AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du commerce, pour une économie meilleure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Renaud d'Erac
Humain
avatar

Nombre de messages : 136
Âge : 40
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Du commerce, pour une économie meilleure   Mer 31 Mai 2017 - 11:16

6ième ennéade de Verimios, 9e année du XIe Cycle


Après être passé à Sainte-Berthilde, puis Merval, Renaud avait décidé de continuer son chemin avant de remonter dans son duché. Il désirait profiter de l'hiver qui empêchait les guerres pour briser l'isolement de ses terres. De plus, être aussi proche de Soltariel et ne pas y passer aurait été un crime, surtout vu la situation d'Erac. commerçant dans l'âme, Renaud espérait ne pas faire fausse route dans une acceptation de la part de ses homologues sudistes. La neige était maintenant derrière eux depuis qu'ils avaient quitté le médian, le froid y était bien moins mordant, toutefois, les routes étaient boueuses à souhait, crottant les chausses et les capes de nos bons aventuriers.

La ligue ayant volé en éclat et les penchants royalistes de Renaud n'étant plus un secret pour personne, les négociations devraient être plus aisées avec Soltariel. Renaud était toujours soucieux de ce qu'il pouvait arriver en son absence. Incapable de ne pas se mêler de tout, et ne voulant rien déléguer, il ne se sentait pas toujours bien lorsqu'il pensait à ce qu'il avait pu se passer durant son absence. Il s'était fait violence à plusieurs reprises pour ne pas faire demi tour et entrer immédiatement, conscient qu'il devait se façonner une aura en dehors de ses terres, tout en rassurant afin de ne pas être victime s'il y avait un conflit au printemps, guerre qui semblait inévitable. Il savait aussi que les terres qui étaient le plus hais étaient normalement celles de juré d'Erac, et il souhaitait ardemment qu'on ne lui subtilise pas sous son nez, l'ignorant et l'écartant complètement. C'était aussi l'une des raisons principales, en plus de son serment d’allégeance, qui l'avait poussé à se rendre à Merval avant que les négociations ou les hostilités ne commencent.

Enfin, la cité ducale était en vue, la troupe ne se fit pas prier pour accélérer l'allure et trouver le refuge d'une bonne taverne afin de se décrotter et de faire un brin de toilette, le tout pour paraitre au mieux devant ses homologues. ils montèrent ensuite au château en ce milieu de matinée, un éclaireur ayant prit soin d'annoncer leur venue depuis quelques temps déjà. Arrivé à la porte, on les fit entrer
Revenir en haut Aller en bas
Franco di Celini
Humain
avatar

Nombre de messages : 99
Âge : 22
Date d'inscription : 22/11/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  34 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Du commerce, pour une économie meilleure   Mer 7 Juin 2017 - 15:31


~ De tout inconnu, le sage se méfie ~

Erac, Erac, Erac … Voilà une terre où Franco n’avait jamais mis les pieds. Pourtant, il s’agissait là d’un duché proche géographiquement de Soltariel. Les évènements politiques récents avaient, bien évidemment, éloigné un peu plus les eraçiens et les soltaris. Cependant, ce n’était pas la réelle raison du peu de relations entre les deux duchés ancestraux. Eris déchainait régulièrement ses vents sur les côtes du duché eraçien, quand elle ne leur envoyait pas une armada de pirates pour piller leurs réserves. Tous ces dangers étant, bien évidemment, néfastes au développement d’un commerce harmonieux et régulier. Ce duché historiquement favorable à la couronne avait vu sa réputation bien mise à mal face aux agressions menées ces dernières années par les veltériens. Mais qu’en était-il aujourd’hui ? Il se disait par ici qu’un nouveau duc, du nom de Renaud, avait remplacé Léandre. Ce bon vieux Léandre étant porté disparu en terre hautvaloise. On disait également que ce même Renaud avait presque réussi, à lui seul, à faire voler en éclats l’ubuesque Ligue. Alors quand Franco avait reçu une information officielle pour le prévenir que le duc d’Erac était en route pour le palais de Soltariel, il avait été surpris. Que pouvait bien lui vouloir ce jeune dignitaire issu d’une terre et d’une ligne aussi ancienne que lointaine pour Soltariel ?

Avec toute la politesse qui était adéquate au rang de son Altesse, Renaud d’Erac, Franco fit mander un messager afin de le prévenir qu’il pouvait se présenter directement au palais. Ce qui fut proposé par le duc fut accepté et Renaud se présenta durant la matinée. Attendu dans la salle d’audience officielle du palais, toujours préparée à recevoir des souverains étrangers. Alors que Franco était assis, le duc d’Erac franchit les portes de la salle d’audience.

- Votre altesse, vous êtes le bienvenu à Soltariel.

Franco sourit et fit en sorte de paraître le plus amical possible, bien que ce ne soit pas ce qui se dégageait naturellement de lui. Après tout, le soltari n’avait aucune raison d’accabler cet homme qui était peut-être à l’origine de la dissolution de la plus grande ineptie de l’histoire péninsulaire.

- Je suis heureux de vous recevoir, vous et vos hommes, ici à Soltariel. Vous êtes mon invité pour la durée de votre séjour. Que me vaut l’honneur de votre présence ?

Revenir en haut Aller en bas
Renaud d'Erac
Humain
avatar

Nombre de messages : 136
Âge : 40
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Du commerce, pour une économie meilleure   Lun 12 Juin 2017 - 11:34

Soltariel était une cité du sud et non du nord. Le faste était à l'opposé de l'austérité du nord et Erac qui, bien qu'étant la frontière entre le nord et le sud, se sentait plutôt du nord. La ou on l'avait reçu en tête à tête ou en comité restreint, dans des salons feutrés, à Soltariel il en était tout autre. On l'invitait dans la salle d'audience officielle. Lorsqu'il y pénétra, il vit que son homologue était assis. Renaud garda toute son attention sur le Duc de Soltariel, notant les mots employés et l'attitude de celui-ci à son égard. Renaud ne doutait pas qu'on devait le juger d'abord par son jeune âge avant de se demander s'il avait la carrure ou le prestige que son rang demandait. Vêtu de ses plus beaux atours et faisant tout son possible pour paraitre le glorieux possible, il s'avança le plus dignement possible, lentement

"Je vous remercie pour votre accueil, votre altesse, Soltariel est digne de sa réputation, elle rayonne de splendeurs"

Renaud cherchait l'endroit ou il devait aller, à moins qu'on ne le laisse debout malgré son titre, ce qui semblait impossible. En attendant de trouver, il continua sa route vers le trône ducal. La moindre des choses à dire, c'était que Franco allait droit au but. Le Duc d'Erac n'avait que peu d'informations sur cet homme qui avait atteint ce rang prestigieux voila peu de temps en épousant la Duchesse en titre, elle même ayant prit la tête de Soltariel récemment

"Je suis venu vous voir car je n'étais pas très loin et que je trouvais dommage de passer si proche sans faire un détour."

Enigmatique à souhait, laissant un petit silence s'installer, Renaud ne garda pas le secret bien longtemps. Il avait bien entendu beaucoup d'idées derrière la tête, mais il ne désirait pas se lancer immédiatement sur le sujet, préférant discuter avant

"Je me suis rendu à Merval afin de renouveler le serment d'Erac envers sa majesté Bohémond Ier. Maintenant que la position du duché à l'encontre du Roy est claire, et que tout est comme il aurait toujours dû être, je me suis dis qu'il était logique de visiter les loyaux sujets de la couronne."

Le regard intense, toujours très droit, Renaud continuait de fixer Franco, cherchant à déchiffrer ce que son visage et ses expressions avaient à offrir

"Je me disais aussi que l'on pourrait parler plus...librement, de choses et d'autres entre nos deux duchés"

Il y avait beaucoup de choses à parler, de la politique à la guerre à venir, en passant par le commerce envisageable.
Revenir en haut Aller en bas
Franco di Celini
Humain
avatar

Nombre de messages : 99
Âge : 22
Date d'inscription : 22/11/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  34 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Du commerce, pour une économie meilleure   Ven 16 Juin 2017 - 9:13



Le duc d’Erac semblait être quelqu’un de respectable. On disait que son duché n’était aujourd’hui plus que l’ombre de ce qu’il avait pu être autrefois. Cependant, ce jeune homme, qui plus est mignon, semblait bien éduqué et réussissait à conserver une certaine prestance en dépit du long voyage qu’il venait d’entreprendre. Qui disait long voyage disait fatigue. Aussi, Franco se rendit rapidement compte que son interlocuteur n’était pas très à l’aise de rester debout ainsi. Même si telle était la coutume, ici dans le sud, il ne voulait surtout pas mettre mal à l’aise l’eraçien et entamer sa relation avec ce duché sur une mauvaise note.

- Je vous remercie pour vos compliments à propos de ces lieux, Soltariel est un endroit agréable à vivre en cette longue saison froide qui est en train de s’installer partout sur le continent.

Voyant que le jeune homme semblait réellement ouvert au dialogue et que la troupe qui l’accompagnait était restée à l’entrée de la salle, Franco prit les devants en invitant le jeune homme à le suivre dans un endroit plus convivial.

- J’imagine que votre voyage n’a pas été des plus reposants. Venez, votre Altesse, suivez-moi. Nous allons nous rendre dans une pièce plus calme et propice au dialogue « libre » que vous me proposez.


La phrase de Franco se voulait à son tour énigmatique. En fait, pour lui, Erac était un peu un mystère. Ce duché tourné vers l’océan avait tout pour réussir. C’était une terre vaste et à l’abri des conflits permanents et du froid de l’hiver nordien. Plaque tournante située au bord de l’eau et géographiquement centrée en Péninsule, les frontières d’Erac leur permettaient d’aller facilement vers Diantra, dans le Nord ou de venir ici dans le Sud. Pour autant, durant ces dernières années, le veltérien et les armées hautvaloises avaient eu raison du duché eraçien. Dépouillé de ses vassaux, mais récemment libéré du joug ligard, il semblait bien qu’une nouvelle ère s’ouvrait pour Renaud d’Erac et ses serviteurs.

Suite à l’invitation qu’il avait formulé Franco se dirigea vers une porte en bois qui était à l’un des quatre coins de la salle. Il invita le duc d’Erac à le suivre d’un geste amical. Cette porte menait sur un grand couloir de pierre permettant d’accéder à de nombreux bureaux et salons. Franco se rendit rapidement dans l’un des salons qu’il avait l’habitude d’utiliser pour recevoir les invités de marque qui voulaient s’entretenir avec lui de manière plus intime que le voulait le protocole. Une fois à l’intérieur, il invita Renaud à s’asseoir sur l’une des chaises qui était disposée autour d’une grande table en bois avant de s’asseoir à son tour. Sur la table, on pouvait voir une magnifique carte de l’ensemble de la Péninsule.

- Vous disiez vous être rendu à Merval, votre Altesse ? J’y ai moi-même fait une apparition, il y a quelques ennéades, pour discuter de choses et d’autres avec le nouveau chancelier venu du Nord. Le comte d’Arétria m’a semblé être un homme fiable, bien qu’un peu trop fanatique à mon gout.

Franco croisa les bras sur son torse avant de reprendre la parole.

- Bien, j’espère que nous pourrons aborder tous les sujets qui vous tiennent à cœur en ce jour. Je suis heureux de savoir que vous avez la volonté de vous rapprocher de Soltariel. J’ai toujours vu Erac comme une potentielle plaque tournante commerciale en Péninsule et … Oh, je vais essayer de ne pas vous assommer avec mes pensées mercantilistes. Je vous laisse la parole, votre Altesse.

Revenir en haut Aller en bas
Renaud d'Erac
Humain
avatar

Nombre de messages : 136
Âge : 40
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Du commerce, pour une économie meilleure   Ven 30 Juin 2017 - 11:47


Renaud attendait énormément du voyage qu'il avait entreprit. Que ce soit son serment à Merval qui allait amener une suite de décisions à prendre ou encore sa visite à Soltariel, et à Sainte-Berthilde en premier, tout devait être mis en œuvre pour que son duché s'en sorte dans les meilleures conditions. Et vu la situation d'Erac, il allait avoir besoin d'alliés et de partenaires. Il y avait tout à rebâtir, le chantier était colossal, c'était un réel défi jeté à la face de Renaud qui avait bien l'intention de le relever. Il ne saurait jamais si c'était les mots qu'il avait dit ou l'allusion à une discussion plus libérée, mais le comportement du Duc de Soltariel changea radicalement, à sa grande satisfaction, même s'il n'avait pas l'intention d'intriguer

"Le voyage ne fut pas de tout repos, c'est indéniable, je vous remercie"

L'invité emboita le pas à son hôte après avoir fait signe à sa suite de ne pas le suivre. Après un peu de marche et avoir descendu quelques marches, ils arrivèrent dans un salon bien plus feutré ou il s'assit, laissant son regard passer sur la carte de la péninsule qui se trouvait sur la table. Rapidement, il trouva son duché et sa position avantageuse, ainsi que les terres qui lui faisaient aujourd'hui cruellement défaut pour un rayonnement d'Erac. Entendre Franco parler rapidement de commerce le fit sourire intérieurement, le sud était ainsi et c'était l'une des priorités pour eux, ce qui n'avait pas toujours été le cas d'Erac

"Vous ne m’assommez pas du tout, je vous l'assure, au contraire."

Le commerce était la raison principale de la présence de Renaud, ainsi que de se présenter en personne auprès des puissants pour être reconnu d'eux

"Enfin, puisque vous me le demandez...Comme je vous le disais, j'ai rendu le serment qu'Erac devait au Roy. Aux vus des différents Seigneurs s'étant élevés à la tête du duché ces derniers temps, il m'a semblé important de pouvoir faire la connaissance des grands du Royaume, tout en me présentant moi même."

Renaud croisa son bras gauche sur son torse et, appuyant son coude droit dessus, prit son menton dans sa main. Il était tant d'entrer dans le vif du sujet, prenant un air plus sérieux, si ce n'était possible tout en démontrant une certaine décontraction, cherchant à donner une atmosphère chaude au moment présent.

"Je ne vous cache pas que ma démarche n'est pas uniquement un échange d'amabilités. En tournant le dos à la ligue, Erac s'est privée de ses partenaires, et le duché doit donc en trouver d'autres. J'ai tout naturellement pensé à Soltariel en priorité"

C'était bien entendu un mensonge. La priorité était à l'alimentaire, et c'était le nord qui se trouvait être le grenier du Royaume. Sainte-Berthilde avait donc eut la primeur quand aux échanges. Le sud avait par contre bien d'autres atouts non négligeables qui intéressaient Renaud

"Tout le monde sait que Soltariel à la flotte la plus impressionnante du Royaume et que vous avez commerce avec tout ce qui touche à l'océan. Malheureusement, Erac n'offre guère de possibilités à vos bâtiments pour commercer ou même mouiller avant de continuer leur route. Le duché est resté un peu rustre malgré le rayonnement que feu Trystan aurait dû lui apporter"

Renaud évita de parler de Trystan comme un usurpateur en ce qui concernait son tirte de Duc d'Erac, cela n’intéressait pas l'instant présent et il ne désirait pas ouvrir un débat qui pourrait lui porter préjudice. Il était indéniable qu'Erac était resté martial et rustique, et même si Renaud n'entendait pas tout révolutionner, quelques modifications majeures étaient à envisager.

"J'espère bien changer tout cela, et ouvrir un partenariat avec Soltariel. Bien plus vaste que ce que vous pourriez penser. Le travail est titanesque, mais j'aimerais développer les ports d'Erac, voir en créer, afin de faciliter le commerce. Je pense que cela serait bénéfique pour Soltariel également, de trouver des escales supplémentaires. Qu'en pensez vous ? cela pourrait il trouver une oreille attentive"

La discussion n'était pas terminée, et Renaud avait d'autres demandes, mais avant de s'éterniser sur un échange stérile, il voulait voir s'il avait piqué l’intérêt du Duc ou pas du tout. Il savait aussi que la topographie d'Erac, avec ses hautes falaises, n'aiderait en rien son projet à aboutir.
Revenir en haut Aller en bas
Franco di Celini
Humain
avatar

Nombre de messages : 99
Âge : 22
Date d'inscription : 22/11/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  34 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Du commerce, pour une économie meilleure   Mer 12 Juil 2017 - 9:00


Franco fut une fois de plus assez surpris par cet inconnu en la personne de Renaud d’Erac. Ce jeune homme avait les idées bien en place et il semblait assez ouvert à autre chose que la guerre. Pourtant, son duché avait perdu de sa splendeur et n’était plus que l’ombre de ce qu’il avait pu être. Aussi, la réaction logique dans une pareille situation aurait été d’essayer à tout prix de ramener sous son giron ses anciens vassaux. Mais là ne semblait pas être la priorité du jeune homme. Quoique, s’il s’était rendu à Merval pour rendre hommage au roi, cela voulait très certainement dire que la guerre à venir, si elle était gagnée par les forces de la couronne, profiterait grandement à Erac. Astucieux …

Le duc de Soltariel écoutait attentivement son homologue d’Erac. Le sujet du commerce vint sur la table et cela attisa encore plus sa curiosité. Les échanges commerciaux actuels entre Erac et Soltariel étaient réduits à la portion congrue compte tenu des difficultés diplomatiques ainsi que de la topologie du territoire d’Erac. En effet, cette terre ne possédait pas de grands ports, dû à son accès difficile à l’océan. Les grandes falaises bordant l’océan empêchaient tout aménagement maritime et l’établissement d’un port avec une cale en eaux profondes était impossible à cause du manque d’espace. Les marchands soltaris, voyant que l’accès à ce territoire n’était pas aisé, n’avait jamais vraiment cherché à améliorer la situation. Pourtant, Erac était une terre importante et proche de Soltariel.

- Je me doute bien que la position diplomatique d’Erac est complexe aujourd’hui. J’imagine que votre voisin naturel, Sainte-Berthilde, va également vous aider dans la remise à flots de votre économie ?

Si la question de Franco se voulait assez fermée, il s’agissait uniquement pour lui d’un moyen de montrer qu’il connaissait la situation économique et politique du Duché d’Erac. Il était cependant honoré que le duc d’Erac soit volontaire pour créer des infrastructures facilitant les échanges entre Erac et le Sud. Cependant, il était difficile pour Soltariel de lui apporter une aide sans engagement en retour. Si le duché dirigé par Franco se montrait complaisant vis-à-vis d’Erac, cela ne devait pas permettre de servir tous les autres marchands et contribuer à la perte de suprématie de Soltariel sur l’océan d’Eris.

- Le projet dont vous me parlez là est bien ambitieux, mais je dois avouer que l’idée me plait beaucoup. Je sais la topographie des côtes de votre duché bien complexe. Cependant, je dois avouer que le fait d’avoir un vrai port d’escale en Erac serait un avantage non négligeable pour Soltariel. Nous pourrions commercer avec vos sujets, mais également éviter d’avoir obligatoirement à mouiller à Eyroles en Sainte-Berthilde ou à Lün en Arétria lorsque nous faisons route vers le Nord.

Franco parlait encore comme lorsqu’il travaillait avec des marins et avec des marchands. S’il était aujourd’hui duc, il n’oubliait cependant pas que c’était la marine marchande qui lui avait permis de vivre une ascension sans précédent dans la politique locale.

- Je pense que le projet dont vous me parlez va nécessiter l’intervention de grands architectes. Je ne connais pas les détails de votre projet, mais nul besoin d’être un expert pour voir qu’il s’agit là de quelque chose de très important et de profitable à tous. Vous avez donc toute mon attention et mon support sur le sujet. Je vous laisserai le soin de me faire parvenir des informations sur vos avancées et … Je vais voir qui je peux trouver, ici à Soltariel, qui me semble assez fiable pour vous aiguiller dans une pareille entreprise.

Le duc parlait là d’un architecte. Si Renaud voulait construire un port adapté aux conditions géographiques de ses terres, cela ne se ferait pas en un jour. Mais Franco aimait les projets ambitieux et le sujet soulevé en ce jour avait retenu toute son attention.
Revenir en haut Aller en bas
Renaud d'Erac
Humain
avatar

Nombre de messages : 136
Âge : 40
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Du commerce, pour une économie meilleure   Mar 18 Juil 2017 - 12:01

Renaud sourit aux premières paroles de Franco, ce dernier ne fut pas dupe et il fit immédiatement allusion à Sainte-Berthilde et à l'aide que le marquisat apporterait à Erac. Il fallait donc jouer le jeu et encenser Soltariel tout en diminuant l'impact du marquisat voisin, même si pour Renaud, les deux avaient leur importance, mais à des niveaux différents

"La situation diplomatique d'Erac est au contraire des plus simples dorénavant. Le ralliement à sa Majesté Bohémond à clarifié le tout et maintenant tout est limpide. Maintenant il va falloir faire rentrer dans le rang les rebelles et les ramener sous la coupe de leur duché de juré. Une fois ceux-ci matés, le potentiel s'en trouvera alors décuplé"

Aujourd'hui, Erac était isolé, c'était indéniable, mais si le Duché récupérait ses terres de juré, ceux qui l'auraient aidé lorsqu'il en avait besoin seraient vu d'un œil plus amical. Apporter son soutien à Renaud prenait alors un sens plus particulier, et si Franco voyait le visionnaire qu'il avait en face de lui, et si son projet avait une oreille attentive, alors nul doute qu'il aiderait son homologue du médian dans son entreprise pour redevenir le suzerain indéfectible du pseudo duché du médian

Suite au ralliement d'Erac à sa Majesté, Sainte-Berthilde à bien entendu ré ouvert le commerce entre nos deux terres, toutefois, c'est surtout de la nourriture que nous attendons du marquisat. Ma démarche auprès de Soltariel est bien plus ambitieuse qu'un simple commerce réciproque, c'est tout un partenariat que j'envisage entre nos deux duchés. Je suis bien conscient de l'effort que je vous demande, et je sais que les retombées seront plus tardives avec toutes les dépenses qu'il y a à faire avant de voir la fin du chemin. Malgré tout, lorsque le chemin sera terminé, je n'ai aucun doute sur l'ampleur des gains que nous ferons."

Multiplier les possibilités de mouillage rendrait Soltariel plus fort. En effet, être tributaire d'une terre pour réparer ou s'abriter d'un orage ou encore d'une mer déchainée amenait un dialogue à l'avantage de celui qui avait la protection à offrir. Si les possibilités étaient plus importantes, ce serait alors Soltariel qui deviendrait plus forte lors de négociations futures

"je suis content d'entendre que vous ne le rejetez pas en bloc et que vous y portez intérêt. Le projet n'en est malheureusement qu'à ces balbutiements, la situation actuelle étant plus importante, vous en conviendrez. Mais j'ai l'ambition de la débuter le plus rapidement possible pour améliorer le commerce d'Erac. Vous avez raison, la topologie n'est pas favorable, et le Duché n'est guère connaisseur en matière de construction portuaire. C'est donc avec joie que j'accepte toute l'aide que vous pourriez m'apporter, ainsi que les compétences de vos gens. De mon côté, j'ai demandé de rechercher des lieux adéquats ou pouvant être modifiés pour recevoir ces infrastructures."
Revenir en haut Aller en bas
Franco di Celini
Humain
avatar

Nombre de messages : 99
Âge : 22
Date d'inscription : 22/11/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  34 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Du commerce, pour une économie meilleure   Dim 23 Juil 2017 - 17:32


En même temps qu’il écoutait le duc d’Erac parler, Franco se devait de réfléchir. Comme il l’avait dit à Roderik de Wenden, le chancelier du royaume, quelques ennéades plus tôt : c’est aujourd’hui que nous construisons le royaume de demain. C’est en l’entendant parler des vassaux qu’Erac possède de jure que le duc de Soltariel se rendit compte à quel point l’entrevue qu’il était en train de vivre était importante. S’il était aujourd’hui le duc d’une terre isolée, Renaud deviendrait demain le potentiel remplaçant de l’ogre du Médian ou de sa sorcière de femme. Ancenis, Velteroc, Hautval, nombreuses étaient les terres qui devraient renter dans le rang une fois la guerre terminée. De toute évidence, les chamboulements sur ces terres durant les mois à venir seront nombreux. Mais dans l’esprit de Franco, peu importe la guerre. La guerre n’est qu’un instant et une bataille ne dure que quelques jours. Bien sot était l’homme qui faisait la guerre sans se soucier de ce qu’elle laisserait sur place après avoir tout ravagé.

Les vassaux de jure d’Erac sont des terres de richesse. Non pas que leur population soit particulièrement fortunée ou que leurs châteaux soient plus impressionnant que les autres, mais nombreux sont les aspects qui font du médian une terre unique. Des denrées que personne d’autre ne possède tels que des vins de renom ou des champs d’oliviers et une laine dont la réputation n’est plus à faire. Un territoire riche en ressources telles que les immenses forêts, les rivières propices à la pisciculture ou encore les montagnes pouvant abriter toutes sortes de pierres. Une histoire et une culture à en faire pâlir les murs des plus imposantes forteresses nordiennes. Pour Franco, le choix était tout fait. S’il voulait nouer une alliance avec un notable péninsulaire, c’était avec l’homme qui serait potentiellement un jour à la tête de ces terres. Le duc n’avait eu que peu l’occasion de visiter les terres médianes, mais le peu qu’il en connaissait suffisait à le convaincre de la nécessité d’une alliance avec un pareil territoire.

Alors qu’il avait laissé le duc d’Erac parler, Franco devait trouver un moyen de paraître le plus sympathique possible envers Renaud. Il n’aurait pas grand mal à le faire puisque, plus cet homme qu’il ne connaissait que depuis aujourd’hui parlait, plus il voyait en lui un jeune homme sage et ayant de la suite dans les idées.

- Tout un partenariat, vous dites ? Eh bien vous m’en voyez fort ravi ! Je sais combien vos terres et celles de vos vassaux sont pleines de caractère et riches de nombreuses ressources naturelles. Vous me voyez ravi que le duc d’Erac vienne en personne m’annoncer une pareille volonté.


Si Franco était enthousiaste, il voulait tout de même faire attention à ce qu’il allait obtenir de cette entrevue. Il était clairement prêt à aider Renaud dans son projet d’amélioration du territoire afin de nouer un partenariat avec les terres plus au sud. Cependant le duc eraçien devait s’attendre à prendre quelques engagements.

- Vous savez Renaud, le monde de demain, nous le construisons aujourd’hui. Je vois en vous un homme astucieux. Soltariel et Erac ont tout intérêt à devenir amies par les temps qui courent. Je vous informe donc que vous êtes le bienvenu au palais de Soltariel tant que je serais sur le trône. Si vous le souhaitez, vous pouvez loger au palais dans une suite réservée aux invités, pour ce voyage comme pour ceux qui conduiront vos pas à Soltariel dans le futur.

Le duc était prêt à offrir des cadeaux car il voulait prouver sa bonne volonté à son interlocuteur. Il reprit pour exposer la suite de ses idées.

- Je pense que nous allons avoir besoin de converser bien d’autres fois si nous voulons mener à bien votre projet. J’ai bien conscience que ce que vous voulez entreprendre n’est aujourd’hui qu’à un stade fort précoce. Cependant, je pense que nous pouvons réfléchir aux lignes directrices à respecter afin de mener ce projet à bien. Nous avons une occasion de changer les choses, nous ne devrions pas la rater.

Revenir en haut Aller en bas
Renaud d'Erac
Humain
avatar

Nombre de messages : 136
Âge : 40
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Du commerce, pour une économie meilleure   Ven 4 Aoû 2017 - 11:45

La guerre n’intéressait pas Renaud, bien qu'il la ferait s'il le fallait, et sans sourciller. Ce qui l’intéressait bien d'avantage était son père et sa charge, et donc par extension, Erac et les terres de jurés du duché. Il n'avait aucune idée du résultat de la guerre qui se profilait au printemps, ni même s'il ferait parti des victorieux, ou si l'ogre du médian déferait encore une fois un ost bien plus gros que le sien, comme lors du massacre des champs pourpres. Toutefois, à s'inquiéter, et à attendre, l'on avance pas. Hors Renaud était quelqu'un qui voyait plus loin que le printemps, il entendait donc bien éloigner rapidement le spectre de la guerre pour passer à autre chose, et surtout parvenir à faire étinceler Erac comme elle le devait. Aussi lorsqu'il entendait les mots du Duc de Soltariel, il était satisfait. Il voyait en cet homme quelqu'un qui le comprenait et aussi un visionnaire, une personne qui pouvait se projeter et qui n'était pas réduit à l'instant présent, ou fermé au dialogue s'il n'avait pas un gain immédiat. Franco était aussi habile, il voyait bien que, si Renaud parvenait à ses fins, il réunirait le duché d'Erac dans son entièreté sous sa coupe. Et quiconque voyait cela, comprendrait aisément en regardant une carte que le duché d'Erac coupait la péninsule en deux, et qu'il était obligatoire de passer par ce duché, bien entendu si l'on ne voyageait pas par bateau

"Je vous remercie pour votre compliment, Franco, et je vous le retourne, vous avez une vue plus large que bien des gens, nous devrions nous entendre à merveille."

Le sud s'occupait du sud et de son commerce, le nord de ses frontières et des ennemis du Royaume. Erac se situait en plein centre, collé à Diantra et coupant en deux la péninsule. Renaud se devait donc de s'occuper aussi bien du nord que du sud, tout en cherchant à ne pas être étouffé par la capitale, chose qui avait souvent été le cas. Renaud comptait bien profiter de l'affaiblissement de la capitale pour offrir une nouvelle dimension à Erac. Allié du sud, leur offrant des points d'ancrage supplémentaire, surtout côté océan, profitant de l'aura que le commerce apporterait, soutien du nord afin que les ennemis du Royaume restent à distance de ses frontières, et protecteur de Diantra, voila qui lui siérait bien. Seul point obscur au tableau qui se dessinait dans la tête de Renaud, Langehack. Mais bon, l'avenir dirait bien ce qu'il adviendrait des relations entre les deux duchés.

"Je ne resterais malheureusement pas très longtemps pour ce séjour, vous comprendrez l'obligation que j'ai de rentrer rapidement à Erac. Toutefois, j'accepte volontiers votre offre pour mes visites prochaines. Je vous la retourne d'ailleurs, vous serez le bienvenue au château d'Erac lors de vos visites, qui, je l'espère, verront le jour rapidement"

Renaud voyait aussi, dans cet accord, un nouvel allié qui aurait tout intérêt à l'aider à récupérer ses terres de jurés. Et Néera savait que toute aide était la bienvenue

"C'est une réelle joie que de converser avec quelqu'un qui pense comme vous. Je vous rejoins complétement pour ce qui est la construction de demain et le fait que c'est aujourd'hui qu'il faut débuter le chantier. Il y a tant à faire que toute aide est précieuse, de même que cela fera avancer le tout plus rapidement que si nous restons chacun dans notre coin"

Il était évident qu'Erac, tout seul, encore plus après la guerre qui devrait toucher les terres de jurés, aurait bien plus de mal à se relever s'il voulait faire face tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du commerce, pour une économie meilleure   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du commerce, pour une économie meilleure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réflexions Pour Une Haïti Meilleure
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» Histoire des grands magasins de Paris
» Vote pour le ou la meilleure du karaoké enflammé version 3 [Finale]
» Airmure / Skarmory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Soltariel :: Duché de Soltariel-
Sauter vers: