AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'occasion de tirer un trait sur le passé [PV Aléandra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Franco di Celini
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Âge : 22
Date d'inscription : 22/11/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  34 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: L'occasion de tirer un trait sur le passé [PV Aléandra]   Mer 8 Mar 2017 - 18:57


~ Le meilleur héritage est toujours l'instruction ~

2ième jour de la deuxième ennéade de Barkios
9ième année du 11ième cycle

Ydril. En voilà un vaste problème. Ydril était comme la jumelle de Soltariel. Deux grandes villes marchandes, influentes, riches. Elles ont grandi ensemble mais ne font que se battre. Pendant de nombreuses années, les marchands Ydrilotes avaient été les concurrents de Franco sur le terrain. De bons commerçants, habiles et prêts à beaucoup de sacrifices pour réussir. Bien évidemment, cohabitant depuis peu sous la même couronne ducale, les villes se devaient d’être amies, du moins en apparence. Il faut dire que cette apparence avait été plutôt bien préservée. Mais un élément avait compliqué les choses, comme dans beaucoup d’histoires du sud de la Péninsule : Il y’avait eu Arichis.

Arichis d’Anoszia, archonte d’Ydril, vicomte de Calozi, grand argentier du royaume … Tout ça, tout ça. L’homme qui tenait les ficelles de la partie méridionale de ce monde, jusqu’à peu. Comme tout le monde le savait, le dragon avait été déchu et un vent nouveau soufflait désormais sur le charmant Soltaar. Bien évidemment, il y avait eu un « avant » Arichis d’Anoszia, il y aurait donc un « après ». Et ce après, c’était elle qui l’incarnait : Aléandra di Systolie. Une jeune comtesse, héritière de … beaucoup de choses et avec un nom bien connu de tous. Petit détail pour couronner le tout, son oncle était l’ancien duc : Maciste de Soltariel. Même si elle n’avait que quatorze ans, Franco di Celini savait pertinemment que la jeune femme avait reçu une éducation en adéquation avec son rang. Il se devait donc de ne pas la prendre pour une candide.

Cette jeune fille avait assisté au discours tenu la veille par Tibéria et lui-même. Le couple ducal avait invité les intéressés à venir les rencontrer lors d’entretiens plus intimes dans les jours à venir. Aléandra s’était annoncée, Franco avait libéré de son temps pour elle. Le chef des Vrais-Soltaris tenait à avoir cet entretien avec la comtesse. Cette jeune fille occupait et occuperait une place importante dans la vie politique du Soltaar. Autant s’en faire une alliée.  

Franco avait fait en sorte de la faire venir dans un salon. Beaucoup plus intime que les salles d’audience où étaient normalement reçu les invités de marque. Le but étant de paraitre sympathique envers la jeune femme et qu’elle se sente assez à l’aise pour parler de ce dont elle avait envie. Le futur duc attendait accoudé à une fenêtre. Soudain, il entendit une porte s’ouvrir et des pas légers venir en sa direction. Un garde du palais de Soltariel avait dû accompagner la jeune femme pour ne pas qu’elle s’égare dans les méandres de cette bâtisse. Même si Franco avait bien conscience qu’Aléandra n’était pas étrangère en ces lieux de par sa filiation. Avant même de se retourner pour apercevoir son visage, Franco invita la jeune femme d’une voix chaleureuse.  Il regardait la mer au loin et l’activité débordante de la ville dans laquelle il avait grandi.

- Votre grandeur, je vous souhaite la bienvenue. Venez vous asseoir, je vous prie.


Revenir en haut Aller en bas
Aléandra di Systolie
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11
Âge : 23
Date d'inscription : 11/02/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'occasion de tirer un trait sur le passé [PV Aléandra]   Lun 17 Avr 2017 - 12:24

Aléandra se tenait tout près de sa dame de compagnie lorsque la porte s’ouvrit sur un charmant salon du château. Sa dame était la garante de sa vertu préservée et se devait de l’accompagner dans tous ses entretiens. La petite comtesse avait tenu à assister à cette audience sans la présence de ses conseillers dont elle admirait certes le travail mais dont elle se sentait le ressentiment qui pouvait renvoyer des ondes négatives pour ce premier entretien avec le tout nouveau duc. La comtesse offrit une révérence au seigneur avant de s’installer à bonne distance sur l’un des nombreux sièges.

- Altesse c’est un honneur d’être reçu une nouvelle fois ici où je m’y sens presque comme chez moi.

Ce palais avait été sa maison plus longtemps qu’il n’avait été celle du duc et sa candeur juvénile ne l’empêchait pas de placer quelques phrases comme Kahina, la précédente duchesse le lui avait apprise. Défaisant un pli de sa robe, Aléandra fixait le seigneur de plusieurs dizaines d’années son ainé se demandant quand devait elle faire ses demandes.

- Monseigneur, vous devez avoir entendu les revendications d’Ydril si je ne m’abuse.
Revenir en haut Aller en bas
Franco di Celini
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Âge : 22
Date d'inscription : 22/11/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  34 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'occasion de tirer un trait sur le passé [PV Aléandra]   Mar 9 Mai 2017 - 12:23



Lorsque Aléandra dit qu’elle se sentait comme chez elle en ces lieux, Franco lui sourit. Il n’avait rien d’hostile vis-à-vis d’elle, si elle souhaitait passer plus de temps dans le palais, elle serait bien évidemment la bienvenue.

- Vous êtes la bienvenue en ces lieux. En fait, vous pouvez passer dans le palais autant de temps que vous le souhaitez. Vous serez pour nous une invitée de marque, mademoiselle.

Franco ne cherchait pas à être trop lèche-bottes avec la comtesse. Il compatissait simplement avec elle en vue de sa situation et de l’enfance qu’elle avait dû vivre, tiraillée entre les nombreux changements politiques qui s’étaient imposés dans le sud de la Péninsule depuis plusieurs années.

Revendications. Pour Franco, ce mot ne voulait pas dire grand-chose. En fait, ici-bas, tout le monde avait des revendications. Ydril était une ville importante et de surcroît riche. Le duc comprenait parfaitement qu’il était difficile pour une pareille cité de rester vassale à sa concurrente économique la plus directe. Sans plus attendre, il invita la jeune fille à parler sans équivoque.

- Nous sommes ici pour discuter de la relation entre Soltariel et Ydril. Je vous invite donc à exposer les faits sans plus attendre. Je suis prêt à vous écouter. Pour pouvoir construire quelque chose, nous avons tout intérêt à dialoguer.


Le duc sentait un brin de méfiance dans le regard de la jeune fille. Après tout, c’était normal à son jeune âge. Cependant, Franco était intransigeant avec la plupart des adultes, mais il n’avait aucune raison de l’être avec cette jeune fille qui était en plus une alliée importante.

Revenir en haut Aller en bas
Aléandra di Systolie
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11
Âge : 23
Date d'inscription : 11/02/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'occasion de tirer un trait sur le passé [PV Aléandra]   Dim 28 Mai 2017 - 21:27

- J’ai toujours été ici une invitée de marque. Pour Inès, Kahina, Arichis et maintenant vous… J’ai l’impression d’avoir vécu plusieurs vies ici tant le changement était significatif de l’une à l’autre.

Aléandra était venu à Soltariel avec les revendications de ses vassaux, les conseils de ses sujets et la bénédiction de son conseil. Tous avaient insisté pour qu’elle se présente au duc avec au moins l’un deux mais pour être une comtesse qui se respecte la Systolie devait savoir dire non dès le début de son règne.

- Malgré les nombreux affronts, les guerres et les querelles Ydril a toujours demeuré vassale de Soltariel, et ce peu importe le séant posé sur le trône blanc.

Ses paroles, elles se les étaient répétées devant sa camériste une bonne dizaine de fois pour que son ton ne tremble pas face à l’homme qui se tenait devant elle.

- Monseigneur, vous savez comment la rancœur peut être puissante, c’est celle-ci qui vous a permit d’être duc aujourd’hui. Mes gens en regorgent, pour divers motifs que vous pouvez aisément deviner mais surtout vis-à-vis de Sybrondil. Vous avez décidé de rendre une femme plus puissante qu’elle ne le devrait en laissant son fief devenir un comté alors qu’elle pourrait décider d’être plus légitime que vous à la succession de Maciste sur un coup de tête si elle le désirait. Mais surtout monseigneur, vous la laisser diriger en tant que vicomtesse mon fief d’Aphel dont mon oncle Maciste en était le régent pour moi. Cette usurpation est très mal vu par mes loyaux vassaux qui me poussent à répondre à ce cassus belli par les armes, mais je suis moi-même votre vassale et je suis venu vers vous pour régler ce conflit pacifiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Franco di Celini
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Âge : 22
Date d'inscription : 22/11/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  34 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'occasion de tirer un trait sur le passé [PV Aléandra]   Lun 12 Juin 2017 - 13:23




Franco fut surpris par la remarque de la jeune Systolie. Certes, le style était complètement différent entre les différentes personnes qui s’étaient penchées sur le trône de Soltariel. Inès était une héritière de la famille Soltarii-Beronti maison historiquement régente sur le duché. Kahina, venue de terres lointaines, s’était mariée à Maciste, un parent de la jeune fille. Arichis quant à lui, avait permis à la famille Soltarii-Beronti de faire son retour sur le trône en invitant Tibéria à y prendre place. Mais au final qu’est-ce que cela changeait dans les faits pour la jeune comtesse et pour la relation qu’entretenait Soltariel avec Ydril ?

- Vous avez cette impression et c’est une chose rare au regard de votre jeune âge. Même si les styles ont été différents d’une personne à l’autre, soyez assurée que les objectifs sont toujours les mêmes : Assurer la pérennité du duché et maintenir la paix sur nos terres ainsi que celles de nos vassaux.

Les mots de la jeune fille étaient préparés, travaillés. Elle avait l’air d’être intelligente et comprenait les rouages du jeu de la politique en dépit de son jeune âge. Cependant, elle devait faire attention à ses paroles. Les mots « armes » et « casus belli » n’étaient pas à prendre à la légère, qui plus est ici, à la cour ducale de Soltariel. Franco prit une grande inspiration et croisa ses mains avant de prendre la parole. Son but était bien évidemment de trouver une solution pacifique à tout conflit, il ne pouvait accepter de pareilles paroles ni de pareilles volontés bellicistes de la part de ses vassaux.

- Votre grandeur, je me permets de vous avertir car je perçois à travers vos mots que la situation est empreinte d’incompréhensions et de velléités de toutes sortes. Je sais, ben évidemment, quel est ce sentiment qui est le vôtre lorsque vous me parlez d’Aphel, que vous considérez comme un bien familial. Ne croyez pas que, lors de la révolte qui à ébranlée Soltariel il y a quelques temps, des hectolitres de sang ont été déversés dans des batailles impies. Le peuple de Soltariel n’était pas prêt à accepter la présence de l’Anoszia sur son trône et l’a fait savoir. Suite à ces évènements, notre bon roi, la noblesse soltari et la duchesse en la personne de Tibéria, ont réussi à trouver un accord afin d’éviter le pire. N’est-ce pas ce qui nous différencie des gens du nord, Aléandra ? Nous savons discuter et nous savons que la guerre est le pire moyen de régler un conflit.

Franco fit une légère pause et sourit à la jeune femme. Elle ne devait pas s’inquiéter, si elle avait des désaccords avec ses voisins, Franco l’assisterait. Mais il ne consentirait jamais à ce qu’une guerre intestine vienne déchirer ses vassaux.

- Ne soyez pas comme ces nobliaux de campagne ou ces travailleurs aigris contre l’autorité qui utilisent des termes tapageurs pour embrigader leurs semblables. Vous êtes la comtesse et votre rôle est d’être au-dessus de la mêlée. J’imagine que vous n’êtes pas sans savoir qu’il n’est pas de mon ressort de choisir à quel rang doit être élevé telle ou telle personne, sinon cela voudrait dire que nous sommes actuellement à Merval ou ailleurs et que je porte la couronne royale sur la tête. Vous me semblez aigrie contre votre parente Victoria. C’est une femme tempétueuse et exigeante mais … Sa place est à Sybrondil. Je pense que nous avons pu constater de par les évènements de ces dernières années qu’il est mieux lorsque chacun reste aux commandes de ses propres terres. Actuellement, Ydril est aux ydrilotes. Sybrondil aux sybronds. Et Soltariel aux soltaris. Que demander de plus ? Une ère de paix s’ouvre à nous et ce n’est certainement pas en ayant des pensées belliqueuses que nous allons encourager la perpétuation de cette paix.

Le message était clair. Franco avait une ligne directrice clairement établie et son discours était travaillé. Il s’attendait à ce que la jeune comtesse lui tienne un pareil discours. Il n’était pas là en train de négocier avec elle, simplement de lui donner un conseil afin qu’elle ne se laisse enliser dans le jeu politique mené par ses proches. Cependant, la jeune fille avait exprimé une revendication claire à propos d’Aphel. Franco se devait de lui apporter une réponse tout aussi claire.

- Vous me parliez de votre maison, de votre patrie, et des terres qui vous reviennent de par le sang. Aphel est une ville somptueuse, nichée au cœur de la forêt et bordée par l’eau du fleuve Garnaad ainsi que par le lac formé par ces eaux. Aussi, je comprends vos motivations à vouloir régner sur un endroit aussi charmant. Je vais vous poser une question très simple, votre grandeur. Avez-vous déjà demandé à Victoria s’il était possible que récupériez le vicomté d’Aphel ? Je pense que ce serait une première étape avant de s’enliser dans un discours agressif et orienté vers la guerre. Cependant, je crois comprendre que vous ne portez pas la sœur de Maciste dans votre cœur, aussi je me dois de vous avertir. Si vous consentez à devenir vicomtesse d’Aphel, vous devrez allégeance de facto à la comtesse de Sybrondil. J’imagine qu’un pareil acte va vous couter et ne fera qu’attiser un peu plus votre rancœur.

Franco savait pertinemment qu’il était en train de parler beaucoup et ce n’était pas dans ses habitudes. Mais la situation ne pouvait pas rester comme telle, il se devait d’être le porte-parole de la paix dans le sud.

- Nous sommes en paix, Aléandra. Et c'est cette même paix qui a fait la grandeur d'Ydril, d'Ysari ou encore de Soltariel. Si vous souhaitez vous rendre à Aphel car vous aimez cette terre, allez-y personne ne vous arrêtera ou ne vous gênera durant votre périple. Si vous avez réellement l’envie d’administrer ce fief, alors je me ferais médiateur de cette affaire. Le but étant d’instaurer un dialogue intelligent et constructif entre la comtesse de Sybrondil et vous-même.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'occasion de tirer un trait sur le passé [PV Aléandra]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'occasion de tirer un trait sur le passé [PV Aléandra]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour une occasion très spéciale !
» L'homélie de Mgr. Louis KÉBREAU à l'occasion de l'investiture du président Marte
» Martelly doit tirer leçon de la réalité politique
» C'est l'heure de tirer la chasse !
» Un trait légendaire remis au goût du jour pour le Chasseur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Soltariel :: Duché de Soltariel-
Sauter vers: