AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Si j'avais su" [Franco]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Francesco Cortés
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12
Âge : 216
Date d'inscription : 04/05/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  45 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: "Si j'avais su" [Franco]   Lun 26 Juin 2017 - 21:15



2e ennéade de Karfias, an 9 du XIe cycle

Ce n'était qu'à la tombée de la nuit que Boniverdi s'apaisait. Suite à l’ébullition quotidienne et permanente qui régnait sur les chantiers navals, Francesco avait prit l'habitude d'arpenter chaque recoins pour inspecter les nouveaux bâtiments sur le point d'être jeté à la mer. L'homme, austère et souvent seul, regardait minutieusement le travail journalier pour déceler la moindre imperfection. C'est qu'en voulant faire trop vite, le risque de jeter des tombeaux ambulants s'accroissait exponentiellement. Toujours le regard et le pas vif, le capitaine poursuivait sans relâche son périple, s'infiltrant même dans les coins et recoins escarpés. C'était alors dans ces moments de solitude recherchés qu'il repensait à la grandeur d'antan de la flotte soltaar. Bien que celle-ci jouissait inexorablement encore d'une bonne réputation, il était lui-même le premier conscient de tous les dysfonctionnements qui régnaient. A commencer par la chaîne de commandement qui n'avait jamais cessé d'abriter des corrompus incapables. L'un d'entre eux avait d'ailleurs voulu mettre un coup dans la fourmilière, mais le pauvre ère s'était cassé les dents et avait finit par gagner un joli exil chez la concurrence.

-A quoi bon faire des navires s'il n'y a personne pour les commander, pesta-t-il.

Seule une grosse bourrasque de vent lui arriva en guise de réponse. En s'infiltrant dans les coques des bâteaux, celui-ci sifflait et chantait une mélodie étrange. Il vit alors au loin les vagues se déchaîner sur les parois rocheuses au loin. L'Eris était dans sa période la plus meurtrière. Lui-même en avait fait les frais quelques ennéades auparavant. Nombreux avaient été les hommes à y laisser leur vie. Tyra les avait gardé dans son royaume, cette garce. Sans doutance aucune, ils alimentaient ses rangs de damnés et attendaient dès lors que d'autres impétueux viennent se risquer.

Si près du but et pourtant si loin, il avait dû renoncer la mort dans l'âme à ses grands projets d'exploration. Maintenant prisonnier de ses prérogatives, il s'était vu attribuer par son frère aîné la construction de nouveaux bâtiments pour le compt du duché. « Si j'avais su » pensa-t-il si fortement qu'il eut presque l'impression de le dire à voix haute. Il manqua même de trébucher sur une poutre mais se rattrapa in extremis.

Suite à sa cascade qui aurait pu lui coûter une bonne douleur au derche, il vit une ombre au loin. En réalité une silhouette humaine, l'ombre se déplaça silencieusement dans les méandres du chantier. Interpellé par une si curieuse présence, Francesco décida de donner de la voix pour se faire entendre.

-Qui va là ?!

La question, sans en être une, avait plus pour but de faire déguerpir un éventuel rôdeur ou espion plutôt que d'avoir une réponse. Sans être le plus serein du monde pourtant, il mit la main au pommeau de sa rapière avant de s’avancer lentement vers la silhouette, qui elle, avait cessé tout mouvement. Alors la silhouette prit forme humaine et il vit un homme sortir de la pénombre.  
Revenir en haut Aller en bas
Franco di Celini
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 92
Âge : 22
Date d'inscription : 22/11/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  34 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: "Si j'avais su" [Franco]   Lun 3 Juil 2017 - 10:03


~ A barque désespérée, Eris fait trouver le port ~


Franco di Celini avait ordonné il y a quelques ennéades la construction de nouveaux navires. Encore des nouveaux navires … Les anciens étaient destinés au roi, les plus récents seraient pour Soltariel. En fait, le duc savait pertinemment que l’âme ouvrière qui animait le port de Boniverdi était inépuisable et que, s’il le souhaitait, il avait le pouvoir de commander ainsi des nouveaux navires à l’infini. Mais à quoi bon ? En tant qu’héritier d’une famille qui avait fait son nom ou dans le commerce et dans la marine, ou encore mieux : dans le commerce maritime ; Franco avait toujours placé les bateaux comme un outil indispensable pour toute action. Mais une action se devait d’être coordonnée, pilotée et supervisée.

Comme pour vérifier l’état du chantier, le duc s’était offert un court séjour à Boniverdi au début du mois de Karfias. Non pas qu’il n’avait pas confiance en ses amis, ici, sur la côte du pays. Mais plutôt comme s’il venait y chercher quelque chose. Franco avait rapidement réussi à se convaincre lui-même de venir ici, dans ce célèbre port qui lui avait permis de faire fortune et qui lui avait souvent permis de laisser sur le carreau ses concurrents. Car tout homme d’affaires sait pertinemment que plus on prend une affaire à la racine plus on la tient bien en main. Et la racine de toute affaire en rapport avec la marine, ici à Soltariel, c’était Boniverdi.

Alors qu’il venait d’arriver en ville, Franco fut forcé de constater que la météo n’était ici pas forcément plus clémente que dans la capitale du duché. Le ciel était gris et moche. Et la température était froide et moche, elle aussi. On se serait presque cru lors d’un printemps raté dans une plaine de l’Oësgard. Voyant que la météo n’était pas propice à toute forme de distraction, le duc ferait ce qu’il avait à faire et vite. Aussi, avant même de se rendre chez l’ami qui avait proposé de l’héberger, en la personne d’Angelo di Rasteli, Franco choisit de faire un premier tour sur le port. Il voulait vérifier de ses propres yeux l’avancée du chantier qu’il avait commandé. Et non pas se fier aveuglément à ce que les architectes, charpentiers et autres portefaix lui diraient.

Connaissant très bien la ville et sachant pertinemment vers où il se dirigeait, le duc parvint sur les docks en quelques instants. Il avait choisi de faire le voyage seul, et c’était bien mieux ainsi. Il ne serait pas entravé de ses mouvements par quelconque garde ou serviteur. Arpentant quai après quai, ponton après ponton, le duc fut ravi de constater que bon nombre de navires étaient en passe d’être terminés. Conformément à ce qu’il avait exprimé dans sa requête du mois précédent, il semblerait que les bâtiments à destination de la flotte royale seraient prêts à temps pour être livrés avant la fin de l’hiver.

Alors qu’il était perdu dans ses pensées, Franco fut interrompu par une voix masculine assez puissante, surement un des dockers qui trainait par là. L'homme devait vérifier qu’aucun manant ou petit voyou ne trainait le soir entre les navires en construction. Sans plus attendre et souhaitant continuer son inspection sans être dérangé, le duc choisi de laisser l’homme se rendre compte de lui-même de son erreur. Il prit la parole, à son tour d’une voix ferme.

- Je vais par là. Et j’en ai parfaitement le droit.

Franco fit quelques pas vers son pseudo-interlocuteur afin de mieux découvrir son visage masqué par la pénombre. L’homme avait l’allure d’un vieux briscard qui avait toujours rodé dans les ombres du port de Boniverdi. On aurait dit l’un de ces vieux capitaines de navires à l’accent chantant qui commande une frégate depuis la nuit des temps. Aussi, sans attendre que l’homme n’ait le temps de se présenter de lui-même, le duc l’invita à le faire.

- A qui ai-je l’honneur ?

Franco ne connaissait visiblement pas cet homme. Cependant il semblait être expérimenté et habitué du port. Aussi, peut-être apporterait-il au duc un point de vue différent sur la situation et l’avancée du chantier.


Revenir en haut Aller en bas
Francesco Cortés
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12
Âge : 216
Date d'inscription : 04/05/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  45 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: "Si j'avais su" [Franco]   Jeu 6 Juil 2017 - 13:33



L'homme en face lui fit une drôle impression. Il lui sembla fier comme un coq et tout aussi arrogant que les seigneurs de la cour. Il y avait de la noblesse dans son regard et un brin de mépris. Francesco comprit alors qu'il n'aurait pu s'agir en aucun cas d'un vulgaire bandit ou espion de bas étage. Celui-ci aurait eu assez de cran pour le remettre à sa place et l'envoyer paître. Que nenni, ce n'en était vraiment pas un. Alors, tout en continuant à le défier du regard, il persista dans son enquête et tâcha de savoir à qui il avait à faire. Une barbe finement sculptée et entretenue. Point un marin pour sûr. Il sentait quelques parfums provenant de contrées lointaines. Son habit était pourtant sobre, quoique pratique. L'accent avait été chantant, comme la plupart des soltaar. Ce pouvait-il alors que... non ? Peut-être !

Francesco se demanda si l'homme était un gigolo attendant quelques clients dans les chantiers navals pour se faire quelques pièces. Tout aurait pu coïncider, si ce n'est le ton trop autoritaire. Des hommes pouvaient aimer ça après tout. Cela n'eut point été surprenant. Le capitaine fit ainsi quelques pas en arrière.

-Je suis Francesco Cortès di Alcacio, signore di Castigliani.

Toujours sur ses gardes pour parer à la moindre écartade, Francesco garda le ton assez haut pour prévenir si besoin une quelconque patrouille.

-Puis-je à mon tour savoir qui vous êtes pour être parfaitement en droit de venir visiter les chantiers ?
Revenir en haut Aller en bas
Franco di Celini
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 92
Âge : 22
Date d'inscription : 22/11/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  34 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: "Si j'avais su" [Franco]   Mar 11 Juil 2017 - 17:06


Franco observa minutieusement son nouvel interlocuteur avant de trouver qu’il avait une attitude pour le moins étrange. L’homme, s’il avait paru assez sûr de lui et enclin à provoquer Franco dans un premier temps, semblait désormais essayer de conserver une distance de sécurité entre eux deux. Le duc fut presque surpris lorsque l’inconnu se présenta en tant que châtelain et donc seigneur d’une bourgade de la côte. Le duc ne connaissait Castigliani que de par ce qu’on lui avait raconté. On disait de cet endroit qu’il était joli et que la bourgade perchée en bord de mer offrait une vue imprenable autant sur les terres alentours que sur l’océan. Mais, si cet homme était vraiment le seigneur de Castigliani, qu’est-ce qu’il faisait ici, à Boniverdi, en cette heure tardive ? Laissant le nobliau prendre la parole avec une question visant à découvrir son identité, Franco eut un court instant d’hésitation. Allait-il dévoiler à cet homme de but en blanc son identité ? Cela risquait de rendre la conversation beaucoup moins intéressante.

- Je suis Andrea di Rasteli, mon frère est en charge de ce chantier et j’ai été missionné pour faire quelques vérifications de fin de journée.

Si le duc ne s’appelait pas Andrea, c’était pourtant bien lui qui avait missionné son ami fidèle Angelo di Rasteli pour prendre en charge ce chantier. Franco était habitué à mentir. Mais ce qu’il était en train de dire n’était pas vraiment un mensonge … Du moins, pas pour lui : il voyait davantage cela comme un jeu. De plus, son mensonge n’était que partiel puisque Angelo, l’ami de Franco en charge du chantier, avait bien un frère du nom d’Andrea qui vivait bien loin d’ici. Aussi, il était curieux de voir ce que cet homme du nom bien connu de Cortés avait à lui apprendre sur ses intentions. La famille de cet homme s’était fait un nom dans la marine et Franco espérait bien pouvoir tirer bon parti de cette rencontre nocturne.

- Alors, mon ami. Franco fit quelques en direction de son interlocuteur. Dites-moi, que pensez-vous de ces navires ? Depuis plusieurs mois, je vois ce chantier avancer, mais j’aimerais bien avoir un avis extérieur.

Quel était le meilleur moyen d’obtenir des informations sur ses amis que de se faire passer pour un autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Francesco Cortés
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12
Âge : 216
Date d'inscription : 04/05/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  45 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: "Si j'avais su" [Franco]   Lun 31 Juil 2017 - 16:46

Un Rasteli ? Tiens donc ! Jusqu'à combien de frères pouvait avoir ce bon vieil Alfredo. Sans compter les bâtard bien évidemment. C'est que ce nom avait la main-mise sur pratiquement tous les chantiers navals de Boniverdi à présent. Lorsque certains s'évertuait à représenter le fleuron de la marine soltaar sur les mers, il fallait bien que d'autres, au sens bien plus pratiques et pécuniers, tâchent d'approvisionner cette fameuse marine. Pour ce, Francesco se targua d'un sourire malicieux lorsqu'il s'imagina les poches remplies des Rasteli. La chose devint encore plus risible au moment où son compère l'affubla du titre d'ami. C'eut été une véritable torture de rester calme. Depuis quand un Rasteli avait-il eu pour ami un Cortès ? Quand bien même l'homme lui avait dit ça pour briser la glace, une certaine gêne l'envahit soudainement. Qui plus est, la question posée le décontenança au point qu'il se demanda si l'homme qui lui faisait face se payait littéralement sa poire.

-Sire Rasteli, bien qu'ignorant votre existence jusqu'au jour d'huis, je ne vous apprendrais rien quant aux compétences et qualités certaines de votre frère dans l'art de construire des navires. A moins que vous n'escomptiez m'entendre dire du mal de votre famille, dans quel cas je m'excuse d'ores et déjà de ne point parvenir à vous satisfaire.

Francesco pouvait avoir l'air hautain dans certains cas. A plusieurs reprises, il était même passé pour un rustre dénué d'éducation. Allez savoir pourquoi, lorsqu'il avait les pieds sur la terre ferme, son sens de la diplomatie prenait le pas sur le reste et pouvait déconcerter ses pairs.

-Je puis néanmoins vous affirmer que l'armada soltaar n'aura point sa pareille lorsqu'elle sera sur les flots. Prions Tyra pour qu'elle nous laisse voguer à notre guise lorsque l'hiver aura cédé la place au printemps.
Mea Culpa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Si j'avais su" [Franco]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Si j'avais su" [Franco]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Et si j'avais une maison"
» Si j'avais des ailes si j'avais un ami...
» Alors? Quesque je t'avais dit? [PV Night]
» Cinema : J'avais 5 fils.
» Ouai bah excuse-moi, j'avais faim. [ RP ♪ Gaman ♥ Plume d'Ange ♪ ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Soltariel :: Duché de Soltariel-
Sauter vers: