Partagez | 
 

 La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )

Aller en bas 
AuteurMessage
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Lun 24 Oct 2016 - 18:01



Favriüs, Fin Enneade 3. 9 ème année du 11ème cycle.

La nuit tombait lentement sur les jardins du palais ducal. Une légère brise faisait ployée les feuilles des arbres, tandis qu'une pluie fine recouvrait le sol. Nobliaux et serviteurs se tenaient a l’abri, vacant a leurs occupation, tous sauf la duchesse. Elle profitait de la quiétude d'une ballade nocturne, s'offrant un moment de solitude bienvenue, avant que les contraintes des faux semblant ne reviennent l'accaparer dés l'aube venue. La journée repassait en boucle en son esprit, en passant par chaque décisions prise, chaque visage vue. Cela pouvait semblait un peu monotone, mais cela valait toujours mieux que de s’empêtrer dans la douleur intolérable provoquait par les multiples deuils l'ayant heurtés ces dernières Enneades. Ses pas étaient légers et sans but, bien que quiconque croisant son regard pourrait juré grands dieux qu'elle avait cet air déterminé des gens sachant ou ils vont. Fut un temps, ou a cette heure, c'est avec allégresse qu'elle aura rejoint ses appartements.

L'époque ou ils n'étaient point vides et froids, avant qu'ils ne deviennent le triste théâtre de ses pleurs et de cette peine qu'elle taisait a tous. Aujourd'hui il n'y avait plus personne pour l'y attendre, voila pourquoi elle ne se pressait pas et ce malgré la morsure de l'air qui chaque jour se rafraîchissait. Elle haussa un sourcil quand elle crue entendre un clapotis bien plus important que celui que pouvait permettre la légère averse qui doucement trempait sa sombre robe et ses cheveux. Elle se laissa guidée par le bruit de plus en plus intense jusqu’à débouchée sur l'une des grandes fontaines des jardins. Le spectacle qui l'y attendait la laissa d'abord muette, mais bien vite la curiosité lui fut une distraction bienvenue, si bien qu'elle s'approcha .. Sans faire de bruit pour ne pas déranger la curieuse habitante de la fontaine. Car oui elle était occupée figurez vous. Un lutin ? Une sirène ? Ou tout autre créature chimérique ? Par les dieux, non. Par une simple jeune fille. Simple mais guère banale. Les cheveux défaits, ne portant rien de plus que ses sous vêtements, elle pataugeait gaiement dans l'eau sans se soucier de qui pourrait la surprendre.

Aimant toujours savoir qui elle abritait en son palais ou sur ses terres, Méliane eut tôt fait de mettre une identité sur le visage de la damoiselle, ou tout du moins un prénom. Zoile, c'est ainsi qu'on l’appelait. Elle était arrivée quelques Enneades plus tot. Elle venait de Soltariel et avait suivie certains Anoszia dans leur exils. De la a savoir quel lien l'unissait exactement a la famille de son époux, cela restait un mystère. Un mystère qu'il était peut être temps de résoudre. Celle qui sortait a peine de l'adolescence était réputée pour sa mauvaise humeur, elle avait fait fuir dans son sciage plus de domestiques que n'importe quel noble grincheux si l'on en croyait les rumeurs. A la voir pourtant ainsi, s'émerveillant des jeux d'eau qu'un enfant aurait tout autant apprécié, elle n'avait guère l'air désagréable. Arrivant a sa hauteur, sans qu'elle ne l'ait semble t'il encore remarquer, Méliane croisa les bras, inclinant la tete, un faible sourire ourlant ses lèvres. " Je crains que vous ne preniez froid si vous restez ainsi a demi vêtue, l'eau vous transperçant. Tant celle venue du ciel que celle que vous semblez dérobée a nos fontaines. " Le ton n'est point réprobateur, il dénote de curiosité, voir même d'un brin d'amusement. 

Finalement, maintenant qu'elle la sait avertie de sa présence et qu'elle ne craint donc plus de l’effrayer, la dame rompt le peu de distance qui les séparait encore en s'approchant d'avantage. Elle se déleste de sa cape, qui jusqu'alors pendait a peine sur ses épaules, puis dans un geste a la fois maternel et autoritaire, elle la glisse sur les épaules de la jeune fille en en nouant les pans sous sa nuque. " Si nous rentrions toutes deux a l'intérieur afin de prendre une boisson chaude .. " Un regard entendu et l'ombre d'un sourire. " Avec peut être même quelques douceurs pour l'agrémentait. Cela vaudra mieux que de tomber malade ne croyez vous pas ?  " Difficile de savoir si il s'agissait la d'un ordre, d'une inquiétude ou d'une simple demande, la voix en tout cas était amicale et le visage aimable. Mais ce drôle de petit bout de femme savait t'elle seulement qu'elle avait a faire a la duchesse de Langehack ?  
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Zoïle
Humain
avatar

Nombre de messages : 180
Âge : 35
Date d'inscription : 15/06/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 16 ans (née en 992)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Dim 30 Oct 2016 - 0:17



Zoïle ne patauge pas gaiement. Zoïle patauge rageusement. Il l’a abandonné. Comment a-t-il osé ? Elle qui s’était pourtant montrée si prévenante, si avenante. Elle avait pourtant été obéissante. Elle avait fait tout ce qu’il lui avait demandé. Mais de toute évidence, ce n’était pas assez. Il lui avait pourtant dit qu’il ferait pour elle certaines choses. Et il n’avait pas respecté sa parole. Et maintenant, il refusait de lui parler et même de la recevoir. Et Zoïle le supporte très mal.  Et pourquoi le supporterait-elle sans broncher ? Elle a le droit d’être furieuse et de lui en vouloir, non ? Elle se dit qu’elle aurait peut-être dû rester à soltariel, avec Tiberia. Mais elle doute maintenant que Tiberia serait ravie de la revoir.


Zoïle ne patauge pas. Zoïle se défoule. Elle s’épuise volontairement parce qu’il n’y a que l’épuisement qui pourrait apaiser sa rage. Et il n’y a que l’épuisement qui peut contenir sa colère. Même en éclaboussant de toutes ses forces, elle n’arriverait pas à faire tant de vagues. La pluie, c’est bien, ça va avec son humeur. Et la pluie cache ses larmes de rages. Impossible de différencier les larmes des gouttes d’eau. Et c’est très bien comme ça Elle ne veut voir personne. Elle n’a besoin de personne. Et pourtant, quelqu’un vient. Lentement, lorsqu’on lui parle, une voix féminine, elle se retourne et la duchesse de Langehack peut constater de son propre oeil celle qui fait fuir les domestiques.


Le léger vêtement écru fait à peine contraste avec sa peau, lui donnant une apparence fantomatique. Les seules couleurs qui trahissent son état de non-spectre sont ses yeux rougis et la teinte bleuté de ses lèvres. Ses cheveux, plaqués sur sa tête et ses joues lui donnent franchement l’air d’une créature et pas des plus adorable. elle pose son regard trop noir sur la duchesse. Oui, elle sait qu’elle est la duchesse. Elle se retient de justesse de ne pas lui expédier une vague en pleine figure. Pourquoi ? Elle n’en sait rien elle même. Peut-être parce que la duchesse a beaucoup trop d’autre soucis pour mériter ça. En même temps, ça n’a rien de mérité. Ce serait juste pour se défouler. Mais elle a parfaitement conscience que mieux vaut ne pas se défouler sur une duchesse.


Maintenant qu’elle a cessé de bouger, il est facile de constater que ses lèvres bleutées ne sont pas le seul indice qu’elle a froid. Son menton tremble et sa peau est couverte de chair de poule et de gouttelettes d’eau. Pour éviter que la duchesse ne marche dans l’eau, Zoïle sort de la fontaine, mais elle ne dit pas un mot, sauf lorsqu’elle pose sa cape sur ses épaules. Le jeune fille a une sorte de moue entre le dégoût et la contrariété.


- Je vais la mouiller, prévient-elle d’un ton lugubre et à peine audible.


Mais même lorsque la duchesse la noue sous sa gorge, la sorcière n’esquisse aucun geste pour s’en débarrasser, ni même s’éloigner. Elle n’a pas non plus l’air enthousiaste lorsqu’on lui propose une boisson chaude et des douceurs. Il n’y a pas grand chose qui pourrait la rendre enthousiaste.


- C’est vous qui risquez d’être malade sans votre cape, sous la pluie.


Sa voix est rauque, comme si elle n’avait pas parlé depuis de longues heures. C’est probablement le cas. Si elle pouvait être malade, ça l’occuperait sans aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Dim 30 Oct 2016 - 7:11



Au derniers mots de l'adolescente, les mains de la duchesse glissent des cordons de la cape a ses épaules tremblotantes. Elle accroche son regard au sien et murmure de manière énigmatique. " Je ne pense pas que les dieux m'accorderont l'oubli qu'impose la maladie. " La pluie continue de tomber et sans le tissu protecteur qui n'est plus sien, elle en perçoit la morsure froide trempée lentement sa robe. Elle passe sur le coté de la damoiselle puis posant un bras ferme sur ses épaules, elle la pousse en avant. " Mais au cas ou, mieux vaudrait rentrés. De quoi aurions nous l'air si nous prenions toutes les deux froids ? " C'était la un luxe que Méliane ne pouvait pas s'offrir, elle régnait a nouveau seule .. Ne pas penser a cela, se sermonne t'elle.

Zoile est en colère a compris la duchesse, autre le fait qu'elle semble bien raide a ses coté, elle a bien vue son regard noir. Ce n'est pas qu'elle ne s'en soucie pas, elle même est en colère pour bon nombres de choses, mais elles peuvent tout aussi bien être en colère a l'intérieur, au chaud, a l'abri d'une pneumonie. Elle a déjà donnée dans les maladies de poitrine et il ne serait guère reconnaissant envers Angelina, sa sauveuse, de tomber a nouveau malade. Puis comme Méliane, si la damoiselle veut survivre dans la noblesse, elle devra apprendre non pas a oublier sa colère mais a la camoufler. Cela n'en sera qu'une arme a la fois plus redoutable et plus subtile. Dévoiler ainsi ses émotions dans leurs milieu est pareil a dévoiler sa bourse dans une taverne mal famé. Dangereux, très dangereux.

La jeune conteuse traîne les pieds, mais Méliane continue de l’entraîner a sa suite, son bras la maintenant toujours fermement. Les cheveux de la duchesse ruisselle, les soieries qui la couvrent commencent a s'imbiber d'eau si bien que les gardes qu'ils croisent haussent a la fois sourcils étonnés et inquiets. Chaque fois que l'un d'entre eux esquive un geste vers elles, elle lève une main, dans un geste gracile et discret, pour le retenir. " Zoile, c'est bien ainsi que vous vous appelez n'est ce pas ? " Demande t'elle pour rompre le silence. Elle attends un instant pour permettre que la jeune fille acquiesce, la détrompe ou continue de maudire le monde en silence, a son bon vouloir.  

Les portes du palais ne sont plus si loin et ce n'est pas un mal, car plus elles avancent plus la pluie semble gagnée en intensité, si bien que c'est la duchesse qui risque bien de bientôt grelotter. " Consentiriez vous a me dire pourquoi les yeux d'une personne aussi jeune que vous semblent brûlés d'un feu de colère ardent ? Parfois mieux vaut s'en libérer avant qu'elle ne nous consume. " Elle était elle même bien placée pour le savoir, pas un instant de ses journées ne passait sans qu'elle ne doive lutter contre le ressentiment que lui inspirait le choix de son époux et ce depuis le jour ou elle avait appris sa mort. L'aimer, le détester et le pleurer lui était d'une douleur écrasante .. Écrasante et épuisante. Probable qu'elle devait de garder sa santé mentale du fait des nombreux autres soucis qui l'agitaient et des nombreuses taches qu'elle avait a accomplir. Dans tout les cas, elle savait fort bien que ruminé n'aiderait pas la jeune fille. " Si vous espériez noyée vos soucis dans nos fontaines, je crains fort que ce ne soit raté. " Tente t'elle avec une pointe d'humour pour dérider la damoiselle.   
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Zoïle
Humain
avatar

Nombre de messages : 180
Âge : 35
Date d'inscription : 15/06/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 16 ans (née en 992)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Dim 30 Oct 2016 - 23:20



Elle n'a pas parlé depuis longtemps. Enfin, quelques heures, sans doute. Sa voix est enrouée et ça lui est égal. Elle ne fait aucun geste, ni pour accueillir la duchesse, ni pour la repousser. Qu’elle soit la seule malade ou qu’elles soient malade toutes les deux, elle s’en fiche. Ce sera quand même pas sa faute à elle si la duchesse se balade sous la pluie et si elle lui a offert sa cape. Mais bon, elle pourra toujours la soigner. Ça pourrait lui occuper l’esprit quelques heures. Mais ce serait si peu. Pas assez pour éponger le rejet et la colère.


- Hum… grogne-t-elle.


Elle n’accepte pas, mais elle ne refuse pas non plus. elle suit la duchesse avec cette impression de docilité qui n’a rien de plus faux. C’est juste que ça ou autre chose, elle s’en fiche. elle aurait pu se sécher en un clin d,oeil. Mais elle ne le fait pas. Elle supporte le froid et continue de grelotter. Et elle ne fait rien pour se réchauffer. Elle apprécie la morsure du froid. Le froid pour contrer la colère, pourquoi pas. elle entends ses propres dent claquer, mais elle a l’impression que ce n’est pas elle. Le froid la mord, mais l’engourdit en même temps. Tant qu,elle bougeait, elle ne le sentait pas trop, mais maintenant qu’elle ne bouge presque pas.


- Oui, répond-t-elle simplement lorsque la duchesse lui demande si elle est bien Zoïle.


Comment la duchesse le sait, elle s’en fiche. En même temps, tout le monde a du lui parler de la fille qui se baigne presque nue dans la fontaine. Au sud, encore plus au sud, elle était celle qui racontait des histoires. Et celle qui avait inondé les cuisines après l’incendie du palais ducal. Et aussi celle qui se baignait à moitié nue dans les fontaines de Velmonè. Là-bas, elle avait eu la permission. Pas ici. Mais elle ne comptait pas s’en priver. Et c’est pas la duchesse qui l’en empêcherait se dit-elle avec la conviction d’une rebelle. Mais elle sait bien que si la duchesse l’ordonne, elle s’en trouvera une autre, mais elle détruira peut-être celle-là en représailles… elle est comme ça, Zoïle. Tout d’abord, elle se contente de tourner un regard mauvais vers la duchesse. Un regard noir, beaucoup trop noir, dans tous les sens du terme. La pupille et l’iris ne font qu’un même cercle d’un noir identique. Après quelques secondes, elle détourne le regard et baisse la tête, se contentant de regarder vers le sol et de marcher droit devant elle.


- En parler ne fera que raviver ma colère. Sa voix est toujours rauque, enrouée. Et ce ne sont pas mes soucis que j’imaginais noyer, informe-t-elle d’un ton lugubre.
Revenir en haut Aller en bas
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Lun 31 Oct 2016 - 7:55



La duchesse ne cille pas. Certes la damoiselle semble a un stade dangereusement élevé de colère, mais elle n'est pas pire qu'un politicien mécontent ou qu'un mari violent vous fixant, sa lame en main, pour vous causer de nouveaux supplices. La colère de la jeune fille ne l'atteint pas, pas que son état ne la touche pas, mais il ne l’effraie pas. Quand a son allusion elle est plutôt claire, ce n'était pas ses soucis qu'elle avait voulue noyer. Délaissant ses épaule, Méliane s'empare d'une de ses mains qu'elle tapote gentiment. La pluie ruisselle sur ses cheveux, sa robe, le froid se fait piquant, mais elle en a cure. " L'on pense parfois qu'il est heureux de pouvoir se raccrocher a sa colère, que cela nous maintient en vie. " Son regard est un puits sans fond, elle ne sait que trop bien de quoi elle parle. Elle l'a expérimentée elle même, elle l’expérimente chaque jour.

Ils sont a quelques pas a peine des imposantes portes du palais, pourtant elle stoppe leur pas, retenant la jeune conteuse par sa main, qu'elle tient toujours dans la sienne. " Mais au final cette colère, ce n'est pas celui qui la mérite qui en paie le prix, c'est vous. " Elle se glisse devant elle pour lui faire face, elle remet une mèche trempée derrière l’oreille de la femme enfant. Elle se moque qu'elle lui soit hostile, elle ne lui fait pas peur et ce n'est pas due a la présence de la garde. Son ressentiment n'est pas pour elle, elle le sait. Elle n'est pas l'objet de sa haine. Si bien que son geste est doux, lent. Enfin elle accroche ses yeux au sien. " Cette colère c'est vous qui la porter comme un fardeau, c'est sur votre cœur qu'elle pèse. Vous n'en avez pas conscience mais cela est un poids bien trop lourd pour de si frêles épaules. " L'ombre d'un sourire se dessine sur ses traits.

Elle délaisse la main de la jeune, fille, cherche quelque chose du regard, fait quelques pas, se penche, puis revient vers Zoile le poings serrés. Elle ouvre sa paume, s'y trouve un pierre de taille moyenne, elle prend la main de l'habitante des fontaines et l'y lui glisse. " Cette pierre représente une pensée de colère .. Seule elle n'est pas encombrante n'est ce pas ? Mais si nous mettions dans un sac une pierre pour chacune de vos pensées de colère et que je vous demandais de le porter toute la journée alors vous vous rendriez compte que cela rends votre vie difficile et inconfortable. " D'une petite tape, elle fait tressauté la main de l'adolescente et la pierre s'écrase au sol. " Ne vous écrasez pas de poids qui ne vous apportent rien, la vie le fera bien assez pour vous. " Ironiquement elle se dit qu'elle devrait écoutée ses propres conseils, mais elle, elle n'a personne pour lui souffler ce genre de mots, car elle ne permets pas que quiconque sache ce qu'elle ressent.

Elle soupire, puis glissant a nouveau son bras sur les épaules de la jeune fille, elle l’entraîne dans la courte distance qui les sépare encore de la porte. " Qui que soit la personne qui vous inspire de tels sentiments, elle ne mérite pas que vous vous infligiez cela .. Sans quoi il aura gagné. Voulez vous qu'il gagne Zoile ? Ou voulez vous laissée votre colère mourir sous cette pluie pendant que nous nous rentrerons profiter de quelques douceurs ? " Les deux gardes a l'entrée s'inclinent, puis les portes s'ouvrent devant elle. Sitôt qu'on voit l'état dans lequel se trouve la duchesse l'on accourt vers elle et des ordres sont donnés pour qu'on apporte de quoi la réchauffer. D'un geste gracile de la main, la duchesse stoppe leurs attentions et tous s'écartent. " Nous allons dans mes appartements, veuillez nous servir une boisson chaude et une collation. " L'on s'incline, l'on s'agite, nul ne proteste bien sur et ce malgré le fait que la duchesse dégouline de pluie sur le sol, et qu'elle tremblote, car sa cape est sur les épaules d'une parfaite inconnue.

Méliane pourrait s’agacer de la situation, de la curiosité qu'elle voit dans certains yeux, de l’inquiétude qu'elle voit dans d'autres et c'est probablement le cas, mais elle n'en laisse rien paraître. Zoile peut bien gardée sa colère si elle le veut, si c'est la son choix, mais alors mieux vaudrait qu'elle la taise. Montrer si facilement ses émotions fera d'elle une proie facile et donnera a l'adversaire une victoire aisée. Elle ne sait pas pourquoi elle tient tant a lui faire comprendre cela, mais il y'a quelques chose qui la touche chez cette petite conteuse un peu sauvage. Elle se demande quel genre de vie elle peut bien désirée, a quoi aspire t'elle ... Puis une idée germe en son esprit.   
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Zoïle
Humain
avatar

Nombre de messages : 180
Âge : 35
Date d'inscription : 15/06/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 16 ans (née en 992)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Sam 5 Nov 2016 - 14:12



Oh, elle sait très bien qu’elle est la seule à souffrir de sa colère, parce qu’elle n’a pas le moindre doute à son sujet. Lui, il s’en fiche. Zoïle est furieuse. C’est évident, mais elle ne s’attendait pas à ce que quiconque s’en soucie. Du moins pas s’en soucier autrement que de subir sa mauvaise humeur très brièvement, comme quand on la croise dans un couloir. Et il semble que la seule qui s’en soucie soit la duchesse en personne. C’est bien sa chance… enfin, si, c’est peut-être bien sa chance… mais Zoïle reste neutre, bien que son oeil brille d’un tout autre éclat de colère lorsque la duchesse parle de ses frêles épaules. Elle a l’air frêle ? ELLE A L’AIR FRÊLE ?!

- Mpff !

Elle est certes en colère, mais elle est combative. Sa colère est passive, mais sa volonté est toujours grande. La duchesse prend le temps de lui expliquer le poids de la colère et des mauvaises pensées avec une pierre. Zoïle se demande si toutes les jeunes de 16 ans ont vraiment besoin d’avoir ce genre de démonstration pour comprendre. Zoïle est une privilégiée, elle a vécu pas mal de choses et elle ne s’est jamais retrouvée dans un palais de coton, sauf durant deux brèves périodes. Elle se prête au jeu, mais son air reste plutôt neutre, sans manifester ni contrariété, ce qui est étonnant, ni soulagement ou autre émotions encourageante. Un peu comme si elle était lasse de cette situation.  Elle semble même peut-être vouloir être conciliante.

- Si vous voulez…

Sa colère ne mourra pas sous la pluie, parce que si elle laisse mourir sa colère, c’est elle qui mourra un peu aussi. Elle est colérique de nature. Et Lufotu aussi. Lufotu qui est sagement rangé sous son lit. ​Elle​ ​se​ ​prête​ ​au jeu,​ ​mais​ ​son​ ​air​ ​reste​ ​plutôt​ ​neutre,​ ​sans​ ​manifester​ ​ni​ ​contrariété,​ ​ce​ ​qui​ ​est​ ​étonnant,​ ​ni soulagement​ ​ou​ ​autre​ ​émotions​ ​encourageante.​ ​Elle​ ​semble​ ​même​ ​peut-être​ ​vouloir​ ​être​ ​conciliante. D’ailleurs, les gardes subissent sa mauvaise humeur lorsqu’il posent les yeux sur elle. Une sorte de malaise qui les fait détourner le regard dès qu’elle tourne les siens vers eux. Trop de noir, sans doute.

Elle se laisse guider par la duchesse en personne à travers les couloirs, jusqu’à ses appartements. Durant tout le chemin, Zoïle en profite pour admirer le paysage intérieur. Elle sait qu’elle dégouline partout, mais ce n’est pas elle qui a posé la cape de la duchesse sur ses épaules. Non, cette dernière l’a fait toute seule. Elle entre donc dans les appartement de la duchesse et tout de suite, elle retrouve des points de repères. Ceux qu’elle a apprit, il y a une décennie, puis qu’elle a réapprit il n’y a pas encore deux mois. Elle accroche la cape pour la sécher, puis elle, contrairement à la duchesse, a déjà l’air complètement sèche. Elle se plante face à la duchesse, avec tout l’aplomb de sa jeunesse et surtout de ceux qui en ont vu d’autres.

- Vous n’êtes pas obligée d’être si charitable à mon égard. Elle l’examine quelques secondes. La duchesse est trempée et elle tremble de froid. Vous allez prendre froid, annonce-t-elle, avant de se glisser derrière la duchesse pour défaire les lacets de sa robe, avant de lâcher les lacets lorsqu’elle constate que ici, c’est peut-être pas la meilleur endroit pour déshabiller une duchesse. Quelle robe voulez-vous mettre ? demande-t-elle, puisqu’il faut bien remplacer celle mouillé. Elle ne se gêne pas pour aller explorer et découvre les robes de la duchesse. Elle a quelques secondes d’arrêt pour admirer les couleurs et les étoffes.
Revenir en haut Aller en bas
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Sam 5 Nov 2016 - 15:06



Ce qu'il y'a a dire de la jeune conteuse se résume en trois choses. Elle est en colère, elle est mystérieuse et elle n'est guère bavarde, si bien que tout le trajet jusqu'aux appartements de la duchesse se fait dans un calme a la fois pesant et salvateur. Quand enfin elle ouvre les portes ouvrant sur son salon particulier, Zoile se décide enfin a reprendre la parole, des mots qui amènent un léger sourire sur les lèvres de la duchesse, c'est tout au plus un étirement de lèvres, mais au moins est il sincère. " Qui sait peut être que l'attention que je vous porte a un but égoïste. " C'est a la fois faux et très réaliste, elle se souciait véritablement de la damoiselle, de cette colère qui semblait la consumer, mais elle lui était aussi une agréable distractions face au propres maux qui l'habitaient. Peine, regrets, colère ... Elle s’apprêtait a expliquer sa réponse quand elle fut prise de cours par son invitée.

Cette dernière s'était en effet glissée derrière elle avec pour le but évident de la dévêtir. Par chance, Méliane n'a guère le temps de se soucier qu'elle pusse aperçoive ses cicatrices, que l'adolescence abandonne  sa besogne pour se diriger avec aisance vers les portes coulissantes, qui les séparent, de la chambre ducale. La duchesse s'empare d'une étole, trainant sur l'un des fauteuils, qu'elle jette rapidement sur ses épaules tremblantes de froid. " Zoile, il n'est pas nécessaire de m'aider a me changer. Vous n’êtes point une domestique, puis je sais très bien le faire seule. "  Elle prononce ses paroles depuis le salon, mais quand elle part a sa suite et la découvre en admiration devant les étoffes soyeuses qui dépassent ci et la de son armoire, elle secoue la tête gentiment puis va s'asseoir sur le bord de son lit. " Vous aussi vous auriez bien besoin de vous changer. Je suis sure qu'il doit bien avoir la dedans quelque chose qui vous irait a merveille. Sentez vous libre de choisir ce que vous voulez. "

Un coup discret est frappé, elle donne permission d'entrée et le tintement familier d'un plateau se fait entendre. " Votre altesse, la collation demandée est prête. " La servante n'apportera pas le plateau jusqu’à la chambre, pas sans qu'elle 'en reçoive la demande, tout comme elle pourrait restée ainsi debout a les attendre, si tenter que c'est ce que l'on attende d'elle. " Merci Lucrece, veuillez déposée ça dans le petits salon et nous laisser je vous pris. " Le ton est doux, mais témoigne de cette autorité qu'on les gens de pouvoir. De plus, les paroles bien qu'anodines démontrent que la dame a a  cœur de connaitre chacun de ses domestiques, allant jusqu’à les reconnaître au timbre de leur voix. " Comme il plaira a votre altesse. " L'on entend, le plateau tinté quand il est déposé sur la table basse, puis la porte qui se referme doucement derrière les pas de la servante. Méliane qui n'a point bougée de sa place, reporte toute son attention sur la jeune fille. " Vous semblez bien a l'aise avec les manières d'une chambrières voir d'une dame de compagnie. Auriez vous dont vécue dans d'autres cours avant la mienne ? " La question est soulevée par l'aisance naturelle que semble avoir Zoile au contact de la noblesse, mais aussi a sa façon quasi naturelle d'avoir voulue l'aider a se dévêtir ou encore son instinct a se diriger vers la chambre ducale.

Soit elle était donc une habituée de la domesticité, soit elle était fort bien renseignée. Dans les deux cas, l'adolescente était sans doute plus qu'elle n'y paraissait aux premiers abords, un petit être malmené par la vie. Du moins pouvait on le croire et la prendre en pitié jusqu’à l'instant de croiser son regard. C'était une battante, il y'avait une force de caractère, peu commune, sous sa colère et ses traits a mi chemin entre l'enfance et l'age adulte.


Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Zoïle
Humain
avatar

Nombre de messages : 180
Âge : 35
Date d'inscription : 15/06/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 16 ans (née en 992)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Sam 5 Nov 2016 - 18:42



Un but égoïste, voilà  une réponse satisfaisante et qui ne demande aucune réplique de sa part. Au moins, avec une attitude égoïste, on sait à quoi s’attendre. N’est-elle pas égoïste elle-même ? Très certainement et elle ne s’en et jamais cachée. Et elle ne s’en cachera pas. Oui, elle est égoïste et elle ne compte pas contredire la duchesse à ce propos. L’égoïsme, ça permet de survivre. Ça permet de rester en vie. Et puis, depuis son arrivée, Zoïle avait quand même apprit quelques trucs concernant la duchesse. Tout d’abord qu’elle était la duchesse et qu’elle avait aussi sont lot de malheurs à encaisser.

Elle n’est pas une domestique ? Non, bien sûr que non, mais elle agit ainsi depuis quelques ennéades déjà, depuis son arrivée à Soltariel. Non, elle n’est pas une domestique. Elle est une sorcière. Mais les deux sont-ils nécessairement opposés ? Elle ne sait pas trop. Ça lui est venu presque naturellement., tout comme sa réplique.

- Le laçage est derrière, mais faites-le donc seule, si c’est ce que vous voulez.

Elle continue d’observer les robes de la duchesse et elle se demande si elle a déjà vu des étoffes plus raffinées lorsqu’elle était auprès de la Reine Lilianna. Probablement, c’était la Reine, mais ses souvenirs ne sont plus aussi précis. C’était il y a si longtemps.

- J’ai déjà mes robes et elles me suffisent amplement.

Quand elle ne se contente pas d’une simple chemise comme en ce moment. Vêtement qui est déjà sec, tout comme ses cheveux, bien qu’en bataille, contrairement aux tissus de la robe de la duchesse qui sont encore mouillée. Pourtant, la jeune sorcière pataugeait dans l’eau bien plus que la pluie sur la robe de la duchesse.

Elle se contente d’explorer l’inventaire des robes de la duchesse durant l’intervention de la servante et elle ne laisse rien paraître de sa présence. C’est entre la duchesse et sa domesticité après tout. Ses doigts se posent délicatement sur la fourrure et elle y aurait bien enfoui le visage, mais elle n’est plus une enfant après tout. Elle ne sort la tête des robes de la duchesse que lorsque celle-ci lui demande ses emplois antérieurs. Zoïle semble pensive un moment. La première chose qui lui vient en tête est de révéler qu’elle a été demoiselle de compagnie de la Reine, mais elle se contente plutôt de ses faits récents et qui ne peuvent qu’être la vérité.

- Soltariel.

Bien  sûr, elle ne précise pas, sinon ça impliquerait des questions auxquelles elle ne veut pas répondre.  Mais puisqu’elle était arrivée en même temps que tous les Anoszia, c’était difficile de ne pas la croire. Et puis, si elle se renseignait auprès des demoiselles Anoszia, elle obtiendrait une réponse affirmative. C’était vrai, après tout. C’était du moins une partie de la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Sam 5 Nov 2016 - 19:46



Zoile déclina la proposition de choisir une robe sans sourciller, ni montrer la moindre émotion. Preuve manifeste, qu'elle n'était ni vénale ni intéressée. C'était la des réponses, car oui tout cela n'avait pas pour but qu'une simple discutions, la duchesse menait une investigation visant a un but bien précis. Un but qui néanmoins avant de voir sa réalisation, demandait a ce qu'elle en sache un peu plus sur la damoiselle. " Des robes dont vous devriez vous vêtir un peu plus souvent jeune fille. " Les rumeurs sur Zoile allaient bon train au palais. La curieuse jeune fille qui aimait pataugeait dans les fontaines ducales en petite tenue. Si cela ne dérangeait pas Méliane, elle craignait néanmoins que la conteuse ne s'attire quelques ennuis, c'est dont le ton soucieux qu'elle déclara: " Si j'aime a penser que ma cours est un endroit bien protégée, il n’empêche que j'y accueille des gens de toutes sortes et que les gardes ne sauraient pas avoir l’œil partout. " La jeune fille n'était pas stupide, elle comprendrait l'allusion.

La dame se releva après que le mot Soltariel eut volé dans l'air. Inévitablement, dans un enchevêtrement d'idée, cela lui rappela Ydril et par ce biais Oschide. Mais qu'est ce qui ne ramenait pas ses pensées a son bien aimé depuis qu'il n'était plus ? Elle ne laisse rien percevoir du trouble qui l'agite, elle excelle en cela. Son regard s'accroche a celui de l'adolescente. " Et bien, il semble que vous ayez beaucoup voyagé. Que faisiez vous la bas ? Dame de compagnie ? Ou peut être conteuse ? L'on m'a dit que vous aviez la verve fort agréable. " Cela faisaient partis des choses les plus amicales qui se murmuraient sur cette curieuse invité de la cours. Elle s'approche d'avantage et pose une main tendre sur son épaule. " A l'occasion, j'aimerais beaucoup que vous m'en contiez une. " Un sourire, léger, sincère, puis elle laisse retombée sa main. Il n'y parait pas, mais elle vient de vérifier quelque chose qui soulève bon nombres de questions. Comme elle l'avait suspectée, depuis sa position assise, la chemise légère que porte la femme enfant est sec, tout comme le semble sa chevelure. Rien ne témoigne de ses interrogations, ni de sa curiosité, bien que cette dernière ait été piquer.

Elle s'écarte d'un pas, puis d'une geste gracile de la main elle lui désigne les portes coulissantes. " Pourquoi n'iriez vous pas prendre votre collation pendant que je me change. " Un regard entendu et l'ombre d'un sourire. " Car de nous deux il semble bien que je sois la seule encore mouillée, a tel point que l'on pourrait douté que vous aussi vous étiez dehors. " C'est simplement un fait, mais cela met en évidence le fait que la duchesse est observatrice et qu'elle a notée bien des choses concernant la jeune fille. Pourtant elle ne l'interroge pas d'avantage, si il y'a plus a savoir alors elle le découvrira en temps voulu. Rien ne presser. Puis ne l'avait t'elle pas dit, elle devait se changer avant de prendre froid et il ne fallait pas que leur collation refroidisse n'est ce pas ? Chaque chose en son temps. Les réponses, les questions et même les propositions.

Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Zoïle
Humain
avatar

Nombre de messages : 180
Âge : 35
Date d'inscription : 15/06/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 16 ans (née en 992)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Lun 7 Nov 2016 - 2:26



Zoïle pose les yeux sur la duchesse et elle esquisse un sourire qui en dit long sur ce qu’elle a pu voir, ce qu’elle a pus savoir et ce qu’elle a entendu à son sujet. Elle ne s’attarde pas et retourne examiner les tenues de la duchesse.

- C’est plus prudent pour les gardes que leurs yeux se posent sur d’autres que moi. Je porte mes robes plus souvent que je ne les porte pas. C’est seulement que les gens se souviennent plus de ce qui les agace, ou les attire, que de ce qu’ils ne remarquent pas. Il semble que je sois plus attirante en jupons et mouillée. Je sais ce qu’ils racontent. La pauvre enfant, elle n’a pas toute sa tête. Hors de ma vue. Ciel, mon époux, détournez le regard. Mon fils, vous saignez, vous vous êtes encore tiraillés avec de mauvais garçons ?

Elle ricane. Si elle a voyagé ? Non, pas vraiment. Elle a visité quelques villes, dont Diantra à sa grande époque, puis Thaar, et finalement Soltariel. Elle n’a pas vraiment voyagé, mais lorsqu’on a vécu sur Meca, plus aucune ville ne semble terrifiante. C’est juste plus grand, mais c’est le même monde. C’est plus facile de parler de Soltariel. C’est récent. Oui, conteuse, elle adore captiver les gens. Ceux qu’elle préfère, ce sont ceux qui voient eux aussi les images que les mots créent. C’est pour eux qu’elle raconte.

- Oui, un peu de tout ça, répond-t-elle, vaguement.

Ce n’est tout à fait la vérité, ni tout à fait un mensonge. Elle pense à Tiberia. Elle se demande si elle l’a cherché. Elle a disparue du jour au lendemain. Le temps pressait. Il fallait agir avant qu’il ne soit trop tard.

- Bien sur, lorsque vous voudrez, mais aujourd’hui n’est peut-être pas un bon jour, avoue-t-elle, étonnamment humble.

La duchesse lui propose d’aller entamer la collation pendant qu’elle se change. Elle a de toute évidence remarquer qu’elle n’est plus mouillée. Non, Zoïle s’est séchée en venant, un peu sur le plancher durant le trajet, le reste a imbibé la cape de la duchesse. Et si elle sait que la duchesse se doute de quelque chose, elle ne va pas l’encourager, mais elle ne va pas nier et encore moins paraître confuse.

- Votre cape m’a protégée, affirme-t-elle avec l’assurance des menteurs.

L’explication est presque plausible si on ne l’a pas vu patauger dans la fontaine. Zoïle se détourne sans un mot de plus et va se jucher dans l’un des fauteuils. Les coussins sont confortable, elle s’y installe les pieds sous les cuisses, pour se réchauffer, tout de même. Elle se sert une boisson chaude et dès que la duchesse apparaît, elle la sert également, sans dire un mot, puis elle reprend sa tasse et souffle dessus. Elle semble étonnamment à l’aise, comme si elle ne se rendait pas compte de l’endroit et du privilège qu’elle a de se retrouver ici.
Revenir en haut Aller en bas
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Lun 7 Nov 2016 - 9:49



La damoiselle ne manque ni de caractère, ni de franchise, ni de répartie, ce qui a l'art de plaire a la duchesse. " Les faux semblants font partis du monde en général, bien que la noblesse en tienne grande part. Ce que la plupart aiment a voir chez les autres, c'est une faiblesse, un vice, quelque chose a exploiter. Mais je plains sincèrement celui qui vous prendrait en pitié Zoile, je vous connais peu mais mon instinct me souple que vous n’êtes guère damoiselle a en avoir besoin. " Il n'en était pas moins vrai qu'elle risquait fort de s’attirer quelques ennuis a déambuler ainsi si peu vêtue, la nuit qui plus est. Néanmoins Méliane jugea opportun de ne pas insister pour l'heure. La discutions s'en va dont vers la aptitudes de la jeune fille en tant que dame de compagnie, chambrière ou un peu tout cela a la fois semble t'il. En plus d’être une conteuse et sacrément bonne d'après ce qu'il se murmurait a la cours.

La duchesse hoche la tête, quand elle accède a sa demande de lui raconter une de ses histoires. " Non pas aujourd'hui en effet, je crains de ne guère être un bon public ces derniers temps. Mais je compte bien a ce qu'un jour vous me fassiez profiter de ces talents que l'on me vante ici et la. " Elle demande ensuite a l'adolescente de la laisser pour qu'elle pusse se changer et tandis que cette dernière s’exécute, la dame ne peut s’empêcher de penser au fait qu'il soit bien curieux que Zoile soit elle même déjà sec. Sa vague explication concernant la cape qui l'aurait protégée n'était crédible qu'a moitié. En effet, elle avait put la tenir a l'abri de la pluie, mais avant que la duchesse ne la lui glisse sur les épaules, la jeune fille était déjà trempée d'avoir patauger dans la fontaine. Les réponses viendraient en temps et en heure juge t'elle en se défaisant tant bien que mal de sa robe mouillée. Elle enfile une longue chemise de soie, un peignoir qu'elle noue solidement a la taille. Elle défait ses cheveux de leur attache, les brosse brièvement puis regagne le petit salon.

L'étrange petite conteuse l'y attends, parfaitement a son aise, comme si elle avait toujours vécue la. Poussant jusqu’à lui servir une boisson chaude alors qu'elle s'approche pour prendre place en face d'elle. " L'on peut dire que vous trouvez vite vos marques. Ajoutons a cela que vous semblez fort débrouillarde. Des qualités fort appréciables. " Sans compter qu'elle semblait parfaitement instruite et qu'il y'avait sans doute tout un tas d'autres choses intéressantes a découvrir sur elle. Méliane porte sa tasse a ses lèvres, puisant quelques réconforts a la fois dans la douceur et la chaleur de la boisson. Elle a une pensée pour sa fille Linaelle qui raffole de ce genre de moment en sa compagnie, probable d'ailleurs qu'elle adorerait la compagnie de Zoile, mais elle est actuellement a Diantra pour le mariage du baron de Nelen. Ces derniers temps plus que jamais, il est lui est dure d’être éloignée de son enfant, qui n'en ai d'ailleurs plus vraiment une. Du haut de ses 12 ans, elle fait une dame déjà bien accomplie pour les terres de Leliande. 

Ne permettant pas a ses pensées de s'égarer en des recoins qui pourraient la conduire a une vague de mélancolie, la duchesse repose sa tasse sur la table dans un délicat tintement de porcelaine. Elle glisse ses doigts jusqu'a une petite assiette ou elle s'empare d'un cookies du bout des doigts. " Vous deviez en goûter un, ils sont délicieux. J'ai la chance d'avoir une pâtissière exceptionnelle, il y'a de cela de nombreuses années, elle était la pâtissière de la reine Lilianna. L'on dit qu'elle raffolait des gourmandises qu'elle lui préparait et je ne la comprends que trop. " Elle croque un morceau du gâteau, il est moelleux a souhait et les pépites de chocolats fondent agréablement sous la langue. Du bout des doigts, elle essuie les quelques miettes qui se sont échappées sur le coin de ses lèvres puis elle reporte toute son attention sur la jeune fille. " Avez vous des projets pour l'avenir Zoile ? Langehack est il un endroit ou vous pourriez vous établir ou n'est ce qu'un point sur la carte de vos destinations ? " Une question qui peut paraître anodine, mais qui pourtant n'est pas sans importance. L'adolescente ne le sait pas encore, mais une opportunité pourrait bien se présenter a elle selon la réponse qu'elle choisira de donner.   
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Zoïle
Humain
avatar

Nombre de messages : 180
Âge : 35
Date d'inscription : 15/06/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 16 ans (née en 992)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Ven 11 Nov 2016 - 23:57



Si son visage a affiché un mince sourire lorsqu'elle a révélé ce qu'on raconte à son sujet, il disparaît rapidement pour se fondre à nouveau dans son air sérieux et courroucé. Elle a un léger reniflement, pour indiquer tout le mépris qu'elle peut porter à quiconque la prendrait en pitié.

- Non seulement je n’ai pas besoin de la pitié des gens, mais je n’en ai aucune.

Aucune pitié. La pitié c’est pour les faibles. La pitié est pour ceux que l’on méprise. Zoïle possède une détermination qui frôle la naïveté, mais elle possède l’attitude pour qu’on y croit, même si pour l’heure, elle n’avait envie que de se rouler en boule dans sa cape dans le coin le plus sombre et le plus humide de Langehack. Quoique, malgré ses recherches, elle n’avait rien trouvé de semblable dans les environs. Il était peut-être temps qu’elle trouve ailleurs.

- Alors ce sera plus tard.

Tant pis pour les histoires. De toute manière, elle avait vu la Sirène et le fils Anoszia. Et elle savait que le Capitaine le savait aussi. Quel intérêt de raconter des histoires maintenant que la Sirène avait tout gâché ? Elle gâchait tout le temps tout, celle-là.

Une fois au salon, Zoïle prend une infusion et profite de sa chaleur tandis que la duchesse se met au sec. Elle prend le temps d’observer les tentures, les tapis, les chandeliers, les meubles. Lorsque la duchesse revient, Zoïle lui sert le thé, mais elle reprend sa position, les pieds sur les coussins, même si ce n’est guère convenable pour une jeune fille et encore moins devant la duchesse. Elle n’est pas une jeune fille convenable de toute manière, elle est une sorcière.

- Je doute que beaucoup soient de votre avis. Je doute même que vous les appréciez longtemps. Des qualités divertissantes, mais dans peu de temps, vous les trouverez encombrantes, et dérangeantes, comme ma manie de fréquenter les fontaines.

Elle n’ajoute pas presque nue, parce que ça va de soi. La duchesse prend une pâtisserie et semble s’en délecter. Zoïle n’a jamais vraiment apprécié le sucre. Elle préfère l’acide. Non, elle n’a pas envie d’en goûter un. Elle vient pour décliner quand la duchesse nomme la Reine Lilianna. Elle lève soudainement les yeux sur Meliane et la fixe. Son air courroucé laisse place à quelque chose de nettement moins fermé, comme si durant quelques secondes, Meliane avait entrevu quelque chose de terriblement douloureux. Mais elle se referme aussitôt, détourne le regard et bat des paupières pour chasser les larmes. De toute évidence, la jeune fille est plus douée pour cacher la douleur et la tristesse que la colère. Mais il est aussi possible qu’elle affiche la colère pour cacher quelque chose de plus fragile.

- J’aime pas le sucre, grogne-t-elle en buvant une gorgée de son infusion.

Et elle se replie sur elle-même, elle baisse le menton dans sa tasse. Bon sang, fallait qu’elle retrouve un fragment de sa présence au palais royal ici aussi… il y avait eu la Dame de Solaria à Velmonè… et la duchesse ici… bon sang… elle ne relève la tête que lorsque la duchesse lui demande ce qu’elle va faire. Si elle compte rester. Ah bon, voilà, il était temps. Elle l’encombre déjà. Normal, Zoïle dérange. Elle veut savoir si elle reste parce qu’elle veut savoir combien de temps elle pourra encore supporter ses frasques ? Eh bien soit.

- J’en sais rien. Peu de temps je suppose. Je ne crois pas rester longtemps encore sur vos terres, Votre Altesse.

Un ton neutre. Parfaitement neutre. Non, elle débarassera le plancher sous peu.
Revenir en haut Aller en bas
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Sam 12 Nov 2016 - 8:08



Le moins que l'on puisse dire c'est que la jeune conteuse semble fort a l'aise dans les appartements privés de la duchesse. Certains s'offusqueraient probablement de son manque de maintien ou de ses pieds reposants sur les coussins, mais pour sa part Méliane en a cure. Il est parfois rafraîchissant d’être juste soit, sans devoir s'en tenir aux convenances ou a tout le barda protocolaire de la cours.  Oui, l'adolescente était rafraîchissante entre autre chose. " Votre manie, pour reprendre vos mots, de fréquenter les fontaines n'a rien de dérangeant si ce n'est qu'elle me faille avoir quelques inquiétudes quand a votre sécurité. " Patauger dans l'eau pouvait avoir l'air anodin, mais quand on le faisait dans la tenue, ou plutôt l'absence de tenue, de Zoile alors voila qui changeait la donne. " Quand au reste de vos qualités, nous avons tous nos mauvais jours et nous sommes tous a un moment ou un autre parfaitement insupportable pour quelqu'un peut être lui même dans un de ses mauvais jours. " C'est la ce qui s'appelle une réponse diplomatique, mais la duchesse n'était t'elle pas réputée pour cela ?

Quand elle propose un biscuit a son étonnante compagne, la duchesse jurerait avoir vue apparaître une trace de douleur en le regard de la damoiselle, quelque chose de bien plus profond que la colère en tout cas, a moins que ce ne fut de par la mention de la reine Lilianna .. Se pourrait il que .. Non, cela fut trop bref pour en tirer la moindre conclusion. " Le sucre a le don d'adoucir les choses les plus amères .. Peut être devriez vous essayée a l'occasion. " Méliane venait t'elle de lui dire qu'elle était pleine d'amertume ? Peut être bien mais avec tact. D'ailleurs elle ne parait guère étonnée que Zoile se dise ne pas aimer le sucre, il semble que la jeune fille ne se refuse a expérimenter autre chose que de la colère. Une colère qui consume son regard plus qu'il ne devrait y en avoir de raisons a un age si jeune. D'ailleurs quel age peut bien t'elle avoir, c'est un mystère. Car ses yeux démentent les déductions que l'on pourrait faire de par son apparence physique. Ils paraissent bien plus âgés qu'ils ne devraient. Fut un temps c'est la aussi ce que l'on devait dire de son propre regard.

Elle est un peu déçue par les dernières paroles de la conteuse, bien qu'elle n'en laisse rien paraître. Elle aurait aimée avoir une distraction en la personne de Zoile. Une bouffée d'air en ces temps oppressants. " Ne vous méprenez pas, votre présence sur mes terres est bienvenue et il m'aurait été un plaisir qu'avoir a savourer votre compagnie plus longuement, mais il va de soit que je ne saurais vous retenir si vous avez des projets ailleurs. " La duchesse porte a nouveau sa tasse a ses lèvres, puis quand elle tinte a nouveau sur la table, a l'image de l'occupante des fontaines ducales, elle ramène ses jambes sous elle, s'installant ainsi plus confortablement. " Il est dommage que vous n'envisagiez pas une présence a Langehack a plus long terme, j'aurais pue avoir une proposition a vous faire. " Elle en dit juste assez pour possiblement éveillé l’intérêt de l'adolescente mais sans en dévoiler trop avant qu'elle n'est la certitude de vouloir le faire. Il reste encore quelques zones d'ombres bien sur, mais Méliane en sait bien plus qu'on ne pourrait le croire sur cette petite damoiselle, car qui veut ne se ballade pas dans les couloirs du palais ducal, ou plutôt dans ses fontaines. Puis elle sait avec qui elle est venue, bien qu'en cela les détails ne soient pas nombreux. Mais il y'a fort a parier que cela ne soit pas étranger a sa colère.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Zoïle
Humain
avatar

Nombre de messages : 180
Âge : 35
Date d'inscription : 15/06/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 16 ans (née en 992)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Sam 12 Nov 2016 - 19:25



Zoïle reste d’un calme placide et froid, drapée dans une froide colère. Une colère froide, aussi tranchante que la glace en hiver, aussi piquant que la morsure de l’eau glacée. Que la duchesse semble apprécier sa compagnie laisse une bonne idée de l’état de la pauvre endeuillée. Sa sécurité ? Quelle étrange idée. La colère de Zoïle est si grande, tellement rageuse que le danger l’effleure à peine. Si à Velmonè elle avait accordé à Arichis la possibilité de faire attention à ne pas trop se faire remarquer, ici, elle ne comptait pas le faire. Pourquoi le ferait-elle ?

- Vous devriez plutôt vous soucier de la sécurité de ceux qui voudraient attenter à la mienne. Je ne suis pas quelqu’un de gentil.

Et que la duchesse n’essaie pas de lui faire croire que quiconque attenterait à sa sécurité mériterait son sort. Elle n’y croit pas. Une duchesse ne pourrait permettre qu’une… personne s’en prenne à ses nobles. Ce serait contraire aux bonnes moeurs. Et une duchesse doit montrer l’exemple, non ?

- Je crains que les moment ou un autre ne soient récurrents dans mon cas.

Zoïle est réaliste. Colérique, au-delà de la fureur, mais elle est réaliste. De toute manière, elle ne demande rien. Peut-être que la douleur et l’horreur d’une telle situation ferait tomber les barrières qui la retiennent prisonnière. Adoucir l’amertume ? Que raconte-t-elle.

- Adoucir l’amertume peut-être, pour un instant, mais tout sera ensuite encore plus amer, vous ne croyez pas ?

Elle ne parle pas vraiment à la duchesse. C’est plutôt une réflexion qu’elle se fait à elle-même, mais à voix haute, parce que la duchesse est à ses côtés. C’est bien la seule. Et encore des gentillesses auxquelles elle ne croit pas. Sa présence bienvenue ? Sûrement pas. Savourer sa présence ? Quelle idée ! Peut-être, pour le moment, mais ça ne durera pas. Du moins pas dans cet état. Et pourtant, la duchesse semble lui tendre une perche. Une perche qui semble, à l’image des pâtisseries servies, très sucrées. Mais Zoïle ne se laisse pas berner. Elle tourne certes la tête avec une lueur d’intérêt dans le regard, mais elle ne se laissera pas berner. Pas une autre fois.

- Vous n’êtes pas obligée de me flatter et de me complimenter pour tenter de combler votre égoïsme, dit-elle pour reprendre ses aveux quelques minutes plus tôt. N’enrobez pas de sucre vos paroles, ça n’a plus aucun effet sur moi. Ça en avait eu. Beaucoup. Des flatteries, des promesses. Et tout ça avait été une déception. Une grande déception. Je sais que vous avez compris que je n’ai absolument aucun projet, ni . Ils ont chuté, comme le Dragon. Comme les Dragons. Faites-moi votre proposition et évitez les discours de duchesse. Je ne suis ni une de vos vassales, ni une noble d’ailleurs. Si votre égoïsme peut m’être profitable, nous serons toutes les deux satisfaites.

Non, Zoïle n’est pas une gentille fille. C’est une sorcière.
Revenir en haut Aller en bas
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Sam 12 Nov 2016 - 20:02



La colère de la jeune Zoile est grande, mais Méliane peine a croire qu'elle pusse faire du mal a qui que ce soit. Néanmoins oui, elle pense devoir plaindre le pauvre bougre qui s'en prendrait a elle. L'on était capable de beaucoup de choses pour assurer sa propre sécurité et a ce qu'elle voyait de la damoiselle, il n'y'aurait sans doute pas beaucoup a la pousser. " Je me soucie de la sécurité de ceux qui le méritent Zoile, un homme qui attenterait a celle d'une jeune fille ne le mériterait assurément pas. Si il ne payait pas ses actes de par votre courroux, il le paierait alors du mien. " La justice de la duchesse était la même pour tous, nobles ou paysans, personne ne pouvait défié les lois, si tenter que le crime fut avéré. Chose certaine néanmoins, elle veillerait a faire surveiller les fontaines ducales, non pas pour y refuser l’accès a la jeune conteuse, mais pour veiller a ce qu'elle n'y soit pas déranger, voila sans doute qui éviterait bon nombre d'ennuis. Que ce soit elle qu'elle protège en cela ou les nobliaux de la cours, dans le fond ça n'avait pas grande importance.

Les paroles de l'adolescente, sur l’amertume et le fait que l'on ne puisse que l'adoucir un court instant avec le risque que ce ne soit pire encore ensuite, la touche plus qu'il ne faudrait. Sans doute par ce qu'elle même s'accroche a des petits rien pour croire que le futur pusse être meilleur. Mais la jeune fille n'avait pas tort, les rares instants ou elle s'accordait a aller mieux, quand s'en revenait a elle le souvenir de son deuil, il était plus douloureux encore. " Mieux vaut quelques instants de douceurs que toute une vie d'amertume ne pensez vous pas ? " Demande t'elle d'une voix neutre, ne laissant rien paraître de son trouble. Elle n'en veut pas a la conteuse pour ses mots, ni pour son honnêteté, bien au contraire, elle est juste peinée qu'une si jeune personne en soit deja a un tel niveau de désillusions, qu'est ce qui avait bien pu causer cela ? Elle avait la question sur le bout des lèvres et si elle n'avait pas craint que cela braque son interlocutrice, elle l'aurait probablement posée, mais au vu de son caractère, elle risquait juste de la faire fuir alors elle préféra s'abstenir.

Elle secoue la tête avec un presque sourire quand la damoiselle n'hésite pas a faire preuve d'une franchise désarmante, qui en public aurait pue lui valoir bien des ennuis. " On peut dire que vous n'avez pas froid aux yeux et que vous n'avez pas votre langue dans votre poche. Prenez garde néanmoins a qui vous confier votre verve, tout le monde n'aura pas ma clémence. " Cela n'a rien d'un reproche, mais cela sonne assurément comme une mise en garde, voir une menace. Aussi attachante que lui soit la femme enfant et ce malgré son caractère revêche, un tel comportement en dehors de l'intimité de ses appartements, pourrait lui valoir des conséquences dont la duchesse elle même aurait grand mal a la sauver. " Quand a mes paroles Zoile, je n'ai pas pour habitude de les envelopper de quoi que ce soit, comme tout a chacun j'ai mes défauts, mais user de flatteries n'en ait pas un des miens. " Le ton est peut être un brin moins amical .. Non, juste moins maternel. " Quand aux discours de duchesse, que voulez vous l'on ne redevient pas simple femme a l'instant ou l'on change de tenue, laissez moi encore quelques minutes pour que la duchesse prenne congé .. " S'essaie t'elle a plaisanter.

Finalement elle se lève, lissant les pans de son peignoir, puis elle fixe son regard sur la conteuse. La jaugeant quelques instants avant de reprendre enfin. " Vous êtes honnête, franche distrayante, peut être même un peu fouineuse .. En tout les cas de par le coté sociable que vous donne vos histoires, vous pourriez entendre bien des choses. Et si tenter que vous sachiez magné une lame ou toute autre arme, vous pourriez bien me devenir ce que l'on appelle une dame de compagnie améliorée ici a Langehack. "  Elle faisait référence a l'escouade des lames de soie. Un groupe de femmes passant pour ses suivantes, mais formée tant a l'espionnage qu'aux techniques de combat. Elle avait instaurée cette mesure de sécurité supplémentaire dés son arrivée au pouvoir. Elle a un regard entendu. " Je ne peux pas promettre que cela soit profitable ..  A vous ou a moi d'ailleurs, mais nous pourrions essayées. Qu'en dites vous ? " Il faudrait faire avec le caractère de la jeune fille, ce qui ne serait pas chose aisée. Il faudrait revoir quelques peu ses manières, mais elle avait la certitude que l'adolescente pourrait bien tous les surprendre et en bien. Elle ne l'aurait pas proposée si elle n'avait pas crue sincèrement que cela pusse fonctionner. Il y'avait peut être un peu d’égoïsme la dedans, ne l'avait t'elle pas dit elle même. Se préoccuper de la jeune fille lui donnerait une occupation de plus visant a la distraire de ses deuils .. Et la douleur était t'elle qu'elle semblait ne jamais en avoir assez ces derniers temps.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Zoïle
Humain
avatar

Nombre de messages : 180
Âge : 35
Date d'inscription : 15/06/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 16 ans (née en 992)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Sam 12 Nov 2016 - 22:26


Évidemment, la duchesse qui prétend protéger les jeunes filles des assauts masculins. Bien sûr. Elle n’y croit qu’à moitié. Ils trouveront toujours une raison pour que ce soit sa faute. Les hommes sont si faible, mais seulement quand ça les sert. Elle n’y croit pas, mais contrarier la duchesse n’apporterait rien de bon. Et puis, ses convictions sont louable, du point de vue de Zoïle. La réalité est toute autre, mais elle croit aux affirmations de la duchesse. Elle se contente d’hocher la tête, comme si elle était d’accord, comme si elle comprenait.

- Non, répond-t-elle sèchement lorsque la duchesse lui demande si quelques instants de douceurs sont mieux qu’une vie amère.

Peut-être changera-t-elle d’idée, plus tard, dans quelques années. Peut-être même dans quelques jours, va savoir. Mais pour le moment, tout ce qu’elle veut ressentir, c’est une amertume stable, lancinante, pour couvrir sa fureur.

- Je sais..

Oh oui, elle sait que sa verve et sa franchise… non, ce n’est pas de la franchise, elle ne fait que balancer ce qu’elle croit. À tort ou à raison, elle s’en fiche. Elle se fiche de pas mal tout en fait. Maintenant, du moins. Pour le moment. Elle sait que ça, ça lui cause des ennuis. Mais la plupart du temps, elle se contente d’afficher un air courroucé, de méditer dans les fontaines en sous-vêtements ou de raconter des histoires.

- Oh, alors vous êtes naturellement comme ça, réplique-t-elle lorsqu’elle lui dit qu’elle n’a pas l’habitude d’user de flatteries.

C’était presque un défi, puisqu’elle venait de dire qu’elle était aussi clémente. Pousser les limites, pour les atteindre et savoir lesquelles ne pas franchir. Mais pas pour cette fois, elle en aura bien l’occasion. La duchesse lui raconte alors son projet. Et si au départ, ça n’a pas l’air d’impressionner la jeune sorcière, elle finit toutefois par y trouver un sincère intérêt. Elle fixe la duchesse Meliane, perplexe, mais de toute évidence, elle a touché juste. Mais juste à quoi, voilà la question. Zoïle inspire et ouvre la bouche, comme si elle allait dire quelque chose, mais elle referme la bouche. Quelque chose éclaire son regard sombre, mais ça n’a rien à voir avec la couleur.

- Vous.... vous venez de me confier un secret…

Parce que nécessairement, c’était un secret. Elle était à Langehack depuis quelques ennéades déjà et elle n’en avait jamais entendu parler. Lentement, elle avait dépliée ses jambes et elle s’était redressée dans le fauteuil. Elle jette un coup d’oeil autour, comme si elle s’attendait à voir surgir quelques unes des ces dames de compagnies améliorées. Elle n’a pas peur, elle sait se défendre, mais on ne sait jamais.

- Et si je refuse ?

Mais elle n’a aucune envie de refuser. Et puis elle ne lui avait pas fait de promesses. Heureusement, parce ce que les promesses d’un noble ne valait rien. Absolument rien. Elle secoue rapidement la tête avant même que la duchesse ne réussisse à prononcer un seul mot.

- D’accord.

Un oui, sans conditions, ni demandes. Elle ne savait même pas les termes, ce qu’elle aurait à promettre, à céder, à accorder. En fait, ça n’avait aucune importance.
Revenir en haut Aller en bas
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Sam 12 Nov 2016 - 22:56



Chacune des paroles de la jeune conteuse tend a faire penser, a qui les entends, a quel point ses pensées sont bien sombres. A quel point tout ne lui semble qu'amertume. L'on pourrait presque croire qu'elle cherche a faire fuir quiconque se prendrait de la curieuse idée de lui accorder son affection. Pourtant contre toute attente, cela ne repousse pas la duchesse, cela ne la rend que plus attentive a la jeune damoiselle, plus curieuse de ce qu'elle eut a affronter pour en arriver la. Si il y'a bien une chose qu'elle apprécie, c'est la force de caractère et les gens qui trouvent moyen de sen sortir seul, Zoile semble bien posséder ces deux qualités. Si bien qu'elle la laisse déverser ses réponses laconiques et sa hargne sans hausser même un sourcil, du moins jusquau moment ou l'adolescente fait mention du secret qu'elle croit détenir. " Ajoutons que vous avez l'esprit vif a la liste de vos possibles compétences. " Déclare t'elle simplement l'air satisfaite. Un secret la belle affaire, qui irait la croire si elle venait a l'ébruiter, elle la conteuse qui était connue de tous, a la cours de Langehack, tant pas ses aptitudes a raconter des histoires, que par sa curieuse manie a se plaire dans les fontaines comme si elle eut été chez elle.

Pourtant, elle ne dément pas les paroles de la jeune fille. " Un secret en effet et de lui dépend en grande partie ma sécurité. Et vous avez l'opportunité de faire partie de cela. " L'adolescente fait mine de refuser, du moins tout au plus une bref seconde, elle ne laisse même pas le temps a la duchesse d'envisager cette possibilité que déjà elle lui donne une réponse favorable. Méliane a un hochement de tête satisfait. " Je crois en votre potentiel Zoile. Je suis sure que vous saurez vous faire votre place a Langehack. "  D'un geste vague de la main, elle désigne a la fois les lieux et la situation présente. " Il va s'en dire que tout cela fera désormais partie intégrante de votre vie. Vous m'accompagnerez en divers occasions publiques également, mais avant ça vous aurez a suivre une ou deux Enneades de formation. " Avant que l'adolescence ne pusse protester, elle enchaîne pour lui expliquer de quoi il retournera. " Rien de bien complexe au demeurant, quelques détails protocolaire a régler et a assimiler, des testes visant a connaitre vos aptitudes a briller en société et quelques séances d'entrainement pour déterminer avec quel genre d'armes vous serez le plus a l'aise. " D'accord, il y'aurait aussi sans doute quelques cours de maintien, de manières, de danse, des rendez vous avec la couturière .. Mais il n'est pour l'heure pas question d'assommer la conteuse de détails, voir de la faire fuir. Les compléments d'informations viendraient plus tard.

Autant se concentrer sur des choses qui pourraient lui plaire. " Vous aurez le droit a des appartements dans le même couloir que le mien. Vous pouvez d'ailleurs dés maintenant les choisir. Demain je vous présenterais aux autres dames qui veillent a ma protection. Bien que le nom vise a être secret, elles se nomment les lames de soie. " La damoiselle a l'air d'aimer les secrets alors autant lui en donner d'avantage, d'autant qu'une fois de plus il n'y'a rien la de préjudiciable. Mais quand elle aurait acquis la confiance de la duchesse, alors la elle ferait partie des rares a connaitre le grand secret. " Avez vous des questions ? " Elle s'approche et plante son regard dans celui de la jeune fille. " C'est la l'opportunité d'une nouvelle vie qui s'offre a vous Zoile, amenant avec elle un monceau de possibilités pour l'avenir. Gageons qu'une damoiselle aussi débrouillarde que vous saura y mettre son plein potentiel pour en tirer le meilleur. " C'est la tout a la fois ce qu'elle pense et ce qu'elle espère. Probable que la petite conteuse ne s'en rend pas compte, mais elle vient de recevoir un présent que peu pouvaient obtenir mais dont beaucoup rêvaient. Une position a la cours ducale et dans l'entourage de la duchesse qui plus est.   
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Zoïle
Humain
avatar

Nombre de messages : 180
Âge : 35
Date d'inscription : 15/06/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 16 ans (née en 992)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Sam 19 Nov 2016 - 19:07



Ah oui, l’esprit vif ? Ça va de soi, elle est une sorcière. Toutes les sorcières sont de petites futées. Zoïle ne s’émeut pas du compliment, qu’il soit légitime ou pas. Elle s’en fiche. Comme de presque tout. Ce qui l’intéresse, ce sont les secrets et le moyen d’en tirer profit. Et le fait que la duchesse ait établit que sa garde rapprochée devait être composée de femmes. Après tout, les femmes étaient les plus proches des femmes, non ? Peut-être pas… mais tout de même… Oh oui, Zoïle allait en tirer profit. Des tas d’idées se profilent dans les méandres sinueux de son imagination.

Si à la description des prérequis, Zoïle semble attentive, elle semble l’être beaucoup moins lorsque la duchesse parle des appartements et des avantages. Rencontrer les autres dames ? Pffft, quel intérêt. Par contre, elle semble dubitative lorsque la duchesse parle d’une arme à utiliser. Ah bon ? Elle a bien un poignard offert par Sickert.. enfin, non, échangé contre Marion serait plus juste. Mais si elle connaît le principe, à savoir de le planter dans l’autre en cas de nécessité, elle ne peut pas vraiment prétendre savoir l’utiliser. Mais chaque choses en son temps.

- Vous aurez du boulot à faire pour me faire briller en société, déclare-t-elle, provocante.

Elle était bien prête à faire un effort, mais pas trop. Juste assez. Et oui, elle comptait bien en tirer le meilleur. Pour qui le meilleur serait, la réponse est simple. Pour elle bien sûr. Après, va savoir si ce serait le meilleur pour la duchesse ou quiconque, là, ça restait à déterminer.

- Pas de questions. Je devrais ?

Et elle se lève d’un bond et se dirige d’un pas décidé vers la porte. Elle s’arrête juste avant de l’ouvrir, parce que la duchesse l’interpelle.

- Où allez-vous ?

Zoïle se retourne, faisant voleter le fin tissus de son sous-vêtement et ses cheveux en batailles. Elle baisse les yeux sur son vêtements et se désigne.

- M’habiller ?

Eh oui, elle compte bien traverser tout le palais de Langehack en sous-vêtements et ça ne semble pas du tout lui causer le moindre problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Méliane de Lancrais
Humain
avatar

Nombre de messages : 193
Âge : 33
Date d'inscription : 14/04/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   Sam 19 Nov 2016 - 19:35



La duchesse esquisse l'ombre d'un sourire, Oh la jeune conteuse devait brillé en société, nul doutes la dessus, mais sans doute pas de la façon dont l'on pourrait s'y attendre ou même dont on le voudrait. Qu'importe, ce n'était pas pour cela que Méliane la voulait a son service. La malice de la jeune fille, son franc parler, sa débrouillardise évidente, étaient tant de compétences qui pourraient s’avérer fort utiles a qui savait les mettre a profit. Oui, elle serait une recrue de choix pour "les lames de soie". Elle avait de grandes espérances pour la damoiselle, elles espérait juste qu'elle saisirait l'opportunité qui s'offrait a elle et qu'elle saurait en tirer parti pour s'offrir un avenir a sa mesure. Si elle lui en donnait les moyens, elle ne pouvait néanmoins pas le réaliser a sa place. Les cartes étaient désormais dans les mains de l'adolescente, le temps dirait si elle saurait en faire usage.

" Je vous aurais pensée plus curieuse. " Répond t'elle simplement au manque de questionnement de Zoile. Les questions viendraient peut etre plus tard, elle saurait toujours a meme de lui répondre, elle ou une autre. Sans crier gare, la curieuse petite habitante des fontaines ducales, se lève d'un bon, laissant la duchesse s’interrogeait sur les motifs de son départ quand elle déguerpie sans hésitations vers la porte. " Mais où allez-vous donc ainsi ? " C'est avec un naturel désarmant que la jeune fille lui répond par une autre question. Cette fois Méliane sourit franchement, tandis que Zoile disparaît de sa vue. Pour sur la présence de la conteuse a Langehack ne serait pas de tout repos, mais au moins n'allait t'elle pas s'ennuyer en sa compagnie.

La dame se saisit d'un biscuit puis se laisse retomber dans son fauteuil. Il n'y'avait plus qu'a espérer qu'il n'y'aurait pas d'incidents ce soir. Car au demeurant c'est le pauvre bougre qui créerait ennuis a sa nouvelle dame de compagnie qu'elle plaignait. Sous ses apparences délicates et sa frivolité apparente, il y'avait une colère sourde qui couvait, si bien que si elle n'y prenait pas garde l'adolescente pourrait bien s'avérer dangereuse. Elle espérait qu'une place a ses cotés la stabiliserait et chasserait les ténèbres qu'elle avait vue en son regard. Parfois il suffisait d'un coup de pouce et elle était bien déterminée a le lui donner. Croquant dans sa pâtisserie, la duchesse laissa le calme, qui de minute en minute se faisant plus oppressant, l'engloutir tout entière pour la ramener a sa vielle amie que l'on prénommait mélancolie.

La journée touchait a son terme, il n'y'avait guère plus de taches a accomplir ou de distractions pour la tenir éloignée de sa peine. Le prénom de son époux tourbillonna en son esprit et une larme discrète roula sur sa joue. Un instant plus tard, elle délaissait les restes de sa collation pour aller se mettre au lit en souhaitant ardemment que la nuit lui apporte repos au lieu de cauchemars, en sachant pourtant pertinemment que ses prières seraient vaines... N'en était il pas ainsi depuis de nombreuses enneades deja ?  

Fin du rp.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )   

Revenir en haut Aller en bas
 
La charmeuse d'eau ou l'habitante des fontaines ducales. ( Pv Zoile. )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les habitants des Iles
» Alzeran [Aerandir]
» « Roxanne ~ Non, je parle pas fourchelang
» {ELECTIONS DUCALES} : BERRY
» Socle Gardes de la Cour de la Fontaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PÉNINSULE :: Marquisat de Langehack :: Marquisat de Langehack-
Sauter vers: