AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lancement du projet - Phase 1 : le frangin [Guillaume / Maélyne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mathilde de Clairssac
Humain
avatar

Nombre de messages : 419
Âge : 29
Date d'inscription : 07/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  23
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Lancement du projet - Phase 1 : le frangin [Guillaume / Maélyne]   Mar 30 Mai 2017 - 11:34


4ème ennéade de Verimios, 9ème année du XIième cycle

La route entre Hiviène et Seram fut bien vite avalée sous les sabots de Tempête. Certes, la benjamine des Clairssac aurait pu prendre un moyen de transport plus conventionnel mais il lui aurait fallu le double de temps pour rejoindre la ville où son frère s’était établi.
Tout le long du trajet, elle avait répété inlassablement les mots qu’elle devait prononcer devant lui mais à présent qu’elle venait de mettre pieds à terre, plus rien ne lui venait.
Comment aborder le sujet ? Comment lui faire comprendre l’importance de ce voyage qu’elle comptait entreprendre ?
Inutile de chercher à lui faire comprendre. Elle connaissait Guillaume par cœur… il désapprouverait, il pesterait mais il ne l’enfermerait pas à double tour dans les cachots de la ville pour la retenir contre son gré. Il fallait juste, une fois de plus, qu’elle accepte d’essuyer la colère de son frère. Et elle le ferait sans broncher. Si, si, elle s’était jurée de faire le dos rond, de ne pas élever le ton … après tout, Jérôme n’était pas là pour les tempérer tous les deux. Elle l’écouterait rouspéter, l’embrasserait s’il la laissait s’approcher suffisamment pour cela, et elle partirait.

Pour le moment elle ne pouvait pas encore prendre congé d’Hiviène, elle n’avait pas reçu de réponse de son chevalier… enfin… du Chevalier Tancrède. Et sans sa présence elle se verrait contrainte de prendre la route avec des hommes choisis et engagés par son intendant.
Elle lui faisait pleinement confiance pour lui trouver une petite troupe qui conviendrait pleinement à Jérôme et Guillaume…

Mathilde se présenta à l’officier qui vint récupérer les rênes de son cheval et il lui indiqua le chemin pour rejoindre Guillaume. Sans attendre elle pénétra dans le château et se dirigea dans la direction indiquée. Parvenue devant la porte du bureau, un homme s’avança vers elle, elle le connaissait pour l’avoir déjà croisé lors des précédentes ennéades. Il suivait Guillaume comme son ombre. Mais à présent, il l’observait d’un œil désapprobateur. Qu’avait-il donc à la regarder ainsi ?


« - Pourriez-vous demander à Guill…à Messire de Clairssac s’il a quelques instants à m’accorder ? Je ne le dérangerai pas longtemps. »
« - Et vous êtes ? »
« - Je… euh…je suis … sa sœur, Mathilde de Clairssac. » déclara la jeune fille, surprise par la question.
« - Oh… Pardon Dame Mathilde… Je ne vous avais pas reconnu. Et bien… je vais lui dire que vous êtes là. Voulez-vous que je vous fasse accompagner à une chambre ? »
« - A une chambre ? Pourquoi donc ? Mon frère ne peut-il pas me recevoir ici ? »
« - Bien sûr que si … bien sûr que si. C’était seulement pour que vous puissiez vous rafraîchir un peu. Mais je vais le prévenir tout de suite. »

Sans attendre un mot de plus, l’homme fit demi-tour, frappa brièvement à la porte du bureau puis pénétra dans la pièce sans un regard derrière lui, laissant la jeune de Clairssac le rouge aux joues.
D’un geste rapide de la main, elle évalua la catastrophe capillaire… Elle ne pourrait pas faire grand-chose d’autres que de rapatrier ses épaisses boucles blondes par-dessus son épaule en essayant de les ordonner un peu. Elle était en tenue de monte, c’était bien loin des tenues qu’une Dame devait porter mais tellement plus pratique à cheval… Elle épousseta rapidement le tissu et elle finit par s’essuyer le visage avec le mouchoir qu’elle garder dans sa manche. Vu la poussière… elle devait effectivement être dans un sale état. Mais tant pis. Elle souhaitait juste voir son frère, pas la délégation complète des nobles d’Etherna.
Revenir en haut Aller en bas
Maélyne de Lourmel
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 2478
Âge : 26
Date d'inscription : 14/03/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25 ans / 983 du 10ème cycle.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Lancement du projet - Phase 1 : le frangin [Guillaume / Maélyne]   Ven 2 Juin 2017 - 7:19


« Messire. Votre sœur, la Dame d’Hiviène est de retour. »

Guillaume était débout, face à une table comprenant une multitude de cartes de la cité et de ses alentours. Il y avait également bon nombre de parchemins, sans réels utilités, bref c’était le bazar. Un bazar qu’il regardait de haut, poings serrés sur la dite-table pour y prendre appuie.

« Pas maintenant. » Répondit-il alors qu’on le sentait complètement ailleurs.

« Mais sire… C’est votre sœur » se permit d’insister le valet. « Ne deviez-vous pas… »

« Oui, c’est vrai. Tu fais bien de me le rappeler. » Tout d’un coup son bureau perdit toute son attention et il se précipita hors de la pièce, dévala quelques escaliers, fonça parmi quelques couloirs pour finalement se retrouver face à face avec Mathilde. Il se permit de l’attirer vers elle, déposant un dos baisé sur son front.

« Je vois que tu t’es encore amusée avec Tempête. Tu devrais te pomponner un peu, n’oublie pas que pour les seigneurs ici présents, tu es la sœur de leur baron. » Et c’est repartit. Guillaume aimait sa sœur mais il ne pouvait s’empêcher de la materner.

« Écoute, je n’ai pas beaucoup de temps à t’accorder. » Dit-il en lui proposant son bras pour l’inviter à marcher. « Le Berthildois a retiré ses troupes et leurs régent a annoncé avoir fait une erreur en nous soutenant militairement. Nous sommes donc à présent en infériorité numérique face au Marquis. Je dois organiser la défense de la cité, et je compte sur toi pour m’y aider. » Il fit une pause puis reprit : « J’ai besoin de ta plume, Mathilde. Nous avons le port à notre avantage, nous pourrons donc nous faire approvisionner par bateau surtout que le sieur St-Aimé nous fournira en vivres et en bois. » Il s’arrêta puis la regarda. « Mais je dois aussi t’annoncer une mauvaise nouvelle. Pour pouvoir m’assurer autant de soutien il m’a fallu négocier. Des terres une fois la guerre gagnée, des contrats de passage pour le port… mais pas que. » Il soupira et eut toute la peine du monde à lui annoncer ce qu’il s’apprêtait à lui révéler. « J’ai également promis ta main, Mathilde. J’espère que tu comprends qu’en circonstance de guerre, alors que notre Pays est occupé, je n’ai pas eu d’autres choix. L’avenir des Clairssac est en jeu, désormais. »
Revenir en haut Aller en bas
Mathilde de Clairssac
Humain
avatar

Nombre de messages : 419
Âge : 29
Date d'inscription : 07/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  23
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Lancement du projet - Phase 1 : le frangin [Guillaume / Maélyne]   Sam 3 Juin 2017 - 19:40


Attendant dans le couloir, Mathilde patientait en faisant mine de ne pas remarquer les regards étonnés que les gens lui jetaient en passant. Effectivement elle aurait dû faire un effort vestimentaire… Non elle n’aurait tout simplement pas dû oublier qu’elle rendait visite au Baron.
Enfin elle entendit les pas de son frère et lorsqu’elle croisa son regard elle lui adressa aussitôt un immense sourire. Elle savait que la discussion qui l’attendait ne serait pas des plus faciles mais il s’agissait tout de même de son frère.


« - Bonjour Guillaume, moi aussi je suis ravie de te voir »   déclara-t-elle amusée avant d’être entraînée pour faire quelques pas ensemble.

« - Ne t’inquiète pas, je ne te retiendrai pas longtemps, je devais juste m’entretenir avec toi d’une affaire urgente …»

Comme s’il ne l’avait pas entendu, Guillaume entama la conversation sur les divers problèmes politiques qu’il rencontrait actuellement. Evidemment le sujet était d’une importance capitale pour lui, pour la Baronnie, pour des milliers de gens. Mais Mathilde n’y entendait rien et à vrai dire, elle ne voulait pas s’y intéresser. La politique des hommes était un mystère pour elle. Un jour ils étaient capables de se combattre avec hargne et le lendemain ils festoyaient ensemble en rêvant de guerroyer contre de nouveaux ennemis.
Elle l’écoutait d’une oreille distraite, repensant aux mots qu’elles voulaient prononcer pour évoquer son projet.
Elle y avait longuement réfléchie et elle savait pertinemment qu’elle ne pouvait pas partir sur un coup de tête, en abandonnant ses responsabilités derrière elle comme si elles n’avaient jamais existé. Ce n’était pas digne de son rang et de son nom. Mais elle ne pouvait pas non plus renoncer à ce voyage qui lui semblait vital à ce jour. Égoïste certes, mais vital.


« - Qu...quoi?» lâcha-t-elle subitement.

Elle venait d’entendre la dernière phrase de son frère mais elle n’était pas sûre d’avoir bien saisie. Elle se figea, plantant son regard dans le regard de son frère et comprit à son silence qu’elle avait parfaitement bien compris. Un mariage. Il lui avait arrangé un mariage.
Déjà bien rafraîchie par sa folle chevauchée, la jeune Clairssac était à présent devenue livide. Après plusieurs longues secondes de silence, Mathilde se détourna de son frère et fit quelques pas seule dans le couloir.
Elle devait bien se douter que ce jour viendrait mais elle ne s’était pas attendue à être prévenue de la sorte. Aussi brutalement. Là entre deux portes, dans un couloir sans chaleur, comme s’il s’agissait de discuter du prix du grain ou de la dernière pluie.
Ces quelques pas lui permirent de reprendre contenance et de remettre de l’ordre dans ses pensées.
Bien, un mariage… et bien soit. Elle avait promis à Jérôme qu’elle ferait tout ce qui serait nécessaire pour aider à restaurer l’honneur de leur famille, et elle le ferait. Mais avant cela, elle devait se rendre à Thaar… et à présent, cela lui semblait plus important que jamais.

Revenant vers Guillaume, Mathilde croisa le regard de son frère.


« - Un mariage. Avec qui ? Non… je ne veux pas savoir. Pas avant de…. » Et voilà qu’elle se mettait à baffouiller stupidement. Droite comme un i, elle se força à prendre une longue respiration avant de continuer.

« - Je comprends. Je ferai ce que tu m’ordonneras de faire. Mais avant cela j’étais venue pour t’informer d’un voyage que je souhaite entreprendre. Je vais me rendre à Thaar dans les prochaines ennéades pour revoir une connaissance. J’ai … besoin de ce voyage. Je ne supporte plus les interminables journées que je passe à regarder sa tombe. Je ne parviens plus à chasser cette douleur qui habite mon coeur et qui, parfois, me fait si mal que j’en viens prier de le rejoindre. Je sais parfaitement que ce n’est pas le meilleur moment pour entreprendre ce voyage… Mais je n’y arrive plus Guillaume. J’ai l’impression d’être ...»   *à deux doigts de sombrer...*

La jeune femme s’interrompit brutalement. Elle ne voulait pas confier ses états d’âme à son frère. Elle savait que cela l’inquiéterait autant que ça l’énerverait. Il fallait qu’elle le rassure, qu’elle lui fasse comprendre que ce voyage était vital pour elle. Là bas elle retrouvait la Prêtresse qui l’avait soigné et elle savait, sans vraiment savoir expliquer comment, que là-bas elle trouverait enfin la paix.

« - Ce voyage ne me prendra que quelques ennéades, lorsque je serai de retour, je me plierai à toutes tes exigences.»
Revenir en haut Aller en bas
Maélyne de Lourmel
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 2478
Âge : 26
Date d'inscription : 14/03/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25 ans / 983 du 10ème cycle.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Lancement du projet - Phase 1 : le frangin [Guillaume / Maélyne]   Sam 10 Juin 2017 - 8:04

« Mais Mathilde... » Répondit-il d’abord, dépité par sa demande. « Je... » Les mots venaient à lui manquer. Était-elle sérieuse ? Se rendait-elle compte de ce qu’elle lui demandait ? Mais qu’avait-elle bien en tête pour réagir de la sorte alors que le pays était au bord de la guerre ?!

« Mathilde. » Reprit-il enfin, sur un ton bien trop grave. « Nous sommes au bord de la guerre, et l’hiver est rude. Crois-tu réellement que c’est le moment d’aller rendre visite à des amis à Thaar ?! N’as-tu pas des hommes, des femmes et des enfants sous ta responsabilité à Hiviène ? Pour qui te prends-tu de les laisser ainsi, seuls face à la guerre et au froid ? Qui te donne le DROIT de les laisser sans seigneur pour les guider et pour les protéger ?! Crois-tu être la seule à avoir des problèmes à résoudre ? Crois-tu être la seule qui voudrait s’échapper à cette situation ? Crois-tu REELLEMENT être la seule à SOUFFRIR Mathilde ?! » Il fit une pause, le temps de reculer de quelques pas, serrant les poings. « Tes hommes sont sur le pied de guerre depuis des ennéades ! Comment crois-tu qu’ils réagiront lorsqu’ils apprendront que leurs Dame s’en sont allé voir DES AMIS à Thaar ? » Son regard s’était obscurcit. Il se rendit subitement compte qu’il était bien le seul de la famille à penser au bien-être de tous, alors que Jérôme se pavanait avec sa nouvelle épouse qu’il aimait tant en Serramire, voilà que Mathilde l’abandonnait à son tour. Il se sentait désespérément seul et commença à regretter ce temps où il n’était qu’un chevalier errant. La politique ne l’avait jamais intéressé, il ne s’y est prêté que pour venir en aide à son frère. S’il avait su où cela allait le mener, il serait resté tranquillement en Estrévent.
Revenir en haut Aller en bas
Mathilde de Clairssac
Humain
avatar

Nombre de messages : 419
Âge : 29
Date d'inscription : 07/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  23
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Lancement du projet - Phase 1 : le frangin [Guillaume / Maélyne]   Mer 14 Juin 2017 - 9:43


Mathilde s’était attendue à la colère de son frère bien qu’elle soit déçue qu’encore aujourd’hui il soit aussi prévisible… Mais après tous les derniers mois ne l’avaient pas épargné non plus. Elle s’était tenue près de lui, aussi fidèle et utile que possible mais il fallait reconnaitre qu’elle ne lui avait pas servi à grand-chose ces dernières ennéades et qu’elle avait surtout eu l’impression qu’il aurait parfaitement pu se passer de sa personne.
Quand son ton s’envola, emportant avec lui des paroles que la benjamine fut loin d’apprécier, elle se contenta de froncer légèrement les sourcils et de détourner le regard. Elle s’était jurée de ne pas élever le ton, de faire de cette conversation, une discussion d’adulte ou chacun écouterait les paroles de l’autre pour parvenir à un compromis qui conviendrait à tous les deux. Mais visiblement Guillaume ne l’entendait pas ainsi et il lui fallait serrer ses mains qu’elle avait jointes devant elle pour ne pas lui répondre aussi sèchement.


« - Je comprends parfaitement ta colère Guillaume, tu n’as jamais voulu de tout ça » déclara-t-elle doucement en faisant un signe de main   « - Moi non plus. Tu crois que je ne sais pas combien tu souffres de cette situation ? Combien tu aimerais être partout ailleurs plutôt qu’ici ? Cette situation n’est pas juste et je t’admire sincèrement …  »

Se tenant à présent face à Guillaume, elle planta son regard dans le sien. Elle aurait tellement préféré le prendre dans ses bras, l’embrasser et lui dire qu’elle lui écrirait le plus souvent possible, qu’elle ferait le nécessaire pour revenir rapidement, mais même ça elle n’était pas capable de le promettre. Elle devait partir et elle le ferait. Quoi qu’en pense ses frères.

« - Je suis désolée de prendre encore une fois ce rôle de gamine capricieuse mais je vais entreprendre ce voyage quoi que tu en dises. L’intendant d’Hiviène s’occupera de tout durant mon absence. Mes gens sont prévenus bien qu’aucun n’en sache la raison, et tous ont pleinement confiance en Hector qui était déjà là du temps où notre père dirigeait le domaine. Si tu t’inquiètes de ce que l’on pourrait dire de mon départ, et bien pas moi. Je m’en fiche totalement. Ne leur disons rien, ou seulement que tu as souhaité m’envoyé en sécurité  chez Jérôme.  Où bien dit leur que ta petite sœur égoïste n’en a encore fait qu’à sa tête et qu’elle est allée voir ‘des amis’ à Thaar.»

On lui avait évidemment demandé d’attendre le printemps, non pas parce qu’une guerre menaçait la Baronnie mais pour sa sécurité. Mais la jeune Clairssac était têtue. Ce voyage elle devait et voulait l’entreprendre maintenant. Au diable la raison. C’était comme si on avait soufflé en elle un sentiment d’urgence. Elle ne savait pas pourquoi elle s’obstinait ainsi, seulement que c’était nécessaire. Qu’elle ne pouvait pas attendre sinon elle sombrerait avant la fin de l’hiver…

« - Je savais que tu réagirais ainsi… et malgré la peur que m’inspire encore tes colères, je suis venue quand même. Je n’espère pas que tu me comprennes ou que tu m’approuves. Seulement que tu me laisses dire au revoir à mon grand frère. La dernière fois que je suis partie à Thaar je n’en suis revenue que parce que je t’ai cru mort… A présent je dois y retourner parce que c’est moi qui meurs à petit feu. Je prierai Néera tous les jours pour qu’elle te protège et qu’elle te donne la force de me pardonner. »

Si cette conversation était éprouvante, Mathilde pouvait tout de même se féliciter d’avoir su garder son calme.
Revenir en haut Aller en bas
Maélyne de Lourmel
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 2478
Âge : 26
Date d'inscription : 14/03/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25 ans / 983 du 10ème cycle.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Lancement du projet - Phase 1 : le frangin [Guillaume / Maélyne]   Sam 24 Juin 2017 - 9:05


« Alors soit. » Avait-il finit par lancer après un long silence, sur un ton on ne peut plus las. Il était déçu, une nouvelle fois, du comportement de sa sœur. Mais que pouvait-il bien faire ? Mathilde était aussi têtue qu’une mule et en cela, Guillaume ne pouvait rien y faire. « Après tout, je vois que ta décision et déjà prise et qu’une fois de plus, tu te passeras de mes conseils. » Le jeune Clairssac s’était éloigné d’elle, dégouté de se retrouver ainsi seul face à la situation qui planait en Etherna. Il se sentait littéralement abandonné par les siens et se rendit compte que les actions de Jérôme et de Mathilde n’avaient que pour but l’égoïsme. Il était le seul à se plier en quatre pour la famille, le seul à se battre pour le nom des Clairssac. « Mais je te préviens. Il est hors de question que je te laisse partir seule. Je t’affecterais quelques gardes, ceux qui me sont le plus loyaux. » Il avait annoncé cela sur un ton autoritaire, comme s’il ne voulait lui laisser aucune chance de négocier.  « La raison officielle de ton absence sera l’établissement d’un contrat commercial à Thaar, vu que nos caisses sont vides et l’état économique du pays mal en point, cette excuse devrait suffire à apaiser la colère des seigneurs. En attendant, je récupère intégralement la régence d’Hiviène, en attendant ton retour. » Il fit une pause. « Deux autres conditions ; La première, tu vas voir Jérome avant de partir. Peut-être que lui arrivera à te dissuader d'y aller. La deuxième, je te veux de retour au pays pour le printemps au plus tard, tu as un mariage de prévu. Tu pars demain et ne me fait pas faux bond. » Il n’en rajouta pas plus puis s’éloigna, sans même lui adresser un regard, ni un quelconque signe affectif. La déception était trop grande pour s’adonner à ce genre de cajolerie familiales.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lancement du projet - Phase 1 : le frangin [Guillaume / Maélyne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lancement du projet - Phase 1 : le frangin [Guillaume / Maélyne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plus sur le projet d’usine d’assemblage de téléphones
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» projet de diorama
» Constitution 1987: Réceptacle et promotrice du projet nation
» Projet de loi qui limiterait le nombre de partis politiques a 4 ou 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat d'Odélian :: Baronnie d'Etherna-
Sauter vers: