AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La remontée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Niklaus d'Altenberg
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 407
Âge : 29
Date d'inscription : 20/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 29 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: La remontée   Mar 23 Mai 2017 - 17:22


La remontée


"Laissant de vaporeux sillages
Dans leur course au-dessus des eaux,
Au bord du ciel de blancs nuages
Errent comme de blancs agneaux."






Fin de 3ième énnéade de Vérimios

Le baron d’Apreplaine avait passé quelques jours seulement en Apreplaine. Son fils était de toute manière loin. Il l’avait envoyé avec ses précepteurs chez une amie de confiance pour le temps de la transition. Au printemps il le ferait revenir si les choses s’étaient bien calmées d’ici là. Il n’était pas resté plus d’une ennéade à Apreplaine-la-ville et s’était presque immédiatement dirigé vers Syriac.

Il avait pris le temps de traiter quelques évènements tragiques dans la ville et de donner quelques instructions supplémentaires pour le reste du Garnaad. Les choses avaient bien changées et le baron s’apprêtait à prendre le navire pour l’Erac avec une légèreté d’esprit qu’il n’avait pas eu depuis longtemps. Il était toujours relativement optimiste, même s’il disposait toujours d’une couche de réalisme circonspect. Mais aujourd’hui les choses étaient différentes, il avait bien du mal à contenir sa bonne humeur. Lui qui d’habitude était un homme qui, s’il était agréable, n’était pas d’une grande jovialité, il étonnait les gens qui le connaissait.

Il était heureux de prendre la mer. Et ceci malgré les dangers d’un océan hivernal. Il avait toujours eu une affection particulière pour cet élément et regrettait toujours un peu de ne pas avoir trouvé plus de temps pour vivre sur la mer. Mais l’on ne pouvait à la fois être marin et baron. La vie ne laissait pas tous les choix.

La remontée vers Erac avait été calme. Mieux que cela, elle avait été ensoleillée. Si le vent était froid et ferme, il ne s’était jamais transformé en tempête et la mer avait été clémente. Comme si l’optimisme du jeune homme s’était retranscrit dans le climat. Le navire était de bonne facture. Il ne servait que peu, comme beaucoup des navires de la flotte occidentale, qui était aussi chétive qu’inefficace. Il fallait dire que les bateaux ne disposaient pas d’équipages, fautes de moyens avec la disparition de la Couronne. Les choses allaient certainement changer. Pour le malheur de Meca et le bonheur de Niklaus. Il paierait pour la location du navire de la flotte royale occcidentale. L’Apreplaine disposait également de navires, mais il s’agissait de navire servant principalement à desservir les quelques ilots fortifiés servant de bagnes au large des côtes, les phares ou à garder les côtes. Il avait préféré la solution d’emprunter ce navire à la flotte occidentale à la fois par sécurité et également pour pouvoir convoyer M. d’Erac avec lui-même vers Sainte Berthilde s’il le souhaitait. Il n’était pas impossible qu’ils décident de chevaucher, auquel cas le navire remonterait sans lui le prendre à Sainte Berthilde. Il verrait bien.

La dernière fois qu’il avait pris le navire était pour rentrer d’Erac, et il le reprenait à présent pour remonter en Erac. Il fallait dire qu’il ne serait certainement pas aventuré à passer par le Médian. Les choses s’étaient tendues et bien que les discussions ne se fussent jamais rompues, il avait bien du mal à savoir s’il serait encore bien accueilli sur place. Il avait ses doutes. Et de toute manière il préférait que ce voyage soit discret.

L’arrivée au port d’Erac fut sans tambour ni trompette. Le navire était suffisamment important pour qu’on procède à un contrôle étendu de ce dernier. Il finit par être admis sans problème par les douaniers et se rendit immédiatement au château des ducs. Il ne connaissait l’endroit qu’en raison de sa dernière venue. Et par les Dieux qu’il s’agissait là d’un mauvais souvenir ! La catastrophe de la Diète avait provoqué un raz de marée supplémentaire. Mais cette fois Niklaus espérait qu’il présageait réellement d’une période prolongée de paix.

Il arriva au château et se fit annoncer. On l’introduisit auprès du duc d’Erac. Il s’inclina naturellement devant le tout jeune homme. Il attendit que ce dernier lui adresse la parole pour lui adresser la parole, se conformant ainsi à l’étiquette et répondit ainsi à ce dernier :


« - Bonjour Votre Altesse. Je vous remercie de me recevoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Renaud d'Erac
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Âge : 39
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La remontée   Lun 12 Juin 2017 - 11:06

Très occupé, Renaud l'était, il avait lancé les préparatifs pour le voyage à venir. Malheureusement, il détestait déléguer, aussi il passait le plus clair de son temps enfermé dans un bureau, donnant des ordres pour que tout soit prêt conformément à ses souhaits. De même, il désirait régler le plus de choses possibles avant son départ, malheureusement, les journées étaient toujours trop courtes. Ses sœurs s'inquiétaient beaucoup pour lui, essayant de le ralentir ou de faire confiance à ses subalternes, mais elles avaient du mal à le faire ralentir. C'était un vrai bourreau de travail, contrairement à ses frères qui se prélassaient dans le faste. Renaud fondait de grands espoirs sur la tournée qu'il allait débuter, première pierre à la fondation de ce qu'il voulait bâtir. Et ce qu'il désirait, c'était un duché à la splendeur d'antan, entier avec ses terres de juré et disposé à jouer dans la cour des grands. Il savait qu'on le regardait, et aussi que certains ne manquerait pas de soulever la moindre erreur qu'il ferait.

C'était donc un jour ou il avait un mal de tête conséquent à force de lire des documents qu'on lui annonça l'arrivée de Niklaus d'Altenberg. Renaud était toujours convaincu qu'il avait besoin de cet homme pour contrecarrer le médian au cas ou le nord ne mettait pas en branle les hostilités qu'ils préparaient. s'extirpant à sa lecture difficilement, il demanda qu'on l'amène à la chambre qui lui serait donné afin qu'il puisse se remettre de son voyage et se préparer s'il le désirait. De son côté, il alla passer ses plus beaux atours afin de paraitre aussi prestigieux que son titre le demandait. Il se rendit ensuite dans le salon qu'il avait prévu, ou tout était prêt, une bonne flambée et tout le nécessaire pour se désaltérer ou s'hydrater. Lorsque Niklaus entra, il alla vers lui et lui tendit ses bras, voulant prendre ceux de son interlocuteur

"Niklaus, comment allez vous ?"

Il laissa le Baron d'Apreplaine répondre avant de reprendre

"Voyons, il est normal qu je vous reçoive Niklaus, je reste persuadé que nous avons de grandes choses à faire ensemble. Dites moi, comment s'est passé le voyage ? pas trop difficile avec cet hiver qui nous tombe dessus comme ça ?"

Renaud lui montra les fauteuils disposés en face de la cheminée, afin de pouvoir profiter pleinement de la chaleur du foyer, avec une petite table entre les deux ou se trouvaient la nourriture et les boissons, fraiches ou chaudes, au choix

"Mais je manque à tous mes devoirs, installez vous donc et servez vous. Quelles nouvelles me rapportez vous donc ?"
Revenir en haut Aller en bas
Niklaus d'Altenberg
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 407
Âge : 29
Date d'inscription : 20/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 29 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La remontée   Lun 12 Juin 2017 - 21:49

Le duc d’Erac reçut Niklaus à bras ouverts. Au propre comme au figuré. Niklaus accepta les bras avec humilité, remerciant silencieusement le jeune duc tout en le saluant. Le duc demanda à Niklaus s’il avait bien voyagé. C’était le cas et Niklaus remercia en ces termes :

« - Le vent était avec nous. Nous avons eu de la chance. Ce début d’hiver est redoutable effectivement. Les Dieux soient loués nous avons la chance au moins en Apreplaine d’avoir pris les devants. Je pense que cet hiver va être long et froid, mais en continuant à nous rationner, nous devrions être capables de tenir sans soucis particuliers, tout en fournissant les ressources nécessaires aux domaines proches. La situation est dure, mais nous avons connus pire. »

Le duc proposa à Niklaus une place assise ainsi que des collations. Il accepta une tasse de thé chaud ainsi qu’un fruit. Il n’était pas affamé, étant habitué à se serrer la ceinture, mais n’avait pas encore eu l’occasion de s’alimenter pour ce jour.

« - Vous devez d’ores et déjà connaitre l’essentiel des nouvelles les plus urgentes. J’ai demandé à mes secrétaires de vous faire parvenir nos édits et nos publications. J’ai eu l’occasion de rencontrer leurs altesses les ducs de Solariel et Sa grandeur le chancelier de Wenden. Avec ce dernier j’ai pu mettre en place le détail des modalités légales de la restitution des terres royales au gouvernement de Sa Majesté. C’est maintenant chose faite. Et il est maintenant mon devoir de m’acquitter avec rigueur de la transition qui m’est demandée et d’assurer ma succession aux affaires. »

Là encore Niklaus parlait avec une froideur calme de la situation, comme si l’on ne parlait pas de son propre cas. Il leva ses yeux jusqu’à lors concentré sur le service du thé pour soutenir le regard du duc tout en lui adressant un sourire poli.
Revenir en haut Aller en bas
Renaud d'Erac
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 59
Âge : 39
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La remontée   Mar 20 Juin 2017 - 13:32


Un voyage en bateau, voila une idée saugrenue par les temps qui courent, surtout sur l'océan. Niklaus avait risqué sa vie pour venir

"Naviguer sur l'Eric avec cet hiver, vous êtes bien téméraire. Les plus endurcis des marins rechignent à quitter le port sauf à en avoir une très bonne raison. Ils disent qu'il est pratiquement impossible de voguer en ce moment. Enfin vous êtes sain et sauf, c'est le principal."

Quand aux nouvelles, en fait, il y en avait bien peu, à part des affaires de justice qui ne concernaient en rien le Duc d'Erac

"Les nouvelles les plus urgentes ? lesquelles ? nous ne savons que bien peu de choses en fait. Chacun semble rester cloitré chez soit, à moins que ce ne soit tout le contraire, et que tout le monde profite de cet hiver rigoureux pour parlementer, mais de cela, nous n'en savons pas grand chose. C'est que la neige rends difficile les échanges, tout comme les voyages."

Renaud omettait de dire que lui même allait bientôt tenter une expédition, tout en se dépêchant pour éviter d'être encore sur les routes au plus profond de l'hiver, surtout vu les conditions actuelles qui étaient déjà bien inquiétantes. Puis tout s'enchaina, Niklaus expliqua des choses qui retournèrent Renaud, lui qui voulait essayer de briller diplomatiquement et de jouer l'intermédiaire entre la couronne et les Terres Royales, voila qu'on lui avait coupé l'herbe sous le pied. Pire, ou mieux, il semblait que tout soit déjà fait. Si les Terres Royales retournaient dans le giron du Roy, voila qui devrait changer pas mal de choses pour le médian rebelle, voyant les forces adverses prendre encore de l'ampleur pour aller frapper à leur porte au printemps. Niklaus apportait avec lui bien des nouvelles

"Soltariel, vous voyagez beaucoup dites mois. Mais qu'entend je ? vous voulez dire que le Comte d'Aretria serait devenu chancelier du royaume ? et vous allez lui remettre ls Terres Royales ? voila qui est intéressant, je n'en savais rien. Dites moi, qu'est ce qui vous a décidé à vous ranger sous la bannière royale et à rentrer dans le rang, racontez moi, racontez moi, que s'est il passé ? qui est déjà au courant de votre ralliement ?"

Renaud avait prit un ton léger et curieux, mais intérieurement il brulait d'en savoir plus
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La remontée   

Revenir en haut Aller en bas
 
La remontée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)
» « Patate. Patate douce, douce patate. Cruel légume. » [Louise]
» Remontée mécanique [Pv Edhan Royard]
» Gynna et Tom : Je n'arrive pas a remonté la pante.
» Virginie arrive au boulot, complètement remontée...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché d'Erac-
Sauter vers: