Partagez | 
 

 [Missive]Nos chers voisins | au roi / reine

Aller en bas 
AuteurMessage
Krish Al'Serat
Drow
avatar

Nombre de messages : 673
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 001ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: [Missive]Nos chers voisins | au roi / reine   Lun 24 Juil 2017 - 0:20


Arrivé le 7e jour de la 5e ennéade de Favrius

Au Palais de Naélis

Dixième année du XIe Cycle
cinquième jour de la 5e ennéade de Favrius
de Thaar

Vos Altesse, mes cher voisins,

Il est regrettable que le Conseil n'est pas repris contact avec vous maintenant que la situation de Naélis semble se stabilisé et je dois moi même m'excuser pour ne pas l'avoir fait plus tôt malgré quelques discrètes visites pour discuter commerce. Je vous salue donc, estimés gouverneurs de Naélis, et j'espère que nous pourrons établir de cordiales relations dans un futur plus ou moins proche.

Que votre vie soit longue, vos enfants en bonne santé et votre règne lucratif.

Son Altesse Krish Al'Serat


Rien d'autre que deux bague en argent n'accompagnaient le message. Deux bagues d'une simplicité telle qu'elles pouvaient en paraitre grossière. Non poli, les coups de marteau étaient visibles, mais leur disposition avait quelque chose de délicate, comme s'ils avaient été calculer précisément pour rendre un effet à la fois brute et régalien. Sur le dos, les armoiries de Naélis étaient très discrètement incrustées dans le métal. Rien qu'un bon orfèvre n'aurait su faire cependant... Si ce n'était que les deux bagues étaient très exactement à la taille des annulaires du roi et de la reine de Naélis...


Dernière édition par Krish Al'Serat le Dim 14 Jan 2018 - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Glenn Hereon
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 551
Âge : 22
Date d'inscription : 09/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 35 ans (974 du cycle 10)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Missive]Nos chers voisins | au roi / reine   Mer 2 Aoû 2017 - 14:21


- Votre Majesté, une lettre est arrivée de la part d’une Princesse marchande de Thaar. Elle est accompagnée de deux bijoux, assez beaux d’ailleurs. Mais il y a un souci… C’est que, enfin, c’est plus qu’un souci c’est même très grave. »

L’intendant Himbert avait fait irruption dans la chambre de Glenn et paraissait aux aboies. Pourtant l’intendant était un homme très calme qui assurait ses fonctions avec un flegme pragmatique. Qu’est-ce qui pouvait bien le mettre dans cet état ?

- Enfin, mais quoi ? Dites quelque chose ne restez pas planté-là, tenez donnez la moi cette lettre !

- Eh bien c’est bourrée de fautes de conjugaison.

- Non mais c’est tout ? Détendez-vous mon vieux, tout le monde n’a pas fait l’académie des lettres à Diantra. HEIN MAIS DEPUIS QUAND VOUS LISEZ MES COURRIERS VOUS ? »


Prétextant un appel urgent, l’intendant quitta prestement la pièce. Il attendrait une bonne dizaine de minutes avant d’y retourner, avec de quoi écrire la réponse du Roi. En attendant, il avait posé la lettre et les deux bagues sur la table de chevet. Glenn Hereon, bien que sorti du coma, était encore très faible physiquement et son corps reprenait à peine ses facultés motrices. Fort heureusement, son esprit restait des plus vifs et il avait vite fait de reprendre en main la politique étrangère de la cité, qui avait été délaissé par la Reine Glinaina.


10e année du Cycle 11
7ème jour de la 5e ennéade de Barkios
de Naelis

Votre Altesse Krish Al'Serat de Thaar,

En effet la cité de Naelis n’est plus celle que vous avez connu. Sous mon règne, nous nous sommes débarrassés de la domination du Puy et nous entendons bien rester un Royaume indépendant. La situation est plus que stable, elle est même très profitable aux affaires. Pourquoi ne pas nous rendre visite ? Vous pourrez vous rendre compte de tous ces changements par vous même. Je vous rend donc le salut, Krish Al’Serat.

Sa Majesté Glenn Hereon



- Vous invitez une drow à vous rendre à Naelis ? s’étonna l’intendant.

- Oui Himbert, c’est de la politique. En outre, il faut immédiatement contacter Letwyn et l’informer de cette lettre. Dites lui que je veux un rapport complet sur cette princesse marchande. Pour lui laisser plus de temps, vous n’enverrez la lettre que demain. »

Letwyn était le maître des espions de Naelis. Il était en activité à Thaar où il travaillait depuis de nombreuses années à développer une cellule d’espions efficace. Glenn prit alors les bagues pour les examiner. Il ne pouvait que apprécier le fait que les armoiries de Naelis y soient incrustés. Toutefois il ne les passa pas à son doigt et les reposa sur la table de chevet, ne sachant qu’en faire pour le moment. Peut être que Glinaina saura les apprécier, encore faudrait-il qu’elles aillent à ses doigts fins et délicats.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Krish Al'Serat
Drow
avatar

Nombre de messages : 673
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 001ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Missive]Nos chers voisins | au roi / reine   Lun 7 Aoû 2017 - 10:42


Fort heureusement pour les Naélisien, mis à par le cas du Chacal qu'elle avait mis elle même des années à trouver, qui avait même échappé aux cultistes fanatiques d'Elda durant des siècles et qui n'avait repris contact que deux fois depuis sa libération pour minimiser au plus les risques de rapprochements, on ne pouvait pas dire que la Princesse Marchande semblait accorder une grande importance au secret concernant ses actions publiques. En un sens, étant donné la façon dont elle avait récemment forcé la main à bien des Princes Marchands, c'était le Conseil lui même qui couvrait ses frasques pour éviter que les vautours et lèches culs habituels ne viennent à penser qu'elle était en position de force par rapport à ses pairs.

Le fait que le Haut-Prêtre d'Uriz en personne ai frappé à sa porte sans escorte alors même que son passage à l'anniversaire de la drow au bras d'une autre Princesse de la Confédération faisait encore peser de lourdes moqueries de salon sur les épaules de la Maîtresse des forges n'était par contre pas resté inaperçu, tout comme l'envoie d'un membre éminent de sa garde personnelle dans les Seigneuries Morcelées aux mains des despotes drows. Le passage d'une délégation de la Corporation à Sol'Dorn, qui s'arrachaient ses armes depuis l'arrivée de la Deuxième Dothka, bien que peu surprenante étant donné les affaires que la Princesse y avait, n'était pas non plus des plus courant.

Mais ce qui devait certainement plus intrigué le roi et la reine de ce pays à la frontière avec les forêts démentes était sans conteste les caravanes d'un certain Salik Hamani qui faisaient très régulièrement le voyage entre Thaar et Naélis charger de lingots de métaux, de minerais ou d'objets simples. Il faisait commerce tout a fait honnête avec quelques marchands bien implanté de la ville, rendant gagnant les deux partis et transportant des quantités de plus en plus importantes. Pour une fois, l'arnaque semblait absente et l'humain avait toutes les autorisations nécessaires. Pourquoi y prêter attention alors ? Tout simplement car en remontant les affiliations du fameux Salik on se rendait compte qu'il ne travaillait pour nul autre que la Princesse sur laquelle le roi avait demandé une enquête.

Inconsciente de ce filon d'espion supplémentaire à ses basques, Krish continuait de vivre, égale à elle même. Depuis le nouvel an, elle sortait rarement de son palais, véritable bastion dans lequel elle avait toujours pris garde à ne jamais se montrer inutilement cruelle, estimant que ses esclaves pouvaient être la meilleur garde personnelle qu'elle pouvait espérer. Ou du moins ne le faisait-elle pas de façon officielle. On murmurait qu'elle était atteinte d'un mal étrange qu'elle aurait attrapé pendant son voyage à Elda et que son enfant n'avait pas survécu, bien que les gens du palais démentent tout, officieusement et officiellement.

Elle jouait d'ailleurs avec Elghinn lorsque Wik poussa la porte avec une lettre à la main. D'ordinaire, il se chargeait lui-même des courriers, mais les correspondances privées de sa Maîtresse avaient tout intérêt à rester privé, justement. Le rappel de sa condition qu'elle lui avait administré à la fin de l'année passé lui suffirait sans doute pour quelques décennies à ce niveau là. Son fils gazouillait sur ses genoux tout en bavant sur le petit jouet de métal dont il ne se séparait plus alors qu'elle prenait la plume pour répondre de suite à son épatant correspondant.  

Arrivé le 3e jour de la 6e ennéade de Barkios

Au Palais de Naélis

Dixième année du XIe Cycle
Premier jour de la 6e ennéade de Favrius
de Thaar

Votre Majesté,

Ce serait pour moi un grand plaisir de venir passer quelques jours dans votre belle cité et je ne peux que me réjouir d'une telle invitation ! Cependant, des affaires urgentes me retiennent à Thaar pour quelques ennéades encore. Dès que j'aurai un moment, vous serez le premier à en être informé.

Je vous souhaite un prompt rétablissement et j'espère que nous nous entendrons sur la durée aussi bien que le présage ce premier échange.

Son Altesse Krish Al'Serat



Dernière édition par Krish Al'Serat le Dim 14 Jan 2018 - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 2891
Âge : 26
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Missive]Nos chers voisins | au roi / reine   Dim 13 Aoû 2017 - 15:45

Troisième jour de la sixième ennéade de Barkios,
Château de Naelis.


Ah l'entraînement, qu'est-ce que ça peut faire du bien ! Ah le bain, qu'est-ce que ça fait encore plus de bien ! J'y serais restée des heures et des heures si cet abruti d'Ust'kor n'avait pas décidé de me taper sur les nerfs comme une cloche de temple pouvait résonner dans une salle close ! Oui, je sais, Nakor... J'avais promis, je sais ! Et merde, connard, ma missive je l'ai presque finie, tu étais en train de dormir pendant ce temps !!! Bref... Voilà voilà, je vais la terminer, l'envoyer et comme ça tu arrêteras de me faire mal à la tête. Ca te va ? Non ? Dans ce cas vu tout ce qu'on a à faire depuis le retour de Glenn - je te sens grimacer déjà - j'ai de quoi ne prendre le temps d'écrire cette lettre que dans deux semaines... Ah oui non là ça ne te convient pas, n'est-ce pas ? Et tu te doutes qu'il reconnaitrait qu'elle ne serait pas de ma patte ? Huuuuum ? Alors laisse-moi tranquille. Glenn n'est pas dans les appartements pour l'heure, profite donc pour te reposer et arrêter de ruminer. Et moi donc je vais relire ma lettre et la terminer, comme ça ce sera l'une de mes trop nombreuses choses à faire de réalisée.

Tout en m'habillant d'une simple sous-robe blanche à manches longues, je regardais à travers la fenêtre le temps que je savais au-dehors frisquet. Un peu de blanc sur le sable le matin, chose que je n'avais jamais vue jusqu'alors. J'eus un instant une pensée pour les Elfes qui vivaient plus au nord, dont mes parents et mon frère. J'espère que le climat n'était pas trop rude en Anaëh... même pour les Elfes, qui supportaient bien mieux les différentes températures que les Humains. Puis, après un moment, je m'assis au bureau, sortis la missive que j'avais commencée, la relue et pris ma plume pour la terminer. Je demandais à ce vieux bougre mais adorable archimage si je pouvais le rencontrer en personne afin de discuter et que je lui fasse part de d'une évolution magique. Le tout était bien entendu noyé dans la ribambelle d'informations diverses et non intéressantes pour un espion que je lui transmettais en lui écrivant de mes nouvelles. J'en restais là, n'en racontant volontairement que trop peu sur mon état, mais me doutant qu'il devait suffisamment me connaître pour se douter de quelle évolution je souhaitais lui parler. Un problème pour lequel il m'avait plusieurs fois suivie et qui s'appelait Ust'kor... En réalité, c'était surtout mon côté drow qui désirait le voir. Mais il valait mieux ne pas le mentionner par écrit.

Allez ! Missive prête, avec le sceau qui va bien ! Je me levais, enfilais la première robe que je trouvais, pris la lettre scellée puis me dirigeais vers l'extérieur. Hop ! bottes mises et plus qu'à aller trouver la personne que je voulais pour aller porter le message jusqu'au Firmament. Et à peine ouvrais-je la porte qu'une main de fer gantée faillit toquer sur ma tête. Par instinct j'esquivais alors que le chevalier forçait son bras à ne plus bouger, ne s'attendant pas à ce que je décide à ce moment précis de sortir. Nous nous regardâmes quelques secondes avant que je ne me mette doucement à rire.

"Votre Majesté, une lettre de Thaar est arrivée pour vous... ou le Roi.
- Très bien, merci."

Je pris la lettre dans mes mains et constatais rapidement qu'elle était toujours scellée. Très bien, je la lirais dès que j'aurais donné ma propre lettre. Je regardais le gars qui avait l'air d'être jeune et qui, venant visiblement d'arriver dans ce corps de métier, s'était immédiatement remis comme un chevalier doit se tenir - c'est-à-dire au gare-à-vous devant la famille royale, le visage fermé pour ne laisser passer aucune de ses pensées.

"Puisque vous êtes dans un élan d'échanges de missives, allez donc porter celle-ci au coursier Neldren. Qu'il parte pour l'Aurore dès qu'il peut. Vous pouvez disposer."

Ma lettre donnée, je refermais la porte pour lire tranquillement les mots de la dénommée Krish Al'Serat. Enfin, tranquillement... avec un Ust qui lisait en même temps que moi et qui riait d'avance. Et il avait de quoi, puisque ma réaction, suite à de grands yeux ronds, fut de laisser échapper un "QUOI ?!" plus sonore que je ne l'avais souhaité.

La journée se continua, je ne parlais pas de la lettre et faisais attention à ce que mon esprit se concentre sur les différentes choses bien plus importantes qu'une princesse thaari. Ce n'est que lorsque je pus avoir du temps seule à seul avec mon mari, en fin de journée, que j'abordais la discussion... et ce tout en le câlinant amoureusement.

"Glenn, mon cher et tendre, pourrais-tu m'expliquer ce que vient faire une princesse thaari à Naelis ?"

Le ton de ma voix, cependant, laissait deviner qu'il avait intérêt à me fournir une bonne explication...
Revenir en haut Aller en bas
Glenn Hereon
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 551
Âge : 22
Date d'inscription : 09/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 35 ans (974 du cycle 10)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Missive]Nos chers voisins | au roi / reine   Dim 27 Aoû 2017 - 8:46


Glenn s’était ne s’était pas attardé à table ce soir là. Fatigué de sa journée, il ne tarda pas à rentrer dans sa chambre de fortune afin de s’affaler lamentablement sur le lit. Après quelques minutes allongé de la sorte, il regrettait déjà son ancienne literie. Cette dernière avait été condamnée, tout comme la suite royale et une bonne partie de l’étage, suite au rituel zurthan provoqué par Altiom. Si c’était pourtant à ce rituel macabre à qu’il devait d’être sorti de son coma, Glenn regrettait amèrement la perte de sa suite. Le simple villageois qu’il avait été s’était très vite habitué au confort de la royauté. S’il savait qu’il récupérait ses espaces dans quelques semaines, il en était autrement pour toutes ces belles tapisseries. Le tissu était infesté au plus haut point et les valets avaient étés contraint de les brûler.

- Il faut que j’en touche deux mots à messire l’archonte tiens… J’y tenais moi à ces tapis…

Sur ce, le Roi s’endormit profondément. Il ne se réveilla que bien plus tard, sous les câlins de sa femme, la Reine.

- Hum dit aux enfants que papa les aime. Il leur racontera une histoire demain parce que là il est fatigué.

Glenn ponctua sa phrase par un long et assourdissant baillement. Glinaina lui répondit et il entendit le mot princesse, avant de replonger dans le sommeil. Mais pourquoi avait-il entendu le mot « thaarie » ? Ce n’est qu’après une courte réflexion qu’il comprit.

- Alors toi aussi tu te mets à lire mes courriers ? Ce n’est pas bien, une relation doit être basée sur la confiance, encore plus avec toutes les responsabilités qui pèsent sur nos épaules…

Mais cette réponse ne satisfaisait pas la juste curiosité de la Reine de Naelis et cette dernière insista pour connaître le tenant et l’aboutissant de l’affaire. Cela aurait-il été différent s’il avait été question de prince et non de princesse ? On disait les elfes possessives… A force, Glenn céda et finit par abandonner l’idée de dormir. Il se redressa sur le lit puis expliqua posément :

- Letwyn, que tu connais bien, même de nombreuses négociations en mon nom à Thaar. Cela fait de nombreuses années que sa cellule d’espions est implantée dans la cité cosmopolite. Il fait un travail remarquable et je lui fait entièrement confiance. Quand à cette princesse marchande, il ne l’a pas directement contacté mais il faut croire que notre intérêt soudain pour sa ville a  été remarqué. Elle a simplement envoyé une lettre de salutation, j’ai conservé ici, tiens. Je lui ai simplement rendu les salutations en lui proposant de venir à Naelis. C’est une membre du conseil de Thaar, je compte lui faire une visite guidée de notre Royaume où nous ferons étalage de toute notre force, de toute notre puissance militaire. Il faut l’intimider. Nous lui montrerons également toutes les spécificités de nos territoires, de sa richesse. En somme, tout ce qui pourrait intéresser un marchand digne de ce nom. Ainsi elle saura qu’elle aura tout intérêt à traiter avec nous, d’égal à égal, sans devoir nous duper. Nous n’avons plus besoin de rester à l’écart du jeu politique de l’itrhi’vaan. Naelis est suffisamment forte maintenant pour pouvoir s’impliquer dans la politique régionale, c’est même nécessaire car nos intérêts sont confrontés à ceux de nos voisins. Regarde le rôle qu’a joué le duché des septmonts dans l’invasion drow en Oësgard : je te rappelle qu’ils ont ravagés une partie de nos terres ! Tu comprends maintenant ? »

Finalement, les deux époux n’avaient que peu de temps pour eux. D’autant plus que les journées de Glenn étaient raccourcies par sa rééducation. Ils n’avaient pas toujours la possibilité de se concerter avant de prendre une décision lié à la gestion du Royaume. Si auparavant, Glenn s’occupait principalement des questions militaires et de politique extérieures, Glinaina assurait la politique intérieure. Néanmoins, cette dernière s’était retrouvée à gouverner seule pendant près d’une année. Comment prenait-elle le retour de son mari dans ce domaine ? Lui faisait-elle toujours autant confiance ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Glinaina
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 2891
Âge : 26
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Missive]Nos chers voisins | au roi / reine   Dim 10 Sep 2017 - 20:50

J'écoutais, sans rien dire tout d'abord, laissant mon pauvre mari expliquer avec grande assurance son plan. Et comme je m'y attendais, je n'étais pas de son avis. Et même si ce qui était fait était fait, je me devais en tant qu'épouse et reine de le lui dire, qu'il sache mon point de vue... et qu'il en prenne compte d'une manière ou d'une autre.

"Le problème des missives destinées à "Sa Majesté" sans préciser s'il s'agit du roi ou de la reine..."

Je me lovais un peu plus contre mon aimé, posant ma tête sur son épaule. Il y eut un instant de silence avant que je ne me décide à le gratifier d'une caresse sur le visage avant de me redresser un peu. Je le regardais quelques instants dans les yeux, me perdant dedans, puis énonça ce que je pensais de cet échange épistolaire.

"Je comprends ce que tu veux faire. Mais je dois t'avouer que je ne suis pas pour cette idée, et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord ce sont des Drows et Naelis a longtemps été sous la coupe de ce genre de cité... un rapprochement avec eux, même commercial, aura du mal à être accepté par les Naelisiens. Ensuite, pense que tu parles de Thaar ; ils sont loin d'avoir une petite armée et aimeraient certainement prendre Naelis dans leur giron et nous couper ainsi toute notre liberté. Ils auraient ainsi une extension de leur territoire importante et surtout touchant aussi bien les chemins terrestres comme fluviaux. Lui faire faire le tour du royaume ne lui en mettra pas plein la vue dans le sens que ça l'impressionnera, mais risquera trop de lui donner des idées sur la façon dont cette femme pourra s'y prendre pour nous annexer. Ce n'est pas pour rien qu'en ton absence je me suis volontairement éloignée des Drows d'Ithri'Vaan, Glenn. C'est parce qu'ils sont encore trop dangereux pour nous et que nous ne nous relevons réellement que maintenant. Il nous faut encore le temps de se mettre debout et de tenir sur nos appuis pour partir en guerre. Et cela doit prendre le temps nécessaire."

J'étais inquiète... vraiment. Mais il n'y avait pas que cela, dans le fond. Je connaissais suffisamment les Drows pour me douter de quoi il en retournerait.

"Invite-là si tu veux. Mais ne lui montre pas tout, fais-lui croire que notre force n'est pas celle que nous avons. Avoir des liens économiques est bien... mais il faut faire attention au prix qui arrive par-derrière."

Je me levais du lit, délaissant un peu Glenn, désormais dans mes pensées. S'il savait à quel point je connaissais les Drows... s'il connaissait cette déchirure qui était en moi... Mais non, il valait mieux que non. Qu'il n'en sache pas plus que ce qu'il ne sait déjà : le plus important.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Missive]Nos chers voisins | au roi / reine   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Missive]Nos chers voisins | au roi / reine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ITHRI'VAAN :: Royaume de Naelis :: Naelis-
Sauter vers: