AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De la Valeur d'une Vie | Valerius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shynrae Irvin Sin'Do'Rah
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 394
Âge : 25
Date d'inscription : 22/03/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 273 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: De la Valeur d'une Vie | Valerius   Mer 17 Aoû 2016 - 14:31





De la Valeur d'une Vie

& Valerius Stas





[2eme ennéade de Karfïas, An 9]


« Et que cela vous serve de leçon, à toutes ! » Fulminait la Sirène en pointant de ses griffes acérées la dépouille sanguinolente et quelque peu fumante de ce qui avait auparavant été une de ses subordonnées. « Jamais, JAMAIS, la lumière du jour ne doit paraître dans le manoir, gourdasses que vous êtes, combien de punitions vous faudra t-il pour que cela rentre dans vos caboches désespérément vides ? Combien d'entre vous succomberons au fers comme cette malheureuse Ysil dont vous pleurez le cadavre ? Combien ?! Maintenant retenez cela une bonne fois pour toute, et vous aurez la vie sauve. Allons, dégagez. Dehors ! »
Une fois la petite troupe congédiée, la noirefle laissa sa fureur s'amoindrir. Oh, cela n'avait de gravité que quand ses fragiles prunelles en subissait l'affront direct, mais mieux valait s'assurer le bon respect des quelques règles majeures de sa maisonnée. En attendant, la déplorable perte d'une esclave la forçait à en rechercher un autre. Cela, elle eût préféré y avoir pensé avant de mutiler la pauvresse.
D'autant que concernant ses projets à venir … Il était envisageable que la Doeben s'entoure de sang neuf, du moins, de serviteurs plus frais et disposés à l'accompagner là où le Haut-Prêtre d'Uriz souhaitait la mener. Ses donzelles, elle préférait les garder à l'abri de l'hôtel Irvin, sa fille les connaissait bien, même les appréciait, leur éloignement lui serait intolérable en son absence. Et puis … N'était-ce pas l'occasion de faire l'acquisition de suite plus … disposée à impressionner ? Faire valoir sa puissance et sa présence ? Peut-être était ce finalement un judicieuse idée.


Si Thaar permettait à quiconque de trouver le moindre de ses désir sans grand besoin de s’appesantir quant à d'harassantes recherches, le commerce d'esclaves guidait les affaires de la ville comme un phare dans la tempête. La grande cité Vaanis était d'ailleurs fort réputée pour cela, faisant se croiser des pauvres hères de toutes horizons, permettant aux grands Princes Marchands de se servir à leur convenance. L'un d'entre eux même, possédait une main-mise remarquable sur ce domaine. Néanmoins les détaillants d'âmes se faisaient fort nombreux et le centre-ville pullulait d’échoppes, estrades, enclos en tout genre mettant à disposition les captifs du jour. Profitant d'une promenade aux derniers éclats de la fin d'après-sexte, la Maîtresse Marchande s'offrit un détour par les venelles les plus animées, encore nombreuses à accueillir la populace Thaari qui grouillait encore, qu'elle que soit l'heure. Sa curiosité l'emporta dans la cour attenante à une petite bâtisse typiquement locale – à mi chemin entre le modeste palais et la grande demeure nobiliaire, d'où s'échappaient des cris et autres geignements plaintifs lui indiquant ce qu'elle y trouverait. Comme à chaque fois qu'elle daignait quitter l'obscurité de sa tanière, Shynrae était accompagnée de deux colosses armés, ainsi que d'une de ses panthères zurthanes. Tandis qu'elle commençait à arpenter le clos sablé, toisant d'un regard sévère les quelques serfs attachés ci et là, un petit homme -apparemment doté de quelques responsabilités en ces lieux- vint à sa rencontre en trottinant. « Que puis-je .. ? » Commença t-il avec autant de stupéfaction que de réelle interrogation dans la voix devant cet étrange groupuscule. Un des gardes l'interrompit aussitôt. « Va t'en dire à ton maître que Dame Shynrae Irvin Sin'Do'Rah, Maîtresse Marchande de Thaar et de la côte Brulée, Grise Sirène et Princesse Ointe des Oliveraies attend sa venue. »
A demi-voilée, le visage dissimulé derrière une fine étoffe, la noirefle regardait le bougon repartir d'où il était arrivé. Héméra cessa de grogner alors qu'il s'éloignait.




Dernière édition par Shynrae Irvin Sin'Do'Rah le Lun 12 Sep 2016 - 20:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valerius Stas
Humain
avatar

Nombre de messages : 17
Âge : 24
Date d'inscription : 06/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De la Valeur d'une Vie | Valerius   Lun 29 Aoû 2016 - 10:40

Le serviteur était quête de son maitre. De ses maitres. Une dame de grande tenue semblait avoir élue leur échoppe d(importance comme fournisseur, il fallait espérer que cela serait durable. Mais la vu de la noirelfe avait rempli d'effroi le vieil homme. Elle avait un quelque chose d'impénétrable, d'incompréhensible qui emplissait son coeur d'une envie de se cacher dans un recoin comme lorsqu'il était enfant.

Il trouva Hadèce qui semblait fort occupé en compagnie de son fils adoptif. Il se penchaient sur le chiffre d'affaire du mois, content de la croissance de l'entreprise.


- Messeigneurs, une Dame s'appelant Shynrae Irvin Sin'Do'Rah, Maîtresse Marchande de Thaar et de la côte Brulée, Grise Sirène et Princesse Ointe des Oliveraies demande demande à ce que vous veniez la voir dans la Grande Cour. Elle n'a pas l'air d'avoir l'habitude qu'on la fasse attendre. C'est une Drow...

Hadèce soupira mais s'arrêta bien vite. Les clients se croyaient tout permis, mais néanmoins, dans ce cas là, c'était une Maitresse Marchande, donc autant dire pas n'importe qui. Une occasion hypothétiquement fabuleuse de par les réseaux semblait se profiler Pour la Maison Stas. Le Gros Hadèce fit trembler sa graisse en se relevant, Valerius se tenant derrière lui en se redressant du bureau, lissant les plis de sa toge et de sa tunique. Il emboita le pas à son père adoptif quand ce dernier sortit pour rejoindre la potentielle cliente.

Sauf que... Hadèce chuta. Les escaliers se révélaient parfois traîtres. Pour cette fois, plus de peur que de mal, mais le gros marchand était en état de choc. Valerius devait accueillir la Dame seul.

Un sentiment de malaise prit Valerius au fur et a mesure qu'il approchait de la Drow et de son escorte. Son frère surgissait des abysses et il n'était pas content.


*Eux. C'est eux. C'est une engeance démoniaque. Elle est responsable.*

Une ombre invisible passa devant ses yeux. Il fallait garder contenance. Il fallait voir ce que cette dame voulait. Il y arriva

*Elle nous a tué. Ils t'ont tué.*

- Maîtresse Marchande, permettez moi de vous accueillir sous ces draps pour vous éviter trop de soleil, il tape bien fort aujourd'hui. Je suis Valerius Stas, fils d'Hadèce qui ne peut être disponible pour cause de santé.

Le jeune Stas était déchiré en deux. D'un coté il savait que c'était potentiellement une bonne chose qui pouvait arriver à l'entreprise, mais de l'autre, tout son être, son frêre, lui criait que la maitresse marchande avait peut être a voir avec la disparition de son frêre.

- Qu'attendez vous donc de la Maison Stas? De quoi avez vous besoin Madame?
Revenir en haut Aller en bas
Shynrae Irvin Sin'Do'Rah
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 394
Âge : 25
Date d'inscription : 22/03/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 273 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De la Valeur d'une Vie | Valerius   Mer 31 Aoû 2016 - 16:55








Shynrae n'avait plus vraiment l'habitude de côtoyer ce genre de commerce, notamment à cause de la suprématie de Rewt en la matière – ainsi que sa propension à chercher à l'éviter – et le peu d'intérêt qu'elle accordait à la chose. Seule sa demeure Thaari voyait défiler un ballet , d'une lenteur relative, de nouveaux êtres dont elle ne gérait ni la provenance ni l'enrôlement. Quant aux paysans de Magsque, le simple fait de voir le jour au village Calnéen assurait à la Marchande une portée fraîche d'autres serfs. Si la Sirène s'était comme abaissée à se déplacer par ses propres moyens, et surtout visiter un lieu dont elle n'avait ni connaissance ni assurance, c'était que sa démarche de fond se révélait d'importance. Ses prunelles exigeantes jaugeaient tout ce qui se présentait à eux, les moults cages demeurées vides, les quelques potences destinées aux réprimandes disposées en plein milieu de la cour sableuse. Les pauvrets qui avaient paradés en ce jour devaient avoir été parqués quelque part à l'approche de la nuit, quelques flaques nauséabondes et empreintes de pas agités témoignaient de leur récente présence. Ils n'attendirent guère longtemps entre le départ du serviteur et l'arrivée d'un représentant des lieux, un homme de bonne stature aux traits inspirant, bien que vite jugé banal pour une émissaire du sombre peuple.

Son escorte salua respectueusement le dénommé Valerius tandis que la noirefle ne broncha pas devant la mine prompte à se décomposer de leur hôte. Même les vaanis ne pouvaient s'habituer à la présence des infamies d'Elda, pis encore était-ce pour les mortels qui occultaient les races leur étant incontestablement supérieures. Répondant à l'invitation par un mouvement du chef, ils se dirigèrent sous une surface de tentures tendues, permettant la naissance d'une air d'ombre salvatrice en ces dernières – et toujours aussi aveuglantes – lueurs.

« Remarquable attention. » Souligna la Grise en le fixant de ses pupilles presque aveugles. « Je vous en remercie, Sir Stas. Pour être tout à fait correcte, je ne suis guère coutumière de ce genre d'affaires, et donc ce que votre commerce peut m'apporter … de différent. Je vous avouerai avoir été curieuse, et que vos services pourraient néanmoins me satisfaire … J'aurais une requête spécifique
à faire, et je préférai que celle-ci ne contribue pas à l'embonpoint de … Vous voyez de qui je parle n'est-ce pas ? Je projette de voyager bientôt, à un endroit où les soumis Sylvains font fureur, j'en viens alors à glaner quelques informations par-ci, par-là quant à cette probable acquisition.
»
Si ses propos gageaient son bon service, intérieurement elle en doutait fortement. Ne désirant point trop en révéler, la Doeben tâtait le champ des possibles.





Revenir en haut Aller en bas
Valerius Stas
Humain
avatar

Nombre de messages : 17
Âge : 24
Date d'inscription : 06/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De la Valeur d'une Vie | Valerius   Sam 17 Sep 2016 - 22:30

La Maitresse Marchande le fixa de nouveau. Karam et Stra lui en était témoin, il n'avait jamais fléchi devant le regard de quelqu'un si ce n'est son frêre. Mais là, c'était étonnament dérengeant. Toutes les fibres de sa chair lui hurlait une chose, une seule. Cette diablesse était responsable de la disparition de sa moitié. Ses semblables étaient la Cause. Il n'avait aucun argument pour étayer cette hypothèse, mais le moindre de ses atomes savaient que c'était le cas.

Il se ressaisit.


- Nous sommes bien d'accord, Maitresse Marchande, Sa Goîtreté n'a pas besoin de cela.
Néanmoins, vous me voyez bien marris de ne pouvoir vous proposer le produit que vous cherchez. Vous ne doutez pas que c'est un genre de produit que l'on trouve peu dans les parages, entre autre à cause des difficultés d'approvisionnement.


* Saloperie de Noirelfe. Je sais que tu en es la cause *

- Après je peut essayer de me débrouiller pour trouver ce type de produit. Dans quel laps de temps en auriez vous besoin? Pour une Maitresse Marchande, ne doutez pas que nous... remuerions ciel et terre.

* Ah ça, c'était certain. Elle est la cause de ma mort. C'est elle qui t'a fait disparaitre. Nous ferions tous pour la retrouver et lui nuire. Il faut qu'elle meure. Vengeance. Stra nous en est témoins nous en faisons le serment. *
Revenir en haut Aller en bas
Shynrae Irvin Sin'Do'Rah
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 394
Âge : 25
Date d'inscription : 22/03/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 273 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De la Valeur d'une Vie | Valerius   Mer 21 Sep 2016 - 10:04








L'elfe se garda bien de lui révéler son mécontentement en répliquant par un « Bien. » sec et tranchant. Ses doigts fuselés pianotaient avec impatience sur la laisse de cuir, seul élément pouvant trahir sa glaciale contenance.
« Je l'admet, ma demande est particulière. C'est aussi pour cela que je m'adresse à vous, Sir Stas. » Se reprit la Marchande en entamant une molasse déambulation sous la tonnelle, quittant des yeux son fébrile et néanmoins quelque peu courageux interlocuteur. « Je dirais plutôt.... Qu'elles sont vos délais, à vous ? Pour prétendre me présenter quelques Ornedhels fraîchement domestiqués ? C'est que … Je n'ai guère notion du temps qu'il me reste... » Elle ricana à sa propre remarque. « … Mais je tiens à m'assurer de quitter Thaar pour ma destination en compagnie de votre marchandise. Qu'êtes vous capable de faire, disons, pour ce mois-ci ? Les seuls critères auxquels je tiens pour le moment sont d'ordres raciaux, bien que je ne m'offusquerai guère d'un sang-mêlé, si l'on observe avec aisance son ascendance d'Anaëh. Qu'il soit fort ou instruit … Je dirais que peu m'importe, cela j'en déciderai lorsque vous me proposerez votre sélection. »
La Grise finit par s'asseoir sur un des éléments de mobilier de bois qui agrémentaient leur loggia de fortune, reposant sa jambe encore endolorie.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la Valeur d'une Vie | Valerius   

Revenir en haut Aller en bas
 
De la Valeur d'une Vie | Valerius
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Valeur de bande]
» valeur en point
» De la valeur nutritionnelle des sandwichs chez Tolkien
» Mission Jedi & Sith : Prouver sa Valeur [Echouée]
» Valeur et civisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: