AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Ven 21 Mar 2008 - 14:02

Apres le repas Dragan et Rima avaient quittés la jeune femme et sa dame de compagnie pour parler entre homme. Révérie fulminait intérieurement alors qu’elle marchait à vive allure dans les couloirs du palais. Qu’elle raison l’obligeait à être loin d’eux ?! N’était telle donc pas assez grande pour tout entendre ? Cela l’exaspérait et elle n’y comprenait vraiment rien. La jeune noble qui marchait a ses cotes était terriblement heureuse et rassurée d’avoir vue sa maitresse manger avec autant de plaisir mais devait avouer que la voir en colère lui faisait aussi un grand bien. Passant devant des gardes la jeune femme se rapprocha de l’hybride et lui dit d’une voix qui se voulait rassurante et apaisante.

« Aglarer, vous savez bien que si ils vous ont mit à l’ écart c’était pour une raison justifier, sans doute parleront t’il de chose ennuyeuse, et puis votre père se préoccupe pour votre santé et il ne vous faudra pas tarder de trop voyons. »


Se renfrognant, la jeune femme aux yeux pale soupira.

« Et je vous ai fait préparer un bon bain ! je sais que vous aimez a en prendre un avant de dormir je me trompe ? »

Révérie ne pouvait pas rester éternellement fâcher sans raison, elle du donc se rendre a l’évidence et avoua.

« Oui… j’aime cela… »

Elle se souvenait encore du plaisir qu’elle avait éprouvée dans l’eau de cette petite auberge, dans un simple baquet d’eau tout ce qu’il y a de plus simple et basic… Rien à voir avec la pièce jouxtant sa chambre ou un immense bassin de faïence et de marbre trônait. L’eau y était clair, belle et venait du lac même ou se trouvait le château, l’eau avait toujours été puisée la. Ce lac était alimenté par de puissante cascade et filtrée par la montagne même. Doucement elle fut sortie de sa rêverie par sa gouvernante qui déposa sa main sur son front en demandant.

« Auriez-vous encore de la fièvre ? vos joues sont en feu… »

Toussotant la jeune femme affirma d’un hochement négatif qu’elle se sentait bien. Une fois dans la chambre, Aldyura pris le temps de dévêtir sa maitresse. Elle regarda cette dernière en soupirant et examina sa poitrine avec une moue boudeuse. Révérie éclatât de rire et lui murmurant.

« Ne te fait pas de fausse idée, tu n’en aura jamais autant que moi. »

Elle lui tira la langue et Aldyura parut terriblement vexée et déstabilisée de cette lapalissade. Puis la dame de compagnie accompagna sa maitresse dans le bassin, ne s’y installant pas, non hors de question pour elle de se dévêtir devant l’hybride, mais l’aidant a laver ses cheveux, a les peigner et a se savonner. L’odeur de framboise était violente pour la jeune moine, elle habituée au savon brute de l’abbaye, a la brosse décrasseuse mais qui laissait la peau rougeâtre… elle se faisait difficilement a tout ce gout et ce luxe. Puis d’une voix reveuse, la noble demanda a la métisse.

« Aglarer ? Que pensserais tu de devenir la femme d’un noble comme le seigneur Tiril ? »

Révérie devint plus rouge qu’une pivoine et prenant un air de ne pas y toucher totalement trompeur dit d’une voix clair.

« Encore avec tes propos de mariage ?! pourquoi me parle tu donc de ça ?! »
« Et bien en temps que jeune noble tu vas avoir beaucoup de demande pour ta main. Tu es en age, belle même si je te trouve trop sensuel ! Et… tu es un excellent parti. Tu es la seule héritière de ses terres. »
« Hum… disons que Dragan me plait beaucoup… et peut être même que… tout a fait hypothétiquement, je suis conquise par lui ? »
« Je le savais ! c’est avec lui ! il est donc ton… mon dieu ! Mais tu sais pourtant que c’est un vile coureur de jupon, on ne compte plus ses conquêtes féminine et il peu se venter de connaitre les femmes sur le bout de ses doigts. »
« Tu ne fais pas si bien dire… »


Les deux femmes rirent de concert, leur complicité était de plus en plus grande. Une fois totalement propre la belle Révérie s’assise en tailleur sur son lit pendant que sa dame de compagnie nattaient tout ses cheveux en des dixènes de tresses. Ce fut long, très long… trop long. Quand enfin tout fut fini Révérie était encore vêtue par l’air ambiant et pourtant on frappa a la porte. La jeune femme alla ouvrir a demi, refusant ainsi l’accès au valet qui lui appris qu’elle devrait passer sa nuit avec Révérie pour veiller a sa chasteté ni plus ni moins. Fermant la porte ma gouvernante soupira et dit a sa maitresse.

« Apparamant ton père a peur que Dragan te rejoigne dans la nuit. »
« Ha ? mais il n’as pas a avoir cette crainte… »
« Ouf, je me disait aussi… »
« c’est moi qui le rejoindrai car je n’ai aucune tenue ni aucune retenue ! »
« Maitresse ! »


Aldyure parla de manière indignée et presque outrée avant de se souvenir que la vertu de sa maitresse avait déjà été terriblement élimée et soupirant elle demanda.

« Je suppose que m’y opposer fermement ne changera rien ? »
« Tu devine juste. »
« et que mes chances de vous battre son inexistante. »
« Il va de soit… »
« … alors je fermerais les yeux et prétendrais ne pas vous avoir vu si d’aventure vous êtes découverte. »


La métisse sera dans ses bras sa gouvernante et déposa ses lèvres sur sa joue. D’une voix timide Révérie demanda.

« M’aideras-tu à me préparer ? J’aimerai être belle aux yeux de mon melindo.»
« Te rends-tu compte de ce que tu me demande ma toute petite maitresse ? Pour moi tu n’es encore qu’une enfant. Mais soit, pour te voir sourire et heureuse je le ferais. Mais sache que si il te brise le cœur je ne serais pas la pour en recoller les morceaux.»
« Tu sais que la mort m’appelle, enlaçant peu à peu de ses bras frêle mon âme. Je n’ai pas peur de mourir non… j’ai peur de le perdre. J’ai peur de faire verser par mon absence ses larmes car sache que ses intentions son pure et que même si rien n’est jamais officiel, il a mon cœur et j’ai le sien. »
« Non Aglarer, tu ne dois pas parler de la mort alors que doucement la vie commence a peine a couler en toi. Tu vivras et tu aimeras pour des milliers d’années. »


Soupirant a nouveau elle ne pu que hausser les épaules et inviter d’un geste sa maitresse s’écarter.

« Je vais te préparer comme une fiancée pour sa nuit de noces. Ainsi même si votre première nuit n’as rien eu de préparée, je me charge de te rendre digne de ton rang pour celle-ci. »

S’écartant la métisse sourit de manière rayonnante a la jeune femme et la laissa faire. Aldyure lui choisie un vêtement de soie bleu si légère qu’elle en était transparente. Le haut cachait sa poitrine, laissant ses bras couvert d’une étoffe longue, mais dénudant épaule et ventre. Le bas lui arrivait que les hanches, offrant tout son ventre plat à la vue et même d’avantage tout en restant tout de même presque décent. La robe était longue, au point d’en toucher le sol même si elle ne cachait presque rien.

Ses cheveux furent coiffée de manière a libérée son visage et sa nuque, malgré l’atroce cicatrice. Des roses bleus vinrent trouver refuge dans le blanc parfait et immaculée de ses cheveux et pour achever a sa préparation, Révérie fut pour la première fois de sa vie maquillée. Ses yeux clair furent souligné d’un noir, rehaussée d’un bleu pale et léger sur sa paupière et ses lèvres d’un onguent a base de fruit rouge furent teintée d’un rose très doux et au gout délectable. Si bien que la pauvre Aldyure du en remettre trois fois a sa maitresse qui se léchait les lèvres de manière inconvenable.

Sa dame de compagnie couvrit sa sortie, l’accompagnant et distrayant l’attention des gardes pendant que tel une ombre immatériel ou un volupte de soie bleu clair, Révérie évoluait dans le couloir. Une fois que Aldyure arriva devant les gardes pour leurs dire avoir cru voir quelqu’un un peu plus loin passer et que les deux hommes s’écartèrent, Révérie se glissa en silence dans la chambre de Dragan et fermer silencieusement la porte derrière elle. Son regard bleu se posa Sur Dragan alors qu’un sourire amoureux volait ses lèvres. Ses yeux dans les siens elle sentit son cœur s’affoler, Il lavait donc attenue… Avec pour toute lumière la clarté de la lune, elle était terriblement belle.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mar 25 Mar 2008 - 13:01

[Wow t'étais inspirée xD]

Debout sur la terrasse de sa chambre, les mains posées sur la balustrade et le regard levé vers les astres, Dragan réflechissait. Il avait quitté le Marquis un peu plus tôt dans la soirée, plus ébranlé qu'il ne le laissait paraître. Le monde lui semblait lourd à porter sur ses épaules. Il avait bien plus de responsabilités et de soucis que son attitude désinvolte ne le laissait paraître. Il avait fait des choix, il avait caché certaines choses à ses amis, aux futurs souverains, il jouait un double jeu qui ne lui plaisait pas. Il devait affronter le poison, aider les familles, trouver un remède. Il devait partir le lendemain, alors que son coeur lui hurlait de rester près de celle qu'il aimait. Oui, car dans la solitude de cette chambre, il s'était rendu à l'évidence : il était irrémédiablement tombé amoureux de la jeune femme. Un constat qui aurait pu être grisant s'il n'avait presque été sûr de la perdre.

Il poussa un long soupir, exhalant ainsi sa peine et son désarroi. Comme il aurait aimé tout oublier, redécouvrir l'insouciance de ses jeunes années, quand il jouait encore à la guerre avec Anàrion, consolait Illydril qui s'était encore accrochée avec son cousin... Quand il pouvait encore rejoindre sa soeur la nuit et parler avec elle jusqu'à l'aube de ses rêves... De leurs rêves. Des rêves brisés pour elle, en même temps que son corps violenté.

Il secoua la tête pour chasser ces pensées importunes. Révérie allait-elle le rejoindre comme ils en avaient convenu? Cela le génait que ce soit elle qui se déplace, mais il avait apprit qu'elle ne faisait rien comme tout le monde. Ce qu'il craignait, c'est qu'il l'ai fâché en l'excluant de son entretien avec son père. Il connaissait le tempérament bouillonnant de la jeune hybride... Mais en même temps, il se disait que son amour pour lui serat plus fort que sa rancoeur. Et puis, cela pourrait fort bien être leur dernière nuit ensemble.

D'un geste machinal, il caressa la tête de Laurëa qui était restée à ses côtés. Il allait devoir se séparer momentanément d'elle. Mais c'était la seule solution, un façon de veiller encore sur Révérie même quand il ne serait plus là. La louve avait comprit ce qu'il attendait d'elle.

Il entendit alors un léger bruit dans la chambre et se retourna prestement, pour poser les yeux sur un spectacle qui manqua de faire arrêter de battre son coeur. Révérie se tenait devant lui, belle à mourir, éclairée par la lumière irréelle de Dame Lune qui lui conférait une beauté surnaturelle. Son regard brilla d'amour pour elle, alors qu'il en oubliait le monde. La louve blanche avait dressé les oreilles, avant de se coucher, invisible aux yeux de la métisse, se faisant oublier des deux tourtereaux.

Il s'approcha d'elle à pas mesurés, avant de l'enlacer et de s'emparer de ses lèvres sans aucune cérémonie, pour finalement chuchoter avec ferveur :

- "Tu es si belle que j'en ai le souffle coupé... Et cette robe..."

Facile de comprendre qu'il appréciait ce qu'il avait sous les yeux, ce que ses mains caressaient avec fièvre. Il se retenait depuis des heures. Cette nuit était à eux. Lui, il ne portait qu'un pantalon et une chemise entrouverte. Il n'avait aucune tenue pour rivaliser avec Révérie si ce n'est sa nudité absolue.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mar 25 Mar 2008 - 13:31

Il était sur le balcon, la grande fenêtre était donc ouverte et les rideaux de satin blanc translucide voletait aux grés du vent léger qui en une brise amoureuse caressait l’étoffe. De dos il semblait a la fois songeur et a la fois rêveur. A quoi le noble pouvait’ il bien penser ? Peut être que cela le dérangeait qu’elle le rejoigne dans cette chambre, après tout c’était normalement aux hommes de se déplacer dans une chambre. Mais Révérie n’était pas des femmes dociles qui suivent des préceptes dépassés. Non, elle était plutôt de celle qui façonne ses chose a leurs envies et n’en font qu’as leurs têtes.

Dragan se retourna, délaissant sa louve blanche pour venir prés d’une autre féline tout aussi pale. Il était beau avec son air légèrement négligé. Sa chemise ouverte, ses cheveux sur ses épaules légèrement en désordre à cause de la brise. Il s’approcha et l’enlaça, passant son bras autour de sa taille menue en la collant ainsi a lui et elle ne lutta pas. Bien au contraire, elle déposa ses mains sur le torse imberbe et se blottit. Et c’est dans l’élan de cette fougue qu’un baiser naquit, a l’ombre de la chambre, sous le regard jaloux de dame lune.

Lorsque qu’enfin les lèvres de son amant quittèrent les siennes la jeune femme ouvrit lentement les paupières, son regard clair plongeant dans celui ciel. Il lui avoua tout son trouble, elle avait décidément bien fait de demander l’aide de sa dame de compagnie et sourit doucement. Il glissait ses mains sur ses hanches nues, puis vagabondait sur le tissu, doux et terriblement soyeux. Révérie rougit un peu, avouant à son tour.

« Cette robe est censé être faite pour dormir, mais je doute que nul homme arrive à dormir si une femme est vêtue de la sorte… ou du moins, pas avant de longues heures. »

C’est vrai que cette robe pouvait très bien servir à dormir sur un corps moins voluptueux et sensuel… Mais sur Révérie ce n’était qu’un appelle au plaisir ainsi qu’une cruelle torture pour l’esprit. Car oui, laissant tout percevoir sans rien montrer la terriblement robe donnait une impression désagréable de rempart. Elle cachait trop sans en montrer assez. Révérie se rendait t’elle compte du pouvoir qu’elle possédait ? Surement pas… même si plus d’un homme aurait surement arraché le bout de tissus minimaliste et voluptueux.

Doucement elle caressa le torse, glissant une main sur la joue de Dragan en le regardant amoureusement. Elle se leva sur la pointe des pieds, revenant chercher les lèvres de son Mélindo en un baiser brulant avant de murmurer d’une voix douce.

« Cette nuit je suis a nouveau toute a toi. »

Un sourir timide et la voila qui déjà jouait d’une de ses mains sur le ventre du noble, comme elle aimait se contacte sur sa peau. Sentir les muscles agiles et son nombril sous ses doigts mutins.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mar 25 Mar 2008 - 13:50

Le jeune noble émit un petit rire grave alors que l'appairtion féérique lui rétorquait que c'était une robe pour dormir et non censée allumer un feu terrifiant chez un homme.

- "Alors, elle ne doit servir qu'à être portée sur une femme qui dort seule... Parce qu'aussi belle qu'elle soit, elle ne me donne qu'une envie : l'enlever pour découvrir une beauté encore plus stupéfiante qui hante mes nuits."

Cette robe était effectivement diabolique. Elle n'était que voiles suggestifs pour enflammer l'imagination du pauvre hère qui poserait les yeux dessus. Il voyait ainsi qu'elle avait maigrit, il se rappelait chaque courbe de son corps, chaque centimètre de peau satinée et le corps qu'il serrait ainsi dans ses bras était différent de le première fois.

Elle le caressa, lui murmurant des paroles qui le firent sourire, un peu tristement de par le contexte actuel. Pourtant, il répliqua à mi-voix :

- "J'aimerais que cela ne soit pas que pour une nuit."

Il la prit dans ses bras sans difficulté et l'allongea sur le lit, avant de se retrouver sur elle, à encadrer son visage de ses paumes, le regard étincelant de désir et d'amour.

- "Je pourrais passer des heures à te contempler sans jamais m'en lasser. Tu m'es devenue aussi vitale que l'air que je respire. Quand je suis séparé de toi, je ne vis plus, je survis, je fais semblant et je ne rêve que du moment de te retrouver. Je n'ai jamais ressenti cela et la force de ce que j'éprouve pour toi me fait peur... Oui, cette nuit tu es toute à moi. Et je suis tout à toi, je le serais encore quand l'aube nous ceuillera et nous séparera de nouveau ne laissant comme trace de mon passage que les draps chiffonés."

Il s'empara de nouveau de ses lèvres, avec ardeur, puis chuchota à son oreille :

- "Je t'aime. Tu es la plus belle chose qui me sois arrivée dans la vie."

Peut-être parlait-il ainsi en guise d'adieux, en sachant que s'il ne lui disait pas tout ce qu'il ressentait maintenant, il ne le lui dirait probablement jamais. Et pour couper court à un accès de sentimentalisme, il eut un petit sourire canaille et reprit :

- "Et maintenant, partons à l'assaut de cette robe fabuleuse."

Ses mains accompagnèrent ses paroles, alors qu'il se faisait un devoir de l'en délester.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mar 25 Mar 2008 - 15:01

Dragan lui certifia que sa robe ne pouvait servir que pour des femmes qui dormaient seul au vue des envies qu’elle provoquait en son être. Cette révélation plaisait a notre belle métisse. La robe avait eu le charme escompté et Dragan bouillait d’impatience de l’enlever cela ne faisait aucun doute. Elle-même avait été gênée de se voir ainsi vêtue, la trouvait osée et trop translucide, mais maintenant elle l’aimerait, oui sans nul doute !

La suite fut sentimentale, éprouvant même pour le cœur des deux amants. Elle non plus ne voulait pas que cela ne soit que pour une nuit. Elle espérait pouvoir passée toute sa vie avec lui. D’ailleurs, l’idée de toute sa vie la fit légèrement sourire, sa vie risque d’être si courte si tout ça continuait ainsi.

Il la souleva ensuite sans mal, après tout il n’était pas sans muscle et la belle Révérie pas plus lourde qu’une plume en tout et pour tout. La déposant sur le lit aux draps de coton la chevelure nattée vagabonda sur le tissu et le corps de la jeune femme. Elle déposa ses mains sur la nuque de l’elfe et lui sourit doucement, écoutant ce qu’il avait à lui dire sans quitter ses yeux.

Il lui fit la plus belle déclaration qui soit et elle s’en sentit a la fois rassurée et terriblement triste. Elle devait se faire une raison, se poison était la pire des malédiction qui soit et elle se mit a se haïr intérieurement. Pourquoi n’avait’ elle pas été immunité par le poison ? Pourquoi ne pouvait’ elle pas être assez forte pour être d’avantage endurante a cette douleur ? Elle prit la parole pour lui répondre, d’une voix fautive.

« Si je suis ton air sache que ce n’est plus du sang qui coule dans mes veines mais ton amour. Je ne peux pas vivre sans toi, quand tu es loin je me sens si diminuée, incomplète et terriblement frêle. Tu es tout pour moi et je ne veux pas te perdre Dragan… j’ai peur… peur de ne plus te voir. Peur que quand le chant du soleil ne te capture à mes bras ce ne soit un adieu… Mais j’ai espoir et foi en toi. Tout se passera bien Dragan car je t’aime. »

Doucement elle lui sourit et l’expression ainsi que le sentiment ambiant changea du tout au tout. Comment Révérie et Dragan pouvait’ il agir ainsi ? De manière insouciante et incontrôlable… L’amour, voila la seule réponse, ils s’aiment trop pour ne pas profiter de l’instant présent et éviter de se noyer dans une mélancolie qui ne changerai rien pour eux. Dragan fit même une pointe d’humour taquine. D’une manière toute aussi Taquine Révérie dit.

« A l’assaut d’une robe ? Pour m’en délivrer… que c’est louable ! Je vous en remercie mon seigneur, comte de mon cœur et roi de mon amour. »

Elle se mit à rire, le laissant fouiller son corps pour chercher ou le tissu devait s’ouvrir. Elle se sentait chatouilleuse et terriblement amusée par sa façon de faire et bientôt, les deux morceaux qui formaient la robe jonchèrent le sol en ne laissant que le corps nu de la jeune femme pour toute contemplation. Hélas Dragan devrait s’en contenter car la belle Révérie ne comptait pas la remettre de suite.

Elle en profita pour elle aussi mettre à nue la peau de son tendre amant, repoussant les tissus en une caresse lente et presque au point de la faire devenir torture. Une fois la veste jetée à terre une soudaine impression de Déjà vue effleura l’esprit de Révérie. Décidément, le destin pour leurs vêtements était bien funeste quand ils étaient seuls tout les deux, reléguée a une place au sol, chiffonné et mit a l’écart.

Pendant que je m’apitoie sur des morceaux de tissus, Révérie elle glissait ses mains sur le corps de Dragan sa nuque, ses épaules, ses bras, son torse et même son dos subissait les assauts de ses doigts pendant qu’elle l’embrassait. Elle le regarda l’air espiègle et murmura.

« Comme c’est bon d’enfin retrouver la douceur de tes bras. »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mar 25 Mar 2008 - 15:35

Son coeur se serra alors qu'elle lui avouait ses peurs et disait avoir foi en lui. Tout à coup, cette confiance lui paraissait trop lourde à porter. Et s'il n'y arrivait pas?

- "Rév, ai plutôt confiance en toi et en tes capacités de survie. Notre séparation ne se scellera pas d'un baiser d'adieu, juste d'un au revoir."

Voilà. Implicitement, il venait de lui demander de rester en vie, quoiqu'il en coûte... même si elle devait se servir de son idée pour se faire, même si cela le terrifiait. Mais parce que même drow, il avait l'espoir de la récupérer. Alors qu'il ne saurait jamais la ressusciter. Advienne que pourra...

Pour le moment, il se faisait un devoir de chasser l'ombre de la mort en abreuvant Révérie de ses attentions et de son amour. Il détendit l'atmosphère et elle fit de même, réussissant à le faire rire, alors qu'il murmurait :

- "Je suis un noble chevalier, je secours les demoiselles en détresse. N'ayez crainte ma dame, je vais vous délivrer!"

Il se fit un devoir de tenir parole, cherchant comment enlever cette damnée robe. C'est que les vêtements féminins étaient fourbes et que tous ne s'enlevaient pas de la même manière. Il fallait encore trouver l'ouverture. Quand il y parvint, il eut un petit sourire triomphal et s'exclama d'un air théatral :

- "Victoire! La robe a trépassé!"

Il eut un petit rire qui mourrut quand elle s'amusa à le délester lui aussi de ses vêtements, le faisant frissoner de plaisir par ses caresses langoureuses. Elle susurra quelques mots qui le firent sourire alors qu'il embrassait son cou, puis sa poitrine tendue par le désir.

- "Je me languissais de ce paysage merveilleux..."

Taquin, il laissa vagabonder une lanque mutine sur la peau douce de sa bien aimée.

- "... du goût de ta peau..."
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mar 25 Mar 2008 - 15:56

Ainsi il acceptait qu’elle se serve de son sang si jamais le mal progressait trop. Elle devait survivre quoi qu’il en coute car on peu faire revenir l’esprit mais pas ressusciter une morte. Bref, éloignant se sujet et laissant place a la légèreté, il se fit un devoir de la dévêtir et cria même victoire une fois ses derniers au sol.

Fier de lui et sa bravoure contre cette robe fourbe, il se plu a admirer les courbes de la belle et osant murmurer des mots à faire rougir une catin. Et la belle Révérie en rougit au point qu’elle semblait plus pleine de vie et même tout simplement bien mieux. D’une voix timide elle demanda.

« Tu te languissais de se paysages ? Alors je me demande se que tu éprouvais a l’attente de te sentir contre moi… »

Mais la phrase se termina dans un gémissement alors qu’il butinait de sa bouche, et de sa langue la peau de la jeune femme. Elle avait l’impression de défaillir et glissant ses doigts dans les cheveux de Dragan, se cambra en étirant sa gorge tel une féline pour lui offrir toute matière a ses baiser. Elle murmura d’une voix brulante lorsqu’il lui laissa un répit.

« Comme j’ai attendu de te sentir contre moi, de sentir a nouveau ta peau, tes lèvres, ton corps contre le miens. Comme c’était cruel de m’avoir fait languir toute la journée ou presque, pour cela tu devras te faire pardonner. »

Doucement elle glissa ses mains dans les cheveux puis sur la nuque pour le ramener a elle et pouvoir se jouer de lui en passant ses lèvres sur son oreilles, la mordillant, la léchant sur toute la longueur tout en glissant ses doigts sur le ventre de son amant. Il restait un morceau de tissus qui n’avait pas eu la délicatesse de faire comme ses frères et céder a la tentation de s’enfuir loin du corps de son propriétaire.

Elle défit donc le lien qui le retenait et le repoussa d’abord de sa main, puis le fit glisser jusqu’au cheville de Dragan en frottant ses jambes a celle de son melindo. Ils étaient à présent à égalité, tous deux nus, dans leur plus simple habit et Révérie retrouva une position allongée, caressant le visage de Dragan en lui murmurant.

« Les rumeurs qui cours disent de toi que tu es un bon amant… je me demande si elles sont vrai ?! »

Tirant la langue elle avoua amusée.

« Je ne m’en souviens plus très bien je crois, il faudra que tu ravive ma mémoire… »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mar 25 Mar 2008 - 21:55

D'une voix au souffle court, il répondit :

- "Tu n'as pas idée de ce que j'éprouvais en songeant à cet instant..."

Elle se saisit de ses cheveux, elle s'offrit à ses baisers brûlants, s'arquant sous ses caresses pour n'être qu'à lui.

- "Oh mon amour, je me suis déjà assez puni moi-même en étant à la torture à chaque fois que je posais les yeux sur toi... Et je ne parle même pas du diner où tu m'as mis au supplice!"

Il émit un petit rire rauque, avant de reprendre, avec malice :

- "Mais soit, je vais me faire pardonner."

Cependant, elle ne lui en laissa pas tout de suite le loisir puiqu'elle s'empara de ses cheveux et le força à remonter jusqu'à son visage pour mieux le torturer en lui taquinant l'oreille, sachant pertinemment que cela le rendait fou.

- "Tu... triches. Tu es... en train de... de te venger."

Il avait des difficultés à faire une phrase sans avoir le souffle court ou la respiration hâchée, sans parler des petits gémissements qu'il étouffait tant bien que mal. Et cela ne s'arrangeait pas alors qu'elle le dépouillait du dernier rempart à sa nudité, libérant ainsi sa virilité qui reflétait bien son état présent. Son regard s'illumina alors qu'elle s'allongeait et s'amusait à le provoquer sur ses qualités d'amant.

- "Les rumeurs sont toujours fondées jeune fille."

Jamais elle ne lui avait fait de scène concernant sa réputation un brin sulfureuse. Jamais elle n,e lui avait demandé de lkui dire qu'il l'aimait pour se rassurer. Il appréciait cela.

- "Je suis décu de ne pas avoir laissé un souvenir impérissable... Il va effectivement falloir y remédier..."

Il se pencha à son oreille et souffla :

- "Je vais tellement te prouver mon amour que tu crieras grâce ma chère."

Il eut un petit rire, lui embrassa l'oreille et repartit à l'aventure sur ce paysage magnifique. Révérie avait pu sentir un brin d'arrogance toute masculine lorsqu'on parlait des capacités sexuelles d'un homme. Ah elle s'amusait à remettre sa réputation en question! Eh bien soit, il relevait le défi!
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mar 25 Mar 2008 - 22:22

La simple langue mutine sur l’oreille dr dragan le rendais fou, il avait un mal incroyable a articuler a croire qu’aucune amante avant Révérie ne c’était jouer de lui ainsi avant pour le dérouter autant. Enfin, elle y trouvait un plaisir assez grand de le voir ainsi, soumis à ses attentions…

Il lui assura ensuite que ses rumeurs étaient fondée, elle se surprise à n’éprouver aucune jalousie pour celle qui avaient goutée a ses bras avant elle, non au contraire, elle en était fier… Pourquoi lui faire le moindre reproche alors qu’il lui avait avoué son amour de la plus belle des façons et que de plus, cette nuit c’était dans ses bras à elle qu’il la passait. Se montrer possessive au point d’être jalouse du passée ne lui était pas naturel… voila tout. Bien sur, maintenant qu’il était avec elle il lui était fortement déconseillé d’aller voir ailleurs… elle risque de s’énerver et ce n’était surement pas beau a voir.

Si lui la remerciait pour ne pas être jalouse elle le remerciait pour son amour, de ne pas tenir compte de ses différences et de son corps mutilé… Il l’aimait comme elle était, avec ses mains abimées, sa nuque brulée et son corps musclé de manière fine mais tout de même musclé…

Il avoua ensuite sa déception et se sentit même blessé en sa virilité par les mots de la jeune femme. Elle le taquinait voila tout, bien sur qu’elle se souvenait de cette nuit impérissable dans son esprit. Sa première nuit avec Dragan, la seul qu’elle ai eu avec un homme, enfin jusqu’as se soir… Il y avait une seconde nuit terriblement longue et épuisante en perspective.

Sous son affirmation de la faire crier grâce elle ne pu que rire, riant de bon cœur en posant sa main sur ses lèvres, les yeux mis clos. Elle lui dit d’une voix terriblement joyeuse et joueuse.

« Penses-tu vraiment pouvoir me rendre aussi bruyante ? Et quand bien même tu me ferais crier, ne pense tu pas que les gardes vont se douter de quelque chose ? Je suis sur qu’ils devineront qu’une femme se trouve dans tes bras. »

Dragan retourna a l’assaut de son corps, explorant tel un pèlerin le corps de Révérie religieusement, même si se qu’il lui faisait n’avait rien de saint, mais tout de sacré. Oui, chaque attention qu’il lui prodiguait, chaque caresse ou encore murmure était plus sacrée que n’importe laquelle des prières, car c’était tout simplement le cœur qui murmurait au corps en une complainte sensuel d’agir ainsi et non une croyance… Révérie lui murmura alors doucement…

« Dragan…. Fais-moi crier si tu le désire, je te veux tout en voulant me languir de toi… comme le corps est cruel de demander le plaisir tout en voulant la torture de la patience… »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mar 25 Mar 2008 - 22:32

Il émit un petit sourire mi suffisant, mi joueur. Il adorait cette complicité avec elle, il adorait de pouvoir jouer avec elle de pouvoir jouter sur un ton bon enfant, de pouvoir rire... c'était si rare de l'entendre rire.

- "Je te ferais un baillon de mes lèvres, ainsi, nul garde ne nous découvrira."

Pour ponctuer ses paroles, il l'embrassa sur la bouche, l'empêchant ainsi de rétorquer quoique ce soit pour le moment.

- "Tu sais bien pourtant que je suis arrogant et orgeuilleux et tu trouves encore le moyen de titiller ma fierté... ttt, si je ne te connaissais pas je dirais que tu l'as fait exprès."

Sa bouche descendit lentement sur le corps de Révérie, empruntant un chemin qui la menait droit vers son intimité sacrée et inviolée jusqu'à ce fameux soir de l'auberge. Savoir qu'il était le seul chanceux à avoir goûté au fruit défendu et jalousement gardé le remplissait d'un sentiment de fierté assez étrange et infondé, mais bien présent. Sa langue traçait des sillons humides sur la peau blanche de la métisse et s'aventura vers l'Eden, vers ce jardin secret dont il était le seul à avoir la clé. Il la sentit frémir sous ce contact ô combien agéable.

- "Alors je vais te torturer... Te faire languir, avant de t'apaiser, j'ai à me faire pardonner."

Il reprit de plus belle, prenant autant de plaisir qu'elle à le lui dispenser sans rien demander en échange. Il n'avait pas besoin de cela pour être prêt à s'unir à elle. Il n'attendait que le moment où elle ne tiendrait plus pour la délivrer de l'exquise torture dans laquelle il la plongeait sciemment et sans honte.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mar 25 Mar 2008 - 22:46

Il lui offrait ses lèvres en guise de bâillon et d’ailleurs lui en montra l’exemple en l’embrassant sur le champs. Oui elle le savait qu’il était fier, et qu’il se sentirait surement offusquée par sa boutade mais c’était ce qu’elle voulait, qu’il lui montre et lui rappelle a quel point son corps pouvait la rendre folle. Ce n’était pas digne des pensées d’une jeune fille de bonne famille… mais Avant d’être la fille du marquis, elle n’avait été qu’une moine, avec des manières grossières et une éducation légère ! Un sourire s’empara se ses lèvres pendant qu’il la soupçonnait de faire exprès et a cela elle répondit

« Tu me connais trop pour que je nis alors je ne peu que dire oui… Dragan ?! »

Surprise elle le regarda faire, il semblait descendre le long de son ventre, suivant le sillon de l’ange, comme l’on nommait la ligne du ventre conduisant au nombril, puis il descendit encore et ce qu’il fit la plongeant dans un tel état qu’elle ferma les yeux et se surprise a crisper ses mains sur les draps sous le coup de la surprise. A son tour il la tortura de ses mots, lui avouant qu’il la torturerait donc en la laissant patienter ou plutôt en la faisant attendre.

« Dragan… tu… comment ….o…ose tu…. f… faire ça … »

Elle se mit à gémir, glissant ses doigts dans les cheveux de Dragan, fermant ses paupières en s’arquant… Elle ne pensait pas qu’il était possible dans la mettre dans un tel état et pourtant.

« Melindo… »

Elle se surprise a être totalement affamée de lui alors qu’il se jouait de son corps. Il faillit la faire crier plus d’une fois, mais sa main remonta a ses lèvres et elle la mordit sans la moindre retenue jusqu’as ce qu’elle n’en puisse plus. Elle ne pouvait plus attendre non, plus du tout… si elle laissait son corps encore une seconde de plus loin de Celui de Dragan elle deviendrait folle a n’en point douter. C’est donc ainsi qu’elle murmura d’une voix essoufflée, troublée et éteinte.

« Melindo, fais moi tienne… j’ai trop faim de toi pour supporter d’attendre encore… Ho Dragan je te veux tout entier ! »

N’avait t’elle pas honte d’avouer cela ? Non pas du tout, elle n’en pouvait plus !
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mar 25 Mar 2008 - 22:58

Mission réussie!

Il réussit à la mettre dans tous ses états de quelques habiles coups de langue, à la torturer délicieusement pour qu'elle lui demande grâce. Il avait retenu un sourire en l'entendant s'offusquer et se demander ce qu'il fabriquait. Pourtant, lui donner du plaisir n'était pas sans effet sur lui, au contraire...

Seulement, il ne pouvait la bailloner comme il venait de le lui dire. Elle tenta d'étouffer ses petits cris de plair comme elle put. Il avauit l'impression que le palais tout entier ne devait entendre que cela, mais il avait tort...

Elle le supplia alors de metre fin à sa souffrance. Le regard troublé, il releva la tête et lui adressa un sourire joueur.

- "Déjà?"

Il l'embrassa alors et murmura :

- "Vos désirs sont des ordres..."

Cela tombait bien, il avait également un mal fou de se retenir. Contrairement à la première fois, il pénétra en elle sans douceur excessive, elle était plus que prête à l'acceuillir. Il se mouva alors lentement contre elle, faisant peu à peu monter le plaisir, alors que ses bras soutenaient son poids de chaque côté du corps de la jeune femme allongée sous lui. La cadence s'accéléra, en rythme, pour finalement s'achever en une apothéose, en un feu d'artifice des sens. Il exhala un soupir de contentement et se décala légèrement, sans pour autant la quitter, se posant sur ses coudes cette fois, mais la couvrant toujours du haut de son corps et d'une partie de son bassin. D'une voix voilée et à peine audible, il chuchota :

- "Suis-je pardonné?"

Il caressa les cheveux de Révérie amoureusement, tendrement, rassasié.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mar 25 Mar 2008 - 23:11

« Oui déjà… tu me rend folle ! »

Elle avait abdiquée et lui fier comme un pape l’avait prise sans plus de procès et elle fut au combien heureuse et comblée de cela. Comme c’était doux de le sentir contre elle, en elle, il n’était plus aussi dos mais encore une fois elle l’en remercia, son corps n’aurais pas supporté toute cette douceur alors qu’il était en feu et sur le point de la rendre folle. La fin fut une éruption de sensation, a nouveau elle goutait a ce plaisir qu’elle avait du mal à concevoir et du même embrasser sauvagement Dragan pour ne pas Hurler son prénom dans tout le palais.

Ce qui sembla pour elle une éternité plus tard elle fut sortie de son était de transe par une demande qui la fit doucement sourire. Le pardonnait’ elle ? Ou non ? Dur dilemme, d’une voix qu’elle ne reconnue pas sur le coup tant elle était troublée elle murmura.

« Je ne sais pas… mérite tu que je te pardonne… »

Doucement elle délia ses jambes de la taille de son mélindo et avec un sourire amoureux avoua.

« Oui, je te pardonne, mille fois je te pardonne. Comment pourrais-je encore t’en vouloir alors que tu m’as offert toute ton attention et ta tendresse ? Non je ne peux pas t’en vouloir… »

La Dame lune pouvait voir en cette heure, comme le seul témoin de leurs amours et de leurs tendresse, deux corps enlacés, brulant mais repu et humide de sueur. Comme pour leur faire passer la chaleur qui gênait la métisse, une fine brise la fit frissonner et elle musarda de baiser les lèvres de son amant. Doucement les yeux de la métisses glissaient sur ceux de son tendre amour qu’elle contempla silencieuse, cherchant sans doute a se noyer dans ses yeux couleur ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mer 26 Mar 2008 - 10:45

Un fin sourire de contentement étira les lèvres de l'elfe alors qu'il redescendait sur terre. A cet instant précis, si on lui avait demandé son état d'esprit, il aurait simplement répondu qu'il était comblé... Heureux au delà de toute possibilité. Son ciel était sans nuages. Dommage que cet état de grâce ne soit que temporaire et que cette maudite conscience se rappelle à son bon souvenir...

Révérie continua à le taquiner, à faire attendre sa réponse quand à son hypothétique pardon. Le visage de Dragan était transfiguré par la pleinitude et la joie, bien loin de son habituelle expression neutre, agrémentée de quelques touches d'émotions de temps à autres.

- "Il me semble ne pas avoir démérité, princesse de mes jours et reine de mes nuits..."


Elle dénoua ses jambes de sa taille, rompant ainsi un peu plus le contact, mais sans qu'il ne s'en trouve chagriné puisque leurs corps étaient toujours collés l'un à l'autre.

Elle le décréta alors pardonné, plus de fois qu'il n'en aurait besoin dans sa vie, avant de couvrir ses lèvres de dizaines de baisers. Lui aussi sentit la douce brise sur son corps brûlant, mais déjà, la fièvre s'emparait à nouveau de lui.

La lune était seule témoin de cette pause dans le temps entre deux amants. La lune et une louve blanche qui avait regardé avant de se désinteresser et de se rouler en boule pour dormir à la belle Etoile.

- "Bien, mais je crois que j'ai encore envie de me faire pardonner... plusieurs fois cette nuit."

Un sourire malicieux recourba ses lèvres alors qu'il enfouissait son visage dans le creux du cou de sa compagne, respirant son odeur, s'imprégnant de sa présence qui allait terriblement lui manquer dans quelques heures.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mer 26 Mar 2008 - 11:48

« J’avoue sans mal que tu n’as point déméritée, bien au contraire, je ne te connaissais pas cette fougue mon melindo. »

Sur leur petit nuage de bien être, dans leur bulle de bonheur et de plénitude, les deux amants étaient sans l’ombre d’un doute le couple le plus heureux qui soit. Il y avait un énorme problème avec le poison, mais contrairement a beaucoup ils s’entendaient a la perfection… peux être même trop bien finalement.

La belle se doutait que ce n’était qu’une pause, et surement pas la seule de la nuit. Il la voulait toute entière et avoua même avoir envie de se faire pardonner plusieurs fois. Rougissant prudemment, Révérie glissa ses doigts sur les épaules de Dragan et doucement, ses longues jambes se frottèrent contre la peau du noble. Doucement elle lui murmura en elfique combien elle l’aimait et après mille caresse une nouvelle étreinte, puis une autre… et encore… Jusqu’as ce que le soleil pointe le bout de son nez et ne nargue les tourtereaux.

Une éternité plus tard, le soleil pointait déjà le bout de son nez au travers des rideaux laissé ouvert. Doucement Révérie sentit Dragan bougé, il était assis sur le bort du lit et regardais le soleil tristement. Ouvrant ses yeux la belle se dressa, venant passer ses mains sur ses épaules en lui murmurant.

« Tu veux partir ? Le jour n’est pas encore levé… »

Puis prenant une moue boudeuse elle reprit.

« Cette lueur n’est pas celle du jour ! Je le sais moi… C’est…. Quelques météores que le soleil exalte pour te guider sur le chemin qui t’éloignera de moi. »

Se blottissant d’avantage.

« Je veux que tu reste encore, il n’est point besoin que tu parte. »

Sa voix était douce, terriblement rêveuse pendant que ses yeux glissait sur le balcon et que le soleil montait dans le ciel, narguant les deux amants en les contraignant à se séparer bien malgré eu. Révérie, nue sous les draps de coton cachait à peine son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mer 26 Mar 2008 - 20:49

Pourquoi le temps passait si vite lorsqu'on désirait le suspendre et si lentement quand on désirait l'accélérer? Cette nuit, si sacrée à leurs yeux, passa à une vitesse folle. Ils ne firent que s'aimer, encore et encore, ne se laissant que peu de périodes pour récupérer... Pourquoi? Mais parce que c'était une perte de temps, parce qu'ils avaient faim l'un de l'autre, parce qu'ils désiraient se redécouvrir encore et encore, inlassablement.

Mais toute bonne chose a une fin et celle-ci vint trop vite. Les prémices de l'aube vinrent déchirer les ténèbres de la nuit, Gardienne de leur amour avec la comoplicité de Dame Lune et les ramenèrent tous deux à la triste réalité. Monseigneur Soleil semblait prendre un malin plaisir à les séparer à chaque fois et devenait ainsi l'ennemi du couple.

Avec un petit soupir résigne, Dragan s'échappa des bras de Révérie et s'assit sur le bord du lit, le regard tourné vers le balcon aux fenêtres laissées ouvertes et aux fins rideaux voletant au gré de la brise matinale. Révérie vint se coller derrière lui, lui caressant les épaules et rendant plus difficile ce moment.

- "Non, je ne veux pas partir..."

Non, il ne le voulait pas, mais il le devait, là était le drame. Il eut un petit sourire triste alors qu'elle trouvait une excuse pour dissimuler les premiers rayons.

- "Messire Soleil semble aimer contrarier Dame Lune en nous séparant quand elle nous réunit si parfaitement."

Elle ne voulait pas qu'il s'en aille et il ne le désirait pas plus. Il se tourna à demi et caressa la peau nue de la jeune femme.

- "Si, je dois partir. Je t'aime de toute mon âme, mais j'aime aussi mon peuple."

Il embrassa son épaule avec tendresse.

- "S'il te plait, ne rends pas ce moment encore plus difficile pour moi..."

Il se leva alors, avant qu'elle n'ai pu le retenir, vérouillant les élans de son coeur et de son corps. Il entreprit de se rhabiller rapidement, pour ne pas céder à la tentation de retourner près d'elle. Comme si elle lisait dans ses pensées, Laurëa fit son apparition et sauta sur le lit, venant quêter une caresse auprès de Révérie.

- "Elle s'appelle Laurëa. Elle restera près de toi durant mon absence. Elle est plus rapide et plus fiable que n'importe quel messager. Elle saura me retrouver pour que je revienne vers toi."

Si les choses tournaient mal... Il se rassit près de la jeune héritière et caressa la tête de la louve blanche.

- "Ce qui va se passer ensuite... Enfin, ton avenir t'appartient Révérie, fais ce que tu dois."

Même si elle devait devenir drow... Elle devait choisir en son âme et conscience, sans qu'in n'interfère.

- "Quoiqu'il arrive, je reviendrai."
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mer 26 Mar 2008 - 21:50

Il la supplia de ne pas rendre se moment plus difficile qu’il ne l’était et se leva tout en échappant ainsi a son étreinte. Elle le regardait, tristement, cachant sa nudité pour sans l’ombre d’un doute mettre a nouveau un rempart de contenance et s’éviter le cruel plaisir de sombrer a nouveau dans les méandres de l’amour.

Voulant se lever pour rejoindre son amant, une intruse a la fourrure blanche sauta sur le lit et s’approcha de la belle qui eu un sourire illuminée de mille feu. Glissant ses doigts dans la fourrure blanche elle écouta ce que Dragan lui dit et y répondit.

« Comme elle est belle… Laurëa, c’est un nom tres doux. »

Délaissant le maitre elle parla a la louve en grattant l’arrière de ses oreilles.

« Ainsi tu sera ma protectrice pendant que ton maitre sera loin ? C’est donc a toi que j’offrirait mon amour, ainsi quand tu le rejoindras, tu pourras lui transmettre tout le bonheur qui m’inonde d’aimer le plus doux des compagnons. »

Doucement elle ne pu retenir ses larmes et déjà elle sentit la première couler le long de sa joue. Comme c’était cruel d’aimer autant…essuyant l’intruse d’un revers de la main elle sourit, la louve venant lécher sa joue.

« Toi aussi tu es triste qu’il parte n’est ce pas ? Mais ne t’en fait pas, on le reverra bientôt. »

Elle serra la louve dans ses bras, regardant ensuite Dragan qui était revenue prés d’elle.

« Je te promet de ne pas mourir Dragan et de t’attendre aussi longtemps que je pourrais. Reviens-moi vite mon amour… »

Se penchant vers lui elle l’embrassa avec tendresse.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mer 26 Mar 2008 - 22:02

L'elfe eut un petit sourire en coin en voyant le sourire rayonnant de Révérie alors que la louve faisait preuve d'un incroyable sans gène.

- "Oui, mais mademoiselle en a oublié les bonnes manières."

Il avait un ton mi amusé, mi contrarié. Enfin, on ne sautait pas dans le lit des gens comme ça! Elle ne se le permettait pas à Ardamir!

- "Ne la complimente pas trop, elle va prendre la grosse tête."

Il s'attira un regard de eproche de la part de l'intéressée, qui décida de l'ignorer et de se laisser câliner par Révérie qui était bien plus gentille. Révérie lui parla alors, sous le regard bienveillant de Dragan qui sentit son coeur se serrer en la voyant pleurer en silence. Mais Laurëa se chargeait déjà d'effacer ce signe de tristesse.

- "C'est un peu de moi que je laisse avec elle."

Il savoura le baiser, avant de murmurer :

- "Il suffira que je la voie pour revenir à tes côtés. Quoiqu'il arrive Révérie, je ne te laisserais pas affronter ton destin seule."

Même si cela voulait dire l'accompagner dans sa mort, lui tenir la main et la regarder s'éteindre comme une bougie que l'on souffle. Même si cela signifiait affronter son penchant maléfique... Des deux options, aucune n'était réellement préférable et l'une comme l'autre lui soulevait le coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mer 26 Mar 2008 - 22:14

Il laissait un peu de lui en se lieux. Il y avait déjà tellement de Dragan dans le cœur de Révérie qu’elle avait du mal a en supporter toute la puissance. Elle était si éprise de lui… il fallait qu’il parte vite. Vite pour qu’elle puisse pleurer tout contre la louve en tentant de s’apaiser. Elle devrait retourner dans sa chambre ensuite, quand les gardes auraient délaissé l’entrée mais elle n’avait pas envie de quittée ses draps tant que la chaleur de Dragan était encore présente.

Puis un baiser, unique, qui se fit doux et tendre avant qu’il lui promette de ne pas la laisser affronter son destin seule. Elle sourit tristement, retenant ses larmes de toutes ses forces en lui murmurant.

« Vas melindo, fuit avant que l’on te voit. File hors de ma vue que tu me reviennes vite. »

Doucement elle s’arrêta, glissant ses doigts dans ses cheveux et en prenant un ruban bleu. Elle se leva, délaissant la louve et le drap qui la cachait. C’est donc totalement nue qu’elle s’approche de lui et lui pris la min, glissant le ruban a son poignet et après plusieurs tour l’attacha.

« Dans mes croyances, un ruban offerte par son amante protège son porteur. Je trouvais cela idiot avant… mais j’espère que c’est vrai. Tu dois trouver cela terriblement naïve de la part d’une jeune femme de mon âge. »

Son âge… celui d’une enfant pas encore adulte mais déjà femme. Puis a nouveau elle déposa ses lèvres sur sa joue et se reprochant des draps s’en fit une toge avant de prendre la louve dans ses bras murmurant simplement.

« Et puis… j’espère que cela te fera penser un peu plus à moi. Contrairement à toi je suis seule et je n’ai aucune compagnie à laisser prés de toi pour te rassurer.»

Elle enfuit son visage dans le coup de la louve, cherchant en elle de la tendresse pour contenir ses larmes jusqu’au départ de son amant.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   Mer 26 Mar 2008 - 22:30

Il la regarda dénouer un ruban de ses cheveux de neige pour venir le lui attacher au poignet. Il la regarda faire, plus ému qu'il ne l'admettrait jamais, alors que la frêle jeune femme se tenait devant lui dans son plus simple appareil, en lui faisant part de ses croyances pour conjurer le mauvais sort avec une sincérité enfantine troublante.

- "Non pas naïf. J'aime croire en la puissance de tels talismans. Mais ce n'est pas moi qui ai besoin de protection."

Elle l'embrassa sagement, avant de retourner dans le lit, de prendre la louve dans ses bras, signifiant ainsi qu'il était plus que temps de partir, pendant qu'ils en avaient le courage. Il se contenta de murmurer à ces dernières paroles :

- "Je n'ai pas besoin de présents pour penser à toi mon tendre amour. Tu ne quittes pas un seul instant mon esprit."

Elle cessa de le regarder pour enfouir son visage dans la fourrure immaculée de Laurëa. La louve regarda son maître, avant de tenir son rôle de consolatrice aurpsè de la jeune femme. La porte se referma doucement alors que Dragan quittait la chambre, le coeur au bord des lèvres, hanté par l'image même du désespoir que lui offrait révérie.


C'est ainsi que l'aube scella leur séparation, laissant une jeune femme éplorée dans une chambre et un homme au coeur brisé sur les routes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[palais de l'épine dorée] Visite nocturne...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...
» [¨Palais du Marquis de l'épine dorée.] ... Père...
» Rima-Marcil Eregcûl, Marquis de l'épine dorée [Régent]
» /!\ Visite nocturne dans la chambre d'une comtesse...(PV)
» Visite nocturne [PV Aurélien F/ Mirta] [ATTENTION MEURTRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres de l'Epine Dorée :: Malereg (Cité)-
Sauter vers: