AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un retour plein de questionnements [Anorn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kelendil
Elfe
avatar

Nombre de messages : 175
Âge : 40
Date d'inscription : 31/08/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 239
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Un retour plein de questionnements [Anorn]   Mer 19 Juil 2017 - 7:44


2ème jour de la 1ere ennéade de Karfias, 10e année du XIe Cycle


Cela faisait maintenant un petit moment que Kelendil n'était pas revenu dans la cité d'Alëandir, entre la guerre contre les sombres et sa convalescence à Ardamir. Il avait fait envoyé un message pour annoncer sa survie, lui qui était porté disparu après la dernière bataille, et il était maintenant temps de reprendre du service activement. La guerre contre leurs cousins était terminée, jusqu'à la prochaine, toutefois, il avait apprit que les tensions avec les Noss étaient à leur apogée. Le Commandant en Chef des Armées Royales avait donc reprit la route avec Cinnaeth Kielendar, la diplomate de renom de la capitale elfique. L'hiver était très rude et le chemin avait été bien plus long et laborieux que prévu. Heureusement que la compagnie de Cinnaeth avait été des meilleurs.

Une fois arrivé, Kelendil s'était rendu dans ses quartiers privés, il n'avait étrangement pas prit le temps de réunir son état-major, préférant se rendre le plus rapidement possible devant le Trône Blanc. Bien qu'il connaissait le Seigneur Protecteur du Protectorat de la Quatrième Saison, il ne l'avait pas rencontré en personne, et il n'avait pas eu l'occasion de le faire après sa nomination en temps que régent, étant déjà mobilisé en Ardamir. Il avait donc demandé une audience qui avait été accepté rapidement.

C'est donc rempli d'appréhensions qu'il fit le chemin jusqu'au Trône Blanc, se demandant ce qui l'attendait dans ce lieu ou se trouvait le représentant elfique. Brillant de mille feux, recouvert de son armure en argent, il salua Arnon avec toute la déférence qui lui était dû

"Kelendil Lennderiel, Commandant de l'armée royale pour vous servir, régent"

Voila, les dés étaient jetés, il avait longuement réfléchit, hésitant entre disparaitre ou reprendre sa fonction et le choix l'avait ramené en ce lieu. Il avait décidé d'écarter ses doutes sur son jeune âge et le regard suspicieux de ses ainés et d'aller de l'avant pour son peuple. Après tout, il ne l'avait pas volé, son titre.
Revenir en haut Aller en bas
Anorn
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 500
Âge : 21
Date d'inscription : 18/06/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1201 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Un retour plein de questionnements [Anorn]   Jeu 27 Juil 2017 - 20:34

Il devait être un peu plus de la moitié de la journée quand on lui rappela qu’il devait s’entretenir avec le commandant de l’armée royale aujourd’hui. Kelendil Lennderiel avait été porté disparu suite au Front, mais avait rapidement donné des nouvelles de sa survie et de sa convalescence en Ardamir. Apparemment, il revenait maintenant à sa place. Il n’avait jamais eu l’occasion de s’entretenir avec lui, parce qu’il avait été nommé régent après le déplacement des troupes et de leur commandant au Front. Lui même ne s’y étant pas rendu, il n’avait pu converser avec lui depuis sa prise de fonction. Anorn se languissait de le voir et de discuter avec lui. D’une part parce qu’il voulait savoir de quel bois était fait ce fameux commandant et d’autre part parce qu’il attendait de lui qu’il lui donne quelques informations manquantes. Il souhaitait faire un point sur les effectifs réels qui restaient après les affrontements et sur ce qu’il était nécessaire de faire pour les reformer. Il terminait tout juste la lecture d’une missive à propos de ce qui se passait actuellement en Quatrième-Saison quand on vint le chercher. Un conseiller frappa doucement à la porte et il lui demanda d’entrer.

- Le commandant des armées royales, Heru Kelendil, sera dans la salle du trône dans peu de temps. Dois-je le faire patienter plus longtemps que prévu ou voulez-vous vous rendre de suite dans la salle du Trône Blanc, Régent Anornedellon ?
– J’arrive tout de suite, merci.

Le temps d’attraper sa cape et il était dehors, refermant la porte derrière lui. Un de ses deux gardes lui emprunta le pas, l’autre ne l’accompagnant qu’en extérieur. A l’intérieur du palais, Arwain considérait qu’un seul était suffisant. Lui considérait qu’il pouvait s’en passer. A vrai dire il n’avait pas vraiment le choix et c’était bel et bien contraint qu’il s’était laissé faire. Elle n’en aurait jamais démordu, quitte à reprendre elle même les armes pour l’accompagner partout où il irait. Quand elle avait une idée en tête, il lui était bien compliqué de l’oublier. Ce fut sur ces pensées qu’il s’installa sur le Trône Blanc, son garde posté à sa droite, un peu en arrière. Dans son armure en argent, le commandant traversa l’espace qui les séparait de la porte et le salua.

- Commandant Kelendil, il me tardait de vous recevoir. Etes-vous entièrement remis, votre convalescence à Ardamir a-t-elle été assez longue ?

Il arrivait souvent que les soldats reprennent leur poste avant qu’ils ne soient totalement prêts, pour une question d’honneur et de devoir. Mais ne comprenaient-ils pas qu’ils privaient l’Oeuvre d’un atout en revenant trop tôt ? Ils se mettaient en danger pour bien peu de bénéfices.

- Nous avons été terriblement inquiets lors de votre disparition et ce fut avec soulagement que j’ai lu votre missive à propos de votre convalescence dans la cité aux milles voix. Qu’apportez-vous comme nouvelles avec vous, commandant Kelendil ? Dites moi ce que je dois savoir au sujet de l’armée royale, ce qui s’est passé exactement pour elle au Front et les bilans que vous en avez tiré.

Il était sincèrement ravi d’avoir finalement cet entretien. Il avait discuté avec nombre de protecteurs et de conseillers, s’était accommodé assez facilement à la vie politique d’Alëandir. Mais il ne s’était pas encore réellement confronté à l’armée, du moins pas officiellement. C’était donc là une discussion importante, ainsi n’avait-il rien prévu après lui, permettant à celle-ci de durer autant qu’elle le devrait.

_________________


Estiam Faerin : Bah j'ai très envie d'Anorn mais j'essaie d'être réaliste quand même

Aldartha & Arwain

#2F94A8
Revenir en haut Aller en bas
Kelendil
Elfe
avatar

Nombre de messages : 175
Âge : 40
Date d'inscription : 31/08/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 239
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Un retour plein de questionnements [Anorn]   Mar 8 Aoû 2017 - 7:09

Le Seigneur Protecteur, aujourd'hui régent d'Alëandir, en imposait. Déjà de part son âge qui forçait déjà au respect, et puis l'accession à ces distinctions, puisque tout le monde sait que les elfes fonctionne au mérite. si jeune qu'il soit, Kelendil tentait d'atténuer cet écart d'âge, en se tenant droit et en cherchant à briller de par le charisme dont tout Commandant devait posséder. Amical furent les premiers mots d'Anorn, puis il alla dans le vif du sujet, ne cherchant pas à tergiverser. Sans doute parce qu'il s'adressait à un militaire, et qu'il était de circonstance avec cette caste. Rassuré lorsqu'il avait apprit qu'il n'avait pas été remplacé lors de son absence, interrogation que Cinnaeth avait amené dans son esprit, il s'était préparé mentalement à cet entretien. Toutefois, il était difficile d'être prêt lorsque vous parlez à une personne d'importance que vous ne connaissez pas. C'est donc avec tout le professionnalisme dont il était capable qu'il prit la parole

"Je vous remercie de vous inquiéter pour moi, ma convalescence s'est bien passée, et même si l'on m'a demandé de ne pas forcer pendant quelques temps, je suis apte pour tout ce qui concerne la prise de décision"

Parlant de la situation actuelle, c'est donc détaché, calculé, et fidèle à sa position, qu'il répondit au régent comme son devoir lui demandait

"J'ai échoué, et je prends l'entière responsabilité de ce qu'il s'est passé sur le front. Il y a eu un gros problème de communication et d'entente entre l'armée royale et celles des protectorats. Il en est advenu un manque de coordination évident qui a amené à une désorganisation vu la taille du front."

Voila qui était clair et succinct

"Les effectifs ont un déficit important qui devra être comblé avec une campagne de recrutement. Toutefois, si nous voulons continuer de garder l’élitisme des troupes de l'armée royale, je pense que cela va prendre du temps, à moins de diminuer les critères, mais je ne pense pas que ce serait une bonne solution. Je pense qu'il faudrait également redéfinir les modalités en cas d'emploi de l'armée royale sur les protectorats"

Il se rappela aussi une certaine discussion et un duel avec le Seigneur Protecteur d'Eterinil

"Sans doute qu'il faudrait réformer nos armées et leur mode de fonctionnement. Elles sont vieillissantes, et même si elles ont démontré leur efficacité, ces derniers temps, elles souffrent de leurs limites. Peut être envisagez vous de me remplacer par la même occasion, le choix vous appartient. Une concertation et une réflexion me semble un bon début. La question reste de savoir de combien de temps nous disposons avant que les drows ne nous frappent de nouveau."
Revenir en haut Aller en bas
Anorn
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 500
Âge : 21
Date d'inscription : 18/06/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1201 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Un retour plein de questionnements [Anorn]   Lun 11 Sep 2017 - 11:09

Ainsi, le commandant des armées royales se disait apte à prendre des décisions. C’était tout ce qu’on lui demandait de faire, après tout. Aujourd’hui, il n’y avait pas de raison pour qu’il se retrouve sur un champ de bataille. Parce que, quel champs de bataille ? Les sombres avaient été repoussés, ne restaient que des ruines. Le seul conflit qui existait aujourd’hui était interne. La guerre jusqu’alors froide qui secouait Eteniril. Mais il était fort peu probable qu’on y fasse une intervention armée qui nécessiterait la présence du commandant sur le terrain.

- Ne vous inquiétez pas pour votre condition physique, commandant. Il est fort peu probable que vous en ayez besoin dans les mois à venir. Reprenez l’entraînement à votre rythme, il serait fâcheux que vous bâcliez votre rémission.

La suite était un peu moins légère, si on pouvait parler de légèreté quand il s’agissait d’une rémission. On revenait à discuter du front, comme il avait été demandé de faire. Si Anorn se l’était permis, il aurait grincé des dents en entendant que les troupes avaient manqué de coordination. Vraiment, un manque de coordination parce que le Front était trop grand ? Comment étaient-ils supposés protéger l’Anaëh entière si le simple front les dépassaient ? Il était à cet instant assez peu fier de ses frères. De l’armée royale, de celles des protectorats et des elfes qui en avaient la charge.

- J’apprécie que vous assumiez cet échec que vous jugez votre. Au moins vous n’essayez pas de vous trouver des excuses.

Cela fut dit sans colère et ce n’était pas une réprimande. Il appréciait seulement l’humilité de Kelendil. Il en venait ensuite au déficit important. L’armée recrutait toujours, elle faisait partie du Double Choix.

- Il n’est pas question de diminuer nos critères de sélection quant à l’armée royale. Elle est l’élite et doit le rester. Parlez-moi de ce que vous souhaitez redéfinir exactement et comment. Est-ce pour pallier à ce manque de coordination présent au front, qui résulte sans doute d’une mauvaise communication ?

Quant à la réforme de l’armée, c’est une idée intéressante. Nous ne pouvons effectivement pas nous permettre un manque flagrant d’unité lorsque les sombres frapperont de nouveau. Je ne pense pas encore à vous remplacer, pour cela il faudrait que vous me donniez des raisons suffisantes et nous avons, malheureusement ou heureusement, trop peu échangé pour cela. Cette réforme me semble effectivement nécessaire, mais pour être effective, elle devra être pensée et comprise par au moins les capitaines, si ce n’est aussi les lieutenants. Pour les caporaux, je pense qu’ils seront réunis par la suite par leurs lieutenants ou les capitaines eux-mêmes pour être mis au courant des changements. Voudriez-vous les contacter pour leur expliquer brièvement qu’une réunion pour une réforme s’impose et pour les réunir ici, en Alëandir, début Bàrkios ? Cela leur laissera d’une part le temps de réfléchir et d’autre part le temps de se déplacer.


Cette réunion leur permettrait de discuter de l’avenir de l’armée et, l’espérait-il, d’augmenter son efficacité en vue du prochaine affrontement. Qu’ils subiraient ou qu’ils mèneraient. Ils avaient trop perdus pour perdre encore et peut-être était-il temps de reconquérir.

_________________


Estiam Faerin : Bah j'ai très envie d'Anorn mais j'essaie d'être réaliste quand même

Aldartha & Arwain

#2F94A8
Revenir en haut Aller en bas
Kelendil
Elfe
avatar

Nombre de messages : 175
Âge : 40
Date d'inscription : 31/08/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 239
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Un retour plein de questionnements [Anorn]   Jeu 28 Sep 2017 - 7:04

Le rôle de Commandant était d'encadrer, et surtout de s'occuper de l'administratif. Cependant, Kelendil était d'une autre trempe, il n'aimait pas particulièrement, même s'il ne bâclait pas son devoir, rester derrière son bureau à lire des parchemins. Il préférait déléguer cela à son état major. Peut être était ce son côté Noss venant de son père, mais c'était dehors, à voyager qu'il se sentait le mieux, à chercher lui même les pépites qui rejoindraient l'armée, les jauger, leur parler, et aussi parfaire son entrainement encore et toujours à leur contact. Le terrain, il adorait cela, et il désirait le respect de ses troupes plus que tout. Hors pour cela, quoi de mieux que de se rouler dans la boue avec eux, et de partager leurs conditions, plutôt que de rester quelqu'un d'éloigné, sur lequel on se demandait s'il pensait au fait que c'était des elfes, et non des pions sur une carte, lorsqu'il prenait la décision de les envoyer au combat. La proximité était ce que Kelendil aimait, et il pourrait encore le faire même s'il ne pourrait pas prendre part aux entrainements rigoureux. Sans doute le régent d'Alëandir ne savait pas cela sur son commandant, et peut être qu'il réprouverait cette manière de faire, l'on aviserait lorsqu'ils se connaitront mieux. Il écouta attentivement tout ce que lui disait Anorn, voulant tout intégrer sans rien omettre. Il salua de la tête pour acquiescer au fait qu'il ne s'était pas dérobé devant son échec, puis quand il entendit qu'il n'était pas question de diminuer les critères de sélection de l'armée royale, heureux que leurs avis se rejoignent la dessus.

"Par redéfinir, j'entends de savoir si les protectorats désirent réellement un appui de la part de l'armée royale, et s'ils le désirent, s'ils sont prêts à collaborer complètement, sans dissimulation d'informations ou rejet de l'autorité royale alors que l'on se trouve sur leurs terres"

Kelendil comprenait qu'il soit compliqué pour un officier du protectorat concerné par le conflit, de voir débarquer des elfes n'appartenant pas à son armée, et surtout d'autres officiers voulant participer aux prises de décisions. Toutefois, il était inconcevable d'engager les forces royales, et d'évincer la ligne de commandement de celle-ci pour la considérer comme une force à leur disposition.

"Je vous remercie de prendre en compte mon envie de réforme. Désirez vous que l'on en parle d'abord entre officiers afin de soulever les points intéressants en délaissant les autres. Ou préférez vous que l'on se rencontre en votre présence ? cela serait plus long, et j'ai conscience que votre temps est compté."

Discuter d'une réforme en profondeur, en écoutant le points de vu de chaque officier, serait longs, et même si l'on en ressortirait des points intéressants, il y aurait surement également d'autres idées plus...farfelues, ou plutôt trop compliquées. Tomber d'abord en accord sur les lignes directrices permettrait au régent de ne pas avoir à écouter l'intégralité du débat qui serait, Kelendil n'en doutait pas, tendu entre les différents corps d'armée.
Revenir en haut Aller en bas
Anorn
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 500
Âge : 21
Date d'inscription : 18/06/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1201 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Un retour plein de questionnements [Anorn]   Sam 21 Oct 2017 - 21:47

Parfait. Il réunirait tout le monde, discuterait avec eux et lui ferait un rapport. Du moins ce fut ce qu’il lui dit vouloir. Il ne pouvait certes pas assister à toutes leurs réunions. Ce n’était pas productif et il avait autre chose à faire. Heureusement ou malheureusement.

- Je vous laisse en charge du projet. Réunissez tout le monde, discuter. Faites moi un compte rendu lorsque tout sera débattu et entendu par tout le monde. Quand tous auront donné leur avis sur la question et se seront positionnés. Nous nous reverrons sans doute à ce moment là.

Il n’y avait pas grand-chose à ajouter. Parce qu’il n’avait pas vraiment pu le voir à l’action et discuter plus avant n’était pas utile. Il ne savait pas réellement quoi lui dire. Sur quoi le questionner. Il n’attendait que des actes, pour pouvoir le juger. Pour pouvoir l’estimer. Alors ils allaient sans doute se quitter là-dessus.

- Je ne pense pas que nous ayons autre chose à nous dire pour le moment. Je ne vais pas vous retenir plus longtemps. Je vous laisse gérer les détails. A la fin du printemps nous auront sans doute une réponse à la question, n’est-ce pas ?

Lui donner une limite temporelle, ne pas le laisser prendre trop de temps. Tout en lui donnant assez d’ennéade pour discuter convenablement. Il était jeune mais il saurait sans doute contenter son régent. Du moins l’espérait-il. Il serait fort dommage de devoir le remplacer, lui qui semblait si dévoué à sa cause, si attaché à son rang. Il l’avait sans doute gagné, après tout.

- J’ai été ravi de vous rencontrer, commandant. Nous nous reverrons bientôt, pour le meilleur j’espère. D’ici là, je vous souhaite du courage. Que Kÿria guide vos pas.

Sur ce, il quitta la salle. Un soupire quitta ses poumons quand il passa la porte et qu’on ne pouvait plus l’entendre. Il était un peu fatigué. Un peu à bout. Il avait cette impression, donnée par le commandant sans doute, qu’il devait avoir toutes les réponses. Il devait tout savoir parce qu’on lui demandait toujours de nouvelles choses. On redoublait d’inventivité pour lui poser des questions. S’il ne savait pas répondre, s’il demandait du temps pour répondre, il était pressé par autre chose. Et depuis qu’il était père, c’était de pire en pire. Arwain était moins présente, plus avec leurs fils. Normal. Et ne lui restait qu’Aldartha.

_________________


Estiam Faerin : Bah j'ai très envie d'Anorn mais j'essaie d'être réaliste quand même

Aldartha & Arwain

#2F94A8
Revenir en haut Aller en bas
Kelendil
Elfe
avatar

Nombre de messages : 175
Âge : 40
Date d'inscription : 31/08/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 239
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Un retour plein de questionnements [Anorn]   Ven 27 Oct 2017 - 10:29

Vu comme son temps était compté en tant que Commandant en Chef des Armées Royales, il savait bien que celui du régent l'était encore plus. D'ailleurs Anorn confirma cela,laissant Kelendil se chargeait de tout de son côté avant de retrouver le dirigeant d'Alëandir pour discuter de tout cela avec des propositions pertinentes. Vu ce qu'ils s'étaient dit, et c'était bien peu, il semblait évident que leur entrevue arrivée à sa fin. C'en était presque surprenant vu tout ce qu'il s'était passé et les positions des deux protagonistes, mais c'était ainsi, certains non dits, et une envie de tourner la page surement, les amené à écourter tout cela. D'autant plus qu'ils ne se connaissaient guère, ce qui n'aidait pas à la fraternité. Kelendil salua comme il se devait

"Je vous remercie de votre confiance, je ferais tout pour en être digne. La fin du printemps me semble pertinent pour réunir mes officiers et débattre de la question. Je vous redemanderais une audience dès que j'aurais un compte rendu satisfaisant."

Kelendil, en décidant de garder sa place, s'était résolu a en endosser les responsabilités, quelle-qu’elles soient, et il ne comptait pas se voiler la face. il l'avait d'ailleurs fort bien fait en prenant l'échec du front sur ses épaules.

"J'ai moi aussi été ravis de vous rencontrer, nous avons beaucoup de travail devant nous, et je souhaite que cela se passe dans les meilleurs conditions. Je vous souhaite à mon tour bien du courage pour la tâche qui est la votre. Ce sera un plaisir de vous revoir. Que Kyria vous guide"

Cet entrevue avait été très protocolaire, mais ce qu'il en ressortait, c'était que Kelendil conservait son titre, et qu'il devait prouver au régent qu'il ne s'était pas trompé. Le commandant sortit de la piège en saluant une nouvelle fois, puis il prit la direction de la sortit, se dirigeant d'un bon pas vers la caserne d'Alëandir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un retour plein de questionnements [Anorn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un retour plein de questionnements [Anorn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Alëandir :: Alëandir :: Le Trône Blanc-
Sauter vers: