AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du savoir-faire Nain | Préparatifs [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Godfroy de Saint-Aimé
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 196
Âge : 21
Date d'inscription : 10/03/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  40
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Du savoir-faire Nain | Préparatifs [Fini]   Lun 27 Juin 2016 - 6:52

5ème jour, 6ème énnéade de Karfias, 9ème année, XIème cycle


Le bureau de Godfroy, autrefois un havre de paix et de solitude dont seuls quelques privilégiés détenaient l'honneur d'y mettre les pieds, était devenu le carrefour vrombissant d'une contrée préparant la guerre. Encore quelques jours auparavant, seule sa famille pouvait se risquer à pénétrer dans ces quatre murs reclus, se trouvant à l'extrémité d'un dédale de couloirs prenant comme source la salle du trône de Cantharel. Aujourd'hui, la salle du trône était le cœur de l'État-major de tout le marquisat, et le bureau de Godfroy était la passerelle relayant toutes les informations destinées au marquis. La porte était ouverte, et si ce n'était le garde stoïque devant sa porte, toutes les cinq minutes étaient entrecoupées par l'entrée ou l'un sortie d'un messager, d'un noble ou d'un officier, tenant un rapport, une consigne, ou une missive. En tant que futur incarné du marquisat, Louis de Saint-Aimé assistait son père en tout points, et, apprenant le pouvoir, écoutait les réunions, se gardant bien d'intervenir.

« Mon seigneur, si je peux... »
« Et bien, seigneur Edmund, parlez. »

Edmund de Laraus était le sénéchal de Sainte Berthilde. C'était un homme d'un certain âge, brillant théoricien militaire et expert en logistique, qui compensait ses quelques faiblesses tactiques par rapport à d'autres sénéchaux par un très grand sens pratique du terrain, et de grands talents de manœuvrier. Godfroy et lui se respectaient, tous deux hommes de guerre, et Edmund faisait parti de ceux, rejoins récemment par le baron d'Olyssea, qui ne craignaient pas de dire le fond de leur pensée au marquis, sans même prendre la peine d'y mettre la forme requise par l'étiquette. C'était la raison pour laquelle Godfroy l'appréciait particulièrement.

« Êtes-vous sûr que... »
« Oui, j'en suis sûr. Écoutez, seigneur Edmund, cette guerre changera la face de la Péninsule. Si nous la gagnions, alors le Sud perdra la face militairement, et politiquement. Si nous la perdons, alors nous serions allés au devant d'une mort glorieuse, et cela ne nous concernera plus. » Edmund ne répondit plus. Il suivrait son seigneur jusque dans la mort, car il était homme d'honneur, mais cela ne lui disait rien qui vaille. Le garde annonça l'entrée des Nains, reçus par son épouse quelques temps auparavant. Congédiant ceux qui se trouvaient dans son bureau, Godfroy se retrouva seul avec deux Êtres du Petit Peuple. Ils étaient si petits, et lui si grand, qu'il devait se tordre le cou pour les regarder dans les yeux.

« Maîtres Nains ! Entrez. Vous me pardonnerez, les tâches et besognes sont nombreuses pour qui part en guerre. Nous n'avons pas été présentés : je suis Godfroy de Saint-Aimé, marquis de Sainte-Berthilde et cetera, et cetera...Passons sur les formalités, le temps me manque, et je ne veux pas vous faire perdre le vôtre. » Godfroy enroula une missive, et après y avoir imposé son sceau à l'extrémité, attaché par une ficelle, la donna au garde qui quitta son poste pour aller la porter à qui de droit. « J'irais droit au but, Maîtres Nains. Sainte Berthilde s'en va en guerre, et nous avons besoin de toutes les ressources disponibles. Plus encore, j'ai besoin de tous les avantages que je peux avoir sur l'ennemi. Et je pense que vous pouvez m'aider. Chaque guilde, dont l'ensemble compose la structure économique de cette guerre, oeuvre, en fonction de son rôle, à la préparation de ce conflit. Si vous l'ignorez, je pars en guerre contre le royaume du Sud. Je ne vous inflige pas de connaître le contexte politique régnant en Péninsule. Mais vous devriez savoir qu'il s'agit du repaire de ceux qui ont pillé les tombes des Nains lorsque le cataclysme s'est abattu sur le Petit Peuple. » Godfroy farfouilla un instant sur l'immense pile de vélins et de cartes qui s'étalaient sur son bureau, et en sortit un, enroulé, non scellé.

« Cet édit vous donnera la permission de vous installer où bon vous semblera sur mes terres, et de rejoindre la guilde de votre choix. Vous pourrez vous installer là où votre cœur aura élu domicile. Il ne manque plus que mon sceau pour que cela soit effectif. Je vous propose d'y apposer mon sceau, et de vous donner cet édit, si vous acceptez de participer aux préparatifs de la guerre, et d'apporter l'inestimable contribution du génie nain à mes ressources. Des idées m'ont été soumises par les guildes...Mais avant d'aller plus loin, j'aimerais entendre votre réponse. »





Dernière édition par Godfroy de Saint-Aimé le Mer 6 Juil 2016 - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kral Whiran Vif-Vireton
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 17
Âge : 21
Date d'inscription : 06/06/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 142
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Du savoir-faire Nain | Préparatifs [Fini]   Lun 27 Juin 2016 - 17:01

La dernière rencontre avec la dame d'Hardancour avait mené à de stériles conversations, entrecoupées des interruptions du jeune Gorkim. Finalement la compagnie des maîtres nains s'était retrouvée congédiée, bien qu'invitée à vivre pendant quelques jours au sein de la citadelle de Sainte Berthilde. Cependant, un vif remue ménage avait débuté le lendemain de leur arrivée et Kral avait pu observer nombre d'hommes d'arme. Encore une guerre entre humains... Il avait craché par la fenêtre par laquelle il observait les préparatifs à la guerre tout en remuant dans son solide crâne de douloureux, et parfois heureux, souvenirs des décennies passaient en Péninsule. Mais il était un homme meilleur désormais.

Du moins le croyait il avant d'être convoqué par le seigneur des lieux. En ces temps troublés il avait décidé de revêtir son armure, délaissant des vêtements simples, son arbalète harnachée dans son dos ainsi que ses deux pioches passaient à sa ceinture. Il avait tressé sa barbe et y avait attaché quelques anneaux pour faire tenir le tout. Il avait décidé de faire forte impression martiale au Marquis mais avait tout de même décider d'amener le jeune Gorkim, pour lui faire prendre conscience de l'étiquette humaine. Cependant, alors qu'ils arrivaient près du lieu de convocation il le prit par le bras et le poussa contre le mur.

"Jeune Gorrrrkim exprrrrimes toi en humain et aucun commentaire en notrrrre langue. Laisses moi parrrrler et ouvrrrres là que quand je te rrrregarderrrrai."

Ils pénétrèrent ainsi dans le bureau et firent face au marquis. Kral n'apprécia pas son regard tombant, lui donnant un air malsain ainsi que sa barbe fourchue. Elle aurait été source de moqueries chez les siens. Mais il était chez les Hommes et celui ci était un de leurs chefs de clan. Ou de terres comme ils préféraient. Même s'il ne comprenait pas le sens de guilde Kral comprenait parfaitement la générosité de l'offre, surtout vu la contrepartie. Elle était chère payée pour un nain en quête de rédemption mais d'une certaine façon il n'avait guère le choix. Une dernière fois, une toute dernière fois et enfin il créait une véritable vie d'un nain parfaitement normal, sans sang sur les mains...

"Monseigneurrrr, voilà une générrrreuse offrrre qu'il me serait folie de rrrrefuser. Cependant, pourrrriez vous m'expliquer vos guildes, un concept peu connu chez nous, fils de la Montagne. J'ai également une demande. Les Monts Corrrrbeaux sont connus pour leurs pierrrres de beauté... Orrrr nous aimerrrions pouvoirrrr les extraire, en fairrre notrrrre spécialité. Accepterrrriz vous contre notrrrre participation à l'efforrrrt de guerre que nous en prrrenions possession ? Parrr la suite nous donnerrrrions un tierrrrs de notrrre extrrraction aux seigneurs de la Sainte Berrrthilde et nous nous mettrrrrions d'accorrrrd sur le prrrrix. D'ailleurs seul moi et le jeune Gorrrrkim pourrions vous servir... Je sais construirrre bien des machines de siège et autrrrres lanceurrrrs et lui saurrrra me forger les pièces adéquates. S'il le désirrrre."

Kral se tourna vers le forgeron, tout en lui décochant un regard d'avertissement sur non pas la teneur de sa réponse mais sa longueur.
Revenir en haut Aller en bas
Godfroy de Saint-Aimé
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 196
Âge : 21
Date d'inscription : 10/03/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  40
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Du savoir-faire Nain | Préparatifs [Fini]   Lun 27 Juin 2016 - 18:49

Godfroy leva un instant les sourcils. L'accent du nain le rendait parfois difficile à comprendre, mais le marquis avait entendu le principal. Le colosse n'avait eu que peu de contacts avec le Petit Peuple, et le peu qu'il entendait avait façonné en son imaginaire l'image d'un peuple fier, fort et compétent dans leurs entreprises. Le marquis entreprit alors d'expliquer ce qu'était une guilde.

« Une guilde est une corporation, une association de gens pratiquant le même métier, s'alliant pour défendre leurs intérets et négocier le droit de pratiquer leur métier. Aujourd'hui, les guildes composent l'économie de ma terre. Quant à ce que vous demandez, Maître Nain, je suis navré, mais les Monts Corbeaux sont la possession du marquisat, et la Guilde des Tailleurs de Pierre et des Joailliers y travaille, en achetant le droit de le faire. Toutefois, je suis en mesure de vous donner le droit d'y travailler, en accord avec la Guilde des Tailleurs de Pierre - et non contre elle -, gratuitement, pendant une année. »

Le marquis affirma ses fesses sur la table de son bureau. « Ainsi vous pourriez travailler avec la Guilde concernée, en accord avec elle. Vous aurez le droit de travailler pendant un an, sans acheter le droit de le faire, dans ces montagnes, et de vous y établir. Passée cette année, vous devrez acheter le droit de le faire, mais à prix réduit, disons 10% moins cher que la guilde. De mémoire, les tarifs ne sont guère élevés, d'autant plus que la Guilde des Tailleurs s'est fortement développée depuis le Voile. »

Godfroy marqua une nouvelle pause, tirant un plan des nombreux papiers constituant son arsenal. « Les Joiailliers m'ont fait parvenir ceci hier. Il s'agit d'une idée d'un de leurs maîtres artisans. L'idée est d'utiliser une pierre précieuse lumineuse et une lentille pour...pour... » Le marquis s'arrêta, regardant mieux le plan à tel point qu'il le colla presque contre son nez. « ...transmettre un signal lumineux manuel à travers...J'y comprends pas grand chose...Mais si vous pouviez y jeter un oeil... » dit-il en tendant le plan.
Revenir en haut Aller en bas
Gorkim Hargrund
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 195
Âge : 16
Date d'inscription : 07/06/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 79 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Du savoir-faire Nain | Préparatifs [Fini]   Lun 27 Juin 2016 - 20:31

Gorkim tendit le bras. Il jeta un coup d’œil à Kral, qui lui fit un signe de tête qui voulait dire « Vas-y, prends-le », puis prit le papier. Il le regarda un instant, toussa un peu et commença à le lire à haute voix.

« Utiliser une pierre précieuse, une lentille puis une source de lumière pour faire converger les rayons lumineux et les faire réfléchir sur la pierre, auparavant taillée, dans le but de transmettre un message lumineux aux alliés…»

Il leva les yeux au ciel, réfléchit un petit moment, puis continua à parler.

« Donc je crois que c'est un dispositif qui permet d'envoyer des signaux lumineux aux alliés pour transmettre des messages. Ça serait donc un espèce de code, par exemple 1 signal pour dire que tout est correcte, 2 signaux pour demander de venir ici, 4 signaux pour dire que l'ennemi arrive, etc. Ce n'est pas moi l'ingénieur ici, mais je crois que c'est une bonne idée et ça nous... heu... enfin ça VOUS permettra d'avoir un net avantage pendant la guerre. Par contre, une personne devra être chargée d'être attentive aux signaux pour ne pas les manquer et surtout pour ne pas manquer le nombre de signaux. »

Gorkim se tourna vers Kral.

« Ai, ut… heu, oh pardon. Nous pourrons montrer ce plan à Jua et Gertha plus tard. Eux et toi pourrez améliorer ce système pour le rendre plus performant. »

Gorkim se rendit compte que ça devenait long et soupira. Il aurait aimé respecter ce que Kral avait dit. Il transmit la feuille à l'ingénieur et ce dernier l'examina plus attentivement que Gorkim. Le forgeron posa ses mains de chaque côté de ses hanches et se demanda dans quoi s'était-il embarqué. Il se dit qu'au moins, c'était ce qu'il voulait au départ : voyager et avoir une vie différente qu'avant. Il retira ses mains, les croisa puis répondit à Godfroy.

« Donc je pense que c'est une assez bonne offre. J'accepte de forger pour vous monseigneur Godfroy, mais je fais une contre-offre. Nous n'aurions pas besoin d'acheter le droit de travailler pendant deux mois et ensuite nous payerions le prix réduit de 20% au lieu de 10%. Bien-sûr, je laisse Kral donner la réponse finale, car il est plus sage que moi. Peut importe ce qu'il répond, je vais le suivre et je ne me plaindrai point. Aussi, pourriez-vous me dire quels métaux contiennent vos monts Corbeaux s'il vous plaît?»
Revenir en haut Aller en bas
Kral Whiran Vif-Vireton
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 17
Âge : 21
Date d'inscription : 06/06/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 142
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Du savoir-faire Nain | Préparatifs [Fini]   Mer 29 Juin 2016 - 19:34

"Je rrrrefuse de d'êtrrre le vassal de vos marrrchands."


Le grondement de Kral coupa court à la courte aparté du jeune Gorkim. Le nain arracha de la main de son cadet le parchemin et jeta un regard dessus. Inepties ! Il pouvait améliorer grandement la machine, permettant de créer plusieurs éclats selon les situations. Peut être qu'avec une loupe l'engin saurait il luire plus fortement. Repoussant les idées qui lui venaient en tête, Kral releva la tête vers le seigneur des lieux et croisa les bras sur sa poitrine, bombée de fierté tout comme son court cou droit comme un i. Il n'appréciait guère l'idée de devoir servir des marchands. Il comprenait que les humains veuillent garder un contrôle sur eux, pauvres colons sur leurs terres, et était prêt à payer un tribut voir devoir aider les hommes de la citadelle de Sainte Berthide mais non pas servir.

"Je suis bien plus compétent que vos ingénieurrrs, les miens que vos mineurrrs. Je rrrrefuse d'avoir à payer un trrrribut à des êtrrrres ne pensant qu'à leurs bourrrrses et point les bonnes. Je ne traitrerrrai qu'avec vous et vos nobles. Si trrribut doit être verrrrsé se sera au seigneur à qui apparrrrtient les terres où nous déposerrrrons bagages."


Kral fouilla dans son sporran, petite sacoche de cuir marqué de la marque de son clan, et en sortit une lourde pierre précieuse, délicatement taillée et brillant sous différentes facettes. Il la jeta sur la table avec un sourire devant la richesse ainsi étalée.

"Voici le trrravail de notrrre nouveau frrrrère de colonie, Jua. Voyez la qualité. Je payerrrrais le droit de trrrravailler et d'occuper les Mont Corrrbeaux. Jamais je ne m'opposerrrais aux prix de la Guilde, ni à celle ci, qui serrront même plus élevés de parrrt la perrrfection de la Nanie ! Mais je ne les serrrivirais. Les lois des Fils de la Montagne, leurs cultes et crrroyances serrront respectés. Contrrrre le prix du trrrravail en plus du cadeau de nos plus belles oeuvrrrres et nos serrrvices dans vos conflits. Je le jure sur la Montagne et Mogar qui veille sur nous, ses enfants justement punis, et sur la vie de chaque membre de mon clan !"


Articulant proprement les derniers mots, Kral s'inclina face au marquis puis leva le plan en se tournant vers Gorkim.

"Oui bien pensé. Jua devrait pouvoir nous tailler quatre pierres de différentes couleurrrs. Jeune Gorkim saurraits tu me forger une vergue de dix pieds en bronze avec un plateau à son sommet. Messirrre, trouvez nous une lentille grossissante ainsi qu'une huile brûlant facilement. Nous construirrrons le désirrr pour vous prrrouver notre bonne foi."
Revenir en haut Aller en bas
Godfroy de Saint-Aimé
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 196
Âge : 21
Date d'inscription : 10/03/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  40
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Du savoir-faire Nain | Préparatifs [Fini]   Mer 29 Juin 2016 - 20:24

L'accès de colère d'un Nain, si petit par nature, mais si grand dans l'âme, avait le mérite d'amuser Godfroy. Mais l'heure n'était pas à l'amusement, c'est donc par respect et par nécessité que le marquis ne coupa pas court aux paroles quelques peu déplacées du Nain, se trouvant face à lui. Ses mâchoires se crispèrent lorsqu'il reprit la parole.

« Je ne vous ai pas demandé de servir la Guilde. Je vous ai proposé de vous y associer. Ce n'est pas la même chose, et j'ai bien trop de respect envers les Nains pour leur demander une telle chose. Vos croyances et cultes seront respectés dès lors qu'ils n'entrent pas en conflit avec nos lois. Quant à votre demande concernant les lois, vous êtes libre, à l'intérieur de vos demeures, de vivre selon vos coutumes et principes. Si vous entendez fonder un petit bourg près de Laraus, vous y exercerez les coutumes que vous voudrez, mais la loi du marquisat prévaudra en cas de conflit, et vous y resterez soumis, tout comme n'importe quel individu vivant sur mes terres, puissant ou faible, grand ou petit. Quant à ce qu'il vous faut pour bâtir ce...dispositif, la Guilde vous fournira ce dont vous aurez besoin. »

Le marquis sourit aux Nains. Écartant les mains avant de les rallier et de se les frotter, il reprit la parole.

« Je crois que nous avons fais le tour du sujet. Si vous avez des questions ou des problèmes à l'avenir, n'hésitez pas à vous adresser à l'intendant. Il se fera un plaisir de résoudre vos soucis. » Contournant son bureau, le marquis y reprit place. Invitant par ce geste les Nains à sortir, le moment était venu pour ces derniers de laisser le marquis à ses affaires, sauf si de nouvelles questions ou de nouveaux points devaient être soulevés.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du savoir-faire Nain | Préparatifs [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du savoir-faire Nain | Préparatifs [Fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De nos jours, le faire-savoir dépasse le savoir-faire. ? 11/10 - 13h02
» Il faut savoir faire table rase du passé.
» Quoi faire quand on a fini le jeux?
» Le savoir-faire rural le plus badass de tous les temps.
» Parfois, il faut savoir faire le premier pas. ? Ethan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Sainte Berthilde :: Marquisat de Sainte Berthilde-
Sauter vers: