AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un accident de parcours. (Khernal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
T'sisra Do'ath
Gwocoeur
Gwocoeur
avatar

Nombre de messages : 582
Âge : 117
Date d'inscription : 13/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  117 ans - Taille : 171 cm
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Un accident de parcours. (Khernal)   Jeu 4 Mai 2017 - 16:28

Hiver, Arkuisa, troisième ennéade de Verimios, an neuf, onzième cycle.


_ Il cuisinait quand le couteau a fini par se loger dans sa gorge. Couteau qu'il devait utiliser pour découper sa viande.

_ Fâcheux accident. Commenta le second soldat en contemplant la scène.

Un puysard était étendu au sol dans une mare de sang, devant sa table de cuisine. Il ne faisait aucun doute qu'il se préparait un en-cas, la viande découpée en tranches fines et jetée dans un saladier de champignons.

_ Ces mages de la Zho'Us Raghar préparent quelque chose si tu veux mon avis.

L'autre répondit par un hochement de tête en retirant la lame de la gorge du malheureux.

_ Qui est-ce ? Demanda-t-il en relevant le menton en direction de son collègue.

_ Zagon Miegnoth.

_ Oh.

_ Comme tu dis. La journée commence mal.


◈ ◈ ◈


En début de soirée, dans l'une des salles de l'Erkd’Fe Renor, la discussion battait son plein et le sujet principal était l'accident de ce matin. Plusieurs groupuscules y étaient représentés : Les mages de la Zho'Us Raghar accusaient ceux de la Ssinssrigg d’Valas d'y être mouillé jusqu'au cou. En effet, Zagon Miegnoth était soutenu par ses pairs depuis quelques ennéades déjà, et comptait avancer sa candidature au titre de Prime Sorcier. Les adeptes de l'Art de la branche religieuse répondaient à ces velléités en accusant certains magus de la branche civile d'avoir voulu prendre la place du défunt.
Et au milieu de tout ce capharnaüm et ces vociférations, se tenaient deux drows, parés comme des soldats, et pourtant mages eux aussi. Ils observaient tout ce beau monde se cracher au visage avec un amusement certain.

_ Comment crois-tu que tout ceci puisse finir ? Demanda le premier arcaniste du C'nros avec un fin sourire sur les lèvres.

_ Certains auraient engagé de leur fortune personnelle pour retrouver le coupable. Nous ne tarderons pas à la savoir. Lui répondit le second. Mais regarde donc, enchaîna-t-il en désignant discrètement une femme au milieu du groupe de la Zho'Us Raghar, la veuve à l'air de bien se porter.

Le premier poussa un long soupir en observant la puysarde. Les « accidents » n'arrivent que rarement sans raison au Puy, surtout quand les enjeux sont grands. Quant à cette enquête, il savait comment les choses se déroulaient au Puy, des témoins grassement payer pour chanter la partition qu'on leur a donné, quelques accidents de plus pour faire taire les gêneurs... Zagon Miegnoth ne devait être que le premier d'une longue liste.


Dernière édition par T'sisra Do'ath le Lun 12 Juin 2017 - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Khernal Kre'Nael
Drow
avatar

Nombre de messages : 93
Âge : 17
Date d'inscription : 17/05/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  428 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Un accident de parcours. (Khernal)   Mer 24 Mai 2017 - 19:18

« – Et que crois-tu qu’il se passera lorsque je m’en serai emparé, harltlu ? »
Un rictus trancha le visage du drow sur lequel ses deux prunelles brillaient déjà d’une soif inextinguible de pouvoir. Comme un humain à qui l’on aurait fait miroité un trésor inestimable, le nouveau Phord’ur devait déjà sentir son bon sens l’abandonner pour une simple promesse de reconnaissance. Il aurait donné son Ykrel à Teiweon si cela avait avancé d’un seul lever d’Astre, son ascension. Le Ditronw Da’re dévisagea son subalterne, lueur maligne logée dans ses yeux vermeils. Celui-ci avait enfin compris que, Khernal Kre’Nael sorti de l’Institution par la grande porte, la route serait tracée pour le nouvellement-nommé Yku’uh Sfenre. Un bon soldat et un excellent arcaniste à la loyauté inspirée par les plus grands héros du peuple eldéen et la discipline de fer qui y règne.

Le Ditronw Da’re claqua de la langue et la porte du bureau s’ouvrit sur une esclave dont la jeunesse était visible jusque sur ses traits meurtris. « – Notre discussion a prit fin, Phord’ur. Je n’ai nul doute que tu te souviendra de ton rôle lorsque tout sera en marche. »
Le battant se referma sèchement derrière le drow, rendant à la pièce sa lourdeur d’auparavant. Des particules de poussières flottaient, en suspension, éclairées par les seules lumières des chandelles aux quatre coins de la pièce. Khernal resta un moment interdit, puis fit volte-face. Sa robe claqua avec un bruit sourd et il s’assit derrière l’imposant bureau.

Trois coups résonnants heurtèrent la porte, qui s’ouvrit pour laisser entrer un drow aux habits frappés de la marque du C’nros. Il salua respectueusement son supérieur, comme il en était l’usage dans l’institution, et embraya. « – Excusez mon intrusion, Maître. Il s’agit de Zagon Miegnoth, un mage de la Zho’Us Raghar. »
Le Ditronw Da’re eut un grognement en guise de réponse. « – Je sais bien qui est Zagon Miegnoth, harltlu. Parle. » Le mage en question était bien connu de toutes les hautes sphères du pouvoir. Mais son ambition au trône de l’Ust Melzar l’était plus encore.
« – Il a été retrouvé mort ce soir. Assassiné, sans doute. »
Les prunelles du maître du C’nros semblèrent vouloir fuirent leurs orbites lorsque le mage finit. Celui-ci perçut la colère de son supérieur et fit mine de partir.

« – Harltlu[i] ! l’arrêta Khernal, Tes services me seront utiles. » La colère déformait sa voix ; elle n’admettait pas de contestation. « Entoure-toi de qui tu voudras, mais je veux connaître l’auteur de ce meurtre. Nul besoin de te rappeler ce que tu gagneras si tu réussis, ni combien tu perdras si tu échoues… »

Le dénommé Yrka Khat’nt s’en fut par l’embrasure et laissa la Ditronw Da’re, de nouveau, seul, à sa réflexion. A son appel, une [i]rothe
lui déposa une coupe d’argent et une cruche remplie d’un vin, somme toue de bonne qualité. L’esprit délié par l’alcool, il se mit à envisager d’autres hypothèses plus folles les unes que les autres sur, non pas les raisons de l’assassin du mage noir, mais sur l’assassin lui-même. Un tel geste à un tel moment crucial ne pouvait que signifier que d’autres concurrents prenaient la course au pouvoir au sérieux. Plus d’un convoitaient la place du Prime Sorcier, tant parmi les mages de la Erkd’Fe Renor que ceux de la Ssinssrigg d’Valas. Retourner son poignard contre la gorge de ses ennemis était une stratégie plus que monnaie courante au Puy d’Elda. Tout consistait à savoir qui tenait la lame.

Ou alors… tout cela n’était qu’un piège pour l’attirer lui. Une machination uniquement destinée à lui faire prendre des risques inutilement. Sur ces réflexions, la tête embourbée dans le précieux liquide rouge sang, les yeux du Ditronw Da’re se voilèrent de leurs paupières et il sombra dans un sommeil trop longtemps repoussé…

Traduction:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr
T'sisra Do'ath
Gwocoeur
Gwocoeur
avatar

Nombre de messages : 582
Âge : 117
Date d'inscription : 13/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  117 ans - Taille : 171 cm
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Un accident de parcours. (Khernal)   Lun 12 Juin 2017 - 20:03

Hiver, Arkuisa, troisième ennéade de Verimios, an neuf, onzième cycle.


L’enjeu était grand. Très grand. Il se devait à tout prix d’accomplir la mission que Kre'Nael venait de lui confier. Les portes du bureau se refermaient à peine, que le mage du C’nros sentait le sol se dérober sous ses pieds rien qu’à l’idée de ne pas savoir par où commencer. Tous ses sens lui hurlaient que cette histoire sentait le danger à plein nez, et les poils de sa nuque se dressaient à l’énumération des possibles meurtriers.
Car il était évident que ce n’était pas un accident. Dans un moment aussi crucial, cela ne pouvait être qu’un départ forcé. Brutal certes, mais bel et bien forcé. Et la liste de ceux ou celles qui auraient pu lui tenir la porte s’allongeait sans cesse.
D’un côté, il y avait les partisans de la Ssinssrigg d’Valas. Tout le monde sait qu’ils ne rêvent que d’une chose : Mettre la main sur l’Erkd’Fe Renor en élevant l’un des leurs au rang de Prime Sorcier. Et par la même occasion, tenter d’impliquer le religieux plus qu’il ne l’est déjà. Et personne, hormis les adeptes religieux, ne souhaitaient que cela ne se produise.

- Saletés… Siffla-t-il entre ses dents alors qu’il remontait le long et sombre corridor qui le mènerait à la sortie.

Pour ces fanatiques, il avait bien une idée de qui rencontrer, bien que ça ne lui fasse guère plaisir. Sa mère était proche de ces gens là, et connue comme la fine fleur du fanatisme de leur caverne. Elle saurait peut-être le renseigner s’il manœuvrait correctement.
Et concernant ceux de la Zho'Us Raghar… Là encore il devait y avoir une longue liste d’ennemis potentiels. Avec la mort de Miegnoth, restait à voir qui irait se saisir de l’opportunité de le remplacer en tant que candidat au titre. Peut-être serait-il judicieux d’aller présenter ses condoléances à sa veuve ? Après tout, ce serait l’occasion d’en apprendre plus sur les luttes de pouvoirs au sein même de ce groupe.

Alors qu’il refermait la porte d’entrée des locaux derrière lui, une nouvelle idée lui traversa l’esprit. Et si… Un mage de C’nros était impliqué ? Et si le Ditronw Da’re avait manigancé cela tout seul ? Qui de mieux que son serviteur pour se lancer à corps perdu dans une enquête sans coupable ?
Il secoua la tête. Non, non, il avait entendu parler de lame. Si cela venait de Kre'Nael, c’eut été avec en usant de magie qu’il l’aurait tué. A moins que cela n’était qu’une tentative pour brouiller les pistes ?

Trois choix majeurs s’offraient à lui. Mais mieux valaient ne pas se tromper, car aller dans un sens pourraient bien lui faire perdre d’autres pistes, peut-être plus justes… Ou le mener à sa perte.
Revenir en haut Aller en bas
Khernal Kre'Nael
Drow
avatar

Nombre de messages : 93
Âge : 17
Date d'inscription : 17/05/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  428 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Un accident de parcours. (Khernal)   Lun 14 Aoû 2017 - 21:07

La suite des événements s'annonçait aussi complexe que périllieuse. Mais des décisions devaient être prises, et la première d'entre elles menait dans l'une des cavernes du niveau des habitations. Et pas n'importe laquelle. C'était celle ou résidait la, désormais, veuve Miegnoth.
La demeure dont elle héritait n'était pas des plus horribles, bien au contraire. Spacieuse, finement ouvragée et entretenue par des esclaves bien dressés, Assilva jouissait aujourd'hui d'un confort certain, en plus d'une fortune bien assez suffisante pour survivre encore de longs siècles à ce veuvage.

Le mage du C'nros s'avancait devant la grande porte d'acier du Domaine Miegnoth. Et quel ouvrage c'était ! Une fresque taillée dans le métal qui représentait des drows sur piedestal porté par des races inférieures. Du plus bel effet, et du meilleur goût.
Il ne fallut guère plus de temps pour que les portes ne s'ouvrent, et qu'il ne soit acceulli par un esclave.

«- Sombrejour mon maître, commença le vieil homme en s'inclinant bien bas, ma maîtresse fait son deuil, souhaiteriez-vous que je lui porte un message ? »

L'esclave savait parfaitement où était sa place, et ce vieux débris avait mis à profit son intellect pour apprendre la langue puysarde. Et c'était sans aucun doute ce qui lui avait valu cette place de choix parmi les sous-races, car l'homme était habillé de frusques correctes et non pas de haillons.

Le mage renifla de mépris à l'égard de l'esclave. Il retint un crachat du plus mauvais effet à la gueule de celui-ci et se contenta de le pousser en avant pour passer les barreaux de la grille.

«- Annonçe-moi à ta maîtresse, esclave. Je suis Yrka Khat’nt, Hartlu du Seigneur Khernal Kre'Nael. » déclara-t-il d'un air condescendant.

Le vieil homme, sans doute fait prisonnier il y a bien longtemps et mis au service d'une maîtresse beaucoup trop clémente, était l'image même de la déchéance. L'image d'horreur pour un drow qui ne se voit jamais vieillir : la faiblesse.

L'homme s'inclina bas, vraiment très bas. Il se redressa dans une grimace presque invisible mais conserva le regard baissé.

«- Ainsi sera fait, mon maître. Je vous invite à me suivre jusqu'au salon. J'irai quérir ma maîtresse prestement ».

Il tourna dès lors les talons, pour passer le portail, que deux autres esclaves, bien moins traités que le vieil homme, refermaient. Le drow et son guide traversèrent la cour, au centre de laquelle tronait une imposante sculpture dédiée à, non pas un dieu, mais le défunt Miegnoth lui-même. Certes il était réputé pour la très haute estime qu'il avait de lui-même, mais à ce niveau... On hésitait entre la folie et le ridicule.

Mais point de temps pour s'attarder, et l'homme pénétra dans la demeure en tenant la porte au drow qui le suivait.

«- Le salon est sur votre gauche, un peu plus loin. »

L'esclave, les jambes trop courtes au goût du mage, fut poussé régulièrement pour être incité à aller plus vite. Ils arrivèrent dans la demeure de la veuve Miegnoth, où l'esclave l'invita à prendre place dans le luxueux salon de la drow. Le vieil homme eu droit à un regard plein de sous entendus avant qu'il ne disparaisse dans l'angle de la porte, sans doute parti chercher sa maîtresse.

Le coeur battait bruyamment dans la poitrine de Yrka Khat'nt. Il savait qu'il n'avait pas le droit à l'erreur. Cette femme était probablement la meilleure pistre qu'il avait pour retrouver le coupable du meurtre.

On le fit patienter - trop, à son gout - avant que la veuve Miegnoth ne soit introduit dans le salon.

«- Maitresse, je vous en prie.
«- File donc aux cuisines, il y a du travail. Répondit la veuve en pénétrant le salon.Yrka Khat'nt, Hartlu du Seigneur Khernal Kre'Nael... Je devine ce qui vous amène, et ce ne sont pas de plates condoléances j'imagine. »

Le mage dévisagea un instant la nouvelle venue, lui adressant un sourire mielleux qui retroussa ses lèvres et dévoila des dents jaunies.

«- Ne vous méprenez pas sur les intentions de mon maître en m'envoyant ici, Dame Miegnoth. Le Ditronw Da're vous offre sa sympathie à l'égard des évènements qui ont troublé votre paisible vie.
- Cependant, ce ne sont pas que des considérations aimables qui font les raisons de ma présence ici. Khernal Kre'Nael pensait que vous pourriez lui en apprendre un peu plus sur la mort de votre mari. »

La veuve s'avança, dans une démarche féline et gracieuse, sans lâcher le puysard du regard.

«- Je pense que tout le monde est déjà au courant. Il serait... Tombé sur un couteau qu'il tenait fermement. Déclara-t-elle froidement.Que voulez-vous exactement ?

Ignorant superbement la question Yrka Khat’nt répliqua :

«- Je vous sais plus intelligente que cela. Au delà des apparences, savez-vous quelque chose ?
- - Et vous devez l'être encore plus, au son de ce ton condescendant. Aussi, avec toute cette matière qui vous en déborde des oreilles, je peux intimer de vous faire raccompagner ? Je m'en voudrais terriblement si vous perdiez votre temps. »

Le mage du C'nros plissa les yeux.

Si vous le permettez, j'aimerai bien "passer" mon temps ici. Quant à moi, je m'en voudrai beaucoup si vos insinuations avaient des conséquences plus... facheuses. Aussi, si vous me rendez le service, vous serez récompensée à la hauteur de votre apport dans mon enquête.

La veuve pincait d'hors et déjà les lèvres. Cet effronté se permettait de se pavaner chez elle, dans sa propre demeure.

«- A mon avis, si vous ne satisfaisez pas les exigences de votre maître, c'est vous qui aurez des ennuis. J'attends de vous, qui êtes chez moi, un minimum de déférence.
- Nous avons donc des intérêts communs dans cette affaire. Contre ma... déférence dans votre deumeure, aurais-je quelques réponses, Dame Miegnoth ? »

Assilva lui adressa un regard hautain, avant de saisir une chaise qu'elle traina sur le sol pour venir s'assoir en face de son invité.

«- Vous voulez savoir si mon mari avait des ennemis, je suppose. Mais nous sommes au Puy d'Elda, et ici, tout le monde en a. D'autant plus lorsqu'il s'agit de se battre pour le titre du Prime Sorcier. Alors, que cherchez vous à savoir exactement ? Précisez votre pensée. »

L'invité resta un moment silencieux.

«- Au dela de savoir qui a tué Zagon, nous cherchons à savoir quelle institution s'attache tellement au poste du Prime Sorcier pour tuer d'une façon si peu discrète un haut mage de la Zho'Us Raghar. »

La veuve poussa un long soupir, trop long pour être vrai, et dénotant ainsi un brin de dédain.

«- Le C'nros ? Demanda-t-elle sur le ton du pince-sans-rire.Comme cela pourrait être ces furieux de la Ssinssrigg d’Valas. Tout le monde sait qu'ils ne rêvent que d'une chose, c'est de mettre l'un des leurs à ce poste. »

Elle n'ajouta rien de plus, mais paru hésitante un bref instant, avant d'afficher à nouveau un air neutre, derrière lequel elle semblait cacher ses émotions.

[Lancé 1d20. Réussite si < 15. Résultat : 16]

«- J'aurai préféré que vous me donniez une réponse plus claire, moins nébuleuse. La flamme de la vengeance insuflée par Meignal ne pousse-t-elle pas votre coeur de véritable drow à chercher la vérité ? »

Elle feignit l'indignation. Son coeur de véritable drow ?

«- Pour qui me prenez-vous ? Siffla-t-elle entre ses dents.Evidemment que je finirai par me venger. Conlut-elle en croisant les bras sans lâcher son interlocuteur du regard, avant de marquer une pause de bien cinq secondes.Même... Même dans nos rangs, ceux de la Zho'Us Raghar, il avait des ennemis. Et ils sont aussi les miens. Après tout, entre mages, nous finissons tous par nous mettre des bâtons dans les roues. »

La veuve se pencha légèrement vers l'avant pour être certaine de capter l'attention du mage du C'nros.

«- Prenez Charaenil Teluae... Elle m'a toujours jalousée moi, deux siècles et quelques années que cela durait. Mais dès lors que mon mari fut en tête de la course au titre au sein de nos rangs... Son regard s'est tourné sur lui. Il est de notoriété publique qu'elle concourrait aussi pour se poste. Et quand d'autres ont finit par se ranger derrière lui, il semblerait qu'elle ait fomenté un mauvais coup.
- Vous finirez par vous venger ? annonca-t-il d'un ton risible Et cela, vous le ferez une fois l'assassin de votre mari les deux fesses assise sur un trône où le crâne du téméraire Miegnoth trônera fièrement ? La vengeance est un plat qui se mange froid - certes. Mais attendez trop longtemps, et le plat tournera. La flamme sera tarie, et vos ennemis vous verront crever dans l'indifférence. Je ne suis pas votre ennemi - Khernal Kre'Nael ne l'est pas. Il est prêt à s'engager pour retrouver le tueur et ne pas laisser le meurtre de votre mari impuni. »

«- Alors mettez-vous au travail. Apportez moi la tête du, ou de la meurtrière. Et je saurais vous rendre service en retour. »

Yrka Khat’nt cacha tant bien que mal son désarroi. La veuve s'illustrait particulièrement dans son inutilité au Puy d'Elda. Ses escalves auraient eu une bien meilleure utilité dans la demeure d'un illustre eldéen plus méritant. Quant à ce vieil homme qui crachait dans la langue du peuple d'Uriz, il était à l'image de sa maîtresse : faible et lâche.

Il se leva en dévisageant la veuve.

«- Soyez-sûr que le Seigneur Kre'Nael pourra pallier votre incapacité à retrouver votre mari et qu'ainsi, nous serons tout deux satisfaits. »

La veuve se leva à son tour, toisant le drow sans rien ajouter. Elle afficha un air de dédain, et fronça les sourcils avant de tourner les talons pour sortir d'un pas lent et mesuré de la pièce, en ordonnant à un esclave de raccompagner leur hôte à la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un accident de parcours. (Khernal)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un accident de parcours. (Khernal)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voiture de Djakout-Mizik impliqué dans un autre accident de la circulation
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Accident maritime : l’Etat Haïtien doit être responsabilisé
» ?La vie nous laisse le choix d’en faire un accident ou une aventure. ? CALLIE&DONOVAN
» Parcours minotoror / tot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Terres de l'Est ~ SUD EST :: Cité d'Elda :: Niveaux intermédiaires-
Sauter vers: