Partagez | 
 

 Il n'est jamais facile de prendre une décision [sysiphe]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sarina de Feoda
Humain
avatar

Nombre de messages : 144
Âge : 28
Date d'inscription : 24/06/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Il n'est jamais facile de prendre une décision [sysiphe]    Jeu 24 Nov 2016 - 17:12

Les choix conduisaient à se prononcer vers une direction de décision réfléchie, car la moindre erreur influe sur les événements de façon inattendue. Je savais qu'il doit être certain de mesurer l'ampleur de la situation. Il avait la possibilité gouvernée nos terres et remédier à une image tachée de la déchéance des Anoszia. Les enfants d'Arichis se remettaient de l'éboulement tombé sur eux. Au sein de ses appartements nous avons discuté du sujet sans once de pression, ni contrarié. Il pouvait être beaucoup d'un homme réfléchi à propos de la meilleure chose à faire, prendre de sages décisions comme on attendait d'un dirigeant de rang élevé.

Son dilemme se résumait rester fidèle à la mémoire du patriarche ou désavouer ses actes en renonçant à ce nom aujourd'hui entaché. Il a perdu son importance le jour du jugement ! Pourtant je me tentais près de lui malgré la débâcle, notre enfant aura besoin de présence paternelle pour le guider et protéger le long du chemin. Je pensais doucement en ayant ma main gauche posée sur le ventre plat, le deuxième mois a commencé. Je le regardais refermer ses doigts de la main droite avec celle de lui. Il était heureux ce matin-là avant ce déchaînement. J'aurais voulu le tenir loin de tout ceci néanmoins, il a gardé la tête haute malgré le deuil et l'envie de préserver ses frères et sœurs restants. La lettre apparu quelques jours après la cérémonie d'hommage, je fus surprise par le contenu de la lettre autant que ce dernier comme quoi mes mots eurent un impact sur le chancelier du royaume espérais-je. 

Sarina : Tu peux revenir avec moi sans risqué un danger immédiat,  toutefois tu dois renoncer à ton nom ce qui est pas moins difficile. Tu es né et a grandit en le portant chaque jour. Je te demande de songer a ce que tu gagne et perds en désavouant ton père.

Sysiphe : J'y pense fortement pour être honnête,  je suis abasourdi par cette tournure soudaine. C'est une aubaine de vivre ensemble et élever le bébé à sa venue au monde.  D'autre part ça me coûte de laisser mon père au-delà de ses actions.  

Sarina : Tu sais que je te soutiens de ta décision mais tu vas être père et je ne veux te couper de tes frères et sœurs,  ils sont ton sang. Je peux toujours te renommer selon le domaine que tu as reçu de notre mariage si tu fais ainsi.  Nos gens savent qui tu es grâce à l'intervention de Marsilli notamment. Je te pense reconnaissant de son soutient et a fait en sortes de n'être impliqué dedans.

Sysiphe prit un instant de réflexion en entendant ses paroles,  il releva la tête pensif.

Sysiphe : Je sais que tu as raison et voit les choses sous un regard avisé,  je ne suis pas mon père et ne doit pas prendre le poids de ses actes supposés. La sentence a été dite,  un nouveau nom pour être près de vous deux semble moindre importance bien mon père sera toujours le mien, je ne peux le blâmer plus qu'il a déjà. Il va falloir un temps d'adaptation a m'y faire.

Sarina : Nous sommes présent à tes côtés, ton enfant à naitre,  les jumeaux qui ce sont fait a toi et moi-même.  Ta famille sera encore tienne en dépit de ce que vous traverser ensemble. Vaut mieux qu'un d'entre vous soit gracié ne crois-tu pas ? Ta sœur saura soulagé de te savoir libre et laisse Meliane lutter pour les autres,  c'est une femme déterminée comme tu t'en rends compte.

Sysiphe : Je le constate par sa façon d'agir,  on peut croire en sa personne. Ces mots ne sont pas vaines paroles. Je suis gré de ta présence durant cette longue période,  cela me montre combien je suis chanceux.

Dit-il en dessinant un sourire sincère depuis un certain temps, je lui rendis pareillement. Je me disais qu'au moins quelque chose éclaircie son humeur et apaise ses peines.

Sarina : Tu es sûr de ce choix,  ton regard franc le dit. Nous allons leurs en parler posément qu'ils comprennent bien. Ensuite on prépare nos affaires vers le retour.

Sysiphe : Je vais convié ma famille a l'entendre en ce sens, je dois m'entretenir avec Oscario en premier lieu toute aussi fier,  ça devrait aller.

Sarina :Je ne doute pas un instant à ce sujet,  ton frère et le reste te comprendront.

Dis-j'en échangeant un baiser avec lui,  il me tire contre son torse. Je me retire et le laisse s'entretenir avec son frère aîné.
Revenir en haut Aller en bas
 
Il n'est jamais facile de prendre une décision [sysiphe]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé]
» Il n'est jamais facile de se débarasser de sa femme TERMINÉ
» Il ne faut jamais prendre le métro [Terminer]
» cake super facile
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PÉNINSULE :: Marquisat de Langehack :: Marquisat de Langehack-
Sauter vers: