AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [1000ans]Thaar en fête | libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 456
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: [1000ans]Thaar en fête | libre   Dim 9 Oct 2016 - 21:50


6e ennéade de Favrius
An 9 du 11e Cycle - Automne
Thaar

La musique flottait sur Thaar toute entière comme l'odeur de vase sur le vieux port : entêtante, insidieuse, elle vous collait si bien à la peau que même après l'avoir quitté, il vous fallait plusieurs jours avant de réussir à vous en débarrasser.

Dans les rues étroites du bazar couvert, des vendeurs et des racoleurs étaient apparus par dizaines. Cette fourmilière débordait, crachant ses étals sur les rues adjacentes, remplissant les placettes des quartiers populeux jusqu'à la Place Libre. Les marchands qui avaient pignons sur rue posaient avec méfiance leur regards haineux sur les colporteurs. Le Guet avait été doublé, vérifiant aléatoirement les permis et les paiements. Si deux mois plus tôt, la Purge des trafiquants d'arme et de métal avait marquée les esprits, la foire incroyable qui s'organisait et se désorganisait dans les rues depuis déjà quelques jours et pour encore près de quarante jours risquait fort de devenir inoubliable.

Des hommes, des marchandises et des nouvelle du monde entier circulaient sous le manteau. Une chance et un risque pour chaque Souffle mettant le pied à Thaar. Assassinat, vole, aventures, intrigues nouées et dénoués, les prochaines ennéades promettaient d'être hautes en rebondissement.

Kaleb l'avait bien dit au vieux vendeur de date à l'ombre duquel qui mendiait.

« Ma jambe qu'un de nos prince passera pas le mois ! »


Ce à quoi le vendeur de cuivre d'en face avait répondu par un crachat, arguant qu'il n'y aurait pas de plus grand malheur car les princes et princesses du Conseil leur assuraient stabilité et subsistance. Réel patriotisme ou paranoïa ? On ne savait jamais trop. Mais lorsque son regard croisa  celui de Sherya peau-grise, on aurait juré qu'ils regrettaient quelque chose.

A toute heure du jour et de la nuit, dans la ville entièrement illuminé de lampions, des concours des plus classieux aux plus grotesques étaient organisés à la volée par de discrets juges ou prévu dès la veille pour attirer du monde. Sur une place non loin, perchés sur des tréteaux, un jongleur laisserait bientôt sa place à un poète ou à un quelconque pierrot.  Puis le soir venu, certaines places se videraient tandis que d'autres scènes échangeraient leurs saltimbanque pour d'autres genres de danseurs. Sur une placette trop petite pour accueillir une véritable scène du côté du cartier des ébénistes, une jeune femme potelée à la peau sombre assise en tailleurs sur un amoncellement de tapis multicolore regardait sombrement passer les badauds, narguilé au coin des lèvres. Assise sur son coussin plat, elle était déjà si grande que l'imagination laissait planer un doute angoissant quant à sa taille une fois debout. Inlassablement, elle retournait de vieilles cartes aux dessins cabalistiques autour d'une pyramide d'obsidienne. Une femme ou deux s'était arrêter pour poser une question, lâchant sans regret quelques piécettes. De temps à autre, un passant, local ou étranger, faisait le signe de tel ou tel dieux pour se protéger de l'atmosphère pesante que dégageait la mystérieuse créature agitées d'on ne savait quel sombre plan...

Des apparitions étranges et inexplicables, il y en avait bien des sortes. Des fumées suffocantes des Lanternes aux ruelles des docks en passant par les places des artisans, qui un homme portant masque et grelot, qui une effrayante voyante, qui une prêtresse dévêtue, qui un danseur obscène, qui un grand dramaturge, qui un petit vaurien, c'était ainsi que Thaar fulminerait dans les temps à venir. Son sol piétiné par des pieds de toutes les couleurs, des gens de toutes les races et de toutes les origines.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
[1000ans]Thaar en fête | libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: