Partagez
 

 [MdO2017]Une retrouvaille génante

Aller en bas 
AuteurMessage
Louve Noire
Humain
Louve Noire

Nombre de messages : 575
Âge : 24
Date d'inscription : 26/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[MdO2017]Une retrouvaille génante Empty
MessageSujet: [MdO2017]Une retrouvaille génante   [MdO2017]Une retrouvaille génante I_icon_minitimeMer 14 Déc 2016 - 18:25

[MdO2017]Une retrouvaille génante 899010rpleplusWTF




1ere Enneade du Mois de Bàrkios, deuxième mois d'automne  de 9e année dans la forêt de Wenden

Autour d’un feu de camp, Lyarra cuisinait un lapin qu’elle avait récemment chassé dans la forêt. Ainsi, à l’aide de son couteau, elle dépeça le pauvre animal, vida l’intérieur de la bête. L’odeur était nauséabonde et la manière de la guerrière était tout sauf féminine. Puis, elle se lava les mains à l’aide de son bol remplie d’eau. Elle termina en embrochant l’animal, le déposant sur le feu. D’ailleurs, la guerrière sentit la curiosité des deux hommes, ces derniers se permirent de faire des remarques.

« Il n’a pas à dire, une femme au fourneau ! C’est plaisant » dit-il MArcus.
« J’avoue, je suis bien content d’avoir une femme qui sait cuisiné. » répondit Corentin.

. Elle leva les yeux au ciel, poussant un soupire exaspéré.

« SA sera le dernier ! Soyez en sûr ! » sourit-elle par la suite.

Après quelques minutes de cuisson, Lyarra retira l’animale du feu, le décortiqua à l’aide de son couteau. Elle déposait deux cuisses sur deux assiettes de fortunes et l’offrit aux deux hommes.Corentin se permit de regarder lyarra un instant, découvrant sa générosité ( la guerrière se contentait de la maigre chaire du lapin qu’elle avait découpé)

Lyarra tendit l’assiette à Marcus, puis à Corentin. LE jeune chevalier se permit de contempler les yeux bleus de la guerrière, irisé de reflet violet. Puis, son attention s’attarde sur ses lèvres charnues. Dans ce moment de silence jusqu’à devenir pesante, Lyarra la rompit d’une voix tranchante

« Tu vas le prendre ? Oui ou non ? »

L’homme secoua la tête par surprise. Il hocha simplement la tête, salissant le repas.

« Il te contemple ! » annonça Marcus

Corentin poussa un soupire dédaigneux, cachant son malaise. Quant à la jeune femme, elle se permit de répondre à son maitre.

« Qu’il ne me contemple pas trop alors. »
« Je réfléchissais » répondit sèchement
« Oui…tu réfléchissais… » répondit le maitre « Ne le nies pas, tu la désires. Tu veux l’avoir dans ta chambre »

Lyarra cacha sa gêne posant sa main sur son front, exaspéré par les deux hommes. Corentin voila sa gêne en envoyant le pain à la figure de son maitre. Marcus ne pouvait s’empêcher de rire par le comportement du chevalier et de la lassitude de la guerrière.

« Ne comptes pas sur moi pour que je couche avec lui » Dit-elle  « J’ai autre chose à faire de pourrir ce fils gatés. »

Corentin fut refroidit par ces paroles. Il lui adressa un regard haineux, mais, la guerrière se contenta de le regarder avec nonchalance.

« Je vais faire mes besoins. Allez, bisous. » Dit-elle avant tourner ses talons.

Elle s’éloigna des deux hommes, le rire du vieux guerrier raisonnait. Puis, les voix masculines furent plus lointaine jusqu’à entendre un profond silence. Enfin, la guerrière était seule et pouvoir faire ses besoins en toute tranquillité. Lyarra s’installa à côté d’un arbre, retirant la bure pour laisser voir une chemise blanche. La chemise mettait en valeur la forme généreuse de sa poitrine. Les bras dénudés dévoilaient une longue musculature qui témoigne sa pratique guerrière. , elle abaissa son pantalon jusqu’en bas de sa botte. En position accroupie, elle commença à nourrir la terre avec…sa pisse. Elle poussa un soupir de soulagement sentant sa vessie pleine se vider.

Instinctivement, Lyarra sentit une présence tout autour d’elle. Elle sentait qu’elle n’était pas seule. Est-ce un homme ? un animal ? un voyeur qui se permit de prendre plaisir de vider sa visser ?

« Je sais que j’ai des belles fesses ! Mais, au lieu de m’observer en train de pisser sur un arbre ! Faites-vous remarquer ! Au moins, je me dirais que je n’ai pas à faire à un voyeur, pervers qui mate une femme pour se toucher par la suite !  » fit-elle remarqué en haussant le ton et remonta son pantalon.
Revenir en haut Aller en bas
Roderik de Wenden
Ancien
Ancien
Roderik de Wenden

Nombre de messages : 1133
Âge : 29
Date d'inscription : 25/12/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  27 ans (né en 982)
Niveau Magique : Non-Initié.
[MdO2017]Une retrouvaille génante Empty
MessageSujet: Re: [MdO2017]Une retrouvaille génante   [MdO2017]Une retrouvaille génante I_icon_minitimeJeu 15 Déc 2016 - 16:21


A peine la bougresse se fut-elle reculottée que deux solides paires de bras l'empoignaient par les épaules ; elle fut soulevée du sol par une force aussi surprenante qu'inattendue, et en moins de temps qu'il n'en fallait pour qu'elle comprenne ce qui lui arrivait, on l'entraînait entre les arbres dont les larges ramures lui griffaient les bras ; pour finalement la lâcher quelques pas plus loin, où elle échoua dans la poussière entre les mauvaises herbes et les feuilles mortes.
Elle ne devait pas tarder à comprendre qu'on l'avait extirpée des broussailles ; à présent elle était allongée à terre dans une clairière sauvage ombragée, où filtrait un mince rayon de soleil au travers de l'épais feuillage que l'automne commençait à dégarnir. Alors que deux vauriens la maintenaient solidement au sol en lui bloquant les bras, cinq paires d'yeux la dévisageaient avec une lueur pas bien rassurante dans le regard. Le plus grand, un homme à la silhouette trapue et aux cheveux gris hirsutes, fit un pas vers elle ; le rayon de jour éclairait en halo son visage couturé et faisait briller ses yeux verts entourés de cernes.

« Elle se planquait dans les buissons, vot' seigneurie, dit l'un des tortionnaires de Lyarra à l'homme aux cheveux gris. J'crois qu'elle écoutait.
- Et elle avait l'cul à l'air pour une raison qu'j'ai pas ben compris », ajouta l'autre.
Le seigneur grisonnant s'arrêta devant Lyarra, et le froncement de ses sourcils sembla accentuer la noirceur de ses cernes. Il la jaugea du regard, s'arrêta un moment sur la rondeur de ses seins que l'on devinait au travers de sa chemise, puis déclara :
« Puisque ma douce nièce réchauffe déjà mon lit, cette gueuse ne me sera d'aucune utilité. Faites ce que vous voulez d'elle. »

Et les hommes ricanèrent ; ils aimaient leur seigneur pour cela, car il savait les comprendre et ne les privait jamais de distractions. Les choses auraient alors pu tourner très mal pour la pisseuse si le comte n'était point arrivé sur ces entrefaites. Emergeant d'entre les arbres à l'autre bout de la clairière, et occupé à se rebraguetter - ce qui laissait entendre qu'il venait de s'adonner à la même occupation que Lyarra, avec toutefois plus de succès - Roderik afficha une brève moue d'étonnement lorsqu'il remarqua la jeune fille que ceinturaient les hommes du seigneur de Sorosd.
« Eh bien Leudaste, lança-t-il à haute voix, on dirait que tu viens de trouver une souris des bois. D'où est-ce qu'elle sort, cette pouilleuse ? » Et ce faisant, s'approchant du groupe, il échangea un regard avec la captive, et eut une curieuse impression de déjà-vu.
Revenir en haut Aller en bas
Louve Noire
Humain
Louve Noire

Nombre de messages : 575
Âge : 24
Date d'inscription : 26/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[MdO2017]Une retrouvaille génante Empty
MessageSujet: Re: [MdO2017]Une retrouvaille génante   [MdO2017]Une retrouvaille génante I_icon_minitimeJeu 15 Déc 2016 - 19:11

C’était inattendue, elle ne comprenait pas ce qu’il arrivait et se fit embarquer comme une vulgaire patate. En peu de temps, elle était au sol sur les feuilles mortes, les hommes la retenaient, pourtant, elle s’efforçait de toute ses forces de sortir de l’emprise de ses tortionnaires. Mais rien ne faisait, elle n’arrivait pas à sortir de leurs emprises. Les hommes prirent plaisir de fixer cette

La guerrière la regardait avec tant de noirceur, se jurant qu’elle allait le tuer un jour ou l’autre. Elle c’était fait la promesse qu’elle aura la tête de ce seigneur à la chevelure grisonnante. Elle se débattit de nouvelle fois avec hargne, s’efforçant
qu’aucun homme ne la touche. Son cœur battait de colère, subissant l’humiliation d’être regarder comme une vulgaire chose.

« Puisque ma douce nièce réchauffe déjà mon lit, cette gueuse ne me sera d'aucune utilité. Faites ce que vous voulez d'elle. »

« Eh bien Leudaste, lança-t-il à haute voix, on dirait que tu viens de trouver une souris des bois. D'où est-ce qu'elle sort, cette pouilleuse ? »


La guerrière se permit de crier pour se faire entendre

« Je suis prêtresse d’Othar ! Pauvre Con ! Regardez ma bure prêt de l’arbre! Et vous verrez ! »


Elle sentit un coup de poing venir percuter sa joue, puis, une main ferme obstrua sa bouche. Le tortionnaire se moqua de la guerrière qui tenter de retrouver sa respiration. Elle regarda les tortionnaires, le noble et le chevalier qu’elle avait déjà vu à Oesgard. Il ne semblait à peine la reconnaitre, mais, cette dernière se rappela rapidement de lui. Voilà, le comportement de cet homme qui se contentait de la regarder et l’insulter. La jeune femme lui adressa un regard haineux.
Puis, au fond d’elle, Lyarra retrouvait cette indésirable souvenir de son passé, sentant une nouvelle l’humiliation d’être souiller. On allait la souiller, la prendre et la maltraiter jusqu’à la mort peut être. Oh oui, elle savait que les hommes étaient capables de faire des cruauté digne de leur imagination. Lyarra avait peur. La peur de mourir était là, mais, elle c’était faite à l’idée de mourir un jour ou l’autre. Mais sa peur était de replonger dans cette faiblesse, dans ses tourments et ne plus se relever. On allait détruire une nouvelle fois une partie d’elle et ça, la guerrière ne le voulait pas, ne se permettant pas d’être souiller une nouvelle fois.
Sans arme ! Sans aucune force pour se défendre par elle-même ! Il ne restait qu’une solution, surement, la dernière…Elle devait crier, d’appeler ses frères. Elle savait que le Maitre Marcus était un vétéran et il était apte à la sauver. Si, elle advenait à mourir, Marcus vengera sa mort et verrait les hommes dans le monde de tyra et assouvir sa vengeance dans l’autre monde.

« MARCUSSSSS ! CORENTIN ! A L AIDE !!! » hurla-t-elle avec tant de rage que de réel désespoir.

Rapidement, elle sentit son souffle couper par un coup de pied sur son ventre et un autre coup de poing sur son visage. Elle ne fit plus gaffe aux deux nobles, mais, aux tortionnaires. Puis, elle sentit un couteau sur sa gorge pour la faire taire. Son cœur palpitait très fort, raisonnant à sa tête. Elle attendit la suite des évènement, le regard rivé sur l’homme qui s’approcher d’elle.

Alors, on commença à toucher sa poitrine, saisir sa gorge pour montrer qu’elle était dominée. Pourquoi, elle était une femme. Putain, corps de merde ! Corps de MERDE ! disait-elle dans sa tête. Elle attendait, c’était long, trop long : Ces frères d’armes n’allaient pas tardés…peut être…enfin, elle se disait que c’était trop tard. Elle vit un des arétans, écarté ses cuisses, la guerrière se permit de refermer ne laissant pas le plaisir d’être une fille si docile. Mais la puissance masculine prit le dessus….

Juste au moment….

« Je vous prie de lever vos mains de cette femme. » dit-il d’une voix calme et autoritaire « Vous attendez à l’honneur d’une femme d’Othar et qui fait partie de mon ordre. Vous ne semblez pas connaitre la gravité de vos actions et l’acte odieux que vous faites à Othar. » finit-il avec le même ton

Il portait sa bure d’Othar, revêtit de son armure de combattant. Sa longue chevelure noire tombait sur son épaule, son regard était un marron ténébreux. Il était assez agé, mais sa lourde carrure témoignait sa vaste expérience dans la guerre. Il avança d’un pas lent, déterminé et prêt à agir si la situation était nécessaire. Il ne semblait pas être inquiet sur son élève. Il se peut que Lyarra meurent, il ne voulait pas. Mais, si, son élève venait à mourir. Il promit à Othar de renvoyer tout ces hommes à Tyra et d’honorer son dieu par sa prouesse guerrière.

«Je suis prêt à fermer les yeux de ce que j’ai vue, à condition de lâcher cette femme et que vous présentez vos excuses. »

Corentin qui était à côté de lui, regardait son maitre avec surprise. Il avait déjà son arme en main, prête à déchainer les enfers pour sauver sa sœur d’arme. Il était moins patient que Marcus qui préférait laisser l’opportunité de réparer la situation et éviter tout bain de sang.

Revenir en haut Aller en bas
Roderik de Wenden
Ancien
Ancien
Roderik de Wenden

Nombre de messages : 1133
Âge : 29
Date d'inscription : 25/12/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  27 ans (né en 982)
Niveau Magique : Non-Initié.
[MdO2017]Une retrouvaille génante Empty
MessageSujet: Re: [MdO2017]Une retrouvaille génante   [MdO2017]Une retrouvaille génante I_icon_minitimeVen 16 Déc 2016 - 11:40


Foutre-saint-gris, nous ne sommes pas des animaux, pensa Roderik en esquissant une grimace de dégoût tandis que les hommes de Leudaste maintenaient la gamine à terre. En Arétria comme ailleurs, le viol était réprimé par principe, bien qu'il en aille rarement ainsi lorsque le seigneur en était partie prenante et que la victime était issue du commun. Leudaste, cependant, avait tendance à oublier qu'il se trouvait sur les terres de son suzerain. Aussi Roderik s'apprêtait-il à le sermonner pour qu'il rappelle ses chiens ; c'est à ce moment précis que deux espèces de pingouins déboulèrent des buissons.

Le premier d'entre eux, un vieux empêtré dans une robe et un plastron, menaça de déchaîner les foudres d'Othar sur la tête du comte, du seigneur et de leurs gens. La fille, apparemment, était membre d'un ordre religieux, ce qui signifiait que les rustres s'apprêtaient à besogner une prêtresse ! L'accusation était si grossière que Roderik en ouvrit des yeux ronds ; observant la fille dont la chemise était couverte de terre, il eut la sensation qu'on se moquait de lui. Tu bluffes, vieillard, pensa-t-il, mais il n'en avait pas la certitude et il n'aimait pas se mettre à dos les dignitaires du culte. Pour autant, la condescendance du bonhomme lui déplaisait, même s'il fallait lui reconnaître une certaine audace - ou imprudence - à oser les braver ainsi à deux contre six.
Remis de sa surprise, Leudaste s'apprêtait à répliquer vertement ; Roderik l'arrêta d'un geste et, tout en demeurant à distance raisonnable de ce brigand grimé en moine, lança :

« Les gens du culte d'Othar n'ont que faire dans ma forêt, et moi seul ai ici droit de justice. De quel ordre venez-vous, et que faites-vous ici ? Répondez ! » La question avait été prononcée avec une autorité mêlée d'impatience, pour ne pas laisser le temps à ce curieux personnage d'affiner son boniment.
Revenir en haut Aller en bas
Louve Noire
Humain
Louve Noire

Nombre de messages : 575
Âge : 24
Date d'inscription : 26/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[MdO2017]Une retrouvaille génante Empty
MessageSujet: Re: [MdO2017]Une retrouvaille génante   [MdO2017]Une retrouvaille génante I_icon_minitimeMer 18 Jan 2017 - 18:56

Ainsi, Marcus vit le dirigeant de ce territoire. D’un regard impassible, il fixa de bas en haut le comte Arétan qui se tenait face à lui. Il ne fit aucune remarque, par contre, il jeta un regard noir sur le seigneur en question. Alors, il garda son épée dans son fourreau témoignant par ce geste de ne pas recourir à la violence. Cependant, il ne fallait pas croire qu’il n’était pas dangeureux sans son épée, il était capable de surprendre. On l’appellait le fier et tirait ce nom par une arrogance capable de clore le bec à la chevalerie. Sa fierté est issus de sa prouesse guerrière et de son désir de toujours provoquer. Il était un provocateur.

Pourtant…

Son Age assez avancé, un homme d’une cinquantaine d’année, était devenu un homme sage préférant éviter un effusion de sang inutile. Alors, il répondit d’un ton toujours confiant

« Je me nomme Marcus « le fier » , vétéran de l’ordre de sentier de l’épée, situé dans les terres Royales, précisément Rochenoire, dirigé par Conrad le foudre de guerre. . » Il fit un léger silence, regardant les expressions du comte, puis, renchérit « Rassurez-vous, sir. Mon ordre n’appartient pas à ce despote efféminé du médian et mon ordre ne participe en aucun aux manœuvres politique et militaire des différents seigneurs qui peuplent la péninsule »
rassurant et mettant bien en place la place de son ordre dans l’échiquier politique de la péninsule.

L’ordre était neutre en lui-même. Les membres de l’ordre avaient la liberté de choisir de servir un seigneur ou de choisir sa voie. L’ordre en lui-même était là pour former les plus prestigieux guerriers, certains, s’entretuaient pour être meilleurs qu’autrui. C’était de l’individualisme à l’état pure. Puis, le vieux guerrier se permit d’expliquer la raison de leurs présences ici

« Pour terminer, on voyage à travers vos terres pour ariver à Lourmel et aller à Oesgard. Car comme vous le voyez, Lyarra courevent » pointant du doigt sur la guerrière allonger au sol « ma chere apprentie m’a convaincue qu’il était un bon endroit pour apprendre et servir l’actuel régent : Jérome de Clairssac. Elle était une ancienne mercenaire à ces services et souhaite encore l’aider. J’espère que mes paroles ont enlevé le voile de vos doutes. » il termina en montrant un médaillon confirmant l’ordre à laquelle il appartenait «  Ce médaillon témoigne mon appartenance à cet ordre. J’espère qu’il vous convaincra de mes réelles paroles et enlever les voiles de vos doutes.

Puis, il posa un regard sur le comte, se demandant si sa réponse était suffisant pour rompre tout querelle avec lui et ses gens. Il regarda un moment sa jeune apprentie qui était dans une position bien humilliante, il avait un moment de peine pour sa protégée. Comme par hasard, elle avait toujours eu la malchance de tomber sur des problèmes. Parfois, il se demanda si son élève n’était pas un chat noir.

Le trio attendait et ils ne pouvaient que faire ça....Lyarra, pendant ce temps, regarda le comte avec un regard remplie de méfiance, plus encore, elle avait une rancune avec ce comte. Cependant, sa position, bien facheux et de sa maigre positon sociale, permit de calmer le tempérament agressive de la jeune femme.
Ps: désolé, après avoir relu et la fatigue de la semaine du boulot, je pense qu'il y a encore des fautes
Revenir en haut Aller en bas
Roderik de Wenden
Ancien
Ancien
Roderik de Wenden

Nombre de messages : 1133
Âge : 29
Date d'inscription : 25/12/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  27 ans (né en 982)
Niveau Magique : Non-Initié.
[MdO2017]Une retrouvaille génante Empty
MessageSujet: Re: [MdO2017]Une retrouvaille génante   [MdO2017]Une retrouvaille génante I_icon_minitimeLun 23 Jan 2017 - 16:05


Roderik toisa ce bien curieux ecclésiastique d'un oeil circonspect. L'homme disait venir de Rochenoire, dans « les terres royales » ? Rochenoire est en Velteroc, songeait Roderik, et non pas dans les domaines royaux qu'occupait actuellement la Ligue ; mais peut-être ce prêtre entendait-il par "terres royales" les possessions du comte de Velteroc, qui s'était autoproclamé duc du Médian et, probablement, ambitionnait toujours de se tailler un royaume. Si c'était le cas, ce vocable était bien peu innocent dans la bouche d'un homme qui prétendait se désintéresser de la politique. Pas avare de paradoxes, il se permettait en prime de désigner Nimmio de Velteroc comme un « despote efféminé », si bien qu'on ne savait plus que penser ni de sa neutralité ni de son jugement. Roderik n'accorda qu'un regard désintéressé au médaillon de l'ordre ; les dires du prêtre étaient peut-être vrais, mais ce n'était pas une babiole semblable à une autre qui pourrait dissiper ses derniers doutes. Cela étant, ces gens n'avaient pas commis de faute et, bien que Roderik les soupçonnât d'être des hors-la-loi - car les honnêtes gens ne s'aventurent pas sous le couvert des bois - il n'avait aucune preuve, et si par extraordinaire il s'agissait bel et bien de gens voués à Othar, il ne tenait pas à se mettre à dos la divinité.

« Je ne connais pas votre ordre, ni le nom de votre maître ; mais gardez-vous à l'avenir de surgir ainsi du couvert des bois comme le feraient des bandits. » Il se tourna vers les hommes de Leudaste qui, s'ils s'étaient interrompus, maintenaient toujours solidement la jeune femme qui cherchait à échapper à leur emprise. « Lâchez-la », ordonna-t-il simplement, et il échangea un bref regard avec Leudaste, un regard qui semblait dire qu'il n'accepterait pas que l'on brutalise une femme sur ses terres, encore moins en sa présence ; Leudaste hocha imperceptiblement la tête.
On lâcha la jeune femme, et Roderik l'observa quelques instants, cherchant sans la trouver la raison de cette impression de déjà-vu. Etrange prêtresse que cette donzelle aux airs de garçon manqué ; la pauvre faisait les frais de la compagnie des hommes dans un monde où les femmes étaient rares, mais ce genre d'incident, aussi sordide soit-il, était monnaie courante. Au moins avait-elle été sauvée à temps.

Dans un bruissement de feuilles mortes et un léger craquement de brindilles, Roderik fit quelques pas en direction du vétéran.
« Je connais Jérôme de Clairssac ; j'ai assisté à son mariage il y a quatre ennéades. Pour avoir combattu à ses côtés les drows et, avant cela, les partisans des Falkenberg, je sais combien l'Oësgardie a besoin d'âmes vertueuses. Je crains, cependant, que vous ne soyez déçus en arrivant sur place ; s'il est une chose dont l'Oësgardie ne manque pas aujourd'hui, c'est d'épées. La guerre y est finie, et la reconstruction du pays repose désormais sur l'argent et la paysannerie. »
Revenir en haut Aller en bas
Louve Noire
Humain
Louve Noire

Nombre de messages : 575
Âge : 24
Date d'inscription : 26/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[MdO2017]Une retrouvaille génante Empty
MessageSujet: Re: [MdO2017]Une retrouvaille génante   [MdO2017]Une retrouvaille génante I_icon_minitimeVen 24 Fév 2017 - 19:00

Une fois relâché, Lyarra vit Corentin s’approcher et se mettre à genou devant elle pour croiser son regard du sien. A l’aide de sa main, il enroula une cape autour des épaules dénudés de la jeune femme, accompagné d’un sourire bienfaiteur. La guerrière était surprise de voir cette élan de tendresse, voire de protecteur. A cause de cette histoire, la jeune femme remarqua l’autre aspect de cet homme qu’elle était toujours un peu en conflit. Elle était un peu troublée sur le coup. Puis, retirant cette gêne passagère, elle lui répondit par un sourire. Corentin l’aida à se relever, puis, ils s’éloignèrent des bourreaux.

« Je connais Jérôme de Clairssac ; j'ai assisté à son mariage il y a quatre ennéades. Pour avoir combattu à ses côtés les drows et, avant cela, les partisans des Falkenberg, je sais combien l'Oësgardie a besoin d'âmes vertueuses. Je crains, cependant, que vous ne soyez déçus en arrivant sur place ; s'il est une chose dont l'Oësgardie ne manque pas aujourd'hui, c'est d'épées. La guerre y est finie, et la reconstruction du pays repose désormais sur l'argent et la paysannerie. »

Marcus ne répondit pas, il adressa un regard à Lyarra. Elle comprit que c’était à elle de répondre. Marcus était toujours en arrière sur l’initiative du voyage, se contentant de voir leurs élèves en autonomies et de choisir leurs voies. Il se contentait de guider, d’aider, d’enseigner et perfectionner les techniques. Après le choix d’Oesgard était l’initiative de la guerrière qui avait su convaincre. Oesgard était une bonne façon de perfectionner son apprentissage dans un lieu remplie de misère, d’instabilité et remplie de gens vicelards. Il y avait beaucoup d’hommes d’épées…Mais est ce qu’ils étaient fidèles ? Lyarra avait ouïe dire que Jérôme était l’actuel régent et décida de l’aider comme la dernière fois. Car, au fond, elle le voyait comme un ami.

« Je connais ce pays. Il y en a beaucoup d’homme d’arme ? Mais de bonne qualité, de grande valeur ? J’en doute. Le pays est vidé de ces habitants, accompagné par diverses menaces tels que les brigands, les wandrais et Aduram. Je suis née là-bas, j’ai combattue à Amblère, tout comme vous vous, mon seigneur. »
Elle s’arrêta un moment. « Je doute bien que ma chevelure longue porte la confusion par rapport à notre dernière rencontre où ma chevelure était au bas de mon cou. » Elle posa son regard sur Roderik « Je me souviens que nous avons eu un petit combat amicale dans la forêt d’amblère. Plus précisément à l’aube. »

Un petit silence suspendit le temps. La majorité du monde se demanda comment cette guerrière connaissait le comte.
Ps: Pardonnes moi de ma longueur et du petit post que j'ai faites! En ce moment, avec le boulot, je lutte un peu avec la fatigue ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Roderik de Wenden
Ancien
Ancien
Roderik de Wenden

Nombre de messages : 1133
Âge : 29
Date d'inscription : 25/12/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  27 ans (né en 982)
Niveau Magique : Non-Initié.
[MdO2017]Une retrouvaille génante Empty
MessageSujet: Re: [MdO2017]Une retrouvaille génante   [MdO2017]Une retrouvaille génante I_icon_minitimeDim 2 Avr 2017 - 15:48


Roderik esquissa une moue un peu blasée. Des hommes d'armes de bonne qualité, de grande valeur ? Je ne sais même pas ce que c'est, ni à quoi ça peut bien servir, songea-t-il, lui qui ne demandait rien de plus à ses hommes que d'être en nombre suffisant et d'écouter à peu près les ordres, quand c'était possible. A son sens, la valeur individuelle d'un combattant amusait peut-être la galerie à l'occasion d'un duel, mais elle était bien inutile sur un champ de bataille, où primait la force collective. Ces prêtres othraïtes le faisaient doucement rigoler, et il s'apprêtait à le leur dire, mais c'est à ce moment précis que la donzelle attira son attention en évoquant leur précédente rencontre. Si on s'était déjà vus, je ne vois pas comment j'aurais pu l'oublier, pensa d'abord Roderik, et puis, en y regardant plus attentivement, il se souvint effectivement avoir fait causette avec une guerrière un brin atypique pendant le siège d'Amblère. C'est quand même pas de bol de retomber dessus maintenant, se dit Roderik, et il sentait peser sur lui le regard goguenard de Leudaste, qui devait sûrement avoir une interprétation bien à lui de ce qu'avait été leur "petit combat amical dans la forêt".

« Oh, sans déconner, Roderik ! » s'esclaffa Leudaste avec sa voix de stentor. « T'avais qu'à m'dire que tu l'avais déjà besognée, la bougresse ! Si tu veux garder tes jouets, moi, j'respecte ! » Et Leudaste leur tourna le dos, repartant de son côté avec ses hommes, non sans maugréer un « c'est quand même pas bien d'pas partager. »

Restant là en tête à tête avec la jeune femme et les deux prêtres, Roderik se contenta de hausser les épaules, un peu agacé.
« Évitez de trop répéter qu'on se connaît, si ce n'est trop vous demander. Par ici, les femmes d'épée n'ont pas meilleure considération que les femmes de mauvaise vie, et elles trouvent bien moins facilement du travail. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[MdO2017]Une retrouvaille génante Empty
MessageSujet: Re: [MdO2017]Une retrouvaille génante   [MdO2017]Une retrouvaille génante I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[MdO2017]Une retrouvaille génante
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï
» Coucher de soleil et retrouvailles... [PV: Ella]
» Soirée retrouvaille ! ♥
» Retrouvaille des Meilleurs Amis [feat Elisabeth & Noah]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Marquisat de Sainte Berthilde :: Comté d'Arétria-
Sauter vers: