AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le vent d'hiver murmures ses paroles... [Sysiphe d'Anoszia/PNJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sarina de Feoda
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 143
Âge : 26
Date d'inscription : 24/06/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Le vent d'hiver murmures ses paroles... [Sysiphe d'Anoszia/PNJ]    Dim 9 Avr 2017 - 16:31

Troisième jour de la première enneade de Verimios,  l'an 9.


La première tombée neigeuse apparaissait sous nos paysages, je me tenais près de la fenêtre de la chambre en appréciant une boisson chaude  apportée pour me réchauffer. Je pensais aux récents événements survenus en si peu de temps,  le mariage ducal semblait apaiser les rebellions Solariis avec le chef de ce mouvement,  il y avait-il du bon au remariage de la duchesse Tiberia ? Au cours de l'entrevue réunissant les vassaux du royaume Soltaar, nous avons appris leurs fiançailles ainsi que les intentions du couple sur la même longueur d'onde pour pacifier nos relations et encourager la coopération entre les représentants,  le couple ducal et ses vassaux.  Le jour du mariage, nous avons assisté aux échanges de vous néanmoins,  Sysiphe soucieux de ma grossesse ne souhaitait pas le moindre risque de retardement du retour   à cause de l'arrivée de la saison hivernale. Même si les hivers sont plus doux au Sud,  je ne pouvais prendre à la légère ma santé et celle du bébé. 

Je rentre dans mon quatrième mois,  je montrais un peu plus mon état. Je ressentais le vent hivernal arrivé doucement au cours du voyages vers la baronnie d'Ysari par voie maritime. Je me trouvais à l'abri du climat moins chaleureux,  j'ai suivi les recommandations de la sage-femme n'en me forçant pas trop. Elena prenait grand soin de ma personne comme une seconde mère. Lucia,  sa fille était une belle jeune femme en mesure d'attirer de bons partis,  la position de son père messire Marsilli de Valdèse favorisait ses opportunités d'alliances. Lui-même un précieux conseiller aidait énormément pour la gérance des affaires courantes avec la sérieuse implication du baron. Mon mari me surprenait par son implication et prise de décision concernant la gestion du territoire.  

Il était bon en ce qui concernait le traitement des affaires politiques et militaires. Il gardait la maitrise de soi et l'esprit stratège en tant que baron d'Ysari. Il accusait la dispersion de sa famille d'origine hors du royaume péninsulaire après le décès de Meliane de Lancrais. L'Estrevent demeurait une terre d'asile riche et sûr ! Je ne sentais pas sa venue derrière moi lorsqu'il me serre contre lui,  il pose sa tête sur mon épaule gauche.

Sysiphe : Comment vas-tu ma douce ? Tu dois te maintenir au chaud et ménager tes efforts pour le bébé,  je suis passé embrasser les jumeaux après le traitement de préoccupations courantes. Marsilli m'aide beaucoup concernant la gérance du territoire.

Sysiphe : Je pense aussi à mes frères et sœurs qui ne sont plus en péninsule mais, ils sont à l'abri avec Oscario. C'est un marin en mesure de les mener en lieu sûr,  je garde une pensée envers eux.

Dit-il en contemplant la vue de la neige tombante comme une pluie de flocon.

Sarina : Je me rends compte combien il est difficile de se priver de leur présence mon aimé,  ils savent le pourquoi de ta décision,  ton frère prend soin de tes sœurs sans aucun doute.  D'autre part, je me réchauffe que tu te montre un père pour mes premiers enfants. Tous deux ont prit l'habitude de ton contact,  tu seras les éduquer en restant qui tu es.

Sarina : Je me sens bien t'en fais pas,  j'ai bu un thé recommandé par la sage-femme et évite la fraicheur du vent d'hiver, Elena s'assure du suivi de la grossesse. Ce n'est pas souvent que tu apparais songeur.

Dis-j'en poursuivant la discussion posément au creux de ses bras,  nous nous diriger sur le lit de façon a partager la chaleur,  mon dos contre son torse musclé couvert par le tissu.  

Sysiphe : Comme tu dis beaucoup est passé depuis notre séjour écourté en sol soltaar,  je préfère me concentrer à la gestion de la baronnie et notre bébé a naitre,  je me souviens que parfois m'avoir parlé de ton intuition à ce sujet,  si c'est une fille je veux qu'elle le second prénom de Cornelia, en hommage à ma sœur aînée.

Sarina : Je me souviens d'elle,  le jour où nous avons annoncer ma grossesse à ta famille Cornelia et Lucrezia furent les premières a m'adresser leur contentement. Oscario vint te parler de sa propre expérience de la paternité. Je déplore le décès de Meliane de Lancrais, elle me semblait une femme forte et intelligente. J'espère que nous passerons un douce saison hivernale.

Dis-j'en posant ma tête contre son épaule gauche,  je me réchauffe près de lui.

Sysiphe : Cristoforo assure la sécurité de nos frontières terrestres et la garde rapprochée compte son fils, l'hiver passera comme il vient.

Sarina : Je suis certaine de l'implication du connétable, ça devrait aller avec les dispositions mises en œuvre. Ne néglige pas ton temps de reps en veillant au bon déroulement du pouvoir.

Sysiphe : Tu peux te reposer sur moi ma dulcinée,  en attendant prend du repos dans mes bras. Je serais près de toi.

Dit-il en partageant un baiser qui se prolonge au cours du début de soirée,  je ressens un soupçon de fatigue lorsque nous sommes blottis l'un contre l'autre. Je m'endors en ayant son bras autour de ma taille.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le vent d'hiver murmures ses paroles... [Sysiphe d'Anoszia/PNJ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je hais le vent, je hais le vent, je hais le vent d'hiver... ♫
» Vive le vent d'hiver ! [pv Eloyene]
» ? Vive le vent, vive le vent, vive le vent d'hiver ?
» Vive le vent d'Hiver.
» Vive le vent, vive le vent, vive le vent d'hiver (Nina)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Soltariel :: Baronnie d'Ysari-
Sauter vers: