AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Grand Chêne]Du Sang sur l'écorce | Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Artiön Sinyàra
Fossoyeur
Fossoyeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 142
Âge : 20
Date d'inscription : 23/01/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  706 ans - Taille : 2m11
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: [Grand Chêne]Du Sang sur l'écorce | Libre   Sam 27 Mai 2017 - 11:50

La réponse venait pour le mieux. La perspective du danger écartée, le premier des deux plus grands pas était franchi. Tu aurais voulu pouvoir t'en trouver soulagé, mais puisque le dernier était tout aussi conséquent, il n'était pas encore temps de baisser ta garde. Tu avances en chausses de fer sur une plaque de verre. Toi qui es étranger à la Cité, et particulièrement toi qui était censé venir établir une entente avec ta patrie, tu n'avais pas droit à l'erreur quand tu t'immiscais ainsi dans leurs affaires internes.
Tu n'avais pas droit à l'erreur, mais l'erreur, ne l'as-tu pas déjà commise ?

- Pourquoi surtout ne pas en avoir parlé plus tôt ? tu hausses les épaules En tant que Seigneur-Limier, Killen doit être ce qu'il y a de plus proche d'un garant de la sécurité des habitants du Palais de Chêne. S'il s'y est joué une telle tragédie, il y a de grandes chances qu'il ait au pire des bribes d'information et au mieux sache exactement ce qui s'est passé et qui sont les concernés.

 Tu gardes bien tu les soupçons que Cinnaeth aura pu éveiller chez toi à l'égard du militaire. Tu n'avais pas besoin de cela pour appuyer ton propos, et plus de doutes ne feraient que semer la confusion entre vous. Tu te contentes d'agir par pure logique, ce qui te force d'ailleurs à te demander comment n'ont-ils pas eux-même pu en arriver à la même conclusion...
 C'est qu'elle est bien plus secrète que tu ne l'aurais au départ imaginé, la bonne-vivante Ardamir. Que ton regard reste de marbre et que ton oeil ne flanche pas. Si tu as pu donner ta confiance aux Lam'Nir, tu gardes confiance en ceux du Conseil. La vérité n'est jamais cachée sans raison.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cinnaeth Kielendar
Architecte
Architecte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 42
Âge : 33
Date d'inscription : 09/02/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  399
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Grand Chêne]Du Sang sur l'écorce | Libre   Dim 28 Mai 2017 - 13:56

Cinnaeth fut d'une certaine manière soulagée de voir l'attitude modérée et constructive des deux Conseillers Ardamiris envers les deux représentants de la Noss qu'elle salut avant que ceux-ci ne disparaissent dans le couloir suivis des gardes du Palais. Maintenant que la première épine venait d'être extraite, il était temps de se pencher sur la seconde qu'Artiön avait eu le bon ton d'introduire de lui même : le Maitre-Limier, dont l'évocation du nom agita quelque peu Medherith nota-t-elle. Artiön eut aussi la bonne idée d'éviter de mentionner les soupçons qu'elle pouvait avoir au sujet de Killen en vue de son attitude étrange. La Lëandrine décida à apporter son soutient au Daranovan :

- Il est en effet logique de penser que Killen doit être au courant de quelque chose si un tel acte a eu lieu aux cimes du Grand-Chênes. Si un elfe de son rang n'a entendu parler de rien, alors la situation est peut être plus délicate que ce que l'on aurait pu croire au premier abord.

Elle marqua une légère pause, observant avec attention l'attitude des deux Conseilleurs. Elle les trouvait bien retenus et mesurés dans chacune de leurs paroles. Il lui semblait évident qu'eux même cherchaient à ne pas dévoiler toutes leurs cartes, mais elle ne possédait pas toutes les informations pour pouvoir déduire par rapport à qui ou à quoi leur réserver s'adressait. Était-ce par rapport à Artiön ou à elle ? Elle se doutait que les Ardamiri ne portait pas dans leur coeur les elfes du protectorat militaire, cette discipline bien éloignée des moeurs de la cité d'Ardamir. Quant à elle, elle était une parfaite inconnue il y a encore quelques heures, et il pouvait être normal de la considérer comme une intruse de la capitale.

- Killen n'a pas accès à tout le  palais. Toutes les chambres des conseillers, des ambassadeurs, les  appartements privés quels qu'ils soient n'ont aucune raison d'être  vérifiés par lui.

Elle continua alors, prononcant très tranquillement ses paroles, comme si elle réfléchissait à voix haute :

- Ceci dit, il n'est peut être pas sage de consulter seulement Killen, s'il ne sait rien nous aurons perdu notre temps. Il faudrait contacter toutes les personnes ayant accès aux hauteurs de l'Arbre et les questionner, même si cela risque de prendre un certain temps... Puis, elle adopta soudainement, un ton plus vif, s'adressant directement aux deux Conseillers : Combien de temps pensez-vous nécessaire pour une telle enquête ?

- Cela dépend grandement de ce qu'il entend par hauteur... soupesa le plus jeune.

- Tu ne penses tout de même pas que ça a put se passer dans les appartements de ma fille?

- Honnêtement, je n'en sais rien.

- Avant de formuler toute supposition, il serait peut être bon de faire un tour par nous-même des hauteurs pour commencer ? Peut être verrons-nous des traces de ce crime ?

- S'il avait eu lieu dans les couloirs, nous l'aurions vu. déclara Eörim. Le problème est que les étages les plus hauts du Palais sont occupés par les chambres des ambassadeurs, de certains Conseillers, des invités de marques, donc les votres, et au-dessus encore, les appartements de la Protectrice.

_________________



Fiche - Journal

Ces derniers temps :
Fait la fête à Ardamir, commence l'enquête sur le mal du Grand-Chêne d'Ardamir, et rencontre une vieille connaissance.



Revenir en haut Aller en bas
Artiön Sinyàra
Fossoyeur
Fossoyeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 142
Âge : 20
Date d'inscription : 23/01/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  706 ans - Taille : 2m11
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: [Grand Chêne]Du Sang sur l'écorce | Libre   Dim 28 Mai 2017 - 14:33

Une phrase et pour faire simple : toutes les personnes les plus influentes du Palais. Et encore pire... toutes les personnes qui pouvaient invoquer la possession de documents et travaux confidentiels pour éviter une fouille intempestive de leur quartiers. Les deux Conseillers échangèrent un regard de plus. Le plus âgé soupira de rechef, semblant prendre de l'âge à chaque minute passée. Medherith, lui, réfléchissait intensément.

- À moins que l'un d'entre nous ne confesse soudainement un talent caché pour la botanomancie, je doute fortement que nous puissions trouver la moindre trace d'un crime commis il y a plusieurs saisons déjà. tu soupires en écho au membre du conseil Mais peut-être que les habitants des hauteurs, à défaut de s'exposer à une fouille, se sentiront assez concernés par la santé de leur foyer pour nous confier ce qu'ils savent.

- Mais pour cela il faudrait l'annoncer publiquement, nous mettrons du temps à arriver à ce genre de concensus au sein du Conseil, souligna Medherith avec son flegme habituel.

Tu marches en rond, toujours jouant des doigts pour faire tournournoyer ton focaliseur comme s'il s'agissait de quelque jouet, récitant à haute voix et la main à la mâchoire tes réflections, presque comme s'il s'agissait d'un véritable ordre de manoeuvre. Difficile d'entièrement réformer ses manières pour un militaire en situation tendue.

- Récolter autant d'information que possible auprès des habitants des hauteurs et autorités du palais ; Consulter s'ils existent les registres des anciens occupants des appartements d'invités pour agrandir notre champ de témoins ; S'informer auprès des guérisseurs des blessés qu'ils ont eu à gérer durant cette période ; Relever auprès de l'archiviste le nom des elfes morts en cette période... Pour peu que nous ne rencontrions pas de réfractaires, ce ne devrait pas être la plus complexe des enquêtes. Du moins tu l'espères

Tu prends finalement le temps de trouver un siège et de t'asseoir, avant d'échanger un regard concerné à Medherith. Est-ce une insidieuse accusation ? Pas encore. Pour l'instant, ce n'est que l'expression d'un mauvais pressentiment.

- Le registre!! S'écria le vieux conseiller avant que l'arrière train du Daranovan n'ai le temps de se poser sur son siège. Mais bien sûr!
- Que vous arrive-t-il, Heru?
- Celondil !
- Par Kÿria...
- Merci Heru Artion! s'exclama le vieil homme, retrouvant un instant une fouge de centenaire. Nous devrions pouvoir examiner les derniers étages du palais sans soucis finalement.
- Vous y allez peut-être un peu fort...
- Un peu d'optimisme ne nous fera pas de mal, Medherith. Le mieux serait que vous vous chargiez de ça avec Celondil d'ailleurs. Pendant ce temps, je réunirai le conseil et essaierai de maintenir le statut quo entre les Lam'Nir et nos amis Sin'Davir. Nous devrions avoir toutes les informations nécessaires d'ici ce soir, demain matin au plus tard si nous nous y mettons sérieusement.
- Heru... soupira presque Medherith devant son confrère parti en roue libre.
- Si quelque chose s'est passé ici cela a forcément laissé des traces, sinon cela voudra dire que quelqu'un a couvert quelque chose et c'est un fait encore plus grave sur lequel nous devons enquêter.
- Certes... Mais...
- Nous reparlerons de tout cela dans une minute.

   Eörim leva une main aux articulations raidies avec l'impétuosité de sa jeunesse, bien décidé à lancer la machine avant que le sable de l'enlise.
   
- Avant, Heri Cinnaëth, Heru Artion, Je suis navré que vous soyez entrainer dans une telle affaire, je comprendrais très bien que vous préferiez retourner à vos occupation... Mais je dois vous demander un dernier service si vous le voulez bien...

À défaut de te lever en sursaut, tu termines de te cramponner à ton assise. Enfin un peu d'entrain avait terminé de prendre l'un des deux membres présents du conseil, et de cet entrain naissait à la fois une optimiste déclaration et un obscur présage. Il y avait un registre, et l'enquête s'en trouverait donc grandement facilitée ; mais un registre ne voulait pas dire des témoignages, et des témoignages manquant à l'appel traduiraient un désir de dissimulation, ce qui étant donné les circonstances impliquerait un arrière-plan plus sombre encore que vous n'oseriez l'imaginer.

Au moins tu n'avais pas eu à le dire toi-même. Eörim l'avait fait à ta place, et dans un sens, cela t'avait rassuré. Au moins lui, à moins qu'il ne soit excellent acteur, n'était part à aucun absurde complot.

- Vous me voyez sincèrement heureux d'avoir pu aider. tu te retournes sur ta chaise de manière à lui faire complètement face Et je serai plus que ravi de continuer à vous offrir mon aide tant que vous aurez besoin de moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cinnaeth Kielendar
Architecte
Architecte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 42
Âge : 33
Date d'inscription : 09/02/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  399
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Grand Chêne]Du Sang sur l'écorce | Libre   Dim 28 Mai 2017 - 14:46

"Discussion éclairée amène le gibier au dîner sans décocher une flèche". Un proverbe de son père, que Cinnaeth avait pu vérifier à de nombreuses reprises, dont à ce moment même. Une proposition concrète, celle du registre, avait été émise et permettrait de faire fi d'un certain nombre de formalités administratives si propre à la gouvernance elfique. Voir la situation ainsi se décanter n'était pas pour déplaire à la Lëandrine, dont le comportement soudainement animé d'Eörim amusa quelque peu. Même après des siècles, les elfes étaient toujours capables de faire preuve d'une vivacité insoupçonnée. La dernière demande du vieil elfe ne surprit pas la jeune conseillère, qui hocha la tête avec un léger sourire, répondant légèrement :

- Je rejoins Artiön sur ces deux points, je ne saurais que voir la fin de cette histoire. Elle continua, d'une voix plus grave : ceci dit, j'aurais une dernière remarque par rapport à l'état du Grand-Chêne et à ce rituel. Dalen affirme que seul son clan en connaît les tenants et aboutissants, mais je pense qu'il serait bon de chercher des avis extérieurs. Je pense que l'académie d'Alëandir pourrait être contactée à ce sujet, des écrits sont peut être présents dans leurs archives. Aussi, je peux contacter quelques Noss qui auront peut être des éléments de réponse supplémentaires à nous apporter. Je fais confiance à nos interlocuteurs Lam'Nir, mais en apprendre d'avantage par nous même sur ce Mal me paraît une nécessité pour équilibrer nos échanges avec eux.

_________________



Fiche - Journal

Ces derniers temps :
Fait la fête à Ardamir, commence l'enquête sur le mal du Grand-Chêne d'Ardamir, et rencontre une vieille connaissance.



Revenir en haut Aller en bas
Artiön Sinyàra
Fossoyeur
Fossoyeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 142
Âge : 20
Date d'inscription : 23/01/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  706 ans - Taille : 2m11
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: [Grand Chêne]Du Sang sur l'écorce | Libre   Dim 28 Mai 2017 - 14:57

- Je préfère te ralentir tout de suite Cinnaeth ; quitte à se renseigner sur le rituel, mieux vaut laisser Alëandir et les autres clans en dehors de l'affaire. tu destines un regard sévère à la Léandrine, s'adoucissant au fur et à mesure de ton discours Les bibliothèques ne manquent pas en Ardamir, et à défaut d'écrits, d'entre tous c'est au sein du Cercle d'Anadris que la tradition orale a dû être perpétuée. Tu as vu de tes yeux ce qu'a donné l'intervention des Sin'Dalvir et impliquer la Première Cité risque de créer plus de problèmes que de solutions. Si déjà à nous les Lam'Nir ont distillé les informations au compte-goutte, c'est non seulement qu'elles ne doivent pas être largement disponible, mais aussi et surtout parce que je les imagine vouloir cette situation rester le plus confidentielle possible. tu hausses un sourcil Les elfes ne sont pas des imbéciles, commençons à les interroger sur la manière de performer un lourd rituel et ils mettront vite les choses bout à bout, à s'inquiéter pour certains, à trop vouloir s'impliquer pour d'autres et je pense parler en notre nom à tous en disant que ce n'est pas ce que nous voulons.

Les deux conseillers hochèrent vigoureusement la tête dans une synchronicité parfaite. Vouloir entendre la vérité venue d'entre les lèvres de Ketyr et Dalen en tant que et devant des personnes déjà profondément impliquées dans cette entreprise était une chose. Vouloir la vérité au point de risquer qu'elle s'ébruite, sans même la garantie d'une avancée en était une autre. Il vaut mieux parfois que la majeure partie de vos alliés continuent d'opérer dans l'ignorance. La guerre te l'a bien appris.
Certaines manoeuvres, la mort d'un être cher, l'échec d'une mission ; autant de chose qui en théorie méritent d'être dites, mais qui en pratique valent parfois mieux d'être tues le temps que le temps soit venu de les dévoiler.

- Nous vous serons reconaissant de ne pas laisser cette affaire s'ébruiter en effet. Le Conseil doit encore statuer à son sujet. De plus, entrer en discussion avec Alëandir demanderait de ralonger le processus de plusieurs jours au minimum, et encore, en comptant que les faucons soient rapides et que les messages soient traités en priorité. insista Medherith à la suite du Daranovan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cinnaeth Kielendar
Architecte
Architecte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 42
Âge : 33
Date d'inscription : 09/02/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  399
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Grand Chêne]Du Sang sur l'écorce | Libre   Dim 28 Mai 2017 - 15:16


Affichant toujours un léger sourire, le visage aux traits encore enfantins de Cinnaeth cacha la pointe d'exaspération montant en elle alors qu'elle retenait un soupir aux mots d'Artiön, soutenus par Medherith. Certes, elle y reconnaissait une part de vérité non négligeable, mais elle déplorait l'attitude fermée des protectorats entre eux, sans compter celle entre les cités et les Noss. Selon elle, ce comportement expliquait pourquoi tant de méfiance s'était installée entre les différentes communautés elfiques, et surtout était un frein considérable au partage des connaissances et de l'information, ce qui donnait lieu à des situations comme celle à laquelle ils étaient tous confrontés aujourd'hui, et dont la recherche d'une solution devait se faire sous la contrainte du secret... À croire que la société elfique était enfermée dans cette boucle infinie de la politique sibylline...  

- Paroles très sages que je suivrais. Répondit-elle avec un léger hochement de tête entendu.

- En attendant que nous ayons eu le temps de nous réunir, c'est pour retrouver les noms des descendant d'Anadris que nous aurions besoin de vous. Bien sûr, nous ne voulons pas non plus faire obstacle à votre curiosité personnelle... sourit le plus âgé. Nous pourrions envoyer un messager auprès de l'Archiviste pour vérifier les registres du temple, mais cet acte officiel serait tout de suite remarqué.

Les deux sous-entendus du vieux renard étaient des plus limpides pour des politiciens. Le conseil ne pouvant se mouiller, l'intervention de personnes extérieures posant quelques questions ne leur incomberait en rien et les quelques informations grappillées ne pourraient être qu'un petit plus agréable. Quant aux noms des Descendants et à l'importance qu'il revêtait pour la suite des opérations, ce n'était même pas un sous-entendu en fin de compte.

Écoutant attentivement la demande de service déguisée du vieux conseiller, la Lëandrine le fixait de ses yeux azurs, une lueur d'amusement dansant au fond de ceux-ci. Il était évident que d'avoir deux étrangers s'occuper de chercher des informations accélérerait le processus et éviterait au Conseil de s'investir trop ouvertement dans cette affaire. Surtout si quelque chose tournait mal, Artiön et elle-même seraient potentiellement les premiers à être accusés avec les Lam'Nirs, servant ainsi de bouclier aux Conseillers d'Ardamir. Ceci dit,l'un des sous-entendu d'Eörim n'échappa pas à Cinnaeth. Nous ne voulons pas non plus faire obstacle à votre curiosité personnelle ; une invitation à faire ses petites investigations à titre personnel ?

La jeune elfe, sentant que l'échange touchait à sa fin, se releva vivement de son siège, joignit ses mains dans son dos et s'étira légèrement. Relâchant son étreinte, elle lança d'un air ingénu à l'assemblée :

- Il s'avère que je comptais rendre visite aux archives pour vérifier quelques éléments historiques de la cité nécessaires à la prochaine création de la troupe dont ma sœur fait parti. Artiön, voudras-tu m'accompagner ?

Le dénommé se leva en fin de compte peu de temps après avoir pris assise, rictus satisfait au visage. Enfin, les rouages s'étaient mis en branle. Peut-être cette affaire sera-t-elle réglée en temps et en heure.

- Avec grand plaisir heri, avec grand plaisir.

- Parfait ! Se tournant vers les deux autres Conseillers, elle fit une légère en signe de respect et pour prendre congé. Heru Eörim, Heru Medherith, nous reviendrons vers vous avec les informations manquantes au plus vite.

Ses adieux faits, elle reprit la lance que l'Ornedhel lui avait confié à l'entrée du palais, le temps que le Daranovan lui aussi utilise les formules appropriées pour quitter les lieux. Ainsi, les deux étrangers d'Ardamir se dirigèrent en cœur vers la porte qu'ils passèrent sans un regard en arrière, bien décidés à mener l'enquête et à percer les mystères de cette ténébreuse affaire.

Après avoir poliment saluer leurs hôtes, le deux conseillers restés seuls se lancèrent un regard lourd de sens. Ils n'aimaient pas cette situation... Et ils espéraient de tout cœur que ces deux étrangers apporteraient plus de bien que de mal dans tout ce galimatias.

_________________



Fiche - Journal

Ces derniers temps :
Fait la fête à Ardamir, commence l'enquête sur le mal du Grand-Chêne d'Ardamir, et rencontre une vieille connaissance.



Revenir en haut Aller en bas
Halyalindë Yasairava
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1276
Âge : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  477ans (né en 531) - taille : 1m98
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Grand Chêne]Du Sang sur l'écorce | Libre   Sam 3 Juin 2017 - 16:08


_________________
couleur: #9999ff
Mériale de Beaurivages - Dame Louve - Maîtresse des forges

Cadeau d'un gentil membre:
 

MdO2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Grand Chêne]Du Sang sur l'écorce | Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Grand Chêne]Du Sang sur l'écorce | Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Note à moi-même : Ne jamais, au grand jamais, perdre un pari face à Lysandre. (Cousin + libre, venez nombreux !)
» Don de sang
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Monture sang-froid et homme lézard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Ardamir :: Ardamir (Cité)-
Sauter vers: