AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ad astra per astra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aymeric de Brochant
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 570
Âge : 28
Date d'inscription : 22/02/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 33 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Ad astra per astra   Jeu 29 Juin 2017 - 19:18


1er jour de la 3ème énéade de Karfias, 10ème année du 11ème cycle.

Cela faisait un mois que le jeune régent de Sainte-Berthilde s'en était venu en pays serramirois, à l'occasion de la Seimaunios. Louis, à la différence de feu son père, le turbulent Godfroy, avait fait montre d'une loyauté sans faille à l'endroit de sa Majesté le Roy, acceptant de se voir privé de l'héritage de son père au profit de Bohémond, et demeurant parmi les premiers à avoir accouru auprès d'Aymeric, quand ce dernier annonça son désir de mener bataille aux félons de la Ligue.

Pourtant, en sous main, le jeune régent avait défait ce qu'il avait si bellement montré au monde. Tandis que les étherniens, cédant à leur nature rebelle, s'égaillèrent en acontre de leur suzerain Berdevin, on vit en effet apparaître à leur côté des coteries venues du Berthildois, bafouant par là même l'édit royal qui avait pris la baronnie à l'un pour le donner à l'autre.

Ces actions avaient plongé Aymeric dans abîme de doute, quant à la fiabilité du jeune Louis, car après tout, le fruit ne tombe jamais loin de l'arbre. Pourtant, celui-ci (Louis, pas l'arbre) donna par la suite tort à ses détracteurs, quand il dénonça publiquement les agissements de son aïeul, le vieil Hardrancourt, et retira par là même ses hommes de la lande éthernienne, prouvant qu'il ne s'était agit non de ses propres menées, mais uniquement de celles de son parent.

Les énéades avaient passé, et au début de l'an, un coursiers à la livrée des Brochant s'en vint remettre une missive portant le sceau du marquis Aymeric. Elle disait ceci :

Citation :
À son Excellence Louis, régent de Sainte-Berthilde et seigneur de Saint-Aîmé,

Au 4ème jour de la 1ère énéade de Karfias, à la 10ème année de notre cycle,

Cher ami, il m'agrée grandement de savoir que mes conseils aient su trouver le chemin de votre entendement, et je puis vous le dire, la joie m'a été profonde, quand j'appris que vous aviez ordonné à vos gens, mauvaisement envoyés sur les sentiers de la guerre par votre aïeul, de regagner leurs pénates. C'est jouir de sagesse que d'agir ainsi, et votre tempérance vous honore.

Il me plait à croire en outre que ce retrait là, vous l'avez décidé non seulement pour sa justesse, mais avec la clairvoyance à l'esprit, en pensant à l'autre guerre qui nous attend, celle contre les ennemis du Roy. De tous les seigneurs du Nord, vous fûtes le premier à me rejoindre dans cette entreprise, et je gage que vous serez heureux d'apprendre la bénédiction que sa Majesté le Roy nous a apporte.

Notre Sire, dans sa mansuétude, a également décidé de faire de mon son nouveau sénéchal : sachez cependant que dans cette campagne, je vous considèrerais toujours comme un égal, vous qui n'avez cessé de faire montre de votre loyauté au Roy. Le printemps approche, et je souhaiterais vous convier dès la fin du mois à venir à Serramire vous entretenir avec moi, afin que nous étudions au mieux la manière de porter le dégât chez les ligards.

Que la DameDieu vous garde,

Aymeric de Brochant, marquis de Serramire

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Louis de Saint-Aimé
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 277
Âge : 28
Date d'inscription : 01/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Ad astra per astra   Mar 4 Juil 2017 - 9:31









En ce 3ième jour de la 4ième ennéade de la 10ième année de ce cycle
Cantharel
À son Excellence Aymeric, Marquis de Serramire et illustre Sénéchal du Royaume,


Bon seigneur, elle ne fût guère au rendez-vous la sagesse lorsque j’acceptai la proposition de mon aïeul sur le positionnement du Berthildois face au litige Éthernien. Néanmoins, il appert que dans mon entourage furent présents genses de confiance et de clairvoyance qui réussirent à m’aiguiller correctement afin d’amender cette incommensurable bévue. Sans doutances aucune, vous fûtes de ceux qui firent germer en moi les réflexions nécessaires à ce changement pour le moins radical et abrupte.

Quant à la croisade printanière dans laquelle nous nous engageâmes tous deux durant cette festive nuitée de la Seimaunios, sachez que même lorsque je levai pour Étherna quelques milliers d’hommes, jamais je n’en oubliai cette juste quête. Autant par le nombre d’homme que de nos rations plus que suffisantes, cette décision n’a en aucun prétexte été prise au détriment du Roy et de la reprise de son chez-lui.

En ce qui attrait à votre nomination, me voilà fort bien peu surpris! Est-il un autre homme en ce Royaume à qui ce titre siérait d’avantage ? Non, vous tout comme moi le savez. Vos prouesses dans cet art qu’est la guerre vous précède d’un bout à l’autre du continent, seul le temps manquait pour que le titre vous soit attribué naturellement, en ceci j’en suis persuadé. Maintenant, puisque l’hiver semble enfin montrer quelques signaux d’essoufflement, c’est avec grande joie que je me joindrai à vous autour de la grande tablée, que nous puissions converser de concret. Compte tenu du fait qu’ils seront nombreux les sujets à aborder ce jour-là, permettez-moi de devancer notre entretient de quelques ennéades, que nous puissions nous épargner d’être pris en tenaille par le temps.

D’ici à ce jour, je me languis de vous féliciter en personne et espère de tout cœur que vous saurez de vos nouvelles bottes y tirer le meilleur.

Cher ami, je vous salue.

Louis de Saint-Aimé, régent de Sainte-Berthilde, Seigneur de Saint-Aimé, de la Toranne et d’Erignacc.


Revenir en haut Aller en bas
 
Ad astra per astra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ad Astra, Per Aspera
» Haruto ?? ? Per aspera ad astra
» Ad Astra
» Oilossë Anah’Astra, espionne pour le Protectorat d'Ardamir
» CLAUDIA RUFIA ? Macte animo, generose puer ! Sic itur ad astra ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Sainte Berthilde :: Marquisat de Sainte Berthilde-
Sauter vers: