AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un sou pour vos pensées | Valerius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 509
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Un sou pour vos pensées | Valerius   Mer 24 Aoû 2016 - 18:37


Mi Karfias de l'an 9 du XIe Cycle

Salik observa les alentours. Oui. C'était bien ici. La grande cour... La description était parfaite. Fort de son petit effet, après avoir toqué, appelé ou salué comme il se doit, le bon vieux Salik se présenta.

Retirant le tout petit chapeau qui trônait en haut de son crâne frappé d'une calvitie précoce, il se courba tout entier. Sa voix étrangement harmonieuse raisonna dans l'air avec la fluidité d'un cour d'eau.

« Bonsoir, auriez-vous l'obligeance de bien vouloir accorder une entrevue à un modeste voyageur ? On m'a dit que cette splendide demeure était celle du Grand Hadèce Stas. Je dois avouer que le commerce d'esclave n'est pas vraiment l'activité que je préfère, mais on m'a assuré qu'il était parmi les meilleurs et j'aimerai m'entretenir avec sa gracieuse personne. »

Son long nez et ses lèvres fines envoyaient derrière lui l'ombre d'un visage déformé par la distance. Ses dents blanches à faire jaunir la neige intriguaient souvent étant donné le piètre état de ses vêtements passe-partout et ses yeux rougis par les dieux savaient quel mélange d'alcool et d'herbe à fumée.
Revenir en haut Aller en bas
Valerius Stas
Humain
avatar

Nombre de messages : 17
Âge : 24
Date d'inscription : 06/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Un sou pour vos pensées | Valerius   Lun 29 Aoû 2016 - 8:38




Propriété Principale des Stas, Cité de Thaar




Le bras de Valerius commençait à peine a fatiguer. Cela faisait maintenant une demi heure que le jeune homme les punissait d'avoir tenté une évasion. Pour sur, les malheureux n'étaient pas les plus futés, et n'avait pas compris, comme ceux qui assistaient au spectacle, même esclave, que la fuite n'augurait rien de bon et qu'il valait mieux se faire un ami de son propriétaire.

- Comprenez, vous avez tenté quelque chose, nous devons réagir, vous ne voulez pas faire du présent un allié. Beaucoup sont venu à moi, et on essayé de se dépasser dans leurs taches. De montrer qu'il valait qu'on les traite bien.

Le jeune Stas ne semblait pas en colère à ce moment là, simplement déçu, contrairement à deux semaines avant, qui les avaient vu entrer dans une colère noire.
Non, là, après ces moults coups du fouet qui lui tenait lieu de sceptre, il les enverrait se faire soigner. Pour montrer qu'un maitre n'est pas forcément une brute, mais aussi pour éviter trop de dégâts sur les corps, ce qui serait, par conséquence, une perte, même infime, de bénéfices.

Un affranchi toujours au service des Stas vint le voir alors qu'il avait envoyé les guérisseurs et qu'il nettoyait son fouet du sang et des morceaux de chairs qui y étaient accrochés. Il était d'ailleurs en train de méditer sur son culte


*Ainsi est la Vraie Nature. Il faut punir les excès. C'est ton devoir d'être partie prenant de l'équilibre du monde. Je ne dois pas favoriser un ou l'autre penchant. Nous devrions d'ailleurs essayer de faire connaître aux gens la Vraie Foi, n'est tu pas d'accord?*

L'affranchi choisit ce moment pour déranger son patron:

- Jeune Maître Stas, un vieil homme qui se dit voyageur désirerait une entrevue avec Maître Hadèce, mais comme vous le savez, il est dans sa... sieste quotidienne...

C'était une belle manière de dire qu'Hadèce était en train de cuver le vin de ses agapes de la veille./i]

- Fort bien, faites le nous venir, dans le petit bureau du bâtiment de droite, je n'ai pas envie d'aller dans étouffant bureau d'Hadèce. Et n'éveillez pas ce dernier, évidemment. Je vous en saurai gré.

[i]Et Valerius prit la direction du-dit bureau, ruminant ses pensées de conversions des peuples.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 509
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Un sou pour vos pensées | Valerius   Mar 30 Aoû 2016 - 1:02

Alors qu'il était escorté, Salik regardait tout autour de lui avec une curiosité quasi-enfantine. Son cou rachitique se tordait en tout sens à s'en faire un torticolis. Il semblait ne pas avoir assez d'yeux pour tout voir et lâchait de temps à autre une onomatopée sidérée... Alors que les lieux, il fallait l'avouer n'avaient rien du faste d'un palais...

Et comme si cela ne suffisait pas, durant tout le trajet, il n'arrêta pas un seul instant de jacasser. Et la couleur de la terre et la météo et la devanture et les traces de sang et la tenue de son guide et les rumeurs concernant Hadèce et son avis sur le trafic d'esclave et quand même cette fichue jambe qui fait mal depuis ce stupide accident et... et... et...

Quand on le fit pénétrer dans un petit bureau, un jeune homme s'y trouvait déjà. Il fronça les sourcils, passant soudain d'un remède miracle contre les ongles incarnés à une salutation encore plus fleurie que celle qu'il avait effectuée à l'entrée.

« Et bien voilà un visage plus jeune et part beaucoup mieux fait que ce que je m'attendais à voir. Je suis ma foi très impressionné et absolument extatique de me trouver en la présence d'un homme aussi redoutable que vous mon bon sire. J'espère que vous excuserez la tenue d'un pauvre déshérité ainsi que l'état de cette chevelure qui rêverait de pouvoir rivaliser avec votre crinière. Les murmures vous précèdent de loin mon bon sire, tout comme le bruit des fouets semble-t-il... vous avez une petite tâche là. » indiqua-t-il de son long doigt à l'ongle noircit pointé sur l'épaule de son hôte.

Puis il se tordit en deux, son nez bizarrement disproportionné frôlant le sol, alors qu'il enlevait le chapeau risible qui lui couvrait un dixième du crane.

« Je me prénomine nommément Salik. Mais vous pouvez m'appeler Salik... Et ne croyez pas un instant que je vous confonde avec un autre homme, Sire Valerius. » ajouta-t-il avec un sourire espiègle qui démentait totalement l'apparente méprise qu'il avait fait entre Hadèce et ce jeune homme tout en dévoilant ses dents plus blanches que la neige la plus pure.

« Mais vous me direz que les ronds de jambes ne sont pas ce qui remplit l'assiette et vous auriez raison, bien que je préfère amplement me remplir le ventre par la force de mon amour inconditionnel pour les fèves que par une affection mal saine pour le sang humain. Après chacun ses goûts, je ne juge pas et vous devriez en faire autant. Mais pour pour celui qui sais écouter, les conseils les plus avisés viennent des endroits les plus improbables, ne croyez vous pas ? Enfin...  dites moi, on me dit que votre petit commerce trouverait de nouvelles opportunités loin de cette ville, est-ce correcte mon bon Sire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Valerius Stas
Humain
avatar

Nombre de messages : 17
Âge : 24
Date d'inscription : 06/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Un sou pour vos pensées | Valerius   Lun 26 Sep 2016 - 18:39

L'homme semblait mielleux. Trop. Valerius en avait déjà sa claque de l'individu douteux se tenant devant lui. Ils se trouvaient dans le petit bureau, moins pesant que la pompeuse pièce dans laquelle Hadèce cuvait son alcool.

Ses doigts tapotaient imperceptiblement le fouet qu'il gardait à la ceinture, tel un sceptre, tel un bâton de maréchal, toujours à portée de la main. Et la pensée de son père en outre vivante additionnée à ce vieux croûton ne cessant de jacasser dans des détours irritant ne lui donnait qu'une seule envie, celle de faire s'étendre la longueur de son fouet sur le dos rachitique de l'importun. Qui sait? Cela permettrait peut être au Karam et Stra de se rééquilibrer?

Oh que l'envie était tentante de passer ces nerfs ainsi. Mais Valerius savait garder son calme. Et de son air hautain qu'il gardait en quasi toute circonstance lorsqu'il travaillait à l'entrepot principal, il lança au sac d'os moblie en face de lui:



- Parle franchement manant, je n'ai pas toute la journée, et mon fouet se déplace très vite. Dis moi ce que tu as à dire. Les affaires de la Maison Stas se dévellopent comme le Destin lui a ordonné. Il se peut que de nouveaux horizons s'ouvrent, c'est le propre du futur.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 509
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Un sou pour vos pensées | Valerius   Lun 26 Sep 2016 - 20:17

La bonhomie du bonhomme ne souffrit pas de la voix glaciale du maître des lieux. Celui qu'il était venu voir éludait la question sans même chercher à noyer le poisson. Comme c'était dommage. Ce n'était pas l'entretient le plus amical, le plus chaleureux ni même le plus intéressant que ce bon vieux Salik avait eut l'occasion d'avoir.

« Je vois, ainsi vous préférez le destins aux contrats sonnant et trébuchant ? Comme c'est étrange pour un marchand ! Voyez-vous, il... »
Voyant la mimique du jeune homme sur le manche de son fouet, il s'arrêta et secoua la tête un peu déçu. Cet homme devait avoir des gros problèmes pour prendre son pied sans avoir recours à des moyens extrêmes... « Je vois que vous êtes occupé. Dans ce cas je vais vous laisser. Souvenez vous seulement  que la grenouille qui rêve de gober le soleil reste une simple grenouille. »

Il risquait gros en parlant de la sorte à un homme qui avait l'air plus que soupe au lait mais tout en laissant les mots sortir de sa grande bouche, il s'était très humblement incliné, reculant pour partir.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un sou pour vos pensées | Valerius   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un sou pour vos pensées | Valerius
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un penny pour tes pensées - nora
» Petite pensée pour le Japon
» Une pensée pour Paris
» Une pensée pour la Belgique
» La mort est douce : elle nous délivre de la pensée de la mort.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: