AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'une des Leurs | Solo - Pnj Azhar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shynrae Irvin Sin'Do'Rah
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 394
Âge : 25
Date d'inscription : 22/03/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 273 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: L'une des Leurs | Solo - Pnj Azhar   Sam 1 Oct 2016 - 9:01





L'Une des Leurs

& PNJ Azhar Tahwi Salougan






[Début Favriüs, An 9]



A peine une seconde, une respiration, c'était le temps qu'il avait fallu à Shynrae pour accepter la demande de son confrère aux oreilles pointues. Deux mois plus tard, la Doeben consentait enfin à en informer le principal intéressé. Aussi long fût son retour, elle l'avait au préalable prévenu qu'elle n'apporterait point sentence immédiate à la requête, et qu'il faudrait lui accorder le temps de la réflexion, du moins, de l'approbation. La Grise avait aussi vu son quotidien bouleversé par les diverses rencontres de son retour en la Principauté, après son exil coutumier d'été, et pis encore par la survenance de Velkyn Xaran, nouvellement rentré de Yutar, l'ayant traîné en un périple initiatique à Sol'Dorn. Si elle n'avait réellement eu le temps de remuer les conditions proposées par Azhar, c'est autant à cause de sa prompte satisfaction que de l'activité de ces dernières ennéades.
Un calme latent revenu, ses affaires s'éloignant petit à petit du tumulte de la noble saison, Shyn rompit le silence dans lequel les vieux amis s'étaient quittés lors de la visite du demi-elfe en son fief Magsquois, le prévenant de son imminente arrivée à Baaz'Hima, afin que tous deux discutent et scellent cet accord qu'ils avaient ébauchés lors des primes récoltes du Nahl.

En Ithri'Vaan, l'automne rimait plus avec un bien pâle été. Ailleurs, oui, la saison devait avoir bien plus de singularités pour faire partie à part entière du grand cycle, mais le territoire de l'ancien empire Nisétien croulait toujours sous un soleil de plomb, à presque n'importe quel moment de l'année. Aussi l'on ne sentait véritablement l'arrivée de l'hiver – ce que les péninsulaires décrivaient comme une déferlante d'un froid mordant voir même d'une pluie vivace et immaculée – qu'au crépuscule de Barkios, alors que les journées se faisaient moins longues et les nuits plus sombres. C'est pourtant par un temps clément, voir même agréable pour son usée carcasse, que la noirelfe entama la courte chevauchée la menant à la Sublime, accompagnée de ses inestimables panthères ainsi que de quelques gardes, où l'attendait son lubrique seigneur.
Les coupoles d'or et de marbre, surplombant les hauts murs de brique crèmes, dévoilèrent bientôt leur majestuosité aux prunelles difficiles à impressionner de Shynrae qui se rendait pour la première fois chez son compagnon. Cette vision lui rappela la route vers la Cité Doeben, longeant de la même façon l'Oliya et parcourant le Delta sinueux. Aux abords de la localité, une petite délégation vint les escorter jusqu'aux portes tout aussi clinquantes du palais. La Sirène ne su dire où la demeure devenait bourg et inversement, tant les bâtiments semblaient ne former qu'un seul et même amas ouvragé. Le Maître-Serpent l'attendait lui-même sur le perron, les traits gravés d'un air de bienveillance mêlée à un harassement perceptible.
« Shynrae. » Lui sourit-il avec sincérité alors qu'elle posait pied sur les pierres tortueuses.
« J'ai longtemps attendu cette visite. Si je ne te connaissais point, j’eus pensé que tu refusais mon legs. Aucune réaction, ni nouvelle depuis ma venue en tes terres ! Si je possède aussi du sang d'immortel, je dois admettre que nous ne partageons guère la même notion de la temporalité. Sois la bienvenue à Baaz'Hima, mon amie. »

« Azhar, Azhar …. Il faut laisser le temps aux germes de prendre et croître. » Répliqua la Grise en s'inclinant devant son compère basané. « C'est un plaisir que de te visiter à mon tour. C'est un bien modeste endroit, je n'en attendais pas moins de La Sublime. »
« Celle qui me tient désormais, et pour mon bon plaisir, éloigné de Thaar. Oui, il lui fallait quelques arguments … de poids. Viens, je vais te faire visiter la raison de ta venue. »







Revenir en haut Aller en bas
Shynrae Irvin Sin'Do'Rah
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 394
Âge : 25
Date d'inscription : 22/03/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 273 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'une des Leurs | Solo - Pnj Azhar   Lun 10 Oct 2016 - 12:39








« Allons. » Eut-elle à peine le temps de dire.
Elle en oubliait parfois qu'il n'était qu'un sang-mêlé, que le temps lui était plus douloureux encore, corrosif même. S'il lui paraissait relativement en forme, Shynrae ne se doutait guère de l'age avancé de son confrère, allant doucement vers son premier siècle. Son retrait avait alors de quoi être compréhensible, vraisemblable, même pour une antiquité comme la noirelfe. D'une démarche lente, propice à l'observation, le semi-homme l’entraîna dans les dédales de larges couloirs de hautes colonnes, de myriades de pièces aux mille décorums et fonctions diverses. Chaque nouvelle découverte emportait la Doeben en des délires d'imagination et d’extravagances insoupçonnés, chaque porte dévoilant ainsi une énième provocation de l'immense richesse du Seigneur de la Sublime. De l'imposante salle du trône, disposée sous la plus haute coupole au plus réduit des cabinets de réception, tout le palais semblait vomir le luxe outrancier de son propriétaire. Apparemment celui-ci ne désirait guère émouvoir sa sombre hôte par le faste de son logis, du moins, pas s'y attarder comme elle l'aurait imaginé. Il la guidait avec empressement vers un autre lieu, s'enfonçant toujours plus profondément dans les niveaux du sérail de Baaz'Hima. Bientôt les ultimes éclats solaires se virent suppléés par les lueurs grelottantes des cierges, tout comme la jaspe des dallages devenait granit dur et froid.
« Où allons-nous ? » Demanda Shynrae qui suivait de son mieux les pas de plus en plus précipités de son acolyte, veillant à ne point chuter dans les moult marches qu'ils empruntaient afin de descendre vers les entre-sol du castel. «  Je doute que tu ne restes longtemps à Baaz'Hima, mon amie. Si près de Thaar de laquelle tu ne peux vraiment t'éloigner, autrement que pour rejoindre tes terres. Je t'emmène là où il m'est le plus agréable de siéger. J'imagine qu'il est de bon ton d'associer une aimable compagnie à un endroit accommodant ? J'aimerai partager avec toi, de la même façon que toi à Magsque, mon jardin secret. Ce n'est plus très loin. »

Quelques degrés encore, suivi de boyaux obscurs, les firent déboucher sur un double accès de bois, verrouillé par une fine serrure dorée qu'Azhar vint emplir d'une délicate clef tout aussi éclatante.
« L 'Antre des Basilics. » Annonça t-il avec fierté en faisant pénétrer la grisonne dans l'immense espace circulaire soutenu par d'épais pilastres de pierre. Si les hauteurs s'assombrissaient pour devenir d'une noirceur d'encre, de grands braseros permettaient de discerner confortablement les aménagements à leur portée. Ainsi en plein centre se trouvait une sorte d'estrade, surface surélevée où l'on avait installé deux assises ainsi qu'une petite desserte couronnée d'un plateau d'entremets. Autour, deux passerelles menaient à des plate formes périphériques, reprenant les bordures de la pièce. « Je te pensais plus … prompt à ambrer sous l'hélianthe, Azhar. Pour peu je te penserais demi-Drow. » Se permit Shyn, crocs à découvert, en s’avançant vers le promontoire et les banquettes.
« Regardes en bas. » Conseilla le Prince en lui emboîtant le pas.  

Tous ces sifflements venaient donc de là. C'était quelque chose qu'elle avait déjà discerné dans le couloir, alors qu'ils approchaient. Le bruit s'était intensifié à leur entrée sans que la Grise ne puisse vraiment en affirmer l'origine. Sous leurs pieds, des centaines, peut-être bien plus, de serpents ondulaient de leur corps souple en masses informes et chuintantes. Ce qu'elle avait prit pour un revêtement plus sombre était en fait une cavité, une fosse dans le sol, abritant les reptiles emblèmes de la maison Salougan. Le frisson qui lui parcouru l'échine n'avait rien à voir avec une réelle peur, plus une gêne de voir tant de créatures grouillantes si près. Le basané le remarqua car il réagit aussitôt d'un geste doux et protecteur, attrapant l'avant bras cendré de sa compagne.
« Ils ne te feront rien. A mes côtés ils sont inoffensifs, du moins, si l'on pense pouvoir asservir des ophidiens !  S'ils impressionnent, ils n'en sont pas moins dociles, voir même affectueux. » Arrachant un bout de brioche tout en prenant place, Azhar l'envoya dans l'abîme duquel on entendit un bref mouvement d'agitation puis la précédente stridente symphonie.
« Tout comme gourmands. J'ai l'habitude de les nourrir moi-même. » Continua le Maître des Épices en se servant pour lui même quelque douceur. Suivant des yeux ses gestes, la Marchande remarqua la présence de ce qu'il semblait être un parchemin, sous le plateau.
« Puis-je ? » Lui demanda t-elle, assurée qu'il ne s'agissait là point d'un hasard mais d'une attention toute réfléchie et mesurée, alors qu'il répliquait par un sourire toujours plus franc et satisfait en tirant le vélin pour le lui donner.
« Il s'agit du message que j'ai fais parvenir à mes confrères, ou plutôt, ex-confrères, Princes-Marchands et membres du Conseil de Thaar. Je me suis dit que tu aurais souhaité en connaître la teneur. Cela doit faire presque une ennéade, peut-être un peu moins, que mes colombes ont quitté la Sublime. »






Revenir en haut Aller en bas
Shynrae Irvin Sin'Do'Rah
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 394
Âge : 25
Date d'inscription : 22/03/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 273 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'une des Leurs | Solo - Pnj Azhar   Ven 14 Oct 2016 - 17:16







Les mots d'encre se brouillaient tandis que ses doigts fins pianotaient nerveusement sur le papier. Autant pour elle même - de façon à en assimiler la moindre substance – que soumise à l'égide d'un trouble réactionnel, la grisonne distillait à haute, bien que marmonnante, voix le contenu du message.
« Chers Associés, Altesses mercantiles, homologues, ...voisins à la fameuse table du Haut Conseil de Thaar, Moi, Azhar de la maison Salougan ...vous envoie par cette missive les plus respectueuses salutations et hommages, … ainsi qu'un ...malencontreux néanmoins intime.... aveu.
… Si depuis l'Assemblée de Valmar... nous ne nous sommes réunis au Palais des Princes, ….où si depuis ce cénacle je n'ai foulé ...le sol de la Principauté, ….c'est que j'ai été retenu là... où mon attention se porte désormais... ; ma merveilleuse Baaz'Hima. La Sublime, comme on l'appelle, incarne ...ce qui m'a poussé... à prendre ...une décision lourde de conséquences ; celle ...de me retirer des affaires, qu'elles concernent la politique... Vaanis ou encore les marchés. Si ...cela peut apparaître ...comme simagrée d'un... goût douteux, je vous assure... que ce verdict est pondéré. ...Et je vous le confesse... ici comme quelque ...chose d'acté, non une interrogation ...nécessitant votre aval. Pour autant, si ...je n'ai eu à choisir de... successeur, car il est ... convenu ...que nos... titres se transmettent ...par le sang ...ou l'alliance, j'ai désigné la personne qui s'exprimera en mon... nom, ... à l'avenir. Ainsi, c'est la Marchande Shynrae Irvin Sin'Do'Rah qui parlera... avec ma voix ainsi que mon ...pouvoir....
 »

« Azhar ! Qui donc a reçu ce billet ? Ne me dis pas que …. » L'interpella la Sirène en détachant ses prunelles du pli qu'elle agrippait fermement.
« Shyn, ma douce Shyn. Tu le sais aussi bien que moi, mais puisque tu insistes pour feindre l'ignorance … Je l'ai donc envoyée à chacun des Princes-Marchands membre du Conseil Thaari, et comme il faut te le préciser, aux Seigneurs d'Eofel et de Feldorn, les Vossula, à ma consoeur demi-sylvaine Dame Lythandas, au sombre Salfaryl Maître des Mille-Caves, à la Princesse de d'Uldal'Raliz, Amshet de la lignée Ahk Afah, ainsi qu'à la dynastie Akar'Demlir de Geresh. S'ajoutent à cette formidable tabelle d'éminents personnages de ta connaissance, l'affable Vel Do'Hel et pour finir, l'illustre Maîtresse des Forges d'Elda et fondatrice de la Corporation d'Argent, Krish Al'Serat. Tous savent désormais que tu prendra place auprès d'eux lors des prochaines séances. » Répliqua le semi-homme avec autant de calme que de fermeté dans la voix.
Une moue bizarre déforma le masque de la Drow. Évidement, quelque chose en elle était pleinement satisfait, ravi d'être exempté de l'annonce et des justifications, tout comme de se voir ainsi propulsée auprès de ceux qu'elle avait toujours envié. Mais tout de même ! Son compère n'avait-il pu attendre que la Doeben manifeste par elle même son désir d'y consentir ? Elle qui répugnait qu'on lui coupe ainsi l'herbe sous le pied ne pouvait exploser de liesse. Une forme ondoyante s'enroula autour d'un de ses mollet pour remonter le long de sa jambe.
« Je ne sais pas quoi dire .. Azhar ...J'étais venue aujourd'hui pour que nous en parlions, pour que nous décidions … Ensemble ...» Finit-elle par lâcher en regardant dans le vide, ne prêtant pas attention au serpent qui s'enroulait sur son genou.

« Alors ne dis rien, Shynrae. » Objecta le sang-mêlé, sans une once repenti. « ...Car c'est autant là un don qu'une malédiction. Si je t'ai proposé d'être régente de mon influence, c'est autant pour l'affection que je te porte, que la résistance de ta carcasse. Toi qui l'a tant voulu, je ne pouvais que te l'offrir. Entre-nous, tu t'étais décidée à la minute où tu m'a demandé d'y réfléchir ....
Je te l'ai dis sans fard et sans rien te cacher, je suis fort las de tout ceci, et si mon cadeau t’apparaît tel une inestimable faveur, saches qu'il est aussi empoisonné. Oui, ce sera une occasion pour toi de saisir ce que l'on t'a toujours refusé, d'affirmer qui tu es et à quoi tu ambitionnes. Mais sois au fait que jamais, jamais ils ne te considéreront à la mesure de ta personne et de ton talent. Jamais ils ne te donneront l'estime que tu mérite, et que, bien que tu les approchera du plus près de leur piédestal, jamais tu ne seras vraiment l'une des leurs.
Prends le comme une mise en garde, un conseil, mais je tiens à toi, et ne voudrais que tu te fourvoies.
 »
Aussi tragiques étaient ses propos, de cela, jamais – non plus – l'Ondine n'en avait douté.





[Fin.]



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'une des Leurs | Solo - Pnj Azhar   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'une des Leurs | Solo - Pnj Azhar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nos vos leurs s'accusent
» Ils mentent sur leurs CV
» présentation Bob Solo [Validée]
» Nos vos leurs sont toujours innocents.
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: La cité de Baaz'Hima-
Sauter vers: