AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Me pardonneras-tu un jour ? | Judith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Godfroy de Saint-Aimé
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 196
Âge : 21
Date d'inscription : 10/03/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  40
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Me pardonneras-tu un jour ? | Judith   Mer 6 Juil 2016 - 22:50

5ème jour, 6ème énnéade de Karfias, 9ème année, XIème cycle



C'était le soir, sous une couverture d'étoiles lumineuses, sans un nuage pour les intimider. Les astres luisaient comme jamais, et sous le ciel étoile du Nord de la Péninsule, Cantharel, d'un calme si inhabituel, sommeillait en paix. Pourtant, les journées, on s'affairait, on œuvrait, et de toutes les choses possibles que l'on faisait, se reposer n'était pas concevable. La brise permanente reposait les humeurs du marquis, mises à mal par l'administration et les préparations légitimes que nécessitait une guerre, surtout celles qui changent l'Histoire ou la façonnent au gré du sort. Le colosse s'était défait de sa tunique, laissant son torse inflexible au gré des feuilles valsant dans la nuit. Pour seule compagnie, une bougie, et sa timide compagne, une chope d'un alcool fort.

Sa tête s'élançait, de droite à gauche, tendant les muscles de la nuque, profitant du silence, jouissant des rares instants de calme dont il disposait, à l'abri du monde, dans ses quartiers. L'animation était telle qu'on redoutait la tranquillité comme une peste, s'éprenant de tous, et qu'une commune volonté émerge, celle d'un retour au calme. Même les sentinelles, du haut des remparts de la citadelle, témoignaient par leur ronde apaisée, que même pour elles, la guerre semblait un lointain mirage, s'agrippant à leur tranquillité. Accroché à ces paisibles minutes, il en était une qui les rendait inestimables, son amie de toujours, celle qui, en toute circonstance, et désarmée de la peur qu'il inspirait, s'adressait à Godfroy comme elle le devait : comme une épouse franche, et avec la vivacité d'une amie.

« Que veux-tu ? » Elle était entrée, ou plutôt sortie sur le balcon, en silence, elle qui forçait l'admiration par son allure, sa prestance, et sa dignité. « Encore un point à régler ? » soupira-t-il, ne tournant point son visage vers Judith. Accoudé à la rambarde, le marquis avait le regard posé sur la ville en contrebas. Elle aussi, était calme.


Revenir en haut Aller en bas
 
Me pardonneras-tu un jour ? | Judith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Sainte Berthilde :: Marquisat de Sainte Berthilde-
Sauter vers: