AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Boulot Boulot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Halyalindë Yasairava
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1348
Âge : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  477ans (né en 531) - taille : 1m98
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Boulot Boulot   Dim 23 Avr 2017 - 22:51

<< Faire amende honorableLa tranquillité de l'hiver >>


1er jour de la seconde ennéade de Verimios
Neuvième année du Onzième Cycle
Palais de Chêne d'Ardamir
Soir – le jour de l'audience d'Artion Sinyara


" Toc Toc... "

Medherith fini de transcrire la dernière ligne avant de lever les yeux. Une silhouette noire passait une tête tout aussi obscure à l'intérieur de son bureau. Seuls brillaient deux yeux brun-verts devenant dorés dans le filet de lumière tombant de la fenêtre. Kireth s'autorisa à entrer dans le bureau sans plus de cérémonie voyant le sourire fatigué du Conseiller. Il referma la porte soigneusement avant d’ôter sa capuche.

La salle ovale, comme une bulle dans la chaire du Palais de Chêne, était tapissée d'étagères croulant sous les rouleaux, les ouvrages reliés et les feuilles volantes. Au plus près de la fenêtre devenue inégale depuis le Voile trônait un bureau d'une taille que d'aucuns auraient pu juger extravagante si la moindre parcelle n'était pas recouverte de papiers en tout genres... Et avoir la panière dans laquelle étaient rangé les feuilles vierges, Melindë n'allait pas tarder à en apporter de nouvelles. Une branche de lierre couraient au plafond depuis l'extérieur, ses larges feuilles sombres ne tarderaient probablement pas à tomber et donnerait une amusante une amusante atmosphère de nature indomptée en craquant sous les pas des visiteurs. Kireth sourit à cette idée, s'imaginant déjà entrer en douce et faire sursauter le maître des lieux en marchant sur une feuille rabougrie que les serviteurs n'auraient pas encore déblayé.

Le maître des lieux, d'ailleurs observait son visiteur avec sa bienveillante sérénité de façade. L'éclat de voix qu'il avait eu à son encontre lors du Conseil n'était pas habituel et si aucun des deux ne s’excuserait puisque chacun était dans son rôle, cela n'empêchait pas le peintre de lire la fatigue qui s'incrustait peu à peu dans le visage du Conseiller. Medherith n'en avait aucun doute. D'ailleurs, les yeux de son visiteurs ne le lâchaient pas, détaillait le visage de la Plume d'Ardamir avec l'intensité qui était la sienne.

" Qu'est-ce que tu as peint cette nuit ? " demanda soudain ce dernier pour briser le charme qui pouvait s'étendre sur des heures, il le savait d'expérience.

Sa déclaration eu l'effet escompté, et même bien plus. Un léger frisson agita l'échine de son visiteur qui perdit aussi sec un peu de sa superbe.

"... Comment tu sais? "
" Ton masque. "

Le sourire du conseiller s'était fait un peu plus amusé, portant deux doigts à l'un de ses yeux. Suivant le mouvement comme un miroir, Kireth avait fait de même, sentant la texture de sa propre teinture.

" A oui... "

La mine à la fois étonnée et déconfite du peintre était risible d'innocence. D'autant plus quand on savait à quel point il pouvait être perspicace et véhément dans son honnêteté... Leur visiteur de Daranovar en avait à peine fait les frais et le Conseiller se félicitait que cela ne soit pas allé plus loin. Dans le léger silence qui s'en suivi, Medherith fut happé par une ligne du rapport qu'il était en train de résumé.
Livré à lui-même, se passant une main dans les cheveux, le jeune peintre, lui, cherchait quelque chose des yeux... et sembla le trouver en l'objet d'une cruche remplie d'eau à côté d'une corbeille de fruit. Tout en dégrafant son pardessus pour le lancer sur le dossier du fauteuil vide qui faisait face au bureau, il s'approcha nonchalamment de sa cible. Le bruit de dent s'enfonçant dans une pomme. Un frôlement de tissus. De l'eau versée.

Mederith leva le nez... Juste à temps pour pour voir la serviette trempée que tenait son hôte monter vers son visage.

" Pas les... ! " Le tissus heurta la substance noire qui entourait les yeux de Kireth. " ... serviettes blanches... "

Le peintre tourna la tête vers son hôte à moitié levé en continuant de s'éponger le front et les paupières, visiblement ailleurs. Medherith soupira, hésitant entre l'attendrissement et la lassitude... Décidément, il ne changerait jamais celui là...

" Rien. "

Et il avait encore beaucoup à faire avant de pouvoir prendre du temps pour lui alors il dut bien se forcer à poser de nouveau les yeux sur le résumé qu'il devait terminer pour Sedhen avant de se plonger corps et âmes dans le choix du futur ambassadeur. Livré à sa toilette, Kireth utilisa une seconde serviette pour enlever les dernières traces d'encre noire et se sécher grossièrement avant d’ébouriffer ses boucles aplaties par le port de la capuche.

Le soleil qui entrait par la fenêtre lui faisait de l'oeil, et c'est tout naturellement qu'il alla s'y poser en silence. Les coudes appuyés sur le rebord, il resta un temps infini, suspendu entre le crissement de la plume sur le papier et le spectacle sans cesse renouvelé de la nature mouvante des paysages d'Ardamir. Combien de temps exactement ? Seul Mederith put le dire : plus de deux heures. Tout ce temps passé à observer la petite grappe de fleures bleues d'une mystérieuse plante grimpante qui refusait de faner malgré la saison. Mais cela ne les gênait ni l'un ni l'autre.

" L'Harmonieuse. " dit soudain le jeune prêtre.

Comme il n'obtint qu'une onomatopée interrogative, il entrepris d'expliquer pensivement.

" Ce que j'ai peint cette nuit. C'est l'Harmonieuse. Je voulais profité des feuilles clairsemées pour que le soleil la fasse danser sur la place d'Arcamenel. ... Dit, tu m'écoutes ? "

Il du finir par se retourner à demi, tançant avec conviction le pauvre Conseiller qui voyait enfin le bout de la première de la plus infime des ses tâches du jours... alors que le soleil se couchait.

" Pardon. J'ai du travail... "
" Comme toujours... "

Un reproche ? Une simple constatation ? Dans tous les cas, Medherih referma la bouche, douché. Ses yeux retombèrent sur les papiers éparpillés sur son bureau sans pouvoir en lire un traitre mot. Oui, il travaillait toujours beaucoup... comme tous les conseillers d'ailleurs. Plus que jamais depuis que la Protectrice avait quitté la Cité. Il suivait son périple de loin, ayant reçu à l'occasion des lettres diplomatique des quelques cités qu'elle avait traversé. Il y trouvait un certain amusement. Même après avoir officieusement demander au conseil de la relever de ses fonctions, elle continuait à faire acte de présence dans les autres protectorats, profitant de son passage pour relancer en personne des relations distendues. Mais cela n'enlevait rien aux heures de travail que cela représentait pour lui...

Le conseiller sursauta à demi en sentant un poids s'appuyer brusquement sur ses épaules. Les bras de Kireth enlacèrent son cou tandis que sa voix inquiète soufflait :

" Tu as l'air épuisé, tu sais ? "
" Je dois donner ce résumé à Sedhen concernant l'avancé du traitement des ruines d'Eraison. Vérifier les profiles de tous ceux qui ont été présélectionnés pour partir à Daranovar avant ce soir et leur en parler à tous avant demain soir. Après il faudra encore discuter avec eux, préparer les entretiens avec Heri Yasairava, faire validé notre choix par le reste du Conseil et présenter l'ambassadeur final au Commandant avant qu'il ne reparte... "
" Et bien... "
" Je risque de ne pas dormir beaucoup d'ici la fin de l'ennéade... "
" Tu ne dormais déjà pas beaucoup avant l'arrivé de cet étranger... "

Une pointe de culpabilité aiguillonnait le Conseiller, mais il se tint coi. Il s'en serait encore plus voulu de laisser ses obligations inachevées. Il soupira. Sa main fine d'écrivain couvrit les doigts éternellement tâchés de l'empêcheur de travailler en rond qui s'accrochait à lui.

" Je veux qu'il reparte. " continuait pourtant la voix grave à son oreille.
" Kireth... Je me trompe en disant que tu déteste un peu trop cet homme ? "
" … Hmpf.... "
" Très bien. Ne dit rien. Mais cela ne change pas ma quantité de travail. "
" Mais, il a lui-même dit que ce n'était pas pressé... prend au moins le temps de dormir et de manger correctement. "
" Et c'est toi qui me dit ça... "
" He! Ce sont tes propres conseils, Conseiller. Alors ils doivent forcément être bons! "
" J'ai d'autres choses à faire sur le long terme. Notre ambassadeur à Alëandir qui m'a envoyé des rapports tellement épais que je n'ai pas encore eu le temps de tout lire. Il y a les rumeurs d'Eteniril et de ses alentours. Nous avons aussi perdu la trace de la Protectrice depuis presque un mois, cela inquiète Killen. Il m'a demandé d'activer nos réseaux... "

Un soupire à fendre les pierres pour toute réponse. La tête bouclée vint se coller encore plus étroitement à celle du Conseiller fatigué.

" Très bien je comprends... "
" Merci. " murmura Medherith, soulagé.
" Tu me devras juste un diner. Tarioh. Au port. Au couché du soleil. Tu apporteras une bouteille de Leoras. "
" Mais..."
" Ce n'est pas une question." rit-il avant de lâcher prise pour aller récupérer sa veste. " Et sans faute, sinon je ne te le pardonnerai pas de si tôt! "

La porte claqua, ramenant le calme après cet étrange ouragan qui n'avait laissé qu'un sourire et une impression de chaleur sur la peau d'un homme dévoué à sa Cité.




9e jour de la seconde ennéade de Verimios
Neuvième année du Onzième Cycle
Palais de Chêne d'Ardamir

Deux épais rouleau de papier à la main, la haute stature de Medherith glissait de couloir en couloir, inhabituellement enseveli sous un nombre non négligeable de couches de vêtements. Le matin même, il avait gelé. Des piques de glaces pendaient au branches, créant une dentelle de lumière exquise pour l’œil avisé. Les jardins suspendus aux larges branches du Palais avaient été mis en sommeil pour la saison froide, ne laissant qu'une nature rabougrie et des chemins glissant de verglas à plusieurs dizaines de mètre au-dessus du sol. Heureusement que le Cercle d'Anadris veillait au grain...

Mais comme toujours, le Conseiller n'avait pas pris le temps de regarder le givre ni de prendre garde aux plaques de verglas soigneusement érodées. Non. Il avait du travail. Aujourd'hui était le grand jour. Il allait enfin présenter l'ambassadeur au représentant de Daranovar... Et il espérait de tout son cœur qu'il n'y aurait pas de problèmes.

La suite:
 

_________________
couleur: #9999ff
Mériale de Beaurivages - Dame Louve - Maîtresse des forges

Cadeau d'un gentil membre:
 

MdO2017:
 


Dernière édition par Halyalindë Yasairava le Lun 16 Oct 2017 - 20:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Halyalindë Yasairava
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1348
Âge : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  477ans (né en 531) - taille : 1m98
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Boulot Boulot   Ven 5 Mai 2017 - 13:13

Elieth Faerion


Titre : Ambassadeur d'Ardamir
Age : 404 ans


Description :
Cheveux blonds, yeux noisettes, peau très pâle typique des elfes de pierre, 2m05, très fin, faible mais endurant, semble souvent maladroit dans ses gestes.

D'un caractère joyeux il peut paraître insouciant mais ce n'est qu'une façade. Son esprit est vif et sa volonté ferme, comme beaucoup de pratiquant des arcanes. Il est très difficile à énerver mais reste assez à cheval sur la politesse.
Il porte un véritable attachements à Anaëh. Ce lien le rend ouvert aux idées des Noss bien qu'il n'arrive pas à comprendre pourquoi ils chassent pour se nourrir ou ont besoin d'autant de conflits. Encré dans les traditions des cités, il respecte la différence des Noss pour l'amour qu'ils portent à l’œuvre sans pour autant considéré que leurs pratiques sont meilleurs que les siennes car les Cités ont parmi aux elfes d'avancer et de créer bien au delà de leur nature première.

Il ne fera de concessions abracadabrantesques envers aucun parti mais à parfaitement conscience de la période critique dans laquelle se trouvent Anaëh.


Histoire :
Descendant d'une lignée importante d'Ardamir, il a suivit les cours de l'académie de magie pendant 200 ans avant de revenir dans sa cité natale. Il aida Ëorim Yasairava, la Voix des Mages, pendant quelques temps avant d'être envoyé comme ambassadeur à Mera pendant plus d'un demi-siècle.

Il finit par rentrer à Ardamir, désireux d'entrer dans le Cercle d'Anadris, ce Cercle de Mages étranges dont on ne sait que bien peu de choses, dont on dit qu'il est en parti composé de druide. La seule chose qui soit sûre, c'est que ses adeptes apprennent à comprendre et contrôler les végétaux.

Mais à peine eut-il demandé à entrer dans ce groupe que l'Ancien du Cercle et Conseiller de la cité lui demanda de se présenter urgemment au palais. Après la démonstration de ses capacités et de sa loyauté aux Cités et non seulement à Ardamir, on lui proposait d’œuvrer d'une autre façon pour Ardamir: représenter les Cités en tant qu’ambassadeur auprès des Noss.

Bien qu'il n'ai que quelques heures pour se décider, il savait que voyager auprès d'un Druide serait une expérience incroyable. Cette mission n'était pas seulement une preuve de confiance mais également une occasion comme il en existait peu. Il reviendra lors de la bataille d'Eraison avec les centaines de Noss rameutées le druide Eninril. Par la suite, il passa son temps à policer les interaction entre Noss et citadin sur le Front jusqu'à ce que suffisamment de guerriers des clans repartent vers leurs horizons respectifs.


Relations :
Allié de feu le druide Eninril Il'Dowen
Connu par le Protecteur de Mera.
Connu au Conseil d'Ardamir.
Fils d'un Érudit reconnu d'Ardamir.
Connaît pas mal de monde à Aleandir (notamment à l'Académie)
Connaît le Conseil des chefs d'Eteniril (notamment les Wen'Döri et les Dhriwian'Du)

Précisions supplémentaires :
Petit Arcaniste - magie de la vie particulièrement les os ( capacité de guérisseurs mais sa connaissance et son contrôle sur les os lui permet également de se défendre un peu)

Apparitions:
- Rencontre du druide Eninril





9e jour de la seconde ennéade de Verimios
Neuvième année du Onzième Cycle
Palais de Chêne d'Ardamir
- -


L'ambassadeur marchait à pas lent au long du couloir, attendant celui qui était sensé venir le chercher. Au cours de l'ennéade il s'était plusieurs fois entretenu avec Medherith. Une fois de plus, juste après avoir officiellement demander à intégrer le Cercle d'Anadris, une convocation du Conseil avait poussé l'Ancien à reporter sa réponse avec son éternel sourire sibyllin. Daranovar... Si on lui avait un jour dit qu'il serait envoyé là-bas... En plus, il n'avait pas grande envie d'y aller. De ce qu'il savait, la cité était encore plus pierreuse que Mera et les mentalités y étaient encore moins ouverte, le comble quand on parlait de ces tortures de Merans.

Mais si on estimait qu'il était le mieux placé pour être le lien entre les deux Cités, il irait sans hésiter. Et puis voir du pays faisait parti de ce qu'il appréciait dans son travail. S'il pouvait inculquer un peu de ce qu'il avait appris au contact d'Eninril aux guerriers de la montagne, il ne pouvait demander mieux...

Il soupira, s'arrêtant pour s'appuyer sur le rebord de la fenêtre. Malgré les jours qui passaient, il restait tellement ambivalent...

" LOMION!!! "

Une voix tonitruante venue d'un couloir parallèle le fit sursauter. Un bruit de cavalcade.

" LOMION ATTEND !! "


Un bambin en tunique blanche et pantalon vert déboula soudain, courant de toute la vitesse de ses petites jambes. Des cheveux blancs. De splendides yeux bleus. Une peau légèrement halée. Une frimousse rieuse et malicieuse, bientôt suivit par un double parfait, portant les même vêtement mais arborant une figure inquiète. Elieth resta éberlué, les regardant passer à toute vitesse jusqu'au coin du couloir et disparaitre tout aussi vite.

" Allé Valamel ! Plus vite ! On va être en retard ! " répondit de loin le gamin de tête en riant.

Le retardataire failli heurter un grand homme en arrivant au croisement, arrachant un sursaut de surprise à l'adulte. Incapable de piler net et se glissa sur le côté avec la vivacité d'une anguille.

" Pardon Medherith !" lança-t-il par dessus son épaule alors que plusieurs rouleaux de papiers se dévidaient au sol.

Aussi soudainement qu'ils étaient arrivé, les bruits de leur pas s'évapora dans les entrailles du Palais. A l'angle, Medherith resta quelques instants à les regarder, étouffant un rire à la fois attendri et agacé. Elieth vint à sa rencontre, l'aidant à ramasser les feuilles éparses en se retenant de crier après les deux canailles qui manquaient si cruellement d'éducation.

" Je ne me souvenais qu'ils étaient si turbulents. Ils ont Arcamenel au corps. "
sourit-il en remettant les derniers documents à la Plume d'Ardamir.
- Je préfère les voir ainsi. Ils ont bien le temps de s'assagir. "

Touché... Les lèvres de l'ambassadeur se pincèrent. Les jumeaux de feu Dragan et Rêverie Tiril ne devaient pas avoir une vie simple. Depuis Ellyrion, ils étaient sous la tutelle de leur tante. Tous les Conseillers les avaient plus ou moins adoptés et Killen, comme Halyalindë et la Commandante Feran, paix à son Souffle, avaient juré de les protéger quoi qu'il en coute... Mais tout le palais était continuellement occupé et leur tante restait mentalement très fragile depuis la mort de son frère. La famille que cela formait pouvait paraitre étrange et on aurait put craindre que ce noyau chaotique ne déstabilisent les bambins. Nombre de leurs gardiens avaient surement encore cette crainte. Et pourtant ils étaient resplendissant de vie et de joie sincère. Elieth acquiesça Medherith l'invita d'un geste à continuer le long du couloir.

" Mais vous, comment allez-vous Elieth ?
- Très bien. Un peu de trac mais ça ne durera pas.
- Je vous fais confiance pour ça. Et ne vous inquiétez pas, Heru Artion ne mord pas. J'ai rarement côtoyer de Daranovans aussi ouvert que lui.
- Ce n'est pas tant lui que le reste de sa cité que je crains.
- Chaque chose en son temps. Je croyais qu'après vous être lancer dans une aventure aussi risquée que votre dernière affectation, vous seriez serein.
- Il sait que ma dernière mission était auprès d'un druide?
- Non. Mais je doute que cela pose le moindre problème. Croyez-moi."

Chemin faisant ils étaient arrivés à la porte de la salle du Conseil, réservée pour la rencontre du jour. Kaëlis avait été prévenue, tout comme Artion. Il ne restait plus qu'à espérer que tout se passe bien.

Après un dernier encouragement, Medherith poussa la porte de bois finement travaillée...
HRP:
 

_________________
couleur: #9999ff
Mériale de Beaurivages - Dame Louve - Maîtresse des forges

Cadeau d'un gentil membre:
 

MdO2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Boulot Boulot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» boulot boulot boulot x.X
» Hey Ho ! Hey Ho! Nous allons au boulot!
» Recherche de petit boulot à Pré-Au-Lard.
» Un CV contre du Boulot. C'pas honnête ça?
» Un petit boulot en chanson... Ca existe à Terrae ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Ardamir :: Ardamir (Cité)-
Sauter vers: