’échec du Front soit la démonstration de leurs erreurs, il leur enseignerait et montrerait la méthode, celle qui faisait depuis toujours la force des siens.

« Pour ce qui concerne l’Anaëh… Ces dernières années n’ont-elles pas servi de leçon ? Ces bois ne sont pas ordinaires, aussi puis-je te conseiller de ne pas les prendre à la légère. » Il ne parlait pas des elfes… Bien qu’eux-mêmes ne soient pas non plus à sous-estimer dans un environnement favorable… Mais le danger venait réellement de ce qu’était Anaëh, de ce qu’elle savait déployer pour se défendre… Pourvu qu’on lui en laisse le temps, tout du moins.
« La brutalité est vaine, que ces sots qui crurent qu’en frappant un seul et même endroit suffisamment fort et longtemps, ils obtiendraient la victoire, l’admettent. » Il osait, oui, critiquer la décision, mais surtout l’acharnement inutile de ses pairs. Et il ne manquerait pas de démontrer la justesse de son propos. « Cette guerre sera longue, il est probable que nous n’en voyons pas nous-même le terme, quand bien même nous vivions plusieurs cycles. Un choc frontal ne garantira pas la victoire, nous devons profiter de ce que nous avons, du temps. »

D’aucun dirait que les elfes en avaient autant… Mais ils étaient confinés, réduits à l’Anaëh, et celle-ci ne s’étendait pas si facilement, à supposer qu’elle le puisse encore. Ils ne pourraient pas progresser, au mieux retarder le moment de reculer.

« Quand bien même il y eut des siècles de paix, de récupération, le conflit avec les Nisétiens s’étala sur près de cinq cycles, mais nous l’avons remporté, à l’usure. »

Il est certain que ça ne faisait pas de glorieux récits de bataille, que ça n’avait pas le côté spectaculaire du choc de deux armées s’éperonnant… Il y aurait de tel affrontement, parfois, mais le gros de la guerre qu’il entendait construire serait bien plus réduit. Les elfes eux-mêmes usaient d’une tactique construite sur l’escarmouche, sur un terrain les favorisant.
Il décida de conclure par une formule simple, une promesse autant qu’une sentence qu’il prononçait à leurs égards. Un soupçon d’enthousiasme à cette seule perspective.

« Les elfes recevront le même traitement, une lente agonie. »
Revenir en haut Aller en bas
Elvanshalee Hune'Baenre
Drow
avatar

Nombre de messages : 237
Âge : 29
Date d'inscription : 05/11/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  404 ans
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Avenir (Elvanshalee)   Ven 2 Sep 2016 - 20:44


Oh non, Elvanshalee avait le temps. La sombre avait l’éternité devant elle et elle pouvait être patiente quand elle souhaitait ardemment une chose. Le destin l’avait toutefois favorisée et ses vœux avaient été réalisés bien assez tôt. Elle devait certainement être bénie des dieux ou du moins, souhaitaient-ils qu’elle accomplisse une grande destinée. Peut-être était-elle une des clés de voute ?
Sa main tendue ne trouva aucune réponse et bien soit. Elle laissait choir cette dernière sur sa cuisse durant quelques instants, écoutant posément les propos entiers de l’Obok Senger. Il parlait. Elle tendait l’oreille. Sa silhouette se redressait durant ce temps. Elle était partie chercher une bouteille et revint bien vite s’affaler parmi les rondeurs des coussins. Les dents arrachèrent le bouchon qu’elle recracha aussitôt. Elle prit une longue gorgée.
Bien sûr que non, cela n’était pas chose aussi simple. Elle avait simplement l’esprit synthétique. Elle mettait simplement les points sur ce qui lui semblait être un défaut et qu’il fallait résorber. A sa première idée, son minois signa la négative. Il était évidemment qu’une autre campagne militaire serait bien trop longue et leur couterait bien trop, même si les forces armées de l’Ithrii’Vaan étaient moindre en comparaison de celle du Puy. L’histoire a pourtant prouvé que, même si ces derniers étaient une minorité, le conflit pouvait s’étaler sur plusieurs siècles. Au final, ils les auraient à l’usure et grâce à leur immortalité. La noirelfe pensait plutôt à une autre forme de domination. Même si pour elle un humain ou un sang-melé valait moins qu’un drow et qu’elle les méprisait, surtout ceux des leurs qui avaient rejoints ses contrées dans l’unique but de l’appât du gain, sans se soucier des fondements de leur race. A force de se mêler aux autres, l’esprit des sombres de l’ouest avait dégénérée, elle en était certaine mais ils pouvaient néanmoins être utile car peut-être qu’en jouant sur les cordes sensibles, ils leurs donneraient davantage de moyens. A cette condition, Elvanshalee consentirait à traiter avec eux. A dire vrai, elle voyait la domination drow sur l’Ithrii’Vaan à l’image de celui d’un empire.  


« Serais-tu devenu un soumis ? » Fit-elle lorsqu’il lui confia qu’il ne croyait pas à l’usage de la force. Là était plutôt une plaisanterie provocatrice et ce sourire en coin détestablement surnois en témoignait. Elle avait compris où il voulait à venir. Elle crut bon de la taquiner.

« Tant que nous parlons du quatrième Ost, j’ai entendu qu’à Sol’Dorn, on avait assassiné la Haute-Prêtresse de Teiweon, il serait peut-être de bon ton que je m’y rende afin que je châtie l’hérétique… De plus le vent souffle de bien étranges rumeurs à mes oreilles… »

La fille de la Mère fronçait alors les sourcils et un rictus mauvais crispait d’ores et déjà ses lippes dont la noirceur faisait écho à l’obscurité.

« T’intéresserais-tu au quatrième ost… pour rassembler davantage de sombres sous tes griffes, amusant. » Commenta-t-elle.

La Haute-Prêtresse prit deux nouvelles gorgées lorsque Tebirahc eut l’audace d'insinuer que la sottise embrumait son esprit. Non, elle ne sous-estimait pas l’Anaëh. Elle ne sous-estimait pas non plus la puissance Kyria bien qu’elle pensa que ses propres dieux pouvaient l’emporter sur celle-qui-fut autrefois la Mère. Elle avait mandé à ce qu’on fasse des recherches sur cette forêt et sur les créatures même millénaires qui l’habitaient.  

« Hm, les arbres, les plantes sont des êtres-vivants, ils tirent leur force de la terre. Je gage qu’il serait possible de faire mourir d’une lente agonie ces maudites branches en empoisonnant leur terreau. Cela sera juste long… A moins qu’ils peuvent guérir d’eux-mêmes, et si je ne m’abuse, ils craignent aussi le feu. Qui ne craint pas le feu mise à part les adeptes d'Uriz ? »

Elvanshalee marqua une pause pour réfléchir et reprendre.

« Suite à des recherches, j’ai lu… il me semble que la forêt d’Aduram sont les vestiges du passé de l’Anaëh et que les arbres seraient démunis de cette ‘’protection‘’ qu’incombe l’Anaëh, on raconte que des druides seraient devenus fous… Ce qui implique qu’il est possible de… »  Elle semblait chercher ses mots puisque cela était quelque chose encore de nouveau pour elle. « De corrompre les bois. Donc rien n’est impossible. »

Revenir en haut Aller en bas
Tebirahc Zaurahel
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 964
Âge : 28
Date d'inscription : 07/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  859 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Avenir (Elvanshalee)   Lun 12 Sep 2016 - 14:01

« Oh, puisse mes adversaires le croire ! On n’est jamais mieux que lorsqu’on est sous-estimé ! » Fut la réponse amusée qu’il offrit à la petite provocation de la haute-prêtresse. Et pourtant, bien qu’il souhaitait davantage le soutien que l’opposition, si celle-ci devait s’organiser, il faisait véritablement le vœu qu’elle le sous-estime afin de pouvoir la frapper au moment où elle le penserait en position de faiblesse.

« Sois prudente. Si c’est bien arrivé, les responsables seront sûrement parmi les plus influents de la cité, et tu seras sur leur territoire. S’ils en ont déjà tué une, le faire une seconde fois ne les dérangera pas. » Il ne la prenait pas pour une naïve, elle était une puissante eldéenne, aussi savait-elle parfaitement quelles étaient les règles de ce jeu… Mais il se méfiait de l’arrogance des eldéens, la foi qu’ils plaçaient dans leurs influences et leurs importances. Oh, ils seraient flattés par ceux qui y trouveraient un intérêt, mais pour les autres… Un obstacle, qu’il soit local ou étranger, reste un obstacle dont on peut envisager l’élimination.
En somme, ces parties que se disputaient les puissants, il fallait les aborder de la même manière à tout instant, quel que soit les origines de l’adversaire.

Au-delà de cela, il ne voyait aucune raison de s’y opposer, c’était légitime et cela pouvait conduire à renforcer l’influence des cultes eldéens, ou tout au moins celui de Teiweon, sur leurs homologues doeben, et ne se prétendait pas en mesure de le faire. Tout au mieux, pouvait-il faire une recommandation, comme à l’instant…

Elle tenta de deviner ses intentions quant au Quatrième Ost, et si elle en avait compris l’idée générale, il doutait qu’elle soit en mesure de saisir la vision qu’il en avait… C’était encore une de ces choses qui allaient sans doute poser des questions, tant la manière diffèrerait des habitudes. Mais celui qui veut construire une chose nouvelle doit rompre avec les anciennes méthodes impropres à sa réalisation.

« En partie, oui, c’est mon intention. » Mais c’était loin d’être tout, il avait plusieurs raisons, mais c’est probablement surtout la manière dont il voulait traiter avec ces derniers qui pouvaient surprendre. « Je veux en ramener autant que possible sous mon autorité, ils auront leur importance à l’avenir, quant à ceux qui refuseront de se soumettre, je les éliminerais. »

Des drows en éliminant d’autres, c’était une triste idée, mais le Prima misait sur les premières victimes pour convaincre ceux qui, de prime abord, auraient voulu décliner. Il avait une proposition, à ses yeux tout à fait acceptable pour eux, et leur offrirait en prime le pardon pour s’être détourné, mais ceux qui la refuseraient subiront le traitement réservé aux traîtres.

Ils en vinrent à l'Anaëh et à la manière de s'en débarrasser. Elle n'était pas à proprement parlé visé par ses remarques. Pour autant, là encore, elle raisonnait en dissociant deux parties d'un même problème... Hors, il n'y en avait en réalité qu'un, pour l'instant, et c'était tout justement le jeu que d'en créer deux distincts.

« Tout en ce monde peut mourir, Elvanshalee, et avec le temps, progressivement, nous obtiendrons notre victoire. Ces arbres peuvent être empoisonnés, le feu peut les dévorer, bien que les cendres favorisent la repoussent de leurs descendances, même notre acier peut les faire saigner et les faire tomber. » Comment faire tomber les arbres n’étaient donc pas le problème, de même qu’il n’était pas si compliquer de tuer les elfes… Tout le souci reposait dans le fait de neutraliser les deux à la fois. « Mais de la même façon que les arbres protègent les elfes, ces derniers protègent les arbres. Ici-même a été démontré combien il est délicat, même en insistant, de fracturer cette paire sur le long terme… Mais en adoptant la bonne approche, nous y parviendrons. » Et tout cela sans conduire les siens dans une voie qui n’était pas la leur… Au contraire, c’était ce bras de fer qui ne l’était pas.

« Ce que tu as lu est exact » Bien qu’incomplet, mais les drows avaient choisi d’effacer autant que possible ce drame initial. « Mais je n’établirais pas une stratégie sur une telle éventualité. » Mais le voulait-il seulement ? « Mais si il est des mages qui veulent s’essayer à comprendre ces événements, qu’ils fassent, et si ils devaient un jour découvrir quoique ce soit, envisager une telle méthode sera à trancher. » Mais quel serait alors le prix ? On ne savait rien de ces événements, sinon qu’ils eurent lieu soudainement. Quelle force était alors en jeu, et quel fut le prix de ceux qui les mirent en branle, c’était là tout le mystère.
Revenir en haut Aller en bas
Elvanshalee Hune'Baenre
Drow
avatar

Nombre de messages : 237
Âge : 29
Date d'inscription : 05/11/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  404 ans
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Avenir (Elvanshalee)   Lun 19 Sep 2016 - 19:01



Tebirahc avait parlé. Il n’avait pas l’ombre d’un instant bougé d’un seul centimètre et la sombre-dame l’avait écouté du début à la fin. Cette fois-ci, elle n’avait pas pris le temps de rajouter quoique ce soit. Elvanshalee avait entendu son souhait. Il espérait que ses adversaires le sous-estiment. Elle le désira tout autant. Celui-qui-fut le Vaisseau voulut qu’elle soit prudente. Elle le serait à moins que son égocentrisme la pousse vers ses travers. Il doutait de son arrogance. Il avait raison. La noirelfe était arrogante. Elle s’enorgueillit. Mais jusqu’à présent s’il avait pris le temps de l’observer, jamais… ô grand jamais, la Haute-Prêtresse n’avait dévoilé l’étendue de ce dont elle était capable. Elle se parait de ces illusions. Beaucoup la disait puissante. Mais l’était-elle vraiment ? Elvanshalee n’avait jamais pris part au moindre combat. Ses spectacles avaient toujours été de la poudre aux yeux. Elle agençait de telle manière à ce que les uns et les autres la croient puissante. Mais qu’en était-il vraiment ? Personne ne le savait réellement.
Sur le fait d’éliminer les récalcitrants, là encore, elle était de cœur avec le Zaurahel. Concernant l’Anaëh, elle supposait que Tebirahc était détenteur de savoir dont elle n’avait connaissance compte tenu du fait qu’Uriz lui-même l’avait investi. En cela, elle était jalouse. Elle lui enviait secrètement ce privilège. Elle aurait aimé être celui de sa déesse en digne fanatique qu’elle l’était.

La Voilée finit par se redresser. Ce qu’elle retirait de cette conversation était qu’il était venu chercher son soutien. Elle l’acceptait. Ce qu’elle appréciait moins, c’est qu’il lui offrait seulement quelques brides de son plan sans vouloir lui partager les détails. Evidemment, cela passait moins bien. Elle tirait comme conclusion qu’il ne lui faisait pas assez confiance. Il tâtait le terrain. On ne tâte pas Elvanshalee de cette manière. Tandis qu’elle approchait de l’Obok Senger et vidait son verre. L’Eldéenne finit par simplement jeter la terre-cuite dans la direction de Tebirahc. Cela était une simple diversion, évidemment. Nagi avait fui son corps et de quelques rapides enjambées, sa silhouette dévora le dernier mète qui la séparait du guerrier. Sa main attrapa la dextre de celui-ci qu’elle retourna avec violence dans une clé de bras pour chasser d’une jambe celles de l’ancien consacré d’Uriz. Une fois qu’il fut au sol s’il n’avait pas eu le temps de contrebalancer son déséquilibre, la féline se recula de quelques pas-chassés. Les genoux s’étaient légèrement pliés pour adopter une garde sommaire. Apparemment, elle souhaitait jouer ou le tester. Quoiqu’il en soit, elle était toute disposée à subir ses assauts dans le plus grand silence avec ce sourire naturellement carnassier.

Revenir en haut Aller en bas
Tebirahc Zaurahel
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 964
Âge : 28
Date d'inscription : 07/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  859 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Avenir (Elvanshalee)   Lun 17 Oct 2016 - 18:23

Il fallait être franc, il ne l'avait pas vu venir, et il fut bien vite mit à terre par sa compagne qui déjà semblait s'apprêter pour la suite du jeu qu'elle avait engagé. Il se releva en prenant son temps, un œil sur elle pour réagir à un éventuel nouvel assaut, agacé... Non par le fait d'avoir été mis à terre, mais par l'attitude prise qu'elle avait prise depuis quelques instants.
Elle était contrariée, il le sentait, et il pouvait aisément deviner pourquoi... Il avait, à dessein, tût de nombreux détails à celle qu'il considérait comme sa première alliée, et pourtant, elle n'avait rien dit, elle, si prompt à sortir les griffes pour défendre sa progéniture semblait baisser la tête pour elle-même.

Il prit lui-même une garde sommaire, bien qu'il envisageait de reprendre l'initiative à son compte. « Vas-tu te décider à te réveiller ? » Et il rompit rapidement la distance qui la séparait de lui, la saisissant durement à la gorge, l'étranglant sans véritable retenue. Quand elle débuta un mouvement pour échapper à cette prise, il l'envoya brutalement contre un mur. « C'est peut-être ce que tu veux, être dominée. » Il y avait un mépris dans son intonation. Savoir si il pensait ce qu'il disait ou non en cet instant était délicat, mais il ne montrait aucune intention de faire preuve d'un semblant de retenue, même avec la Haute-Prêtresse.

Il revint au contact, et sans chercher à faire dans la subtilité, il balaya la résistance qu'elle lui offrit, et la retourna pour la plaquer contre le mur, lui tordant un bras dans le dos, avant de lui murmurer des mots durs à l'oreille. « Peut-être ne mérites-tu pas autre chose que d'être traitée comme une esclave, finalement. » dit-il tandis que son autre main venait relever la robe sans attendre. Il n'ignorait pas le jeu auquel elle avait semblé vouloir l'inviter, d'ordinaire, il aurait été lui-même joueur, mais il le détournerait momentanément... Et si vraiment, elle refusait de lui opposer une véritable résistance, si elle demeurait une compagne soumise consentant à le voir taire les détails de ses plans, à suggérer un manque de confiance manifeste, alors c'est ainsi qu'il la prendrait, comblant son seul appétit sans se soucier du sien, à contrecœur. « Est-ce là tout ce dont tu es capable, petite chose ? » Tandis qu'il la sentait gesticuler légèrement sous sa prise.
Revenir en haut Aller en bas
Elvanshalee Hune'Baenre
Drow
avatar

Nombre de messages : 237
Âge : 29
Date d'inscription : 05/11/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  404 ans
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Avenir (Elvanshalee)   Lun 17 Oct 2016 - 19:50


Grandement satisfaite que le corps du drow heurte le sol, l’Eldéenne l’observait avec ce qui semblerait une condescendance toute contrôlée, ce sourire en coin et moqueur offrait sans doute à Tebirahc quelques soupçons de ce qu’elle pensait vraiment.
Néanmoins, elle déchanta bien vite. Les pupilles se rétrécirent en deux fentes à sa première provocation alors qu’un grognement couvait en sa gorge qu’elle se refusait de cracher. La Haute-Prêtresse avant le monstre… Le Gardien du Feu consentit enfin à une offensive qu’elle attendit patiemment. Son amorce fut une ruse qui avait pour but de la saisir à la gorge. Est-ce car elle le voulait ou non… que la main de l’Obok Senger se refermait sur son cou jusqu’à lui couper le souffle, va savoir. Et alors qu’elle avait précisément laissé le soin à Velkyn de l’asphyxier pour ses propres conclusions, elle n’en ferait rien pour le sombre. La nature de leur échange était d’une autre essence. Tandis qu’elle tenta de se subtiliser, le Zaurahel l’envoya valdinguer contre le mur et son dos heurta violemment la pierre.
Dans un autre contexte, elle aurait pu trouver les propos du daedhel excitant mais ce dédain et cette mésestime dans ses faits et ses gestes la rendaient plutôt furieuse, elle qui cachait aux yeux du tous ce qu’elle pensait vraiment, elle qui troquait les masques tel Tesso. Alors qu’il revint au contact, son genou se redressa brusquement heurtant le ventre du drow qui encaissa comme s’il était fait d’acier la frappe. Et au lieu de se plier de douleur, l’Eldéen asséna une nouvelle frappe. La joue d’Elvanshalee trouva bien vite la paroi froide des murs. Les mots durs du Zaurahel assourdissaient non sans dégoût ses tympans. Elle ? Une esclave ? Avait-elle bien entendu ? Osait-il vraiment lui dire ça. Un grognement bien audible cette fois ci fut régurgité avec toute la colère qui bandait désormais ses muscles et faisait trembler son corps. Un courroux impétueux fit vibrer le moindre de ses membres et la noirelfe entreprit de se débattre pour retourner la prise, quitte à se désarticuler le bras et même l’épaule. A force de s’agiter, elle sentit un peu de mou. C’était le moment. Le talon asséna une frappe sur son pied en y mettant naturellement tout son poids, elle balança son crâne pour lui heurter le nez ce qui lui permit de se dégager. Mais à peine s’était-elle faufiler qu’elle revint à la charge sans lui laisser le moindre répit. Elvanshalee se jetait dès à présent sur Tebirahc pour le déséquilibrer et l’immobiliser au sol. A son tour de le prendre à la gorge et d’écraser sa pomme d’Adam en plantant généreusement ses griffes dans sa chair.


« Ose encore une seule fois me traiter de la sorte et tu me supplieras de te donner la mort au plus vite. »

Il pouvait aisément lire en elle comme dans un livre ouvert. La haine, le dégoût, le mépris, la colère se mélangeaient. Il pouvait voir à quel point, elle avait envie de le blesser, de lui faire mal, de faire couler son sang.

« Sale inlul, iblith, ce n’est pas moi qui était si lamentable à mon retour de la terre des Petits Hommes que je me suis cachée ! »
« Ce n’est pas moi qui ne doit, mon titre d’Obok Senger car j’étais autrefois le Vaisseau d’Uriz. »
« D’ailleurs où est Uriz désormais ? Il t’a abandonné ! Tu n'étais peut-être plus digne de lui ? Tu n’es plus rien ! Seul ta gloire passée t’amène là où tu es ! Et fais de toi ce que tu es ! »

Elle relâcha sa gorge pour attraper la dague rangée au fourreau d’une de ses cuisses qu’elle imprimait contre sa joue, la main tremblante.

« Qui es-tu pour venir ici m’insulter, moi la Haute-Prêtresse de Teiweon ! Moi, Elvanshalee Hune’Baenre ! Tu me crois faible, si bien que tu m’as laissé t’échapper de ton étreinte. Je devrais te tuer pour cet affront et pour cette méfiance que tu me portes…, stupide imposteur. »

Là maintenant, elle hésitait à porter le coup fatal, elle en avait furieusement envie. Sa myriade d’insultes étaient assez déconstruites et sans doute n’était-elle très claire mais son animosité était tel que la fille de la Voilée était totalement aveuglée par son fiel.
Revenir en haut Aller en bas
Tebirahc Zaurahel
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 964
Âge : 28
Date d'inscription : 07/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  859 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Avenir (Elvanshalee)   Mar 18 Oct 2016 - 6:22

La réaction ne se fit pas attendre, et un instant, il pensa y avoir été probablement un peu fort, mais aux grands maux les grands remèdes, non ? Il encaissa ce qu'elle suggérait... Une pensée lui vint tout de même : Le pensait-elle vraiment ? Cela ne changerait pas son propre regard, mais si c'était là le peu d'estime qu'elle lui portait, alors tôt ou tard, quand il prendrait les risques nécessaires, elle douterait d'autant plus qu'elle le considérait faible, dépassé.

« Qu'attends-tu pour le faire ? » Il avait peut-être tort de la provoquer davantage, mais il ne tremblait pas, même sous la menace de cette dague. Elle était furieuse, oui, et c'était bien normal après ce qu'il venait de faire pour la réveiller, mais ce qu'elle venait de lui balancer à la figure venait forcément de quelque part. « Si je ne suis qu'un imposteur, une chose pathétique abandonnée du Père, alors tu devrais le faire plutôt que de me laisser mettre en branle mes projets, non ? » Il la fixait, mais nulle reddition dans son regard. Il ne craignait pas la mort, non, il ne réclamerait, ni d'y échapper, ni de voir se précipiter sa fin, mais il n'avait pas l'intention de renoncer.

« C'est toi la responsable de cet affront ! C'est toi qui rumine ta frustration, qui transpire de la contrariété de me voir taire mes intentions mais qui ne les exige pas ! » En dépit de la menace qui pesait toujours, il ne craignait toujours pas de susciter une réaction virulente. « Tu es la seule, hormis le Père lui-même à qui j'accorde le droit d'exiger, mais tu préfères rester silencieuse, tu favorises la défiance et le doute. » C'était une révélation honnête, c'est ainsi qu'il entendait voir les choses, lui qui ne reconnaissait plus aucune autorité de la part d'aucun mortel offrait à celle qu'il voulait sa compagne une part d'un privilège qu'il n'accordait qu'aux seuls dieux et aux principes érigés en lois par ses pères. « Ma seule faute serait de t'avoir testé, tu es seule fautive de la conclusion. » Sur ces mots, il prit fermement la main encore tremblante tenant la lame et l'éloigna de son visage avant de les faire rouler sur le côté pour reprendre le dessus, la fixant toujours intensément.

« Je vais bâtir un empire, offrir à notre peuple un âge d'or tel qu'il n'en a jamais connu, et je te veux à mes côtés, pour me conseiller et m'appuyer, mais également pour me gifler lorsque je ferais fausse route. » C'était un raccourci, ou plutôt, une synthèse du rôle qu'il attendait d'elle, pour ce qui concernait sa seule personne, non pas au monde qu'il entendait façonner avec elle. « Tu te crois capable de le faire ? Si oui, qu'attends-tu ? Sinon, c'est que tu es faible, et tu vas devoir me tuer, ou mourir en essayant. » Il ne la laisserait pas faire, et dès lors qu'elle manifesterait la ferme intention d'en finir, elle serait une opposante comme une autre, qu'il devrait éliminer.

Il se moquait de ce qu'elle avait put dire, autrement... La colère était d'autant plus mauvaise conseillère qu'elle était forte.
Revenir en haut Aller en bas
Elvanshalee Hune'Baenre
Drow
avatar

Nombre de messages : 237
Âge : 29
Date d'inscription : 05/11/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  404 ans
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: Avenir (Elvanshalee)   Mer 9 Nov 2016 - 17:46


Tout vient à point qui sait attendre.
La daedhel lui accorda le bénéfice du doute. Autant le caractère intrinsèque des sombres étaient leur impulsivité et soif de violence, autant lorsqu’il était question d’administrer les hautes sphères, il fallait faire preuve d’intelligence et ne pas se laisser submerger par ses prétendues chimères. De fait, elle eut la grande piété de lui laisser déblatérer ses dernières volontés.


« Alors j’exige que tu me mettes dans la confidence. »

Sa main raffermit un instant la prise sur la dague qu’il éloigna de son visage. Elle finit par la planter dans le dos en grognant de frustration. L’autorisant silencieusement à reprendre l’ascendance, elle demeura malgré tout méfiance, ses traits transpirant cette défiance. Elle en attendait davantage.

« Sache que si je ne suis pas d’accord, je ne manquerais pas de te le faire remarquer ou même de t’évincer. »

Mais tant qu’il était utile. Il demeurerait en vie.

« Je te trouve bien présomptueux. Ne me surestime pas. Tu ne connais rien de l’étendue de mon pouvoir. J'attends néanmoins la suite... »

Les ongles se plantèrent dans l’étoffe qu’abritait ses cuisses. Elle n’appréciait pas son attitude.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avenir (Elvanshalee)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avenir (Elvanshalee)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» L'avenir démocratique d'Haiti est menacé...
» L'avenir dira le reste.
» L'avenir de la VPC GW
» Une discussion pour l'avenir [pv Horus Vahalor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Portes d'Anaëh :: Yutar-
Sauter vers: