AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé] Une missive à l'attention de l'échevin d'Apreplaine. (Niklaus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
T'sisra Do'ath
Drow
avatar

Masculin
Nombre de messages : 352
Âge : 117
Date d'inscription : 13/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  116 ans - Taille : 171 cm
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: [Terminé] Une missive à l'attention de l'échevin d'Apreplaine. (Niklaus)   Jeu 2 Mar 2017 - 0:35

Automne, Julas, septième ennéade de Favriüs, an neuf, onzième cycle.


La petite blondinette, dans son drapé de fourrures et sa tenue de cuir, arpentait la placette, son faucon des neiges sur l'épaule. Les rayons du soleil matinal réchauffaient sa peau. Elle s'enivrait des senteurs d'Apreplaine, et s'émerveillait des bonnes gens levés aux aurores qui partaient déjà travailler. La cité prenait vie. Le monde des hommes lui avait manqué, et c'est radieuse qu'elle avança en direction du tribunal.
S'adressant au premier venu, elle demanda l'échevin. On lui fit comprendre que ce dernier n'était pas encore arrivé, et qu'elle devrait patienter un peu. Sur ces entrefaites, Anabelle fila en direction de la place du marché. Elle avait donc largement le temps d'aller se chercher de quoi déjeuner.

_ Bonjour ! Lanca-t-elle, radieuse, au boulanger qui ouvrait sa boutique.

_ Bien le bon jour ma demoiselle, à vous voir si radieuse, je présume que les senteurs de mon échoppe vous mettent l'eau à la bouche!

_ Boulanger et devin... Commença-t-elle en plissant les yeux. Sacré métier que vous pratiquez là mon sieur.

C'est le goitre secoué d'un rire gras qu'il lui fit signe de le suivre dans son local. Et il avait déjà bien travaillé, comme le prouvait l'odeur de pain chaud chatouillant les narines de la coursière. Une odeur aussi, voire plus corruptrice encore que la Dissonance de l'Aduram. Ni une ni deux, elle lui commanda quatre croissant et une miche de pain. Son estomac hurlait famine dans un grondement sourd et gênant qui arracha un sourire au boulanger, ravi de rencontrer sa première cliente de la journée.


◈ ◈ ◈


De nouveau devant le tribunal, mais le ventre plein, on l'invita à entrer pour son entrevue avec l'échevin. Habitué à recevoir missives sur missives, rien de cérémonieux n'eut lieu, un simple échange de politesses, avant qu'Anabelle ne lui confie la lettre, et s'en retourne au marché avant le grand départ.
Et c'est bien plus tard dans la matinée, que l'homme de loi prit le temps de briser le cachet de l'enveloppe, qui ne portait d'ailleurs aucun sceau. Dépliant les deux vélins qu'il en sortait, il mit ses lunettes sur son nez pour commencer la lecture.

Lettre manuscrite
 

« A l'attention de l'échevin d'Apreplaine,

Vous pardonnerez mes maigres qualités orthographiques et syntaxiques en oliyan, car la nouvelle que je vous fait parvenir me semble être d'une importance certaine.
Au cours de nos voyages, mes compagnons et moi-même avons malheureusement fait la rencontre d'un drôle d'énergumène se faisant appeler Abel le Fielleux. Il était un homme d'une quarantaine d'années, le cheveux brun, la mâchoire carrée, et le corps solide. Sa particularité résidant dans sa capacité à user de magie à mauvais escient.

Si j'en crois ce que j'ai pu comprendre de ses journaux, le nécromant était originaire de la région d'Edenburg. J'ose espérer ne pas me tromper d'interlocuteur, car mes souvenirs concernant la géographie péninsulaire sont assez lointain. Aussi je vous informe du décès de ce criminel recherché. Je suis toute disposée à vous faire parvenir le corps de cette immondice, afin que les autorités locales puissent attester de la véracité de mes propos.

Seul fait encore inquiétant, sont ces échanges de lettres datant d'il y a une année avec un certain Boniface. Je me permet ainsi de vous mettre en garde concernant ce dernier individu, qui à mon humble avis, pourrait lui aussi être un utilisateur de magie.

Je joins à ce courrier le croquis d'un avis de recherche au nom d'Abel le Fielleux. Si vous souhaitez me répondre, faites parvenir une missive au quartier cosmopolite de Lante.



Soyez assuré mon Sieur de mes meilleurs sentiments,
T'sisra Do'ath.»












Dernière édition par T'sisra Do'ath le Mer 8 Mar 2017 - 1:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Niklaus d'Altenberg
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 408
Âge : 29
Date d'inscription : 20/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 29 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Terminé] Une missive à l'attention de l'échevin d'Apreplaine. (Niklaus)   Ven 3 Mar 2017 - 0:36






Acte de justice de la Baronnie d'Apreplaine





Office de l'échevin du district d'Apreplaine

Monsieur Michel Roland, échevin de Son Honneur le Baron d'Apreplaine




Tribunal d'Apreplaine, Ville d'Apreplaine, Baronnie d'Apreplaine, Duché électoral du Garnaad, Ligue Péninsulaire
Calimehtarus de la 7ièmeennéade de Favriüs de la 9ème année du 11ème cycle,


Vu la requête, enregistrée à Julas de la septième énnéade de Favriüs de la neuvième année du onzième cycle, présentée par T'sisra Do'ath et vu le mémoire complémentaire, enregistré à Arcamenel de la première énnéade de Karfias de la huitième année du onzième cycle, présentés par Etienne Lemiel, demeurant à Edenburg;

T'sisra Do'ath porte en accusation un sujet d'Apreplaine prénommé Abel dit 'le Fielleux' (nommé ci-après accusé), provenant d'Edenburg d'avoir exercé les arts occultes et la magie interdite ayant pour profit des forces visant à jouer de la mort (dite nécromancie). Elle envoie au tribunal le descriptif imagé de la personne accusée.

T'sisra Do'ath saisit le Tribunal à des fins d'enquête sur la nature des actions d'un présumé complice, dénommé potentiellement Boniface (nommé ci-après 'le suspect') et résidant probablement en Apreplaine.

T'sisra Do'ath affirme disposer du cadavre de 'l'accusé' et propose sa mise à disposition pour enquête au Tribunal d'Apreplaine.


Vu la requète ;


Vu (1) la mise en demeure adressée le Arcamenel de la troisième énnéade de Barkios de la septième année du onzième cycle à Abel Dugris, et l'avis d'absence poursuivant à cette mise en demeure;

Vu (2) l'article IV du décret n°10-989-28 de Calimehtarus de la quatrième ennéade de Verimios de la 989ème année du 10ème cycle sur la pratique des sciences, rites et arts occultes de la baronnie royale de l'Apreplaine  ;

Vu (3) le rapport de la prévôté de Arcamenel de la troisième énnéade de Barkios de la septième année du onzième cycle accusant Abel Dugris du meurtre de Rachel Davos, Jean d'Almers, François Jacob.

Vu les autres pièces du dossier ;

Vu les instruction de S.H. le baron d'Apreplaine concernant les meurtriers ;

Vu (4) les grilles de récompenses établies par la sénéchaussée;

Vu (5) le témoignage de Florence Derville, voisine de Abel Dugris;

Considérant qu'en vertu des dispositions de (2) en vigueur à la date de la décision contestée, est considéré comme sorcier occulte toute personne dont les possibilités d'obtenir ou de conserver la vie d'un mort dont le décès a été signifié et vérifié par plusieurs témoins honnêtes. Et qu'également au titre de (2) une personne se prêtant à des expériences dont le cadre dépasse la simple recherche de la vérité fournie par les sciences naturelles.

Considérant que (3) et (5) sont effectivement à charge de Abel Dugris et démontre que ce dernier disposait de la volonté de se prêter aux expériences le confondant au titre de nécromant. Que les preuves sont réunies pour considérer qu'il a procédé à des actes barbares sur les personnes vivantes et sur les cadavres de Rachel Davos, Jean d'Almers, François Jacob à Edenburg et d'autres potentielles victimes à l'étranger.

Considérant (6) que l'échevin d'Apreplaine d'alors Monsieur Almers Tyiors avait prononcé par contumace la condamnation à la pendaison d'Abel Dugris.

Considérant qu'il appartient au Tribunal, saisi de le requête de T'sisra Do'ath, de se prononcer sur la mort d'Abel Dugris, en fuite, par la main de T'sisra Do'ath ou d'une personne tierce.

Reconnaissant que sous ces conditions et dans la mesure ou Abel dit 'le Fielleux' est bien Abel Dugris, ce que (5) semble démontrer, T'sisra Do'ath ne pourra être poursuivie par le Tribunal pour la mort de ce dernier ou retenue à des fins d'enquête ou de renvoi vers le lieu juridictionnel de la mort de cette personne, et garantissant par la présente son sauf conduit.

Considérant que, pour attester de la mort susévoquée, T'sisra Do'ath fait valoir le lien de 'l'accusé' avec 'le suspect' lequel pourrait, s'il était lié à de telles activités, être coupable de crime décrit selon (2). Et dispose en conséquence de pouvoirs à même de troubler l'ordre de notre baronnie.

Considérant qu'il résulte des dispositions susrappelées de (2) que la seule existence d'une tentative de pratiquer les sciences occultes ne suffit pas pour que soit reconnue la qualité de sorcier occulte, qui doit être appréciée en tenant compte, d'une part, de la nature des actes et d'autre part, des qualifications et de l'emploi de la magie par l'intéressé ou de celle qu'il aurait vocation à exercer; qu'eu égard aux conséquences que 'le suspect' pourrait avoir sur l'Apreplaine,

D E C I D E :

Article 1er : Le corps d'Abel Dugris dit 'le Fielleux' sera remis aux autorités de la sénéchaussée de la baronnie d'Apreplaine.

Article 2 : Il sera procédé conformément à (4) à la remise d'une récompense de 100 Souverains à T'sisra Do'ath sur remise du corps du criminel et sorcier et avec la reconnaissance formelle d'identité de ce dernier.

Article 3 : Que la prévôté et la maréchaussée d'Apreplaine devront rechercher 'le suspect' à des fins d'interrogation et ceci avec la plus extrême urgence.

Article 4 : Que l'intendance générale de l'Apreplaine mettra à disposition de la sénéchaussée une somme de 100 Souverains pour récompense d'informations ou d'actions permettant de procéder à l'emprisonnement et l'interrogatoire du 'suspect'. Cette récompense sera majorée à 300 Souverains si l'homme agit en bande. 200 Souverains supplémentaires seront offerts si ce dernier a commis, ou se trouve sur le point de commettre un crime relatif aux dispositions de (3)

Article 4 : Tous droits et moyens du 'suspect', sur lesquels il n'est pas expressément statué par le présent jugement, sont réservés jusqu'en fin d'instance.

Article 5 : Le présent jugement sera notifié à T'sisra Do'ath.


Copie du jugement sera adressée à la sénéchaussée.


Délibéré après l'audience du Calimehtarus de la 7ièmeennéade de Favriüs de la 9ème année du 11ème cycle, à laquelle siégeaient :

Monsieur Michel Roland, échevin,
M. Berthet, premier conseiller,
M. Jouno, conseiller,

Lu en audience publique le Calimehtarus de la 7ièmeennéade de Favriüs de la 9ème année du 11ème cycle.


Le rapporteur,
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Une missive à l'attention de l'échevin d'Apreplaine. (Niklaus)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Missive a l'attention de l’Archevêque Bénédictus
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Terres royales :: Baronnie d'Apreplaine-
Sauter vers: