Partagez | 
 

 [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aleth
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 155
Âge : 30
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 50 ans (née en 959)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Sam 1 Oct 2016 - 18:39

<< RP d'origine

Premier jour de Favrius
An 9 du XIème cycle

En apercevant la silhouette du coin de l'oeil, Aleth tourna brusquement la tête. Il ne lui fallut qu'un instant pour reconnaître l'audacieux mais elle n'eut pas le temps de réagir qu'Hendrick prit la parole. Elle lui sourit, amusée par la plaisanterie. La boutade du rôdeur lui rappelait l'esprit vif et aiguisé qu'elle avait cru discerner lors de leur bref échange après cette nuit des plus agitées. Elle aurait accepté avec plaisir l'invitation qui avait suivi si elle n'avait été contrainte de partir.
Mais son sourire traduisait autre chose. Elle était surprise de le trouver là. Agréablement surprise. Elle l'avait quitté presque à regret et avait trouver un emploi le jour-même. Elle n'avait pas eu d'autres choix que d'accepter même si l'horaire ne lui convenait pas, que ce soit pour lui ou pour un autre. Mais si lui se souvenait du contact de sa main, elle se souvenait de celui de son torse sous ses doigts. Un torse musclé, ni trop ni pas assez. Juste comme elle aimait. Depuis, elle s'était plu à imaginer ce que cela donnerait sans veste ni chemise...

-Etant donné que c'est moi qui t'aies fait faux bond, je vais pas me faire prier pour accepter la perche que tu me tends.

Elle lui lança un sourire taquin. Il lui reprochait de lui avoir posé un lapin tant de soirs de suite et lui apportait la rédemption dans le même temps. Même plus besoin de s'expliquer sur la raison de son absence. Toutefois, sa réponse indiquait que ses actions allaient à l'encontre de sa volonté. Après tout, c'était elle qui lui avait donné rendez-vous alors quoi de plus normal. Elle s'y serait présentée si elle en avait eu l'occasion mais son contrat ne se finissait pas avant quelques jours et le risque pour qu'il ne prenne plus la peine de revenir passer cette date était très élevé.
Quoi que... Vu son contentement devant le fait de la revoir.

-Laisse-moi deviner : tu y vas tous les soirs c'est ça ? Je t'ai fait si forte impression ?

Son sourire espiègle ne semblait plus la quitter. Elle avait apprécié sa réaction la première fois qu'elle lui avait dit quelque chose qui aurait pu le mettre dans l'embarras et elle n'avait rien contre le fait de tenter à nouveau l'expérience. Peu lui importait vraiment la réponse : Elle le saurait depuis longtemps si elle était tombée sur un type pas net. Elle était simplement d'humeur à plaisanter. Entre leur rencontre et la foule en joie qui les cernait de toute part, c'était comme si ses problèmes étaient restés à Baaz'Hima. Ici, elle n'avait plus à se soucier d'Azhaar, de sa jalousie et des actes qu'il avait commis en son nom. C'était comme s'il n'y avait plus qu'elle... et Hendrick, pour le coup.
Aleth tourna le regard vers la foule devant eux. Le concerto se poursuivait, emportant dans sa danse de plus en plus de monde. Près de la moitié des présents étaient sur la piste désormais et les rires fusaient. Un musicien avait même rejoint le groupe, donnant encore un peu plus de rythme à une mélodie déjà entraînante.

-Je travaille de nuit et je dormirais encore si toute la ville n'était pas en pleine agitation pour célébrer l'avatar d'Arcamerel.

D'un signe de tête, elle montra ce dont elle parlait. Vu d'ici, la bonne ambiance qui régnait sur la place était des plus agréables. Depuis son lit, beaucoup moins.
En passant, les danseurs faisaient parfois signe à ceux qui les observaient de se joindre à eux. Certains y allaient de bon cœur. D'autres étaient entraînés plus ou moins de force, soit par un de leurs amis qui décidait d'aller sur la piste, soit par un danseur qui l'attrapait à son passage. Il était facile de deviner comment le mouvement avait pu prendre tant d'ampleur en si peu de temps. Aleth observait la scène, amusée mais ne souhaitant pas être à leur place. Elle avait déjà dansé mais elle y allait très rarement d'elle-même. En général, elle était en petit comité et le contexte était particulièrement favorable à ce qu'elle s'amuse.

Décroisant les bras, elle s'apprêtait à s'éloigner pour aller voir ce qui se préparait plus loin lorsqu'elle sentit une main la retenir... et l'entraîner vers le centre de la placette. Lorsqu'elle comprit, il était trop tard...

-Hendrick ?... Non... Non non non ! Non !

Mais ses protestations n'y firent rien et elle fut entraînée aussi bien que ceux dont elle s'amusait un instant plus tôt. A la différence qu'elle, ne connaissait pas tout à fait celui qui "l'invitait" à danser.


Dernière édition par Aleth le Lun 27 Fév 2017 - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Nombre de messages : 235
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Sam 8 Oct 2016 - 22:40


Le sourire de Diane était vraiment joli. Hendrick la regarda, pendant qu’elle cherchait à savoir s’il l’avait attendue tous les soirs. S’il disait la vérité, le prendrait-elle pour une sorte de mec bizarre ? Car, oui, il l’avait attendue chaque soir. Il allait boire un verre tous les soirs avec ses amis, mais dans le fond, il n’y allait pas que pour voir la tronche boisée du Louche, ou les cheveux emblématiques de Thierry la Frange. Ça tombait sous le sens, elle lui avait tapé dans l’œil, il fallait savoir rester honnête avec soi-même. Mais bon, mieux valait ne pas trop s’emballer. Après tout, elle n’était pas venue, hm ?

Mais elle expliqua pourquoi. Un travail nocturne, et une chambre dans une belle auberge. Elle n’avait peut-être pas le temps de rire beaucoup, ou pas de temps du tout. Hendrick bossait plutôt la journée, quant à lui. Quand il n’entraînait pas les recrues de la Légion, il allait aider aux scieries, ou partait chasser dans la forêt. S’ils n’avaient même pas les mêmes horaires, comment pouvaient-ils espérer se croiser ? Bien, au moins, elle avait une bonne excuse pour lui avoir posé un lapin. Une excuse qui tenait la route, qui plus est. Et il se demandait si elle allait travailler le soir encore longtemps…

Il observa les musiciens, et les danseurs qui faisaient de grands signes au public. Une idée traversa alors l’esprit d’Hendrick. Ses yeux se posèrent discrètement sur Diane, et un petit sourire étira ses lèvres. Oh, oui, il allait le faire. Dès que la demi-elfe décroisa les bras, l’Oësgardien l’attrapa par l’avant-bras, et l’entraîna dans la danse, se fondant dans la masse populaire, avant de trouver un coin avec assez d’espace pour se mouvoir sans gêner. Il avait ri quand elle lui avait dit non en bloc. Elle avait l’air moins détendue maintenant… alors, autant qu’il détende l’atmosphère, non ? Il se mit à danser énergiquement, attrapant la main de Diane.

« Tu verras, c’est simple ! Suis le mouvement ! »


Elle n’était pas très bonne danseuse. Mais bon, c’était le début. Il voyait bien qu’il lui faudrait un peu de temps. Néanmoins, il savait que la ferveur populaire était communicative, et qu’elle finirait sûrement par se lâcher un peu plus. Il lui sourit, la faisant tournoyer dans une joyeuse gigue. Les gens autour frappaient dans leurs mains, et se mettaient à danser également. La place semblait être devenue folle, alors que les pas résonnaient sur le sol, et que la musique s’accompagnait bientôt de chants du peuple.

Hendrick tentait de faire danser Diane, qui finirait bien un jour par être moins réfractaire à la danse. Il avait l’impression d’être en Überwald, dans son village, pour les fêtes printanières. Les petites fêtes villageoises, où tous dansaient, un jeune homme et une jeune femme… Il se rappelait faire danser Danyal et Brunehil, afin d’éviter que des tripoteurs posent leurs mains sur ses sœurs. Mais il avait aussi dansé avec Adélaïde, parfois avec Claire, des années plus tard. Ici, il était à Naelis, et dansait avec Diane. Elle était belle, et sa avec ses grands yeux et ses cheveux blonds, et Hendrick la faisait valser avec entrain. Lui, s’amusait beaucoup. Mais qu’en était-il de son amie ?

Soudain, l’épaule de Hendrick entra en contact avec une autre. Un grand type trébucha sur le côté, portant un regard sombre sur l’Oësgardien.

« Hey, toi ! Tu sais pas r’garder où tu mets les pieds, sac à merde ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Aleth
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 155
Âge : 30
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 50 ans (née en 959)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Dim 9 Oct 2016 - 9:58

Ses protestations n'eurent pour effet que de faire rire Hendrick qui l'entraîna en plein milieu de la foule dansante. La prenant par la main, il commença à danser, essayant de la motiver. Aleth regarda un peu autour d'elle, pas vraiment à son aise, et elle lança un regard mi-taquin mi-contrarié à son compagnon. Après un petit moment, il posa son autre main sur sa taille, tentant une nouvelle fois sa chance. Un peu gauche au début, plus par manque de conviction que manque de compétences, elle finit par suivre les pas qui lui étaient imposés. Elle croisa son visage souriant qu'elle trouva à la fois espiègle et provocateur. Elle lui rendit son sourire, encore un peu fâchée, mais malgré tout amusée. Le piège qu'il lui avait tendu marchait, lentement mais sûrement. Bientôt, elle danserait de bon cœur, profitant avec lui de ce moment, en oubliant jusqu'à sa fatigue et ses tracas. Mais, à peine commençait-elle à s'amuser qu'Hendrick eut un petit accrochage. Et pas avec le petit gringalet du coin... Non. Ça aurait été trop facile. C'était un gars grand et assez costaud. Il ne faisait absolument pas peur à Aleth qui savait comment le mettre en K.O. en moins de temps qu'il fallait pour le dire mais elle était de bonne humeur et ne voulait pas gâcher ses premiers moments de légèreté et de candeur depuis bien longtemps.
Défaisant discrètement un bouton de sa chemise pour créer un décolleté aguicheur que le géant serait capable de voir sans mal, la mercenaire ne laissa pas à son valseur le temps de répondre et se plaça devant lui.

-Oh, pardon. Je suis désolée, c'est ma faute.

S'approchant de lui, Aleth avait pris un air innocent plutôt convainquant.

-Je lui ai bien dit que je ne savais pas danser mais il a insisté. Vous savez ce que c'est, je n'ai pas résisté... Ça va ?

Le rochon fut un peu perturbé. Lui qui s'apprêtait à casser la gueule à un barbu se retrouvait face à une magnifique demoiselle fraîche et pure et avec des arguments qui tendaient plutôt à la douceur, qu'il s'agisse de sa voix ou... de ses formes.

-Ouais, non. Ça va.

-Vous êtes sûr ?

Aleth posa une main sur son bras, achevant d'amadouer l'importun.

-Non, non. C'est bon. Bonne journée Mam'zelle.

La mercenaire lui sourit gentiment, adressa également une risette à celle qui l'accompagnait et se retourna finalement vers Hendrick, son sourire prenant des airs plutôt satisfaits. Tout en retournant auprès de lui, elle reboutonna sa chemise. Elle avait certes ses idées concernant là où elle voulait en venir avec lui mais elle ne voulait pas non plus passer pour la fille facile du coin. Elle préférait largement la suggestion à la provocation, attisant plutôt la tendresse que la passion vigoureuse.

-Tu n'es pas vraiment pas doué pour te faire des amis on dirait. Ça fait deux fois en même pas une ennéade.

Elle lui sourit, taquine, et vint se placer face à lui. Puis elle lui prit la main, prête à reprendre là où ils s'en étaient arrêtés. Quelques minutes plus tard, Hendrick avait gagné. Aleth dansait avec lui, arborant presque toujours un sourire joyeux et riant à quelques unes de ses frasques. L'espace d'un instant, elle goûta au bonheur si simple de se trouver là, juste pour s'amuser en bonne compagnie. Parce qu'elle devait bien avouer que son compagnon ne lui plaisait pas que physiquement. Elle appréciait ses petites remarques perspicaces, son humour et, pour ce qu'il lui en montrait, sa joie de vivre.
Manquant de trébucher en posant le pied dans un défaut du pavage, l'éteinte d'Hendrick autour de sa taille et sa main posée sur son épaule lui permirent d'éviter la chute mais marqua une pause dans leur danse. Après avoir regardé la zone de danger à ses pieds, Aleth releva les yeux vers son compagnon. Elle réalisa que, dans un mouvement pour la retenir, leurs corps s'étaient collés l'un à l'autre. Leurs regards se croisèrent et elle fut prise d'une envie folle... Elle glissa une main jusqu'à sa nuque pour y exercer une légère pression et, alors qu'elle allait approcher ses lèvres des siennes, elle fut interrompue dans son élan par...

-ET ON CHANGE DE PARTENAIRE !!

Sans avoir le temps de réagir, Aleth fut extirpée des bras d'Hendrick et embarquée dans une autre danse avec un bonhomme relativement mûr et pas des plus attirant. Les ardeurs de la mercenaire furent aussitôt éteintes et elle lança un sourire en direction de son rôdeur. Dans son entrain, son nouveau valseur l'éloigna de son compagnon et, au fur et à mesure des rotations de partenaires, elle finit par le perdre de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Nombre de messages : 235
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Mar 18 Oct 2016 - 13:29

Hendrick s’amusait bien. Oui, vraiment bien. Il voyait que la danse commençait à s’emparer de Diane, à la libérer peu à peu de ses inhibitions et de ses réticences. Alors, lorsque l’accrochage eut lieu, il s’apprêtait à rendre une réponse cinglante au connard qui voulait lui gâcher ce moment. Puis, bon, il avait vu la montagne que c’était, et avait décidé d’être plus doux dans ses propos. Mais à peine prit-il le temps d’ouvrir la bouche pour répliquer, que Diane avait déjà engagé les pourparlers avec des arguments… fermes. Et efficaces. Le regard du grand type avait bien vite lorgné là où il fallait, et Hendrick ne savait pas s’il devait être content ou non. D’un côté, il ne se prendrait pas une mandale de bon matin. De l’autre, la fille avec laquelle il dansait venait d’aguicher un type. Mais bon, c’était pour la bonne cause…

Quand la demoiselle revint vers lui en reboutonnant son chemisier, l’Oësgardien l’attendait en souriant, un sourcil levé.

« Toi, en revanche, tu m’as l’air plutôt douée pour ça ! »

Ils reprirent alors leur danse endiablée, oubliant peu à peu ce petit accrochage, qui était passé comme une averse. Elle souriait, maintenant, et Hendrick avait la sensation d’avoir gagné. La demoiselle était joyeuse, et s’était libérée de ses carcans pour danser franchement, et sans peur du regard des autres. Un léger défaut dans un pavé lui donna une occasion, sûrement l’œuvre des dieux, de soutenir Diane pour ne pas qu’elle tombe sur les pierres froides au sol. Leur danse s’arrêta un instant, mais leur élan, lui, était toujours vivace. Il avait une idée en tête, une idée qui lui semblait excellente. Ils n’avaient jamais été aussi près l’un de l’autre. Il sentit une main glisser le long de sa nuque. Sa tête descendit d’elle-même à la rencontre de celle de Diane, vers une conclusion bien heureuse…

… quand tout changea.

Là, pour le coup, il ne s’y était vraiment pas attendu. Un vieillard édenté lui avait arraché celle qu’il s’apprêtait à embrasser, et lui-même avait été traîné avec force par une femme. Lorsqu’il la regarda, Hendrick plissa légèrement les yeux. Si elle avait, en effet, de belles formes, son visage chevalin lui suffit à se considérer comme définitivement maudit. Quel farceur, cet Arcam ! Même quand c’était sa propre fête, il ne pouvait pas s’empêcher de faire chier son monde… La demoiselle l’envoyait valser dans tous les sens, sans qu’il ne puisse faire grand-chose d’autre que suivre. Il jetait un coup d’œil de temps en temps vers Diane, avant qu’elle ne disparaisse de son champ de vision. Il soupira.

« Hum… ouais… heu… excusez-moi mam’zelle, mais… »


Elle ne répondait pas, se contentant de le regarder bêtement, et de lâcher son rire aigu et agaçant.

« Mam’zelle ! »

Elle lui écrasa soudain le pied, avant de s’excuser. Hendrick grogna.

« Arh… Elle fait mal celle-là… »


Mais la danse continua, la jeune femme reprenant de plus belle, pour le plus grand malheur de l’Oësgardien.

« J’m’appelle Berthe ! Et toi c’est quoi ? »

« Heu… Johan… »

Il s’en voulait de mentir ainsi en plein visage. Mais il n’avait aucune envie de finir par un quelconque moyen entre les mains de Berthe Aux-Grands-Pieds…






Quelques tours plus tard, et bien des pérégrinations, Hendrick aperçut la silhouette de Diane à nouveau. Il en fut tellement soulagé qu’il soupira. Enfin ! Il avait vu tellement de filles aujourd’hui. Pourtant, il n’avait d’yeux que pour une seule. Les valses continuaient bon train, alors qu’il se rapprochait peu à peu de la demi-elfe. Et quand ils purent changer une nouvelle fois de partenaire, Hendrick agrippa Diane pour l’enlever des mains d’un jeune gringalet encore boutonneux de ses jeunes années. Il l’avait ravie comme si quelqu’un d’autre aurait pu l’attraper avant lui. Il la regarda avec un petit sourire.

« Je t’avoue, j’avais pas prévu ça… J’espère que tu as dansé avec des gens intéressants… moi, c’était pas trop ça. »

Reprenant leur danse de tantôt, l’Oësgardien put enfin savourer un nouveau moment avec Diane, la faisant tournoyer et virevolter sur la placette. Il espérait que rien ne viendrait à nouveau gâcher ce moment.

Mais après tout, Arcam veillait.
Revenir en haut Aller en bas
Aleth
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 155
Âge : 30
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 50 ans (née en 959)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Mar 18 Oct 2016 - 19:28

De nouvelles mains l'arrachèrent à son dernier partenaire et Aleth se demanda sur qui elle allait tomber cette fois. Elle pensait avoir déjà eu tous les pires cas de figure qui puissent exister. Après le vieux, elle avait eu droit à un unijambiste dont la prothèse était trop courte, ce qui le faisait tanguer vers la gauche à chaque pas, manquant de lui créer une scoliose. Ensuite, ce fut le tour d'un mec si énorme qu'elle n'aurait jamais pu en faire le tour avec ses bras, quand bien même ils auraient été deux fois plus longs. Un richard avait pris sa suite. Rien qu'à sa vue, Aleth était écœurée. Non pas à cause de sa laideur mais de la quantité de richesse qu'il s'était étalée sur tout le corps avec ses bagues, ses colliers, sa médaille, ses vêtements sur mesure et faits de tissus hors de prix... Ajoutez à ça le fait qu'il soit sec et couvert de rides, vous obtenez un tableau à faire peur. Elle avait ensuite eut droit à quelques puceaux dont le dernier n'était pas près de voir une minette vu sa tronche boutonneuse et ses dents mal arrangées...
A croire que tous voulaient profiter de l'occasion pour serrer une jolie fille dans leurs bras... Car tous la retiraient de force pour avoir la chance de danser avec elle l'espace de quelques minutes.

En découvrant un visage connu (et pas n'importe lequel), Aleth fut en quelque sorte soulagée. Elle n'aimait pas spécialement les surprises et le suspens du partenaire suivant la saoulait depuis un bon moment déjà.

-Non. Je ne vois pas de quoi tu parles.

Elle avait opté pour un air faussement sérieux, surjouant pour lui faire comprendre qu'elle ne pensait pas un traitre mot de ce qu'elle disait.

-C'est vrai, j'adore passer de bras en bras pour danser avec des inconnus qui ont tous la fâcheuse tendance à me trouver trop grande au point que leurs mains descendent de plus en plus bas.

Les jeunes encore, ils n'osaient pas trop. D'autant que la forte personnalité d'Aleth transparaissait dans ses traits. Les vieux en revanche... Ils semblaient ne plus rien avoir à prendre et avait tous tentés leur chance. Changer de partenaire n'avait d'ailleurs pas été un soulagement à ses yeux car on sait toujours ce que l'on perd... Jamais ce qu'on gagne.

-J'ai failli en frapper quelques uns d'ailleurs.

Cette fois, elle était vraiment sérieuse. Elle s'était retenue et avait simplement arrêté les mains baladeuses en chemin pour les remonter à mi-dos. Histoire de ne pas gâcher la fête et parce qu'elle était relativement de bonne humeur.
Mais tout cela était fini pour l'instant et elle n'était pas mécontente de retrouver son premier partenaire, même si c'était lui qui l'avait entraîné dans tout ça.

Un sourire en coin, elle lui lança d'un air taquin :

-Je suis sûre que tu trouveras à te faire pardonner.

Dans son idée, ses paroles étaient des plus explicites mais elle avait parfaitement acquis le mode de vie et de pensée estrevin. Elle devait faire un effort pour se souvenir d'Alonna et se rappeler la vie en Péninsule. Aussi, elle ne se doutait pas une seule seconde qu'Hendrick puisse pendre son message autrement que ce qu'elle avait en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Nombre de messages : 235
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Jeu 24 Nov 2016 - 8:30

Que Diane ait eu affaire à des pervers, cela n’avait rien d’étonnant. Après tout, c’était le genre de fête dans laquelle on les trouvait facilement, d’abord dans un coin ombreux, à observer les festivités, puis au cœur de celles-ci, une fois qu’ils avaient trouvé la bonne occasion. Ils auraient eu grand peine à se relever, si la demi-elfe avait réellement frappé l’un d’eux… Hendrick avait déjà bien vu de quoi elle était capable. Ce ne serait sûrement pas elle qui serait à plaindre, si cela devait arriver…

La dernière phrase de Diane, un peu énigmatique, le fit légèrement sourire. Elle pouvait vouloir dire énormément de choses par là… Mais, dans un souci de bien faire, il acquiesça en hochant la tête, avant de répondre de façon encore plus mystérieuse :

« Assurément… »

Celle-là, c’était Maurice qui lui avait appris. Répondre au mystère par le mystère. Puis il se rappela que le Croustillant n’était pas vraiment un tombeur, et se demanda s’il avait bien fait de dire ça. Il oublia cependant bien vite tout cela, et alors que la danse générale se finissait sur de longues notes, il se dégagea légèrement de Diane, tout en lui tenant encore la main. Dès que la musique s’estompa, les applaudissements, eux, rugirent de part et d’autre de la foule, plus pour saluer les musiciens que pour gratifier les danseurs. Hendrick, lui, ne regardait que sa partenaire. Il lui sourit.

« Pour une qui n’voulait pas danser, tu t’es pas mal débrouillée. »

Il lui tenait toujours la main, et la relâcha à contrecœur, pour désigner des étals ambulants qui se frayaient un chemin de fortune à corps et à cri.

« Danser, ça creuse. Tu veux manger un truc ? »

Alors qu’elle acquiesçait, Hendrick s’enfonça dans la foule, écartant les gens avec ses mains pour que Diane puisse passer à sa suite. Il y allait sans vraiment de ménagement, mais après tout, il n’y avait pas trente-six façons de fendre une foule. Son chemin s’arrêta lorsqu’il rencontra un marchand ambulant, qui traînait sa minuscule roulotte depuis un bon moment déjà. Il avait un visage empreint de cynisme et de dépit, les yeux las et la bouche soupirante. Hendrick ne le remarqua pas vraiment, plus occupé à vérifier que sa nouvelle ‘amie’ suivait.

« C’pour quoi… »

L’Oësgardien sourit légèrement.

« Chais pas, vous avez quoi ? »

Le marchand soupira, et roula des yeux, montrant son chariot d’un pouce tourné vers l’arrière.

« ‘Allez voir. Pas qu’ça à fout’. »

Hendrick voulut répondre, mais il comprit bien vite qu’il était tombé sur un connard. Il l’ignora, et mena Diane jusqu’à l’arrière du chariot, lui demandant ce qu’elle voulait prendre. Il restait des souverains que Krish lui avait gentiment légués. Bras croisés, il attendait qu’elle fasse son choix, alors que la foule se faisait moins dense autour d’eux.
Revenir en haut Aller en bas
Aleth
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 155
Âge : 30
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 50 ans (née en 959)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Dim 27 Nov 2016 - 11:40

La réponse d'Hendrick se voulait aussi énigmatique que la sienne. Pourtant, Aleth avait son idée en tête et pensait ses propos sans réelles ambiguïtés. N'importe quel estrevin aurait compris en tout cas... Alors elle ne s'imaginait pas un instant qu'il aurait pu comprendre la chose autrement. Elle fut même surprise qu'il n'essaie pas de l'embrasser après leur tentative échouée de tout à l'heure. Peut-être préférait-il que ce soit la femme qui prenne les choses en mains ? C'était pourtant bien lui qui l'avait entraîner dans cette danse...

La musique s'arrêta enfin et tout le monde s'arrêta de danser pour applaudir les musiciens. Aleth jeta un œil sur la main d'Hendrick qui ne semblait plus vouloir lâcher la sienne avant de relever les yeux vers le rôdeur qui ne la quittait pas des yeux. Elle ne pouvait pas douter qu'elle lui plaisait, ça c'était certain. Toutefois, cet homme n'était pas comme ceux qu'elle rencontrait d'habitude et elle ignorait encore si ça lui plaisait ou non.

-Pour une qui n’voulait pas danser, tu t’es pas mal débrouillée.

-Le problème ne résidait pas dans la difficulté. Lui lança-t-elle, un sourire sarcastique sur les lèvres.

Elle savait danser mais ne le faisait qu'en de très rares occasions. La dernière fois qu'elle l'avait fait de sa propre initiative remontait à l'époque où elle travaillait pour la compagnie de mercenaires de Thaar, avant son embauche au service de Salougan. Cela remontait donc à au moins deux ans et demi...
Hendrick l'invita à manger un morceau, ce qu'elle accepta. Le marchand ambulant semblait tout à fait dans l'esprit de la journée d'Arcam... Souriant, avenant, chaleureux... Mais les deux comparses ne s'arrêtèrent pas sur ce détail et passèrent à l'arrière de sa petite chariote. Il s'agissait d'un étal de pâtisseries locales qui devaient sembler assez exotiques pour le Sgardien. Aleth prit un des petits sacs à disposition et fit une sélection, les prenant toujours par pair.
Tandis qu'elle regardait une dernière fois l'étalage, un petit gâteau en forme de lune attira son regard. Elle le saisit délicatement et le montra à Hendrick.

-On en voit beaucoup à Thaar mais peu à Naelis. Tu connais ?

Devant la réponse de son compagnon, Aleth jeta un œil sur le marchand vous s'assurer qu'il ne les voyait pas avant de porter le sablé à la bouche du rôdeur pour lui faire goûter.
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Nombre de messages : 235
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Mar 10 Jan 2017 - 13:30


Diane prit quelques douceurs dans une serviette. Il y en avait beaucoup, beaucoup qu’Hendrick n’avait jamais vu ni jamais goûté. Une fois, il avait mangé de la tarte à la myrtille, mais c’était il y a des années. Et ici, à Naelis, tout lui paraissait à présent à portée de main. Il n’avait qu’à se pencher pour avoir ce qu’il n’avait même pas pu observer quand il rampait encore dans la fange d’Oësgard. Et les femmes d’ici étaient aussi plus belles qu’au royaume du Roi Goar… Hendrick observa un instant Diane se pencher sur l’étalage. Il aimait bien la courbe de ses reins, son corps fin et musclé. Puis, ses beaux cheveux blonds, coiffés en un magnifique chignon. Il n’y a pas à dire, Hendrick avait pêché le gros lot.

Elle se releva, et l’archer dut arrêter ses contemplations. Il observa ce que Diane lui présentait, une sorte de petit gâteau en forme de croissant lunaire. Hendrick hocha la tête pour dire non.

« Jamais goûté. »

Et alors que le marchand regardait ailleurs, Diane lui enfourna le gâteau dans la bouche. Il mâcha le petit sablé, intrigué par le goût de sucre et de cette pâte étrange sur sa langue. Il avait rarement goûté quelque chose d’aussi bon. Et d’aussi sucré ! Il acquiesça cette fois, souriant.

« Vraiment bon. Dommage qu’on en trouve peu à Naelis… »

Le marchand les regarda d’un air soupçonneux. Hendrick sortit dès lors une pièce d’une boursette accrochée à son cou, et l’envoya au cynique vendeur, qui la croqua de ses chicots à moitié mangés par les caries.

« Tiens, et étouffe-toi avec. »

L’homme maugréa, et s’en alla en brinquebalant, des enfants essayant de lui chaparder quelques douceurs sur l’étalage. Hendrick regarda Diane, et sa serviette remplie de pâtisseries. Il lui fit un signe de tête indiquant un endroit vague.

« Bon, on d’vrait manger ça loin d’la foule, qu’est-ce que t’en penses ? »

C’était une excuse comme une autre pour être un peu seul avec elle. Puis, ils n’allaient pas non plus manger des petits gâteaux devant une foule de peignes-culs prêts à leur sauter à la gorge pour une bouchée… Il se dirigea vers un endroit plus calme, où les célébrations n’avaient pas vraiment lieu. Une petite alcôve tranquille, où ils pourraient déguster leurs friandises calmement, tout en parlant. Et en flirtant…

Hendrick s’appuya contre un mur, attrapant un biscuit en forme d’étoile. Il l’avala, et dit à l’adresse de Diane :

« Pas mal tout ça. J’avais pas des trucs comme ça chez moi. Puis, les demoiselles étaient moins en beauté. »

Il lui sourit, prenant le second gâteau pour lui présenter devant la bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Aleth
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 155
Âge : 30
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 50 ans (née en 959)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Sam 14 Jan 2017 - 19:58

Lorsqu'elle se retourna vers Hendrick pour lui proposer de goûter à la pâtisserie qu'elle lui tendait, elle remarqua immédiatement son regard... Un regard qui en disait long sur ce qu'il avait fait tendis qu'elle sélectionnait quelques douceur sur l'étalage. Elle lui plaisait... Cette pensée lui arracha un sourire à la fois amusé et satisfait. Amusé de le voir faire comme si de rien n'était. Satisfait de constater que l'attirance était réciproque, même si le contraire l'aurait quelque peu surprise. Mais si lui restait plutôt discret, elle ne s'en cachait pas. Ce n'était pas le genre de la maison... Ni de la région.

Après avoir fait goûter le sablé au rôdeur, elle mit son index puis son pouce dans la bouche pour ne pas se laisser perdre les quelques miettes qui y étaient resté collées.

-Je te dirais bien que je t'en ramènerai si je devais y aller mais... Je prévois de resté dans la région quelques temps.

Bien rattrapé... Elle n'avait plus su quoi dire après son "mais". Heureusement, elle avait vite trouvé la parade et avait enchaîné, comme si de rien n'était.
Hendrick paya le marchand qui repartit avec sa chariote avant d'attirer la mercenaire dans un coin un peu à l'écart. De là où ils étaient, ils voyaient la populace circuler tandis que les passants devaient s'arrêter pour réussir à les voir. Ils seraient donc assez tranquille. Aleth ne s'en montra pas effarouchée. L'idée lui plaisait même assez, surtout après leur baiser manqué durant leur danse. Elle se servit après lui et n'avait pas encore fini sa bouchée lorsqu'il combla le silence... A sa manière.
Devant sa tentative fort grossière pour la séduire, elle fut prise d'un rire qui se muant en toux à cause des miettes qui firent fausse route. Cela passa rapidement et l'amusement reprit aussitôt le dessus.

-'cuse-moi.

Elle finit de se remettre en toussant une dernière fois avant de continuer.

-Je vois bien que c'était un compliment mais... C'est comme ça qu'on drague au Nord de la Péninsule ?

"Les demoiselles"... "En beauté"... C'était si désuet dans cette région. Si prude aussi... C'en était mignon. Soit c'était la façon de faire dans le Nord de la Péninsule, soit c'était lui qui n'était pas très à l'aise avec la chose. Pour l'instant, il était encore trop tôt pour le dire. Dans tous les cas, il valait mieux qu'elle lui donne une leçon ou deux s'il tenait vraiment à ouvrir le bal...
La serviette se referma sur les douceurs sucrées avant de pendre dans le vide, suspendue entre les doigts de la demi-elfe. Elle vrilla ses pupilles dans les siennes puis avança lentement vers lui. D'un pas seulement. Juste de quoi entrer dans sa zone de confort sans pour autant venir le toucher. Sa voix se fit plus douce, une pointe de sensualité venant s'y mêler.

-Tu n'as pas besoin de faire des phrases alambiquées qui doivent être interprétées ou de garder tes distances. Tu peux être plus direct. Par exemple, même si tu essaies de rester discret, je vois tes regards. Je sais que je suis à ton goût... Et aussi incroyable que ça puisse te paraître, tu es aussi du mien.

Elle ne pouvait pas être plus clair sans lui faire du rentre-dedans, ce qui n'était pas vraiment son genre. Bien sûr, elle aimait les sous-entendus en guise de préliminaires, échauffant lentement les esprits avant de passer aux choses sérieuses. Mais là... Non, ces niaiseries, ce n'était pas du tout sa tasse de thé. S'il voulait pouvoir aller plus loin avec elle, il fallait qu'il se réveille avant qu'elle ne reprenne les choses en main ou ne s'en aille.
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Nombre de messages : 235
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Mar 7 Fév 2017 - 11:08

Bon, d’accord, il était un peu rouillé…

Depuis combien de temps Hendrick n’avait-il pas fait ça ? Depuis un sacré bail. Depuis Oësgard. Et même alors, Claire ne s’était pas montrée farouche ou difficile… Hendrick se rendait compte qu’il avait si peu séduit. Il n’en avait jamais eu vraiment le temps. La vie était rude, là d’où il venait. On formait un ménage pour échapper aux disettes et s’en sortir plus facilement. La seule femme qu’il aimât restait Adélaïde. Et pourtant, c’était celle qu’il détestait à présent de tout son être. Pourquoi ressasser le passé ? Etait-il à nouveau entièrement sobre, et forcé à se poser les questions qui fâchent ? Quelle plaie…

Il interrompit le fil de ses pensées lorsqu’elle se rapprocha de lui. Elle était assez proche pour qu’il sente légèrement son odeur. Ce qu’elle lui dit par la suite le déconcerta d’abord un peu, tant il ne s’attendait pas à un discours aussi direct. Puis, il réfléchit à ses paroles… Elle lui plaisait, cela il le savait. Mais ce n’était pas qu’à sens unique apparemment. Cette dernière pensée le dérouta légèrement. Qu’est-ce qui pouvait bien l’intéresser chez lui ? Autant ne pas se voiler la face, Hendrick n’avait rien d’exceptionnel. Un trentenaire aux longs cheveux parsemés de blanc et à la barbe brune, un pauvre instructeur à la petite semaine, alcoolique de surcroît. La vie n’avait pas été tendre avec lui. Pourquoi Diane le serait-elle ?

Mais s’il était un peu dérouté, il était aussi en partie soulagé. Une si belle femme… Hendrick lui sourit, cachant la gêne de sa déclaration. Il préféra faire un peu d’humour.

« Si tu veux vraiment voir un dragueur lourdingue, j’te présenterai plus officiellement à l’ami Gilles ! »

Il se racla la gorge, retrouvant son sérieux, plantant ses yeux bruns sur elle.

« Tu sais, quand j’t’ai vue rentrer dans la taverne, ce soir-là, tu m’as tout de suite plue. »

Il remonta doucement sa main pour la poser sans plus de gêne sur le cou de Diane, lui caressant le gorge de son pouce. Il n’était plus mu par son esprit. C’était son instinct qui parlait ici, et qui commandait. La question qu’il posa était plus orientée pour lui-même. Néanmoins, il l’énonça à voix haute.

« Si tu m’plais, et que je t’plais… Qu’est-ce qu’on fait encore ici ? »

Sous l’œil mutin d'Arcam, le jour semblait propice. Sous le regard facétieux du dieu goguenard, la nuit serait un délice.
Revenir en haut Aller en bas
Aleth
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 155
Âge : 30
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 50 ans (née en 959)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Mar 7 Fév 2017 - 18:38

Aleth haussa un sourcil. Après la tentative maladroite de séduction qu'il venait de faire, elle ne s'était pas attendue à un tel revirement de situation. Si l'instant d'avant, on aurait dit qu'il n'avait encore jamais fait ça, à présent il lui proposait ouvertement de passer aux choses sérieuses. C'était aussi soudain qu'inattendu.

-Quand on te dit de te mettre à l'aise, on peut dire que tu ne fais pas semblant.

Finalement, la mercenaire perdit un peu de son flegme qu'elle avait conservé suite à sa proposition et ses lèvres s'étirèrent lentement en un fin sourire tandis qu'elle franchissait la faible distance qui les séparait encore. Sa main vint se poser sur son bras pour remonter lentement jusqu'au poignet qui se situait désormais non loin de son cou. Son nez effleura celui d'Hendrick et elle s'arrêta aussitôt pour lui glisser quelques mots, sa voix s'étant faite presque chuchotante.

-Mais ce n'est pas pour me déplaire...

Elle avança alors encore de quelques centimètres et ses lèvres vinrent achever ce qu'on leur avaient empêché de faire un peu plus tôt. Son baiser était loin d'être très chaste. Puisqu'il l'avait prise au mot, elle n'allait pas l'arrêter en si bon chemin. L'échange fut relativement bref et n'avait pour but que d'exciter quelque peu leurs sens, leur donnant envie d'aller plus loin avant de les contraindre au jeûne. Ô, cela ne durerait guère longtemps... Seulement le temps de trouver une chambre. Attente qui leur paraîtrait sans doute interminable après ce premier baiser. Un délicieux supplice...

Glissant sa main dans celle d'Hendrick, elle rompit enfin le contact et l'entraîna après elle.

-Voyons jusqu'où tu es prêt à aller.

Son visage affichait un sourire taquin, presque provocateur. La simple perspective de ce qui les attendait égayait son humeur. Dire qu'elle n'était même pas sortie pour ça... La journée commençait particulièrement bien, d'autant qu'il lui restait encore plusieurs heures devant elle pour en profiter avant de devoir retourner à son travail. Certes, elle ne verrait pas grand chose des festivités mais quel meilleur moyen de fêter Arcam que de passer quelques heures fiévreusement enlacée avec une presque inconnu.

Trouver une auberge, ce n'était pas tellement compliqué. En trouver une avec une chambre de libre en pleine période de fête religieuse, voilà qui se révélait être une tâche un peu plus ardue... Au pire, il resterait toujours la chambre qu'Aleth louait depuis son arrivée mais elle préférait ne pas emmener sa conquête d'un jour là-bas. Elle y dormait assez bien et n'aimerait pas se contraindre elle-même à déménager.
Entrant dans une énième auberge, la mercenaire s'arrêta sur le pas de la porte en attendant une voix. Celle d'un enfant.

-M'dame Diane ?!

Aleth fit signe à Hendrick d'aller parler à l'aubergiste pendant qu'elle s'occupait du gamin. Puis elle se tourna à nouveau vers le gosse qui trottinait vers elle.

-M'sieur Duvoid vous d'mande. Il a b'soin d'vous qu'il a dit.

La mercenaire grommela silencieusement, jetant un regard en direction du rôdeur qui conversait avec le tenancier. Elle n'avait pas vraiment envie de lui faire faux bond. Non pas qu'elle en éprouve le moindre état d'âme mais son petit stratagème pour éveiller leur désir avait assez bien fonctionné... Sur elle en tout cas. Sans compter que cela faisait plusieurs ennéades qu'elle n'avait pas partagé la couche d'un homme et cela commençait à lui manquer très sévèrement...
Finalement, elle se tourna à nouveau vers la rue, sans plus se soucier de l'enfant.

-Il y en a du monde en ville aujourd'hui. Je me demande comment tu as fait pour me trouver...

Baissant les yeux, elle lui adressa un sourire entendu et lui donna quelques pièces.

-Fais-moi gagner quelques heures.

-D'ac m'dame ! Répondit l'enfant tout heureux de gagner un peu d'argent pour ne rien faire.

Aleth le regarda partir en courant, satisfaite. Puis elle entra enfin dans l'auberge. L'aubergiste tendait une clef à Hendrick et lui prodiguant visiblement quelques instructions avant d'accepter de la lui remettre définitivement. Elle le rejoignit donc, passant une main dans son dos pour lui signaler sa présence. Lorsqu'ils obtinrent enfin l'objet tant convoité, ils s'engagèrent aussitôt dans l'escalier qu'on leur indiquait, impatients de passer aux choses sérieuses...
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Nombre de messages : 235
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Ven 10 Fév 2017 - 10:14

Le baiser qu’ils avaient échangé avait eu le mérite de lui remettre les idées en place.

Hendrick avait suivi Diane en s’accrochant à sa main, alors qu’elle l’emmenait quelque part. Il ne savait peut-être pas où, mais avec le sourire qu’elle lui avait décoché, il avait bien une idée… C’est donc avec le sourire qu’il suivit la jeune femme dans le dédale de ruelles, croisant çà et là d’autres gens occupés à fêter Arcam. Un prêtre les avait même montrés du doigt en riant, le regard complètement fou. Encore un de ces illuminés d’Estrévent, pensa Hendrick… Il se disait que c’était peut-être pour ça qu’il n’y en avait pas en Péninsule ?

Ils pénétrèrent dans quelques auberges, mais faisaient toujours choux blanc. Chaque porte qu’ils ouvraient rendait Hendrick de plus en plus impatient. Il n’y avait rien de pire que se réjouir à l’idée de quelque chose qui prenait du temps à se mettre en place. Pourtant, c’était un homme calme et mesuré, et il se disciplina à la patience. C’était sans doute ce qui en faisait le meilleur archer d’Oësgard ? Pas dur, maintenant, avec tous ces gens qui s’étaient taillés…

Entrés dans la dernière auberge, loin d’être cossue sans être un taudis, Hendrick regarda la belle Diane. Elle avait toujours l’air aussi enjouée, peut-être avec un soupçon d’impatience qui poignait aussi sur son visage. C’était rassurant. Il n’était pas le seul, au moins. Elle lui demanda d’aller voir l’aubergiste, lorsqu’un gamin la héla. L’archer ne comprit pas trop, et n’avait pas trop envie de comprendre. Il s’était déjà mis en route pour apostropher l’aubergiste. Il avait assez attendu, non ?

Arrivé au comptoir, il baissa le regard sur le petit gras assis derrière, des bésicles sur les narines.

« Une chambre. »

Le tenancier releva nonchalamment ses yeux vers Hendrick, et retira ses étranges verres. Il se racla la gorge, et dit d’une voix arrogante :

« Politesse ? Savoir-vivre ? J’en ai marre de tomber sur des gens malpolis... »

Hendrick souffla du nez, et rapprocha son visage de celui de l’aubergiste.

« Et moi j’en ai marre des p’tits gros qui s’donnent de l’importance. T’es pas seigneur, que j’sache. Une chambre, ou j’appelle mon pote Gilles et on crame ta baraque. »

Le pauvre homme écarquilla les yeux, la bouche bée. Hendrick roula des yeux, trifouilla dans sa gibecière, et en sortit un des souverains que Krish lui avait donné. Il le plaça sur son doigt, et le poussa en l’air de son pouce pour qu’il virevolte jusque sur la bedaine de l’aubergiste.

« Tiens. Ça d’vrait être assez poli. »

Le tenancier éberlué regarda la pièce en or, puis la croqua de ses chicots. Abandonnant tout de suite son air étonné, qu’il remplaça par une frimousse amène, il prit une sorte de clef, la tenant en l’air.

« Vous savez, je suis désolé de vous avoir brusqué, j’ai cru que vous étiez un de ces voyous qui viennent vandaliser les nobles établissements comme le mien, vous savez, je suis très à cheval sur la propreté et l’aménagement, il ne faudrait pas qu’il arrive malheur à mon gagne-pain, j’ai une famille à nourrir, je ne vous en ai pas parlé ? Ma femme Adaleth, mes jolies filles... »

Hendrick lui prit la clé des mains.

« Merci. »

Puis il fit une parodie de révérence, avant de retourner auprès de Diane et de lui passer une main dans le dos, montrant la clef de l’autre.

« C’est moins miteux qu’il y paraît. Ils ont même des clefs ! »

Montant l’escalier grinçant menant à leur chambrée, Hendrick jouait avec la clef dans sa main comme s’il s’agissait d’un osselet. Il avait toujours été très fort à ce jeu, très adroit. Au point d’en dégoûter la plupart de ses amis…

Lorsqu’ils pénétrèrent à l’intérieur de leur chambre, loin d’être exceptionnelle, ce n’était pas ce qui important au Nordien. Son regard était posé sur Diane, et ses mains jointes à celles de la demi-elfe. Il se rapprocha sensiblement d’elle.

« On y est enfin… Quelle ville de timbrés... »

Il gloussa doucement, avant d’approcher son visage de celui de Diane pour l’embrasser.
Revenir en haut Aller en bas
Aleth
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 155
Âge : 30
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 50 ans (née en 959)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Ven 10 Fév 2017 - 11:28


La chambre n'était pas tout à côté... Ou tout du moins, le chemin parut bien long à la mercenaire, impatiente de pouvoir enfin assouvir ses désirs. Certes, elle savait qu'elle ne verrait une fois de plus pas le bout de son plaisir mais elle avait appris à se contenter des quelques jouissances qu'elle parvenait à ressentir, aimant faire durer les choses pour se donner l'impression d'être pleinement satisfaite.
La porte se referma aussitôt derrière eux comme si Arcam lui-même voulait leur donner l'intimité qu'ils étaient venus chercher. La chambre n'était que pauvrement meublée, ne comportant qu'un lit, une petite table et une chaise faisant office de bureau ainsi qu'une malle. La poussière était faite et, surtout, les draps étaient propres. C'était l'essentiel.

Hendrick glissa ses mains dans celle d'Aleth, prononça quelques mots et avança lentement son visage vers le sien. La mercenaire le laissa venir à elle et lui rendit son baiser. Tandis qu'ils s'embrassaient, ses paroles lui trottèrent dans la tête et un sourire se dessina sur ses lèvres. Tout en restant collée à lui, elle le poussa légèrement, le contraignant à reculer de quelques pas. Le dos du rôdeur vint rencontrer la porte. Ce fut un peu bruyant mais elle avait veillé à ne pas lui faire mal. Elle serra alors son corps davantage contre celui de son amant et ils entendirent le bruit d'une serrure qui se verrouille.

-C'est pas propre à cette ville. Mais va falloir t'y habituer.

La voix d'Aleth n'était plus qu'un chuchotement effleurant les lèvres d'Hendrick.
Il voyait les habitants de Naelis comme des fous alors que, pour la mercenaire, tout le monde était normal. Le rôdeur ne s'était probablement pas encore fait aux us et coutumes locales. Son geste un brin audacieux devait être également emprunt d'un peu de folie aux yeux de l'archer, lui indiquant que cela ne l'avait nullement choqué. Et même, qu'elle était comme eux : une estrevine, tout simplement.

Tandis que les lèvres des deux amants se retrouvaient une fois encore, la main d'Aleth quitta la clef sur laquelle elle était posée pour venir sur le torse d'Hendrick. Ses doigts glissèrent sous sa veste, remontant lentement vers son col. Sous la mince séparation que représentait sa chemise, elle pouvait sentir ses dessiner les muscles de sa conquête, finement ciselés par l'exercice. Que pouvait-il faire comme métier pour être ainsi façonné ? Elle aurait pu échafauder quelques hypothèses... mais elle avait l'esprit bien ailleurs.
Déjà, ses baisers s'étaient fait plus ardents que dans la ruelle. Elle aimait faire durer le plaisir, certes, mais ils avaient passé, quoi... Peut-être une heure à chercher une auberge disponible ? Ils avaient bien assez attendu et elle avait hâte qu'ils se délestent d'une couche ou deux. Son corps se pressait toujours de plus en plus contre celui du Sgardien comme s'il lui tardait déjà de sentir sa peau contre la sienne. Ses mains, désormais toutes deux posées sur son buste, caressaient le haut de son torse, allant des pectoraux jusqu'aux épaules en passant par sa nuque, repoussant déjà les pans de sa veste. Etant donné leur position, elle pourrait de toute manière pas la lui retirer tant qu'elle resterait ainsi collée à lui... Mais cela semblait presque plus fort qu'elle.
Malgré tout, après plusieurs minutes, elle parvint à relâcher momentanément la pression de son corps sur celui de son amant, lui permettant de se décoller de la porte le temps que le vêtement inutile choit sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Nombre de messages : 235
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Mer 8 Mar 2017 - 9:41

En général, se sentir acculé n’est pas un sentiment très agréable. Un cerf aux abois devient désespéré lorsqu’une meute de chiens parvient à le serrer, le flanc contre un rocher, appâtés par le forhu de leurs maîtres… Ici, c’était différent. Coincé entre Diane et une porte en bois, Hendrick la rapprocha de lui en posant une main dans son dos, mais se rendit bien vite compte qu’elle le faisait très bien toute seule. Le bruit du loquet que l’on ferme lui étira un petit sourire. Elle avait eu la même idée que lui.

Hendrick profita de sa proximité avec Diane pour l’observer sans plus de honte aucune, scruter ce visage fin et avenant, passer un doigt sur ces jolies lèvres charnues, ou encore se rappeler un champ de blé rayonnant sous le soleil d’été, à la vue de sa chevelure. L’embrasser à nouveau ne fut que plus vivifiant encore. Car dans sa tête, plus de fugace silhouette à moitié cachée par l’ombre d’un parapet, mais bien une magnifique jeune femme qui s’épanouissait devant ses yeux clos, comme gravée au fer rouge sur ses rétines. Non contente de lui offrir ses lèvres carmines, les mains de la belle trouvèrent leur chemin vers le torse d’Hendrick, qui sentait chaque doigt contourner sternum et muscles pectoraux, comme une aveugle cherchant à se représenter un visage en le touchant de ses paumes.

Sous la braise ardente des baisers de Diane, l’Oësgardien se sentit pousser des ailes. Alors que ses oripeaux chutaient les uns après les autres, et que la semi-elfe s’écartait légèrement de lui, comme pour le jauger d’un peu plus loin, Hendrick décolla son dos de la porte pour se rapprocher à nouveau de la sulfureuse jeune femme, visant le cou pour y apposer quelques baisers. Ses mains cherchaient aussi à la déshabiller, comme s’il n’y avait pas déjà assez de fripes au sol, et que l’injustice devait être réparée. Il caressa la peau douce et parfumée de la demoiselle, et en extirpa un à un les vêtements devenus si encombrants. A présent libres de toute entrave textile, les deux tourtereaux pouvaient entreprendre ce que bon leur semblait.

Et Hendrick trouva bon de glisser ses mains sur les hanches de sa jeune amante, avant de la soulever délicatement pour qu’elle se retrouve contre lui. Il fit quelques pas vers le lit central, sentant les jambes de sa conquête lui enserrer le bassin et ses talons trouver refuge dans le bas de son dos. Il sourit à Diane, la regardant avec envie alors qu’il marchait d’un pas lent et léger vers un lieu plus propice à leurs caresses. Bon, ce n’était pas un baldaquin seigneurial, encore moins un nuage de coussins digne d’un Prince-Marchand. Le matelas était même inégal par endroit, au hasard de la paille le rembourrant. Mais là, maintenant, Hendrick n’en avait juste plus rien à foutre.

Lorsqu’il s’accroupit pour poser délicatement le dos de Diane contre le matelas, ses baisers reprirent de concert, alors qu’une main sûre d’elle venait explorer la semi de la poitrine à l’épaule, se rassasiant de curiosité et de cette peau si envoûtante.

Hendrick avait l’habitude de boire pour oublier. Ici, pas besoin de boire pour que ses problèmes s’éclipsent. L’univers se résumait à un lit bas-de-gamme, quatre murs défraîchis, et le centre de ce système, jeune demoiselle aux flamboyantes caresses et aux arrogants atouts...
Revenir en haut Aller en bas
Aleth
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 155
Âge : 30
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 50 ans (née en 959)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Mer 8 Mar 2017 - 20:20


Après lui avoir retiré sa veste, Aleth n'eut pas l'occasion de presser à nouveau son corps contre celui du rôdeur car celui-ci vint directement à sa rencontre. S'il s'était comporté comme un novice maladroit, il ne l'était plus du tout à présent. Hendrick n'eut aucun mal à faire tomber son boléro en cuir et les lacets de son bustier ne lui résistèrent guère longtemps. Alourdi par quelques couteaux à lancer dissimulés ça et là, ce dernier accessoire tomba dans un bruit sourd sur le plancher de la chambre.
Débarrassée de cette épaisse couche de cuir, le contact du torse de son amant contre le sien lui était déjà bien plus agréable. Malgré les deux couches de tissus qui les séparaient encore, elle sentait ses sens et son désir s'aiguiser à chaque baiser qu'il déposait dans son cou, à la base de son oreille ou sur ses lèvres. Ils n'avaient pourtant pas fait grand chose pour l'instant. Elle devait vraiment être en manque... Tout du moins, ce fut la seule explication qui lui vint à l'esprit.

Sentant la légère pression des mains d'Hendrick sur ses hanches, elle comprit bien vite ce qu'il voulait faire et lui facilita la tache. Elle passa ses bras autour de son cou et s'agrippa le temps de hisser son bassin au niveau du sien et de l'enserrer fermement de ses cuisses. Ainsi maintenue par la force de ses jambes et des bras de son amant, elle relâcha son étreinte sur sa nuque, libérant ainsi ses mains qui partir à la conquête de sa peau, passant sur le haut de son buste pour se glisser sous le tissu et suivre les lignes de sa clavicule et de son trapèze pour atteindre son dos.
Le chemin jusqu'au lit lui parut si long et si court à la fois. Elle aurait voulu continuer à explorer encore le haut du corps de son rôdeur mais elle savait qu'une fois arrivé elle pourrait alors de défaire de cette chemise qui l'empêchait d'en jouir pleinement. Lorsqu'elle le sentit se baisser lentement, elle ne bougea pas, se maintenant contre lui grâce à son seul équilibre. Une fois à proximité du matelas, elle suivit le mouvement qu'il lui indiqua et se laissa allonger. Il s'approcha pour l'embrasser mais elle n'attendit pas qu'il vienne à elle pour le rejoindre. Leurs baisers se faisaient de plus en plus fiévreux et leurs mains, baladeuses. Délestée de son bustier, la chemise de la belle s'était faite très lâche et Hendrick n'eut nul besoin de l'enlever pour que ses doigts parcourent déjà son sein et son épaule mis à nus.

De son côté, Aleth ne resta pas passive. Ses mains relevèrent le vêtement de lin, l'extirpant du pantalon qui le maintenait en place. Puis elles glissèrent sous le tissu et explorèrent chaque centimètre de muscles et d'os, remontant jusqu'aux omoplates où elle se trouva bloquée par la chemise et leur position quelque peu bancale. Après tout, Hendrick n'avait que le haut du corps penché sur le lit et les pieds de la mercenaire pendait encore dans le vide. Alors, ses mains quittèrent le dos du rôdeur, laissant le vêtement retomber à moitié. L'une vint saisir le col de son amant tandis qu'elle se redressait lentement. S'il faisait mine de vouloir se reculer pour voir ce qu'elle faisait, elle l'en empêcherait d'une simple pression sur le tissu, souhaitant conserver son visage contre le sien et ses lèvres sur les siennes. Puis, prenant appui sur sa seconde main, elle recula lentement, entraînant le Sgardien avec elle afin qu'il la rejoigne.
Lorsqu'il fut au-dessus d'elle, elle l'étreignit avec un désir non dissimulé tandis qu'un soupçon de fougue venait se mêler à ses baisers. L'une de ses jambes enserrait déjà son bassin contre le sien, comme si elle voulait s'assurer qu'il ne lui échapperait pas. Qu'elle le ferait sien. Ses mains repartirent bien vite sous la chemise, partant de son ventre pour remonter vers ses pectoraux. Arrivant aux épaules du rôdeur, elle prit le vêtement à deux mains et l'en délesta, rompant temporairement le contact passionné de leurs lèvres. Elle ne vit même pas où il tomba, trop empressée qu'elle était de découvrir son buste totalement découvert. Sans cette entrave, ses gestes étaient beaucoup plus libres et elle put parcourir ce qui lui parut être des kilomètres de peau sans jamais s'en lasser. Dans leurs échanges, leurs torses se pressèrent plus d'une fois l'un contre l'autre. Le contact de son sein à demi nu contre le pectoral de son amant avait quelque chose de délectable et de frustrant à la fois. D'ordinaire, elle se serait laissé griser par cette sensation, se contraignant à ne pas succomber tout de suite pour mieux savourer plus tard... Mais elle n'avait pas cette patience ce jour-là.

D'un geste habile et vif, Aleth propulsa son corps du matelas en poussant sur sa jambe et intervertit leurs positions. A califourchon sur Hendrick, elle le gratifia de plusieurs baisers avant de laisser ses lèvres descendre le long de sa joue pour descendre dans son cou puis sur son torse. Tandis qu'elle parcourait la peau de son amant, ses mains descendirent le long de son buste puis quittèrent son contact. Elle se rendirent jusqu'aux bottes de la belle qui interrompit brièvement ses baisers. D'un mouvement sec, elle saisit les deux lames de lancer qui se trouvaient cachées entre le cuir et son pantalon et les lança dans le mur en face d'elle. Les couteaux se fichèrent dans le bois d'une poutre apparente qui soutenait tant le torchis que le plafond. Ceci fait, elle acheva de se redresser et retira sa chemise d'un seul mouvement. Le bout de tissu vola on ne sait où puis la belle resta là un instant, à regarder son amant, le dévorant des yeux. Enfin, sa main vint se glisser dans sa nuque et, d'une pression, elle l'invita à se redresser à son tour pour venir la rejoindre et presser son torse contre sa poitrine, désormais aussi nue que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Nombre de messages : 235
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Ven 10 Mar 2017 - 18:57

Au-dessus de la belle, Hendrick était comme un roi sur une colline. Sous un déluge de caresses et d’étreintes lascives, les deux amants s’étudiaient, se cherchaient, s’exploraient l’un l’autre. Il fallait entretenir le désir, comme le soufflet entretient la forge pour que sa chaleur fonde le métal. L’Oësgardien avait décidé de ne pas laisser les lèvres de Diane tranquille pour un moment, et s’affairait à tenir parole, pendant qu’une de ses mains prenait un malin plaisir à traîner où bon lui semblait. Lui-même sentait la semi-elfe lui caresser la peau de ses mains douces mais sûres. Une sensation dont il se délectait.

Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle décida de changer les règles du jeu.

Il n’eut même pas le temps d’ouvrir les yeux qu’il se retrouvait déjà sur le dos, maintenu sur le matelas par une jolie jeune femme à califourchon sur lui. Étonné par le soudain revirement, il se rendit compte que Diane cherchait à embrasser bien d’autres choses encore que ses seules lèvres. Elle descendit vers son cou, et son torse se mouvant au rythme lent de sa respiration. Tout à coup, elle arrêta son assaut ardent, pour porter ses mains derrière elle. Elle sortit des couteaux, qu’elle lança avec rapidité et dextérité sur des poutres devant elle. Hendrick écarquilla les yeux, et regarda en arrière, d’abord de droite, puis de gauche, avant de reporter son attention sur Diane, un visage marqué à la fois par la perplexité et l’amusement.

« Par les Cinq, toi t’es spéciale ! »

Il ricana, afin de se détendre. C’est vrai, ce n’était pas vraiment commun de voir ce genre de choses à un moment pareil, et plutôt stressant. Si elle avait voulu le tuer, il n’aurait même pas pu se défendre. Hendrick savait qu’il existait des femmes de ce genre-là, des sortes de mantes religieuses… Fort heureusement pour lui, il n’en avait jamais vues. En revanche, il aimait beaucoup ce qu’il pouvait voir là. Elle avait profité de sa petite distraction pour enlever ce qu’il lui restait de tissu sur la peau. Un corps finement musclé, aux seins ronds et fermes. Hendrick ne voulait pas se contenter de les admirer, couché sur ce matelas inégal. Et, comme si Diane avait eu la même idée que lui, elle l’aida à se relever pour que leurs bustes se touchent encore une fois, tandis que leurs bouches se retrouvaient comme de vieilles amies.

Mais le petit mouvement musclé que Diane avait accompli il y a quelques instants lui donna une petite idée sur la suite du programme. Caressant d’abord les hanches de la belle, il palpa doucement sa peau sous le cuir de son pantalon. Quel gêneur, celui-là, pourquoi n’était-il toujours pas enlevé ?

« Tu pourrais encore cacher quelques lames par ici, non ? »

Hendrick lui sourit, goguenard. Il se sentait vivifié par la présence de Diane, par ses doigts graciles qui parcouraient sa peau trop longtemps abandonnée par les caresses féminines. Le désir grandissait, la passion s’affirmait. Et Hendrick se perdit à nouveau dans ses contemplations, ces moments où seul son instinct, rodé depuis son enfance, parle pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Aleth
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 155
Âge : 30
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 50 ans (née en 959)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Ven 10 Mar 2017 - 22:50


La réaction de surprise d'Hendrick amusa Aleth qui rit avec lui avant de goûter à nouveau ses lèvres avec avidité. Elle enserra son buste de ses bras, comme pour l'empêcher de partir. Ses mains parcourraient de nouveau son dos puis passèrent sur ses épaules pour venir caresser son torse. Afin de laisser la place à ses bras, elle dut reculer très légèrement mais pas assez pour rompre totalement le contact et la pointe de ses seins vinrent régulièrement l'effleurer.
Pendant ce temps, le rôdeur se rendait aux limites de son pantalon. Elle sourit devant son empressement car elle avait le même. C'est pour ça qu'elle avait "désarmé" ses bottes. Pour qu'il soit ensuite libre de les lui retirer dès qu'il en aurait envie. Toutefois, il ne montra aucune volonté de desserrer sa ceinture. Ses mains ne s'aventurèrent pas sur le cuir comme pour essayer de sentir sa peau au travers du vêtement. Il semblait chercher quelque chose et ses mots ne firent que le confirmer. Aleth déposa un baiser sur ses lèvres suivi d'un soupire trahissant son désir déjà bien avancé.

-Si c'était le cas, je ne te laisserai pas le temps d'y toucher.

Un sourire se dessina sur ses lèvres afin qu'il comprenne que ce n'était pas une menace proférée à son encore. Seulement, il était hors de question que le laisser prendre ses armes. Elle l'arrêterait avant qu'il ne mette la main dessus. Mais elle n'était plus armée à présent...
Quoi que...
Aleth se redressa et porta ses mains à son chignon. Elle en retira trois longues épingles qui finirent toutes avec ses deux couteaux de lancer. Si Hendrick posait les yeux dessus, il se rendrait compte qu'il s'agissait de petites dagues émoussées pourvues d'un manche très court et stylisés. Un excellent accessoire de coiffure et malgré tout une arme en cas de besoin.
Ses cheveux ainsi libérés tombèrent en cascade dans son dos. De longs cheveux dorés et ondulés, entretenus avec soins qui vinrent frôler ses reins.

La Sublime sourit à son amant.

-Maintenant, je ne suis plus armée.

Ou plutôt, elle n'avait plus d'armes sur elle. Mais elle n'en avait pas besoin pour se défendre, comme l'avait montré ce petit retournement de situation quelques instants plus tôt.

A présent, il n'y aurait plus de surprise. Leurs ébats pouvaient se poursuivre sans autre incident. Et elle se hâta de les reprendre en l'embrassant de nouveau. Ses mains, plutôt que de caresser le corps de son amant, retournèrent sur ses bottes mais, cette fois, pour en défaire les attaches. Lorsque les lacets furent dénoués et les montants de cuir écartés, Aleth n'eut plus qu'à tirer sur les talons de ses chaussures pour les retirer sans difficultés. Une fois pieds nus, elle enlaça Hendrick, à la fois pour serrer son torse nu contre le sien et pour prendre appui tandis qu'elle changeait de position. Ses jambes s'étirèrent sur les côtés et passèrent derrière lui. Ainsi installée, son assise reposait directement sur le bas ventre du rôdeur, chose particulièrement excitante pour tous les deux.
Tandis qu'elle l'embrassait avec ardeur, ses doigts s'immiscèrent dans la masse de ses cheveux sombres. Sans qu'elle ne s'en rendre vraiment compte, son corps commença à onduler sensuellement. Dans ses mouvements, son bassin caressait avec intérêt de bas ventre de son amant. Elle sentait déjà sa température monter en flèche et elle avait plus que hâte de passer à l'étape suivante. Mais elle ne voulait pour autant pas négliger les préliminaires. Elle se força donc à marquer une pause. Cessant ses caresses et ses baisers, elle recula très légèrement. Pas assez pour rompre tout contact mais suffisamment pour essayer de reprendre son souffle. Elle plongea son regard bleu foncé dans celui du rôdeur et lui sourit une nouvelle fois.

-Laisse-moi juste une seconde... Ou je ne vais faire qu'une bouchée de toi.

Après tout, cela ne faisait quelques minutes qu'ils étaient là et elle ne portait déjà plus qu'un vêtement...

Entre deux respirations haletantes, Aleth perçut un bruit et tendit l'oreille. Le silence se fit dans leur chambre tandis que le bruit se fit plus fort dans celle d'à côté. Les deux amants purent alors reconnaître sans mal les gémissements d'un couple qui s'y trouvaient dans une activité similaire, quoi que plus avancé que la leur...
La Sublime tenta de réprimer un rire... Une première fois... Puis elle croisa le regard d'Hendrick et elle ne put plus se retenir. Son rire éclata de bon cœur. Au moins, cela donnait un ton nouveau à leur propre expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Nombre de messages : 235
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Lun 27 Mar 2017 - 6:28

Bon. La bonne nouvelle, c’est qu’elle n’avait plus de quoi lui couper quelque chose.

C’est alors que Diane retira les minces épingles retenant sa longue crinière, qui s’en vint cascader le long de son corps nu et chaud. Une vision des plus délectables. Et plus intéressante que de voir encore une fois les petits accessoires, transformés en couteaux de lancer, finir embrochés sur le mur. Hendrick la regarda avec un air de plaisantin.

« Tu veux tuer la poutre ? »

Il rit entre les dents, pour sa petite blague. Celle-ci ne l’empêcha pas de doucement retirer ses bottes ainsi désarmées. Hendrick pensa dès lors à cette fameuse chanson, et remarqua que Diane avait de jolis pieds. Elle décida de changer un peu de position, pour exciter les sens de son amant, dont le désir ne cessait de croître comme un feu de forêt. Un brasier. Une tempête de flammes. Les maintes caresses et le déhanché provocateur de la demi-elfe étaient efficaces, tant et si bien qu’Hendrick se perdait dans la contemplation du visage de Diane, lorsqu’elle marqua une pause qui lui parut durer une éternité. Maintenant, ce n’était plus par des mouvements, mais par des paroles qu’elle le narguait.

L’Oësgardien s’apprêtait à répliquer, quand il entendit un bruit qu’il connaissait fort bien. Il n’avait jamais eu énormément d’imagination, et pourtant, à mesure que les ébats de leurs voisins se faisaient plus audibles, de perverses pensées envahissaient son esprit, toutes tournées vers la seule idole à laquelle il voulait s’abandonner, aujourd’hui. Mais lorsque leurs regards se croisèrent, pourtant, il ne put s’empêcher de rire. Il avait remarqué qu’elle pouffait, et cela avait déclenché son propre ricanement face à cette situation digne d’une mauvaise comédie grossièrement présentée dans un théâtre de rue. Il décida alors que le cuir de son pantalon n’était plus assez bien pour ses caresses, et enfouit ses mains sous la ceinture pour y caresser son fessier. Après lui avoir dévoré le coup d’une série de baisers, il dit :

« Moi je me demande comment ils le font... »

Il retira doucement ses mains du pantalon de Diane, et lui caressa les hanches en l’appuyant contre son propre bassin.

« Plutôt comme ça ? »

Et il attira la torride sang-mêlée vers lui, se couchant tout en posant une main sur son dos pour que son amante le suive. Sans crier gare, au moment où il était presque couché sur les draps de leur lit sommaire, il tourna sur le côté, pour y ramener Diane vers leur première position, un petit sourire aux lèvres.

« Ou, comme ça ? »

Ses caresses ne laissèrent pas la poitrine de Diane en reste, et il sentait que les mains de la belle avaient elles-mêmes décidé à leur tour que le pantalon ne lui allait plus si bien que ça. Voyant cela, il préféra l’aider, à l’aveugle, ses lèvres à nouveau imbriquées dans celles de la jeune femme dans un baiser au diapason de leur désir. Au rythme de leur brasier.

A la cadence du feu les consumant peu à peu...
Revenir en haut Aller en bas
Aleth
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 155
Âge : 30
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 50 ans (née en 959)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Lun 27 Mar 2017 - 20:09

Le petit fou rire soulagea immédiatement l'atmosphère qui avait mis seulement quelques minutes à s'enflammer. Hendrick se mit à rire avec elle, ce qui lui fit beaucoup de bien. Elle avait l'impression de ne pas avoir rit comme ça depuis des années... Peut-être prenait-elle enfin la distance avec ce qu'il s'était passé à Baaz'Hima ou peut-être était-ce l'effet Nordien. Peu importait, elle savourait trop cet instant pour s'en préoccuper.
Le rôdeur reprit bien vite ses assauts, inondant son cou de baisers langoureux et le rire d'Aleth s'arrêta bien vite. Son visage souriant se mua lentement en une expression pleine de désir tendit que sa respiration s'accélérait de nouveau. Elle se délecta de ce contact tandis que les mains de son amant vinrent glisser sous son pantalon. Il était doux et entreprenant, ce qu'elle appréciait grandement, comme en témoignait sa main droite qui pressait l'arrière de sa tête et son bras gauche qui enveloppait le haut de son buste afin de le serrer contre elle.

Lorsqu'il retira ses mains et ses lèvres, elle se redressa légèrement, relâchant son étreinte. La pression exercée sur ses hanches appuya un peu plus le contact entre leurs intimités et, si elle avait pu avoir des doutes sur son désir, ce n'était plus de cas désormais... Ce qui affola ses sens encore davantage.
Suivant le mouvement qu'il lui indiquait, elle se laissa basculer sur le côté pour se retrouver à nouveau en dessous de lui. A l'évocation de ces deux positions plutôt classiques, elle sourit, un brin moqueuse et un brin déçue.

-Tu manques cruellement d'imagination.

Puis elle rapprocha lentement son visage du sien.

-Laisse-moi te montrer.

Ses lèvres retrouvèrent alors les siennes, d'abord douces, puis de plus en plus passionnées.



**************



Les draps étaient totalement défaits et des vêtements jonchaient le sol dans toute la pièce. Une chaise était par terre et la table n'était plus correctement appuyée contre le mur, signe qu'elle avait été employée à quelques escients... Bons ou mauvais, personne n'avait été là pour en juger.
Comme promis, Aleth n'avait pas eu pour intention de se limiter à une seule position. Certes, elle l'avait laissé prendre les choses en mains plus d'une fois, appréciant d'être parfois un peu surprise et de se reposer tout en profitant du plaisir qu'il provoquait chez elle. Néanmoins, elle prit souvent les devants pour changer de posture, voire lui en faire découvrir de nouvelles. Le mur et la table ne furent que deux de leurs terrains de jeux, bien qu'ils passèrent beaucoup de temps au lit. La mercenaire avait veillé à rester toujours face à lui, hormis une fois où, allongés tous deux sur le côté, elle apprécia de sentir ses bras l'enserrer avec douceur tout en la faisant chavirer par de langoureux vas et vient. Cette mesure était autant pour s'assurer de toujours pouvoir voir ou sentir ses mains que mue par un désir de garder autant que possible son corps contre le sien et ses yeux sur lui.

Le moins que l'on pouvait dire, c'était qu'Hendrick était aussi tendre qu'endurant. Elle avait rarement eu cette combinaison et avait particulièrement apprécié leurs ébats. Malheureusement, il fallait bien y mettre fin un jour... Aussi, au bout d'une, peut-être même deux heures, elle donna tous les signes d'un orgasme approchant avant de le simuler comme elle en avait le secret. Resserrant son étreinte sur le buste d'Hendrick, fermant ses mains sur ses cheveux ou sa peau, verrouillant ses jambes autour de ses hanches, elle laissa échapper des gémissements plus forts que les précédents, presque des cris. Cela dura de longues secondes pendant lesquelles son amant ne cessa ses allées et venues dans le but de décupler son plaisir, ignorant que c'était sans effet.
Enfin, la chose restait plaisante, mais si même l'homme le plus expérimenté de tout Itrhi'Vaan n'avait pas pu la satisfaire pleinement, il y avait peu de chances que le rôdeur y parvienne.

Leurs corps fiévreux retombèrent lourdement sur le matelas de paille. Haletant, couverts de sueurs, ils continuèrent pourtant de s'embrasser encore plusieurs minutes. Le temps que la passion retombe à son tour. C'était d'ailleurs assez difficile pour Aleth qui devait prendre sur elle pour calmer ses ardeurs et réellement laisser penser qu'elle en avait eu pour son compte. Non pas qu'elle se soucie vraiment du sentiment de virilité de ses partenaires. C'était plutôt une récompense qu'elle leur offrait lorsqu'ils le méritaient. Mais, plus son amant était bon, plus il lui était difficile d'étouffer son désir.
Elle ne savait pas vraiment pourquoi, elle mettait cette expérience parmi les meilleures qu'elle ait eu, et ce malgré le manque d'inventivité du rôdeur.

-Finalement, j'aurais réussi à tenir un peu avant de te dévorer. Lançant-elle entre deux baisers.

Il était vrai que, vu le temps qu'il s'était écoulé depuis qu'elle avait fermé la porte à clef, on pouvait dire qu'elle avait su contenir le feu qui bouillait en elle. Même si les pantalons n'avaient pas mis longtemps à tomber...
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Nombre de messages : 235
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Mar 23 Mai 2017 - 10:31

Leurs étreintes furent intenses, leurs ébats furent longs. Et lorsqu’enfin leur ardeur se consuma en leurs derniers mouvements sporadiques, Hendrick se reposa comme une masse contre la paille du lit de fortune qu’il partageait avec Diane. Les yeux à demi-clos, il caressait la joue de son amante, qu’il voyait à présent sous un autre jour. Devant lui, elle irradiait d’une aura différente, à moins qu’il ne soit abusé par quelque étourdissement, conséquence de leur folle cavalcade diurne. Quand elle lui parla enfin, c’était d’une voix sensuelle et goguenarde, portant en elle cette étincelle lubrique qui ne pouvait que plaire à Hendrick. Il gloussa, faisant l’effort de se relever sur un coude, sa main descendant sur l’épaule nue de Diane.

« T'as la permission d'me dévorer quand tu veux. »

Il avança la tête pour sceller un autre baiser sur les lèvres de la demi-elfe. Elles avaient un goût unique, un goût qu’il chérirait longtemps. Il finit néanmoins par rompre leur baiser, et se reposa sur le dos, fixant de sa tête le plafond qui devenait soudain plus lointain. Il n’entendait plus que le tambour de son cœur, qui peinait à refréner son rythme palpitant. Il en conclut, cependant, que le silence s’étendait aussi à la pièce d’à-côté. Il sourit.

« J’crois qu’ils en ont eu marre et qu’ils se sont barrés ! »

Sa main glissa distraitement vers celle de Diane, s’en saisissant. Il était bien, là, couché sur le matelas, à ne rien faire… Juste à profiter de la présence de la jolie blonde. Elle avait un corps magnifique, une poitrine ferme et arrogante, et ce visage… Hendrick était content. Il avait trouvé une pure beauté. Et il s’avérait que cet ange avait aussi un certain penchant pour le péché.

Il se racla la gorge.

« Tu comptes rester longtemps, ici ? »

Sa main serra celle de Diane plus fort, inconsciemment.

« J’trouve qu’on est bien, là... »

Hendrick tourna son visage vers la belle.

« Reste. »
Revenir en haut Aller en bas
Aleth
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 155
Âge : 30
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 50 ans (née en 959)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Lun 29 Mai 2017 - 18:32

Aleth rit à son tour. Leurs voisins n'avaient pas tenu bien longtemps. Quand eux-mêmes n'en étaient qu'à leur seconde position, les deux achevaient le crier leur jouissance. La demi-elfe avait alors laissé échapper un "Petits joueurs" à l'attention de son amant avant de l'attirer hors du lit pour tester la solidité de la petite table. Elle imaginait sans mal les deux tourtereaux s'être rapidement envolés après ça ou s'être endormis comme des morts sur leur lit... La mercenaire, quant à elle, avait encore assez d'énergie et de désir pour reprendre leur folle épopée.

Cependant, elle savait qu'il ne fallait pas abuser des bonnes choses et encore moins des hommes, comme elle l'avait appris récemment aux dépends de quelqu'un d'autre. Elle venait de décider de se lever quand Hendrick lui prit la main, arrêtant son geste avant même qu'elle ne l'entame. Puis un question rompit le silence qui venait tout juste de s'installer.

Combien de temps elle restait ? Une proposition de remettre ça ? C'était tentant... Son amant n'était certes pas une foudre du sexe mais il avait eu soif d'apprendre et il y avait un "je ne sais quoi" dans sa manière de faire qui avait électrisé tous ses sens. Ce n'était pas purement physique, comme avec Azhar. C'était encore différent mais elle aurait été incapable de mettre le doigt dessus.
Mais Hendrick lui serra la main un peu plus fort et lui parla avec une certaine émotion. Il se sentait bien avec elle, c'était bien la première fois qu'on lui disait ça mais elle savait pertinemment qu'il n'était jamais bon que l'on parle de sentiments... Elle venait de prendre une inspiration lorsqu'il lui demanda de rester.

Eh merde...

-Ecoute Hendrick... Dit-elle en lâchant sa main pour se tourner sur le ventre, s'appuyant sur ses coudes. On vient de passer un très bon moment. Vraiment, j'ai trouvé ça délicieux et je serais prête à remettre le couvert quand tu veux. Mais j'ai l'impression que tu attends plus que ça et ça je peux pas te le donner.

Avec tous les hommes qu'elle avait rencontré, aucun n'avait jamais éveillé le moindre sentiments chez elle. Certes, elle ne les avait connu qu'une nuit mais elle avait couché plusieurs fois avec Salougan sans jamais rien ressentir pour lui. Ce n'était que du sexe et elle ne cherchait rien d'autre.
Et si en plus Hendrick voulait des enfants, il pouvait toujours attendre avec elle. Et puis ce n'était pas pour rien qu'elle avait avalé la mixture sans broncher une seconde. Elle ne se voyait pas avec un môme.

Tout en continuant à lui exposer des raisons de renoncer à elle, elle commença à se lever, cherchant sa chemise au sol pour l'enfiler prestement.

-En plus, je suis mercenaire. Demain, je peux dégoter un contrat qui m'emmènera en Zagazorn ou à la pointe Sud de la Péninsule et je reviendrai pas avant plusieurs ennéades. Je pense pas que ce soit ce que tu cherches.

Lorsqu'elle fit de nouveau face au rôdeur, le col du vêtement était encore très lâche et laissait voir tout son sternum dans un décolleté des plus agréables à regarder tandis que le tissu s'arrêtait à la naissance de ses cuisses. Elle était déçu qu'il éprouve des sentiments pour elle. Elle n'aurait pas été contre recommencer. Rares étaient les hommes aussi doux qu'endurant. Elle savait que ce qu'elle faisait était nécessaire mais elle espérait qu'il ne se soit pas trop attachée à elle. Elle n'en avait pas l'expérience mais elle avait entendu tant d'histoires contant la vitesse à laquelle deux êtres s'étaient épris l'un de l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Nombre de messages : 235
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Sam 17 Juin 2017 - 9:44

Elle avait lâché sa main.

Ce n’était pas bon signe.

Hendrick ne la quittait pas des yeux, tandis qu’elle lui sortait des paroles qui lui semblaient très génériques. En pensait-elle un seul mot ? Ou était-ce là le couplet qu’elle réservait à toutes ses amitiés masculines ? L’Oësgardien était un peu déçu. Il avait pensé que quelque chose était passé entre leurs deux regards, lorsqu’ils avaient dansé sur la place. Au moment où leurs yeux s’étaient croisés, et qu’ils avaient rapproché leurs visages l’un de l’autre… Hendrick avait cru lire en elle l’envie de l’embrasser.

Il ne se priva pas de la regarder s’habiller, tandis qu’elle lui exposait d’autres raisons ‘susceptibles de lui faire changer d’avis’. Hendrick sourit. Il ne tombait pas souvent sur des femmes qui lui faisaient cet effet. Même son amie la Drow (bordel que c’est étrange à dire), malgré ses charmes et ses bonnes intentions, n’avait jamais produit le même effet sur lui que l’avait fait Diane en ces quelques qu’ils avaient partagés. Depuis la rixe tavernière à leurs ardents ébats, Hendrick avait retrouvé quelque chose qu’il avait perdu, il y a de cela bien longtemps.

Le Nordien se releva pour s’asseoir sur le lit, les mains sur les cuisses, regard tourné vers Diane.

« Non, c’est sûr. J’préférerais que tu restes ici. Mais s’il faut qu’tu partes, alors j’peux attendre. »

Il se releva entièrement, toisant la demi-elfe.

« Maintenant, si tu souhaites en rester là, je comprendrais. T’es pas obligée d’éprouver la même chose pour moi. Mais j’peux pas non plus faire comme si j’ressentais rien, Diane. »

Ses yeux braqués sur elle, poings serrés, il ne pouvait rien faire de plus. La retenir de partir ? A quoi bon ? Si elle voulait s’en aller, libre à elle.

Et pourtant, c’est avec violence qu’il réprimait l’envie de lui attraper le poignet. Il commençait à se rendre doucement compte que ce n'était pas qu'une histoire d'attirance, une histoire de fesses.
Revenir en haut Aller en bas
Aleth
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 155
Âge : 30
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 50 ans (née en 959)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Sam 17 Juin 2017 - 20:37

Aleth était surprise. Surprise par la réaction d'Hendrick. Elle s'était attendu à tout sauf à ça. Il aurait pu tout tenter pour la retenir ou lui faire changer d'avis. Il aurait pu la supplier, se mettre à pleurer, lui déballer sa vie et ses malheurs pour qu'elle le prenne en pitié. Il aurait même pu tenter d'user de sa force, bien qu'elle ne doutait pas du fait d'être capable de s'en sortir contre lui au corps à corps. Il savait se débrouiller en bagarre de taverne mais ce n'était pas son métier pour autant.
Mais le rôdeur n'avait rien fait de tout ça. Il acceptait, tout simplement. Il acceptait qu'elle puisse être amenée à partir, qu'il ne la voit pas pendant plusieurs ennéades. Il l'attendrait... Elle n'y connaissait vraiment rien à amour et elle ignorait si c'était vraiment une réaction normale...

-Comment ça ? J'comprends pas. Pourquoi tu m'attendrais ?

Elle était bien loin de ce qu'elle avait pu connaître. Bien loin de Salougan aussi. Lui n'avait pas de sentiments pour elle mais cela ne l'avait pas empêché de la considérer comme sienne. Il ne devait certainement pas apprécié qu'elle soit partie comme ça sans rien dire et il ne faisait pas le moindre doute qu'il la cherchait désormais. Hendrick semblait bien différent mais elle se demandait encore en quoi... Elle manquait d'éléments pour parvenir à comprendre comment il fonctionnait. La seule chose qu'elle savait, c'est que c'était un gars gentil.

Son amant se leva et, cette fois, il admit à voix haute que c'était bien plus qu'une simple coucherie pour lui. Il acheva sa phrase par le prénom qu'elle lui avait donné et, bien que ce ne soit qu'un pseudonyme, cela donnait tellement de poids à ses paroles qu'elle en resta coi l'espace que quelques instants. Elle remarqua ses poings serrés et n'eut aucun mal à interpréter son geste. Il se contenait... Bien qu'elle ne sache pas ce qu'il s'empêchait lui-même de faire ou de dire.

Ça, ça ne lui était encore jamais arrivé...
Putain, est-ce que tous les péninsulaires étaient comme ça ?! Elle espérait que ce soit seulement lui mais elle aurait pu se douter que l'acte de chair n'aurait peut-être pas le même sens pour lui qu'il n'en avait pour elle. Et elle avait mis les deux pieds dedans...
Aleth se sentait idiote d'avoir agi aussi bêtement. Elle en avait eu tellement envie... Mais attendre n'aurait sans doute fait qu'aggraver les choses après tout. Pire encore : là, sous son regard, elle se sentait déroutée, presque fragile. Et elle détestait ça. Il fallait qu'elle se reprenne. Elle se baissa et ramassa son pantalon. Le voyant d'un peu plus près, elle se rendit compte que ce n'était pas le sien et l'envoya sur Hendrick avant de se pencher à nouveau pour attraper ses guêtres avant de les enfiler tout en parlant.

-La seule chose sur laquelle je ne t'ai pas menti, c'est mon métier. Tu ne sais rien de moi. Je suis juste un beau visage sur un corps bien roulé. Je vois pas comment tu pourrais ressentir quoi que ce soit pour moi.

Bien sûr, il y avait ce baiser manqué. Elle en avait vraiment eu envie. Sans histoire d'attirance physique, sans histoire de désir. Elle en avait eu envie juste comme ça, sans vraiment comprendre pourquoi. Hendrick avait vu juste, il s'était passé un truc seulement elle refuserait de le voir jusqu'à ce que mort s'en suive...
Lui mentir et se mentir à elle-même, elle le faisait pour une bonne raison.
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Nombre de messages : 235
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Sam 15 Juil 2017 - 15:45

Hendrick reçut le pantalon sur la gueule, avant de pouvoir l’enfiler. Il s’arrêta à mi-chemin, et le laissa retomber. Qu’entendait-elle par ‘tout’ ? Avait-elle menti aussi sur son nom ? Plus elle parlait, plus il avait l’impression de s’être fait royalement pigeonner. Pourtant, son plus grand mensonge, c’était celui qu’elle venait de dire à l’instant. Il ne pouvait pas s’empêcher de la regarder en réfléchissant à toute vitesse. Il fallait qu’il trouve quelque chose à dire, un truc spirituel, quelque chose qui la retienne. Il soupira. C’était loin d’être facile.

Il croisa les bras, le regard toujours rivé sur Diane, mais toujours nu. Peut-être cette scène aurait-elle été cocasse, voire drôle, en un autre temps, dans une autre situation.

« Tu vas p’têt’ trouver ça étrange, mais si t’avais été qu’une jolie d’moiselle avec des formes aguichantes, ça n’aurait pas marché. »

Son regard s’intensifia.

« Mais t’as un truc en plus. »

Il fit quelques pas vers Diane, le regard toujours verrouillé sur ses prunelles d’un bleu céruléen.

« T’as rien ressenti, pendant qu’on dansait ? On s’est arrêté, t’as posé ta main sur ma nuque… Me dis pas que ça ne t’es pas passé par l’esprit. Mens pas. »

Hendrick avait du mal à comprendre comment fonctionnait Diane. Tout ceci n’avait ni queue ni tête, à moins que ce ne soient ses propres envies qui occultaient les véritables raisons pour lesquelles la demi-elfe le repoussait. Il avait été dupé plus d’une fois, autant par des femmes que par des hommes. Mais le coup du bouche-trou, on ne lui avait encore jamais fait. Et dieux, pour le peu d’amour propre qu’il lui restait, il espérait grandement que ce ne soit pas ce à quoi se résumait leur éphémère relation.

Une vraie galère. Avec les rames et le tambour.

Hendrick se fit violence pour ne pas retenir Diane. Il espérait que sa seule proximité la retienne plus longtemps, mais il fallait se rendre à l’évidence. C’était mal parti.
Revenir en haut Aller en bas
Aleth
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 155
Âge : 30
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 50 ans (née en 959)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   Sam 15 Juil 2017 - 21:31

Ses deux premières phrases n'avaient ni queue ni tête pour elle. Pire, lorsqu'il parla de ce "truc en plus", elle eut un rire. Elle ne se moquait pas de lui, elle n'y croyait tout simplement pas. Les contes de fée, ça n'existait que dans les livres. Elle l'avait appris à ses dépends presque quatre décennies auparavant. Alors ses belles paroles ne lui faisaient ni chaud ni froid et ne l'empêchèrent certainement pas de rajuster sa tenue, réduisant son décolleté, avant d'attraper son bustier sur le plancher.
Alors qu'elle allait lui donner le fond de sa pensée, pointant déjà un doigt de la main qui tenait le vêtement dans sa direction, elle le vit s'avancer vers lui. Elle interrompit son geste ainsi que le premier mot qu'elle avait commencé à prononcer et le laissa approcher, comprimant sa mâchoire. Là, à une faible distance d'elle, il planta son regard dans le sien et lui reparla de ce fameux baiser manqué. Pourquoi avait-il fallu qu'il remarque ça ? Et comment pouvait-elle lui répondre ? Certaines choses étaient différentes avec lui, mais de là à ce que des sentiments lui aient fait pousser des ailes... D'une, elle n'en savait rien. De deux, elle était plus que sceptique à cette idée.

Ils s'étaient vus que deux fois, bordel !

-D'accord. Lâcha-t-elle en serrant les dents.

Elle se tourna vers la table non loin et y lança son corset presque violemment sans que ses pieds ne décollent du sol. Puis elle fit de nouveau face au rôdeur, désespérément nu (chose qui ne la choquait pas le moins du monde). Il pouvait lire dans ses yeux et entendre dans son ton qu'elle était totalement sceptique, voire hermétique, à cette idée des sentiments. Pourtant, elle combla la distance qui les séparait. Une de ses mains caressa son bras, le remonta, passa son épaule et atteignit sa nuque. Pendant ce temps, la seconde se posa simplement sur sa taille. Collant presque son corps au sien, elle l'invita à se pencher en avant, comme elle l'avait fait pendant le bal. Cette fois, il n'y eut personne pour l'arrêter dans son élan et leurs lèvres se rencontrèrent à nouveau.
Ce baiser fut bien plus chaste que celui qu'elle lui avait donné dans la ruelle ou que n'importe quel autre depuis. Il restait néanmoins emprunt d'une grande sensualité, puisqu'elle ne savait faire autrement. Elle n'avait jamais fait ce geste que dans le but de coucher avec celui qu'elle embrassait après tout. Après un petit moment, elle se détacha de lui et vrilla à nouveau ses prunelles dans les siennes.

-Voilà. J'ai juste de nouveau envie de toi. Content ?

Elle se dégagea sans pour autant le repousser. Elle le contourna et retourna vers le lit, prenant ses bottes au passage. Elle s'assit sur la paillasse et commença à les enfiler. Elle était énervée. Toute cette histoire l'irritait. Comme quoi les sentiments compliquaient tout. Ils auraient pu simplement se dire qu'ils avaient passé un bon moment et se donner rendez-vous pour remettre ça. C'était ce qu'elle avait eu en tête d'ailleurs.
Pourquoi avait-il fallu qu'il en veuille plus ?
Pourquoi lui avait-il demandé plus ?!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Une fête en l'honneur d'Arcam]Comme on se retrouve... [PV Aleth/Hend]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ITHRI'VAAN :: Royaume de Naelis :: Naelis-
Sauter vers: