AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alayne Caserdïn - Chasseuse de rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alayne Caserdïn
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Âge : 28
Date d'inscription : 21/02/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Alayne Caserdïn - Chasseuse de rêves   Mer 22 Fév 2017 - 15:58

Identité
Alayne Caserdïn
Âge/Date de naissance : 43 (Oglicos) Verimios 989 (19 ans)
Sexe : Féminin
Race : Humaine
Faction : Péninsule
Alignement : Loyale Mauvaise

Particularité : Yeux vairons (l’un gris, l’autre bleu glace), un dragon gris-argent tatoué sur le bras gauche, et un bleu azur sur le bras droit, masquant d’importantes brûlures, toujours visibles notamment sur le dos des mains et les épaules. Les tatouages, agrémentés de flammes stylisées, recouvrent entièrement ses bras. Vraisemblablement de nombreuses cicatrices sur le corps. Peut-être d’autres tatouages.


Métier : Guerrière/Mercenaire
Classe d'arme : Corps à corps


Possessions & Equipements :
Alayne porte dans le dos une épée de bonne facture mais ancienne et dont la lame porte les marque du temps. La garde, forgée par un excellent forgeron de Hautval plusieurs décennies auparavant, est dissimulée sous de vieilles bandelettes de cuir. L’arme est transportée dans un fourreau rapiécé aux couleurs délavées, mais l’on devine du bleu et de l’argent.

Elle possède également une armure légère, comptant au combat plus sur ses réflexes que sur son équipement pour survivre, cabossée et éraflée, la plupart du temps dissimulée sous une cape de bure ayant probablement appartenu à un moine jadis.

Elle est en outre équipée d’un coutelas attaché à sa taille, et d’un sac à dos pour transporter ses victuailles et de rares possessions. Une petite bourse de cuir plutôt plate, quelques sous-vêtements de rechange élimés, un livre, une pierre à aiguiser et des silex pour faire du feu.

Alayne porte autour du cou un médaillon d’armoiries, pour seule preuve de son origine, et aux oreilles deux perles de nacre, invisibles lorsqu’elle porte les cheveux détachés (soit la plupart du temps).

Apparence :

  • Taille : 1m75
  • Couleur des yeux :Vairons (l’un gris, l’autre bleu glace)

Alayne est une jeune femme à peine sortie de l’adolescence et dont la croissance n’est peut-être pas encore tout à fait achevée mais elle est d’ores et déjà dotée d’une musculature rare chez une jeune femme mais nécessaire pour qui vit du combat. La violence subie dans sa prime jeunesse a laissé sur ses bras des marques, de brûlures généralement, dissimulées sous des tatouages draconiens finement stylisés, les seuls visibles lorsqu’elle est vêtue de pieds en cape, le reste de son corps a probablement également été marqué de différentes manières.

Souple et puissante, Alayne se déplace avec l’assurance d’une personne qui connaît parfaitement la mesure de son corps et ses capacités physiques. Elle est agile et rapide et se déplace toujours d’un pas trop énergique, avec une fâcheuse tendance à mal juger les distances, si bien qu’elle bouscule gens et étals de façon répétée. Si elle est adroite au combat, sa maladresse dans les autres domaines aurait pu être légendaire si elle avait été une grande dame.

Ses cheveux sont bruns-roux, parfois rouges selon la luminosité ambiante, elle les porte longs et généralement détachés et décoiffés.

Son visage pourrait être qualifié de beau, si ce n’était une fine cicatrice sur sa joue gauche… Et une apparence généralement négligée, car la majorité des caractéristiques précédemment évoquées sont en effet peu perceptibles de par la pauvreté des frusques portées par Alayne, et par la crasse qui la recouvre en permanence. Car non seulement elle n’a pas les moyens de paraître noble, ou fière, mais elle se sert de la pauvreté de son apparence pour se protéger de tout intérêt mal placé.

En résumé, l’on pourrait dire qu’elle cache sous plusieurs couches peu reluisantes une certaine beauté latente, mais gâchée par la brutalité de tortures passées.

Personnalité :
N’ayant jamais été capable de s’entourer d’amis véritables ou même de connaissances durables, l’on peut dire d’Alayne qu’elle est introvertie et peu loquace. Elle se tient généralement à distance de toute discussion et ne donne son avis que si on le requiert. Elle est néanmoins extrêmement polie et se montre parfois à cheval sur les bonnes manières, un héritage de son enfance, mais la réalité de la vie, dure et sombre, a fait d’elle une personne au premier abord antipathique et méfiante.

Mise à l’aise et en bonne compagnie, elle sait toutefois montrer d’elle une facette bien plus engageante, un grand sens de l’humour, et même un comportement parfois très enfantin, tranchant vivement en comparaison de son apparence peu engageante.

Capacités magiques :
Mise à part une capacité surnaturelle à piquer des objets improbables, rien de notable point de vue magique.





Histoire
Il est étrange qu’aujourd’hui j’éprouve le besoin de rédiger l’histoire de mon passé, après avoir tenté des années durant de m’en défaire. Et pourtant, j’ai peur désormais d’oublier d’où je viens, d’oublier qui je suis. Je sens que mes souvenirs s’étiolent, que ma mémoire souffre à se rappeler le feu, le sang et les larmes. C’est pourtant de quoi je suis constituée, et je ne peux plus guère renier mon passé alors même que j’aspire à ce que ma vie ne demeure pas vaine.

Je m’appelle Alayne Caserdïn, et je suis née au milieu de l’hiver, il y a 19 années, dans le château familial. Mon père et ma mère étaient les châtelains d’un fief mineur du Nord, proche d’Aduram, et à 5 ans j’étais leur héritière, mes deux frères aînés étant décédés lors d’une épidémie de fièvre noire l’hiver après ma naissance. Nous vivions durement, mais en paix, encore que mon père dû régulièrement partir aux frontières sur les ordres de notre Seigneur, partant défendre nos gens des bandes de brigands et de braconniers.

Je fus élevée par mes parents dans l’assurance que je ferais un jour un bon mariage. Ma nourrice s’extasiait de la finesse de mes traits et de la largeur de mes hanches, convaincue que je mettrais un jour bas de beaux enfants bien gras, mais s’horrifiait chaque après-midi lorsque que je revenais du terrain d’exercices couverte de terre et d’hématomes, les cheveux emmêlés et les lèvres gercées.

« Un bon mariage assurera notre lignée », disait mon père. « Mais seule ta force assurera ta survie. Ici dans le Nord, près de la frontière, un jour ou l’autre, chacun fini par croiser le fer. »

Ma mère voyait ces enseignements d’un mauvais œil, aussi m’appliquais-je à manier aussi bien l’aiguille que l’épée. Avec le recul, je vois l’importance des deux disciplines sous un nouvel angle. Car l’épée tranche la chair… et l’aiguille la recoud.

Le Voile fit son apparition, entraînant dans son sillage son lot de malheurs et d’inquiétudes. Les tensions grandirent, ici et là, mais j’étais peut-être encore trop petite pour me rendre compte de l’ampleur des difficultés auxquelles mon père faisait face. Quelques ennéades seulement passèrent entre l’apparition du Voile et la disparition de mon père, puis quelques jours avant la venue de ceux qui nous brisèrent.

Je répugne à raviver ces souvenirs, la douleur est si vive, là, aux frontières de mes souvenirs. Je parviens à apercevoir le village et le château en flammes, j’entends ma mère hurler sa terreur, supplier pour sa vie. Je sens le sang qui coule sur ma peau nue et le contact des monstres qui m’empoisonnent. La dureté de mes liens, la chair qui brûle dedans et dehors…

Ces bribes de souvenirs dont je ne suis pas parvenue à me départir m’assaillent la nuit, et m’enveloppent de désespoir. Peut-être un jour parviendrai-je à tout raconter et à exorciser ma douleur, mais je n’y suis pas prête. Bien du sang reste à verser et bien des hauts faits à accomplir avant que je n’aie la force de supporter mon passé. Seul l’avenir peut me sauver.

Je suis restée enfermée à la merci de nos agresseurs des mois durant, jusqu’à-ce qu’on me laisse pour morte au fond d’une congère, le corps meurtris, portant à jamais les stigmates des faubourgs de la mort. Pourquoi ai-je survécu ? Dans quel but ? Je jure de le découvrir, et d’accomplir mon destin avec toute la volonté dont je pourrai disposer.

J’ai erré dans le noir jusqu’à retrouver ma maison en cendres. Je n’y ai récupéré que quelques babioles, et pièces d’or oubliées par les pillards, ainsi qu’une épée dont je ne me sépare plus.

Je me suis faite mendiante, serveuse, ou messagère, me faisant passer pour un garçon plus âgé tant que ma morphologie me le permettrait, puis j’ai mis à profit mes compétences de combattante en louant ma lame au plus offrant, parfois en échange d’un repas chaud et d’une chope de bière.

Dans les régions qui le permettent, j’apparais ouvertement sous les traits d’une femme. En d’autres endroits, je comprime ma poitrine sous des bandes de tissus et me fais passer pour un homme, mais l’illusion est généralement courte. Ma pauvreté et mon apparence féminine attirent les pervers et les violeurs, alors j’adopte l’apparence la plus repoussante possible. Je hais de devoir me prostrer dans la boue et d’entretenir une laideur qui me fait honte mais je n’ai nul autre moyen de survie sans recourir à la violence.

J’ai erré sans autre but que de vivre pendant près de dix ans, mais à quoi bon ? Le monde est si vaste qu’il m’en donne le tournis, et je n’en ai pourtant visité qu’une infime partie… Je n’ai pas l’immortalité devant moi… Je n’ai que quelques années pour tenter d’imprimer mon nom dans l’histoire. J’irai à la rencontre des Elfes, des Drows et des Nains, je verrai les dragons, et peut-être – un jour – prendrai-je ma vengeance…

HRP:
 


Dernière édition par Alayne Caserdïn le Ven 24 Fév 2017 - 10:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 477
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Alayne Caserdïn - Chasseuse de rêves   Ven 24 Fév 2017 - 9:14

Bienvenu et désolée pour l'attente! (on t'offre un cookie en prime du coup)
Je lis ta fiche de suite Wink
Revenir en haut Aller en bas
Halyalindë Yasairava
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1277
Âge : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  477ans (né en 531) - taille : 1m98
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Alayne Caserdïn - Chasseuse de rêves   Ven 24 Fév 2017 - 10:05

Alors déjà : superbe fiche!

Rien à redire sur le fond. Tu as pensé à tous les détails significatifs que j'aurai put pointer : chapeau!

Juste une petite alarme : 1m75 pour une femme péninsulaire c'est très grand. C'est plus la taille d'un homme. y a rien à changer mais ça te permettra de le jouer in game Wink

et dans la dernière phrase : c'est Drows et non Draws Wink

Une fois corrigé je te valide dans la foulée :D

_________________
couleur: #9999ff
Mériale de Beaurivages - Dame Louve - Maîtresse des forges

Cadeau d'un gentil membre:
 

MdO2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alayne Caserdïn
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Âge : 28
Date d'inscription : 21/02/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Alayne Caserdïn - Chasseuse de rêves   Ven 24 Fév 2017 - 10:59

Merci pour la lecture ! Et le compliment, ça fait plaisir, j'avais un peu peur d'être à côté de la plaque :).

J'ai corrigé la petite faute, et mes excuses à tous les Drows du monde ^_^

J'avais pas tilté que ça faisait spécialement grand, 1m75, mais en fait ça colle bien et merci pour l'information, c'est effectivement un élément RP qui peut servir \o/.

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Halyalindë Yasairava
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1277
Âge : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  477ans (né en 531) - taille : 1m98
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Alayne Caserdïn - Chasseuse de rêves   Ven 24 Fév 2017 - 11:31

Alors bienvenu et bon jeu!! (hésite pas à me contacte pour un RP avec mon DC Cécilie (ou un autre Wink ))

Code:
[Métier] : Mercenaire, Survivante

[Sexe] : féminin

[Classe d'arme] : corps à corps (épée)

[Alignement] : Loyale Mauvaise

Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur !
Journal de bord ~ Pour archiver tes liens de RP qui content l'histoire de ton personnage {Vivement conseillé}.
Et enfin, si tu as des question, n'hésite surtout pas à demander l'aide d'un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.

_________________
couleur: #9999ff
Mériale de Beaurivages - Dame Louve - Maîtresse des forges

Cadeau d'un gentil membre:
 

MdO2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alayne Caserdïn - Chasseuse de rêves   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alayne Caserdïn - Chasseuse de rêves
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Candice "Douce-lame" [chasseuse de primes][En cours de mise à jour]
» Rachel Hunter, Chasseuse de Démon
» Une chasseuse égarée ?[PV Lilith]
» Faliaë, une elfe pas ordinaire
» Laara S'akil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Bibliothèque :: Tabularium :: Limbes-
Sauter vers: