AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'arc-en-ciel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Godfroy de Saint-Aimé
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 196
Âge : 21
Date d'inscription : 10/03/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  40
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: L'arc-en-ciel    Jeu 25 Aoû 2016 - 11:21

RP solo faisant directement suite à celui-ci



Le corps illuminé du duc sans vie, difforme et immonde, brillait sous la lumière des torches, dont le crépitement brisait le silence macabre qui s'était installé. Ployant les jambes, le marquis se pencha sur le cadavre. Alors il se passa la langue dans la bouche, serrant la mâchoire, crispant les lèvres, fermant les yeux. Godfroy caressa le visage du duc, fermant ses yeux. Puis il se redressa, posant ses mains jointes sur le sommet de son crâne, bénissant de mille jurons le sort et le duc.

« Que fait-on, monseigneur ? »
« Retirez-le. Arrangez...ça, autant que l'on pourra. Qu'il soit « présentable » et prêt à repartir pour Langehack le plus tôt possible. »

Le marquis ne se retourna pas pour contempler une dernière fois les ravages d'une défenestration. En passant dans la salle du trône, il fit mander son scribe, tandis qu'il se rendait dans son bureau. Attendant ce dernier, le marquis se passa la main sur le visage, ne pouvant se résoudre à accepter le fait que le duc s'était ôté la vie. Quelques jours auparavant, il avait apprit que son épouse avait perdu ses enfants. C'était la raison de son suicide. Silencieux et grave, le scribe entra dans le bureau, où il prit place, connaisseur des pratiques de son maître. Lentement, il s'installa, et sous la dictée du marquis, écrivit les deux missives qui suivirent.

Première lettre a écrit:
A l'attention de Méliane de Lancrais,

Nous avons le regret de vous informer, qu'au dernier jour du mois de Karfias, votre époux, Oschide, duc du Langecin, s'est donné la mort, en enjambant le rebord d'une fenêtre de la citadelle de Cantharel. Nous pensons que la nouvelle de la mort de ses enfants l'a poussé sur le sentier de la folie et de l'abandon. La mort semble suivre votre sillage, Madame. Nous renverrons le corps du duc dans les plus brefs délais afin qu'il reçoive les honneurs qui lui sont dû. Vous serez apaisé d'apprendre toutefois, qu'avant la nouvelle de l'échec de votre grossesse, ses derniers jours à Cantharel auront été paisibles et sereins.

Godfroy de Saint-Aimé.


Seconde lettre a écrit:
A l'attention des rescapés du naufrage Anoszia,

Il est fort dommage que pour qui se prend pour un dragon, vous n'ayez même point pris la peine d'apprendre aux vôtres à voler. Votre aîné a confondu le souhait et la réalité, et gît désormais quelques étages plus bas que sa chambrée. Cela doit être de famille, de se brûler les ailes. Il semblerait finalement que ma demeure offre un abri plus sûr que les landes suderonnes pour qui porte votre nom.

Affectueusement,

Godfroy de Saint-Aimé.




Dernière édition par Godfroy de Saint-Aimé le Mar 6 Sep 2016 - 6:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Godfroy de Saint-Aimé
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 196
Âge : 21
Date d'inscription : 10/03/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  40
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'arc-en-ciel    Jeu 25 Aoû 2016 - 12:06



Godfroy asséna trois coups secs à la lourde porte de bois. Regardant les battants, le marquis n'esquissait aucune émotion sur son visage grave, teinté par une légère suture de peine. Malgré les événements de la nuit, le château était demeuré calme. La citadelle était restreinte, les présents aux festivités logeaient dans les hôtels de la ville. Et on avait tôt fait de prendre soin de la dépouille du duc, dont on affectait de cacher la mort par suicide.

« Qui est-ce ? »
Après une profonde inspiration, le marquis répondit. « Godfroy. »

Après un court instant, la porte s'ouvrit, laissant entrevoir une Azénor affaiblie par le sommeil et l'heure fort peu conventionnelle. Maître de sa propre demeure, le marquis entra, d'un pas lourd, regardant d'un air affable la fenêtre ouverte de la chambrée de la mariée. Fermant les yeux un instant, le colosse se retourna, armé de son air grave et de sa voix robuste, parlant avec un calme certain.

« Asseyez-vous, je vous prie. » La jeune fille s'exécuta. Le marquis inspira une dernière fois, et se lança. « Nous avons reçu, il y a peu, une lettre de Langehack. Votre belle-soeur, la duchesse, comme vous le savez, s'est ralliée au Soltaar, par le biais de votre père. » Godfroy inspira à nouveau. « Lorsque votre frère a été capturé, votre paternel a blâmé la duchesse pour son incapacité et sa médiocrité. De nature sensible, et sous les assauts de son beau-père, la duchesse...a perdu ses enfants. J'ai porté la nouvelle à votre frère...qui...qui...n'a pas supporté de savoir la vérité. Il...Il s'est élancé par la fenêtre de sa chambre il y a cela une heure. Je suis désolé. »

Le marquis demeura planté là, face à sa future belle-fille, les yeux ne trahissant point la moindre once de mensonge dans ses paroles. Joignant ses doigts, quelque peu penaud, le marquis attendait la réaction d'Azénor.

Revenir en haut Aller en bas
Azénor d'Anoszia
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 362
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans (né en 980)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'arc-en-ciel    Ven 26 Aoû 2016 - 12:54








Si la visite du Seigneur de Cantharel lui inspirait plus spontanément d'augustes augures, la Suderonne soupçonna tout de même quelques onces d'un espoir timoré. Brumeuse tout autant que distante, la jeune femme ouvrit la porte au Marquis de Sainte-Berthilde qui pénétra les lieux sans plus de cérémonie. Bien qu'à peine éveillée, pourtant consciente que telle apparition ne pouvait être une anodine visite de courtoisie, la belle aurait voulu l'assaillir de demandes, le couvrir du flot incessant de ces interrogations. Quand allait avoir lieu la cérémonie ? Pour quelles raisons la faisait-on languir ainsi ? Était-ce vrai qu'Oschide était lui aussi captif au castel ? Toutes ses requêtes se voyaient comprimées par la mine grave de Godfroy. Son invitation à s'asseoir avait quelque chose de l'ordre, mais aussi du conseil précautionneux, bienveillant presque. Elle n'eut réellement guère le temps de sonder pourquoi cette attention, qu'il en venait aux faits.

Un vide immense l'envahit. Azénor se sentait chuter, tomber encore, dans un gouffre abyssal, l'aspirant sans qu'elle ne puisse le combattre. Ses émotions, sa capacité à penser, aimer, être, semblaient l'avoir quitté. Elle se sentait lasse, harassée de son existence et tous ces maux. Qu'allait-t-on lui prendre ensuite ? Lui arracher de ces mains bien incapables de garder auprès d'elle quoi que ce soit. Son aîné, son aimé frère, disparu, ayant préféré attenter à sa vie plutôt que d'affronter leur malheureuse situation. Que devait-elle comprendre à cela ? Quel courage trouver, désormais seule, pour affronter de nouveaux lendemains. Si de chaudes larmes lui montaient derrière les paupières, les forces restantes qu'elle possédait lui permirent d'en retenir l'écoulement. Aussi détruite pouvait-elle être en cet instant, elle ne voulait rien en montrer. De trop nombreux souvenirs lui venaient à l'esprit, leurs retrouvailles à Diantra, et plus récemment la fratrie recomposée à Velmonè ...Etait-ce cela avoir une famille ? Souffrir constamment de leur absence, tenter l'impossible pour les protéger et constater toute la vanité d'un tel projet ? Elle se retint d'hurler. De cracher à la face du monde tout son écœurement. Oschide mort, plus rien n'avait de sens. D'une voix enrouée et éteinte, elle trouva l'assurance nécessaire pour exprimer une ultime supplique.
« Puis-je le voir ? »

Peut-être le vicieux besoin de s'assurer par ses propres moyens qu'il disait vrai, bien que la belle ne puisse remettre en doute ses aveux. Que pouvait-elle faire d'autre ? Ses prunelles lapis lorgnèrent-elles aussi le percement duquel leur parvenait le chant nigaud d'oiseaux. Ses doigts cherchent la large paume de l'homme, qu'elle enserrera avec fermeté. C'était là le seul geste qu'elle s'accorda.






Revenir en haut Aller en bas
Godfroy de Saint-Aimé
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 196
Âge : 21
Date d'inscription : 10/03/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  40
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'arc-en-ciel    Ven 26 Aoû 2016 - 13:52



Le marquis demeura quelques instants immobile, posant ses yeux sur les frêles doigts d'Azénor. Courbant les jambes, délivrant une petite lettre de son pantalon, le titan s'abaissa à hauteur de sa future belle-fille, les yeux plissés, non pas par le sommeil, mais par la compassion. Tenant toujours la main de la jeune fiancée, le marquis reprit.

« Je suis désolé que votre frère ait décidé d'en finir. Il a laissé cette lettre pour vous avant de s'ôter la vie. Je ne l'ai point lue, si vous vous le demandez. Et...Je ne pense pas que vous devriez le voir en l'état. »

Se relevant, déliant l'emprise de la jeune fille sur sa main, il laissa le petit vélin sur ses jambes, s'écartant d'elle, se rendant au balcon, posant les yeux sur les timides étoiles de la nuit à travers la colonne de pierre. Posant ses mains sur la pierre froide, Godfroy conserva le droit de parole.

« Je respectais votre frère, et le respecterais toujours. En dépit des apparences, lui et moi avons été plus proches que quiconque ne pourrait le soupçonner. Et par respect pour ce qu'il aura été, je vous fais la promesse, Azénor, qu'à jamais vous serez à l'abri de ceux qui ont causé la mort de votre aîné. Il n'y aura ni blâmes, ni reproches, venant de quiconque. Faites votre deuil en paix, mademoiselle. Vous n'aurez plus à avoir peur des réprimandes de ceux que vous appeliez une famille. » Se retournant, prêt à quitter la chambre, le marquis revint cependant sur une de ses paroles. « Si toutefois vous voulez réellement voir votre frère...Suivez-moi. » dit-il en tendant sa main avec compassion, un sourire de peine gravé sur le visage.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arc-en-ciel    

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arc-en-ciel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Septième ciel
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Les 4 sacrés du ciel
» Dessine moi un arc-en-ciel... [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Sainte Berthilde :: Marquisat de Sainte Berthilde-
Sauter vers: