AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les arcanes du hasard. ( Pv Magalie. )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina de Solaria
Humain
avatar

Nombre de messages : 903
Âge : 32
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  30
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Les arcanes du hasard. ( Pv Magalie. )   Ven 7 Oct 2016 - 20:32


Milieu de la Sixième ennéade de Karfias, an 9.

La dame de Solaria avançait le pas calme, le regard semblant fixe, pourtant elle était aux aguets. Elle sentait une présence derrière elle, au meme titre qu'elle se sentait épiée depuis qu'elle avait quittée le château. Tout d'abord, elle avait attribuée ça a l'ambiance de la citée en ruine, a cette haine sous-jacente. Ce ressenti qui se lisait en les yeux de chacun, la peur qui semblait guidée chacun de leurs pas. Tout cela a la fois l'oppressant, elle qui se rappelait encore du faste qu'avait Diantra jadis. Mais en sortant du joaillier, auquel elle avait passée une commande qu'elle espérait de bonne augure, elle s'était rendue a l'évidence, elle était bel et bien suivie. Son possible agresseur se déplaçait en trottinant derrière elle et ce de manière peu discrète, ce qui lui laissait a penser qu'il s'agissait d'un malheureux possiblement affamer, plutôt qu'un etre mal intentionné ou de mauvaise vie.

Bifurquant au détour d'une rue, qu'elle ne connaissait que trop bien pour avoir vécue toute une année a la capitale Diantraise, elle se cacha dans une mince fissure jusqu’à qu'un ombre apparaisse et qu'elle lui bondisse dessus pour la coller contre le mur adjacent. Quand elle vit que son bras bloqué un jeune garçonnet, elle eut un mouvement de recul, sans toutefois véritablement le lâcher, le danger pouvant parfois venir des sources les plus improbables. " Que me veux tu ? " Demanda t'elle en maintenant sa prise, tout en veillant pourtant a ce qu'il ne se fasse pas de mal en tentant de se dégager. Il redressa la tete vers elle et c'est la qu'elle le reconnue. " Toi. " Murmura t'elle en se rappelant de sa rencontre avec l'enfant, qui datait du matin. Elle l'avait trouvée en mauvaise posture, il avait semble t'il alors volé pour nourrir sa famille et avait reçu un sévère châtiment a la main. 

Le prenant en pitié, elle avait fait bien plus que lui donner quelques pièces d'or, elle avait guérie sa main. D'ailleurs sa propre paume était toujours bandée, la blessure ne s'étant pas encore résorbée. Elle glissa un regard a la fois réprobateur et déçue dans celui de bambin. " Ne t'ai je pas donné suffisamment ce matin pour que tu nourrisses ta famille jusqu'a des jours meilleurs ? Me détrousser maintenant sera t'il mon remerciement pour t'avoir aider ? " Le gamin écarquilla grand ses yeux avant de secouer hâtivement la tete. Il semblait apeuré, voila qui contraster sévèrement avec les intentions qu'elle lui prêtait, elle s'écarta donc. " Alors quoi, dis moi donc de quoi il retourne ? " Il jetait des coups d’œils aux alentours, tel une souris cherchant a échappée a un chat. Elle se colla au mur, faisant face au sien, puis lui désigna la rue d'un geste de la main. " Tu peux fuir si c'est la ton envie. Je ne te retiens pas et je ne te veux aucun mal, mes intentions du matin ne te le prouvent t'elles pas ? "  

Un dernier regard vers sa liberté, puis il sembla y renoncer pour enfin faire raisonner sa petite voix enfantine. " Une dame m'a demandée de vous suivre .. Enfin non de vous ramener .. Enfin, elle a dit que j'aurais des pièces d'or .. " Il continua avec divers babillages, auxquels elle ne comprit pas grand chose, si bien qu'elle due l'interrompre. " Doucement, doucement. Je ne comprends rien de ce que tu me racontes. Qu'elle dame ? Et pourquoi moi ? " Il soupira la fixant avec toute l'indiscipline de son age, son expression clamant Ah ces adultes qui ne comprennent rien. " C'est une grande dame, une ancienne conseillère royale, elle cherche des informations et elle paye bien qui peut lui en donner. " La dame hausse un sourcil, une conseillère royale ? Mais de qu'elle époque. Elle chasse la question aussi vite qu'elle lui est venue, la n'est pas le plus important. " Elle cherche des informations sur moi ? " Voila qui lui semblait bien curieux, de l'époque de Kahina, elle aurait pue comprendre. L'estreventine voulait sa tete au bout d'une pique, mais maintenant, qui pouvait t'elle bien intéressée ? Le gosse eut un sourire satisfait.

Il s'approcha d'elle, puis de cette voix qui n'est plus qu'un murmure, présageant qu'il va partagé un mauvais coup ou partager un secret, il dit. " Pas sur vous .. Mais sur les gens comme vous. " Une femme qui cherchait des renseignements sur les nobles de Soltariel ... Non, la réponse lui apparaît soudain clairement, les gens comme elle, les gens avec un don. Bien entendu, tout aussi naïf qu'il pusse etre, il n'avait pas gobé son histoire de baume aux propriétés miraculeuses, il avait fait ses déductions et il en avait parlé. C'était le risque qu'elle prenait chaque fois qu'elle soignait quelqu'un et en principe quand le secret se répandait, les choses se finissaient rarement bien. Jetant des coups d’œils aux alentours, dans la crainte d'un possible traquenard, elle demanda plus tendue qu'elle ne l'aurait voulue: " Que me veut t'elle exactement, le sais tu seulement ? "

Cette fois il redresse les épaules, si il ne la mettait pas en si délicate posture, elle s'en serait probablement attendrie. " Elle veut simplement vous voir, vous parler. Elle dit qu'elle peut probablement vous aider. " Les entrailles d'Angelina se nouent, il était plus probable que ce soit son aide a elle qu'elle attende. Elle aurait pue juste se détourner et reprendre sa route, son bateau pour la Nanie était dans 3 jours, elle ne pouvait se permettre de le manquer. Mais elle pensait a l'enfant, dans le fond elle ne lui tenait rigueur de rien, pas plus qu'elle ne lui gardait rancune. Les temps étaient dures, Diantra était en ruine, la populace mourrait de faim, il voulait juste quelques pièces d'or. Elle soupira, cela ne pouvait finir autrement. " Conduis moi donc a elle, que le fait que je t'ai fais courir dans tout Diantra ne t'ait point été inutile. " Elle ponctue ses paroles d'un sourire, bien que le cœur n'y soit pas, le gosse est ravi. Si cela peut lui rapporter quelques pièces de plus pour survivre a l'hiver, elle subira ce qui doit etre, en espérant que cette décision ne la conduise pas a sa perte.

Elle vérifie son épée a sa taille, sa dague dans sa botte puis elle marche aux cotés du bambin, suivant son allure. Le pauvre semblait encore essouffler de sa journée passée a la suivre. " Cette femme a t'elle un nom ? " Ils regagnèrent la grande rue ou ils attirèrent bons nombres de regards, il fallait dire qu'ils faisaient une curieuse paire. Lui attirait l’œil par ses haillons, elle par sa tenue peu féminine, mais d'une qualité qui témoignait de son rang social. " Magalie de Vezelia, c'est comme ça qu'elle s'appelle, c'est beau vous trouvez pas ... " Et il reprit ses babillages, elle l'écouta d'une oreille tandis que le nom faisait raisonné en elle quelques souvenirs qu'elle ne parvenait pas a remettre en ordre. Cela sonnait assurément familier mais pourquoi ? De plus était ce un subterfuge ou la particule était telle témoin de la noblesse de celle qui désirait la rencontrer ? Des mystères qui auraient sans doute bientôt réponses, puisque le garçon se stoppa pour cogner contre une imposante porte de bois massif. " C'est moi M'dame, je vous l'ai ramené. " Et la porte s'ouvrit.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Magalie de Vezelia
Humain
avatar

Nombre de messages : 11
Âge : 22
Date d'inscription : 10/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Les arcanes du hasard. ( Pv Magalie. )   Dim 9 Oct 2016 - 13:14

Diantra la belle, d’autrefois. Diantra la splendide, celle qui d’antan était le joyau de l’Homme sans aucune prétention. Un véritable mal de cœur s’éprenait de Magalie au moment où elle avait foulé, de nouveau, le sol de cette ville qui autrefois brillait de mille feux. Quelle déchéance et chute avait-elle subit suite à tous les évènements récents. C’était une véritable catastrophe, voire honte, de la voir dans un tel état. Mais, plus personne était capable de la redresser. La fonction royale n’était plus ce qu’elle était autrefois. Les rues étaient insalubres et puantes, les gens mourraient de faim. La vie quittait peu à peu ce nid qui fut pendant longtemps douillet. Néanmoins, parmi ces décombres il y avait encore bien des choses intéressantes. Des choses qui méritaient qu’on se penche dessus. Parmi ces choses, l’ancienne conseillère royale qu’était Magalie en avait décelé une.

Toujours en quête de savoir, la sorcière avait eu vent d’un fait très intéressant se déroulant alors à Diantra durant ce temps. Un fait qui se caractérisait en une seule et même personne. Une noble. Une femme dont Magalie avait entendu parler. Une personne qui, à ce qui paraissait, était victime d’une malédiction. Quand la sorcière avait entendu parler de cela, elle avait cru entendre un mauvais conte pour enfant. Mais pourtant, c’était vrai. Il paraissait que cette noble était victime d’une malédiction, mais que celle-ci prenait une forme étonnante. Par une simple réflexion, elle pensait alors que si quelqu’un était frappé par un tel phénomène, la première chose qu’il ferait serait de conjurer le sort. Il n’en fallait pas plus pour notre sorcière au sang chaud. Le tableau se traça bien vite dans son esprit. Si par le plus grand des hasards elle parvenait à rencontrer cette dame, et à conjurer sa malédiction, peut-être aurait-elle le privilège de demander quelque chose en retour. Un service contre un service.

C’était dans cet esprit qu’elle était repartie, non sans un certain mal, à Diantra. Magalie se fit au plus discrète que possible, car les utilisateurs de magie n’étaient pas vraiment bien perçus par ici. Quand on savait ce qui avait provoqué la chute de la ville, on comprenait pourquoi. Mais heureusement, la jeune femme connaissait les lieux et savait où se cacher. Discrétion et savoir, voilà le mélange qu’elle usa pour faire son chemin jusqu’à Diantra, où elle prit habitat temporaire dans une vieille baraque de ville. Magalie savait qu’elle n’avait pas beaucoup de temps devant elle, car la personne qu’elle recherchait devait sans doute n’être que de passage dans la ville. Quel noble respectable irait élire domicile fixe dans un tel trou à rat … Il était donc logique de penser que cette femme ne resterait pas longtemps.

Dès son arrivée, la sorcière s’activa. Se voyant mal déambuler dans les rues pour tenter sa chance, elle songea plutôt à trouver une personne plus apte. Un jeune garçon miséreux, mais qui semblait connaitre la ville sur le bout des doigts. Prêt à recevoir une petite mission pour une poignée de pièces d’or, il accepta sans soucis la mission ; Trouver une femme qui correspondait à la description que lui avait donné Magalie. Pâle, cheveux sombres, taille moyenne et silhouette fine, aire de nobliau, etc. À vrai dire, quand la sorcière avait pour la première fois entendu le descriptif de cette mystérieuse femme, et en tentant de l’imaginer, elle s’était surprise à y voir quelque chose de familier. Ce n’était probablement rien, cela dit. Elle en eut le cœur net quand plus tard dans la journée le garçon revint, accompagné d’une dame.

Quand la porte toqua, la maîtresse des lieux accourra auprès de celle-ci, le cœur battant. Est-ce que ça avait marché ? Est-ce que le commit avait réellement trouver la bonne personne ? Magalie n’aurait pas de scrupule pour lui donner qu’un quart de sa récompense, voire rien du tout, s’il ne s’agissait pas de la bonne personne. Mais, quand elle ouvrit la porte et que son regard se posa sur l’inconnue, elle sentit à nouveau cet air familier. Elle la regarda un instant, avant de reporter son attention sur le gamin. « C’est très bien. Tiens, voilà ta paie et maintenant files ! Ouste ! » Dit-elle, se penchant pour déposer les quelques pièces d’or promises dans la paume du gamin avant qu’il ne file content de sa journée. Magalie en revint alors à la femme puis lui sourit largement, si largement que cela en sonnait volontairement faux. « Entrez je vous prie ! Nous avons à parler toutes les deux. » Dit-elle, tendant le bras pour ouvrir sa demeure du jour à la jeune noble. Le descriptif semblait coller, il ne restait plus qu’à savoir si elle s’appelait effectivement comme indiqué. Elle referma soigneusement la porte derrière elle, puis rejoins la femme.

« Dame Solaria, c’est un honneur de vous rencontrer. » Dit alors Magalie, faisant une élégante et légère révérence à la noble. « Mon commit à certainement dut vous le dire mais, je me nomme Magalie de Vezelia. Et avant que vous posiez vos questions, sachez que je suis LE remède à votre petit problème de … » Dit-elle, abaissant sa voix avant de se rapprocher de très près, pour finir sa phrase en murmurant. « De malédiction. » Murmura-t-elle, avant de s’écarter. Elle écarta les bras, disant alors qu’elle pouvait faire comme chez elle. Par cette occasion, Magalie se soumettait aux questions qu’allait lui poser la noble, prête à entamer le plus dur du travail.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina de Solaria
Humain
avatar

Nombre de messages : 903
Âge : 32
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  30
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Les arcanes du hasard. ( Pv Magalie. )   Dim 9 Oct 2016 - 13:52



Dés que la porte fut ouverte, faisant place a celle qui de toute évidence l'avait fait mandée, la dame de Solaria fut prise d'une impression de deja vue, plus grande encore que celle qu'elle avait ressentie en entendant le nom de cette femme. Ses traits lui étaient familiers c'était une certitude. C'étaient elles connues en des temps révolus ? A la cours peut etre ? Elle n'a guère le temps de d'avantage s'en interroger qu'elle voit l'enfant détaler, tout heureux dés quelques pièces d'or reçues. Une fois de plus, elle ne lui en tient pas rigueur, au moins des quelques problèmes qui pourraient lui venir, ce gosse aurait acquis de quoi tenir tout l'hiver. Elle entre dont, ni tendue, ni détendue. Attendant simplement dans l’expectative de la suite. Elle ne scille pas quand la maîtresse des lieux s'approche, pas plus qu'a ses paroles, elle attend simplement qu'elle recule pour lui répondre. " J'aimerais pouvoir dire que l'honneur est partagé, mais je n'ai guère l'art d'aimer que l'on me fasse suivre pour ensuite exiger de moi ma présence auprès d'une parfaite inconnue qui semble en savoir de moi plus que je n'en sais d'elle. "

Sa voix est neutre, le ton est poli, ce malgré la rudesse de ses mots. Son hôtesse en sait trop, beaucoup trop. Elle a due faire bien plus que se renseigner auprès de ce gamin des rues. Mais a quelle fin ? Dans quel but ? Assurément elle n'est pas la genre de femme a aider les autres par bonté d’âme, son maintient, sa façon de présenter les choses, tout en elle crie qu'elle obtiendra quelque chose en retour de ses services. Mais encore faudrait il que l'on veuille des dits services. " Votre nom m'est familier, tout comme votre apparence .. Bien que les circonstances d'une possible rencontre entre nous ne m'échappe encore. " Elle glisse son regard dans le sien. Neutre, inébranlable, quoi que peut etre un brin curieux. " Quand a ce que vous appelez malédiction, je l'appelle un don. " Pas la peine de nier. Elle sait. Tenter de protéger son secret n'aurait que l'air de la rendre vulnérable. Elle lève une main en l'air, paume ouverte. Son regard est toujours fixe. " Et qui a dit que j'y cherchais un remède ? "

Elle ne l'avait jamais fait. Certains appelleraient ça de l'altruisme, d'autres du masochisme. Qu'importe les terribles a coté de son pouvoir, elle n'avait jamais désirée y renoncer. Le bien et le soulagement qu'il lui permettait d'accomplir, prévalant sur les douleurs et maux qu'il lui apportait. En revanche quelques jours plus tot, lors d'une conversation avec sa cousine Tibéria, elle en était arrivée a la conclusion que peut etre le don faisait partie d'elle. A contrario de la malédiction qui n'avait fait que le pervertir et qu'il y'avait alors peut etre moyen de rompre ce cycle infernal. Mais de cela elle n'en n'avait parlée a quiconque, pas plus qu'elle n'avait eu le temps de faire de possibles recherches. Son départ imminent pour la Nanie ayant pris tout son temps. " J'ajouterais une question si vous me le permettez .. Quoi qu'au vu des renseignements que vous avez pris la peine de prendre sur moi, il va de soit que vous ne m'en tiendrez pas rigueur de faire de meme. " Un fin sourire étire ses traits. Aimable d'apparence, mais résultat de quelqu'un ayant vécut suffisamment de choses pour connaitre de la nature humaine, le meilleur et le pire.

Elle fait un pas vers Magalie, se rapprochant tout prés comme elle meme l'avait fait a son arrivée. " Dites moi dont, dame de Vezelia, ce que vous espérez tirée de l'aide que vous croyez pouvoir m'apporter. " Elle se penche vers elle, sans se départir de son sourire. " Et épargnez moi de possibles balivernes sur votre grandeur d’âme. Si je suis ici c'est que vous espérez quelque chose de ma présence, reste a déterminer quoi. " Elle s'écarte, retire ses gants qu'elle pose sur le bout d'une table ou elle prend place. A peine assise sur le rebord d'une chaise, jambes croisées, la pointe de l'étui de son épée raclant le sol en meme temps que le caresse le bout de sa cape. Elle fut régente de Soltariel, son sang, son éducation l'avaient prédestinés a de grandes choses. Elle se préférait peut etre a aider les autres, mais Angelina n'en savait pas moins comment négociée ou faire tourner les choses a son avantage. Pas question de montrer la moindre hésitation, ou la moindre crainte en rapport du fait que la dame sache bien plus de choses qu'elle ne devrait. Des choses dangereuses. Mais après tout si elle s’intéressait a ces choses, peut etre qu'elle meme y était familière. Dans ce cas la, les atouts seraient redistribués d'une toute autre façon. Le tout étant de ne pas trop se dévoiler a moins d'en retour en recevoir la meme chose.

Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Magalie de Vezelia
Humain
avatar

Nombre de messages : 11
Âge : 22
Date d'inscription : 10/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Les arcanes du hasard. ( Pv Magalie. )   Sam 15 Oct 2016 - 11:58

Magalie reconnaissait bien là les manières et l’éducation d’une noble. Restait à savoir placer un souvenir sur le visage de cette femme, mais cela allait venir plus tard. Elle n’en doutait point. Après sa petite courbette et sa déclaration d’intention envers la jeune dame, celle-ci décida de répliquer. D’une voix monocorde mais non sans respect, elle indiqua donc qu’elle n’appelait pas sa particularité malédiction mais don. Don ? Etrange, pourtant aux souvenirs de Magalie et de ses quelques renseignements, l’on parlait bien d’une malédiction. Un sourcil légèrement relevé face à cette annonce, avant qu’un léger sourire satisfait ornât ses lèvres quand elle entendit la suite.

La noble était plutôt sur la défensive et c’était prévisible. Seule une idiote se serait allée directement à la confidence ou à la confiance. Une qualité rare, mais qui se faisait souvent confondre avec l’hostilité gratuite. Cette femme ne savait pas qui était Magalie, ni ce qu’elle lui voulait réellement. Pourtant, elle parvenait à s’entretenir avec elle sans faire réellement sentir une quelconque hostilité. Seulement des précautions ô combien naturelles. Magalie ne dit rien et laissa finir son invitée qui finit alors par lui poser une question en retour. C’était après tout ce qu’avait voulu la sorcière, qui ne décrocha pas de son regard même quand elle s’approche de près, de la même façon qu’elle quelques instants plus tôt. Magalie acquiesça. Elle était d’accord sur le fait que ce n’était pas un luxe pour la noble d’en savoir un peu plus sur elle.

Cependant, en savoir trop, aussi tôt, serait peut-être préjudiciable. Elle posa ses poings sur ses hanches alors qu’elle observa la dame prendre assise au bout d’une chaise, constatant par l’occasion qu’elle disposait d’une arme. Ça, on ne lui avait pas dit. Magalie eut la surprise de voir que la dame de Solaria était une bretteuse. Est-ce que cela allait changer quelque chose ? Sans doute pas, du moins pour le moment. Magalie savait ce qu’elle avait à lui demander et avait plus ou moins une idée sur comment faire. Quoiqu’il en était, elle n’avait pas vraiment de mauvaises intentions, même si son aide était intéressée. La dame se pencha et lui demanda donc de s’expliquer, sans fioritures. La sorcière soupira puis entreprit de lui expliquer sa venue. « Vous savez, vous n’êtes pas obligée de chercher pour trouver ! La solution peut venir à vous, parfois. » Dit-elle en premier lieu, croisant ses bras. Elle prit toutefois le soin de claquer son pouce et son index pour faire apparaître pendant quelques instants une étincelle enflammée, faisant comprendre à la noble quel était son métier.

« Mais puisque vous ne voulez pas de longues explications, je vais aller droit au but. Je viens vous proposer un marché. Je sais que votre malédiction … Don, comme vous l’appelez, reste quelque chose que vous semblez vouloir connaitre. Le bandage à votre paume me laisse même penser que vous aimeriez bien vous passer au plus que possible des contrecoups de ce don, n’est-ce pas ? » Affirma-t-elle, parlant d’une voix calme. « Si c’est bien cela, je suis la personne qu’il vous faut. Voyez, je suis une ancienne apprentie de ce qui fut autrefois la plus noble institution arcaniste de Diantra … L’Arcanum. Je ne suis pas seulement une arcaniste, je suis aussi constamment en train d’étudier et de chercher. Votre cas est tout simplement intéressant, et échange de mon aide … » Dit-elle, avant de soudainement faire une pause dans ses propos. Un sourire malin s’imprima sur ses lèvres, puis après un énième instant de réflexion, elle se lança. « Je désire avoir votre soutien, quand le moment sera là. Pour un projet qui me tiens particulièrement à cœur depuis quelques temps. Oh je vous rassure, rien d’illégal ni de peu éthique … » Finit-elle, laissant donc la parole à la noble.

Elle en avait dit assez sur elle, à son gout. Même si elle aurait pu aller plus loin en lui expliquant qu’elle était une ancienne conseillère du Roi. Ne sachant pas vraiment le point de vue de la dame à ce sujet, elle avait préféré ne pas l’aborder.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina de Solaria
Humain
avatar

Nombre de messages : 903
Âge : 32
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  30
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Les arcanes du hasard. ( Pv Magalie. )   Sam 15 Oct 2016 - 12:53



La dame de Solaria écouta chacun des mots de l'arcaniste, calme, le visage neutre, sans l'interrompre. Elle n'haussa pas de sourcil, pas plus qu'elle ne sursauta ou ne parue surprise, pas meme quand les flammes parurent. Elle avait vue tellement plus dans sa vie. Elle jaugeait chaque réaction, épiait chaque mouvement, étudiée chaque intonation. Toutes ces choses importantes tant dans un jeux politique que pour survivre dans les coins les plus mal famés du monde, elle avait après tout eut a expérimenter les deux. Ce qu'il ressortie de cette inspection c'est que celle qui ne lui était plus tout a fait une étrangère, et dont le visage lui restait familier, ne semblait pas lui etre hostile. Elle ne disait certes pas tout, restant prudente au meme titre qu'elle meme, mais ses intentions ne semblaient pas mauvaises. " L'on a de coutume, ma dame, de dire que les choses qui s'en viennent vers vous sans labeur, sont trop belles pour qu'elles pussent êtres vraies. " Aussi tentant que cela puisse etre, elle ne se laisserait pas berçait par quelques phrases alléchantes. Il faudrait bien plus pour qu'elle ne se dévoile et plus encore pour que confiance soit donnée.

Son don, sa malédiction, qu'importe le nom que tout a chacun voulait bien lui donner, venait avec un prix et pas toujours celui dont témoignait le bandage ornant, présentement, sa main. Elle agite sa paume en l'air, remuant ses doigts, sans grimacer puis lentement elle retire le tissu qui cache sa peau. Elle apparaît alors, lisse, sans égratignures. " Cela va et vient, comme toute chose en ce monde. Ce serait folie de dire que je n'aimerais pas me défaire des .. " Elle glisse son regard dans le sien, reprenant ses mots. " Contrecoups. Néanmoins les choses, les plus précieuses, dans ce monde viennent avec un coût. La vie. La mort. L'amour. Le pouvoir .. Les dons. L'accepter c'est en connaitre le prix. " Une fois de plus, elle lui signifiait qu'elle ne cherchait pas a rompre sa malédiction, pas si cela devait lui coûter son don. Les "contrecoups" étaient élevés et douloureux, mais en retour du bien qu'elle faisait cela en valait, a son sens, la peine. Ou alors c'était du masochisme, question de point de vue.

Elle se lève et s'approche a nouveau de l'arcaniste fixant, un instant, avec un regard entendu les doigts qu'elle avait enflammée un peu plus tot. " Magalie, au point ou nous en sommes dans les confidences, vous permettez que je vous appelle par votre prénom n'est ce pas. " Un sourire, pourtant elle n'attends pas la moindre permission. Point n'est le temps pour les courtoisies de ce genre, elles ne sont pas dans l'ambiance feutrée d'un salon ou règne en maître les faux semblant. L’honnêteté leur fera gagnait du temps et la dame de Solaria est persuadée qu'elles en ont toutes deux consciences. " Que penseriez vous d'une femme se présentant a vous en en sachant sur votre personne, plus qu'elle ne devrait, qualifiant votre don de malédiction, proposant de vous en guérir, arguant que vous êtes un cas intéressant et ne demandant rien d'autre en échange qu'un petit service dont vous ignorerez tout jusqu'au moment de son bon vouloir ? " Le regard est posé, sans agressivité.

Elle tend une main, tandis que de l'autre elle caresse le pommeau de son épée. " Lui donneriez vous votre confiance ou votre instinct commanderait t'il de vous défendre ? " Ses yeux s’agrandissent: " Entendons nous bien je ne suis pas un cas susceptible d’égayer la monotonie de vos .. Comment appellerons nous cela ? ..  Etudes ? Pas plus que je ne suis prête a renoncer a mon don sous le prétexte de mon confort personnel. Ce pouvoir fait parti de moi depuis 11 années, j'ai donnée et sacrifiée pour lui plus que certains ne consentiraient a le faire, pourtant il n'est pas question, ne l'a jamais été et ne le sera jamais, que je m'en débarrasse. " Elle s'approche d'avantage, la main toujours tendue. " Mais c'est un fait que j'aimerais l'utiliser sans les contrecoups, qui ne le voudrait pas ? Si vous pouvez aidée en cela, alors prenez ma main et scellons notre entente. " Elle écarte brièvement ses doigts. " Néanmoins, veuillez bien considérer le fait que j'ai beau toujours honorée mes dettes, si je juge que le paiement demander est susceptible de faire du mal a autrui, alors je ne vous donnerais pas satisfaction, quand bien meme vous me menaceriez de me rendre la malédiction au centuple. "  

Elle tends a nouveau pleinement sa main vers la dame. Les choses sont désormais claires, elle ne sera jamais suffisamment désespéré pour exécuter ses volontés, bonnes ou mauvaises. Se passer de sa malédiction en gardant son don, serait un bonus appréciable mais non une fin en soit. Non un but chéri pour lequel on sacrifierait tout. Et jamais oh grand jamais, elle ne ferait passée cela avant le bien etre du reste du monde, l'arcaniste devait en prendre conscience avant qu'elles n'aillent plus loin dans une possible relation. Ensuite pourrait venir ce qui se rapprocherait d'une confiance mutuelle. Elle avait vue les flammes, Magalie avait autant a perdre qu'elle meme, si l'une ou l'autre venait a en parler et en cela elles étaient sur un pied d'égalité. Bien qu'Angelina ne se servirait jamais de ce savoir pour lui nuire, meme pour sa survie, elle n’entraînerait personne d'autre dans sa perte, mais cela la dame qui lui faisait face ne pouvait le savoir. Un objectif commun, saupoudré d'un soupçon de défiance et de crainte commune, voila ce qui pouvait venir a les unir.

Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Magalie de Vezelia
Humain
avatar

Nombre de messages : 11
Âge : 22
Date d'inscription : 10/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Les arcanes du hasard. ( Pv Magalie. )   Sam 22 Oct 2016 - 14:58

En venant faire son travail en ces lieux, Magalie s’était imaginé plein de situations possibles. Pleins de possibilités, qui pouvaient être les résultantes de telle ou telle cas de figure si tel ou tel chose se déroulait ainsi. Un véritable travail de réflexion et de probabilité approximative pour se rassurer plus qu’autre chose. Car en vérité Magalie n’en savait pas assez sur la personne qu’elle était venue chercher. Elle se targuait de s’être renseignée sur sa personne mais concrètement, elle n’avait pas grand-chose dans la main. La sorcière ne cherchait pas réellement à s’en cacher car le but de la manœuvre ne tenait pas vraiment de la manipulation, mais de l’audace. L’audace d’approcher une inconnue sans garantie de la réussite de son entreprise.

Ce trait de caractère, cette manière de procéder avait toujours été l’une des cartes majeures dans la manche de Magalie. Parfois ça payait, parfois non. En ce moment même, elle avait un peu de mal à définir si oui ou non son stratagème était en train de porter ses fruits. Cette femme était quelque peu inexpressive à son gout, et il lui était délicat de juger. Quand Magalie lui déclara le but de sa visite et la contrepartie qu’elle désirait dans l’idéal, la réaction de la noble ne se fit pas attendre. Angelina, car tel était son nom, rétorqua quelque chose de vrai, mais qui pour un caractère comme celui de la sorcière, n’était pas systématiquement pertinent. Des personnes étaient plus sages que d’autres, tout simplement. La sorcière se tut et laissa parler son interlocutrice, qui dès lors se leva, se rapprochant lentement d’elle.

Ce qu’elle énonça par la suite relevait de l’information précieuse. Apparemment elle désirait conserver son don, même si cela la contraindrait à subir à vie les contrecoups. En d’autre termes, il lui était hors de question de prendre le risque de les perdre au seul motif de retirer leur mauvais côté. Quoi de plus naturel, même si la sorcière avait du mal à comprendre à cent-pourcent les intentions qui la poussait à s’accrocher autant à ses pouvoirs. Soigner les gens lui apportait tant de satisfaction que cela ? Ou bien était-ce pour une autre raison. De cela la sorcière n’en savait rien et n’avait pas réellement besoin de le connaitre. La seule chose qu’elle avait à savoir, c’était si oui ou non cette noble serait prête à voir au-delà des apparences. En l’occurrence, parvenir à savoir qu’il ne serait pas nécessaire d’abandonner son don pour effacer la malédiction.

Elle se rapprocha encore puis finit par tendre une main à Magalie. Celle-ci l’observa un instant, puis sourit d’un air assez narquois quand Angelina lui demanda ce qu’elle ferait si elle était dans sa position. Une femme inconnue lui proposant un marché. « Si cette personne est aussi charmante que moi … Je serai tentée. » Répondit-elle sous forme de petite provocation, ne désirant en vérité pas vraiment répondre. Car lui dire qu’effectivement il ne fallait pas faire confiance à un inconnu serait agir contre elle-même, même si l’idée était la plus pertinente. Angelina expliqua par la suite que si elle devait accepter le marché, ça le serait uniquement dans le cas où elle ne perdrait rien. C’était déjà entendu. Un sourire satisfait orna les lèvres de la sorcière qui entendit aussi bien sa dernière phrase, au sujet de la dette qu’elle aura. Magalie tendit sa main à son tour et serra donc celle qui lui était offerte, pour symboliser l’accord.

« Je vous en rassure noble Dame, ce que j’aurai à vous demander en temps voulu ne fera de mal à autrui. Je dirai même que ça fera du bien pour beaucoup de monde dans le Nord. » Conclut-elle, finissant par lâcher la main d’Angelina. Suite à cela, et d’un seul coup, Magalie tapa dans ses mains, claquant l’air de manière assez bruyante. « Bien, maintenant que les formalités sont entendues. » Dit-elle dans un premier temps. « Que diriez-vous que je vous … Diagnostic, comme le dirait un bon apothicaire ? Vous ne me faite pas encore confiance et c’est ô combien naturel. Mais je vais avoir besoin de vous écouter me raconter l’histoire de votre don, et ce qu’il implique dans votre vie. Ses bons et ses mauvais côtés. On aura déjà une belle base pour travailler … Car vous vous en doutiez peut-être, mais si enlèvement de malédiction il y a, elle ne sera faite que par un effort partagé. » Dit-elle finalement, croisant les bras en attendant donc la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina de Solaria
Humain
avatar

Nombre de messages : 903
Âge : 32
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  30
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Les arcanes du hasard. ( Pv Magalie. )   Sam 22 Oct 2016 - 15:47



Sans surprise la dame accepta ses conditions, après tout n'était ce pas elle qui l'avait fait venir ? Néanmoins le pourquoi restait encore a déterminer. Qui gagnerait t'elle, cela était encore un mystère, mais ses paroles suffisaient néanmoins a lui porter intérêt. " Je ne sais guère ce qu'une noble du sud pourrait vous apporter dans le nord, mais soites si tenter que vous remplissiez votre part du contrat, je remplirais la mienne. " Leurs mains se serrent brièvement puis se séparent et s'en vient le moment de se dévoiler. De cela Angelina n'est guère friande, que cela concerne son don ou pas d'ailleurs. " Je crains de devoir vous ôter la satisfaction d'avoir a poser un diagnostique. " Dit t'elle a demie sarcastique. Elle retourne s'asseoir a la place qu'elle occupait un peu plus tot. " Je sais fort bien que mon don se trouve liée a une malédiction, je sais quand cela arriva, qui me la jeta et les conséquences qui en découlèrent. " Elle plie et déplie les doigts de sa main, encore bandée un peu plus tot, sous son regard. " Je peux vous racontée l'histoire, que cela soit pour vous aider dans vos recherches ou pour assouvir votre curiosité d'ailleurs, mais pour les conséquences mieux vaudra une démonstration et ce sera alors a vous de me faire confiance. " Un sourire entendu puis elle détourne ses yeux.

Elle pose ses mains a plat sur la table puis elle fixe un point imaginaire, puisant en ses souvenirs pour donner a l'arcaniste ce qu'elle veut, sans y montrer trop d'émotions. Un récit sans vie. Des faits et juste des faits. " J'étais dans ma 17 éme année quand cela arriva, je vous épargnerais les détails vous n’êtes point la pour vous émouvoir de ma vie et nous nous connaissons bien trop peu pour que j'ai l'envie de vous en faire part. Sachez simplement que je me suis retrouvée prise dans un combat contre un Drow. Si je savais alors tenir une lame autant vous dire que je ne suis encore en vie que par la chance. " L'ombre d'un sourire ironique ourle brièvement ses lèvres. " La chance m'avait sauvée et pourtant ma compassion faillie bien me perdre. Il était a terre, j'ai refusée de lui prendre la vie. " Elle secoue distraitement la tete. " Les erreurs de la jeunesse font que je lui ai tournée le dos trop vite et trop confiante. Je suis alors celle qui s'est retrouvée a terre. Pensant que ma mort allait arrivée, je ne reçue qu'une entaille sur le flanc. Mon sang ornant sa dague, il prononça quelques paroles inaudibles avant de clamer: Ta compassion sera ta perte. " En un seul combat, il avait perçu ce qu'elle était, ce qui ferait qu'elle utiliserait son don, qu'importe le coût. Il s'était offert une vengeance sur le long terme, mais sans doute n'avait il pas prévu qu'elle vivrait si longtemps.

" Voila pour les circonstances. " Elle marque une pause, comme cherchant en des souvenirs lointains. " La tete m'a tournée, je me suis évanouie. A mon réveil j'étais seule, sans meme l'ombre de ma blessure au flanc pour témoigner de la véracité de ce combat. Je n'ai pas compris tout ce suite qu'il était mage ou qu'il avait pu proférer une quelconque malédiction a mon encontre .. La compréhension est venue quelques jours plus tard. " Elle lève son regard vers Magalie, s'assurant qu'elle a toujours son attention. Le timbre de sa voix est toujours sans émotions particulière et son regard un parfait témoin de neutralité, comme ci elle confiait la le récit de la vie d'une autre et non de la sienne. " J'ai crue bien longtemps que mon don était venue avec ma malédiction, que l'un n'allait pas sans l'autre. Mais depuis peu certaines informations, apprisent sur ma famille, me laissent a penser que cette magie a toujours été présente en moi. Le Drow l'aura sentie, pervertie et sa malédiction n'aura fait que la réveiller. Ce qui me laisse dont croire désormais que l'un peut aller sans l'autre. " Un sourire entendu. " Si tel est le cas alors c'est la que vos propres compétences entreront en jeu. "

Elle glisse une main a sa taille, quand elle la remonte sur la table, elle tient sa dague. Le lame est brillante et aiguisée, le pommeau, incrustée de pierres précieuses, est gravé des armoiries des Soltariel. Elle la tient des deux mains, son bout pointue posée sur le bois tandis qu'elle pose son menton en son sommet. " Ce drow ne s'était pas trompé sur moi. J'ai de la compassion. Beaucoup et j'en fais usage quand besoin s'en fait. " Elle se lève, la dague tourne entre ses doigts avec une habilité qui témoigne de sa grande pratique de l'arme. " Néanmoins je n'ai plus la naïveté de jadis, je sais désormais parfaitement me protéger et au besoin faire usage de bien autre chose que de la compassion. " Elle s'approche pour faire bientôt face a la dame, a peine quelques centimètres les séparant. " La trahison vient toujours avec un prix sachez le. " Les mots sont sans animosité, elle énumère un fait c'est tout. " C'est la mon histoire, je vous ai fais confiance et j'en dirais d'avantage si besoin s'en fait. Pour le coté pratique et contre-coups, c'est maintenant a votre tour de me faire confiance. " Elle tend son bras, paume tendue. " Donnez moi votre main. "

Le regard se fait brillant, le sourire se fait énigmatique. Difficile de dire présentement a quoi pense la dame ou qu'elles sont ses intentions. Mais elle ne fait pas durer le mystère, son autre main pointe la dague vers Magalie. " Voulez vous voir les conséquences de mon don, de ma malédiction Magalie. " Elle relève le menton, cette fois le sourire est sans équivoque. " Vous ne souffrirez pas .. Enfin pas longtemps. " A tout ceux ne connaissant pas la dame de Solaria, probable qu'elle a l'air inquiétante en l'instant, voir meme dangereuse. Mais son regard sans trace de méchanceté aucune vient contredire cela pour rassurer la dame de Vezelia si jamais elle perdait quelques courages. Puis la Soltariel n'avait pas menti, elle ne souffrirait pas longtemps, restait a déterminer si elle jugeait que faire confiance a son sujet d’expérience, au risque d'éprouver quelques douleurs, était un prix acceptable pour ce qu'elle cherchait a obtenir. Le bras toujours tendu, la dague en suspension dans sa paume et son regard rivé a celui de celle qui lui était une étrangère et qui pourtant en savait déjà sur elle plus que la majorité du monde, Angelina attendait en silence. L'univers lui meme semblait s’être suspendu a cet instant, en l'attente du choix de celle qui avait voulue sa présence en ce lieu. Tout se ramenait toujours a un choix. Il existait toujours un choix. Il suffisait simplement de faire le bon.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Magalie de Vezelia
Humain
avatar

Nombre de messages : 11
Âge : 22
Date d'inscription : 10/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Les arcanes du hasard. ( Pv Magalie. )   Mar 1 Nov 2016 - 14:13

Une noble du Sud restait une noble. Elle restait une personne influente et possédant un certain pouvoir, et c’était bien ça qui intéressait Magalie. L’image était certes vite fait et en réalité elle n’avait aucun moyen de dire si oui ou non la dame de Solaria était puissante. Mais, la sorcière était joueuse et de toujours elle avait osé s’élancer dans des projets sans même en connaitre les risques. Cela étant dit, elle pouvait se douter à minima que cette dame était influente, et que quoiqu’il arriverait, elle lui serait d’une aide précieuse. En étant d’accord avec cela, elle l’invita à lui raconter l’histoire derrière son don, afin de mieux le comprendre. Angelina repartit s’asseoir et expliqua alors qu’elle pouvait effectivement lui raconter cela, mais que pour les conséquences il vaudrait mieux une démonstration.

Soit ! Magalie adorait les travaux pratiques. C’était son moment préféré quand elle étudiait, jadis. Elle prit assise en face de sa patiente et apposa ses mains sur la tables, croisant ses doigts. Elle était donc toute ouïe désormais. Et l’histoire qu’elle vint à lui conter était … Très intéressante. Magalie l’écouta avec attention, surtout le passage concernant son altercation avec le Drow. Celui-ci lui jeta une malédiction, un maléfice quelconque qui, à ses mots, pervertit son don. Un donc qui aurait toujours été en elle, en réalité. De fil en aiguille elle en aurait déduit que son don et la malédiction n’étaient donc pas liés. Un raisonnement qui paraissait logique, mais parfois, il pouvait y avoir des subtilités bien cachées. Magalie nota tout dans un coin de sa tête, écoutant avec toute son attention la suite du discours. Si on pouvait reprocher à la sorcière plein de choses, on ne pouvait qu’admirer le fait qu’elle était bon publique !

Angelina finit alors par clôturer son histoire en introduisant donc le niveau où Magalie allait intervenir, théoriquement. La réalité était que la sorcière sentait que pour conjurer une telle malédiction, beaucoup de paramètres allaient devoir être pris en compte. En quelle langue la malédiction avait-elle été prononcée ? Quelle était sa vraie nature ? Quelle était son intensité … Autant de choses vitales à comprendre pour pouvoir la conjurer. Magalie le savait, et elle acquiesça quand Angelina l’introduisit. Elle ne dit cependant rien, observant son interlocutrice ramener sa dague sur la table, plantant le bout sur le bois. Elle se leva, puis peu après, la sorcière en fit de même, sentant que les travaux pratiques allaient commencer. Elle écouta encore ses dires, comprenant rapidement la nature exacte de l’exercice.

Son sourire certes inquiétant, mais sans hostilité, plaisant à la sorcière qui appréciait ce genre d’audace. Mais était-ce suffisant pour prendre le risque de se faire planter ? Difficile à dire. La jeune femme hésita à donner sa main, observant celle que lui tendait Angelina avant de retourner à ses yeux. « Je peux d’ores et déjà dire que j’adore votre audace, madame. Souffrir ne me fait pas peur heureusement … J’ose espérer que votre don annulera des quelconques séquelles. » Répondit-elle, approchant sa main pour la déposer dans celle que Angelina lui tendait. Elle avait donc à présent le loisir de faire ce qu’elle voulait, pour peu que cela montre à Magalie la nature exacte de son don. Elle remua nerveusement ses doigts avant de se calmer, attendant donc la sentence. « Voyez, je vous fais suffisamment confiance pour me faire planter par vos soins. Il n’y a rien de mieux que des situations difficiles pour apprendre à se faire confiance, n’est-ce pas ? » Dit-elle, un léger sourire malin s’affichant sur ses lèvres. Une dague plantée, pour la science !
Revenir en haut Aller en bas
Angelina de Solaria
Humain
avatar

Nombre de messages : 903
Âge : 32
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  30
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Les arcanes du hasard. ( Pv Magalie. )   Mar 1 Nov 2016 - 16:53



Son audace lui avait valut de rester en vie en bien des occasions, quand a la douleur la dame de Vezelia n'avait point a la redouter, elle serait bref .. Du moins pour elle. Mais Magalie se fourvoyait, cette situation n'avait rien de difficile, la dame en avait t'elle jamais réellement connue ? Angelina ne prononce pas un mot, il était temps de voir si l'Arcaniste donnerait toujours sa confiance quand la pression monterait d'un cran. Elle glisse sa main autour de son poignet pour le maintenir puis elle approche la dague de sa paume. Elle reste ainsi en suspension pendant que leurs regards s'accrochent, lui permettant une dernière fois de se dérober au cas ou le courage l'aurait quitté, puis la lame tranche nette et rapide, un filet de sang apparaissant aussitôt. La dame de Solaria ne le laisse point goutter, déjà elle écarte son arme pour recouvrir la blessure avec sa propre paume.

Une chaleur familière vient fourmillé sous sa peau, l'instant suivant elle grimace, ses lèvres se serrant légèrement, tandis que l'entaille passe de l'une a l'autre. En quelques secondes c'est terminé. Elle s'écarte rengainant sa lame, la main de Magalie est intacte, plus l'ombre d'une trace ne marque sa peau. La main d'Angelina en revanche porte désormais la blessure de sa propre lame, paume en l'air pour éviter que son sang ne macule le sol, elle se dirige vers la table, récupère le bandage abandonné un peu plus tot et bande sa main, s'aidant de ses dents pour finir le travail. On sent en ses gestes toute la maîtrise qu'elle a de la pratique. Elle n'en n'est pas a sa première guérison, ni a son premier bandage. Puis cette blessure n'est rien, dans quelques heures il n'y paraîtrait plu.

Sa main parfaitement bandée, elle se retourne vers son hôte. " Vous voyez il n'y avait rien a craindre a me faire confiance. Votre souffrance fut brève et vous n'aurez meme pas a porté la moindre cicatrice. " Elle s'approche a nouveau de Magalie. " Quand a moi, ma confiance envers vous se situe a la mesure du fait que vous soyez désormais une des rares personnes a en savoir autant sur mon don. Si j'ai l'habitude d'en faire démonstration, je le camoufle d'ordinaire sous divers explications. " Baumes, pommades, onguent, les excuses habituelles. " Quand a son histoire, seulement 4 personnes en vie a ce jour la connaisse. Vous et moi en faisant partie. " Il y'avait également un mercenaire anciennement pirate et son meilleur ami Oschide. Les autres ayant sus n'étaient plus de ce monde.

D'un coup de menton, elle désigne la paume intacte de l'Arcaniste. " La démonstration a t'elle été concluante ou avez vous besoin de plus ? " Elle non plus ne craignait pas la douleur, elle lui était une vieille amie. De plus son bateau pour la Nanie partait dans 3 jours, elle devrait dont gagnée le port d'Erac dans les temps, voila pourquoi elle ne tenait pas a tergiverser plus que nécessaire. " J'imagine que vous avez des questions ? Je ne vous conseillerais que trop de me les poser maintenant. Je dois avoir quittée Diantra d'ici a ce soir, mettons donc ce temps a profit voulez vous. " Les deux femmes ne seraient pas en mesure de se revoir avant de nombreuses Enneades après cela, alors si tenter que sa possible sauveuse ait encore quoi que ce soit a apprendre ou a tirer de cette entrevue, mieux vaudrait qu'elle se mette a l'ouvrage dés maintenant. Un sourire se dessine sur les traits d'Angelina. " Si vous vouliez encore expérimentée la nature et les conséquences de mon pouvoir, toute rassurée que vous devez l’être que ça n'ait aucune conséquences sur vous, veuillez ne point aller dans l’extrême. Comme je l'ai dis je dois avoir quittée la ville d'ici a ce soir et en état de marcher. "  Le ton est parfaitement neutre, si bien qu'il est difficile de dire si la dame de Solaria plaisante ou pas. En tout cas, son interlocutrice doit commencée a comprendre que quoi qu'elle demande, elle ne sourcillera pas. Des blessures il y'en avait eu beaucoup et des bien pires.   
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Magalie de Vezelia
Humain
avatar

Nombre de messages : 11
Âge : 22
Date d'inscription : 10/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Les arcanes du hasard. ( Pv Magalie. )   Lun 5 Déc 2016 - 13:43

Dans l’esprit de Magalie il y avait surtout l’appréhension de la découverte. Elle était forte bien curieuse de voir comment le don de cette femme agissait. Malgré toutes les explications possibles, il n’y avait rien de mieux que la pratique. Même si elle allait se faire planter dans quelques instants, elle aurait au moins le cœur net sur les effets de cette magie. Dans tous les cas, Magalie ne regrettera rien, même s’il se pouvait que la dame de Solaria lui ait menti et qu’elle allait profiter de sa dague pour la planter réellement. D’un autre côté, difficile de penser cela après le premier échange … Elle était une femme de confiance. Ainsi donc la sorcière attendit sagement que la sentence tombe, main tenue, et poignet solidement agrippé par les soins de la noble. Celle-ci finit par agir, et fit une incision nette et propre dans la paume de Magalie, qui grimaça en se retenant de couiner. Car oui, malgré tout, ça faisait mal !

Mais la douleur fut de courte durée et, comme prévu, la jeune femme apposa sa paume par-dessus la sienne et fit parler son don. En moins de quelques secondes la douleur disparue et sous les yeux intrigués de Magalie, la blessure passa d’une main à l’autre. C’était … Intéressant. Cela allait donner de précieuses informations pour l’aider à comprendre ce don, et par conséquent, à comprendre comment interagir avec. La noble partit se remettre un bandage autour de sa main, alors que la sorcière regarda sa propre main, intacte. Stupéfiant ! Voire même, fascinant … Décidément la magie ne cesserait de l’impressionner. Elle s’en retourna vers la noble quand celle-ci s’adressa à elle. Elle disait vrai, il n’y avait rien à craindre de sa confiance. S’en suivit un petit commentaire sur le fait qu’elle était l’une des rares personnes à avoir vu son en pleine démonstration, sans camouflage.

Magalie était aussi une des rares personnes en connaissant l’histoire. Etait-elle donc une privilégiée ? Sans doute, et cela la fit sourire. Magalie aimait les flatteries et se sentir privilégiée, même si c’était pour pas grand-chose. Finalement, il lui fut demandé si la démonstration était concluante. Elle lui proposa même d’expérimenter à nouveau si ça pouvait l’aider, tant que ça n’incapaciterait pas la dame elle-même. Car il fallait se remémorer que toutes les blessures repartaient chez elle en fin de compte. Magalie prit un air songeur et scruta la demoiselle, se tenant le menton. « Evidemment, le plus j’en verrai le mieux ça sera. Mais à vrai dire, je pense déjà avoir un début d’idée … » Dit-elle, terminant sa phrase sur une once de doute. Comme si elle désirait demander quelque chose, mais qu’elle n’osait pas.

Mais ce genre de considérations ne tenaient guère longtemps avec Magalie qui finit par se délier la langue elle-même. « Pour faire de vraies recherches, j’aurai besoin de connaitre un cas extrême. Un démembrement par exemple. En recherche c’est souvent en poussant les théories et les règles à leur extrême qu’on extrait des propriétés, voire même, qu’on découvre d’autres applications. Evidemment je ne vais pas vous demander de me couper une main, pour les raisons que vous m’avez avancées. » Dit-elle sur un ton légèrement déçu. Elle n’avait pas envie de se faire couper quelque chose, et elle n’avait pas envie d’infliger ça à la noble. Parfois la recherche était dure et se payait au prix fort … De ce fait, Magalie savait à quoi réfléchir pour les prochains jours. « Il faudrait que je trouve un moyen de faire un démembrement sans que ça vous touche – ou alors, temporairement – … Je vous voir venir ; non, je ne peux pas d’emblée contourner le contrecoup de votre don, mais … Je pense qu’il doit exister un moyen de le tromper. » Déclara-t-elle sur une note plus positive.

Magalie s’approcha de sa comparse puis, fidèle à sa nature et à son caractère, n’hésita pas à poser ses mains sur ses épaules, prenant un air satisfait. « Je vais concentrer mes recherches là-dessus en premier lieu, Madame. Une fois que j’aurai trouvé comment faire, on pourra faire des expériences bien plus poussées, qui nous livrerons plein d’informations sur votre Don … Croyez-moi. Dans le cas où je ne trouve pas … Eh bien, je vous conseille dès à présent à vous préparer psychologiquement. Et à faire en sorte qu’on se revoit dans un moment où vous n’aurez pas besoin de vos mains pour quelques jours … » Dit-elle sur le ton de la plaisanterie, même si au fond, ce n’était pas une blague.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les arcanes du hasard. ( Pv Magalie. )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les arcanes du hasard. ( Pv Magalie. )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un ti termi que j'ai trouvé sur internet par hasard
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» La Confrérie des Arcanes
» Le hasard n'existe pas
» Se croiser par hasard [pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Diantra-
Sauter vers: