AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Ordre monastique du Sentier de l'Epée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyarra 'Louve Noire"
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 452
Âge : 22
Date d'inscription : 26/07/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: L'Ordre monastique du Sentier de l'Epée   Lun 27 Juin 2016 - 6:59


L’Ordre monastique du Sentier de l’Epée

«  si tu veux honorer le dieu, atteins tes objectifs de tes propres mains, lame au clair. Il ne t'aidera pas a avancer, mais il te prêtera de la force si tu as suffisamment de volonté pour te tenir debout et faire le chemin seul. Seule l'excellence attire Son attention et nos bras seront cette excellence. »

Cet ordre monacal othraïque fut fondé par Valentin Ombrefort à la fin de la conquête péninsulaire, et implanté dans les anciennes terres royales. Il est reconnu par le Haut-Prêtre comme un ordre officiel de moines guerriers reconnu pour se focaliser sur l'excellence dans le domaine du corps à corps plutôt que sur la stratégie ou le combat à distance, donnant ainsi des maîtres d'armes reconnus dans tout le médian et agissant uniquement pour les hommes les plus méritants.

Description générale

Étant un ordre monastique et non un ordre de chevalerie, le courant Valentinien est totalement indépendant de la politique et fortement basé sur le principe de Mérite Othraïque. Chaque membre est libre de rejoindre ou non les causes de son choix dès la fin de sa longue initiation. Mais cela reste un choix personnel et cela amène souvent des moines à se battre dans des camps différents, comme tous les initiés du culte. Néanmoins l'ordre en lui-même ne fait que suivre les ordres de la hiérarchie cléricale et reste hors de toute prise de position générale. Seuls les Grands-prêtres peuvent obliger des moines à ne pas rejoindre certains camps ou certaines guerres en cas de déshonneur ou hérésie envers les principes d'Othar.

Réputé pour son excellence dans le maniement d'un grand nombre d'armes de corps à corps, les Valentiniens, ou serf-lames, ne sont ni de bons meneurs d'hommes, ni de fins stratèges, ni une garde soudée, ils sont avant tout des franc-tireurs, des instructeurs hors-pair et des maîtres dans leur domaine qui peuvent effectuer des missions et frappes extrêmement précises et dévastatrices s'ils sont bien utilisés par des officiers suffisamment habiles.

L'ordre a plusieurs monastères dans les anciennes terres royales, mais le premier et plus mémorable est situé dans les montagnes de Rochenoire dans lesquelles Valentin Ombrefort et ses frères d'armes auraient passé des années à parfaire leur technique sur la faune et la flore sauvage des environs.

De part leur maîtrise, les anciens de cet ordre sont respectés, mais aucun code moral ne vient les entraver si ce n'est celui d'Othar avant tout basé sur la vérité et le mérite personnel. Ils ne sont ni protecteurs des faibles, ni défenseurs du peuple et paraissent souvent assez égoïstes car les actes d'une personne ne sont importantes à leurs yeux que si elle les accomplit seule, de ses propres mains. Leurs relations avec les chevaliers sont très souvent conflictuelles.


Financement et formation des laïcs

L'Ordre du Sentier de l'Epée vit principalement grâce aux dons en argent ou en nature des nobles qui veulent la meilleure éducation militaire pour un fils prodigue. Il n'est pas rare de voir un Valentinien à une cour importante du médian. Ils sont parfois obligés de faire contre mauvaise fortune bon cœur et d'enseigner leur art à des nobliaux tout à fait moyens pendant quelques temps, pour soutenir leur monastère ou en implanter un nouveau dans une région ; cependant la qualité de l'enseignement en sera très fortement diminuée. Ils seront pourtant toujours francs sur les capacités de leurs élèves, ce qui a donné des légendes et quiproquo cocasses au cours des années.

Certains chevaliers viennent également passer une retraite dans l'un des monastères pour parfaire leurs techniques, mais en plus de la somme substantielle que cela représente pour ceux qui ne montrent ni leur dévouement et ni leurs capacités aux yeux des moines, les chevaliers sont souvent rebutés par l'absence de valeur morale néerite des disciples du dieu de la guerre.

Quelques roturiers et marchands font parfois des dons, mais cela ne représente rien par rapport aux autres moyens de financement.

Certains prétendent que cet ordre est une compagnie de mercenaires car à plusieurs reprises, de fortes sommes ont été versées par un seigneur victorieux ayant reçu leur aide, mais rien ne serait plus faux. Un don, un cadeau ou même la présence d'un Valentinien à sa cour n'assure absolument pas l'appui de ces derniers, ou même d'un seul de ces derniers lors d'un conflit. Ils choisissent toujours leur cause en leur âme et conscience, fidèles aux préceptes de mérite, de bravoure, de volonté et de vérité.


La Sélection

La formation est réputé pour sa rusticité et sa discipline extrême allant parfois jusqu'à une certaine forme de torture pour forger la volonté de ses membres et séparer le bon grain de l’ivraie.

Chaque année un grand entraînement commence au début de l'automne et se poursuit jusqu'aux premières neiges. Cet événement attire de nombreux jeunes guerriers désireux de faire leurs preuves, autant de la roture que de la noblesse. Durant ces deux mois, la vie des recrues est à la fois extrêmement encadrée et dangereuse, cette expérience reposant surtout sur la capacité à se confronter au monde et donc à développer ses capacités de survie. Accompagnée de stress, privation de sommeil, limitation d'eau, de nourriture, et autres joyeusetés telles que des prédateurs ou des parcours dangereux.

Les quelques courageux assez robustes et volontaires pour continuer jusqu'à la fin peuvent prétendre à l'Initiation en tant que telle, mais ce n'est pas une obligation, tout comme il n'est pas obligatoire d'avoir déjà passé la sélection pour commencer a apprendre les bases. Cependant, il est nécessaire de l'avoir vécue entièrement pour devenir à proprement parler moine du sentier des épées.

Hiérarchies et Rites de passage

Hiérarchie au sein de l'ordre :

  1. Abbé / Abbesse de Rochenoire
    Responsable du monastère de Rochenoire et considéré comme le garant spirituel de l'ordre.

  2. Abbés
    Chaque abbé est le responsable et décisionnaire suprême d'un monastère.

  3. Trésorier
    Tient les comptes et les dépenses du monastère. Seul l'abbé peut outrepasser ses ordres en matière d'autorisation de dépense.

  4. Chapelains
    Ce sont les moines ayant suivi un enseignement de prêtre en plus d'appartenir à l'ordre. Dans chaque monastère, un Maître Chapelain est désigné par l'Abbé pour présider aux cérémonies et prendre en charge l'enseignement théologique des moines et des initiés.

  5. Maîtres Séculiers
    Moines désignés par l'Abbé d'un monastère pour enseigner un type de combat aux membres séculiers. C'est un titre tout a fait officieux.

  6. Moines
    Les moines du Sentier ne sont pas cloitrés car il serait stupide d'empêcher un combattant de faire ses armes en conditions réelles. Cependant il faut le consentement de l'Abbé pour quitter l'enceinte plus d'une journée ou après le coucher du soleil, pour des questions d'organisation et de sauvetage potentiel, étant donné les bêtes qui rodent généralement dans les environs. Un moine peut intervenir en extérieur pour offrir la formation à un groupe de personnes, à un noble, ou intervenir dans le conflit de son choix. Comme tous les adeptes d'Othar, ils sont plus guerriers qu’érudits.

  7. Initiés
    Il est accepté au sein du culte pour pratiquer son initiation. De ce fait, il est à la base d'un long apprentissage. Il devra apprendre, se perfectionner et prouver sa valeur, mais surtout trouver le style qui lui correspond. Son apprentissage peut être rapide comme il peut être long. Cela dépend de ses actions passées, de son endurance et de sa rapidité à se développer et trouver ses propres armes. Il sera constamment mis à l'épreuve pour trouver et surpasser ses limites.

  8. Séculiers (non-initié logeant au monastère pour quelques temps)
    Il fait partie des volontaires qui souhaitent mettre leur vie au service de l'ordre ou qui restent simplement pour se perfectionner pendant quelque temps. Ils doivent subir les épreuves : physique et théologique et de cela dépendra le prix de leur apprentissage et des frais de vie courante en attendant leur départ ou leur initiation.



  • Forgeron (laïcs ou non)
    Une forge est systématiquement créée à l'intérieur du monastère, qu'il y ait un forgeron attitré ou non. Dans certains cas, un forgeron est accueilli au sein du monastère ou un moine décide de se former à l'art de la forge pour éviter que l'ordre ne se repose sur des marchands d'armes extérieurs. Les moines sont fortement poussés à en connaître les rudiments pour pouvoir réparer leur arme le cas échéant.




Rite d'Initiation

Au coucher du soleil, le dernier jour de la Sélection, ceux qui le souhaitent peuvent confirmer leur foi en Othar et leur choix de devenir moine Valentinien devant l'assemblée des moines et des initiés, dans la chapelle du monastère. Ils se défont de tout vêtement et de toute arme. L'Abbé lui passe alors sur les épaules, un bure mi-longue, grise marquée du symbole d'Othar en noir.



Les Rites de Passage (devenir moine)

Lorsque l'Initié est jugé apte par l'abbé, il est réveillé en pleine nuit et amené dans la grande chapelle. Accompagné de l'abbé, d'un prêtre s'il en existe un dans le monastère et parfois d'un mentor, il prie jusqu'à ce que les lunes décroissent dans le ciel. Aux premières lueurs de l'aube, les moines du monastère se réunissent. Nu, l'Initié entre dans un bassin d'eau, symbole de l'ennemi d'Othar et du Dernier Repos, et, couteau en main, achève un animal (selon l'importance du monastère, au mieux un sanglier ou un bouc, souvent des animaux sauvages des terres alentours). Lorsque l'eau est rougie, il s'y immerge alors totalement aussi longtemps que possible, toujours armé.

Lorsqu'il sort la tête de l'eau ensanglantée, il est alors considéré comme un moine à part entière. Son mentor ou l'abbé de son monastère appose alors une marque de sang sur le front de l'Initié et il est invité à revêtir une bure grise unie. L'abbé lui offre une coupe remplie avec le reste du sang de l’animal et qui passe de lèvre en lèvre en signe de communion et de loyauté au sein de l'ordre.
La journée est alors consacrée à son tatouage de moine : le dessin de son ou ses armes de prédilection sur son torse ou son dos.

A partir de ce moment, le moine ne peut plus renier sa foi ni son ordre sans devenir un Marqué.



Passation

Lorsque l'Abbé sent sa fin proche, il laisse place à un autre membre qu'il désigne lui-même. L'Abbé ne porte pas de signe distinctif mis à part une chevalière de son monastère.



Philosophie

Citation : « Volonté, Excellence, Honneur »

La philosophie de l'ordre est simple : tout le monde peut s'améliorer mais cela ne dépend que de soi. Les moines ne sont absolument pas portés sur le travail de groupe, la stratégie ou la cohésion, mais bien sur une excellence individuelle. L'initié est juste accompagné pour trouver plus rapidement sa propre Voie, sa propre manière de voir l'Art du combat et de développer celui qui lui est propre, mais c'est à chacun de faire le chemin seul pour atteindre l'excellence que demande Othar à ses suivants. Tout cela ne repose que sur la propre volonté de chacun.

Celui qui entre au monastère laisse à la porte les titres qu'il n'a pas acquis par ses propres faits. Son sang et son héritage n'ont plus aucune importance, mais un chevalier gardera l'honneur dû à ceux qui ont reçu l'enseignement ou montré assez de bravoure pour recevoir ce titre. Les titres officieux répandus dans toute la péninsule qui se murmurent au coin du feu sont bien plus valorisants pour les moines qu'un titre nobiliaire, aussi haut placé soit-il.

Cependant, cette considération ne veut pas dire qu'ils disposeront d'un traitement de faveur dans leur apprentissage, bien au contraire. On en attendra que plus d'un homme qui a fait ses preuves, mais il aura aussi plus rapidement voix au chapitre.

Chacun est libre de ses opinions politiques et de ses allégeances, mais elles passeront toujours après les ordres directs des Grand-Prêtres, généraux des armées œuvrant pour la libération d'Othar. De plus il est interdit de se battre pour des raisons politiques au sein du monastère à moins d'un duel en bonne et due forme sur une terre consacrée à Othar (au moins une cour d’entraînement est systématiquement consacrée à Othar dans chaque monastère).

L'Honneur de leur devise est très controversé à l'extérieur et les chevaliers grincent très souvent des dents lorsqu'ils comprennent ce que ce mot signifie pour les Valentiniens. Il est uniquement basé sur deux choses : Une Vérité totale, autant envers soi qu'envers les autres car ce n'est qu'en identifiant ses failles que l'on peut les combler. La Volonté de finir tout ce que l'on entreprend. Et un respect absolu de la hiérarchie tant qu'ils sont dans l'enceinte d'un monastère.




Les Personnages du Principal Monastère de Rochenoire

Père-Abbé de Rochenoire : Conrad le Foudre-de-guerre

« Peu importe que l'on soit pauvre, l’individu qui est prêt à tout pour atteindre son but, qui va de l'avant, est grand et beau ; cet homme ne peut être que noble. »

Conrad est le chef du principal monastère de l'ordre et une voix écoutée par le grand prêtre de Diantra. Sa réputation de foudre de guerre était issue de ces divers combats dont il a su inspirer la peur à ses ennemis. Aujourd’hui, personne n’ose réellement le défier par la peur qu'il inspire. Au sein de l’ordre, il est la voix de la sagesse, de la raison et donne souvent de bonnes directives pour les plus méritants. Ses conseils sont avisés, justes et toujours avant-gardistes. Il fait parti des hommes à tolérer la présence féminine au sein de l’ordre, mais en aucun cas il ne ménage les femmes dans les entraînements. La noblesse de sang est une chose qui ne représente rien pour lui, au contraire, il aurait tendance à sourire par mépris. Il s’intéressera par curiosité au passé de chacun des nouveaux initiés et à la raison de leur venue. Mais, une fois que la personne souhaite s’investir dans le culte, il ne fait aucune différence sur le rang de chaque membre, au contraire il sera impartial. En fin de compte, son regard se porte plus sur la capacité de l’individu que sur le passé de ce dernier. En fin de compte, il opte pour un équilibre délicat entre le moment d’être sévère, le moment d’être tolérant et le moment d’encourager.

Chapelain Arnold « le petit-prêtre »
Il a fait ses débuts en tant que prêtre local au sein d’une Seigneurie. Au fil des ans, il décida de se consacrer entièrement à la voie des armes et à rentrer dans le monastère. Son talent d’escrimeur et son implication au sein de l’ordre lui ont permis de devenir le bras droit du Père-Abbé. Les moines s'en remettent souvent à lui.




Mixité

L'ordre du sentier de l'épée est l'un des seuls ordres othraïques à être mixte… et encore, les monastères ont tendance à ne pas l'être tous. En tout cas, la Rochenoire l'est et sa population compte moins de 5 % de femmes. Cependant, les Corneilles comme on les surnomme sont souvent plus à leur aise dans des communautés féminines et ne sont pas nombreuses à entrer dans l'Ordre du Sentier de l'Epée. Les préjugés ont la vie dure.


Vie quotidienne

En plus des entraînements quotidiens, les moines retournent eux-mêmes la terre et s'occupent des travaux domestiques. C'est un entraînement d'endurance et de renforcement musculaire très utile et nécessaire pour la survie de leur monastère. Les Initiés sont particulièrement collés à cette tâche ingrate.[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 
L'Ordre monastique du Sentier de l'Epée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ordre de Mission
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?
» Réintégration de Fanmi Lavalas dans la course: l'ordre est formel
» Ordre repêchage 2011 + loterie
» [Templar] L'ordre des templiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Demandes et Créations-
Sauter vers: