AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Épopée de Gilgamek - Azza

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Salfaryl le Sombre
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Âge : 25
Date d'inscription : 14/03/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 297 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: L'Épopée de Gilgamek - Azza   Lun 6 Mar 2017 - 14:52

Arkusia de la 1èreennéade de Verimios d'Hiver, an 9ème du 11èmecyle
Les Fosses de Haapur, Cité de Thaar, Ithri'Vaan
Tard après la mi-nuit




Un lieu sordide, puant des relents de sueur, de foutre et de sang qu'engendraient la foule hurlante. Un lieu ou il ne faisait pas bon vivre, loin du faste des palais et des chambres bourgeoises. Un lui poquant à pleine nez la mort et ou celle ci se donnait avec brio en spectacle. Thaar n'était pas connut comme la ville des arènes, c'était Sol'dorn qui portait ce titre, mais la cité portuaire disposait dans certaines de ces venelles de quelques uns de ces bouges malfamés. Construite sous terre, de forme rectangulaire, la redondel qui voyait les combattants s'étripés pour les faveurs de leurs maîtres n'était baignée d'aucunes lueurs des deux astres. Ici les gladiateurs répandaient chaires et boyaux dans le sable, bien loin des clameurs des grandes foules.
Le coté troglodyte assumé de ces lieux favorisait sans conteste la venue du Maître des Milles-Caves en ces lieux. Mais la réel raison de sa présence tenait à un fait plus concret : C'était un champion nain qui combattait ce soir, son champion. Une barbe du nom de Gilgamek, surnommé l'Auroc, aussi haut que large et à la musculature saillante. Ce dernier compensait son manque de rapidité et d'agilité par une brutalité et une force qui rendait directement  honneur au Dieu Père-Créateur. Salfaryl n'était pas un grand adepte de ces combats, mais les récits qu'on lui fît de l'Auroc et de ces ses récentes victoires le poussèrent à le faire mander. C'est de cette rencontre, ou le dit Gilgamek étouffa à main nue deux chameaux de traits, qu'il se décida à sortir de sa zone de confort et à investir la clinquante nécessaire à la poursuite de son épopée sanglante.
Naturellement, il ce devait maintenant de faire acte de présence, montrer au yeux de tous que la situation de son gladiateur fétiche lui importait. En réalité, il abhorrait ce genre d'exercice, ce retrouver confronter à lie Thaari avait de quoi lui faire friser la toison. Aussi, le sort de Gilgamek ne lui était important que par la somme qu'il avait choisit d'octroyer à la confection de ses équipements. Si le nain gagnait en cette nuit le déshonneur, il ne vivrait point assez longtemps pour espérer éponger sa dette.
L'Ancien Sang-d'Argent patientait une section des gradins réservés aux hôtes prestigieux, l'endroit surplombant trop légèrement à son goût les badaud vociférant. Il était entouré d'un quatuor demi-nain, ses porteurs, qui étaient pour l'occasion lourdement armés.
«Jhaartok ! »
« Oui Maître ?»
«Quand arrivera donc le temps du combat ? Voila trois heures que les longuets s'étripent et il ne me reste que trop peu d'herbe. Je ne tiendrai pas longtemps dans un tel chaos sans mon herbe ! »
« Il est le prochain à entrer Maître. »
« Mh. Et contre qui lève t'il la hache ?»
« Contre Jahrit de La Dross Maître, un sang mêlé noirelfique ayant gagné moult combats à Sol'dorn, Maître.»
«Que disent les mises ?»
« Une contre dix Maître.»
« Mh. Bien. Très bien. »
La fortune ne serait pas au rendez vous, qu'importe car il la possédait déjà. Curieusement, cette annonce eu un effet bénéfique, la perspective de voir un nain portant ses couleurs réduire en charpie un noiraux lui apportait pleine satisfaction. Il tira une longue bouffée de son brûle-gueule au moment même ou la mort était donné dans la fosse. Gilgamek fît son entrer sous un triomphe confu de railleries et d'encouragements.
Peut être était ce le résultat d'une soirée passée à fumer, mais le Prince Marchand se tient alors debout sur ses jambes et couvrit les voix de de sa guttural clameur à lui.
« PAS DE PITIÉ POUR LE NOIRAUD! DRAZHELGIDRENDI ! »

Revenir en haut Aller en bas
Azza
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9
Âge : 27
Date d'inscription : 01/03/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  146 ans
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: L'Épopée de Gilgamek - Azza   Sam 11 Mar 2017 - 18:10

Ce n’était pas la première fois que la petite prêtresse verrait un gladiateur à courtes pattes affronter l’un de ses congénères. Les nains étaient rares à Sol’Dorn, mais pas inexistants. Certains despotes s’étaient fait une spécialité d’aller les dénicher là où ils se terraient ; ils avaient vite compris qu’ils trouveraient toujours des acheteurs pour leurs atypiques butins. Peu importait les époques, le Dae’b avait toujours eu « son » nain à célébrer.


Le combat qui s’annonçait n’était donc pas, pour Azza, une première ; mais il revêtait, étrangement, une signification toute particulière.


« J’aimerais que ce soit Phar’roos que l’on offre à Jahrit, » énonça la jeune doeben avec lenteur. À ses côtés, Hashar haussa un sourcil sans cacher sa surprise. Les traits d’Azza étaient froids et durs. Ce n’était pas dans ses habitudes. D’ordinaire, l’ancien gladiateur pouvait lire son visage comme un livre ouvert, mais depuis l’arrivée de Tsabrak une ennéade plus tôt, elle était comme ailleurs. Elle paraissait bien frêle, dans sa robe blanche. Une servante du Débonnaire lui avait tressé ses — trop — longs cheveux, afin qu’ils ne traînassent pas dans la poussière des gradins. Hashar n’aimait pas la voir comme cela, mais il ne pouvait pas non plus y faire grand chose.


« Offre ? répéta-t-il avec un scepticisme évident. Tu t’attends vraiment à une victoire du noiraud ?


J’ai bien observé Gilgamek lors de ses dernier combats, répondit-elle sans se dérider. Crois-moi, il n’a aucune chance.


Tout le monde ne semble pas partager ton avis, » répliqua-t-il en regardant autour de lui. Il pensait pouvoir compter plus de soutiens au nain qu’au noirelfe.


« Il y a trois jours, il a été vilainement blessé au côté droit, lui expliqua patiemment la prêtresse.


Et alors ? Le courtes-pattes a un Prince Marchand pour mécène. Ces gens là ont les moyens de se payer les services d’un guérisseur.


Ils ont dû faire appel à un charlatan, dans ce cas, parce qu’hier, Gilgamek ne se battait pas comme il en a l’habitude : il ramenait toujours son pied gauche devant lui. »


L’eunuque esquissa un sourire torve. Il reconnaissait bien là Azza et, quelque part, y trouvait un peu de réconfort. Il n’était pas sans savoir combien la jeune daedhelle était une fine connaisseuse des combats de gladiateurs. Elle avait passé sa vie d’adulte dans le Dae’b. « Tu as prévenu Jahrit, supputa-t-il en croisant ses bras sur son torse et en jaugeant avec un regard nouveau les deux adversaires. J’espère pour lui que tu es dans le vrai.


Je le suis, » affirma-t-elle sans la passion qui la caractérisait d’ordinaire.


Au même moment, un nain plus haut dans les gradins beugla ses encouragements et les deux dorniens tournèrent de concert leur tête dans sa direction. Azza, qui n’aimait décidément pas les créatures du Grand Nord, s’en agaça et lui cria, sans réfléchir : « Ça ne sert à rien de t’égosiller comme ça, Gilgamek est déjà mort. »


Revenir en haut Aller en bas
Salfaryl le Sombre
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Âge : 25
Date d'inscription : 14/03/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 297 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: L'Épopée de Gilgamek - Azza   Sam 18 Mar 2017 - 18:40



« Dois je la réduire au silence Maître ? »
«Combien sont t'ils à l'avoir entendu ? »
« Une dizaine, peut être plus Maître.»
Effectivement, quelques gens ayant reconnu le vieux nain, c'étaient promptement éloigné d'un pas en arrière, formant un petit cercle de vide autour de l’Effrontée.
«Pas tout de suite mon bon Jhaartok. Pas tout de suite.»
«Bien Maître.»

Le Prince Marchand reprit sa constance, rabattant un pan de tissu sur ses épaules grinçantes. De son oeil torve derrière ses verres de vision, il observait la femelle qui avait ainsi ouvert son caquet. Un goût de bile lui monta d'instinct à la bouche, le simple reluquement de ces maudits noirelfes le faisaient réagir de manière épidermique. Plusieurs idées lui vinrent en tête et dans un cour laps de temps. Une palette de suggestions variées,  allant du meurtre froid, à l'explosion runique en passant par le valdinguement au centre de la Fosse. Pour sûr que son bon plaisir s'en serait retrouvé comblé, mais la présence de témoins lui posa soucis de conscience.
Sa présence en chaire et en os avait aussi pour rôle d’asseoir son emprise sur le bas peuple et il doutait que l’exécution sommaire d'une convive à la langue pendue, soit des plus productifs.
Peut être était ce la aussi un signe de la consommation abusive d'herbe naine, mais le Maître des Milles-Caves fît alors un signe à l'Oreille-pointue.
«Toi, la. Approche.» La voix était forte,  mais dans un excès de zèle, deux de ces porteurs armés en vinrent à l'escorter au plus vite aux côtes de leur maître. L'individu qui accompagnait la donzelle lui fut convier à rester à bonne distance.
Dans la fosse le combat débuta. Les deux protagonistes en vinrent directement au fer. La masse du nain l'emportant sur le sang-mêlé qui esquiva de peu un coup de piolet mortel. La foule hurla de concert, chacuns administrants brimades ou encouragements en fonction du tenant de son paris. C'est d'un sourire marqué que le Sombre fit signe à son hôte de prendre place.
« Qui es tu donc toi qui pense que les jous de Gilgamek sont comptés ? Me gratitirais tu d'une explication précise, qui tienne la route ? »
Le ton était cette fois ci tachée d'ironie, froid. Néanmoins Salfaryl ce dit que cette petite entrevue ne pouvait qu'égayer le reste de cette soirée. Tandis qu'il tirait une longue bouffée de son brûle gueule, un nouveau crissement ferreux ce fît entendre. Gilgamek venait de briser le bouclier et la main de son adversaire.
« Il faudra néanmoins te presser, avant que je ne perde mon temps à écouter palabres infondées.»
Les rires gras et tonitruants des porteurs s'additionnèrent au brouhaha ambiant.

Revenir en haut Aller en bas
Azza
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9
Âge : 27
Date d'inscription : 01/03/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  146 ans
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: L'Épopée de Gilgamek - Azza   Dim 26 Mar 2017 - 21:35

Il pue, remarqua tout de suite Azza ; c’était oublier qu’elle-même ne sentait guère la rose, après une journée dans la Fosse. Ce n’était cependant pas l’odeur puissante de sueur qui l’importunait, pas plus l’émanation d’alcool. C’était la fumée de sa pipe. La Doeben n’avait jamais porté dans son cœur les herbres à brûler, elles la rendaient malade à coup sûr, bien avant que le produit eût le temps de faire son effet.


Hashar se tenait à distance raisonnable du nain et de sa garde ; il n’avait aucune envie de se frotter aux suivants béliqueux du Prince Marchand, mais n’était définitivement pas confiant quant aux chances de sa maîtresse de s’en sortir indemne. La Daedhelle s’étonanait qu’il fût encore là. Elle avait craint qu’il saisissât l’occasion en or de recouvrer sa liberté à moindre frais. Après un dernier coup d’œil dans sa direction, Azza reporta pleinement son attention sur son hôte, qui dardait son regard mauvais dans sa direction. En première réponse à ses interrogations, elle déglutit péniblement ; la maladresse de Jharit lui offrit un répit bienvenue, mais ne fit pourtant pas pleinement ses affaires.


C’était qu’elle avait parié gros. L’or avait beau provenir des poches du Débonnaire, l’idée de le perdre lui déplaisait au moins autant que sa fâcheuse posture du moment.


« Gilgamek va payer la légerté du guerisseur qui s’est occupé de certaines de ses blessures, » expliqua-t-elle avec une lenteur affectée ; elle avait tendance à l’oublier, mais on ne parlait pas exactement le même dialecte à Sol’Dorn et Thaar. Elle n’avait aucune envie que son interlocuteur prit mal l’une de ses tournures de phares et choisit donc consciencement ses mots.


Pendant ce temps, Jharit luttait contre la douleur qui broyait sa main. Le bouclier brisé qui lui avait sauvé la vie quelques secondes plus tôt était désormais plus un handicap qu’autre chose. Il pesait sur son bras malmené et ne lui offrait plus aucune protection. Jurant entre ses dents serrées par la souffrance, le sang-mêlé maudissait la prêtresse qui l’avait convaincue d’affronter le monstre-nain. Elle avait certes théoriquement eu raison : le gladiateur protégeait effectivement beaucoup trop son flanc droit. La belle affaire ! Le savoir ne l’aidait finalement pas, tant la différence de niveau qui séparait Jharit de son adversaire était rédibitoire. Gilgamek le savait et son sourire mauvais trahissait tout l’amusement que lui inspirait la situation.


« La pute, jura-t-il en resserrant la prise sur son arme. Si je m’en sors vivant, je vais… » ragea-t-il avant de plonger sur le côté pour éviter l’attaque dévastatrice du court-sur-pattes. Sa vivacité le surprit lui-même ; son opposant aussi ne s’attendait pas à manquer son coup. Son excès de confiance lui coûta cher, car il dut corriger ses appuis et cela ouvrit une brêche dans sa défence. Après une roulade parfaitement maitrisée, Jharit se rétablit prestement sur ses jambes et, sans prendre le temps ni d’hésiter ni de mesurer les risques qu’il prenait, frappa d’estoc. Sa lame ne blessa que superficielement le flanc du nain car le choc fut largement amorti par le cuir de son armure. Qu’importait, le coup arracha un hurlement de douleur rageux à Gilgamek qui et recula et abattit sa lourde arme sur la tête du sang-mêlé. Ce dernier, enhardi par son succès, réussit in extremis à esquiver.


Les deux adversaires se jaugèrent quelques secondes, essouflés par la passe d’arme qu’ils venaient d’échanger. Le public, lui, était plus que ravi de leur prestation.

Revenir en haut Aller en bas
Salfaryl le Sombre
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 55
Âge : 25
Date d'inscription : 14/03/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 297 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: L'Épopée de Gilgamek - Azza   Sam 1 Avr 2017 - 16:18



« Raté.» pesta le nain dans ses moustaches. obnubilé par la passe qui venait de se jouer, il avait pleinement ressentit l'espoir de voir les fluides vitaux du sang-mêlé se répandre sur les murs des Fosses de Haapur. Cela n'était pas dans ses habitudes, mais l'enjeux de la victoire de Gilgamek était devenu plus grand maintenant, il devait rabattre la clape de cette effrontée aux longues oreilles. Curieusement, s'il abhorrait la proximité des noirelfes, celle ci avait au moins pour utilité de divertir sa fin de soirée.
Rechargeant son brûle-gueule dans une suite de gestes méthodique, cela eut pour effet instinctif de calmer les palpitations naissante dans sa poitrine. Les crépitements du foyer furent suivis d'un long et opaque nuage de fumée que Salfaryl crachota en direction de la sombre.
« Mal avisé qu'était explication. Aussi mal avisé que la raison qui te pousse à garder ton anonymat ainsi convié dans la loge d'un Prince-Marchand, noiraude.»
Réprimant une quinte de toux par une ouvelle bouffée suintante de fumerolles aux reflets orangés.
« D'aucun dirait que cette information n'ai en possession que de ceux qui doivent la détenir. D'aucun en conclurait que tu cherches donc à cacher qui tu es pour ce fait. D'aucun serait t'il donc dans le vrai ? »
Le Maître des Milles-Caves s'en va alors à gorge déployée, grassement, jusqu'à que reface surface cette satanée toux qui l'emporta cette fois. Elle fût couvert par les hurlements reprirent, portés par la centaine de goses présentes et réclamant le sang.

Jharit venait de profiter d'une nouvelle faille dans la défense du nain. Le Drossien c'était lancé en avant, lames brandis, cherchant à faire reculer à tout prix le champion nain. Assaillit par le fer que le sang-mêlé manié maintenant telle la guêpe use de son dard, Gilgamek reprit à plusieurs reprises appuis sur sa jambe gauche. Ainsi Jharit réussit à ouvrir une brèche, qu'il exploita en perforant le nain à l'épaule droite. La rapière trouva son chemin sans résistance, ni du bouclier, ni du cuir et vint s’enfoncer dans la chaire.
Le cri bestial du nain résonna une nouvelle fois dans la Fosse, si bien que Salfaryl en hoqueta de surprise.
L'Auroc lâcha alors piolet et écu, bondit en avant, s'empalant de plus belle afin de saisir de son bras valide la nuque du Drossien. Ils chutèrent ensemble, avant que le nain ne commence a larder le sang-mêlé de coup de front dévastateur. Cette sanglante étreinte prit fin, les dents du nains ayant trouvé la gorge de Jharit. Les gargouillements plaintifs du mourant furent couverts par l'hallali.

« Il semblerait qu'il ai souhaité t'avoir pour dernière vision en ce monde.» Lança le Prince-Marchand à son ôte en pointant le Drossien du doigt qui braquait son regard déjà voilé sur la loge. «Curieux choix.» Railla Salfaryl d'un nouveau rire gras.
Il n'avait pas lancé un regard à son champion, car les combats n'étaient pas encore terminés.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Épopée de Gilgamek - Azza   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Épopée de Gilgamek - Azza
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Siège d'Etherna ... Première étape d'une épique épopée
» Sea Wolf, l'épopée légendaire
» Le point de départ d'une épopée dantesque!
» Haiti: Toujours en Quête d'une Percée Louverturienne.
» Haiti-politique : Des élections dans 5 ans ou 10 ans ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: